Télécharger le fichier GPX de cet article
15.139.6
De Wikivoyage

Érythrée
​((ti) ኤርትራ, (ar) إرتريا)
Panorama d'Asmara
Drapeau
Information
Capitale
Altitude minimale
Altitude maximale
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Mer
Altitude minimale
Altitude maximale
Langue(s) officielle(s)
Autre(s) langue(s)
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Plaques d'immatriculation
Fuseau
Localisation
Site gouvernemental

L’Érythrée est un pays d'Afrique de l'Est, frontalier du Soudan, de l'Éthiopie, et de Djibouti.


L'Érythrée est un pays d' Afrique de l'Est . Ancienne colonie italienne, le pays partage une langue et une culture communes avec son grand voisin, l'Éthiopie , dont il faisait partie jusqu'à ce que l'Érythrée obtienne son indépendance en 1993. Il était le plus jeune pays d'Afrique jusqu'en 2011, date à laquelle le Soudan du Sud a acquis son indépendance.

Voyager en Érythrée offre l'occasion de voir et d'en apprendre davantage sur l'un des pays les plus isolés de la planète, gouverné par l'une des dictatures les plus répressives au monde. Peu de gens sont assez courageux pour explorer cette nation mystérieuse, mais si vous avez l'intention de la visiter, sachez que vous allez vivre une expérience africaine réelle et authentique ; Les charmes du pays résident dans ses attraits naturels, sa magnifique architecture, ses paysages spectaculaires et sa population très amicale et hospitalière.

Comprendre[modifier]

Histoiremodifier[modifier]

Le territoire qui est aujourd'hui l'Érythrée est considéré comme l'emplacement probable de Pount, qui entretenait des relations étroites avec l'Égypte ancienne sous le règne du pharaon Sahure et de la reine Hatshepsout.

Les migrants sud-arabes se sont installés dans les hautes terres au 1er millénaire avant JC et ont introduit des éléments sémitiques et l'Érythrée faisait partie du royaume de D'mt. Du IIIe au VIIe siècle, une grande partie du territoire faisait partie du royaume d'Axoum.

L'Érythrée a été conquise en 1890 par l'Italie, qui s'y est accrochée jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, date à laquelle elle a été expulsée par les Britanniques. L'Érythrée a été attribuée à l'Éthiopie en 1952 dans le cadre d'une fédération. L'annexion de l'Érythrée par l'Éthiopie en tant que province dix ans plus tard a déclenché une lutte pour l'indépendance de 30 ans, qui s'est terminée en 1991 avec la victoire des rebelles érythréens sur les forces éthiopiennes et soutenues par l'Éthiopie. L'indépendance a été approuvée à une écrasante majorité lors d'un référendum organisé en 1993 par l'ONU.

Les espoirs étaient grands à la naissance du nouvel État, mais une nouvelle guerre frontalière avec l'Éthiopie a éclaté à nouveau en 1998 et n'a pris fin que sous les auspices de l'ONU en décembre 2000. L'Érythrée a brièvement accueilli une opération de maintien de la paix de l'ONU qui surveillait une zone de sécurité temporaire de 25 km de large à la frontière. avec l'Ethiopie. Une commission internationale, organisée pour résoudre le différend frontalier, a publié ses conclusions en 2002. Cependant, la démarcation définitive est suspendue en raison des objections éthiopiennes, et la frontière reste très tendue à ce jour. L'Érythrée a depuis expulsé les soldats de maintien de la paix en raison du manque de soutien de l'ONU pour faire appliquer la décision relative à la frontière.

Utilisant la guerre comme excuse, le gouvernement érythréen est devenu l'une des dictatures les plus contrôlantes au monde, parfois qualifiée de réponse de l'Afrique à la Corée du Nord. Aucune élection nationale n'a jamais eu lieu, le Front populaire pour la démocratie et la justice est le seul parti autorisé, les dissidents disparaissent dans les prisons et le pays arrive bon dernier au classement de la liberté de la presse. Le service militaire obligatoire a été étendu à huit ans pour les hommes et les femmes, les gardes-frontières tirent à vue sur les personnes qui tentent de s'enfuir. Les Érythréens en dehors du pays doivent payer des taxes pour visiter. Le pays est désespérément pauvre, la moitié de la population vivant avec moins d’un dollar par jour. La croissance a été paralysée par la guerre et la fin des échanges commerciaux avec l’Éthiopie, mais elle est restée stable grâce aux partenariats entre l’État et les sociétés minières.

En 2018, l'Érythrée a signé un traité de paix avec l'Éthiopie, mettant fin à la guerre, rétablissant les relations commerciales entre les deux pays et finalisant la démarcation de leur frontière. L'Érythrée se remet lentement de plusieurs décennies de conflit, même si personne ne sait où se situera l'avenir.

Climatmodifier[modifier]

Bande désertique chaude et sèche le long de la côte de la mer Rouge ; plus frais et plus humide dans les hauts plateaux du centre (jusqu'à 610 mm (24 po) de précipitations par an) ; semi-aride dans les collines et les basses terres de l'ouest ; les précipitations sont les plus fortes entre juin et septembre, sauf dans le désert côtier.

Paysagemodifier[modifier]

À la frontière de l'Éthiopie, il y a des hauts plateaux orientés nord-sud, descendant à l'est vers une plaine désertique côtière, au nord-ouest vers un terrain vallonné et au sud-ouest vers des plaines vallonnées. L'Érythrée a conservé l'intégralité du littoral éthiopien le long de la mer Rouge après avoir déclaré son indépendance en 1993.

