Télécharger le fichier GPX de cet article
33.88183133.95636Map mag.png

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Vallée d'Iya
​((ja) 祖谷 (iya))
Le pont de lianes Oku-Iya
Le pont de lianes Oku-Iya
Information
Pays
Région
Localisation
Site officiel
Site touristique

La vallée d'Iya est une vallée située dans la partie est de la préfecture de Tokushima, sur l'île de Shikoku au Japon. D'un point de vue administratif, elle fait partie de la ville de Miyoshi.

Comprendre[modifier]

Une des trois vallées cachées du Japon, Iya abrite des paysages de montagnes, des maisons traditionnelles au toit de chaume et des ponts de lianes (かずら橋 kazurabashi) historiques. Elle aurait été il y a des siècles la cachette d'un samouraï en fuite du clan Heike. L'isolement de la vallée d'Iya a une riche histoire de point de passage pour les vagabonds et un endroit où on pouvait aller pour être loin de tout.

La vallée d'Iya offre une facette différente par rapport au Japon urbain, et c'est une escapade bienvenue pour les visiteurs à cause de son environnement naturel rafraîchissant, son style de vie campagnard lent et ses habitants chaleureux et accueillants. Autrement dit, on y retrouve les racines du Japon.

La partie Ouest (西祖谷 Nishi-Iya), la plus accessible, a le plus souffert de la « modernisation » de la région. Certaines portions des rivières ont été remplacées par des canaux bétonnés pour empêcher les glissements de terrains, la route à une voie a été par endroits élargie pour accueillir du trafic à double-sens, et certains flancs de montagne sont couverts de cèdres uniformes pour l'exploitation du bois. La vue est parfois gâchée par des parkings géants posés sur d'énormes piliers en béton. La Gorge d'Iya au début de la vallée reste épargnée par le développement, la splendeur naturelle générale de la vallée se révèle être un bon échappatoire, on y trouve de généreuses sources thermales, les hauts sommets offrent certaines des plus belles randonnée de l'île de Shikoku et de nombreux hameaux de montagne peu visités offrent un aperçu de l'ancien mode de vie qui persiste en quelque sorte ici, même s'il a totalement disparu ailleurs au Japon.

La partie Est (東祖谷 Higashi-Iya) mieux préservée est hélas plus difficile à découvrir sans son propre moyen de transport.

Orientation[modifier]

La vallée, longue de 60 km, se divise en deux parties: Nishi-Iya (西祖谷 Iya ouest) qui est plus visitée et un peu plus développée, et Higashi-Iya (東祖谷 Iya est) qui est plus éloignée et qui est aussi connue sous le nom de Oku-Iya (奥祖谷, Iya profond). Traverser la totalité de la vallée en voiture prend en tout environ h-h 30. Il y a des dizaines de petites implantations (certaines abandonnées) sur les flancs de la montagne le long de la route principale. Dans la moitié Ouest, la section du « centre-ville » du centre de Nishi-Iya et la zone touristique de « Kazurabashi » sont les plus densément occupées. Le plus grand important district du côté Est (Higashi-Iya) est Kyōjō (京上) avec de nombreux aménagements. Le hameau historique de Ochiai (落合) dans la partie orientale de Higashi-Iya a été enregistré comme un « important district de préservé nationalement » à cause à sa collection de maisons traditionnelles, de parcelles agricoles en terrasses et d'anciens chemins de randonnées. Le lointain hameau de Mi-no-Koshi (見ノ越) au pied du mont Tsurugi et à l'intersection des trois routes principales est populaire auprès des randonneurs mais n'a que des équipements de base.

Des cartes touristiques gratuites disponibles à n'importe quel endroit lié au tourisme en arrivant ou une fois dans la vallée d'Iya. Imprimée par le gouvernement local et disponible en japonais ou en anglais, c'est une feuille de route assez précise avec des explications claires pour les points d'intérêt, les débuts de sentiers et d'autres endroits moins connus.

  • Site officiel du tourisme de la ville de Miyoshi Logo indiquant un lien vers le site web  – Le site web du gouvernement local de la ville de Miyoshi, comprenant la vallée d'Iya et récemment renouvelé, est disponible en anglais, même si l'information n'est pas très détaillée et comprend plusieurs inexactitudes, surtout pour la randonnée.

Argent et communication[modifier]

Les seules banques dans la vallée sont les trois établissements de la Japan post (JP) qui servent aussi de bureaux de poste: un situé dans le centre de Nishi Iya (à l'angle de l'« ancienne » route 32 et et de la route 45), un dans la zone de Kyōjō dans le centre de Higashi Iya (dans l'immeuble de la mairie) et une petite branche de la JP à Ochiai (sur la route principale). Les guichets sont ouverts aux heures normales de bureau (lun-ven, h - 17 h), mais ne permettent pas de changer des devises étrangères (il n'y a aucun endroit dans la vallée). Leurs distributeurs de billets (les seuls de la vallée d'Iya) sont disponibles de h - 18 h en semaine, jusqu'à 17 h le samedi et à 14 h les dimanches et jours fériés. Les cartes étrangères sont acceptées à ces distributeurs qui ont des menus en anglais. Les bureaux de change les plus proches doivent être dans les grandes villes (Kōchi, Takamatsu, etc…) et le distributeur de billets ouvert 24h/24 le plus proche doit être au 7/11 à l'aire de repos WestWest à Koboke ou à un des 7/11 à Ikeda (cartes étrangères acceptées et affichage en de nombreuses langues).

La plupart des grands hôtels acceptent les cartes bancaires. La plupart des autres endroits ne prennent que les espèces.

Pratiquement toutes les zones habitées de la région sont bien couvertes par la téléphonie mobile, mais de nombreux sentiers de montagne et sommets n'ont qu'une réception limitée ou même aucune. Les téléphones publics (à pièces et ou à cartes) sont disséminés ici et là, généralement dans les zones les plus habitées. Il n'y a pas de cybercafé ou de bibliothèque proposant des ordinateurs, et rares sont les hôtels permettant d'utiliser des ordinateurs. Le Wi-fi est parfois disponible dans les plus grands hôtels, et la ville a fait un effort ces dernières années pour commencer à implanter des zones avec du Wi-fi gratuit dans les zones touristiques courantes, même si la publicité de ces services fait défaut.

Santé et urgences[modifier]

Pour toute urgence (comme n'importe où au Japon), appelez le 119 en cas d'incendie ou pour des secours, ou le 110 pour la police. Vous pourrez être mis en relation avec un opérateur anglophone .

Au sein de la vallée d'Iya, il n'y a aucun hôpital important (le plus proche est à la ville d'Ikeda), mais il y a deux cliniques locales pour les questions de santés générales. Les docteurs de ces deux endroits parlent un anglais basique, tout comme le personnel. Voir leurs sites web pour des cartes.

  • 1 Clinique de Nishi-Iya (西祖谷山診療所, nishi-iya-yama shinryōsho) Logo indiquant un lien vers le site web (dans le centre-ville de Nishi-Iya près du croisement des routes 32 et 45), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-87-2360 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 17 h.
  • 2 Clinique de Higashi-Iya (東祖谷診療所, higashi-iya shinryōsho) Logo indiquant un lien vers le site web (dans Kyōjō dans le même grand bâtiment que le musée folklorique), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-2300 Logo indiquant des horaires h 30 - 16 h mardi, mercredi et vendredi uniquement.

Climat[modifier]

Bien que la vallée d'Iya se trouve dans le sud du Japon, la température peut être largement plus basse que dans le reste de Shikoku, en particulier lorsqu'on monte en altitude. On peut trouver des informations sur la météo sur la page de l'Agence météorologique du Japon, les prévisions des précipitations pour Kōchi ou Takamatsu étant habituellement plus représentatives de la vallée d'Iya que celle pour la ville de Tokushima (en hiver, enlevez 5 à 8 °C à la température de Kōchi pour voir si vous pouvez vous attendre à de la neige à Iya au lieu de la pluie). Un relevé quotidien du temps pour Kyōjō (dans le centre de la vallée) peut être trouvé ici et peut vous donner une idée des conditions climatiques récentes.

Brouillard de la vallée d'Iya pendant la saison des pluies en juin.

Printemps[modifier]

Le printemps arrive plus tard à Iya que dans le reste de l'île de Shikoku, mais l'air pur permet de voir loin. Les journées peuvent devenir agréablement chaudes, donnant ainsi un temps propice à une super randonnée, mais la température baisse considérablement dans la soirée, les températures glaciales n'étant pas rares pendant la nuit sur les sommets de montagnes les plus hauts début mai. Les arbres commencent à germer vers mi-avril dans la plupart des endroits, mais les feuilles ne pointent leur nez au mont Tsurugi qu'un mois plus tard environ. La pluie est peu fréquente au printemps, mais la saison des pluies va commencer début juin.

Été[modifier]

Le cours inférieur près de Iyaguchi peut avoir en été presque la même humidité chaude et lourde que nulle part ailleurs, mais au moment où on arrive à Nishi Iya (et a fortiori à Higashi-Iya) l'air devient nettement plus agréable et moins pesant et humide pendant la journée, en faisant un échappatoire agréable par rapport à la plupart du reste de l'île de Shikoku. Les soirées sont souvent sensiblement différentes pendant l'été par rapport aux villes côtières de la région car les brises de forêt et de montagne font tomber la température, ce qui permet de profiter du dehors et offre un beau temps pour dormir. Une veste légère peut même être nécessaire pour le camping. Juin et le début de juillet sont souvent pluvieux (bien que l'humidité puisse apporter des formations de brouillard fantastiques qui remontent depuis fond de la vallée) et l'humidité accrue de la saison peut parfois limiter la visibilité depuis les sommets. Mi-juillet et août voient seulement des pluies sporadiques, mais en fin d'après-midi des orages et des fortes averses ont parfois lieu les jours les plus chauds (les montagnes de Shikoku tendent à accueillir ces orages soudains). À la fin de l'été et au début de l'automne, les chances de typhon augmentent (certains arrivent aussi tôt qu'en juin), ce qui peut faire des ravages dans la vallée. Les glissements de terrain ne sont pas rares lors des pluies torrentielles prolongées, les vents sont féroces et les randonnées peut être très dangereuses en forêt en raison de la chute d'arbres. Quand un typhon approche, il est temps de s'abriter dans un endroit sûr et d'attendre qu'il passe. (voir la section Sécurité pour plus d'info sur les typhons).

Automne[modifier]

L'air s'éclaircit alors que les feuilles commencent à changer (bien qu'il puisse encore à avoir des typhons, voir ci-dessus), permettant de vues lointaines à travers la vallée. En amont du mont Tsurugi, les feuilles commencent à changer autour de début octobre, et la majorité de la vallée resplendit une grande partie de novembre. C'est une période populaire pour venir visiter, et les week-ends et jours fériés apportent un nombre accru de visiteurs dans la vallée. Sur les sommets des montagnes, la neige commence à tomber dès le début de novembre.

Hiver[modifier]

Les hivers sont froids à Iya. Au centre de Nishi-Iya central et plus haut, la neige peut survenir à tout moment de décembre à mars, rendant la conduite sur les routes difficile pour ceux qui ont peu d'expérience de la neige. Dans le centre de la vallée (la région de Nishi-Iya et jusqu'à Kyōjō), la neige n'est généralement pas trop lourde et fond en un jour ou deux. Quand on va plus loin vers l'est après Kyōjō et/ou vers le haut dans les hameaux le long des flancs de la vallée, la quantité de neige augmente sensiblement pendant et juste après les tempêtes. Près de Nagoro et du double pont de lianes d'Oku-Iya, la neige restera pendant la majeure partie de l'hiver, les sommets de montagne (au-dessus de 1 200 m) étant constamment recouverts tout au long la saison. La plupart des routes ne sont pas déneigées, y compris la route principale, alors soyez prêt à conduire sur la neige s'il vient d'y avoir une tempête. Les routes vers le mont Tsurugi sont habituellement praticables mais ferment pendant/après les tempêtes, et les randonneurs continueront encore à se frayer un chemin vers ce sommet et d'autres sommets populaire toute l'année. La plupart des campings ferment pendant l'hiver, et certaines installations dans la région de Oku-Iya (dont pratiquement tout Mi-no-Koshi) ferment également pendant la saison. Vérifiez au préalable les calendriers et horaires.

Aller[modifier]

Y aller ne nécessite plus une semaine de randonnée sur des sentiers de montagne brumeux, mais reste certainement un peu plus difficile que pour la plupart des destinations japonaises. Pour obtenir le plus de votre visite, il est fortement recommandé d'utiliser un véhicule (comme une voiture de location ; voir la section « Circuler ») étant donné que les transports en commun à l'intérieur de la vallée et aux alentours sont limités, de nombreux endroits n'étant pas accessibles ou demandant beaucoup de temps en bus.

En avion[modifier]

Les quatre aéroports de Shikoku sont des choix acceptables étant donné que la vallée d'Iya se trouve au centre de l'île. On peut louer des voitures à n'importe quel des aéroports. Voir « Circuler » plus bas pour des choix de location de voiture.

  • 1 Aéroport de Kōchi (IATA: KCZ ; 高知空港, kōchi-kūkō ; aéroport de Kōchi Ryōma) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – L'aéroport le plus proche de la vallée d'Iya à h 30 d'Oboke par bus-navette d'aéroport et train express). Choix de vols limitées (Osaka-Itami, Tokyo-Haneda, Nagoya-Komaki et Fukuoka).
  • 2 Aéroport de Takamatsu (IATA: TAK 高松空港 takamatsu kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – A plus de choix de vols, dont des itinéraires internationaux, et est environ à h par navette et de train jusqu'à Oboke.
  • 3 Aéroport de Tokushima (IATA: TKS, 徳島阿波おどり空港 tokushima awa-odori kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Bien que dans la même préfecture que la vallée d'Iya, est en fait assez loin et a un choix limité au niveau des destinations. Comptez de h 30 - h par train et bus.
  • 4 Aéroport de Matsuyama (IATA: MYJ, 松山空港 matsuyama kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 89-972-5600 – Propose le plus de destinations, tant nationales qu'internationales, mais c'est le plus éloigné du peloton. Prévoyez au moins h de transports en commun, ou un peu moins si vous conduisez et empruntez les autoroutes.
  • 5 Aéroport international du Kansai (関西空港, IATA: KIX) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (près d'Osaka) – Le bon choix pour de vraies liaisons internationales. Des bus partent du centre d'Osaka jusqu'à la gare d'Awa-Ikeda plusieurs fois par jour (h).

