Télécharger le fichier GPX de cet article
50.4833-59.6167Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

Le Golfe-du-Saint-Laurent
Bateau de pêche à Blanc-Sablon
Information
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Préfixe téléphonique
Localisation
Site officiel
Site touristique

Le Golfe-du-Saint-Laurent (ancienne désignation toponymique Basse-Côte-Nord) est une municipalité régionale de comté (MRC), de la région administrative de la Côte-Nord, au Québec, au Canada. Elle est située sur la rive nord du golfe du Saint-Laurent, à l'est de la province de Québec.

Le MRC Le Golfe-du-Saint-Laurent s'apparente au Sunny Shine Cost (Côte ensoleillée) de la Colombie-Britannique, avec ses nombreuses baies et ses traversiers. Les principaux attraits de la MRC Le Golfe-du-Saint-Laurent sont :

  • son vaste territoire d’arrière-pays composé de rivières, lacs, tourbières, forêts, montagnes offrant des panoramas uniques, des sites sauvages de chasse et de pêche, des sentiers de VTT et de motoneiges, une faune sauvage variée et une flore distinctive;
  • les pourvoiries offrant des expériences sauvages sur le littoral (ex.: expéditions marines en bateau ou kayak de mer) ou dans l'arrière-pays (ex.: expéditions en canots ou kayaks, la chasse et la pêche, raquettes, ski de fond, pêche blanche, randonnées pédestres);
  • la cueillette de petits fruits sauvages tels bleuets, framboises, camarines noires, baies rouge;
  • le camping sauvage pour gouter à la nature exceptionnelle et apprécier les péripéties du plein air;
  • sa zone riveraine de 375 kms comportant des milliers de baies parsemées d’îles et d’archipels, offrant des panoramas bucoliques, et permettant l’observation de la nature, de la faune ailée (surtout les oiseaux migrateurs ou la nidification), de la faune marine (ex.: baleines, bélugas, dauphins, marsouins, épaulards, phoques partageant une même aire de jeu), de la mer sous toutes ses humeurs ainsi que des plages magnifiques oû les visiteurs prennent le temps de s'émerveiller;
  • de petits villages au patrimoine bâti rustique dotés d'un quai qui s'avère l'âme des lieux;
  • de la limite Est de la route 138 (actuellement Kegaska est la frontière ultime) que beaucoup de visiteurs convoitent pour l'ajouter à leur cursus de voyageurs;
  • la pêche (en haute-mer, sur le rivage ou dans l'arrière-pays);
  • la chasse (sur le rivage ou dans l'arrière-pays);
  • son histoire passionnante racontée par les gens des localités riveraines: naufrages, sinistres, aventures de chasse ou de pêche, navires de ravitaillement, premières autoneiges, premières autos, arrivée de l'électricité, isolations prolongées, urgences médicales...;
  • les navires de ravitaillement qui permettent d'admirer la côte sauvage, ses baies majestueuses, ses rochers escarpés, ses côtes rocheuses, sa forêt infinie, la confluence des rivières, la faune marine, les points de repères marins, les archipels hébergeant une nature insulaire variée et le charme de chaque village.

Là où la route du littoral s'arrête, un nouveau rythme de vie s'impose et d'autres moyens sont disponibles pour pénétrer le territoire. Dans cette contrée, les visiteurs se conditionnent à prendre le temps de s'émerveiller au gré des saisons, des marées et des aurores boréales. Les résidents accueillants prennent le temps d'accueillir les visiteurs et de partager leur culture locale unique (ex.: traditions culinaires, leur artisanat, leurs transformations et conservations des produits de la mer, leur manière de vivre...), leur histoire locale, leur carnaval d'hiver dans chaque village et leurs grands espaces naturels.

Comprendre[modifier]

Ce territoire de plus de 40 000 km2 est situé entre la réserve indienne de Natashquan et le Labrador qui est contigüe à la limite Est du Québec. Le territoire de cette MRC comprend plusieurs villages pittoresques répartis sur le littoral long de 375 km sans accès routier. Ce territoire vierge est une combinaison d'aventure et de quiétude.

