Télécharger le fichier GPX de cet article
34.68632135.84017Map mag.png
Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Kansai > Nara (préfecture) > Nara

Nara

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nara
​((ja) 奈良 )
Nara motange.jpg
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Nara est une ancienne capitale du Japon, dans la préfecture du même nom et la région du Kansai sur l'île de Honshu. Tout au long de l'année 2010, la ville a célébré son 1300ème anniversaire. Éclipsée par sa célèbre voisine Kyōto, Nara est souvent omise dans l'itinéraire des touristes pressés par le temps. Cependant, elle abrite de nombreux sites pittoresques et historiques, et aujourd'hui préserve ses principaux sites de manière beaucoup plus attrayante que Kyōto au sein du parc de Nara et des quartiers comme Naramachi.

Comprendre[modifier]

Anciennement Heijō-kyō (平城京), la ville fut choisie en 710 par l’impératrice Gimmei pour être la première capitale fixe du Japon, et resta le siège du pouvoir impérial jusqu'en 794. La ville fut influencée par le bouddhisme et la capitale chinoise des Tang, Chang'an, menant à la création d'un nombre énorme de biens culturels, de bâtiments et de livres, nombre d'entre eux restant préservés à ce jour. Nara a le plus grand nombre de bâtiments désignés Trésors nationaux au Japon.

En 794, l'empereur Kammu fit bâtir Heian-kyō (ancienne Kyōto) et y déplaça le siège impérial, faisant tomber peu à peu Nara dans l'oubli. Bien que le site du palais Heijō-kyō se soit transformé en de simples champs, les sanctuaires et les temples sur le côté Est du palais (appelé Gekyō, 外京) ont perduré, et le bouddhisme garda son influence pendant les siècles qui suivirent. Une autre partie de la région se développa en petite ville marchande, notamment pendant la période Edo, et est connue de nos jours comme Naramachi (奈良町).

Huit lieux de l'ancienne capitale de Nara ont été inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que «Monuments historiques de l'ancienne Nara» depuis 1998, ce qui comprend cinq temples bouddhistes, un sanctuaire shintō, un palais impérial et une forêt primitive.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Nara ne possède pas son propre aéroport; la plupart des visiteurs arrivent à Osaka, soit par l'Aéroport International du Kansai, soit par l'Aéroport d'Itami (pour les vols domestiques).

Depuis l'Aéroport du Kansai, les bus Airport Limousine partent vers les deux gares ferroviaires de Nara toutes les heures (2 000 JPY, h 30). Le train propose des dessertes plus fréquentes: si vous avez un Japan Rail Pass, vous pouvez prendre le train limited express «Haruka» pour la gare de Tennoji, puis changer pour la ligne Yamatoji jusqu'à Nara (2 900 JPY; pris en charge par le Rail Pass). Autrement, il est moins cher de prendre le train express Kūkō-Kyūkō (空港急行) de la compagnie Nankai jusqu'à Shin-Imamiya, puis de prendre à partir de là la ligne JR Yamatoji (1 430 JPY). Avec de bonnes correspondances, ces trajets prennent respectivement environ h 15 et h 30.

Les bus Limousine relient l'aéroport d'Itami aux deux gares de Nara pour 1 440 JPY (environ h).

En train[modifier]

La gare de la compagnie Kintetsu est la plus proche des attractions majeures de Nara

Depuis la gare de Kyōto, la ligne JR Nara et la ligne Kintetsu Kyoto privée vous permettent toutes les deux de rejoindre Nara rapidement. La 1 gare Kintetsu de Nara est mieux située que la 2 gare JR de Nara, et les trains Tokkyū (特急) avec réservation partent de Kyoto 2 fois par heure, arrivant à Nara en 35 min. Avec les services Kyūkō (急行) plus lents mais plus fréquents, le trajet prend environ 50 min et vous pourrez avoir besoin de changer de train à la gare de Yamato-Saidaiji. Le trajet coûte 620 JPY, plus 500 JPY pour les Tokkyū. Pour les détenteurs d'un JR Pass, les Miyakoji Kaisoku (みやこ路快速) de la JR circulent en journée entre Kyoto et Nara en 45 min (690 JPY, pris en charge par le JR pass).

