Télécharger le fichier GPX de cet article
50.62-68.75Map mag.png

Manicouagan

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Manicouagan
La baie Saint-Pancrace
La baie Saint-Pancrace
Information
Pays
Région
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Localisation
Site touristique

Le Manicouagan est une région touristique du Québec maritime située sur la Côte-Nord du fleuve Saint-Laurent. La région présente à ses visiteurs des visages aussi variés que fabuleux.

Comprendre[modifier]

La région touristique de Manicouagan forme la partie ouest de la région administrative de la Côte-Nord, la région touristique de Duplessis formant la seconde partie à l'est. Elle comprend les municipalités régionales de comté (MRC) de Manicouagan et de La Haute-Côte-Nord dont les principales villes sont respectivement Baie-Comeau et Forestville. La région est située sur le versant nord du fleuve Saint-Laurent et la partie habitée est principalement située le long du littoral. Elle a une population d'environ 45 500 habitants. La principale activité économique de La Haute-Côte-Nord est le tourisme tandis que la MRC de Manicouagan est reconnue pour sa production hydroélectrique. Le nom de « Manicouagan » est emprunté à la rivière du même nom située dans la région.

Avec la côte qui surplombe le magnifique fleuve Saint-Laurent, les falaises qui encadrent l'imposant fjord du Saguenay, les marais salés où l'on peut observer 175 espèces d'oiseaux, les passes migratoires où bondissent les saumons, les baleines qui nagent dans le fleuve et sans oublier la forêt boréale, la toundra, les rivières bouillonnantes et les lacs profonds de son arrière-pays, décidément, la région de Manicouagan est choyée par la nature ! Ce décor grandiose a donné naissance à un empire hydroélectrique où trône le plus grand barrage à voûtes multiples du monde, le barrage Daniel-Johnson (Manic-5). Propice à la randonnée pédestre, au camping, à la plongée sous-marine, au kayak de mer, à la chasse, à la pêche et à la motoneige, cette région couvre un vaste territoire de nature sauvage qui saura charmer les amateurs de plein air, d'air pur, de grands espaces et d'authenticité.

Il y a un bureau d'information touristique permanent à Baie-Comeau et des bureaux saisonniers à Tadoussac, aux Bergeronnes, aux Escoumins, à Longue-Rive, à Portneuf-sur-Mer, à Forestville, à Ragueneau sur la péninsule de Manicouagan, à Baie-Comeau, à Godbout et à Port-Cartier.

Villes[modifier]

  • 1 Baie-Comeau—  Principale ville de la MRC de Manicouagan, au carrefour de la route vers le nord pour Fermont et reliée avec la côte sud du fleuve Saint-Laruent par un traversier.
  • 2 Forestville—  Principale ville de la MRC de La Haute-Côte-Nord, membre de la Fédération des villages-relais du Québec.
  • 3 Pointe-aux-Outardes—  Petit village situé entre Tadoussac et Baie-Comeau reconnu pour l'observation des oiseaux. Les amateurs d'ornithologie y retrouveront plus de 200 espèces d'oiseaux. Des trottoirs de bois ont été aménagés le long du littoral pour permettre l'observation des oiseaux. Le Centre d'interprétation des marais salé de Longue-Rive est également une bonne destination puisque les bernaches du Canada (appelées localement outardes) et les grandes oies des neiges s'y arrêtent lors de leurs migrations.
  • 4 Tadoussac—  Porte d'entrée de la région en voiture, fait partie de l'Association des plus beaux villages du Québec. De plus, la baie de Tadoussac fait partie du club des plus belles baies du monde. Il s'agit donc d'une destination incontournable lorsque l'on visite la région. Situé au bord du parc marin du Saguenay-Saint-Laurent, Tadoussac est un point de départ idéal pour les excursions d'observations des mammifères marins.

Autres destinations[modifier]

  • 1 Île René-Levasseur—  Deuxième plus grande île du Québec, située dans le réservoir Manicouagan, créée par le montée des eaux suite à la construction du barrage Daniel Johnson, comprend deux zones protégées.
  • 2 Réserve écologique Louis-Babel—  La plus grande réserve écologique du Québec, comprend la partie nord de l'île René-Levasseur ainsi que le sommet du mont Babel.

Aller[modifier]

La route menant au traversier qui permet de traverser la rivière Saguenay

En voiture[modifier]

Qc138.svg

Il est possible de rejoindre la région en voiture à partir du sud-ouest en empruntant la route 138. Celle-ci débute à la frontière américaine avec l'État de New York (où elle devient le New York State Highway 30) au sud-ouest de Montréal et longe le fleuve Saint-Laurent jusqu'à Natashquan. Cependant, il est possible d'utiliser différentes routes jusqu'à Québec (autoroute 20 ou autoroute 40 par exemple). À partir de Québec, la région est située à une distance d'environ 220 km de route, soit un trajet de h 30 en voiture. Il est aussi possible de rejoindre la route 138 à partir de Rivière-du-Loup au Bas-Saint-Laurent (accessible par la route 132) en prenant le traversier Trans-Saint-Laurent reliant Saint-Siméon dans le Charlevoix (capacité de 399 personnes et 100 voitures et traversée d'une durée de 65 minutes). En empruntant la route 138, vous entrerez dans la région à Tadoussac. Notez que la route 138 comporte une section maritime entre Baie-Sainte-Catherine dans le Charlevoix et Tadoussac pour traverser le fjord du Saguenay. La traversée est gratuite pour les passagers et les véhicules et dure environ 10 minutes. Il n'est pas nécessaire de réserver et le service est offert à l'année.

