Télécharger le fichier GPX de cet article
34.8987135.8094Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Kansai > Kyoto (préfecture) > Uji

Uji

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Uji
​((ja) 宇治)
Byodoin Phoenix Hall Uji 2009.jpg
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Uji est une ville de la préfecture de Kyōto au Japon. Deux des monuments historiques de Uji, le temple bouddhiste Byōdō-in et le sanctuaire shinto Ujigami, ont été inscrits en tant que sites du patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que « Monuments historiques de l'ancienne Kyōto (Kyōto, Uji et Ōtsu) ».

Byōdō-in's Phoenix Hall

Comprendre[modifier]

Uji est une des plus anciennes villes du Japon. Située entre les deux anciennes capitales de Nara et de Kyōto, ses racines vont presque aussi profond dans l'histoire du Japon que celles de ses deux illustres voisines. Uji a été le théâtre de nombreuses célèbres histoires anciennes, y compris les derniers chapitres du Dit du Genji. L'auteur Alex Kerr vante ses vertus dans son livre Lost Japan, opposant favorablement Uji avec Kyōto comme un (rare) exemple d'une ville japonaise historique dont le développement moderne n'a pas perturbé la beauté classique. Il y a des magasins qui sont ouverts depuis des centaines d'années, et plusieurs temples importants se trouvent en son sein. La ville a également été célébrée pour son thé pendant près de mille ans. Au cours de saison des cerisiers en fleur, la balade vers le pont enjambant la rivière Uji est à couper le souffle.

Office de tourisme[modifier]

  • 1 Office de tourisme Logo indiquant un lien vers le site web 2 Tokawa Uji (près de la maison de thé Taihō-an, juste à l'est du temple Byōdō-in), courriel : Logo indiquant des horaires h - 17 h.
  • 2 Office de tourisme Logo indiquant un lien vers le site web (à côté de la gare JR d'Uji), courriel : Logo indiquant des horaires h - 17 h. – Un petit bureau proposant des cartes en anglais.

Aller[modifier]

  • 1 Gare d'Uji (JR West) (宇治駅, uji-eki) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Sûrement le moyen le plus pratique de venir à Uji pour la plupart des gens. Elle se trouve sur la ligne JR Nara. Depuis Kyoto cela prend environ 20 min en train rapide ou 30 min en train local (240 JPY les deux). Depuis Nara, compter 30-40 min selon le type de train (500 JPY).
  • 2 Gare d'Uji (Keihan) (宇治駅, uji-eki) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – C'est le terminus de la ligne Uji dont l'autre bout, la gare de Chūshojima, se trouve dans l'extrême Sud de Kyoto ; elle est reliée là-bas à la ligne principale Keihan qui dans un sens passe dans l'Est de Kyoto et dans l'autre sens (sud) va jusqu'à Osaka. C'est une bonne alternative si vous venez pour la journée depuis Osaka et n'avez pas de JR pass ; compter 410 JPY et h (plus de quoi arriver à une gare Keihan) avec une correspondance à Chūshojima. La compagnie Keihan propose un passe touristique spécial Kyoto-Osaka (700 JPY/1 000 JPY pour 1 ou 2 jours) permettant des trajets illimités, ce qui revient moins cher qu'un billet aller-retour et vous permet d'aller à Kyoto.

Circuler[modifier]

La plupart des sites sont à une courte marche des deux gares ferroviaires et se trouvent près des berges de la rivière. La zone touristique est assez compacte et il est facilement possible de tout couvrir en une journée juste en se promenant le long de la rivière. Vous l'aurez sûrement pas besoin d'une carte, mais si vous en voulez une il y en a aux deux offices de tourisme.

Voir[modifier]

Étant donné qu'Uji est un lieu plein de tradition, on y trouve beaucoup de petits temples sur les deux côtés de la rivière. Il y a d'excellents panneaux explicatifs en anglais et en japonais devant de la plupart des sites majeurs et mineurs.