L'Érythrée est un pays relativement petit (selon les normes africaines), à peu près de la même taille que la Pennsylvanie ou l'Angleterre , mais il présente un paysage varié et contrasté en raison de la topographie diversifiée de la vallée du Grand Rift, qui traverse toute l'Afrique de l'Est, de la mer Rouge. et le Moyen-Orient .

Il existe six principales caractéristiques topographiques du pays. Les hauts plateaux du centre et du sud de l'Érythrée, les basses terres de l'ouest , le Sahel au nord, les escarpements subtropicaux de l'est , la côte et l'archipel nord et la côte sud .

hauts plateaux érythréensmodifier[modifier]

Les hauts plateaux , où se situe la capitale Asmara , se situent entre 1 500 et 3 500 mètres d'altitude et bénéficient d'un climat tempéré, méditerranéen et sec, avec peu de variations saisonnières de température. Là-bas, la saison des pluies s'étend de mai à septembre et la saison sèche dure de décembre à avril. Il existe cependant des variations considérables de température entre les différentes altitudes des hauts plateaux. Le paysage se compose essentiellement de vallées, de collines et de vastes étendues de plateaux interrompues par des gouffres et des gorges spectaculaires. La saison sèche de décembre à avril se distingue par le paysage rouge-brun, rouille, beige ou noir (couleur pierre et gravats), ressemblant à des photos de Mars. La végétation se compose en grande partie d'arbustes, d'eucalyptus, d'aloès, de cactus et d'étranges espèces aux couleurs explosives de bougainvilliers, de jacarandas ou d'autres plantes ornementales dans les villages et les villes. La saison des pluies apporte des torrents de pluie et de nourriture sur la terre, qui se transforme en un paysage verdoyant, émeraude et herbeux au cours des mois qui suivent les pluies, d'août à octobre.

Les montagnards ruraux vivent un style de vie qui ressemble à celui de l'époque biblique : des villages avec des maisons en pierre, de petites parcelles, des temples anciens (chrétiens et musulmans), des gens cultivant et élevant avec des moyens traditionnels utilisant peu de technologie et transportant leurs marchandises (ainsi qu'eux-mêmes) avec des mules. et des chameaux. Un bon endroit pour explorer le paysage des hauts plateaux se trouve à la périphérie d' Asmara , la capitale. Près du village de Tselot se trouve le parc national des Martyrs , inauguré en 2000. Il s'agit d'une forêt montagneuse et d'une réserve faunique située à la crête du plateau montagneux où la capitale a été construite.

Plaines occidentaler[modifier]

Les basses terres de l'ouest se situent entre 1 500 et 100 mètres d'altitude, le climat est tropical avec une humidité et une chaleur élevées tout au long de la journée pendant la saison des pluies (qui arrive en même temps que dans les hauts plateaux, c'est à dire de mai à septembre) et sec et chaud. jours avec des nuits froides pendant la saison sèche. Le paysage se compose en grande partie de plaines herbeuses, boueuses et vertes pendant la saison des pluies et sèches, poussiéreuses et peu couvertes d'arbustes pendant la saison sèche.

Les plaines sont interrompues par quelques collines et monts ainsi que par trois rivières saisonnières prenant leur source dans les hauts plateaux érythréens et par un fleuve pérenne, qui fait partie de la frontière éthiopienne et prend sa source dans les hauts plateaux éthiopiens (le Setit , également connu sous le nom de Tekeze en Éthiopie et Atbara au Soudan). Toutes les grandes villes des basses terres sont situées sur ou à proximité de ces rivières. La moitié sud des basses terres est constituée de savane africaine typique et abrite d'étranges troupeaux d'éléphants sauvages d'Afrique ainsi que d'autres flores et faunes typiques de la savane. La moitié nord des basses terres est considérée comme faisant partie du désert du Sahara et se compose de vastes étendues de dunes de sable et de rochers avec quelques oasis peu peuplées. Le meilleur endroit pour explorer les deux aspects des basses terres est le bourg de Tessenei, près de la frontière soudanaise, et ses environs, car il se situe juste entre les parties sèches et vertes des basses terres. Tessenei est également un lieu d'échanges pour les peuples nomades du désert ainsi que pour les communautés agricoles sédentaires de la savane. Tessenei offre certains des équipements les plus élémentaires aux visiteurs, tels que des hôtels avec douches et toilettes à chasse d'eau, des magasins (y compris des magasins de photographie pour acheter des films et des boissons en bouteille) et des restaurants servant des repas bien cuisinés. Il est accessible par route goudronnée depuis la capitale Asmara via Keren et les villes d' Agordat et Barentu , ce qui prend environ 10 heures. Des bus circulent quotidiennement depuis Asmara. Il est également accessible par un chemin de terre depuis la ville soudanaise de Kassala, située à seulement 40 km (25 mi). Compte tenu de la bureaucratie frontalière, cette courte distance pourrait cependant s'avérer une tâche d'une journée entière.