Quelques uns des trains du métro de Kyōto sur la ligne Karasuma (sur un axe nord-sud) vont directement à Kintetsu Nara, représentant un trajet direct pratique pour ceux qui viennent du nord de la ville de Kyōto. Ces trains sont considérés comme des trains express pour Nara, circulant comme des trains locaux sur la ligne de métro puis continuant vers Nara comme une desserte express. Par exemple, un trajet direct pour Nara depuis la station de métro Shijō de Kyōto (qui a relie aux lignes de la Hankyū) coûte 880 JPY et prend h.

L'itinéraire le plus rapide depuis Osaka est de prendre la ligne Kintetsu Nara depuis la gare de Namba (40 min, 560 JPY). Les trains Kaisoku-Kyūkō (快速急行) de la JR partent 3 fois par heure d'Osaka, de Tennōji et de stations intermédiaires sur la ligne circulaire Osaka Loop. Le trajet pour Nara est de 50 min depuis la gare d'Osaka et de 30 min depuis Tennōji (respectivement 800 JPY et 470 JPY, couverts par le Rail Pass).

Hanshin propose des services depuis la gare Sannomiya de Kobe pour la gare Kintetsu Nara par la ligne Hanshin Namba pour 970 JPY. Les services directs Kaisoku-Kyūkō partent 3 fois par heure pendant la plus grande partie de la journée. Autrement, vous devrez changer de train à Amagasaki. Le trajet prend environ h 30.

Si vous voyagez entre Kyōto, Nara et Osaka, considérez l'achat du Kansai thru-pass qui permet des trajets illimités pendant 2 ou 3 jours dans les trains privés, les bus et les métros (non-JR) dans la région du Kansai.

En autocar[modifier]

Quelques compagnies exploitent des bus directs de nuit de Tokyo à Nara :

  • Kanto Bus et Nara Kotsu relient Nara à Shinjuku en environ h 30 à partir de 6 000 JPY l'aller.
  • Les cars de Keisei Bus vont de Chiba en passant par Tokyo Disneyland, Tokyo SkyTree, Ueno et Yokohama. Depuis Ueno, à partir de 7 000 JPY acheté à l'avance et environ h.

D'autres compagnies, dont JR Bus et Nightliner, exploitent des services de nuit de Tokyo à Nara en passant par Kyoto, ce qui rend le trajet un peu plus long (8-h). Certains bus JR sont des bus Seishun (jeune) de plus grande capacité (2x2 sièges par rang). Ils sont moins chers (à partir de 3 500 JPY).

Si vous ne pouvez pas réserver un bus pour Nara, une alternative est de voyager jusqu'à Kyoto qui offre plus de possibilités. De là, vous pouvez aller à Nara en train avec les lignes JR ou Kintetsu.

Depuis Nagoya, Nara Kotsu propose 5 allers-retours quotidiens depuis la gare routière Meitetsu (h 30, 2 550 JPY).

Circuler[modifier]

À pied[modifier]

Une fois dans le parc de Nara, on peut rejoindre à pied quasiment tous les autres sites importants. Le trajet classique (gare Kintetsu Nara, Kōfuku-ji, musée national de Nara, Tōdai-ji, Kasuga Taisha et retour à la gare) est long d'environ 6 km, et est une marche plaisante pour le touriste moyen.

En bus[modifier]

  • Bus Nara Kotsu (奈良交通) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires adultes: 180 JPY, enfants de 12 ans et moins: 90 JPY.—  Des bus passent toutes les 30 min sur la boucle.

Plusieurs temples se trouvent à la périphérie de la ville. Avec la ligne de bus d'excursion Nara-Nishinokyo-Ikaruga (n°97), on peut rejoindre sans changer de bus le Tōshōdai-ji (240 JPY), le Yakushi-ji (320 JPY) et le Horyu-ji (760 JPY).

Voir aussi Itinéraire du Patrimoine mondial de Nara.

En taxi[modifier]

Des taxis sont disponibles à Nara mais ceux qui ne parlent pas le japonais pourraient trouver difficile d'expliquer au conducteur où ils veulent aller.