  • 1 Temple Byōdō-in (平等院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires h 30 - h 30 mar-nov, h - 16 h 30 déc-féb. Logo indiquant des tarifs Entrée dans le domaine du temple et le musée: 600 JPY. Salle du Phœnix: 300 JPY supplémentaires. – Le Byōdō-in a été construit par Fujiwara Yorimichi, le conseiller en chef de l'empereur, en 1053. C'était à l'origine une villa rurale appartenant à son père. Yorimichi construit le temple en réponse à la crainte répandue que l'âge sombre était sur ​​le point d'arriver et que le bouddhisme allait bientôt disparaître. La statue principale de la Salle du Phœnix (鳳凰堂 Hōō-dō) représente le Bouddha Amida (Amitabha); beaucoup de gens se sont tournés vers lui comme refuge pour le présent et le futur, et ce a donné lieu à l'école de Terre pure du bouddhisme. Les batailles et les incendies ont fait des ravages à Byōdō tout au long des siècles, et un incendie au cours de la période Edo eu des effets dévastateurs. Seul le Hōō-dō en est sorti indemne, protégé par un étang. Pour un aperçu rapide de ce que vous verrez, regardez dans vos poches: le Hōō-dō est le temple présent sur la pièce de 10 JPY. Le prix d'entrée couvre également le musée du temple, qui contient une variété d'objets historiques du temple. La vidéo et l'affiche sont tous traduits en anglais; ainsi les visiteurs étrangers peuvent facilement apprécier les objets du musée.
    Si vous choisissez d'entrer dans la salle du Phœnix, il faudra payer un supplément, et vous ne pourrez entrer que lors d'une visite accompagnée (vous ne pouvez pas entrer et sortir ​​votre propre chef). Les visites ont lieu toutes les 20 min et sont limitées à 50 personnes. Les photos ne sont pas autorisées dans la salle, et la visite est uniquement en japonais, mais une transcription en anglais est fournie. À l'intérieur, vous pourrez voir la statue de Bouddha de près. N'oubliez pas de regarder les œuvres d'art derrière vous et sur ​​les parois latérales. Un fait intéressant que vous n'entendrez pas lors de la visite: au début du XXe siècle, le Byōdō-in a été effectivement utilisé par de nombreux sans-abris locaux comme un foyer temporaire. Ils disent aux visiteurs que l'effacement c'est fait avec le temps, mais vous remarquerez que les œuvres d'art ont complètement disparu au fond. C'est dû aux graffitis que les sans-abri qui vivaient ici ont souvent écrit sur les murs; par conséquent l'œuvre originale a été perdue, même après que les sans-abri aient été expulsés et que la restauration ait été tentée. Si vous voulez voir l'intérieur du Hōō-dō, assurez vous d'arriver bien avant la dernière visite (16 h 10).
  • 2 Sanctuaire Ujigami (宇治上神社, ujigami-jinja) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Situé juste à gauche de sanctuaire Uji) Logo indiquant des tarifs gratuit. – Ce petit sanctuaire modeste fait partie de la liste du patrimoine mondial. Il se dit que c'est le plus ancien sanctuaire shinto au Japon. Il fut construit pour consoler l'âme du prince Uji no Wakiiratsuko, qui mit fin à sa vie dans la rivière Uji.
  • 3 Sanctuaire Uji (宇治神社, uji-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (juste à côté du sanctuaire Ujigami) – Autrefois, les sanctuaire Uji et Ujigami voisin faisaient partie du même complexe appelé « Rikyukamisha ». Un élément notable est la sculpture de lapin qui aurait empêché la divinité de se perdre.
  • 4 Musée du Dit du Genji (宇治市源氏物語ミュージアム, uji-shi genjimonogatari myūjiamu) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 45-26 Uji, Higashiuchi (de l'autre côté de la rivière par rapport à Byōdō-in, près du sanctuaire Ujigami et de la gare Keihan Uji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 81-774-399-300 Logo indiquant des horaires Ouvert de h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 500 JPY, 250 JPY pour les étudiants. – Le dernier tier du livre classique japonais du «Dit du Genji » a lieu à Uji. Il y a des statues éparpillées à travers la ville pour le célébrer. Cela va crescendo jusqu'au musée du Dit du Ganji. Il y a des audioguides en anglais disponibles permettant de mieux comprendre les expositions et la vidéo lors de son parcours. Ceux familiers avec cette histoire apprécieront sûrement ce musée et la ville elle-même est sûrement bien meilleure.
  • 5 Temple Kōshō-ji (興聖寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un temple zen comprenant un longue approche boisée depuis la rivière dont la renommée est méritée et faisant une agréable promenade en automne. Kōshō-ji est en temple en activité, donc pendant que les visiteurs peuvent se balader dans le terrain les bâtiments du temple seront fréquemment utilisés. Restez silencieux pendant que vous y êtes ; des chants zen sont audibles en fin d'après-midi.
  • 6 Mimuroto-ji (三室戸寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs entrée: 500 JPY. – Un des lieux du Dit du Genji et également le 10e temple de l'itinéraire du Pèlerinage de Chūgoku Kannon. Ce temple sera très intéressant pour ceux qui aiment les fleurs et les jardins. Des fleurs de lotus ont été plantées dans des pots autour du temple. On trouve dans l'ensemble du complexe du temple des milliers d'hortensias, de rhododendrons et d'azalées sur tout le flanc de la montagne. Il y a des chemins à travers le jardin, donc vous pourrez apprécier les fleurs en marchant au milieu d'elle. Le meilleur moment pour voir les fleurs est de mi-mai à juillet.
  • 7 Mampuku-ji (萬福寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – C'est le temple principal de l'école japonaise zen Ōbaku qui est considérée plus chinoise que les deux autres écoles (Rinzai et Sōtō). Vous pouvez voir les influences chinoises dans l'architecture: les toits ont été construits dans le style de la dynastie Ming.
  • 8 Barrage Amagase (天ヶ瀬ダム amagase damu) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (au sud du centre-ville) – Une promenade pittoresque y mène depuis Uji. Les rives de la rivière et le barrage lui-même proposent de belles vues.