Érythrée sahéliennemodifier[modifier]

Le Sahel, au nord de l'Érythrée, se situe à la limite orientale du grand désert du Sahara et se distingue par son contraste saisissant avec les déserts sablonneux des basses terres occidentales et ceux de la côte orientale. Le Sahel se compose d'une chaîne étroite et imposante de montagnes allant de 1 000 à 2 500 mètres (3 280 à 8 200 pieds) de hauteur et s'étendant jusqu'au nord jusqu'au Soudan et à l'Égypte (une caractéristique de la vallée du Grand Rift). Les pentes à l’est et à l’ouest sont peu peuplées d’éleveurs nomades. La saison des pluies sur le versant occidental coïncide avec celle des hauts plateaux et des basses terres occidentales, tandis que le versant oriental ressemble au climat de la mer Rouge, caractérisé par des précipitations irrégulières entre décembre et mars. Les précipitations dans cette région sont bien moindres que dans la plupart des autres régions habitées du pays. Le climat est désertique avec peu d'humidité, des journées chaudes et sèches et des nuits froides avec peu de variations saisonnières des températures. Des variations de température sont cependant observées entre différentes altitudes. La forte érosion due à la guerre et au surpâturage antérieur a également sérieusement entravé les bénéfices de la saison des pluies. Le paysage est donc très aride et ne convient qu'aux communautés d'éleveurs nomades les plus tenaces. Le noyau central et nord est constitué de cols de montagne, de gorges et de vallées impénétrables et époustouflants. C'était la base principale des rebelles érythréens (qui constituent désormais le gouvernement du pays) lorsqu'ils combattaient contre l'Éthiopie pour l'indépendance de l'Érythrée. Une rivière saisonnière, l'Anseba, prend sa source dans les hautes terres, traverse la chaîne de montagnes et se jette dans un delta sur la côte soudanaise de la mer Rouge, juste au nord de la frontière érythréenne. Le meilleur endroit pour explorer le Sahel est la ville de Nakfa , qui fut la principale base de la résistance érythréenne et qui a donné son nom à la monnaie nationale. Nakfa possède également un musée de la guerre commémorant la lutte de libération et un hôtel gouvernemental confortable mais modeste, doté d'un restaurant et d'une télévision par satellite. Il est accessible depuis Asmara via Keren sur une route goudronnée et depuis Keren via la ville d' Afabet sur un chemin de terre. Cela prend 10 à 12 heures car la route entre Keren et Nakfa est épouvantable. Les bus desservent Nakfa depuis Keren tôt le matin, donc un voyage depuis Asmara impliquerait une nuit à Keren (qui est desservie plusieurs fois par jour depuis Asmara). Afabet est également accessible par route goudronnée depuis le port de Massawa via la ville de She'eb. Le trajet Massawa-Nakfa prendrait encore environ 10 heures, car l'inévitable étape Afabet-Nakfa du voyage est la plus éprouvante. Bus circulent une fois par semaine de Massaoua à Nakfa.

Escarpement oriental[modifier]

L' escarpement oriental subtropical comprend les pentes orientales (vers la mer) de la région des hautes terres. La particularité de ce mince morceau de paysage est qu'il abrite la seule forêt tropicale subtropicale du pays et l'une des plus grandes sélections d'espèces d'oiseaux au monde, à la fois saisonnières (migrants hivernaux) et endémiques (tropicales). Étant si montagneuse, elle n'a jamais été fortement peuplée (heureusement) car elle est très difficile à cultiver. Néanmoins, il existe quelques petites plantations de café et d'épices dans ses zones centrales à haute altitude, ainsi que des plantations de fruits tropicaux dans les zones inférieures. Le parc national de Solomouna est le meilleur endroit pour explorer cette région et est accessible par route goudronnée depuis la capitale Asmara ainsi que depuis le port de Massawa. Le seul moyen d'accéder au parc national est de faire une visite guidée avec l'une des agences de voyages érythréennes, qui opèrent toutes à partir d'Asmara. En voyageant vers la côte de Massawa depuis les hauts plateaux d'Asmara, on traverse également cette région. La saveur de cette région est représentée par les villes et villages situés entre Nefasit (à 25 km d'Asmara) et Dongollo Alto (à 50 km d'Asmara).

Côte nord et archipelmodifier[modifier]

La côte nord et l'archipel se composent en grande partie d'un semi-désert sablonneux rouge-brun et beige avec quelques arbustes et roches basaltiques volcaniques le long de la côte continentale. L'altitude se situe entre 0 et 500 m (1 640 pi) au-dessus du niveau de la mer et le climat est toujours tropical et humide, atteignant des températures inconfortables de 37 à 50 °C (99-122 °F) pendant les mois d'été de mai à septembre avant de se refroidir. à des « minimums » venteux et chauds de 25 à 35 °C (77-95 °F) entre octobre et mars. La saison des pluies est un concept insignifiant sur la côte car il pleut rarement, à l'exception des tempêtes anormales qui surviennent les années impaires. Des précipitations minimes et des nuages ​​peuvent survenir entre novembre et mars, mais la côte dépend principalement du ruissellement des hautes terres et des escarpements orientaux pour son approvisionnement en eau (provenant des aquifères et de l'eau de table). Les quelques attractions à l'intérieur des terres sont la station thermale située à environ 35 km (22 mi) de la ville portuaire de Massawa, où des bains d'eau minérale chaude sont disponibles et l'eau est également mise en bouteille comme l'une des sources et marques d'eau minérale les plus populaires du pays (Dongollo , vendu dans des bouteilles en verre brun).

La côte et l'archipel abritent certains des récifs coralliens les plus vierges de la mer Rouge, regorgeant d'une faune marine allant des dugongs et des mantas aux grands bancs de poissons-tigres, de dauphins et bien sûr de requins. La côte érythréenne offre certaines des meilleures plongées au monde, mais certaines des installations de plongée et touristiques les plus limitées, toutes basées dans la ville portuaire de Massawa et extrêmement coûteuses. Les plages dans et autour de la ville portuaire de Massawa et au nord sont de qualité modeste à médiocre en raison de la pollution, des inondations et de l'érosion des hautes terres voisines. Certaines parties de la côte nord sont également constituées de vastes mangroves, idéales pour la pêche et l'observation des oiseaux, mais pas pour la vie sur la plage.