En train[modifier]

La gare la plus proche pour les principaux sites touristiques de la vallée d'Iya se trouve à 6 Ōboke (大歩危駅), sur la ligne JR Dosan entre Kōchi et Takamatsu. Plusieurs trains locaux passent par la gare JR d'Ōboke tout au long de la journée, ainsi que des trains express chaque heure depuis la ville de Kōchi ou depuis la 7 gare JR d'Awa-Ikeda (permettant de rejoindre Okayama et Takamatsu, ou bien la ville de Tokushima). Le train Nanpu partant chaque heure d'Okayama s'y arrête (h 45, 4 410 JPY).

Depuis Ōboke, vous pouvez vous changer pour un bus montant dans la montagne et passant un tunnel jusqu'à Nishi-Iya, mais les dessertes sont peu fréquentes: il y a au plus 8 bus par jour le week-end seulement en haute saison (avril-novembre) et seulement que 4 par jour le reste du temps. On peut aussi prendre un taxi depuis la gare, mais ce n'est pas bon marché, car le trajet jusqu'aux sites intéressants dans la vallée peut être long.

Pour ceux qui cherchent à rejoindre le cours inférieur de la vallée (la gorge d'Iya, Matsuogawa Onsen, le village de camping Iya-Kei) on peut à la place descendre à la 8 gare JR d'Iyaguchi (祖谷口駅) pour un accès plus direct, puis faire du stop ou bien prendre un des quelques bus quotidiens qui passent traverse la partie basse de la vallée.

En autocar[modifier]

Depuis Osaka ou Kōbe, les bus Hankyu partent plusieurs fois par jour vers le terminal de bus d'Awa Ikeda (阿波池田BT) à Ikeda tout près de la gare JR d'Awa-Ikeda. Le trajet dure environ h pour environ 4 500 JPY.

Des bus longue distance de nuit depuis/vers Tokyo s'arrêtent à la gare routière de Miyoshi (三好BS) qui se trouve dans la ville voisine de Higashi Miyoshi-chō à l'aire de repos de la rivière Yoshino, à environ 15 min en voiture à l'est du centre d'Ikeda. Cet arrêt n'est pas la destination finale, mais un arrêt de ces autocars entre les villes de Tokyo et de Kōchi. Pour plus d'info sur les accès en bus, voir la page d'Ikeda.

Il y a chaque jour plusieurs bus directs partant du terminal de bus d'Awa Ikeda (阿波池田BT), passant par la gare JR de Ikeda (à 01 min) et allant vers Nishi-Iya. Un petit nombre finit à Deai (bas de la zone de la gorge d'Iya) et les autres vont par Oboke à Nishi-Iya après le pont de lianes Kazurabashi puis continuent jusque dans Higashi-Iya et terminent à Kubo (久保). Il y a également d'autres bus les week-ends et jours fériés qui circulent uniquement entre la gare JR d'Oboke et Kazurabashi.

Attention: en 2018, plusieurs modifications ont été apportées aux autobus desservant la vallée d'Iya. En particulier, les bus ne vont plus d'Ikeda jusqu'à la gorge d'Iyakei, et de nouveaux itinéraires ont été ajoutés pour relier les parties supérieures de la gorge à Oboke. Il est recommandé de ne pas utiliser d'horaires locaux imprimés en anglais avant décembre 2018 (nombres sont encore présents aux hôtels et zones de repos). Les horaires à jour en japonais seulement peuvent être trouvés sur le site web de la compagnie de bus Yonkoh, mais ils utilisent des documents PDF qui ne peuvent pas être facilement traduits.

Il y a également plusieurs bus municipaux locaux n'étant pas exploités par Yonkoh (donc leurs horaires ne sont pas présent sur son site) et qui désservent des itinéraires autres que ceux des bus principaux d'Ikeda. Là-aussi certains horaires ont changé en 2018.

Pour les horaires des bus locaux en anglais, on peut trouver ceux de la plupart des arrêts importants entre Ikeda, Oboke, la gorge d'Iya, Kazurabashi, Higashi Iya et jusqu'au Mont Tsurugi dans ces fichiers pdf de l'office du tourisme de Miyoshi:

Carte de la vallée d'Iya, Japon

Un service similaire, mais encore plus restreint est disponible si vous venez du nord. Normalement, les bus venant de la gare JR de Sadamitsu (貞光駅) ne circulent pas jusqu'à la vallée d'Iya, mais le week-end, les jours fériés et chaque jour pendant diverses semaines de vacances au printemps, en été et en automne il y a un service reliant en h à Mi-no-Koshi au début du sentier du Mont Tsurugi. À d'autres périodes, si vous vous dirigez vers le mont Tsurugi (剣山) depuis Sadamitsu (貞光), le service de bus régulier (hors-vacances et week-end) le long de la route 438 ne va pas plus loin que la partie inférieure de la montagne, après quoi il reste un long chemin vers le sommet. En venant de Mi-no-Koshi (見ノ越), comptez une descente à pied de h jusqu'à l'arrêt de bus. En outre, un service similaire à des heures similaires va à la gare JR d'Anabuki (穴吹駅).

En voiture[modifier]

Avoir une voiture pour visiter la vallée d'Iya est probablement ce qu'il y a de mieux en terme de souplesse et de commodité à cause des transports en commun limités. Cela vaut vraiment le coût de louer, et cela peut même revenir moins cher que le bus si vous êtes plusieurs. Voir la section « Circuler » pour certaines choix de location. Voir la sous-section « Sécurité routière » de « Sécurité » pour des conseils sur la conduite conduite.

Si votre première ou seule destination est Mi-no-Koshi (pour le Mont Tsurugi), la route 438 depuis Sadamitsu et la route 439 depuis Anabuki mènent directement à Higashi-Iya et propose l'itinéraire le plus rapide si vous venez de Tokushima, de Takamatsu et du Kansai. Le long du chemin, essayez des délicieuses nouilles udon faites main (手打ちうどん) dans le restaurant à côté de la rivière. Le trafic est très réduit, surtout en semaine si vous randonnez. Les routes sont très étroites et sinueuses, et donc cela représente un long trajet vers ou depuis Mi-no-koshi (plus h 30 depuis Sadamitsu) et cet itinéraire est recommandé seulement si votre première et seule destination est le mont Tsurugi.

Autrement, si vous venez via Ikeda ou Kōchi (ou par Tokushima/le Kansai et vous n'avez pas prévu d'abord aller à Mi-no-koshi/au mont Tsurugi), alors le choix le plus rapide est de rouler dans le sens nord/sud le long de la route 32 pour entrer dans la vallée par Ōboke le long de la route 45 (environ 15 min d'Ōboke au centre de Nishi Iya). Dans le centre de Nishi-Iya, la route 45 a près de la station d'essence un embranchement avec l'« ancienne » route 32 (oui, les chiffres sont les mêmes, mais les routes sont différentes), qui permet de tourner à gauche pour la gorge d'Iya et Iya Onsen, ou de tourner à droite pour Kazurabashi et Higashi Iya (Ochiai, Oku-Iya, Kyōjō, le mont Tsurugi). Le trajet d'Ōboke au Kazurabashi représente un trajet d'environ 20 min.


Il est également possible de conduire tout le long de la vallée d'Iya depuis la partie basse d'Iyaguchi le long de la « vieille » route 32 (sortir de la route 32 principale, suivre les indications pour Deai). Même si elle n'est pas nécessairement dangereuse, cette partie de la route n'est pas pour les moins courageux, car c'est surtout une route à une voie très sinueuse et souvent sur le bord de falaises abruptes; par contre le paysage est à couper le souffle et la gorge reste ici presque totalement préservée. Il y a une génération de cela, c'était la route principale pour la vallée. À mi-chemin, vous pouvez également vous arrêter à la célèbre statue d'un manneken pis, ou descendre dans le bas de la vallée grâce à une télécabine pour vous baigner à l'Iya Onsen au bord de la rivière. Le trajet Iyaguchi-Kazurabashi représente environ h de route.

Si vous conduisez plus loin dans Higashi Iya, la route sera sporadiquement à une seule voie après le Kazurabashi et il y aura encore moins de trafic sera encore moindre qu'à Nishi-Iya (où il était réduit). Le centre du village de Kyōjō se trouve à 15 min après le Kazurabashi, le hameau d'Ochiai est encore à 10 min de plus, et Sugeoi, Nagoro et le Oku-Iya Kazurabashi sont chacun séparés de 10 min. 10-15 min de lacets vous amènent à la base du mont Tsurugi (Mi-no-koshi), ce qui fait environ h 15 pour aller d'une traite du Kazurabashi à Mi-no-koshi.

Pour ceux qui viennent de Kōchi, il n'est pas nécessairement conseillé de prendre la route 439 depuis Ōtoyo, car la route est très sinueuse et passe par le col de montagne de Kyōbashira (京柱峠 kyōbashira-tōge, 1 120 m d'altitude), ce qui en tout peut prendre de 30 min à h de plus pour atteindre les destinations de la région (même si les vues sont certes très agréables).

Les stations-service sont peu nombreuses et éloignées dans Iya. Il y a des stations à Iyaguchi et Ōboke le long de la route 32 principale, mais au sein de la vallée les seules stations sont à Nishi-Iya au croisement de la route 45 et de l'« ancienne » route 32, et à Higashi Iya dans le centre ville de Kyōjō ; une station-service de la dernière chance se trouve sur la route principale à Higashi Iya entre Ochiai et le double pont de lianes d'Oku-Iya. Les horaires de ces trois stations de la vallée sont à peu près h - 18 h (pourrait être fermée le dimanche et jours fériés). Si vous allez jusqu'au mont Tsurugi (Mi-no-koshi), assurez-vous d'avoir assez de carburant.

Se garer est gratuit partout dans la vallée d'Iya, la seule exception étant le principal Kazurabashi (pont de lianes) à Nishi Iya (300 JPY).

Il n'y a aucun feu de circulation dans la vallée d'Iya (seulement aux embranchements d'Oboke et d'Iyaguchi au bourg voisin de Yamashiro), et le seul panneau stop se trouve sur la route 32 à l'intersection du Kazurabashi à Nishi Iya en venant de Higashi Iya. Cette absence de panneaux ne veut pas dire que vous pouvez traverser n'importe quelle intersection sans prêter attention. Soyez toujours vigilent sur les routes étroites.

En taxi[modifier]

Voir la section « Circuler » pour des informations sur les services de taxi.

Circuler[modifier]

Au sein de la vallée, les transports en commun se limitent à quelques bus par jour, en particulier à Higashi Iya. Si vous n'empruntez que le bus, cela prendra beaucoup plus de temps qu'en voiture, et vu que les bus peuvent être espacés de plusieurs heures et seulement sur la route principale, cela pourrait vous limiter au niveau du nombre de sites que vous pourriez en une journée. Les déplacements en bus pour deux personnes vers/à l'intérieur/vers l'extérieur de la vallée peuvent revenir le même prix qu'avec une petite voiture de location. La location de voiture ou l'auto-stop sont les moyens les plus rapides pour se déplacer, mais les auto-stoppeurs doivent faire attention: on peut parfois ne croiser chaque heure sur la route principale qu'une poignée de voitures en semaine. Mais les habitants sont assez sympathiques (ne vous attendez pas à ce qu'ils parlent anglais) et sont enclins à accueillir un auto-stoppeur quand ils en voient parfois un. Les risques de problèmes sont très faibles. Sur demande, certains hôtels proposent des services de transport vers la gare JR d'Ōboke et quelques sites locaux.

Le réseau de bus standard couvre bien la partie Nishi-Iya. Yonkoh propose deux services de bus touristiques, tous les deux partant d'Awa Ikeda. Le premier circule à Nishi-Iya. L'autre (6 300 JPY, 1 par jour d'avril à novembre) visite certains sites de Higashi-Iya avec des commentaires uniquement en japonais.

En bus[modifier]

Même si les choix sont limités (et déroutants), aller dans les profondeurs de la vallée est possible en ne prenant que le bus, mais vous aurez à la fois besoin de patience et d'attention pour établir un planning réaliste. Le centre d'information en dehors de la gare JR d'Awa-Ikeda a quelques brochures en anglais, dont une sur les déplacements en transports en commun, mais faites attention à celles imprimées avant décembre 2018 étant car les horaires et les itinéraires ont changé.

Pour circuler en bus à l'intérieur de la partie basse de la vallée d'Iya, la zone de la gorge d'Iyakey, Nishi-Iya et Kazurabashi sont desservies par des bus allant et partant d'Ikeda et Ōboke tout comme par certains bus municipaux locaux. Voir la section « Aller » pour des détails sur ces dessertes.

Pour circuler plus loin à l'intérieur de la vallée à Higashi-Iya, 4 des bus quotidiens venant d'Ikeda vont au delà de Nishi-Iya Kazurabashi et continuent vers Kyōjo, Ochiai et finalement terminent leur course à Kubo. Mais si vous voulez allez plus loin, ne désespérez pas! Il est possible d'emprunter le bus municipal local (qui sert également de bus scolaire) pour aller plus à l'intérieur et occasionnellement aussi loin que Minokoshi (le pied du mont Tsurugi) dans la partie la plus éloignée de la vallée. Assurez-vous d'indiquer au chauffeur votre destination quand vous montez pour vous assurer que c'est le bon bus.

Le bus municipal part/arrive à Kyōjō et circule tous les jours de l'année et va aussi loin que Nagoro (le village de l'épouvantail). D'avril à novembre, quelques bus continuent jusqu'au Oku-Iya Kazurabashi et à Minokoshi (le week-end et en période de vacances seulement dont plusieurs semaines entières à diverses périodes de l'année).