Faire[modifier]

Couleurs d'automne près de la rivière Uji
  • Cérémonie du thé  – Uji utant la capitale du thé au Japon, c'est l'endroit parfait où essayer la cérémonie du thé traditionnelle japonaise.
    • 1 Maison de thé Taiho-an (対鳳庵) Logo indiquant un lien vers le site web 1-5 Uji, Togawa (juste à l'est de Byōdō-in, près de la rivière Uji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81-774-23-3334 Logo indiquant des horaires 10 h - 16 h. Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Gérée par la municipalité. La cérémonie du thé se tient dans un bâtiment japonais traditionnel avec des sièges sur tatami et à table. Le thé proposé est du sencha ou du matcha, mais vous ne pourrez pas choisir: cela dépend de l'offre du jour. Vous pouvez acheter des tickets à l'office de tourisme juste à côté de la maison de thé.
    • 2 Salon de thé Zuishō-an au Nakamura Tokichi honten (瑞松庵, 中村藤吉本店) Logo indiquant un lien vers le site web 10 Uji Ichiban (salon de thé à l'arrière du magasin principal (honten) de Nakamura Tokichi), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 774-22-7800, courriel : Logo indiquant des horaires lun.- dim. à 11 h, 14 h et 16 h. Logo indiquant des tarifs 4 320 JPY. – Une possibilité plus chère pour une cérémonie du thé, mais également plus longue. Le programme comprend le broyage de la poudre de matcha tout comme la cérémonie du thé avec deux types de match (koicha et usucha).
  • Festival du thé (茶まつり, chamatsuri) Logo indiquant des horaires 1e dimanche d'octobre. – Comme il sied à une ville bâtie sur le thé, Uji prend son eau au sérieux. Ce festival célèbre les rituels associés au prélèvement de cette fameuse eau. Des costumées y sont portés, des prières y sont dites pour remercier les sommités de l'histoire du thé, des concours de dégustation du thé ont lieu et, le meilleur, du thé y est proposé gratuitement à boire.
  • Pêche au cormoran (le long de la rivière Uji) Logo indiquant des horaires lors des nuit d'été. Logo indiquant des tarifs h en bateau: adulte 1 800 JPY, enfant: 900 JPY, pas une mauvaise affaire. – On peut observer les pêcheurs utiliser du feu, des filets et des oiseaux dressés ce qui en fait un spectacle captivant. Pendant la saison de la pêche, des balades en bateau sont proposées, vous amenant très près de l'action. Allez-vous le kiosque près de la pagode de pierre à 18 h pour acheter des billets (vous saurez que vous êtes proche quand vous verrez les bateaux border la rivière).
  • Mont Buttoku (仏徳山, aussi appelé mont Daikichi 大吉山) (à l'est de la rivière, à une courte distance du musée du Dit du Genji et du sanctuaire Ujigami) – Propose une randonnée décente avec un point d'observation au sommet avec vue sur les alentours.
  • Poterie (京焼, kyō-yaki) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La poterie de Kyō est un tradition locale appréciée depuis l'époque de Muromachi (XIVe siècle).
    • Poterie Asashiyaki (sur le côte Est de la rivière, près de Kōshō-ji)
    • Shizugawa Togei Kyoshitsu (plus loin au sud)
    • Village de la poterie de Sumiyama 2-2 Kuda, Sumiyama (à 6,5 km depuis le centre-ville, accessible en taxi) – Les visiteurs qui s'y intéressent particulièrement peuvent y visiter les fabriques de poteries suivant les traditions Kyō et Kiyomizu. Des leçons de conception et de peinture de poterie sont également disponibles.