Les plages des îles Dahlak, en revanche, sont propres, blanches et immaculées, avec des lagons aux eaux turquoise et claires. La seule façon de se rendre aux îles Dahlak est de louer un bateau auprès d'une entreprise agréée à Massawa. La plus grande île, Dahlak Kebir, qui abrite un modeste complexe hôtelier, se trouve à 90 km (56 mi), tout comme d'autres petites îles inhabitées comme Dissei, qui peuvent constituer des excursions d'une journée abordables au départ de Massawa. Au-delà de Dissei, l'archipel s'étend beaucoup plus loin et offre des attraits bien plus importants. Avec les installations limitées de l'Érythrée, la possibilité de faire des croisières plus longues et d'explorer davantage d'attractions est d'un coût prohibitif et n'est disponible que par l'intermédiaire de quelques sociétés européennes basées à Massawa. Avec le sentiment de sécurité accru du pays, il est impossible d'effectuer de tels voyages de manière indépendante sur son propre bateau ou sur un bateau affrété. Le meilleur endroit pour explorer la côte nord et l’archipel est évidemment la ville portuaire de Massawa.

Côte sud[modifier]

La côte sud est peut-être le paysage le plus spectaculaire et le plus inhospitalier de l'Érythrée en raison de ses volcans, de ses sables mouvants, de ses mares de boue sulfurique bouillonnante, de ses lacs salés, de ses falaises côtières et de ses dépressions intérieures. L'altitude varie entre des sommets de plus de 2 000 m (6 560 pi) au-dessus du niveau de la mer et des dépressions de plus de 100 m (330 pi) sous le niveau de la mer avec des champs de marais salants et des rochers aux formes étranges où les températures atteignent les plus élevées de notre planète. La côte sud a les températures les plus élevées enregistrées en Érythrée, atteignant régulièrement 55°C (131 °F). L'humidité maintient les températures élevées tout au long de la journée et les variations saisonnières sont les mêmes que sur la côte nord. Les zones intérieures du nord de la côte sud offrent un paysage spectaculaire contrastant entre les imposantes montagnes des hauts plateaux à l'ouest et les vastes étendues de désert côtier à l'est. C'est la seule zone de végétation considérable de toute la région, grâce aux précipitations et au ruissellement des hautes terres. La région abrite également une faune intéressante, comme des chèvres de montagne et des autruches. La région est située entre les villes portuaires de Massawa et Assab, distantes d'environ 500 km (310 mi). La région se visite idéalement lors d'un voyage entre les deux villes, mais un voyage pourrait également consister en des excursions au départ de Massawa et/ou d' Assab individuellement, notamment pour des voyages orientés vers la découverte des paysages de l'intérieur des terres. Tout voyage sans guide dans cette région est interdit en raison du climat extrême et de l'instabilité politique près de la frontière éthiopienne. Les seuls transports publics de la région sont constitués de bus entre Massawa et Assab, qui circulent plusieurs fois par semaine.

Régions[modifier]

Érythrée centrale
L'intérieur des terres au nord-ouest du pays. La région abrite la capitale, les hautes terres centrales et les plaines de l'ouest.
Littoral érythréen
L'intérieur des terres au nord-ouest du pays. La région abrite la capitale, les hautes terres centrales et les plaines de l'ouest.

Villes[modifier]

  • 1 Asmara Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Capitale de l'Érythrée.
  • 2 Massaoua Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – ville portuaire sur la Mer Rouge.
  • 3 Keren Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Autres destinations[modifier]

  • 1 Parc national marin de Dahlak – le plus grand archipel de la mer Rouge, dont seulement quatre îles sont habitées ; des ruines des premiers colons arabes/islamiques du 8ème siècle ont été découvertes et des armes et véhicules éthiopiens jetés à la mer pendant la guerre ont créé de grands récifs artificiels parfaits pour la plongée.
  • 2 Debré Bizen – est un monastère orthodoxe perché fondé en 1361 ; les femmes sont interdites mais les hommes peuvent faire une randonnée jusqu'au sommet pour profiter de magnifiques paysages et visiter la bibliothèque centenaire du monastère.
  • 3 Debré Sina – est un monastère orthodoxe perché sur une colline et le lieu d’un pèlerinage annuel par des milliers de personnes.
  • 4 Matara – des ruines datant de l’empire aksumite, partiellement détruites lors de la guerre de 1998-2000 avec l’Éthiopie.
  • 5 Parc national Semenawi Bahri

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  •      Érythrée
  •      Exemption de visa
  •      Visa à l'arrivée
  •      Visa requis

Largement isolé du reste du monde, l’obtention d’un visa érythréen est une affaire difficile, laborieuse et coûteuse.

Lorsque vous demandez un visa érythréen, vous devez le faire auprès d'une mission diplomatique érythréenne située dans votre pays d'origine, c'est-à-dire un pays dont vous êtes citoyen. Si votre pays d'origine ne dispose pas d'une ambassade ou d'un consulat érythréen, vous devez vous rendre dans une mission diplomatique érythréenne accréditée dans votre pays d'origine.

Pour un visa touristique, vous devez soumettre des informations spécifiques sur vos projets. Préparez un itinéraire de voyage bien avant de demander un visa érythréen.

Le processus de candidature peut prendre beaucoup de temps, alors soyez patient. Avoir un contact local en Érythrée sera d’une grande aide ; ils peuvent accélérer le processus en vous adressant un bon mot à votre mission diplomatique érythréenne locale.

Si vous êtes soupçonné d'être un journaliste ou quelqu'un qui exprime des opinions dissidentes à l'égard du gouvernement érythréen, il y a de fortes chances que vous rencontriez des problèmes à la frontière ou que vous n'obteniez pas de visa érythréen.