Étant une région ressource du Québec, des efforts de diversifications économiques ont été déployés pour stimuler l'aménagement de nouvelles infrastructures et l'offre de services en récréotourisme, notamment par des mesures fiscales avantageuses et le financement de projets structurants par les gouvernements. Bien que la région de la Côte-Nord ait un passé industriel (surtout minier, sylviculture et l'hydroélectricité), de nouvelles activités économiques sont en développement sur la Basse-Côte-Nord afin de desservir les visiteurs qui affluent vers la limite Est de la route 138: hébergement (incluant les gîtes), campings, restauration, parcs récréatifs, culture des petits fruits (ex.: bluets, framboises), pourvoiries de chasse et pêche, des centres d'observations de la nature et d'histoire régionale, services aux véhicules récréatifs (incluant les roulottes, tentes-roulottes et motorisés), expéditions marines ou fluviales, expéditions en VTT ou motoneiges, sentiers de plein air (pédestre, à vélo), circuits touristiques (ex.: panoramiques), organisation d'événements locaux, commerces (ex.: dépanneurs, articles sportifs), musées, accès aux magnifiques plages, visites d'infrastructures hydroélectriques, visites guidées dans les archipels et les parcs de protection de la nature, etc.

Ce développement récréotouristique requiert de nouveaux accès Internet et aux réseaux de cellulaires. Grâce à une constellation de satellites à basse altitude, les voyageurs de ces régions éloignées pourront mieux accéder au réseau Internet et de communication par téléphone mobile.

En sus, les MRC, les municipalités et les organismes de développement touristiques, s'évertuent à faire connaitre les richesses du territoire de cette MRC en toutes saisons, notamment par leur site Internet, YouTube, Facebook et Instagram. La période de pandémie de la Covid 19 a généré un afflux important de visiteurs depuis l'été 2020. Des services récréotouristiques accrues sont anticipés en vue de la prolongation progressive de la route 138 vers l'est; cette prolongation se conjuguerait avec de nouveaux projets d'hydro-électriques par harnachement de rivières.

Notez que l'extrême Est de la région est dans un fuseau horaire différent; il est alors requis d'avancer le temps d'une heure, comparé au reste du Québec.

Villes/municipalités[modifier]

Le village de Harrington Harbour dans la municipalité de Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent

Les principales municipalités et villes de la MRC Le Golfe-du-Saint-Laurent sont:

  • 1 Blanc-Sablon Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La municipalité la plus à l'est du Québec. Elle est accessible en avion et en bateau, notamment, à partir de Rimouski et de Sept-Îles, ou par le traversier reliant St-Alban (Terre-Neuve). Par la route, elle est seulement accessible à partir du Labrador, via les villes de Fermont et Wabush.
  • 2 Bonne-Espérance Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité riveraine de la Côte-Nord desservie par la route Jacques Cartier (route 138) du côté de Blanc-Sablon. Outre le village principal, les visiteurs peuvent voir le hameau Vieux-Fort (sur la Baie du Vieux-Fort) et Rivière-Saint-Paul (sur la Baie des Esquimaux). Le circuit de la route 138 permet d'admirer les paysages marins, riverains, les icebergs dérivant dans le détroit de Belle Isle, les brisures de glace sur les berges en hiver, la faune marine et la faune ailée.
  • 3 Côte-Nord-du-Golfe-du-Saint-Laurent Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité composée d'une série de petits villages parsemés le long du littoral du Golfe du Saint-Laurent: Chevery, Tête-à-la-Baleine, Harrington Harbourg et Kegaska. Parmi ses villages, seul Kegaska est accessible par la route 138. Ces villages pittoresques et riverains ont un charme particulier. Les visiteurs y accèdent par bateaux ou par leur aéroport respectif. Cette municipalité administre aussi la zone du canton Phélypeaux, enchassé entre Bonne-Espérance et Blanc-Sablon.
  • 4 Gros-Mécatina Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constitué en 1994, cette municipalité riveraine est non encore reliée au réseau routier québécois. Ce toponyme d'origine montagnais désigne une grosse montagne. Sa principale vocation économique est la pêche. Elle comporte le hameau de la Baie-des-Ha! Ha! et deux villages: Mutton-Buy (communauté surtout d'expression anglaise) et La Tabatière. Le charmant village de Mutton Bay, situé sur la rive est de la rivière du Gros Mécatina, est réputé pour la pêche au crabe, au pétoncle et au homard. Le village de la Tabatière compte trois hameaux: Vieux-Poste, Baie-Rouge et la Tabatière. Les attraits touristiques sont le refuge d'oiseaux migrateurs de Gros Mécatina et le Parc Point aux Neiges pour observer la faune marine et les oiseaux.
  • 5 Saint-Augustin Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Municipalité riveraine du golfe du Saint-Laurent non reliée au réseau routier québécois. Elle est accessible par bateau, par avion ou en autoneige en hiver par la route Blanche. Son économie est axée sur la pêche.
  • 6 Petit-Mécatina Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un territoire non organisé couvrant le territoire au nord des municipalités riveraines du golfe du Saint-Laurent, jusqu'à la limite du Labrador. Ce territoire sauvage est surtout accessible par avion ou hélicoptère, par autoneiges/VTT, ou par des routes forestières utilisées pour la sylviculture ou les projets d'hydro-électricité.