Note: Les bus locaux pour le Oku-Iya Kazurabashi circulent du 1er avril à la fin novembre, et **les bus pour Minokoshi circulent de mi-avril à la fin novembre. Ces bus circulent le samedi, dimanche et jours fériés seulement pendant cette période. Par contre, ils circulent tous les jours pendant la période de la Golden Week (habituellement aux environs du 25 avril au 10 mai), durant la période de vacances d'été (environ du 21 juillet au 31 août), et pendant la période où l'on admire les feuilles d'automne (environ du 5 octobre au 6 novembre). Ces dates changent chaque année donc vérifiez avant de vous déplacer.

En voiture de location[modifier]

Pour apprécier au mieux la vallée d'Iya, il est hautement recommandé d'avoir son propre véhicule. Si vous ne voyagez pas seul, cela coûtera à peu près le prix des tickets de bus, sans oublier que c'est autrement plus flexible et plus pratique.

Il y a beaucoup de routes sur une seule voie dans la vallée d'Iya. Voir la sous-section « Sécurité routière » de « Sécurité » pour des conseils sur la conduite conduite.

  • JR Rental Car Logo indiquant un lien vers le site web (à Ikeda à la gare d'Awa-Ikeda) – Location de voiture. Demandez plus d'informations sur la location à l'office de tourisme juste à l'extérieur. Le personnel y parle un anglais décent.
  • Miyoshi Rental Car Logo indiquant un lien vers le site web (juste en dehors du centre-ville d'Ikeda ; ramassage ou dépôt gratuit aux principaux points d'accès comme la gare routière, la gare JR d'Awa-Ikeda ou l'arrêt d'autocar) Logo indiquant des tarifs à partir de 5 100 JPY pour une petite voiture et 4 600 JPY chaque jour suivant.

Pour des réservations en ligne auprès d'agence plus importantes, vous devrez aller à un aéroport ou une ville importante de Shikoku. Une possibilité flexible est le passeport de pèlerinage de Shikoku (四国巡礼パスポート) de Budget Rent-a-Car, proposant des formules de locations sur 9, 12 et 15 jours qui peuvent être utilisées d'une traite ou découpées en plusieurs voyages sur une période d'un an. Autre avantage: avec cette formule on peut récupérer et déposer la voiture à l'importe branche de Budget de Shikoku ou à Okayama (sur Honshū) sans surcoût. La formule sur 9 jours démarre à 37 800 JPY pour une petite voiture. Même si le site web de cette compagnie a une section en anglais, la page pour cette formule est uniquement en japonais, donc ce peut être mieux d'appeler et de réserver par téléphone ou de les contacter par e-mail.

À vélo[modifier]

Le populaire « Kazurabashi » (pont de lianes) à Nishi-Iya

Il est possible circuler en vélo dans la vallée d'Iya, mais vous aurez besoin d'un bon vélo (on peut prendre un vélo dans les trains japonais s'il on le met dans un sac de vélo), une paire de poumons en bonne santé et un véritable sens de l'aventure. Apporter de l'eau, car même les distributeurs automatiques normalement omniprésents peuvent s'avérer très rares dans la vallée d'Iya. Réduisez votre vitesse sur les routes étroites avec une visibilité limitée, utilisez les miroirs postés pour voir au delà des virages et restez aussi loin sur la gauche que possible. La plupart des habitants sont des conducteurs prudents. Si vous vous rendre à Tsurugi-san, vous pouvez tourner à gauche sur la route menant à la ville de Sadamitsu, qui représente une splendide descente de 25 km de lacets, de petits villages décrépits et de magnifiques paysages de rivières.

À pied[modifier]

Les distances dans la vallée d'Iya sont longues, il est donc préférable de tenter votre chance en stop le long de la route principale. Comme il n'y a pratiquement pas de trottoirs, faites attention aux véhicules dans les virages. Il y a beaucoup de sentiers pédestres à travers les hameaux et dans les montagnes, et donc on n'a pas besoin de marcher uniquement sur les routes principales. La plupart des chemins de hameaux sont utilisables par tous même si beaucoup semblent passer dans les propriétés de gens. Veillez à être respectueux quand vous marchez sur un chemin d'accès à proximité de la maison de quelqu'un, et ne photographiez les gens et les maisons que si on vous y autorise. Étant donné que les routes montant dans les montagnes sont raides, il y a beaucoup de virages et de courbes prononcées, mais ceux-ci ont souvent des raccourcis sous la forme de sentiers coupant les virages en épingle à cheveux.

Les randonnées sur un ou plusieurs jours sur les crête sont enrichissantes, permettant de commencer et d'arriver dans des zones différentes, bien qu'accéder au début et à la fin du sentier peut être délicat en raison des transports en commun limités (voir la section Faire pour plus de détails).

En taxi[modifier]

  • Taxis Kazurabashi Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-87-2013, courriel :  – Cette compagnie, basée dans Nishi-Iya, peut vous transporter vers/depuis la gare d'Ōboke ou n'importe quel site dans la vallée. Les prix commencent à 4 300 JPY par heure jusqu'à 4 personnes et 6 500 JPY jusqu'à 9 personnes. Ils proposent également des itinéraires touristiques, donc un dans Nishi-Iya à partir de 7 800 JPY (h 30) et un dans Higashi-Iya pour 20 300 JPY (h).

Voir[modifier]

