Télécharger le fichier GPX de cet article
15.916666666667-24.083333333333Map mag.png

Cap-Vert

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Cap-Vert
​((pt) Cabo Verde)
Fort Real de Sao Felipe, Cape Verde.jpg
Drapeau
Flag of Cape Verde.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Autres langues
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel

Les îles du Cap-Vert forment un pays insulaire dans l'océan Atlantique au large de l'Afrique. Les îles étaient désertes avant leur découverte et leur colonisation par les Portugais au cours du XVe siècle. Elles devinrent alors un point de passage de la traite des esclaves avant d'être une escale de ravitaillement pour les baleiniers et bateaux de marchandises transatlantiques. Les Capverdiens sont un peuple de métis et la majorité ont des ascendances portugaises aussi bien qu'africaines. Le Cap-Vert obtint son indépendance en 1975. Culturellement à mi-chemin entre les Caraïbes et l'Afrique, elles ne sont pourtant géographiquent qu'à quelques centaines de kilomètres à l'ouest du Sénégal. Dernière escale pour beaucoup de marins avant les trans-atlantiques, le Cap-Vert vous séduira par sa douceur et sa tranquillité, comme vous l'entendrez et le verrez souvent la-bas: "Cap-Vert, No Stress"

Comprendre[modifier]

Le Cap-Vert jouit d'un climat tropical sec. Les écarts sont très faibles au cours de l'année; grâce à l'éloignement du continent et à l'air marin, les températures ne dépassent que rarement les 25°C, en juillet et août. La saison des pluies se limite à une poignée d'averses en été. En hiver, l'alizé s'installe durablement; il est parfois chargé de sable du Sahara et s'appelle alors l'harmattan.

Il n'y a pas de saison touristique type, le Cap-Vert est agréable à visiter toute l'année. Prévoyez tout de même un pull pour les soirées qui peuvent être assez fraîches et les îles montagneuses.

Régions[modifier]

Le Cap Vert est composé de dix grandes îles, dont neuf sont habitées, et d'une multitude de cailloux. Les îles se divisent en deux groupes: les Barlaventos (au vent) au nord et les Sotaventos (sous le vent) au sud.

Cabo Verde regions map.png
Santo Antão
Principale productrice de canne à sucre, et paradis des randonneurs.
São Vicente
Patrie de la chanteuse Cesaria Evora, São Vicente fut longtemps un point de passage obligé de la navigation sur l'Atlantique. Son port, Mindelo, a perdu son influence passée mais a su conserver cet esprit maritime. Une sorte de port d'Amsterdam sous les tropiques.
Santa Luzia
Santa Luzia est inhabitée mais peut être visitée dans une excursion d'un jour en bateau depuis São Vicente.
São Nicolau
Très rurale, deuxième île pour la production de canne à sucre.
Sal
Avec ses plages de sable, île touristique par excellence. Il est agréable de s'y détendre le lendemain de l'arrivée mais il serait dommage de ne retenir que cette image.
Boa Vista
Une île plate couverte de sable et de palmiers. Et aussi une île touristique.
Maio
Ses plages de sable blanc, ses langoustes, son calme.
Santiago
L'île de la capitale, Praia. Agricole, montagneuse, traditionnelle, déroutante et généreuse à la fois.
Fogo
Magnifique village de Chão das Caldeiras, située dans un ancien cratère effondré et au pied d'un volcan en activité.
Brava
L'île des fleurs, encore sauvage.

Villes[modifier]

  • 1 Praia—  la capitale
  • 2 Mindelo—  sur l'île de São Vicente

Autres destinations[modifier]

Voir aussi: Patrimoine mondial au Cap-Vert

Tous les ans, début février se déroule le Carnaval de Mindelo, sorte de Rio de Janeiro en miniature qui constitue une raison en soi de se rendre au Cap-Vert. Des chars colorés défilent dans les rues pendant deux jours entiers, et une large majorité des habitants est déguisée; enfants ou vieillards, le carnaval est trans-générationnel. Cette manifestation est l'occasion de voir les cap-verdiens danser, boire et faire la fête et de partager avec eux la ferveur du Carnaval. Les chars et les costumes que vous verrez défiler dans la rue lors de la parade, ont été fabriqués tout au long de l'année et leur sophistication ainsi que leur nombre traduisent assez bien la santé économique de la ville : une année avec peu de chars et des costumes simples signifie souvent que les finances des habitants n'ont pas été très bonnes.

Si vous aimez le calme, renseignez-vous avant de visiter Sao Vincente car les rues de Mindelo deviennent bruyantes et si vous ne participez pas à la fête et que vous êtes logés dans l'un des hôtels en ville, vous risquez d'avoir vraiment du mal à trouver le sommeil car les cap-verdiens dansent et chantent véritablement toute la nuit. Si, en revanche, vous voulez partager un moment important de la vie des Cap-Verdiens, renseignez-vous au préalable sur les dates du Carnaval et essayez de vous rendre au Cap-Vert pendant cette période, souvenirs impérissables garantis !

