Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
49.216667-68.15
De Wikivoyage

Manicouagan (municipalité régionale de comté)
Information
Pays
Région
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Religion(s)
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Fuseau
Localisation
Site officiel

Manicouagan est une municipalité régionale de comté (MRC) administrant un vaste territoire de 39 246,40 km2 (dont 34 236 km2 de superficie terrestre) et comptant 30 158 personnes (surtout Baie-Comeau), sur la Côte-Nord, au Québec, au Canada. Cette MRC fait partie de la région touristique de Manicouagan.

Le territoire de cette MRC inclue les territoires non organisés (TNO) de Rivière-aux-Outardes, la ville de Baie-Comeau (chef-lieu) et les municipalités de Baie-Trinité, Franquelin, Ragueneau, Chute-aux-Outardes, Godbout, Pointe-aux-Outardes, Pointe-Lebel et la réserve autochtone de Pessamit.

Les principaux attraits de la MRC de Manicouagan sont :

  • son vaste arrière-pays composé de rivières, lacs, tourbières, forêts, montagnes offrant des panoramas bucoliques, des sites de chasse et de pêche, des sentiers de quads et de motoneiges, une faune sauvage variée et une flore boréale;
  • les expéditions dans l'arrière-pays (ex.: expéditions en canots ou kayaks, embarcations de plaisance, chasse (ex.: au caribou) et pêche, raquettes, ski de fond, pêche blanche, randonnées pédestres) offertes par des pourvoyeurs; généralement, les pourvoyeurs organisent des vols en hydravion à partir du sud québécois jusqu'au site de la pourvoirie;
  • sa bande côtière urbanisée sur la rive nord du golfe du Saint-Laurent, présentant de magnifiques petits villages ou hameaux, et offrant divers services aux voyageurs; la ville de Baie-Comeau offre de nombreuses commodités urbaines: centres d'achat, services gouvernementaux ou paragouvernementaux, services aux voyageurs, spectacles/festivals, hébergement, restauration, et de nombreuses activités récréotouristiques;
  • la vallée des grandes infrastructures hydro-électriques, soit la rivière Manicouagan; une visite guidée de ces centrales est éducative et fait vibrer par l'immensité de ces infrastructures d'harnachement de rivières;
  • le cratère d'impact d'une météorite formé il y a 214 millions d'années; aujourd'hui, le réservoir Manicouagan a rempli le cratère, formant ainsi la grande île René-Levasseur;
  • sa villégiature: la demande de lots pour fin de construction pour la villégiature sur les terres publiques s'accroit ainsi que la location et l'achat de biens immobiliers privés pour les mêmes fins; cette MRC est un grand centre de villégiature (chalets, camps de chasse et pêche);
  • le camping organisé pour vivre vraiment avec la nature avec les commodités ou apprécier les aventures du plein air grâce au camping sauvage;
  • son ciel nocturne pour l'observation des aurores boréales, des étoiles (sans pollution lumineuse) et le déplacement de gros satellites;
  • la cueillette de petits fruits sauvages tels bleuets, framboises, camarines noires, baies rouge;
  • ses événements publics: musées, centres d'arts, patrimoine religieux, festivals, tours guidés.

Villes et villages[modifier]

La principale ville de la MRC de Manicouagan est:

  • 1 Baie-Comeau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ville industrielle offrant divers services aux voyageurs, de nombreux événements (ex.: événements musicaux et épicuriens, le Festival de la bière de la Côte-Nord...) et services récréotouristiques: tour guidé patrimonial, sentiers pédestres, kayak de mer, Via Ferrata, paddle board, observations des mammifères marins et oiseaux aquatiques, excursions en mer, visite des installations portuaires locales, campings...

Comprendre[modifier]

Les limites de la MRC de Manicouagan s'étendent de la rivière Betsiamites (à l'ouest) jusqu'à la limite nord-est de la municipalité de Baie-Trinité (à l'est). Sa limite nord englobe presque la totalité du réservoir de Manicouagan (Manic 5); au sud, sa limite s'avère une ligne séparative au milieu du fleuve Saint-Laurent.

Les huit municipalités de la MRC de Manicouagan sont enlignées sur le littoral de la rive nord du fleuve Saint-Laurent. La population est recensée presqu'exclusivement dans cette bande côtière urbanisée laquelle ne représente que 5% du territoire de la MRC; le TNO occupe 95% du territoire. Le territoire de la MRC englobe aussi la réserve autochtone de Pessamit, sans que cette dernière ne fasse partie de la MRC. La ville de Baie-Comeau constitue le pôle majeur des activités socio-économiques du territoire.