  • Ponts de lianes, kazurabashi (かずら橋)  – Ces ponts à l'air fragile sont les attractions les plus connues d'Iya. Ils étaient autrefois le seul moyen pour traverser la rivière. Il y a des sites, un pont à Nishi-Iya et deux autres à Higashi Iya.
    • 1 Pont de Nishi-Iya (西祖谷) Nishi-Iya (Accessible en bus, assez près du village principal) Logo indiquant des horaires du lever au coucher du soleil. Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Connu simplement sous le nom de « Kazurabashi », c'est le pont de liane le plus plus populaire, et l'unique destination pour 90% des visiteurs de la vallée. Le pont lui-même est relativement large, et ni particulièrement effrayant ni envoûtant. Les cordes de lianes sont renforcées par des câbles en acier. La proximité d'un très grand parking (accueillant des tas d'autocars touristiques) fait perdre un peu de son charme au lieu. On y trouve également à côté des magasins de souvenirs et des endroits où manger. Il y a également quelques petites auberges et des terrains de camping à distance de marche.
Le pont caché Oku-Iya Niju Kazurabashi
    • 2 Ponts suspendus de Oku-Iya (奥祖谷二重かずら橋, okuiya-nijū-kazurabashi, double pont de lianes de l'Iya profonde) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Higashi-Iya (À l'extrémité est de la vallée, avant l'ascension finale vers Mi-no-Koshi. Accessible en voiture ou (plus compliqué) par le bus touristique Yonkoh (parcours Higashi-Iya, week-end, vacances, et tous les jours pendant la Golden Week, l'été et mi-automne; voir « Circuler »).) Logo indiquant des tarifs adultes: 550 JPY, enfants: 350 JPY. – Ce site, un peu en retrait de la route et des habitations, est largement moins touristique que son voisin de l'ouest et est particulièrement calme. Après une courte marche à travers la forêt, on a vraiment l'impression d'arriver à un endroit caché. Il y a deux ponts suspendus. Le Pont du mari (夫の橋 Otto-no-hashi) est le plus long, le plus élevé et le plus « viril » des deux. À sa gauche se trouve le Pont de l'épouse (婦の橋, Tsuma-no-hashi). Ils sont plus proches de ponts à la Tarzan et vous devriez les éviter si vous avez le vertige, même s'il y a des câbles d'acier cachés dans les lianes. Les environs sont paisibles et idylliques, et de l'autre coté se trouve un excellent terrain de camping et une belle cascade. Il y a également près du pont de l'épouse un téléphérique manuel pouvant accueillir jusqu'à trois personnes et glissant jusqu'au milieu du parcours, au partir d'où vous devrez tirer sur une corde pour déplacer la cabine sur la 2e moitié du trajet (d'éventuels gens faisant la queue des deux cotés pouvant souvent aider à tirer). La rivière est aussi accessible ici, et permet une trempette rafraîchissante lors d'une chaude journée d'été.
Iya-onsen dans la gorge d'Iya
  • Gorge d'Iya (祖谷渓, iya-kei)  – La partie inférieure située à l'embouchure de la vallée d'Iya entre Iyaguchi et Nishi-Iya au centre est pour la plupart peu développée et tout simplement magnifique. Une route sinueuse, la plupart du temps sur une seule voie, serpente sur 20 km à travers cette section (« ancienne » route 32, alias « route d'Iya »), et offre des vues panoramiques et une conduite à la Mario-Cart. Depuis Iyaguchi, la route serpente vers la rivière, puis après le petit hameau de Deai (tournez ici pour Matsuogawa Onsen) vous commencerez à gravir la paroi de la vallée. Après quelques minutes, vous passerez l'entrée du village de camping de la vallée d'Iya (祖谷渓キャンプ村, puis cela commencera à s'élever faire sans cesse et à être plus intense. Il y a des points de vue panoramiques ici et là, et quand les feuilles se transforment en automne, c'est tout à fait spectaculaire. Arrêtez-vous à la statue d'un manneken pis précairement perchée pour une vue proche de la verticale sur l'eau turquoise quelques centaines de mètres au-dessous, ou bien rejoignez l'hôtel Iya Onsen (au milieu de nulle part) et descendez en téléphérique tout au fond de la vallée pour un bain en bord de rivière. Quelques minutes après l'hôtel vous arriverez à une grande courbe de la rivière notable pour sa forme ressemblant au caractère japonais (« hi ») où il est possible de s'arrêter pour profiter de la vue. Après environ 10 autres minutes de virages à travers la forêt, la route émergera dans la partie centrale de Nishi-Iya à la jonction de la route 45. Comptez environ une heure, en comptant les arrêts aux points de vue, pour rouler d'Iyaguchi au centre de Nishi-Iya. Trois des bus publics quotidiens prennent aussi cette voie (terminal de bus d'Awa-Ikeda à la route de Kazurabashi via Deai); ceux qui veulent randonner peuvent prendre le bus jusqu'à Deai et marcher le long de la tortueuse route à une voie jusqu'à Nishi-Iya en environ 2-h. Voir « Aller » pour les options de bus.
Note: Sur les cartes de la ville, les panneaux locaux, les brochures et les sites web touristiques, la zone de la gorge d'Iya est souvent indiquée simplement comme Vallée d'Iya ce qui tend à prêter à confusion: l'ensemble de la vallée proprement dit va jusqu'à inclure le pied du mont Tsurugi. Cet abus de langage est dû à une erreur de traduction.
  • Hameau d'Ochiai (落合) (pour arriver au pied du hameau en bus, prendre soit le bus allant à/partant d'Ikeda (voir « Aller ») ou un des bus communaux (voir « Circuler »). Depuis l'arrêt de bus sur la route principale, monter soit par la route soit par un des nombreux sentiers.) – Inscrit comme un district de conservation historique national en 2005, l'ensemble de fermes traditionnelles d'Ochiai remonte au milieu de l'ère Edo. Grimpant sur le flanc d'une montagne, le hameau est un tissage de sentiers de pierres, avec de petits champs en terrasses où poussent le célèbre Iya soba (sarrasin) et les pommes de terre d'Iya. Les résidents locaux accueillants y sont fiers de montrer leur patrimoine et style de vie. Ce n'est un « musée vivant » recréé, il s'agit d'une véritable communauté faites principalement de résidents âgés, un peu comme coincés dans une faille temporelle. Au cours des dernières années, un effort a été fait pour y restaurer les bâtiments et Tougenkyo-Iya propose maintenant des nuitées dans plusieurs de ces maisons au toit de chaume. Sur le flanc de montagne opposé de l'autre coté de la vallée, un point de vue a été construit (avec des toilettes publiques flambantes neuves) où l'on peut profiter de la vue sur l'ensemble d'Ochiai. On peut y accéder par la route ou en marchant.
Le hameau d'Ochiai en été
    • 3 San-jo Jinja (三所神社) (dans le centre du hameau d'Ochiai; pas le long de la route, mais accessible par des chemins pédestres depuis toutes les directions) – Ce sanctuaire remonte à l'ère Edo. Entouré de grands cèdres, ses portes demeurent habituellement fermées. La structure en bois est de style traditionnel et est un endroit calme et frais pour faire une pause au cours d'une chaude après-midi d'été. Adjacent au sanctuaire se trouve un petit terrain ouvert où deux fois par an (8 juin et 5 août dans le calendrier lunaire, ou aux alentours de mi-juillet et de mi-septembre) un festival local a lieu. Les participants portent des robes traditionnelles alors qu'ils transportent et se lancent de longues cannes de bambou, tandis que les enfants, au visage couvert de peinture traditionnelle, jouent du tambour et sont baladés dans un chariot de bois couvert. Un sanctuaire portable spécial pesant environ 100 kg est également sorti et porté sur les épaules de quatre hommes. Les visiteurs extérieurs sont accueillis chaleureusement (il y en a généralement très peu, le cas échéant) et peuvent même être invités à participer aux activités. Habituellement les festivités démarrent au sanctuaire vers 14-15 h (par pluie ou beau temps).
    • 4 Nagaoka-ke (長岡家) (dans le centre de Ochiai, le long de la route du hameau, à environ 150 m au-dessous du sanctuaire San-jo.) Logo indiquant des horaires fermé le mercredi. Logo indiquant des tarifs gratuit. – C'est une ferme au toit de chaume et l'une des plus anciennes structures encore debout à Ochiai. Bâtiment protégé culturellement, il a bien été nettoyé pour permettre aux visiteurs d'y entrer et d'en voir l'intérieur. Avec ses foyers au sol, ses portes de papier et ses meubles anciens, c'est un endroit agréable pour se détendre et voir la vallée. Des informations locales sont disponibles ici.
    • Ochiai-tōge (落合峠)  – Si vous suivez la route à travers le hameau, et continuez de monter pendant encore 20 à 30 min en voiture, vous arriverez à Ochiai-tōge (le col d'Ochiai). À 1 520 m, c'est la route carrossable la plus élevée de la vallée d'Iya (et juste 4 m plus basse que la plus élevée de tout le Japon de l'Ouest et du Sud), offrant une vue imprenable sur les crêtes du sud, les pics et le fond de la vallée à exactement 1 000 m en dessous. Pour ceux qui ont une voiture, c'est la façon la plus simple/paresseuse de voir la vallée depuis les sommets. Des escaliers partant du sommet du col mènent 30 m plus bas à des toilettes, et le long de la route à 100 m en dessous du sommet se trouve une grande aire de stationnement récemment pavée. Encore à 150 m plus bas du parking se trouve une petite cabane de montagne (où dormir gratuitement) mais pas exactement un hébergement 5 étoiles (apportez absolument tout). La cabane est entourée par la zone du sanctuaire San-jo Jinja, et de l'autre coté de la route se trouvent quelques bancs et une vue panoramique qui peuvent être agréables pour un pique-nique. On peut récupérer de l'eau dans l'un des deux cours d'eau à encore 400 m sur la route (le 2e plus bas est meilleur). Du haut du col, un sentier de randonnée se rend vers l'est vers le Mont Yahazu (une vue superbe, mais une randonnée assez difficile) ou vers l'ouest pour Ochi-Hage (courte randonnée facile, avec une meilleure vue que depuis le col). Voir « Mont Yahazu / Ochi-hage » dans la section « randonnée » de Faire pour les détails de la randonnée.
  • Village de l'épouvantail (かかしの里, kakashi no sato) (Voir Circuler pour un accès en bus à Nagoro) – C'est l'une des plus grandes bizarreries du Japon, et une réflexion sur les réalités de la vie rurale dans le pays. L'artiste locale Ayano Tsukimi, qui est née et a grandi à Higashi-Iya, est retourné à sa maison au début des années 2000 après des années d'absence. Le hameau, autrefois vivant, était devenu quasi désert, comme c'est le cas pour de nombreuses petites villes campagne. Elle a commencé à fabriquer des poupées grandeur nature pour aider à « repeupler » son voisinage, mais c'est maintenant devenu l'obsession de sa vie. On peut voir des exemples de ses poupées (appelées « kakashi » 案山子) à travers toute la vallée à des endroits touristiques ici et là, mais pour faire une expérience complètement hallucinante vous devez vous rendre au hameau distant de Nagoro le long de la route principale vers les deux ponts de lianes d'Oku-Iya et de Mi-no-Koshi. Ici on peut voir le résultat de son vaste travail, des centaines de poupées humanoïdes qui à première vue peuvent être confondues avec de véritables personnes attendant aux arrêts de bus, travaillant dans les champs, et même fréquentant l'école primaire aujourd'hui disparue. Début octobre, habituellement le 1e ou 2e week-end du mois, a lieu ici à Nagoro le « Kakashi-matsuri » (festival de l'épouvantail), avec de la nourriture, des ateliers et de événements.
  • Formations de brouillard dans la vallée  – La vallée d'Iya est notoire pour ses fantastiques formations de brouillard qui donnent à ce lieu reclus une apparence surnaturelle.
    • Unkai (雲海, « mer de nuage », aussi appelé par des gens du coin « hachigo-giri »)  – Ce phénomène survient lieu tôt le matin par temps clair des premières lueurs jusqu'à peu après le lever du soleil, mais pas tous les jours. Le brouillard s'installe dans la vallée telle l'étendue de l'océan, les sommets des montagnes en émergeant comme des îles. Les meilleurs endroits pour l'observer doit être depuis des endroits d'au moins 200 m d'altitude au dessus du fond de la vallée: par exemple depuis n'importe quel sommet de montagne, depuis la partie haute du hameau d'Ochiai (dont quelques maisons de Tōgenkyō), depuis Ochiai-tōge, depuis le point de vue juste au dessus du restaurant Senkichi à Nishi Iya ou depuis les environs de la sortie du tunnel d'Iya sur la route 45 en direction d'Ōboke et de la vallée de la rivière Yoshino (on peut également trouver une plate-forme en bois pour voir l'unkai à 2 km en descendant la route secondaire partant du portail au toit de chaume juste avant l'entrée du tunnel). Vous n'aurez aucune certitude de voir ce phénomène en venant un jour donné, mais vous aurez plus de chances en automne ou au printemps. Si vous êtes là un jour propice, alors vous serez content de vous être levé si tôt car c'est un spectacle vraiment fantastique.
    • Kiryū (気流, « flux d'air »)  – Les gens du coin utilisent ce terme pour désigner les jets de brouillard qui jaillissent depuis le fond et les flancs de la vallée tôt le matin ou parfois pendant et après la pluie à n'importe quelle heure de la journée. Ces poches blanches tourbillonnent et dansent à travers la vallée en changeant constamment d'apparence. Pour les observer, le mieux est de se positionner sur un versant à un endroit un peu en hauteur (au moins 50 m au dessus du fond de la vallée) et ayant une vue étendue sur la vallée (au moins 1 km), mais pas forcément aussi haut qu'un sommet de montagne car les pics sont souvent enrobés de nuages pendant la pluie. Ce phénomène est plus courant de la mi-printemps au début de l'automne, mais arrive aussi en hiver par temps pluvieux ou particulièrement humide.
  • Autres sites
    • Gorge de Manpu (en bus, demander à descendre à « Ryūgūgake-kōen », situé à environ 20 min après le Kazurabashi de Nishi-Iya ou 10 min avant Kyōjō.) – Située dans la partie centrale de la vallée à Higashi-Iya, cette gorge aux parois abruptes était l'un des principaux obstacles qui interdisaient l'accès par la route à une grande partie de la vallée jusqu'au milieu du XXe siècle. « Manpu » voulant dire littéralement « dix mille hommes », c'est ce qu'il fallait pour tailler un chemin ici dans les parois rocheuses. Les parties autrefois à un voie ont presque toutes été élargies. Le tunnel Ryūgū, ouvert en 2003, passe sous la partie la plus rude. Par contre, la section originale de la route, faisant 1 km et permettant de contourner le tunnel, peut encore être empruntée pour ceux qui souhaitent faire une petite aventure. Un super pont de singe (gratuit) enjambe la gorge ici, à mi-chemin le long de la voie de contournement du tunnel, haut, très haut au-dessus de la rivière et sert de voie d'accès secondaire aux cottages Ryūgūgake de l'autre coté (la route principale passe par un pont automobile un peu plus loin). Pour accéder à cette route d'origine de Manpu, lorsque vous venez de Nishi-Iya/Kazurabashi tournez à gauche juste après le grand panneau de bois brun annonçant « Tourist Information » et « Ryugugake Park » (en anglais) et suivez-le jusqu'à l'autre côté du tunnel. Dans l'autre sens (en venant de Kyōjō (京上)/le mont Tsurugi), tournez à gauche juste avant d'entrer dans le tunnel Ryūgū et continuez.
    • Bukeyashiki (indiqué comme « Old Samurai Residence » (en anglais) par les panneaux routiers; sortir de la route près du côté Est du tunnel Kyōjō, puis ce sera un trajet de 4 5 km dans un hameau de montagne (avec des indications tout le long). Après la sortie Est du tunnel, tourner à gauche sur le pont, puis à nouveau à gauche après le pont, continuez sur 400 m et tournez à droite pour monter la colline en suivant les panneaux.) Logo indiquant des horaires tous les jours, mais fermé en hiver. Logo indiquant des tarifs 300 JPY. – Cette merveilleuse maison au très grand toit de chaume se trouve sur la partie supérieure du flanc de la montagne au-dessus de Kyōjō. L'un des plus beaux bâtiments restaurés de la vallée. Il a une large vue sur la vallée, un bel intérieur et un ensemble classique d'armure féodale japonaise y est exposé. Les amateurs d'architecture apprécieront la construction détaillée. Situé à côté du sanctuaire voisin se trouve Hoko-sugi, le plus grand cèdre d'Iya. Un concert annuel de jazz y a lieu début octobre (voir la section « Faire / Festivals »).
    • Musée folklorique de Higashi-Iya Logo indiquant des horaires h 30 - 17 h tous les jours. Logo indiquant des tarifs 300 JPY. – Dans le grand bâtiment rouge de la salle des fêtes à Kyōjō, l'exposition comprend entre autres une collection d'outils traditionnels, expliquant en détail le mode de vie traditionnel et garde trace de la manière dont la vallée a été colonisée par les réfugiés du célèbre clan Heike. La collection d'artefacts locaux (certains types étant encore utilisés par de nombreux habitants) est large.
    • Maison Chiiori (篪庵) Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-5290, courriel :  – Une ferme japonaise traditionnelle au toit de chaume et à flanc de montagne, restaurée pour un coût exorbitant par l'argent du contribuable. Malheureusement, pour ceux qui s'en souviennent, ses jours anciens où elle était un lieu d'accueil inopiné, un atelier pour expériences culturelles et un projet de bénévolat sont finis (connu sous le nom de « The Chiiori Project ») ; elle est maintenant ouverte uniquement aux visiteurs comme une maison d'hôtes payante privée sur réservation. Une « visite » pour voir la maison requiert une réservation préalable (vous pourriez essuyer un refus si vous venez à l'improviste) et cela ne vaut pas vraiment les 500 JPY demandés par personne.
    • Sanctuaire Ōtsurugi (お剣神社) (à Mi-no-Koshi, non loin de la station de télésiège de Tsurugi) – Il n'y a pas grand chose à voir, mais il est de tradition de s'arrêter ici avant de commencer son ascension. Le sanctuaire est en fait en trois parties, une à Mi-no-Koshi, une sur la piste vers le haut et la dernière au sommet de la montagne. Chaque année du 15 au 17 juillet se déroule un festival de sanctuaire spécial, atteignant son apogée le 17 avec de longues processions vêtues de robes blanches se dirigeant au sommet.

Faire[modifier]

Randonnée[modifier]

Vue depuis le Mont Tsurugi vers Jirogyu

La randonnée dans la vallée, en particulier à l'extrémité est, est très populaire et il y a de nombreux sentiers de différentes longueurs. Pour plus d'informations sur les refuges, voir la section « Budget » de Se loger. Assurez-vous de comprendre les conditions météo en lisant la section « Climat » au début de cette page. Et pour les problèmes liés à la randonnée, n'oubliez pas de lire la section Sécurité à la fin de cette page.