En avion[modifier]

À l'heure actuelle, pour un Occidental, la voie aérienne est l'unique option pour entrer dans le pays puisque passer la frontière terrestre (et a fortiori maritime, mais il n'existe de toute façon aucune ligne de bateau) est interdit.

Il n'existe plus à cette heure (novembre 2013) que deux compagnies aériennes desservant Asmara : Egypt Air (via Le Caire) et Yemenia. Erythrean Airlines, en fait

En bateau[modifier]

Il n'existe aucune ligne régulière de bateaux desservant l’Érythrée.

Quelques bateaux destinés à la plongée font parfois escale à Massaoua, au prix de grandes difficultés.

En train[modifier]

Aucun train ne circule entre l’Érythrée et un pays limitrophe mais il existe une ligne Vintage Tourist reliant Asmara et la ville portuaire de Massawa mais, à ce jour, il n'y a pas de liaison ferroviaire internationale avec l'Érythrée.

En autocar ou en voiture[modifier]

Aucune entrée n'est autorisée par le territoire soudanais (poste frontière à Kassala) pour le moment, sauf pour quelques nationalités (notamment les Soudanais limitrophes).

La frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie est évidemment totalement fermée.

Circuler[modifier]

Permis de voyager et restrictions[modifier]

Le permis de voyager n'est pas une formalité. En fait, il va entièrement déterminer votre voyage, d'autant que l'autorisation de se rendre dans telle ou telle ville n'est pas la règle mais l'exception.

Il est donc facile de dresser la liste exhaustive des endroits autorisés en juillet 2013 :

  • Asmara
  • Massaoua
  • Keren
  • xxx

That's it, folks ! Cette liste est sujette à variations, mais force est de constater qu'elle n'a fait que se réduire ces trois dernières années.

Pour obtenir un permis, il vous faudra vous rendre à l'office de tourisme, qui vous le délivrera pour le lendemain si vous le déposez dans la matinée. Inutile, semble-t-il, de demander des informations : ce bureau semble entièrement voué à la délivrance du précieux papier.

Il vous sera demandé les dates précises de votre passage dans les différentes villes et la durée de votre séjour, sachant de toute façon qu'il n'est pas autorisé de rester plus de trois jours à Massaoua et deux jours à Keren.

Si vous louez une voiture, il vous faudra indiquer le numéro d'immatriculation et le contrat de location remis par le loueur. Si vous louez un taxi, ce sera le numéro de ce véhicule. Les touristes ne sont pas autorisés à emprunter d'autres véhicules individuels, qui sont d'ailleurs munis d'une plaque à couleur spéciale. Il n'est donc pas question de se déplacer dans la voiture d'un ami, résident étranger ou un Érythréen, encore moins de faire de l'auto-stop...

En avion[modifier]

Depuis la faillite de Nasair en 2014, il n’y a plus eu de vols intérieurs réguliers en Érythrée.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

La seule ligne ferroviaire d'Érythrée relie Asmara à Massawa, et elle n'est desservie que par un chemin de fer musée (machine à vapeur et tout) sans service régulier sauf pour le fret. Il ne s'adresse qu'aux groupes de touristes affrétés, et il faut 5 heures pour effectuer un aller simple.

En autocar[modifier]

Le moyen de transport interurbain le plus courant en Érythrée est le bus et/ou le minibus. Les services les plus fréquents, constitués de plusieurs bus/minibus par jour, circulent entre Asmara et Keren, Asmara et Massawa ainsi qu'entre Asmara et les villes des hauts plateaux du sud telles que Debarwa, Mendefera, Adi Quala ainsi que Dekemhare, Segeneiti, Adi. Qeyh et Senafe atteignent la frontière éthiopienne. Il n'est pas possible pour les ressortissants étrangers de s'approcher de la frontière éthiopienne et de voyager au-delà des villes de Senafe et d'Adi Quala car il s'agit d'une zone de guerre fortement militarisée. Il existe également des services de bus quotidiens sur la route entre Teseney (à la frontière soudanaise près de Kassala ) et Asmara traversant Barentu, Agordat et Keren ainsi qu'un itinéraire alternatif traversant Barentu et Mendefera. Une fois par jour, des bus/minibus circulent également entre Asmara et certains villages des hauts plateaux du sud. Les bus vers le nord du pays (Nakfa) sont moins fréquents et circulent entre une et deux fois par semaine entre Asmara et Nakfa en passant par Keren et Afabet. Les bus vers la côte sud (Assab) depuis Asmara (120 km) sont également peu fréquents, une fois par semaine seulement, traversant Massawa. Cependant, la route entre ces villes serait de bonne qualité et très pittoresque. Les billets s'achètent dans le bus et la règle du premier arrivé, premier servi s'applique. Certaines lignes de bus publiques voyageant vers des zones frontalières éloignées permettent d'acheter des billets à l'avance à la gare routière d'Asmara, où vous pouvez également vous renseigner sur les horaires des bus. Il y aura toujours des personnes qui parleront anglais et seront plus que disposées à aider à traduire.

En voiture[modifier]

Il est possible de louer une voiture, ou bien avec chauffeur pour les 4x4, ou bien sans pour les voitures de tourisme (type Toyota corolla).

Compte tenu des contraintes liées à l'obtention des travel permits, la location n'est donc possible de facto qu'à Asmara, où se trouvent de nombreux loueurs.

Les prix pour une voiture de tourisme "basique" vont de 800 à 1200 Nakfa. Les voyageurs de passage auront du mal à trouver à moins de 1200, a fortiori durant l'été, quand la diaspora érythréenne revient pour les vacances.