Aller[modifier]

En voiture[modifier]

  • De Montréal (1 314 km, 15 h 05 min (sans arrêt)). Prendre le pont Jacques-Cartier (sud); prendre la route 132 (vers le nord); prendre l'autoroute 20 (vers l'est) jusqu'à la ville de Québec; prendre l'autoroute 73 (vers le nord); prendre l'autoroute 40 (vers l'est); prendre la route 138 (vers l'est) jusqu'à Kegaska.

À l'exception de Blanc-Sablon, Bonne-Espérance et Kegaska, tous les villages de la Basse-Côte-Nord sont accessibles que par bateau, avion ou autoneige en hiver. Le bateau est le meilleur moyen de les rejoindre et il y a des transports maritimes à partir du reste de la Côte-Nord. Blanc-Sablon est atteignable par la route à partir du Labrador en suivant la route 510 qui devient la route 138 au Québec. Même si la route 138 est la route principale dans le reste de la Côte-Nord, celle-ci ne rejoint pas la portion de la route 138 en Basse-Côte-Nord puisqu'elle se termine à Kegaska. Il y a également un traversier entre Blanc-Sablon et l'île de Terre-Neuve.

En 2022, il manquait un tronçon de la route 138 entre 350 et 400 kilomètres pour relier les villages de Kegaska et Vieux-Fort, selon le tracé choisi. En juin 2021, le ministre des Transports du Québec a annoncé le projet de prolongement de la route 138 vers l'est pour être opérationnel en 2025:

  • 49 km de Kegaska à La Romaine, comprenant 13 structures routières;
  • 30 km entre Tête-à-la-Baleine et La Tabatière, comprenant 5 ponts.

À la suite de ces constructions routières, il restera deux tronçons à compléter, soient entre La Romaine et Tête-à-la-Baleine (environ 120-130 km, selon le tracé choisi), ainsi qu'entre La Tabatière et Vieux-Fort (environ 140-150 km). La partie restante à construire s'avère complexe à cause des nombreuses rivières, baies, archipels et zones humides.

Cette prolongation complète de la route 138 jusqu'à Blanc-Sablon est susceptible de générer un développement économique significatif à l'est de Natashquan (incluant Terre-Neuve et le Labrador). L'afflux touristique pourrait être éventuellement significatif dans le circuit du tour des provinces maritimes en passant par Terre-Neuve et l'Île-du-Prince-Édouard.

Circuler[modifier]

Outre les segments de la route 138, le bateau est le meilleur moyen de se rendre d'un village à l'autre. L'arrêt à chaque village permet aux passagers de marcher quelques heures (selon l'horaire du bateau) dans chaque village de pêcheurs pour apprécier leur manière de vivre, converser avec les résidents, se procurer des produits locaux (ex.: artisanat, produits du terroir) ainsi que photographier ce décor unique en faisant circuler son drone au-dessus du village, du port et de la zone de proximité.

Parler[modifier]

Les langues anglaise, française et innue sont utilisées par les habitants de la Basse-Côte-Nord.

Voir[modifier]

Un inukshuk en Basse-Côte-Nord
  • Observation des mammifères marins – À partir de la rive ou en embarcations de mer, il est possible d'observer les baleines, bélugas, dauphins, marsouins, épaulards, phoques, les loups-marins, les oiseaux... et ainsi de mieux comprendre leur habitat et leur façon de se nourrir, de vivre en groupe, de se perpétuer et de se défendre.

Faire[modifier]

  • Chasse
  • Pêche – Incluant la pêche au saumon atlantique en rivière.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Sécurité[modifier]

En tout temps, les visiteurs des régions éloignées doivent prévoir d'être autonomes en termes de déplacements, d'hébergement, de nourriture, de réparations, de premiers soins, de communication (ex.: téléphones satellitaires, géolocalisation) et de sécurité en général (ex.: animaux sauvages), selon les activités pratiquées sur terre ou en mer.