Le territoire de la MRC comporte une trentaine de magnifiques baies sur le littoral du fleuve Saint-Laurent, notamment (ouest en est): baie du Moulin, anse des Aulnes, baie des Chevaux, baie des Loups Marins, baie du Passage, baie du Partage, baie à Barolet, baie Barthélémy, baie du Père-Georges, baie chez Phydime, baie aux Outardes, anse de la Grosse Pointe, baie Saint-Ludger, anse des Petites Rivières, anse de la Peinture, baie Henri-Grenier, baie Comeau, anse du Moulin, anse de la Roche Blanche, baie du Garde-Feu, anse Saint-Pancrace, anse à Frigault, anse à la Croix, anse à Ouellet, grande baie Saint-Nicolas, petite baie Saint-Nicolas, baie des Molson, baie de Godbout, grande anse Saint-Augustin et baie Trinité. Plusieurs de ces baies servent de marina ou de refuge en cas de grosses mers. En sus, de nombreuses pointes marquent le littoral. La navigation de plaisance est populaire le long du littoral.

Depuis le 1er juin 2011, la MRC de Manicouagan est responsable par délégation de la gestion de la villégiature et d'abris sommaires en forêt sur tout le territoire public compris dans la MRC. La MRC met en disponibilité des emplacements de villégiature; cette demande de villégiature s'est grandement développée particulièrement depuis le début de la pandémie (2020) de la Covid-19 alors que les gens sont attirés par les régions plus éloignées.

Aller[modifier]

Par la route[modifier]

L'automobile s'avère le moyen de transport le plus populaire pour se rendre au territoire de la MRC de Manicouagan. Baie-Comeau est située à 677 km de Montréal (durée estimative de h) et à 413 km de Québec (durée estimative de h).

Par train[modifier]

Aucun train ne circule dans le territoire de la MRC de Manicouagan.

Par avion[modifier]

Aéroport de Baie-Comeau
  • 1 Aéroport de Baie-Comeau (IATA : YBC) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Situé à 10 min de la ville) – Aéroport public opéré par la municipalité régionale de comté de Manicouagan.

Circuler[modifier]

La route 138 constitue la principale route le long du littoral de la rive nord du golfe du Saint-Laurent. Le prolongement progressif de la route 138 sur la Basse-Côte-Nord (limite actuelle: Kegaska) accroit l'affluence touristique sur la route 138.

Tandis que la route 389 relie Baie-Comeau à Labrador City (au Labrador), en passant par Manic-5, le relais Gabriel, Black Lake, Mont-Wright et Fermont. La route 389 génère une plus grande affluence touristique dans le TNO de Rivière-aux-Outardes, à Fermont et au Labrador: visite des grandes centrales hydro-électrique sur la rivière Manicouagan, campings, randonnées pédestres, chasse, pêche, observations de la nature (flore, faune, reliefs terrestres), etc. En sus, la route 389 permet d'apprécier l'immense cratère du réservoir Manicouagan généré par l'impact d'une météorite.

Voir[modifier]

Une visite aux grandes infrastructures hydro-électriques de la vallée de la rivière Manicouagan est un incontournable. La ville de Baie-Comeau offre une vaste gamme d'activités récréotouristiques.

Faire[modifier]

Diverses pourvoiries offrent des expéditions de pêche (grand brochet, doré, touladi et omble de fontaine/truite mouchetée) et des expéditions de chasse au caribou. La plupart de ces opérations sont basées à l'extérieur de la région et transportent le visiteur vers un emplacement éloigné hors réseau ; quelques-uns volent de l'aéroport de Baie-Comeau à un point autrement inaccessible.

Événements[modifier]

Acheter[modifier]

Offre de services aux voyageurs[modifier]

Localité Hébergement Camping organisé Repas Épicerie/dépanneur Essence Réseau cellulaire
Baie-Trinité Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Godbout Oui Oui Oui Non Non Non
Franquelin Non Non Non Non Non Non
Baie-Comeau Oui Oui Oui Oui Oui Oui
Chute-aux-Outardes Oui Non Non Oui Non Oui
Ragueneau Non Non Oui Oui Non Oui
Rivière-aux-Outardes (TNO) Oui Oui Oui Oui Oui Non
Pessamites (réserve autochtone innue) (jadis désigné Betsiamites) Non Non Oui Oui Oui Oui

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se connecter[modifier]

Les services téléphoniques par antennes cellulaires terrestres sont habituellement opérationnels dans les zones de village; et intermittents selon les endroits le long de la route 138.