Un véhicule de tourisme suffit normalement à réaliser les quelques déplacements autorisés par les autorités au voyageur (à savoir Keren, Massawa et...).

Pour avoir le droit de conduire, il faudra au préalable faire un permis transitoire dans une antenne du ministère de l'Intérieur situé en périphérie d'Asmara. L'endroit semble connu de tous dans la mesure où il semble que ce soit là qu'on fasse passer le permis de conduire. Il faudra amener son permis de conduire international, une photocopie de ce dernier, une photo et évidemment son passeport. Les démarches ne devraient pas prendre plus d'une heure.

À noter qu'un étranger n'est pas autorisé à monter dans un véhicule autre qu'un bus, un taxi où un véhicule de location pour sortir d'Asmara. Il est donc notamment impossible de faire du stop.

Parler[modifier]

Les principales langues du pays sont le tigrinya , l'arabe et l'anglais .

Le tigrinya est la lingua franca de l'Érythrée et partage de nombreux points communs avec l'amharique , la langue officielle et lingua franca de l'Éthiopie voisine. Si vous connaissez un peu l’amharique, apprendre le tigrinya devrait être facile. Même si vous pouvez aller loin avec l'anglais, apprendre quelques phrases en tigrinya serait très utile et vous ferait certainement aimer des locaux.

L'usage de l'italien a considérablement diminué depuis la fin du colonialisme italien. Très peu de personnes (en dehors des personnes âgées et des personnes instruites) parlent cette langue.

Acheter[modifier]

La monnaie d'Érythrée est le nakfa érythréen (nafka, ERN)

Taux de change ERN actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Le problème en Érythrée est le taux de change officiel infligé aux touristes. En juillet 2013, il s'agit de 15 Nakfas pour $. Ce taux artificiellement bas (ou élevé, selon le point de vue), fait de l'Érythrée est un pays absurdement cher, tant pour manger que pour se loger.

Il sera donc nécessaire de changer au noir, dont le taux est 45 Nakfas pour $.

Remarque : Le nakfa érythréen est une monnaie non convertible , c'est-à-dire qu'elle ne peut pas être achetée en dehors de l'Érythrée. Les visiteurs ne peuvent pas exporter plus de 1 000 Nakfa.

Argent[modifier]

Taux de change du Nakfa érythréen

À compter de janvier 2024 :

  • 1 $ US ≈ 15 Nkf (fixe)
  • 1 € ≈ 16 Nkf
  • 1 £ au Royaume-Uni ≈ 19 Nkf

Les taux de change fluctuent. Les taux actuels pour ces devises et d’autres sont disponibles sur XE.com

La monnaie est le nakfa érythréen , désigné par le symbole « Nkf » ou « ናቕፋ » (code de devise ISO : ERN ). Il est rattaché au dollar américain. Les taux de change officiels sont indiqués ci-dessus. Les taux du marché noir peuvent différer, même si une réforme monétaire intervenue en 2016 pourrait avoir largement éliminé le marché noir, puisque le taux du marché noir aurait été de 17 à 20 Nkf pour 1 $ US en 2019.

Les pièces sont émises en coupures de 1 cent, 5 cents, 10 cents, 25 cents, 50 cents et 100 cents. Les billets sont émis en coupures de 1, 5, 10, 20, 50 et 100 nakfas. N'acceptez pas les billets émis avant le 1er janvier 2016 car ils ne sont plus valables.

Achats[modifier]

Les meilleurs souvenirs érythréens sont des objets artisanaux traditionnels fabriqués à partir de cuir, de bois d'olivier, d'argile et de paille. Ceux-ci peuvent être trouvés dans la plupart des boutiques de souvenirs d'Asmara, aux côtés de vêtements traditionnels en coton filé maison. Des affiches et des cartes postales sont également disponibles dans la plupart des kiosques de presse, même à l'aéroport. Des peaux de léopard et de zèbre ainsi que des objets en ivoire peuvent être trouvés sur les marchés de souvenirs, mais il vous sera interdit de quitter l'Érythrée avec ceux-ci. Vous serez alors probablement arrêté et condamné à une amende à votre destination, car le commerce international de ces matériaux est interdit. L'Érythrée possède cependant plusieurs souvenirs en peau de chèvre. Des bijoux en or, en perles et en argent sont également disponibles sur les marchés d'Asmara, ainsi que de l'encens et de la myrrhe. Méfiez-vous lorsque vous achetez des textiles tels que des vêtements en coton filé maison, des peaux d'animaux avec de la fourrure et des nattes ; ils pourraient être infestés de parasites. Assurez-vous qu'il a été lavé, traité et séché avant de rentrer chez vous.

Frais[modifier]

L'Érythrée est généralement un endroit bon marché pour faire du shopping, manger, voyager et passer du temps (les prix des hôtels, à l'exception du cher Intercontinental 5 étoiles d'Asmara, sont également bon marché). Les seules choses qui pourraient coûter cher dans le pays sont bien entendu les importations (notamment le carburant), les services qui dépendent des importations (restaurants haut de gamme, hôtels, transports ou vols privés) et divers frais gouvernementaux (visas, taxes d'aéroport, autorisations de voyage, etc. .) Si vous évitez les importations (ou apportez des articles tels que des articles de toilette et des cosmétiques), mangez localement, séjournez dans des hôtels économiques (en particulier ceux appartenant au gouvernement) et voyagez dans les transports en commun, vous avez besoin de moins de 50 $ US par jour pour la nourriture. , l'hébergement et le transport.

