Télécharger le fichier GPX de cet article
51.427471-57.133262Map mag.png

Amérique > Amérique du Nord > Canada > Québec > Québec maritime > Côte-Nord > Duplessis > Basse-Côte-Nord > Blanc-Sablon

Blanc-Sablon

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Blanc-Sablon
Bâteau de pêche à Blanc-Sablon
Bâteau de pêche à Blanc-Sablon
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Préfixe téléphonique
Localisation
Site touristique

Blanc-Sablon est la municipalité située la plus à l'est du Québec au Canada.

Comprendre[modifier]

Vue de Terre-Neuve au large du détroit de Davis à partir de Blanc-Sablon

Blanc-Sablon est une municipalité de la Basse-Côte-Nord situé sur la rive nord du golfe du Saint-Laurent près de l'entrée du détroit de Belle Isle. Elle est bordée par le Labrador à l'est. Avec une population de plus de 1 100 habitants, il s'agit de la municipalité la plus peuplée de la municipalité régionale de comté du Golfe-du-Saint-Laurent. La municipalité de Blanc-Sablon est en fait composé de trois localités : le village de Blanc-Salon, à l'est, le village de Lourdes-de-Blanc-Sablon, au centre, et le village de Brador, à l'ouest. Le village de Blanc-Sablon se situe sur la baie de Blanc-Sablon. De son côté, le village de Lourdes-de-Blanc-Sablon est la plus grande communauté de la municipalité et est situé sur la péninsule qui sépare les baies de Brador et de Blanc-Sablon. Il comprend l'aéroport L'endroit est également appelé Longue-Pointe. Finalement, le village de Brador se situe sur la côte est de la baie éponyme à 7 km du village de Lourdes-de-Blanc-Sablon. Autrefois, il était connu sous le nom de Fort Pontchartrain.

Histoire[modifier]

Les premiers explorateurs européens ont désigné l'endroit « blanc sablon » en raison du sable fin qu'on y trouvrait, « sablon » signifiant « sable » en vieux français. Jacques Cartier mentionne le nom de l'endroit dès son premier voyage en 1534. Ainsi, il est possible qu'il se soit inspiré de l'anse des Blancs-Sablons à Saint-Malo en France d'où il est natif. Les pêcheurs basques et portuguais fréquentaient déjà la région durant les XVIe et XVIIe siècles. Les premiers colons canadiens-français et acadiens sont arrivés vers le début du XIXe siècle.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport Lourdes-de-Blanc-Sablon (IATA: YBX) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à 3,7 km au nord du village) – Aéroport avec des vols réguliers à partir du reste de la Côte-Nord et du Labrador.
Compagnie aérienne Destinations
Air Labrador Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Chevery, Kegaska, La Romaine, La Tabatière, Natashquan, Saint-Augustin, Sept-Îles, Saint-Anthony, Tête-à-la-Baleine
PAL Airlines (Provincial Airlines) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Goose Bay, Saint-Anthony, Saint-Jean de Terre-Neuve

En bateau[modifier]

En voiture[modifier]

Qc138.svg Blanc-Sablon est situé sur la route provinciale 138. Cependant, ne vous y méprenez pas, le village n'est pas relié au reste du réseau routier du Québec, incluant le reste de la route 138 sur la Côte-Nord. Il est accessible en voiture en provenance de l'ouest à partir du Labrador, la route 138 y devient la route 510 qui permet de rejoindre la route Translabradorienne.

Pour vous rendre à Blanc-Sablon en voiture à partir du reste du Québec, il faut donc emprunter la route 389 à partir de Baie-Comeau sur 394 km jusqu'à Wabush au Labrador, puis, poursuivre sur la route Translabradorienne, c'est-à-dire la route 510, sur 1 128 km pour atteindre la frontière entre le Labrador et le Québec. Ensuite, il suffit de suivre la même route qui devient la route 138 au Québec pour se rendre à Blanc-Sablon. Cela correspond donc à un trajet total de 1 722 km entre Baie-Comeau et Blanc-Sablon.

En utilisant les traversiers, à partir de Sept-Îles, il faut prendre la route 138 jusqu'à Natashquan. À partir de là, on peut embarquer sur le Relais-Nordik pour une nuit et deux jours pour se rendre jusqu'à Natashquan.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Basse-Côte-Nord