Voir[modifier]

Un daim de Nara mangeant avidement ce que lui donne un touriste.

Si vous ne pouvez passer qu'une journée à Nara, concentrez-vous sur le parc. Cependant, avec plus de temps, il y a plus de choses à voir.

Parc de Nara[modifier]

Le Daibutsu à l'intérieur de Tōdai-ji
Lanternes à Kasuga Taisha

La plupart des sites de Nara, dont les temples, les sanctuaires et les célèbres daims audacieux, se concentre dans le parc de Nara (奈良公園 Nara-kōen), un large et plaisant espace de verdure. Selon la légende, le dieu de Kasuga Taisha serait venu chevauchant un daim blanc dans les jours anciens, et donc les daims profitent du statut protégé d'envoyés du dieu. Ceci dit, étant donné leur comportement prénsent, soit les daims (environ 1 500) ont perdu leur boulot, soit le dieu a pris un intérêt extrêmement développé pour les biscuits des touristes (150 JPY), les emballages de nourritures vides et le harcèlement des commerçants.

  • 1 Kōfuku-ji (興福寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à l’extrémité ouest du parc) Logo indiquant des horaires tous les jours de h - 17 h. Logo indiquant des tarifs salle du trésor: 500 JPY.—  Le Kōfuku-ji est un temple bouddhiste fondé en 669 par l'épouse de Fujiwara no Kamatari. Le temple a adopté sa position actuelle en 710 quand Nara est devenue la capitale du Japon. Après 1150, les conflits régionaux augmentent avec le déclin de la dynastie Fujiwara, le temple de Kōfuku-ji a levé une armée de moines guerriers pour protéger les Fujiwara contre le clan Taira qui y mit le feu en 1180. Un autre incendie ravagea le temple en 1717 mais la salle octogonale au nord et la pagode à trois étages de la période Kamakura sont intacts. Il est l'un des principaux temples de la secte bouddhique ésotérique Hossō. La pagode à 5 étages qui y fut bâtie au début du XVe siècle est la deuxième plus grande du Japon (après celle du Tō-ji à Kyōto). La salle du trésor abrite de vieilles sculptures bouddhiques comme une représentation du moine Gainjin, du bouddha thérapeute à l'étrange sourire ou des représentations des 8 gardiens de Shaka Nyorai (784).
  • 2 Étang de Sarusawa (猿沢の池) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 登大路町49 (à l'extrémité est de Sanjō-dōri, avec le parc de Nara derrière ou Naramachi au sud)—  Ce petit étang est un endroit très populaire où voir le Kōfuku-ji.
  • 3 Sanctuaire Kasuga Taisha (春日大社) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 春日野町160 (tout au fond du parc, extrémité sud-est), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742-22-7788 Logo indiquant des horaires temple occasionnellement fermé lors des services, mais se balader autour est toujours possible et agréable. Logo indiquant des tarifs accès au site gratuit; entrée dans le sanctuaire: 500 JPY; salle du trésor: 400 JPY.—  Vaut une visite pour son bel accès, à travers la forêt primaire de Kasuga-yama (voir plus bas), plus que pour le temple lui-même. Ce que Fushimi Inari Taisha à Kyōto est au torii, Kasuga Taisha l'est à la lanterne de pierre (2 000 le long du chemin, plus 1 000 en métal accrochées aux édifices principaux). On peut voir celles-ci allumées seulement deux fois par an, pendant le festival de Setsubun (3-4 février et 15 août). Notez le grand alignement de tonneaux de saké près de la porte centrale et la fontaine-statue de cerf. Fondé en 768 comme sanctuaire familial par Fujiwara no Michinaga, son architecture très influencée par le style chinois est devenue un paradigme pour désigner tous les autres sanctuaires japonais de même influence.