  • 1 Mont Tsurugi (剣山, Tsurugi-san, aussi appelé localement « Ken-zan », parfois écrit « Turugi ») Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette montagne de 1 955 m est la destination de randonnée la plus populaire à Iya et la 2e plus haute sur Shikoku (la 1e étant le Mont Ishizuchi). C'est une des « 100 montagnes les plus célèbres du Japon ». Son nom peut vouloir dire « montagne-épée », mais c'est une description bien inexacte pour ce sommet doucement arrondi; vous pouvez même prendre un télésiège pour la plupart du trajet (1 000 JPY). Depuis la station de télésiège, cela représente une ascension d'une demi-heure jusqu'au sommet. Alternativement, si vous choisissez de faire le long chemin à pied (en montée ou descente), cela prendra environ h et vous pourrez vous arrêter en chemin au sanctuaire O-Tsurugi (剣神社) pour une gorgée gratuite de saké sacré et d'eau (potable) à une source de montagne. Du 15 au 17 juillet chaque année se tient un festival de sanctuaire spécial, atteignant son sommet le 17 quand des processions vêtues de robes blanches se dirigent vers le sommet. Le personnel du refuge de montagne au sommet propose des repas et l'hébergement. On peut camper près de la station supérieure du télésiège. Le début du sentier étant l'accès principal commence à Mi-no-Koshi.
    • Il y a plusieurs itinéraires jusqu'au mont Tsurugi. Des sentiers rayonnent à partir de Tsurugi dans plusieurs directions. Le mont 2 Ichinomori (一ノ森) est une ascension plus intense que le Tsurugi comprenant des chaînes pour se hisser; il dispose également d'une cabane avec du personnel au sommet. Pour une randonnée plus longue, dirigez-vous vers l'ouest vers Jirogyu et vers Maruishi, à partir d'où vous pouvez descendre directement vers les ponts de lianes d'Oku-Iya et le terrain de camping. Si vous choisissez de ne pas descendre par là, vous pouvez continuer le long de la crête par le mont Shiraga et vers le mont Miune. Si vous partez tôt, la randonnée partant de Mi-no-Koshi, passant par le sommet du mont Tsurugi et allant jusqu'à Miune peut être faite en une journée (en dormant dans une cabane à Miune). Vous pouvez aussi choisir de rester gratuitement dans l'un des autres refuges de montagne le long le chemin si allez plus lentement. L'itinéraire montant le dos du mont Miune via le mont Shiraga est raide et exigeante et devrait être évité en cas de mauvais temps. (pour des infos sur les huttes, voir les explications sur le camping dans la section « Se loger »).
Carte des sentiers de montagne de la vallée d'Iya
  • 3 Mont Miune (三嶺)  – Cette montagne de 1 893 m est une autre destination populaire, mais moins fréquentée et peut-être plus jolie que le Mont Tsurugi. Les gens du coin disent que c'est la meilleur randonnée pour voir les feuillages d'automne, mais c'est agréable en toutes saisons. Le sentier principal commence au hameau de Nagoro (suivre les panneaux) et représente une montée d'environ h 30. Il y a des aires de stationnement inférieures et supérieures (cette dernière est après une route en mauvais état d'environ 1,5 km, pas recommandé si vous aimez votre voiture). Le Miune peut également être rejoint après une très longue journée de randonnée depuis Tsurugi-san le long des crêtes (voir au dessus), ou vers/depuis l'hôtel Iyashi-no-Onsenkyo par une grimpe d'environ h 30 - h 30. On peut également y venir depuis de Mont Tenguzuka dans la direction opposée du Mont Tsurugi. Au sommet du Miune se trouve une grande hutte d'urgence qui peut également être utilisée gratuitement pour y dormir la nuit (apportez votre propre équipement pour dormir et manger, et scellez la nourriture en raison des souris affamées). Il y a une source pour faire le plein d'eau potable près du sommet, mais il peut être facile de la manquer. C'est le long du sentier de Nagoro juste en dessous du sommet, cherchez un petit panneau en bois avec un kanji pour l'eau () pointant vers un petit sentier bifurquant du sentier.
  • 4 Mont Tenguzuka (天狗塚) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – C'est un haut pic montagneux en forme de pyramide, avec une belle vue à 360° depuis son sommet pointu à 1 812 m. Le long de la crête en deçà du sommet lui-même, une vaste étendue de champs de sasa (herbe courte de bambou) ondule doucement sur le sommet de la montagne, permettant une longue marche sur un terrain assez plat dans les environs (finalement, le chemin descend de l'autre côté de la montagne). Une très belle cabane de montagne est située à proximité dans la direction opposée des champs d'herbe sasa. C'est une bonne randonnée et un bon pic, et vous verrez relativement peu de personnes par rapport à Tsurugi ou Miune. Pour y accéder, c'est à environ h 30 de Miune le long de la crête, ou à h 30 - h de l'entrée du début du sentier Kubo (depuis l'arrêt de bus public de Kubo, traverser le pont, suivre la route pendant 10 min à pied ou 01 min en voiture. Prendre la première à gauche pour aller sur le petit pont, et prendre le chemin peu après vers la droite au niveau du panneau d'éboulements). Si vous conduisez, il y a aussi une route d'accès plus haut au-dessus de Kubo (permettant de gagner environ 1-h 30 de marche en montée) qui peut être atteinte par la petite route située à quelques minutes après la zone d'Ochiai sur la route 439 (tourner à droite au panneau marron pour « Tenguzuka » en anglais) et continuer environ 8 km; ou venez dans l'autre sens en passant par le parking de l'hôtel Iyashi-no-Onsenkyo (environ 7 km après l'hôtel). Si vous venez par ce sentier (que ce soit à partir de Kubo ou de la route d'accès), une fois au sommet de la crête, le pic sera clairement visible à droite, avec les champs de sasa juste au-delà, et la cabane est 20 min vers le bas et autour de la crête vers la gauche en direction de Miune.
Pic du Mont Tenguzuka
  • 5 Mont Yahazu (矢筈山) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (aucun bus pour Ochiai-tōge; voiture ou chance en auto-stop requis, voir le « col d'Ochiai » dans la section Voir.) – De l'autre côté de la vallée, le pic du mont Yahazu peut être atteint à partir d'Ochiai-tōge (le col d'Ochiai). C'est à environ à 2-h 30 de l'aire de stationnement près du sommet du col (si vous montez par Ochiai, le chemin sera sur la droite). C'est assez raide, mais la vue panoramique depuis le sommet de la crête est fantastique car c'est le point le plus élevé (1 848 m) sur le côté nord de la vallée. Vous ne verrez sûrement peu de gens ou personne. Il est également possible de ne randonner que les 10 premières minutes environ en direction du mont Yahazu jusqu'au premier point de vue si l'on veut avoir une bien meilleure vue que celle depuis le col.
  • Ochi-hage (落合峠)  – Pour ceux qui veulent faire un peu moins d'effort, mais tout de même profiter de la montagne (et qui ont une voiture), Ochi-Hage (1 683 m) est seulement à 30-40 min de marche d'Ochiai-tōge (le col d'Ochiai) et est visible ici depuis la route (prendre le chemin allant vers la gauche au sommet du col pour aller vers Ochiai, dans le sens opposé du sentier du mont Yahazu). Le début du chemin est une montée douce à travers les herbes sasa, avec beaucoup de points de vue, et la montée finale de 10-15 min est un peu raide, mais pas trop intense. La vue sur la vallée est grandiose ici, Miune et Tenguzuka étant directement de l'autre coté de la vallée, Tsurugi-san au loin vers la gauche et les pics de Nishi-Iya vers la droite. Par temps clair, la mer intérieure de Seto et Takamatsu au nord peuvent être visibles. Un autre randonnée de 4 km (h 30)-h après Ochi-Hage mène au Mont Kanbo (le plus haut pic couvert d'herbe sasa sur la droite) et d'ici des chemins descendent au village de Kurisuto (entre Ochiai et Kyōjō). Un parking, des toilettes et une petite cabane de montagne (gratuite) se trouvent près du sommet du col d'Ochiai. Voir le col d'Ochiai pour détails dans la section « Voir » pour plus d'informations.
  • Comme la vallée est entourée par des montagnes, il y a plusieurs autres possibilités pour la randonnée dans pratiquement toutes les directions.

Onsen[modifier]

Il y a plusieurs choix pour ceux qui veulent se détendre dans des sources chaudes en journée, principalement dans les grands hôtels.

Les frais d'admission pour les non-clients tournent généralement d'environ 1 000-1 200 JPY (dans le cas contraire le prix sera indiqué). Savon et shampooing fournis, mais apportez vos propres serviettes. Du bas de la vallée à la partie supérieure près du mont Tsurugi:

  • Matsuogawa Onsen (松尾川温泉) Logo indiquant un lien vers le site web (juste à côté de l'extrémité inférieure de la gorge d'Iya près de Deai. La source chaude la plus proche du village de camping d'Iya-Kei) Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Les bains, simples, sont dans un cadre traditionnel.
  • Hôtel Iya Onsen (祖谷温泉) Logo indiquant un lien vers le site web (Depuis l'hôtel perché sur le bord de la gorge d'Iya, prendre le lent téléphérique descendant au fond de la vallée) – Le joli bain au bord de la rivière sent le soufre, mais la température n'est pas très chaude (agréable par temps chaud, mais à peine supportable par temps froid). Le bain à l'intérieur à l'hôtel est basique et clairsemée. Le téléphérique prend environ 15 min l'aller, et donc si vous ratez le départ ou que la cabine est pleine, vous pourriez avoir à attendre 40-45 min avant de pouvoir entrer dans le bain.
  • Hôtel Hikyō-no-Yu (ホテル秘境の湯) Logo indiquant un lien vers le site web (près d'une « michi-no-eki » (aire routière de repos) et de l'autre coté de la route par rapport au Fureai Center près du centre de Nishi-Iya) – Les grands bassins intérieurs sont élaborés et rafraîchissants (de loin les meilleurs bains intérieurs dans la vallée), mais les piscines bordée de pierre en extérieur n'offrent pas un point de vue aussi bien qu'ailleurs.
  • Hotel Kazurabashi (ホテルかずら橋) Logo indiquant un lien vers le site web (près du pont de lianes Kazurabashi à Nishi-Iya) – Le bain intérieur est sommaire, mais les bains en plein air, au milieu d'un alignement de pierres, situés dans la montagne (via le court téléphérique), sont super. Conçu avec un charme rustique, il y a des bains pour femmes et pour hommes, ainsi qu'un bain mixte. De petits bains de bois traditionnels chauffés dans des cabanes privées sont également disponibles pour un montant supplémentaire et sur réservation, mais permettent de faire l'expérience de sa propre cuisson dans un chaudron de fer. La maison de thé adjacente au toit de chaume a un foyer au plancher pour se détendre; on peut aussi aller à l'extérieur faire un bain de pieds sur le large balcon pour profiter de la vue impressionnante.
  • Iyashi-no-Onsenkyo (いやしの温泉郷) Logo indiquant un lien vers le site web (plus haut dans la vallée à Higashi Iya, à 10-15 min après Ochiai) Logo indiquant des tarifs adultes: 500 JPY, enfants: 300 JPY. – les bains intérieurs et extérieurs sont ici assez signés, et pour la plupart faits de bois de cyprès local. Un bon choix si vous venez de l'une des randonnées en montagne ou si vous visitez les deux ponts de lianes d'Oku-Iya. Les vues sont mieux du côté des dames.
  • La Fôret Tsurugi (ラ・フォーレつるぎ山) Logo indiquant un lien vers le site web (sur la route 438 en allant vers Sadimitsu, à 10 min en voiture de Mi-no-Koshi) Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Les bains simples de ce petit hôtel, dans un cadre tranquille à l'écart, sont les plus proches de la zone du début du sentier vers le mont Tsurugi.

Festivals[modifier]

Il y a plusieurs festivals de tailles diverses se tenant toute l'année.

Prêts à porter le mikoshi lors du festival du sanctuaire San-jo.

La plupart des sanctuaires shintoïstes locaux hébergent leurs propres festivals pour le hameau environnant, généralement une ou deux fois par an en fonction de leurs propres traditions. Lors de ces événements, les coutumes locales demandent souvent qu'un groupe d'hommes transportent un petit (70-150 kg) sanctuaire portatif (mikoshi) autour du terrain du sanctuaire, accompagnés de tambours, de personnes en costume et parfois de quelques personnes jetant de longs bâtons de bambou. Chaque sanctuaire et quartier a ses propres coutumes (un ou deux voient même des participants s'affronter dans un combat de sumo), mais malheureusement, en raison d'une population déclinante, bon nombre de ces traditions se perdent. Les dates varient d'un sanctuaire à un autre et dépendent du calendrier lunaire, et donc à moins de contacter directement une personne du coin, on ne pourra probablement assister à un tel événement que par chance (dans quel cas vous serez chaleureusement accueilli). Pour avoir de meilleurs chances, voir « San-jo Jinja » sous la section du hameau d'Ochiai de « Voir » pour des informations plus précises et des dates pour ce festival important.

Les plus grands festivals généraux de la région sont les festivals d'été, un à Nishi-Iya et un à Higashi-Iya. Ils ont lieu sur le terrain de l'école moyenne le week-end avant le jour férié national d'Obon (15 août), étant donné qu'il s'agit d'un moment commun pour les membres de la famille ayant déménagé loin pour venir visiter leurs aïeux. Ces événements sont ouverts à tous et comprennent des tentes de nourritures, des jeux, des spectacles et feux d'artifice. Donc si vous visitez la région en août, demandez autour de vous ou recherchez des affiches publicitaires pour les dates exactes.

  • Festival de Nishi-Iya Logo indiquant des horaires généralement le premier week-end d'août.
  • Festival de Higashi-Iya Logo indiquant des horaires habituellement le 13 août.

Un typhon ou de fortes pluies peuvent causer un changement de dates.

  • Jazz Concert Bukeyashiki (Old Samurai Residence), Higashi Iya (dans la grande maison au toit de chaume Bukeyashiki au sommet de la colline au dessus de Kyōjo à Higashi Iya. Voir la section (« Voir » pour l'itinéraire) Logo indiquant des horaires le soir du 1e samedi d'octobre de 18 h à 21 h (2016: 1e oct.). Logo indiquant des tarifs billets à environ 4 000-5 000 JPY, à acheter sur place. – Un concert de jazz annuel comprenant un dîner-buffet avec divers mets locaux.
  • 6 Festival Jindai Odori (西祖谷の神代踊) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à Nishi-Iya ; la bifurcation menant au temple est à quelques centaines de mètres de l'arrêt de bus Kazurabashi sur la route principale de Nishi Iya. Le jour du festival, des bus-navettes mènent de l'embranchement au temple, à environ 4 km sur une route étroite et sinueuse; même si vous avez une voiture, la navette est recommandée) Logo indiquant des horaires chaque année le 25 juin du calendrier lunaire, vers mi-juillet. – C'est un festival de danse populaire traditionnelle, considéré comme un événement culturel à préserver pour sa longue histoire et son style unique. Les participants costumés dansent sur le battement des tambours taiko dans le domaine du sanctuaire caché dans la forêt au sommet d'une petite montagne.
  • Kakashi-matsuri (Festival de l'épouvantail) Nagoro (près du double pont de lianes d'Oku-Iya) Logo indiquant des horaires habituellement soit le 1e ou 2e week-end d'octobre (2016: 2 oct.). – Le petit hameau de Nagoro accueille un petit festival pour célébrer les œuvres d' Ayano Tsukimi. Avec des vendeurs de nourriture, des ateliers et quelques spectacles, cet événement très local est ouvert à tous. Voir le « Village de l'épouvantail » dans la section « Voir » pour plus d'information.
  • Heike Matsuri (平家まつり) (sur le terrain du Kazurabashi à Nishi-Iya) Logo indiquant des horaires 4e week-end d'octobre (2016: dimanche 23 octobre à partir de 11 h. – Ce festival célèbre la tradition de la manière dont sont arrivés dans la vallée le samouraï vaincu Heike, il y a 800 ans, afin de se cacher des vainqueurs de la guerre de Genpei. Il comprend divers spectacles dont une reconstitution théâtrale de la manières dont sont arrivés dans la vallée. Des vendeurs de nourriture locale sont également présents. Il peut être possible pour n'importe qui (dont les étrangers non-résidents) de porter un costume traditionnel et de participer à la parade de samouraïs à la fin du festival (vers 15 h), mais cela demande de contacter la mairie environ au moins deux semaines avant.
  • Yukigassen (雪合戦) Logo indiquant un lien vers le site web (à Higashi Iya) Logo indiquant des horaires dernier week-end de janvier. – La compétition de bataille de boules de neige est devenue un événement majeur à un moment où peu nombreux sont ceux qui visitent la vallée. Pas simplement une mêlée générale, cet événement se joue en équipe et les participants s'entraînent souvent pendant des mois pour se coordonner dans un sport bien réglementé. Il existe plusieurs catégories dans lesquelles participer, dont pour les enfants, les femmes, les hommes et « juste pour s'amuser ». Les gagnants de l'événement principal sont qualifiés pour la compétition nationale tenue chaque année dans la préfecture de Nagano.