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Un visa est nécessaire pour tous les étrangers. Les formalités "peuvent" se faire sur place, que l'on arrive en avion ou en bateau.

En raison des procédures internationales visant à sécuriser les transports notamment aérien, il peut vous être demandé un visa pour l'embarquement.

Les formalités pour l'obtention d'un visa sont simples, rapides et peu coûteuses. À demander auprès des ambassades ou consulats.

  •      Cap-Vert
  •      Exemption de visa
  •      Visa à l'arrivée
  • En avion[modifier]

    TAP Air Portugal fut longtemps le seul moyen d'atterir au Cap Vert, via Lisbonne. Depuis quelques années, Cabo Verde Airlines propose également des vols internationaux et intercontinentaux depuis Praïa, Sal et Sao Vicente (Mindelo). Des companies charters proposent également des liaisons depuis l'Europe vers les îles les plus touristiques. Il existe également des liaisons entre Praia et Dakar (Sénégal).

    Si vous prévoyez de partir à Noël ou pendant le Carnaval, pensez à réserver votre billet longtemps à l'avance. Ce sont en effet ces deux périodes que les nombreux expatriés préfèrent pour rendre visite à leur famille restée au pays et les vols sont pris d'assaut.

    En bateau[modifier]

    Circuler[modifier]

    En avion[modifier]

    La plupart des îles sont reliées entre elles par voie aérienne, sauf Sao Antao dont l'aéroport est fermé (reliée à Sao Vicente par bateau) et Brava qui n'a pas d'aéroport (reliée à Fogo par bateau).

    En aluguer[modifier]

    Littéralement, l'aluguer signifie « à louer ». Il s'agit de minibus qui sillonnent les îles à la recherche de clients ou de marchandises à transporter. Le prix de la course est dérisoire mais il faut admettre une certaine flexibilité des horaires et du trajet. Il existe aussi des taxis sur les plus grandes îles mais beaucoup plus chers et moins sympathiques. Louer une voiture (avec ou sans chauffeur) est possible et représente une bonne solution pour rejoindre certains lieux peu habités. Les chauffeurs d'aluguer proposent des prix fixes … qui se négocient.

    En bateau[modifier]

    Le ferry relie quotidiennement São Vicente et Santo Antão.

    À la voile, on traverse d'une île à l'autre en une nuit de navigation. Les phares ne sont plus en fonctionnement depuis longtemps, il est donc exclu d'arriver de nuit. Partez le soir pour arriver le lendemain matin. L'archipel est bien couvert par l'ouvrage Îles de l'Atlantique (ISBN 2914423101).

    Parler[modifier]

    Si la langue officielle est le portugais, la langue véhiculaire est le krioulo. Ce dernier va être promu au titre de seconde langue officielle au cours de l'année 2005. Le français est assez largement compris et parlé dans tout l'archipel.

    Acheter[modifier]

    La monnaie du Cap-Vert est l'escudo cap-verdien (escudo, CVE)

    Taux de change CVE actuel
    Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
    Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
    XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
    OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
    fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

    L'euro est assez largement accepté, surtout en ville.

    On ne marchande pas au Cap Vert, les prix sont fixes et corrects. Inutile de chercher l'arnaque, sauf peut-être dans les rares endroits très touristiques.

    Les produits locaux sont très bon marché mais peu variés en raison de la petite surface du pays. Les produits d'importation sont par contre beaucoup plus chers. Vous favoriserez l'économie locale en privilégiant les denrées produites sur place.

    Manger[modifier]

    On vous proposera du riz avec tous les plats. Délicatement parfumé, un peu collant, souvent accompagné de pommes de terres, parfois accompagné de haricots rouges .

    Poisson[modifier]

    Excellent partout, nombreuses espèces disponibles selon l'arrivage de la pêche.

    Mindelo dispose d'un magnifique marché aux poissons. Compter 50 escudos pour un kilogramme de petits poissons. On vous proposera de l'écailler pour 20 escudos supplémentaires par kilo.

    On trouve régulièrement de la murène, du thon frais (300 escudos par kilogramme), de la bonite, du mérou, et de la langouste (1400).

    Viande[modifier]

    La viande se sert le plus souvent en ragoût avec du manioc, des haricots rouges et du riz. Essayez le cabri si vous aimez les viandes goûteuses.

    Fromage[modifier]

    Vous trouverez presque exclusivement du chèvre frais sur tous les marchés.

    Fruits[modifier]

    Bananes, goyaves, tamarin, dattes, oranges, papayes, mangues, etc. en fonction de la saison. jeikrm

    Boire un verre / Sortir[modifier]

    La boisson nationale est le rhum, appelé grogue, consommé sec, avec du lait de coco (pontche de coco) ou du sirop de sucre de canne (pontche de mel). On produit également du très bon vin blanc, ainsi que du rouge, sur l'île de Fogo.