  • 4 Musée national de Nara (奈良国立博物館) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 50 Noborioji-chō, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 0742 22-7771 Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs 500 JPY; expositions spéciales jusqu'à 2 000 JPY.—  Ce musée possède l'une des meilleures collections du monde d'art bouddhique et abrite des expositions temporaires. La salle du Trésor National possède une impressionnante collection de statues. Il y a des «guides anglophones» dans le musée. Ils ne vous guideront pas à travers celui-ci, mais sont là pour répondre aux questions. Ils sont très bien informés, et donc si vous avez des interrogations nécessitant des explications, vous pourrez en apprendre beaucoup plus sur les expositions, le bouddhisme et l'art bouddhique. Chaque année pendant environ 2 semaines fin octobre-début novembre (dates variables) le musée accueille par rotation une partie de la collection du Shōsō-in, le Trésor de Tōdai-ji (qui est fermé au public). Attendez vous à d'énormes files d'attente car il s'agit d'un événement majeur dans le calendrier culturel du pays, et les touristes de tout le Japon convergent vers Nara à cette époque.
  • 5 Forêt primaire de la colline Kasuga-yama (春日山原生林) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Une magnifique colline de forêt sauvage, vierge de tout développement menant à Kasuga Taisha et à d'autres sites à Nara-kōen. Le chemin d'accès est clairement marqué, cependant, donc n'ayez pas peur de vous perdre. C'est une promenade tranquille à toute heure du jour. Si vous êtes déterminé à nourrir des cerfs, gardez vos biscuits pour ceux ici au lieu des fainéants de Tōdai-ji.
  • 6 Tōdai-ji (東大寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires nov-fév: h - 16 h 30, avr-sep: h 30 - 17 h 30, mars et oct: h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 600 JPY.—  Le Tōdai-ji est célèbre pour sa représentation géante en bronze du Bouddha. L'empereur Shōmu fit construire le temple (fin de la construction en 752) pour abriter cette statue qu'il avait commandée. Après s'être fait moine, il présida la grande cérémonie de consécration de la statue en 749. Tout comme le Kōfuku-ji, le temple subit des incendies à la fin de la révolte marquant la fin de la période Heian en 1185. Toutefois, la lanterne en bronze octogonale et la monumentale porte du sud (Nandai-mon) sont des originaux du VIIIe siècle (bien que la porte ait été restaurée au XIIe siècle après le passage d'un typhon). Les divinités gardiennes en bois de 8 m de hauteur nichées dans cette porte datent de la période Kamakura. Cet endroit est envahi par les daims qui savent que c'est le meilleur endroit pour obtenir de la nourriture. Le reste qu'on trouve dans le temple est des reproduction datant du XVIe siècle et XVIIe siècle.
    Après la porte se trouve un chemin de pierre menant aux murs extérieurs entourant le Daibutsu-den (salle du grand bouddha). Suivez les signes sur la gauche pour entrer das la cour intérieure, et si vous avez un bâton d'encens avec vous, rejoignez la foule autour des offrandes d'encens avant de continuer votre visite. Le Daibutsu-den a été reconstruit pour la dernière fois en 1708, est l'une des plus grandes structures en bois du monde et un site du patrimoine mondial de l'UNESCO.