Qc172.svg

Il est également possible d'atteindre le Manicouagan à partir du Saguenay–Lac-Saint-Jean en empruntant la route 172 qui mène à Tadoussac. Veuillez noter que le parcours de la route 172 se trouve principalement dans un parc, il n'y a donc pas de postes d'essence le long de la route, en plus du signal cellulaire qui est majoritairement inexistant.

Notez qu'il est également possible de rejoindre la région en voiture en empruntant le traversier Camille-Marcoux à partir de Matane sur la péninsule gaspésienne (voir la section En bateau ci-dessous).

En autobus[modifier]

  • Intercar Logo indiquant un lien vers le site web —  Liaison entre Québec et Baie-Comeau. Réservation obligatoire.

En bateau[modifier]

Le Camille-Marcoux
Le CNM Évolution
  • Traverse Matane—Baie-Comeau—Godbout Logo indiquant un lien vers le site web —  Le Camille-Marcoux est un traversier qui offre la traverse du fleuve Saint-Laurent entre Baie-Comeau et Matane sur la péninsule gaspésienne. Il relie également Matane à Godbout, plus à l'est sur la Côte-Nord. Il s'agit du plus imposant navire de la Société des traversiers du Québec avec une capacité de 600 personnes et de 120 voitures. En saison estivale, il y a jusqu'à six traversées par jour. La traversée dure un plus de deux heures. Le Camille-Marcoux offre un service de restauration, un bar ainsi qu'une salle d'exposition en plus, bien sur, de permettre d'observer la mer. Il est recommandé d'effectuer sa réservation à l'avance. Celle-ci est obligatoire pour les véhicules.
  • Compagnie de navigation des Basques—  Traversée avec le Bas-Saint-Laurent, L'Héritage effectue la traverse entre Trois-Pistoles et Les Escoumins. La durée du trajet est de h 30. Ce service n'est offert que de mai à octobre.
  • CNM Évolution Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant des horaires Mai à septembre.—  Traversée entre Rimouski et Forestville. Il s'agit du traversier le plus rapide du Québec, il effectue la traverse en h.

Quelques marinas situées le long du fleuve, dont celle de Tadoussac, permettent aux voyageurs nautiques d'accoster pour visiter la région.

En avion[modifier]

L'aéroport de Baie-Comeau (située à 10 min de la ville) est desservie par quelques lignes aériennes dont Air Liaison, Air Canada Jazz et Pascan Aviation. Il peut être assez onéreux d'emprunter l'avion pour voyager entre de petits aéroports du Québec, il est donc conseillé de comparer avec d'autres moyens de transport avant de réserver un vol.

Circuler[modifier]

En voiture[modifier]

Qc138.svg La route 138 est le principal axe routier de la région. Elle suit le littoral du fleuve Saint-Laurent sur toute la région entre Tadoussac à l'ouest et Baie-Trinité à l'est.

En quad ou en motoneige[modifier]

Des réseaux de sentiers de quads et de motoneiges permettent également de circuler dans la région en véhicules hors routes tout en permettant de découvrir l'arrière-pays et ses paysages impressionnants. Les sentiers se rendent à des postes d'essence ainsi qu'à des établissements de restauration et d'hébergement, il est donc possible de visiter la région en motoneige !

  • Carte des sentiers de motoneige du Manicouagan 2012-2013 Logo indiquant un lien vers le site web

Itinéraires[modifier]

En voiture[modifier]

  • Route des Baleines Logo indiquant un lien vers le site web —  Circuit qui traverse la région sur plus de 300 km sur la côte du Saint-Laurent entre Tadoussac et Baie-Trinité. Des croisières sont organisées pour l'observation des mammifères marins dont les baleines bleues, mais aussi les bélugas et les rorquals. En fait, on retrouvre 13 espèces différentes de baleines dans l'estuaire et le golfe du Saint-Laurent. Il est également possible de les observer en kayak de mer ou même à partir de sites d'observation sur la berge. De plus, on retrouve des phoques tout le long de la côte. Les mammifères marins fréquentent surtout la région de mai à octobre.

En motoneige[modifier]

Parler[modifier]

La langue parlée au Manicouagan est le français. Il sera possible de se faire comprendre en anglais dans la plupart des endroits touristiques. Le Manicouagan comprend également un peu plus de 4 000 autochtones dont environ 2 500 parlent toujours leur langue autochtone, principalement l'innu, en plus du français ou de l'anglais.