Feuillages d'automne[modifier]

Feuilles d'automne au parc Ryūgatake

Les couleurs commencent à changer dans le haut de la vallée (Mi-no-koshi) au début d'octobre, et ne commenceront pas à changer dans les parties basses avant fin octobre, la plupart de la vallée étant resplendissante de la dernière semaine d'octobre à la mi-novembre. Cela peut être un endroit de visite populaire, en particulier vers les jours fériés. De grandes portions de la vallée sont remplies de cèdres et de cyprès qui sont verts toute l'année, mais au milieu les couleurs peuvent être superbes à cause des nombreux érables, platanes et chênes. Parmi les endroits recommandés (avec moins d'arbres toujours verts) pour apprécier les couleurs d'automne éblouissantes, du bas au haut de la vallée:

  • Mont Ryūgatake (竜ヶ岳) (au sein de la vallée voisine de Matsuogawa, monter 20 min environ la route 140/149 depuis Deai après Matsuogawa Onsen, sur une route assez désolée à travers la vallée étroite) – L'énorme versant de la falaise Ryugatake longue de 4 km est connue pour ses magnifiques érables rouges. Cela commence juste après les toilettes publiques le long de la route.
  • Gorge d'Iya  – La totalité de la gorge, de Deai au centre de Nishi-Iya, a des tas de feuillages magnifiques et plusieurs points de vue où les apprécier.
  • Gorge de Manpu Gorge/Parc de Ryugugake  – Conduisez ou marchez ici le long de l'ancienne route (qui contourne le tunnel) pour une belle vue, puis flânez vers l'autre côté du pont suspendu dans le parc entourant les Cottages Ryugugake pour voir un splendide paysage d'automne à travers la vallée.
  • Ochiai-Tōge (落合峠)  – Le trajet routier montant pendant 30 min vers ce col de montagne au dessus du hameau d'Ochiai déborde de couleurs, et la large vue au sommet sur la vallée est magnifique en automne.
  • Oku-Iya Kazurabashi  – L'isolation dans la forêt est super pour se sentir immergé par les couleurs, et le double-pont de lianes caché est la cerise sur le gâteau.
  • 7 Mont Miune (三嶺) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Connu comme la montagne favorite locale pour ses feuillages d'automne, leurs couleurs ne faisant qu'ajouter un autre plaisir à ceux de la randonnée.
  • 8 Mont Tsurugi (剣山 tsurugi-san) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Début octobre, un festival des feuilles d'érable long d'une semaine (même si on ne peut pas vraiment appeler ça un festival), alors que le flanc de montagne est le premier endroit dans la vallée dont les couleurs explosent.

Autres[modifier]

  • 9 Monorail d'Oku-Iya (奥祖谷観光周遊モノレール oku-ya kankō shūyū monorēru) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs adultes 2 000 JPY, enfants 800 JPY, gratuit pour les moins de 6 ans; le ticket inclut un bain gratuit à l'onsen de l'hôtel. – Vendu comme le plus long monorail de son genre (environ 5 km), ses petites voitures partent abruptement vers le haut de la montagne et à travers la forêt dense pour une sorte de boucle de 60 min. La vue se dégage au sommet à 1 380 m, s'étendant loin dans la vallée jusqu'au mont Tsurugi. Ça pourrait être aussi le bon choix pour les familles avec de jeunes enfants ou ceux qui veulent découvrir le paysage montagneux mais ne veulent/peuvent pas marcher, mais pas nécessairement une expérience super excitante (ce ne sont pas des montagnes russes). Apporter une ou plusieurs bières pour un trajet plus agréable. Part sur demande auprès de l'hôtel Iyashi-no-Onsenkyo.
  • Atelier de soba Tsuzuki (古式そば打ち体験 都築 koshiki soba uchitaiken tsuzuki) Logo indiquant un lien vers le site web (dans le centre de Higashi Iya, de l'autre coté de la rivière depuis le tunnel Kyōjō), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-5625 Logo indiquant des horaires durée: h. Logo indiquant des tarifs 3 000 JPY/personne. – Apprenez à faire vous-même les célèbres nouilles Iya soba, du broyage à la main du sarrasin dans un mortier en pierre, au roulage et au hachage des nouilles; ensuite vous dégusterez ce que vous avez préparé (plus que vous ne pourriez jamais manger). C'est aussi divertissant vu que Mme Tsuzuki chante une ballade traditionnelle de fabrication des soba, et vous serez submergés par l'hospitalité.
  • Yama Yoga Logo indiquant un lien vers le site web  – L'énergique instructrice anglophone propose une variété de cours réguliers à participation informelle, de cours privés au pittoresque studio principal (aux cottages Ryūgūgake à Higashi Iya, les non-clients sont invités à y assister sans réservation), ainsi que des leçons privées à d'autres hébergements dans la vallée. Une possibilité unique est de réserver l'une des « expériences de Yoga Yama » (« yama » voulant dire « montagne » en japonais) où vous pouvez partir avec l'instructrice pour faire du yoga dans des paysages à couper le souffle d'Iya, dont des maisons de montagne cachées, des profonds vallons forestiers, et des points de vue panoramiques de la vallée.
  • Rafting en eau vive (à 15 min du centre de Nishi Iya) – Certains des meilleurs endroits pour le rafting au Japon se trouve juste en dehors de la vallée d'Iya, et cela peut être facilement inclus dans l'importe quel voyage dans la vallée. Voir la page Ōboke et Koboke pour des détails.
  • Tour de Nishi Awa (vélo) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des horaires chaque printemps. – Il est possible de se joindre à cette grande course qui traverse différentes sections de la vallée d'Iya et ses cols de montagne. Le site web a des tas de photos et de vidéos montrant le genre de routes auxquelles il faut s'attendre.

Acheter[modifier]

Les chaînes de supérettes n'ont pas un seul magasin à Iya (un des seuls endroits au Japon?), mais on trouve quelques épiceries familiales dans toute la vallée et un petit nombre de boutiques de souvenirs (en particulier près du pont de lianes principal à Nishi-Iya). Il est préférable d'emmener tout ce dont vous aurez besoin même ce qui n'est pas exotique. Boke-Mart, l'épicerie près de la gare ferroviaire d'Ōboke, est un bon moyen de s'approvisionner, mais la sélection est plus large au supermarché à Ikeda près de la gare routière. (voir la section « Manger/Épiceries » pour plus de détails sur l'achat de nourriture dans la vallée)

  • Pour ceux qui recherchent du matériel de camping:
    • Mont Bell (à la halte WestWest à Koboke) – Un magasin de sport de plein air « Mont Bell » bien fourni.
    • Quincaillerie Ikeda (près de la principale gare routière) – A un peu de matériel de camping
  • 1 Michi-no-eki Nishi Iya (道の駅にしいや) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (juste avant le centre de Nishi-Iya sur la route 45 à côté de l'hôtel Hikkyo-no-Yu quand vous venez d'Ōboke) – Ce petit michi-no-eki (aire de repos, sur la droite en descendant la colline) dispose de toilettes 24 h/24 et de toute une panoplie d'informations de voyage et de cartes. La boutique attenante vend une variété de produits locaux, dont de l'artisanat fait main et des snacks en boîte-cadeau; leu cuisine propose aussi une gamme de produits locaux cuisinés. Juste à l'extérieur de la porte arrière se trouve un antique petit stand coincé avec de vieilles marchandises.
  • Parc Fureai (ふれあい公園, fureai-kōen) (juste avant le centre de Nishi-Iya sur la route 45 à côté de l'hôtel Hikkyo-no-Yu quand vous venez d'Ōboke, un peu plus loin en descendant depuis le michi-no-eki) – Il est difficile de ne pas apercevoir ce parc avec son grand « arc-en-ciel » en béton gris (un parfait exemple de dépense gouvernementale à l'esthétique ratée). Ce qui est proposé est très similaire au Michi-no-Eki avec un peu plus de choses et la vue sur la rivière depuis l'aire de stationnement est agréable. Si vous traversez le pont sous l'arc-en-ciel vous pourrez monter dans le très kitsch monorail-coccinelle pour une aventure pénible à environ 2 km/h autour de la colline luxuriante. Les jeunes enfants pourront apprécier, ainsi que ceux à la recherche d'une piètre séance de photos (adulte: 500 JPY, enfant: 300 JPY). Au sein de l'aire de stationnement se trouvent le Nakazo Cafe servant des pommes de terre locales frites, des hot dogs d'Iya et des boissons (voir détails dans Manger). La rivière d'Iya émeraude au dessous est accessible ici si vous voulez faire trempette et sur la rive se trouvent une aire de jeux et un site de camping.

Manger[modifier]

Buvez comme les gens du coin

Les gens d'Iya aiment boire, et ont souvent des bières en main le matin le week-end (et parfois en semaine). Mais pour les rassemblements importants (comme les banquets, les festivals de sanctuaires et les mariages) la vallée a aussi une manière de boire unique qui n'est pas présente dans le reste de la préfecture de Tokushima. C'est une manière très sociale de consommer de l'alcool, et on devrait se sentir honoré de prendre part à cette tradition si l'opportunité se présente (mais ne comptez pas dessus dans les restaurants, les festivals normaux ou de simples fêtes à domicile).

Même si le saké est principalement utilisé, cela peut être au besoin de la bière ou même du thé afin que tout le monde puisse participer. Après le premier toast, la coutume demande de donner sa tasse à quiconque se trouve à côté, de la lui remplir, après quoi la personne devra la consommer immédiatement afin qu'elle puisse la rendre à la personne d'origine. Cela doit être bu rapidement étant donné que la personne qui vient juste de recevoir va donner sa tasse au premier donneur, le processus se répétant. L'échange peut continuer plusieurs fois alors qu'on discute, les cercles de buveurs consistant de 5 ou 6 personnes. Mais par dessus tout, il est de coutume d'essayer d'avoir un tel échange de boisson (ou trois) avec chaque personne présente, et donc s'il y a 60 ou 70 personnes attendez-vous à être vraiment saoul.

Iya possède de nombreuses variétés de nourriture produites localement.

Le tofu local (connu ici sous le nom de iwa-dofu ou ishi-dofu, qu'on peut traduire par « tofu de pierre ») est unique par le fait qu'il est si dense qu'il était traditionnellement transporté enroulé d'une corde. Avec une saveur riche et une sensation en bouche ferme, il n'a pas son pareil au Japon. La plupart des grands hôtels le servent dans les repas complets et quelques établissements plus petits le proposent comme plat séparé.

Les pommes de terre d'Iya sont un aliment de base qui pousse dans les petites parcelles en terrasse qu'on peut voir à travers la vallée. Les pommes de terres sont petites et denses à cause du terrain rocailleux. Pour les aficionados culinaires, essayez le konjac (konnyaku) local qui est une gélatine caoutchouteuse produites avec de l'igname du Japon et qui atteint sa couleur grise en étant mélangé avec de la cendre de branches de cèdre.

Le gibier sous la forme de viande de daim ou de sanglier des montagnes est devenu plus courant ces dernières année à cause de l'établissement d'une boucherie de chasse à Higashi-Iya en 2014. On peut en trouver à certains endroits, mais il se peut qu'il ne soit disponible que sur demande spéciale.

Nishi-Iya et Mi-no-Koshi ont la gamme habituelle d'établissements de riz et de nouilles, tous un peu plus cher qu'habituellement au Japon. Essayez l{'}amegogrillé (un poisson de la rivière locale) à 500 JPY la portion, vendu par des petits stands ici et là près du pont de lianes, ou optez pour une brochette du tofu locale compact, ou de konyaku (konjac) local encore plus dense, et des pommes de terre locales encore plus lourdes pour environ 300 JPY chacune.

Beaucoup d'endroits annoncent des nouilles Iya soba, faites avec du sarrasin cultivé dans la vallée, mais si vous avez déjà été à une autre montagne au Japon vous trouverez que le garniture est faite des même légumes de montagne sansai servis partout ailleurs. Avec de la chance, vous tomberez sur un endroit local qui prépare ses propres sansai, qui poussent en abondance ici mais nécessitent un certain effort à préparer.

Disponible uniquement à Iya, le hirarayaki est un plat composé d'un grand nombre de spécialités locales comme le tofu, les pommes de terre, le konjac et la truite amego. Traditionnellement cuit sur une grande pierre plate et chauffé par le feu en dessous, plus souvent il est cuit sur un gril de fer où une épaisse paroi de pâte miso encercle un mélange de saké et de miso, de façon à cuire les ingrédients comme un ragoût. Cependant, trouver cette offre est un véritable défi étant donné que c'est généralement seulement pour des occasions spéciales (même si on le trouve à l'hôtel Oku-Iya tout comme à certains gros hôtels de Nishi-Iya).

Zone basse de la vallée (Gorge d'Iya, Nishi Iya)

  • Woody Rest Keiryūkan (ウッディレスト渓流館) (à Iyaguchi. En venant d'Ikeda, sur le côté gauche de la route principale 32 quelques centaines de mètres avant de tourner pour de la vallée d'Iya. Si vous quittez la vallée, tournez à droite après avoir traversé le pont sur la route 32 et continuez un peu après la gare d'Iyaguchi) Logo indiquant des horaires 11 h - 19 h 30 fermé le mercredi. – Même s'il n'est pas vraiment dans la vallée d'Iya, c'est un des derniers et seuls endroits où prendre un repas en entrant/sortant de la vallée par Iyaguchi. Sont disponibles des Iya soba et autres types de plats japonais. Le menu est en anglais et la sympathique épouse du propriétaire s'occupe habituellement de la commande en un anglais très correct. C'est un des restos les plus proche du village de camping d'Iya-Kei et de Matsuogawa Onsen.
  • Senkichi Route 45 (À Nishi-Iya, un peu au dessus de Hikyō-no-Yu Onsen et du Michi-no-Eki en direction d'Oboke. Facilement identifiable par le ninja grimpant à l'extérieur du bâtiment. Si vous venez d'Oboke, vous ne verrez le ninja qu'après avoir passé l'entrée, donc faites demi-tour et revenez sur 50 m.) Logo indiquant des horaires a rouvert au printemps 2016 ; ouvert au déjeuner, fermé le jeudi et en hiver. – Si vous cherchez quelque chose de spécial, c'est un restaurant de nouilles soba qui sert aussi d'autres spécialités locales, dont des plats de riz, des tempura et du poisson. La belle décoration intérieure est faite de meubles de styles rustiques, de vieilles poutres et même d'un foyer de sol traditionnel. Cela réjouira les amoureux d'antiquités. De super vues sur la vallée. Le proprio parle un anglais basique pour expliquer la nourriture et les attractions locales.
  • Nakazo Cafe (dans la zone de stationnement du parc Iya Fureai à Nishi Iya) Logo indiquant des horaires 10 h - 16 h. – Ce petit café a des places en extérieur et sert des hot dogs façon locale (« Iyahhodog ») qui comprennent parfois de la viande de cerf et également des pommes de terre d'Iya frites qui sont acclamées pour leur texture dense (le lieu est gérée par la famille de la ferme Nakazo de Higashi Iya, un des spécialistes de la vallée de cette pomme de terre).
  • Iya-bijin (à Nishi-Iya, à mi-chemin entre le centre de Nishi-Iya et le principal pont de lianes Kazurabashi, à 1 km) – Un gros restaurant et un hôtel perchés sur le flanc de la vallée dans un bâtiment récent (mais à l'air traditionnel), offrant de une belle vue et des tas de spécialités locales. Connu pour ses soba.
  • Onomiya, à Nishi Iya, est principalement un pub mais on peut aussi y manger (voir « Boire un verre / Sortir »).