    Le Daibutsu, victime des incendies et de tremblements de terre, a été restauré pour la dernière fois en 1692. C'est la plus grosse statue en bronze du monde: elle pèse 550 tonnes et s'élève à 16 m de hauteur. Après l'avoir vu, tournez autour de lui sur la gauche pour voir des statues aux proportions plus réduites de Kannon et de deux gardiens célestes. Un pilier à droite du Daibutsu possède un trou dans sa base dans lequel il faut se glisser pour ouvrir le chemin de la révélation (ce que ne réussiront que les enfants ou les plus maigres). On trouve également d'anciennes tuiles et reliques. Un stand vous invite à sponsoriser une tuile afin d'aider l'entretien du temple, et on y vend toute l'année des omikuji en anglais (petits rouleaux en papier avec des divinations). Jetez un dernier coup d'œil au Daibutsu pour qu'il reste votre dernier souvenir (et pas le stand de souvenirs). À la droite de l'entrée du Daibutsu-den se trouve une statue du Yakushi Nyorai. Même si elle peut sembler un peu effrayante au premier abord, c'est un Bouddha de la médecine et de la santé. Toucher un endroit du Yakushi Nyorai et la partie correspondante de son propre corps guérirait toute affection que vous y auriez.
  • 7 Yoshiki-en (吉城園) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 60-1, Noborioji-chō, Nara 630-8213 (Entre Kasuga Taisha et la gare Kintetsu de Nara, au nord du Musée National de Nara.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742-22-5911 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 250 JPY, gratuit pour les étrangers.—  Le jardin Yoshiki-en est un petit jardin japonais calme et reposant. Il propose trois paysages différents: un étang avec des ponts de pierre, un jardin de mousses et un jardin de fleurs. Peut-être couplé avec le jardin Isui-en, leurs entrées étant l'une à coté de l'autre.
  • 8 Isui-en (依水園) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 水門町74 (Entre Kasuga Taisha et la gare Kintetsu de Nara, à coté de Yoshiki-en), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 25-0781 Logo indiquant des horaires h 30 - 16 h. Logo indiquant des tarifs 650 JPY.—  Profitez de ce jardin magnifiquement arrangé, rempli de fleurs et entouré par le reste du parc de Nara. Plus grand que son voisin, il est peuplé de petites maisons de thé avec une bonne vue sur les monts environnants.
  • 9 Sanctuaire Himuro (氷室神社 himuro jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à 10 min à pied de la gare Kintetsu de Nara. De l'autre coté de la rue par rapport au Musée national de Nara), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 23-7297 Logo indiquant des horaires h - 17 h.—  Un sanctuaire remontant à 1217 hébergeant quelques chouettes cerisiers japonais. Même si son architecture n'est pas remarquable, les arbres devant le sanctuaire deviennent de jolis nuages de fleurs rose pâle et blanches au printemps (fin mars-début avril).
  • 10 Ukimidō (浮見堂)—  Un édifice hexagonal construit sur l'étang Sagiike du parc de Nara de tel façon qu'il apparaît comme flottant sur l'eau.
  • 11 Shin-Yakushi-ji (新薬師寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 高畑町1352 (peut être rejoint par la forêt primaire; suivre les indications depuis Kasuga Taisha), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 22-3736 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs adultes: 600 JPY; collégiens/lycéens: 350 JPY; enfants: 150 JPY.—  Dans le hall principal de ce temple bouddhiste se trouvent 12 statues assez impressionnantes de guerriers féroces (chacune avec propres armes) montant la garde près d'un Bouddha de la guérison.