    São Vicente[modifier]

    • Snack-Bar-Casa Azul, seul bar disposant d'une terrasse avec vue panoramique sur la magnifique baie de Mindelo.
    • Café Musique, rue de Lisboa, fermé maintenant
    • Katedral: dans la rue de l'agence TACV, au premier étage sur une grande terrasse. Petits concerts certains soirs, cuisine acceptable, endroit agréable en été. Cyber café et table de billard.
    • Alliance française: snack dans la cour, super pour les déjeuners en plein air
    • Archotte: c'est très bon mais c'est long, toutefois la musique aide a patienter
    • Tabuh: dans la rue du Syrius à proximité de la Praça Amilcar Cabral, bar ouvert la nuit, écran géant, cocktails sympas, déco sympa
    • Club Nautico, en face du port, animé quand il y a des voiliers, mort le reste de l'année.
    • Boa Vista, près de la praça nova: bien pour boire des caipirinas et des rhum très tard dans la nuit
    • Casa Café Mindelo: bel endroit agréable, ambiance lounge internationale, face à la mer, pas de musique live
    • L'escale: derrière la praça, c'est très calme et assez bon
    • Nella's, sur la rue de Lisboa, restaurant capverdien et brêsilien.
    • Caravelle sur la plage de Laginha: pour déjeuner en plein air, à deux pas des petits rouleaux de la plage de Laginha, bonne bouffe pas chère, discothèque le week-end
    • Manuel d'Novas Café: dans la rue à droite du tribunal/palais, après l'ancien lycée: bar ouvert la nuit, avec parfois de bons concerts, ambiance jeune
    • Tradisom sur le port: un peu m'as-tu-vu , mais bonne cuisine
    • À Cave: parmi toutes les discothèques, c'est la seule où on peut danser un petit moment sur des rythmes capverdiens (coladeira, funana) autres que le zouk. Fin de semaine uniquement
    • Caravelle sous le bar du même nom: discothèque leader depuis son ouverture en 2006, toute la jeunesse de la ville s'y retrouve
    • Syrius, près de la place Amilcar Cabral, bonne ambiance très chaude, public plus jeune qu'à Cave, la musique elle aussi est nettement plus jeune, le niveau sonore aussi!
    • Gatchode, pas loin du Syrius, en after, pour manger en accompagnant le lever du soleil
    • Fund'Mar dans la rue de Lisboa: bar de nuit avec une toute autre ambiance peuplée de midinettes visionnant des clips de soul ou de hip-hop américains, ouvert jusque tres tard, c'est clean, ambiance bon enfant, avec de bonnes pizzas

    Apprendre[modifier]

    Le taux d'alphabétisation est le plus élevé d'Afrique de l'Ouest.

    Travailler[modifier]

    Communiquer[modifier]

    • Cybercafés: vous en trouverez au moins un sur chaque île, la qualité de l'équipement et des connexions varie grandement entre les régions urbaines et rurales.
    • Opérateur téléphonie mobile: CV Movel (préfixe: +238).

    Sécurité[modifier]

    Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
    Police : 132
    Ambulance : 130
    Pompier : 131

    Le Cap Vert est un pays réputé sûr. Hormis les précautions d'usage (ne pas prendre trop d'argent liquide, éviter de montrer des objets de valeur), aucun risque n'est à signaler.

    Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

    • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
    • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
    • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
    • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

    Santé[modifier]

    Pas de risque sanitaire particulier grâce au climat généralement sec et à la situation isolée de l'archipel. Aucun traitement prophylactique de la malaria n'est nécessaire. La seule précaution à prendre consiste à ne pas boire l'eau du robinet, surtout après une coupure dans le réseau d'eau courante.

    Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune vous sera demandé si vous arrivez d'une région infectée.

    Respecter[modifier]

    Eau[modifier]

    Le Cap Vert souffre de sécheresse tout au long de l'année. L'aide alimentaire et la mise en fonctionnement de désalinisateurs ont éloigné les terribles famines qui ont emporté, par le passé, jusqu'à la moitié de la population. Cependant, l'eau reste un bien précieux à économiser par tous les moyens. Limiter le nombre et le temps passé sous la douche, utiliser l'eau de vaisselle avec parcimonie sont des comportement à adopter pour ménager les îles et leurs habitants.

    Habillement[modifier]

    Il n'y a pas de prescription vestimentaire particulière à respecter. De manière générale, les africains sont soucieux de leur apparence et s'habillent rarement de manière négligée. Ils ont parfois du mal à comprendre les tenues débraillées des touristes, censés être suffisamment riches pour s'habiller correctement … Il est interdit de se promener torse nu dans les villes et d'entrer dans les administrations autrement qu'en pantalon-robe-chemise : pas de short, pas de bustier.

    Stars305.svg
    L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
    Liste complète des autres articles de la région : Afrique de l'Ouest
    Destinations situées dans la région