Manger[modifier]

La cuisine érythréenne des hauts plateaux (autour d'Asmara) se compose en grande partie de plats épicés et ressemble beaucoup à la cuisine éthiopienne. L'aliment de base est une crêpe ou un pain plat et spongieux appelé injera, fabriqué à partir d'une pâte de céréales fermentées. Des ragoûts épicés avec de la viande et des légumes sont servis dessus et mangés avec les mains. Cette cuisine se retrouve généralement dans de nombreux restaurants du pays. Le porc est rare car l'Église érythréenne interdit à ses fidèles d'en consommer.

Des plats du Moyen-Orient tels que le shahan-ful (ragoût de haricots) servis avec des pitas sont également disponibles partout, mais sont plus couramment consommés au petit-déjeuner ou au brunch dans des établissements modestes.

La cuisine des basses terres n'est pas facilement disponible dans de nombreux restaurants, mais dans la vieille ville (île la plus éloignée) de Massawa, adjacente à la zone du port franc, il existe quelques restaurants simples qui servent une cuisine typique de la région de la mer Rouge, comme du poisson grillé épicé et du « khobzen ». " (pitas trempées dans du beurre de chèvre et du miel).

En raison de son histoire coloniale, la cuisine italienne est abondante, même si elle n'est pas trop variée dans toute l'Érythrée. Vous trouverez toujours un restaurant qui sert de bonnes pâtes, lasagnes, steak, poisson grillé, etc.

A Asmara, on trouve également plusieurs restaurants chinois, un restaurant soudanais et un restaurant indien (Rooftop).

Boire un verre / Sortir[modifier]

La boisson la plus courante en Érythrée est de loin la bière. Il n’y a qu’une seule marque (publique) dans le pays donc il n’y a pas beaucoup de choix, mais c’est plutôt bon. La bière est consommée froide en Érythrée. La popularité de la bière est suivie de près par diverses boissons gazeuses, et les saveurs les plus courantes sont comme ailleurs dans le monde : orange, citron/lime et cola, produites par l'une des marques les plus reconnaissables au monde. La même entreprise qui détient le monopole de la bière détient également le monopole de la production de la forme locale de Sambouca, familièrement appelée « Araqi », ainsi que du Vermouth et d'autres spiritueux. Des marques internationales des mêmes spiritueux, ainsi que d'autres, sont facilement disponibles dans la plupart des bars à un prix bon marché. Les cocktails sophistiqués ne sont pas connus en Érythrée (pour l'instant) en dehors de l'Hôtel Intercontinental qui facture un prix élevé. En passant, il y a un bar irlandais dans cet hôtel.

Traditionnellement, les Érythréens boivent également l'hydromel local appelé « suwa », qui consiste en du vieux pain fermenté dans de l'eau avec du miel, ainsi qu'un vin de miel doux appelé « mies ».

L'eau du robinet ne doit pas être bue par les étrangers. Il existe de nombreuses eaux minérales en bouteille, gazeuses et non gazeuses en Érythrée, qui coûtent entre 20 et 30 nakfa.

Les cafés de certaines villes proposent des jus de fruits frais, très courants et bon marché, le seytun = goyave, d'autres comme le jus d'orange ou le jus de mangue sont plus chers. Pour éviter une intoxication alimentaire, vous pouvez manger ou presser les fruits non pelés. Évitez les glaces et tous types de salades. Tenez-vous-en aux boissons en bouteille et aux aliments cuits.

Se loger[modifier]

Il y a des hôtels à tous les prix et dans toutes les gammes standards à Asmara, des pensions bon marché pour 100 nakfa aux modestes pour 200 nakfa, en passant par l'Intercontinental Hotel Asmara, hors de prix, le seul hôtel international du pays (un peu plus de 150 US$ la nuit). Certains hôtels ont un prix pour les étrangers et un autre pour les locaux.

Dans la plupart des petites villes, l'hébergement est assez modeste et le prix est en conséquence. Les seuls hôtels chers en dehors d'Asmara seraient les deux hôtels sur la mer à Massawa, dont aucun ne dépasse 65 $ US par nuit en 2007. Modeste en termes érythréens signifie généralement une salle de bain partagée avec plusieurs autres clients, pas de service de chambre, un espace commun. TV dans la chambre, pas de climatisation et pas de changement de draps ni de nettoyage pendant toute la durée de l'occupation, sauf demande contraire (et vous pourriez alors être facturé en supplément, comme si vous aviez lavé et repassé vos vêtements, ce qui est également disponible moyennant un prix supplémentaire).

Les hôtels de milieu de gamme disposeront de tous ces équipements manquants (salle de bain privée, télévision, climatisation, etc.) mais pas de room-service ni de blanchisserie incluse des draps ou des vêtements pendant l'occupation. Des restaurants et/ou des cafés sont disponibles dans la plupart des hôtels de milieu de gamme et sont des lieux de rencontre réguliers pour les non-clients. Dans un endroit chaud comme Massawa, il est très fortement recommandé de séjourner au moins dans un hôtel de milieu de gamme où la climatisation est disponible. Le seul hôtel qui accepte les cartes de crédit en Érythrée est l'Intercontinental (payant) et c'est également le seul hôtel de tout le pays doté d'une piscine (intérieure et extérieure), d'une salle de sport et d'autres équipements communs dans un hôtel standard moderne.

La plupart, sinon la totalité, des hôtels situés en dehors des villes d'Asmara, Massawa, Keren et Assab appartiennent à la catégorie modeste. Il y aurait des hôtels de milieu de gamme à Nakfa, Barentu et Tesseney ainsi que des centres de villégiature à Gel'alo et Dahlak (respectivement sur la côte sud et à l'est de Massawa).