Autres sites[modifier]

Une miko entrant dans le sanctuaire de Nara
  • 12 Musée de la photographie de la ville de Nara (奈良市写真美術館) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 600-1 Takabatake-chō (près de Shin-Yakushi-ji, à quelques pâtés de maisons en dehors du parc de Nara), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 22-9811 Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs 300 JPY.—  Un bâtiment d'acier et de verre entouré par un étang. À l'intérieur se trouvent des expositions de photographie assez intéressantes sur des thèmes locaux comme le Festival du feu du Mont Wakakusa (voir ci-dessous).
  • 13 Yakushi-ji (薬師寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 457 Nishinokyo-chō (à une courte marche de la gare de Nishinokyō et du Tōshōdai-ji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74 233-6001 Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs 800 JPY.—  Bien que la majeure partie du temple ait été reconstruite dans les années 1970 après un incendie, Yakushi-ji vaut toujours une visite. La Trinité bouddhiste Yakushi logée dans le hondō (bâtiment principal) est une grande œuvre, et les deux pagodes de chaque côté du temple en font un complexe unique et reconnaissable. La pagode a survécu et remonte à 730. Comme Gangō-ji, Yakushi-ji a été l'un des sept temples principaux de la ville pendant la période Nara.
  • 14 Gangō-ji (元興寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 11 Chuin-chō (à Nara-machi, près du Kōfuku-ji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74 223-1377 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 400 JPY.—  Il fut considéré comme l'un des sept plus importants temples de Nara à l'époque où la ville était la capitale du pays. Le temple d'origine a brûlé au XVIIIe siècle, mais le style architectural reste fidèle à l'original, avec son toit singulier de type coréen. Le mandala dans le temple est l'un des plus célèbres du pays. À l'extérieur du temple se trouvent de nombreuses statues bouddhistes, mais peut-être plus intéressantes sont les diverses statues de démons se trouvant parmi elles. Tandis que les statues bouddhistes sont tout à fait typiques et évidemment religieuses, les statues de démons sont comiques et semblent ne pas être à leur place. Certaines semblent même être un sacrilège, comme un démon faisant de la méditation Zen parmi les statues bouddhistes et un autre ayant plutôt une pose de type érotique. Il y aurait une histoire associant les démons au temple. Pour les visiteurs, c'est amusant d'essayer de tous les repérer.
Heijōkyū Suzakumon
  • 15 Site du palais Heijōkyū (平城宮跡) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2-9-1 Nijo-chō, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74 230-6752—  La porte Suzaku (朱雀門) est une réplique, comme le nouvellement construit Daigoku-den (大極殿). Dans le centre de cette grande étendue de terrain, vous trouverez la zone d'excavation bien préservée, contenant quelques structures de fondation. Sur le reste du site, on peut encore voir où se dressaientt autrefois les structures en regardant les zones élevées et enfoncées. Aux extrémités opposées du site se trouvent des musées qui parlent de l'histoire du palais, montrent des artefacts provenant de l'excavation et expliquent le processus d'excavation.
  • 16 Tōshōdai-ji (唐招提寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 13-46 Gojo-chō, (À courte distance de marche de la gare de Nishinokyō et de Yakushi-ji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74 233-7900 Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h. Logo indiquant des tarifs 600 JPY, 700 JPY avec la salle du trésor.—  Un temple qui joua un rôle important dans la diffusion des enseignements du bouddhisme au Japon. Tōshōdai-ji était l'endroit où prêchait le grand prêtre chinois Ganjin. Sa tombe se trouve dans l'enceinte du temple.
  • 17 Centre des 100 ans de Nara (なら100年会館) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 7-1 Sanjō Miyamae-machi (à coté de la gare JR de Nara), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74 234-0100—  Héberge plus types d’événements, de concerts et de comédies musicales. Un marché aux puces se tient parfois devant le hall.
  • 18 Naramachi (奈良町) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (À 10 min à pied de la gare Kintetsu de Nara)—  Le quartier, fondé au VIIIe siècle siècle quand Heijōkyō était la capitale du Japon, comporte de nos jours plusieurs petits musées, machiya (町家) (maisons marchandes japonaises traditionnelles de la période Edo), cafés uniques et restaurants. Cela vaut bien le temps de s'arrêter et de faire une dégustation à Harushika (春鹿), la fabuleuse brasserie de Nihon-shu (saké) de Naramachi.

Faire[modifier]

  • 1 Festival du feu de Wakakusa (若草山焼き, wakakusa-yamayaki) Wakakusayama, Parc de Nara Logo indiquant des horaires La nuit avant le 2e lundi de janvier. La date peut changer en cas de mauvais temps, appelez pour vérifier..—  A de super feux d'artifice. Un feu est allumé sur l'herbe sèche près des deux temples. La taille du feu dépend du dessèchement de l'herbe.
  • 2 Shuni-e (Omozu-tori) (修二会 (お水取り)) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Nigatsu-dō, Todai-ji. Logo indiquant des horaires du 1 au 14 mars, le soir.—  Un service commémoratif bouddhiste annuel qui s'est tenu pour la première fois en 752. Les prêtres courent autour du Nigatsu-dō en portant de grosses torches.
  • Nara Tōka-e (なら燈火会) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires du 6 au 15 août.—  Un festival des lumières annuel. 10 000 bougies illuminent la zone vers le parc de Nara et les temples principaux.
  • 3 Cérémonie de coupe des bois des cerfs Rokuen (鹿苑), Parc de Nara Logo indiquant des horaires en octobre.—  Les bois des daims sont coupés pour éviter que les gens soient blessés.