Acheter[modifier]

  • Rue commerçante Sankyū-an (三休庵) (la rue allant vers Byōdō-in depuis le pont Uji) – Elle comprend plusieurs anciens magasins ayant du thé et de la poterie de la ville célèbres.

Manger[modifier]

Les spécialitées locales sont centrées sur le thé vers (évidemment) et la cuisine kyotoïte. Entre autres, vous pourrez y trouver:

  • Cha-soba (茶そば)  – Faites en mélangeant du thé vert avec des nouilles soba classiques. Il y a également des restaurants de cha-udon.
  • Crème glacée au thé vert  – Dont les omniprésentes glaces italiennes.
  • Dango au thé vert  – Les dango sont des boulettes de mochi (pâte de riz gluant), et celles-ci sont au thé vert. Elle sont souvent servie comme friandise accompagnant du thé matcha.
  • Cuisine kyotoïte  – Dont le yuba (peau de tofu), kaiseki-ryōri (forme traditionnelle de repas faite de petits plats), etc…

On peut obtenir une carte des restaurants et des magasins à l'office de tourisme près de Byōdō-in.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Boire… du thé vert évidemment. Uji produit le plus célèbre (et le plus cher) du Japon. La vie nocturne elle limitée.

  • Nakamura Kiyochi Honten (中村藤吉本店) Logo indiquant un lien vers le site web  – Thé vert et desserts au matcha.

Se loger[modifier]

Restez vigilant quand vous êtes au bord de la rivière

Il y a de nombreux ryokan et hôtels à Kyoto et Nara. Ceci dit, si vous voulez séjourner à Uji, il y a quelques choix.

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

  • Kyōto et Nara sont à un court voyage dans les deux directions; la plupart des visiteurs viennent de l'une ou l'autre.
  • Kyotanabe
  • Ujitawara
  • Joyo
  • Kizugawa
  • Nara
  • Ōtsu Si vous voulez visiter plus d'endroits en relation avec le 'Dit du Genji', visitez le temple Ishiyama-dera où le livre a été écrit.
  • Ise est seulement à quelques heures; il héberge l'éponyme sanctuaire d'Ise, peut-être le site shintō le plus saint et le plus important.
  • Osaka n'est pas loin si l'ambiance traditionnelle vous a donné envie d'une bonne dose de bruit, de néons et de béton armé.


Routes via Uji
KyotoMomoyamagoryōmae N KintetsuLogo.svg S  Shin Tanabe → dans ligne Kashihara → Kashiharajingumae
Kokusaikaikanmae ← dans Subway KyotoKarasuma.pngTakeda N KintetsuLogo.svg S  Shin Tanabe → dans ligne Nara → Kintetsu Nara
Kyobashi ← dans ligne principale ← Chushojima O Number prefix Keihan lines.png E  FIN
Karasuma GojyōFushimi N Japanese National Route Sign 0024.svg E  NaraKashiharaWakayama


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Kyoto (préfecture)


Cet article reprend du contenu de l'article 宇治市 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.