Notez également que la plupart des hôtels à onsen ont des restaurants également ouverts à ceux qui n'y passent pas la nuit, dont les hôtels Kazurabashi et Hikyo-no-yu. Voir la section « Faire / Onsen » (sources chaudes) pour plus d'information.

On peut également trouver de la nourriture et des collations au Fureai Center et au Michi-no-Eki à Nishi-Iya (voir la section « Acheter »), les deux près de l'hôtel Hikyō-no-yu. près du quartier du centre.

À distance de marche du pont de lianes Kazurabashi se trouvent plusieurs restaurants, tous uniquement ouverts pendant la journée (pas de dîner), servant principalement des soba d'Iya et des spécialités locales (voir ci-dessus). La plupart ont l'air de ne pas avoir été rénové depuis le milieu des années 1970, mais cela renforce l'impression de retour dans le temps. Il y a cependant un nouveau restaurant de soba dans le bâtiment vendant des souvenirs à la zone de parking si vous vous cherchez quelque chose de plus chatoyant. Près de l'entrée du pont de lianes se trouve un restaurant/café unique par le fait qu'il propose diverses choses mais pas de soba ! (voir plus bas)

  • Mori-no Kuma-san (à Nishi-Iya. Situé dans le coin surplombant le Kazurabashi, à quelques mètres de l'entrée du pont de lianes.) Logo indiquant des horaires mer.- lun. : h - 17 h. – Wi-Fi gratuit. (« l'ours de la forêt ») Si vous avez eu votre dose de soba, ou si vous cherchez juste un casse-croûte léger ou une crème glacée, c'est là où aller. Dans une chouette ambiance sylvestre, vous trouverez divers sandwiches chauds, des frites faites de pommes de terre locales, des smoothies et même des gaufres imbibées de miel d'Iya. Le wi-fi vous ramène temporairement dans le monde moderne et le proprio parle un peu anglais pour vous aider (menu en anglais dispo). Prenez un siège au balcon où de petits oiseaux locaux sont semi-entraînés à fondre sur votre main pour attraper des graines de tournesol (si il n'est pas trop occupé, le proprio vous montrera comment, ou alors faites comme sur les photos d'exemple au mur).

Zone centrale/haute de la vallée (Higashi Iya)

  • 1 Maison de thé Kimura (古民家喫茶 きむら kominka kissa kimura) 107 Tsurui, Higashi Iya (dans un hameau à flanc de colline), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-5433 – Recensée comme la plus ancienne de la vallée (et donc ayant une protection historique), la maison de la famille Kimura est un super endroit pour s'imprégner du style de vie traditionnel tout en dégustant un thé. Le maison au toit de chaume est vieille de plus de 300 ans et est d'un style faisant aujourd'hui partie du passé. Son sol comporte deux foyers autours desquels vous serez servi. Le service de thé (ou de café) coûte 700 JPY et comprend une pâtisserie.
  • 2 Nakochi (なこち) Logo indiquant un lien vers le site web hameau d'Ochiai, Higashi-Iya (situé à 3-04 min en montant le sentier depuis San-jo Jinja (à droite/au nord-est) ou depuis la route juste au dessus.), courriel : Logo indiquant des horaires ouvert le samedi pour au déjeuner et au dîner, le dimanche et jours fériés au déjeuner. – Nakochi est un café et un espace événementiel situé dans une ferme traditionnelle récemment restaurée, décoré avec des antiquités et un foyer de sol traditionnel. Il propose une carte unique utilisant des ingrédients locaux d'Iya, mais pas dans leur forme traditionelle (des spaghettis bolognaise à la viande de cerf, des burgers au tofu d'Iya, du riz à la Thai avec de la viande émincée de cerf, etc…). Des repas traditionnels d'Iya préparés avec des ingrédients locaux sont disponibles (sur réservation). Si vous ne voulez pas manger, diverses boissons sont également disponibles. Étant le seul café d'Ochiai, c'est un bon endroit où s'arrêter pour profiter de la vue à travers la vallée. Petit déjeuner disponible sur réservation uniquement. Divers événements y ont également lieu tout au long de l'année (récolte des pommes de terre, cérémonie du thé, exposition d'art). D'autres activités peuvent être organisées sur demande, comme la fabrication de nouilles soba, de saucisses, du yoga, des visites guidées d'Ochiai, l'observation des étoiles et des randonnées de montagne avec guide.
  • Soba Dōjō (そば道場) (Higashi-Iya à Ochiai ; sur la route principale, près du petit pont et le grand tournant dans le « centre-ville » d'Ochiai) – Nouilles soba locales.

Le restaurant de l'hôtel Iyashi-no Onsenkyo dans le haut Higashi Iya propose des repas pour ceux qui n'y dorment pas sur réservation seulement. Voir l'hôtel dans la section « Se loger » pour les contacts.

Épiceries[modifier]

Pour ceux qui voudraient se préparer à manger eux-même, le plus proche vrai supermarché est dans la ville d'Ikeda. À Ōboke à quelques dizaines de mètres de la gare JR se trouve Boke Mart, qui a peut-être le plus grand et meilleur choix en dehors d'Ikeda. Dans la vallée proprement dite, il y a quelques épiceries familiales, certaines ayant un choix assez moyen et d'autres qui sont plutôt lamentables.

À Nishi-Iya, parmi le haut du panier se trouvent celle près du bureau de poste et une autre sur la route principale à proximité du Kazurabashi. Ne prenez pas la route allant tout droit vers Kazurabashi, mais tournez à gauche à la place après l'hôtel Kazurabashi comme si vous alliez à Higashi Iya; elles sont situées 200-300 m après ça. Ce qu'elles offrent est assez limité. Si vous cherchez plus que des snacks, retournez à Ōboke ou un peu plus loin dans Higashi Iya.

  • Tani-shōten (谷商店) (à Higashi-Iya, près du centre de la ville près de l'intersection des routes 439 et 32 (si vous venez de Nishi-Iya, sortez de la route principale en tournez à droite avant le tunnel Kyōjō sur la route 439 en direction du col de Kyoboshira. C'est sur la gauche à environ 100 m après quelques maisons)) Logo indiquant des horaires h - 19 h. – La meilleure sélection dans la vallée d'Iya, mais n'espérez pas trouver un supermarché de taille normale. Cela dit il y a un peu de tout dont de la viande et du poisson congelés, des aliments de base, des collations, des fruits, du pain, de la bière et une sélection de saké/shōchū. Venez tôt dans la journée et vous pourrez avoir une brique de tofu frais et quelques morceaux de konnyaku (ou en réserver pour le lendemain si tout est déjà vendu).

Il y a quelques magasins à Kyōjō (près de la station service) et Ochiai (sur la route principale), mais ne vous attendez pas à pouvoir préparer un repas de fête avec ce qu'ils ont.

  • Yoshida Tofu (à Kyōjō, dans la petite rue latérale en face du la mairie) – Ce magasin fabrique et vend le célèbre tofu compact de la vallée.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Si vous cherchez la vie nocturne, vous êtes complètement au mauvais endroit! Un distributeur de bière est tout de même disponible jusqu'à environ 23 h à l'angle en face de la mairie de Higashi-Iya à Kyōjō. Yanamoto's à Kyōjō sert également de pub improvisé.

  • Onomiya (おのみ家, litt. « un endroit où boire ») (le long de la route principale dans le centre de Nishi Iya, en face de l'hôtel Kazurabashi, près de l'embranchement du pont de liane/Higashi Iya) Logo indiquant des horaires jeu.- mar. : 11 h - 21 h (où plus tard si il y a des clients). – Ce petit pub est le seul izakaya de la vallée d'Iya, même si il n'est pas très grand. Il est instantanément reconnaissable car il est peint comme un bus orange et jaune de type ancien (c'est aussi le lieu des taxis et visites en bus Kazurabashi). C'est principalement un endroit où boire, la sélection de boisson comprenant principalement de la bière, du saké et du shōchū, et il y a de nombreux plats d'accompagnements. Il y a aussi des plats principaux pour déjeuner et dîner, le mieux étant de prendre le choix du jour pour un repas complet. Menus en anglais disponibles. Fréquenté principalement par les gens du coin, vous serez probablement le seul touriste, mais vous serez chaleureusement accueilli. Il y a une salle privée pour les groupes plus importants (équipé de karaoké).

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

Camping au village de camping Iya-Kei

Il n'y a aucune auberge de jeunesse à Iya, les plus proches étant à Ōboke, à l'extérieur de l'entrée de la vallée, mais c'est un excellent endroit pour camper. Assurez-vous de comprendre les conditions météo d'Iya avant de planter votre tente (section « Climat » au début de cette page). Pour du matériel de camping, voir la section « Acheter ».

  • 1 Terrain de camping d'Iya Kei (祖谷渓キャンプ村) Logo indiquant un lien vers le site web (sur l'« ancienne » route 32, entre Iya-guchi et Iya Onsen.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-75-2044 Logo indiquant des tarifs emplacement de tente: 1 000 JPY ; petits bungalows jusqu'à 5 pers.: 3 600 JPY, jusqu'à 8 pers.: 6 100 JPY. – Situé dans la partie non développée de la gorge d'Iya, ce camping accueille les tentes et a des petits bungalows à louer. La rivière est ici accessible, et il y a beaucoup de cerisiers en fleurs au printemps et des feuilles colorées en automne. Pas de restaurant, apporter votre propre nourriture.
  • Terrain de camping du parc Iya Fureai (祖谷ふれあい公園キャンプサイト) Logo indiquant un lien vers le site web (à Nishi-Iya, de l'autre côté de la rue par rapport à l'hôtel Hikyo-no-yu Onsen et directement de l'autre côté de la rvière Iya depuis le « centre-ville » de la bourgade. Facilement accessible en bus reconnaissable immédiatement avec son « arc-en-ciel » de béton.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-76-8585 Logo indiquant des tarifs 1 500 JPY l'emplacement de camping. – Les terrains de camping calmes se trouvent au dessous de l'aire de stationnement, près de la rivière et au milieu des arbrisseaux et des herbes. Les sources chaudes de Hikyo-no-yu et le « centre-ville » sont à proximité à pied. Voir la section « Acheter » pour les commerces à proximité.
  • 2 Terrain de camping d'Iya Kazurabashi (祖谷かずら橋キャンプ村 Iya kazurabashi kyanpu-mura) (à Nishi-Iya, du côté sud de la rivière à 20 min à pied (légèrement en montée) depuis le pont de lianes), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 90 1571 5258 Logo indiquant des tarifs camping (tente non-fournie): 1 000 JPY plus 200 JPY par personne ; 5 petits bungalows/cabines pour 5 200 JPY. – La vue sur la rivière est assez sympa mais la berge a été couverte de brique et bâtie. Il y a des toilettes et des douches avec eau chaude. Réservation préalable par téléphone absolument nécessaire.
  • 3 Camping d'Oku-Iya Kazurabashi (奥祖谷かずら橋キャンプ) , Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-2640 Logo indiquant des tarifs camping: 300 JPY par pers., plus 500 JPY pour traverser le pont jusqu'au camp (une seule fois si vous restez plusieurs jours). – Un camping plutôt basique, mais magnifiquement placé, entre les ponts de vigne d'Oku-Iya à l'extrémité orientale de la vallée. Il existe un système de poulie séparé pour faire traverser vos affaires par dessus la rivière, permettant de pas avoir à les porter sur son dos quand on traverse l'instable pont de liane.
Refuge de montagne au sommet du mont Miune
  • 4 Camping de Tsurugi-san (au dessus de Mi-no-Koshi, le long du sentier le long du sentier vers le pic du mont Tsurugi, juste au dessous de la station de télésiège du haut) – Il y a quelques sites de camping disponibles. Ils sont à une altitude élevée (environ 1 700 m) et assez exposés, et ne sont pas recommandés si le temps est autre que beau (dirigez-vous vers une des huttes au sommet si la météo se gâte, ou retirez vous à un minshuku de Minokoshi).
  • Pour des informations pour séjourner dans un minshuku (chambre d'hôte) à Mi-no-koshi, voir la section Prix moyens.
  • Bien qu'il n'y ait aucun signe l'indiquant comme un terrain de camping officiel, on peut planter discrètement une tente dans les bois près du lac à côté des bains de « La Fôret Tsurugi ». Il est également possible de bénéficier des bains aux herbes ici pour 500 JPY.

Camping dans les bois

Si vous randonnez, ce n'est pas recommandé de camper à des endroits non-marqués et les tentes ne doivent pas être plantées le long des chemins. Certains pourraient vouloir faire du camping type commando, cachés à l'abri des regards, mais ce n'est pas recommandé et vous pourriez vous faire sévèrement gronder et être forcé de déguerpir si vous vous faites attraper. Les randonneurs japonais se lèvent souvent très tôt pour voir le lever du soleil depuis les pics (à noter pour ceux partageant les huttes de montagne gratuites), et donc cela pourrait être dur de ne pas se faire prendre en campant comme ça. Cela étant, si cela ne vous dérange pas d'être exposé aux éléments, si vous déployez juste votre sac de couchage et peut-être le recouvrez avec une couverture imperméable (un bivouac, pas une tente) alors c'est possible de s'arrêter à un pic pour la nuit et d'apprécier les étoiles. Les randonneurs japonais pourraient faire une exception à ce choix minimaliste, mais préparez-vous à vous lever si des gens arrivent au lever du soleil. Mais attention, les sommets sont froids la nuit et/ou glacés la plus grande partie de l'année, les vents pouvant être constants même par nuits claires, et les orages arrivent parfois rapidement (voir la section « Climat » pour savoir à quoi vous attendre).