Les services de communication par satellite à basse altitude (ex. constellation de satellites Starlink) sont de plus en plus accessibles dans les régions éloignées comme la Côte-Nord; ils permettent, entre autres, aux voyageurs de passer des appels vidéo, de jouer à des jeux en ligne, de visionner des vidéos en streaming et d'effectuer d'autres activités à haute vitesse. Dans les zones reculées, ces services de communication par satellite offrent sécurité et efficacité.

Sécurité[modifier]

En tout temps, les visiteurs des régions éloignées doivent prévoir d'être autonomes en termes de déplacements, d'hébergement, de nourriture, de réparations, de premiers soins, de communication (ex.: téléphones satellitaires, géolocalisation) et de sécurité en général (ex.: animaux sauvages, accidents), selon les activités pratiquées.

En été, les visiteurs devraient se prémunir particulièrement contre les insectes, la pluie; en hiver, se protéger du froid et des tempêtes en se renseignant sur les refuges disponibles ou en voyageant avec un guide expérimenté.

Aux environs[modifier]

Routes via Manicouagan (municipalité régionale de comté)
New York (État)ElginMontréal O  E  Kegaska→(discontinué entre Kegaska et Bonne-Espérance)→Bonne-EspéranceBlanc-SablonLabrador
Labrador CityLabradorFermont N  S  Manic-5Baie-Comeau


Destinations limitrophes de la MRC de Manicouagan
Rose des vents Le Fjord-du-Saguenay (MRC) Caniapiscau (MRC) Caniapiscau (MRC) Rose des vents
La Haute-Côte-Nord (MRC),
Le Fjord-du-Saguenay (MRC)
N Sept-Rivières (MRC)
O    MRC de Manicouagan    E
S
Golfe du Saint-LaurentCours d'eau Golfe du Saint-LaurentCours d'eau Golfe du Saint-LaurentCours d'eau
  • 1 Sept-Rivières Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée le 18 mars 1981, le territoire de la MRC de Sept-Rivières comporte une étroite bande côtière urbanisée (Port-Cartier et Sept-Îles) et un immense arrière-pays (composé des TNOs de Lac-Walker et Rivière-Nipissis) qui couvre 90% de la partie terrestre du territoire de la MRC. La position géographique de la MRC s'avère un avantage stratégique: la route 138 (s'ouvrant de plus en plus à la Basse-Côte-Nord), la voie maritime du Saint-Laurent, l'aéroport de Sept-Îles... L'offre en récréotourisme est diversifiée et se bonifie continuellement: sentiers pédestres, cyclotourisme, circuits touristiques, hébergement, restauration, excursions (sur la mer, sur les côtes ou dans l'arrière-pays), pourvoiries (offrant des excursions ou des activités de chasse & pêche), ses infrastructures (ex.: barrage hydroélectriques), attraits naturels et mise-en-valeur de sites historiques.
  • 2 La Haute-Côte-Nord Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La MRC La Haute-Côte-Nord s'étend vers le nord-est sur la Côte-Nord à partir de la confluence de la rivière Saguenay et du fleuve Saint-Laurent. Elle se déploie sur 160 km de littoral. Cette MRC est le joyau de la Côte-Nord avec un arrière-pays de plus de 10 000 km2 de forêts, le lacs et de rivières, et des paysages qui font vibrer. Son territoire comprend huit municipalités dont Tadoussac, et une communauté innue. L'offre d'infrastructure et de services récréotouristiques est en pleine croissance: croisières aux mammifères marins, activités nautiques, randonnées (pédestres, vélo, ski de fond, raquettes à neige, motoneige, quad), chasse, pêche sportive, villégiature, musée et patrimoine historique.
  • 3 Caniapiscau Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette MRC s'avère la deuxième plus grande MRC du Québec. Elle est composée des villes de Fermont et de Schefferville, avec les deux communautés autochtones de la Nation Innu de Matimekush-Lac John et la Nation Naskapi de Kawawachikamach. Cette MRC est un paradis nordique au nord du 52e parallèle, sur la Côte-Nord. Les visiteurs peuvent apprécier les panoramas forestiers et montagneux de la taïga à couper le souffle, ainsi que la beauté de la toundra alpine, les aurores boréales qui animent le ciel étoilé et la nature invitante dans toute sa splendeur. Les gens du milieu sont réputés accueillants et sont fiers de raconter l'histoire minière, l'arrivée de la route 389, les monts Groulx, la culture autochtones et les grandes aventures nordiques (chasse, pêche, expéditions sur les cours d'eau, tempêtes, périodes de froid sibérien, façon de vivre).
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Côte-Nord