Acheter[modifier]

Nara possède plusieurs produits locaux:

  • Narazuke (奈良漬) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  C'est une spécialité locale populaire faite de fruits et légumes macérés (traditionnellement du melon et du concombre). La forte saveur particulière vient de l'utilisation de sakekasu, le sédiment de la fermentation du saké; ces aliments ont également quelques résidus d'alcool.
  • Pinceaux de calligraphie (奈良筆, narafude)—  Nara est également célèbre pour ces pinceaux de calligraphie qui sont disponibles dans les magasins spécialisés sur l'avenue Sanjō-dōri. Ceci dit, étant donné qu'ils sont fait d'un type spécial de poils d'animaux, ils sont chers et rares, et les clients devront faire une commande spéciale. Les autres pinceaux vendus dans les magasins spécialisés sont moins chers que les narafude, mais ils restent généralement de qualité réputée.
  • Tissus Nara sarashi (奈良晒)—  Ces tissus sont une spécialité locale. Fabriqués autrefois avec des végétaux du genre boehmeria, le coton est devenu la matière la plus utilisée depuis l'époque d'Edo. On peut trouver des serviettes, des mouchoirs, des couvertures, des rideaux et bien d'autres produits à base de tissu dans les magasins sur la rue commerçante Mochiidono ou dans la zone de Naramachi.
  • Une autre spécialité locale inhabituelle est les baguettes et autres petits objets sculptés dans les bois des daims du parc (qu'on leur a coupé par sécurité). On les trouve facilement à n'importe quel étal touristique du parc, mais pour un meilleur choix et de meilleurs prix allez à l'est de Tōdai-ji jusqu'à ce que vous arriviez contre la pente aride de Wakakusa-yama et tournez à droite; tout le côté droit de la rue est occupé par des magasins de deux étages, avec des souvenirs au rez-de-chaussée et des shokudō (fast foods japonais) au dessus. Il suffit de suivre la foule des étudiants rassemblés là pour manger un morceau après avoir vu les sites touristiques.

Centre-ville[modifier]

  • Rue commerçante Higashimuki (東向き商店街, higashimuki shōtengai) (démarre à la gare Kintetsu Nara et s'étend sur 250 vers le sud.)—  Une arcade commerçante avec de nombreux magasins de souvenirs et restaurants.
  • Yamazaki-ya (山崎屋) Logo indiquant un lien vers le site web 5 Higashimuki Minamimachi (le long de la rue commerçante Higashimuki), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 22-8039 Logo indiquant des horaires 10 h - 20 h.—  Un pourvoyeur bien connu de narazuke.
  • Rue commerçante Mochiidono (もちいどの商店街) (Fini au centre de Naramachi, et est reliée à la rue Higashimuki)—  Une autre arcade.
  • Avenue Sanjō-dōri (三条通り) (entre la gare JR Nara et l'extrémité sud de la rue Higashimuki)—  De nombreux magasins de souvenirs, des magasins de pinceaux et encres traditionnels, de narazuke etdivers bars et restaurants. La plupart des banques importantes ont un établissement ici.
  • Sao vintage kimono (昔きもの紗緒, mukashi kimono sao) Logo indiquant un lien vers le site web 12 Tsurufukuinchō, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 90-8576-0281 Logo indiquant des horaires lun.- dim. : 12 h - 17 h.—  Un petit commerce où l'on peut trouver de vieux kimonos à partir de 500 JPY.

Périphérie[modifier]

  • 1 NaRaFamily (ならファミリー) Logo indiquant un lien vers le site web 2-4-1 Saidaiji Higachi-chō (à 03 min à pied de la gare de Yamato-Saidaiji) Logo indiquant des horaires 10 h - 21 h.—  Un des plus grands centres commerciaux du Kansai.

Manger[modifier]

Parmi les spécialités culinaires de Nara:

  • Kaki-no-hazushi (柿の葉ずし) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Ce sushi (généralement de sanma -sorte de maquereau du pacifique- ou de saumon) est une spécialité locale. Il est enroulé dans des feuilles de kaki, et est originaire de la ville proche de Yoshino.
  • Spécialités à base de kudzu Logo indiquant un lien wikipédia—  Le kudzu, également de Yoshino, est un produit de Nara très renommé qui est utilisé pour faire divers types nourritures, des nouilles au kudzu aux pâtisseries japonaises (和菓子 wagashi).
  • Sōmen (素麺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Les sōmen (de minces nouilles de blé) de la région de Miwa (三輪そうめん Miwa sōmen) ont une histoire aussi lointaine que Nara. Ces nouilles peuvent être servies chaudes ou froides.
  • Shika-senbei (鹿せんべい) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Cette galette de riz est un produit culinaire bien connu. N'essayez pas de les manger vous-même, ils sont uniquement pour les daims!