Faire[modifier]

Baie de la Trinité
Kayak sur le fleuve Saint-Laurent près des Bergeronnes

La région est reconnue pour les activités en plein air et l'écotourisme. Les exercusions en mer, en croisière ou en kayak, sont évidemment un incontournable afin de profiter pleinement de la région et d'observer les baleines. Les amateurs de plongée sous-marine seront également bien servis avec la faune et la flore aquatique du fleuve Saint-Laurent ainsi que quelques épaves. Grâce à ses forts vents, la région est très populaire pour le kitesurf.

Durant la saison hivernale, des forfaits pour faire du traîneau à chiens, de l'escalade de glace et du ski nordique sont offerts. Des pourvoiries offrent également des forfaits de pêche blanche (pêche sur la glace) incluant le séjour en chalet. Plusieurs sentiers de ski fond parcourent la région. D'ailleurs, le Boréal Loppet Hydro-Québec est une compétition de ski de fond organisée à chaque année au début du mois de mars s'adressant tant aux sportifs qu'aux familles. Il y a aussi un réseau de sentiers de motoneige très bien signalisé qui comprend des passerelles assez impressionnantes. À Baie-Comeau, un centre de ski offre 14 pentes de différents niveaux pour le ski alpin et les autres sports de glisse.

Le Manicouagan est un paradis pour la pêche tant pour le saumon atlantique que l'omble de fontaine (appelée localement truite mouchetée). En plus de nombreuses pouvoiries offrant des forfaits de chasse et pêche incluant le logement, la région comprend quatre zones d'exploitation contrôlée (zec) qui sauront combler les besoins des amateurs de chasse et pêche.

À cette hauteur, le fleuve Saint-Laurent forme une véritable mer et plusieurs plages de sable fin sont présentes pour en profiter et se baigner. Il est recommandé de s'informer sur les marées avant de s'aventurer le long du fleuve afin d'éviter de mauvaise surprise.

Le Manicouagan comprend plusieurs sentiers pédestres tel que celui de la pointe Saint-Gilles à Baie-Comeau qui possède des scupltures et des panneaux d'interprétation le long de son parcours. Il est également possible d'effectuer des randonnées à cheval ou à vélo. Les monts Groulx sont une bonne destination pour les amateurs de trekking.

Le quad (appelé VTT, ou véhicule tout terrain, au Québec) est une activité populaire de la région. Un réseau de sentiers bien signalisé permet de découvrir la région et d'observer les paysages de son arrière-pays.

Pour les amateurs de golf, il y a quatre terrains de golf de 9 ou 18 trous au Manicouagan. Le club de golf de Tadoussac a une vue magnifique sur le fjord du Saguenay tandis que celui de Forestville donne sur le fleuve Saint-Laurent. Les deux autres clubs sont situés à Baie-Comeau et à Pointe-aux-Outardes.

Manger[modifier]

Plusieurs petits marchés et épiceries offrent une chance unique de goûter aux produits du terroir local. Les poissons et les fruits de mer sont la spécialité culinaire de la région, dont certains qui sont plus inusités tel que l'oursin. La période de mars à octobre est idéale pour profiter des produits frais du jour des poissonneries qui parsèment toute la région. Il est également possible de retrouver du gibier local servi dans les nombreux restaurants du Manicouagan.

Se loger[modifier]

La région possède une variété de types d'hébergement. Plusieurs terrains de camping sont disponibles pour le camping en caravanes ou en tentes. Certains, dont ceux de Tadoussac et de Cap-Bon-Désir, sont situés directement sur le littoral du Saint-Laurent permettant de s'endormir au son des baleines ! Le Jardin des glaciers de Baie-Comeau offre également la possibilité de camper directement dans son parc d'aventure. La région comprend également des gîtes, des hôtels et des auberges. Certaines pourvoiries offrent également le logement en chalet dans leurs forfaits.

Gérer le quotidien[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 911
Détresse maritime : +1-800-463-4393
Braconnage : +1-800-463-2191
  • CAA-Québec, Logo indiquant un numéro de téléphone +1-514-861-1313, +1-800-222-4537 (numéro gratuit) Logo indiquant des horaires 24 heures.—  Dépannage automobile.
  • État des routes Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone 511—  Service d'informations sur l'état des routes et des travaux routiers.
  • Garde côtière canadienne, Logo indiquant un numéro de téléphone +1-800-267-6687 (numéro gratuit) Logo indiquant des horaires 24 heures.—  Service de renseignements nautiques.
  • Info-Santé 811—  Centres de santé et de services sociaux.

Aux environs[modifier]

À partir du Manicouagan, on peut visiter le reste de la Côte-Nord qui fait partie de la région touristique de Duplessis à l'est. À l'ouest, on retrouve le Charlevoix qui est une destination touristique importante. Il est également possible de se rendre au Saguenay–Lac-Saint-Jean. De plus, en traversant le fleuve Saint-Laurent, on peut atteindre les régions du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie.

Stars310.svg
L'article de cette région est utilisable. L'article et les principales destinations de la région contiennent des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Côte-Nord
Destinations situées dans la région