En été, les visiteurs devraient se prémunir particulièrement contre les insectes, la pluie; en hiver, se protéger du froid et des tempêtes en se renseignant sur les refuges disponibles ou en voyageant avec un guide expérimenté. Parfois, le brouillard peut survenir et se prolonger.

Localité Hébergement Repas Essence Réparation mécanique Réseau cellulaire Radio communautaire
Kegaska Oui Oui Oui Non Oui 5G CJTB 93,1 FM
La Romaine Oui Oui Oui Oui Oui 5G CFLR 89,9 FM
Chevery Oui Oui Oui Oui Oui 4G et 5G CJTB 93,1 FM
Harrington Harbour Oui Oui Oui Non Oui 5G CFTH 97,7 FM
Tête-à-la-Baleine Oui Non Oui Oui Oui 5G CJTB 93,1 FM
Mutton Bay Non Non Oui Non Oui 4G et 5G CJTM 93,1 FM
La Tabatière Oui Oui Oui Oui Oui 5G CJTM 93,1 FM
Saint-Augustin Oui Oui Oui Oui Oui 4G et 5G CJAS 93,5 FM
Vieux-Fort Oui Non Oui Non Oui 5G CFBS 89,9 FM
Rivière-Saint-Paul Oui Oui Oui Oui Oui 4G CFBS 89,9 FM
Blanc-Sablon Oui Oui Oui Oui Oui 5G CFBS 89,9 FM

Aux environs[modifier]

Routes via Le Golfe-du-Saint-Laurent
New YorkElginMontréal W Qc138.svg E  Kegaska→(discontinué entre Kegaska et Bonne-Espérance)→Bonne-EspéranceBlanc-Sablon


Destinations limitrophes de Le Golfe-du-Saint-Laurent
Rose des vents Labrador Labrador Labrador Rose des vents
Minganie N Labrador
O    Le Golfe-du-Saint-Laurent    E
S
Golfe du Saint-LaurentCours d'eau Golfe du Saint-Laurent et Détroit de Belle IsleCours d'eau Détroit de Belle IsleCours d'eau,
Terre-Neuve
  • 1 Minganie Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – En Minganie, les communautés locales sont composées de descendants ayant un mélange d'ADN d'Innus, d'Acadiens et de Gaspésiens. Depuis l'ouverture de la route 138 en 1976, les nouveaux résidents et les visiteurs sont plus nombreux. Les touristes sont attirés en Minganie notamment par ses plages de sable à l'infini, la chasse, la pêche, les expéditions en autoneige/VTT, les panoramas bucolique (baies, montagnes, île d'Anticosti), la beauté des monolithes façonnés par la mer, la pratique du kayak de mer, le cyclisme, les randonnées pédestres, le camping en pleine nature, les chalets/camps de détente, l'observation de la flore et de la faune. Dans chaque coin de la Minganie, les visiteurs y découvrent une grande histoire locale de la colonisation, de la mer et du développement économique. La MRC a un bureau d'accueil touristique sur les bords de rivière Manitou, à environ 85 km à l'est de Sept-Îles et 35 km de Rivière-au-Tonnerre.
  • 2 Labrador Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le Labrador est un grand territoire de la province de Terre-Neuve-&-Labrador, contigüe à la province de Québec (côté Est). Cet immense territoire souvent vierge comporte notamment, le Parc national des Monts-Torngat (créé en 2008), la route Translabradorienne reliant la frontière du Québec au détroit de Belle Isle, trois aéroports (Churchill Falls, Happy Valley-Goose Bay et Wabush), la Centrale de Churchill Fals, le Centre d'interprétation du Labrador, le lieu historique national de Battle Harbour, le Lieu historique national de Red Bay, le Musée de la Labrador Heritage Society, le Musée Right Whale Exhibit, le Phare de Point-Amour... En sus, les visiteurs ont accès à une variété de sites pour des randonnées pédestres, pratiquer le ski nordique, le ski de fond et la raquette à neige. Les expéditions sur la mer du Labrador permettent d'admirer l'immense et majestueuse côte riveraine dont les fjords, les baies parsemées d'îles...
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Duplessis
Destinations situées dans la région