  • Huttes de montagne (山小屋, yama-goya)  – Pour ceux qui font des randonnées de plusieurs jours dans les montagnes, il y a plusieurs refuges de montagne le long de la ligne de crêtes la plus élevée à Higashi Iya, quasiment tous sans personnel et gratuits (les cabanes du mont Tsurugi et d'Ichinomori étant des exceptions). On peut planter des tentes à côté des huttes, mais elles sont rarement pleines. Le refuge du mont Tsurugi récemment rénové a des couchettes payantes (4 800 JPY) et propose des repas simples (à payer en supplément), et le mont Ichinomori (voisin du Mont Tsurugi) comprend deux huttes (une payante, une gratuite). Si vous traversez la ligne de crête du mont Tsurugi, deux petites cabanes gratuites (Maruishi et Shiraga) se trouvent sur le sentier allant de Tsurugi à Miune; le refuge gratuit de Miune se trouve juste en dessous du sommet, à côté de l'étang; le très beau refuge gratuit près du mont Tenguzuka est à 20 min avant le pic juste à côté du début du sentier menant au mont Miune. Il y a également une petite et poussiéreuse cabane gratuite située le long de la route près du col d'Ochiai. Les réservations ne sont pas possibles pour les huttes gratuites (pour un espace pour son sac de couchage, c'est premier arrivé premier servi), et donc prévoyez la possibilité que vous ayez à les partager avec des étrangers et des lève-tôt. N'oubliez pas d'apporter tout ce dont vous avez besoin étant donné que les cabanes non dotées de personnel n'ont pas électricité, et pas d'équipement de cuisson et de literie, et l'eau de source peut être indisponible en absence de pluie.

Prix moyen[modifier]

Il y a plusieurs bons choix (dont des onsen) pour ceux ne cherchant ni le luxe ni le prix allant avec. Des cabines entières sont assez abordables (dans la majeure partie du Japon ces prix seraient qualifiés de « bon marché »), la plupart ayant des cuisines permettant de se faire à manger. D'un autre côté, ceux cherchant une expérience « classique » devraient essayer l'un des simples minshuku à Nishi-Iya, Kyōjo et Mi-no-Koshi. Le basique sudomari (素泊まり, chambre sans repas) démarre à environ 3 500 JPY par personne, plus avec le dîner et/ou le petit déjeuner.

Zone de la gorge d'Iya Au fond de l'entrée de la vallée, cette zone donne une impression immédiate d'éloignement.

  • Terrain de camping d'Iya Kei  – Outre des places de campings, propose des bungalows (voir « Bon marché »).
  • 5 Matsuogawa Onsen (龍宮崖コテージ) Logo indiquant un lien vers le site web (pas dans la vallée d'Iya mais dans une vallée voisine à quelques minutes du hameau de Deai à la base la zone de la gorge ouest), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-75-2322 Logo indiquant des tarifs 3 200 JPY/pers. bains inclus, réduction à partir de 3 jours. – Les aménagements sont propres, dans un style japonais traditionnel, et le bain de source chaude simple est rafraîchissant. Aucun repas n'est inclus (un café séparé pour le déjeuner), mais un grande cuisine partagée est disponible pour les clients. Pour son prix, cet endroit simple mais beau est une bonne affaire. La rivière est facilement accessible ici pour y nager ou faire trempette. Une randonnée d'environ 30-40 min à partir d'ici vous mènera aux marais de Kurozo, un endroit célèbre pour les amoureux des fleurs et les observateurs d'oiseaux.

Zone haute/centrale de la vallée (Higashi Iya / Kyōjo) Pas presque aussi terne ou touristique que la zone du Kazurabashi à Nishi-Iya, cette zone aux alentours de la partie de « centre-ville » de Kyōjo à Higashi Iya est une bonne base centrale pour explorer les parties plus éloignées et certainement plus gratifiantes de la vallée. Pas de visites guidées en groupe ici, donc si vous cherchez le charme et l'isolement c'est là où il faut aller.

Zone de Mi-no-koshi (base du mont Tsurugi) Situé à une altitude de 1 400 m et au point de départ des sentiers et du télésiège du Tsurugi-san, Minokoshi offre plusieurs minshuku pendant la saison de randonnée (début avril à fin novembre, tous ferment en hiver). Éloigné de la plupart des autres sites de la vallée, la principale raison d'y séjourner peut être un départ de bon heure (ou un retour tardif) pour l'ascension de la montagne. Pour des informations sur les huttes où dormir au sommet, voir la section « Bon marché ».

  • 6 La Forêt Tsurugi (ラ・フォーレつるぎ山) Logo indiquant un lien vers le site web Tsuzuro-6198-2 Ichiu Tsurugi, district de Mima (sur la route 438 à 1,5 km au nord de Minokoshi), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-67-5555 Logo indiquant des horaires fermé en hiver. Logo indiquant des tarifs par personne: 7 700 JPY avec dîner et petit déjeuner; 6 800 JPY avec dîner; 5 500 JPY avec petit déjeuner; 4 600 JPY chambre uniquement. – Juste au nord de la base du mont Tsurugi (07 min en voiture, 30 min à pied), cet hôtel douillet mais très joli est un ton au dessus des minshuku standards de Minokoshi. Situé dans la forêt profonde près d'un petit étang paisible dans un environnement paisible et silencieux, les chambres sont propres et bien aménagées, et les repas comprennent des spécialités locales. Il y a également un bain de source chaude, très apaisant si vous venez juste de randonner. Un bon rapport qualité prix.

Luxe[modifier]

Même si les établissements ci-dessous sont le haut-de-gamme de la vallée en terme de prix et d'offre, ils ne sont pas à des prix totalement prohibitifs, et certains peuvent même être en dessous de 10 000 JPY par personne. Si vous cherchez à réduire le prix, chercher un peu à travers leurs sites web pour trouver les différents choix en terme de repas, de type de chambre et de nombre de personnes par chambre/cabine.

Zone centrale de la vallée (Nishi Iya / Kazurabashi)[modifier]

Tous les endroits de cette partie de la vallée ont leurs propres bains de source chaude (onsen). Ils sont aussi préparés pour accueillir les groupes importants visitant en bus, ce qui est assez populaire auprès des japonais et des autres touristes d'Asie de l'Est.

  • Hotel Kazurabashi Logo indiquant un lien vers le site web 32 Zentoku, Nishiiyayamason, Miyoshi-gun, Tokushima-ken 778-0102, Logo indiquant un numéro de téléphone +81-883-87-2171, fax : +81-883-87-2175, courriel : chambre disponible à partir de 15 h, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs à partir de 15 000 JPY. – Ryokan traditionnel. Les chambres ont une belle vue sur la vallée. L'hotel dispose d'un onsen en plein air, accessible par télécabine. Vue imprenable sur la vallée depuis ces bains. Réservation possible en ligne via Japanese Guest Houses.

Zone haute/centrale de la vallée (Higashi Iya / Ochiai)[modifier]

Les visites en bus sont peu nombreuses voire inexistantes dans cette partie de la vallée (principalement à cause des restrictions de assurances pour les routes parfois à une voie), et donc si vous cherchez à éviter la foule et à vous loger dans une des célèbres maisons de ferme au toit de chaume, c'est l'endroit où aller.

  • 7 Tōugenkyō-Iya (桃源郷祖谷の山里) Logo indiquant un lien vers le site web Ochiai, Higashi-Iya (dans le village historique d'Ochiai), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 883-88-2540 Logo indiquant des tarifs Les prix varient selon la saison et le jour de la semaine, mais cela peut être assez abordable et démarrer à 8 000-10 000 JPY par personne (au moins 2 personnes) et diminuer avec le nombre de personnes ou des séjours plus longs. – Cette demi-douzaine de maison au toit de chaume ont été admirablement restaurées et équipées pour les clients. Les visiteurs ont la maison entière pour eux et certaines peuvent accueillir des groupes jusqu'à 8 personnes. Chacune a ses propres caractéristiques et toutes ont une belle vue dans une atmosphère idyllique. Les cuisines modernes permettent de se préparer à manger. On aussi se faire livrer un repas ou cuisiner/manger ensemble à la maison d'un des résidents du voisinage (pour une montant additionnel). Des guides locaux proposent diverses itinéraires de visite.

Sécurité[modifier]

La vallée d'Iya est l'un des endroits les plus sûrs au Japon, et les gens du coin feront l'effort de vous aider si nécessaire, même s'ils ne parlent pas anglais (ou français).

  • Délinquance: La vallée d'Iya a une criminalité quasi-inexistante, mais les habitants ont l'impression que les « étrangers » venant dans la vallée ont augmenté les risques ces dernières années. Dans cet esprit, pensez à gardez dans un endroit sûr vos objets de valeur quand vous êtes dans une zone touristique, ou évitez de laisser des choses sans surveillance.
  • Sécurité routière: Les conducteurs locaux ont tendance à bien connaître les routes et savent comment les aborder à une plus grande vitesse. Ce n'est pas le cas des touristes qui sont habituellement un fléau pour les habitants. Abordez les tournants sur une voie et sans visibilité avec prudence (utilisez les miroirs). Si vous être sur une portion à une voie et que vous voyez quelqu'un venir, essayez de vous arrêter sur le coté à un endroit plus large avant que vous vous croisiez pour lui permettre de passer (ou vice versa). Si vous vous retrouvez arrêté face à face avec un autre conducteur sur une section à une voie, c'est souvent mieux/plus rapide/plus sûr pour l'un des conducteurs de faire marche arrière jusqu'à un endroit plus large au lieu d'avancer petit à petit l'un vers l'autre et d'essayer de se croiser (cependant, la plupart des touristes ne réalisent pas cela).
  • Typhons: Ce sont de gros orages qui se produisent de début juillet et la fin novembre. Ne randonnez pas quand l'un d'eux approche. Les vents soufflant sur le sommet exposé d'une montagne pourraient littéralement vous emporter; les sentiers de grande randonnée d'habitude secs deviennent souvent de puissants cours d'eau, des glissements de terrain peuvent se produire n'importe où et les chutes de branches ou d'arbres sont un risque dans toutes les zones forestières. Le vent s'engouffre dans les vallées, donc si du vent est prévu dans une zone proche (la ville de Kōchi ou de Tokushima) il y a de bonne chance qu'il soit amplifié ici. Les montagnes recueillent souvent les nuages de pluie, créant des pluies diluviennes, même lorsque le centre du typhon se trouve loin de Kyūshū ou même de la Corée. Allez sur la page web de l'agence météo japonaise pour des infos en anglais sur la météo actuelle et cliquez sur le lien « Tropical Cyclone Information » (également présent ici) pour les prévisions des typhons.
Frelon géant asiatique
  • Les frelons (スズメバチ suzumebachi) sont dangereux. Habituellement ils ne vous gêneront pas à moins que vous dérangiez leurs nid, qui peuvent ne pas être facilement visibles (dans les buissons, ou entre les gros rochers). Ils construisent leurs nids fin-août/début septembre, moment auquel ils sont les plus actifs et sensibles aux bruits forts. Les piqûres font vraiment mal et le gonflement peut durer plusieurs jours. Retirez immédiatement le dard (s'il y a en a un). Même si c'est n'est pas un danger important à moins d'être allergique, ceux qui le sont aux abeilles le seront sûrement également aux frelons. Cherchez immédiatement de l'aide si vous êtes allergique, ou si le gonflement s'étend loin de la piqûre (en particulier au visage), ou si piqué plusieurs fois (en particulier plus de cinq fois).
  • Les centipèdes ont un air maléfique. Les pires peuvent ici atteindre 15 cm et ont un corps noir et des pattes orange/rouge vif. Souvent, ils apparaissent et attaquent sans avertissement. Leurs morsures sont douloureuses, mais pas nécessairement fatale.
  • Les ours: Contrairement aux autres montagnes au Japon, il n'y a que peu voir aucun ours dans la vallée d'Iya. Les témoignages sont aussi courants et fiables que pour le Yéti. Cela dit, ce n'empêche pas les randonneurs d'emporter l'obligatoire et énervante clochette à ours dans leur sac.
  • Les serpents. Il y a plusieurs espèces de serpents de la vallée d'Iya, certains venimeux et d'autres non. C'est sans doute préférable d'éviter tout serpent, alors soyez vigilant sur les sentiers (le plus grand danger est de marcher sur l'un d'eux si vous vous descendez rapidement un chemin et qu'ils n'ont pas encore eu la chance de s'éloigner). En cas de morsure, essayez de vous souvenir des couleurs et des motifs du serpent, puis cherchez de l'aide immédiatement. On trouve de l'anti-venin dans les bureau municipaux et auprès des équipes d'urgence. Appelez le 119 en cas d'urgence.
  • Les ratons laveurs ne sont pas nécessairement dangereux, mais convoiteront souvent votre nourriture si elle n'est pas à l’abri quand vous campez. Il peut être préférable de la suspendre à une branche à au moins un mètre du sol pendant que vous dormez.

Aux environs[modifier]

  • Les gorges d'Ōboke et Koboke, pour plus de vues panoramiques et du rafting de calibre mondial, se trouvent juste à l'extérieur de Nishi-Iya le long de la route 32.
  • Allez à Ikeda pour des infos sur l'accès à la zone de la vallée d'Iya.
Logo représentant 2 étoiles or et 1 étoile grise
L'article de cette région est un guide. Il développe bien l'information tout au long de l'article et dans tous les articles sur les destinations de la région. Développez-le et faites-en un article étoilé !
Liste complète des autres articles de la région : Tokushima (préfecture)
Destinations situées dans la région