Bon marché[modifier]

Classe moyenne[modifier]

Luxe[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Le Yamato-cha (大和茶) est un thé vert japonais produit localement qui est bon pour la santé et goûteux. Il y a un grand nombre de marques de saké, parmi lesquelles se trouve Harushika, produit par l'une des plus anciennes brasseries du Japon.

Se loger[modifier]

Comme partout au Japon, faites votre réservation le plus tôt possible pour les périodes d'août (période de vacances annuelles et des festivals de Bon, pendant laquelle c'est la coutume de retourner dans la région de ses ancêtres), de Noël et du Nouvelle an, et aussi de début novembre quand les trésors de Shōsō-in sont exposés au musée national. Les hébergements les plus abordables peuvent être complet et/ou augmenter leurs prix.

Bon marché[modifier]

  • 1 ML International Hostel Logo indiquant un lien vers le site web 2-11-1-5f Shibatsuji-cho (à 30 s à pied de la gare de Shin-Omiya), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 742 35-1306, courriel : chambre disponible à partir de 16 h, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs 2 600 JPY en dortoir, 6 000 JPY en chambre privée.—  Une auberge confortable, dirigée par un monsieur japonais très amical et serviable. 8 lits en dortoir mixte, cuisine, douche. Assez étroit mais très propre et bien pour rencontrer des gens.

Classe moyenne[modifier]

  • 2 Seikan-so ryokan Logo indiquant un lien vers le site web 29 Higashikitsuji-cho (à 15 min au sud de la garde Nara Kintetsu, sur la rue Mochiidono), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 74-222-2670, courriel : Logo indiquant des tarifs environ 4 000 JPY/nuit.—  Très agréable et joli

Luxe[modifier]

Rester en contact[modifier]

Sécurité[modifier]

Les daims aussi profitent de la floraison des cerisiers

Les daims du parc de Nara tendent à être amicaux et peut-être un peu trop avide de manger des biscuits shika-senbei (150 JPY) dans la main des touristes ; le simple fait d'en posséder quelques uns attirera inévitablement un petit groupe de cinq ou six daims, dont l'intérêt extrême et borné pour ces biscuits et le manque de respect pour votre espace personnel peuvent être un peu surprenants lorsqu'ils sont nombreux. Les images publicitaires du daim qui se fait gâter sont, il faut dire, des mensonges presque complets car ils peuvent parfois être agressifs dans la poursuite de ceux qui ont de la nourriture tout en étant complètement désintéressés envers ceux qui n'en n'ont pas. Les jeunes enfants en particulier pourraient être effrayés de voir soudainement autant de daims venir vers eux, et donc cela pourrait être mieux de nourrir les daims vous-même et de laisser les enfants regarder. Dans la forêt de Kasuga-yama, évitez des cerfs qui ont encore leurs bois. Ils peuvent être agressifs et leurs bois peuvent vous blesser.

Si vous êtes allergique au pollen, méfiez-vous: les pollens de cèdre sont à leur summum ici généralement de mi-février à avril.

Aux environs[modifier]

Étant au centre d'une plaine à l'histoire riche, Nara est un bon camp de base pour explorer les environs.

  • Itinéraire du Patrimoine mondial de Nara—  Si vous avez trois jours, vous pourriez suivre cet itinéraire qui va à Asuka, Hōryūji et Yoshino.
  • Kashihara—  Le site de la capitale du Japon, Fujiwarakyo (藤原京), avant Nara.
  • Imai (今井町)—  Faisant partie de la ville contemporaine de Kashihara, toujours remplie de vieilles maisons de marchands datant de la période Edo.


Routes via Nara
OsakaHōryūji O JR Kansai icon.png E  IgaNagoya


Stars310.svg
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Nara (préfecture)


Cet article reprend du contenu de l'article 奈良市 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.