Apprendre[modifier]

Il y a une pénurie de possibilités d'éducation en Érythrée, même pour les citoyens érythréens.

Le pays abrite environ 800 écoles et une université, ce qui suffit à dire qu'il est peu probable que la scène éducative du pays soit attractive pour la plupart des lecteurs de Wikivoyage.

Travailler[modifier]

Travailler en Érythrée pour un employeur érythréen (étatique ou privé) et pour un salaire érythréen n'est pas une perspective attrayante pour la plupart des Occidentaux ou des lecteurs de Wikivoyage. La plupart des étrangers en Érythrée travaillent pour des employeurs étrangers (l'ONU, les quelques ONG restantes, les entreprises étrangères, les ambassades étrangères et les agences connexes ainsi que l'École internationale). Quelques étrangers, principalement originaires d'Asie du Sud, travaillent pour le gouvernement érythréen dans le cadre de divers contrats d'État. La plupart, sinon la totalité, de ces personnes ont obtenu leur emploi dans leur pays d'origine et/ou ont été recrutées et munies de documents légaux par le gouvernement érythréen alors qu'elles étaient dans leur pays d'origine. Il est inhabituel et peut-être difficile d'arriver en Érythrée avec un visa touristique et de demander ensuite un permis de travail et de séjour pendant votre séjour.

Sécurité[modifier]

AVERTISSEMENT : Ne critiquez pas, n'insultez pas et ne montrez aucun manque de respect envers le gouvernement érythréen , le Front populaire pour la démocratie et la justice (le parti politique dominant) ou le pays en général . Évitez simplement ces sujets si vous le pouvez.

L’Érythrée est connue pour son approche extrêmement dure de la justice. Si vous avez été accusé d'un crime, vous risquez d'être détenu indéfiniment.

Attention aux cyclistes, aux conducteurs de véhicules et aux piétons. Les gens ne regardent pas lorsque les traversées de rue et les accidents de vélo sont fréquents. L'Érythrée est généralement sûre et vous pouvez vous promener la nuit et n'importe où dans les villes sans vous soucier de la criminalité. Il y a parfois des enfants qui mendient de manière agressive et jettent des pierres, mais vous laissent généralement tranquille si vous êtes sévère avec eux. L'homosexualité est un crime pouvant aller jusqu'à 3 ans de prison, voire la mort.

Voyager à proximité des frontières de tout pays entourant l’Érythrée est extrêmement dangereux et doit être évité. Les villes de Teseney, Barentu et Assab doivent également être évitées en raison de la situation dangereuse qui y règne. Les tensions restent vives avec les États voisins et la violence peut éclater à tout moment.

Ne soyez pas la proie de ceux qui sont prêts à vous offrir un meilleur taux de change pour vos devises fortes ou un autre « accord économique louche ». Il y a de fortes chances que vous ayez de graves ennuis avec le système judiciaire érythréen de tolérance zéro.

Assistance consulaire[modifier]

Le soutien consulaire est sévèrement limité en Érythrée, en grande partie à cause du fait que le gouvernement érythréen interdit systématiquement aux diplomates étrangers de parler aux ressortissants étrangers en détention.

Si vous avez été arrêté pour une raison quelconque, sachez que votre ambassade n’aura que peu d’influence pour vous aider. Il se peut qu’ils ne soient même pas informés de votre détention.

Doubles nationaux[modifier]

Si vous êtes considéré comme Érythréen – par exemple si vous possédez des documents d'identité érythréens (même ceux qui sont périmés) ou si vous avez la double nationalité – la possession d'un autre passeport ne vous accordera pas de protection consulaire en cas d'arrestation ou de détention.

Les doubles nationaux doivent demander un visa de sortie pour quitter le pays. Si vous n'avez pas effectué votre service militaire obligatoire ou si vous critiquez le gouvernement actuel, il y a de fortes chances que vous ne soyez pas autorisé à quitter le pays. Si cela s'applique à vous et que vous craignez pour votre sécurité, ne voyagez pas en Érythrée.

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 113
Ambulance : 112
Pompier : 116

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeau du pays Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Ne buvez pas l’ eau du robinet et vérifiez même l’eau en bouteille pour vous assurer que le bouchon est scellé. Faites très attention à ce que vous mangez. Beaucoup de gens tombent malades ici. Il existe un hôpital jordanien de l'ONU qui soignera les étrangers. Les hôpitaux locaux disposent d'installations insuffisantes. Soyez en bonne santé si vous venez ici. Évitez les aliments crus et les boissons non embouteillées.

Le VIH/SIDA chez les adultes représente plus de 0,8 %.

Respecter[modifier]

Les Érythréens sont polis, hospitaliers et parlent doucement mais, en raison de la barrière linguistique, ils peuvent garder leurs distances avec les étrangers. Si vous êtes approché par un anglophone, essayez de maintenir un sujet de conversation innocent et faites preuve de bon sens universel. Évitez d'afficher du dédain, de l'arrogance ou des critiques sévères envers le pays, la culture, la religion ou la politique du pays, même si la plupart seront tolérants envers vos « erreurs » car vous êtes un étranger de passage. Vous êtes dans un État policier, ne l'oubliez pas !

Il est impoli de prendre des photos de personnes ou de leurs biens sans demander la permission. Lorsque vous prenez des photos de bâtiments publics, méfiez-vous des bâtiments gouvernementaux, en particulier des bâtiments policiers et militaires. Prendre des photos de ces personnes n'est pas toujours illégal, mais, effectué sans autorisation ni surveillance, cela peut être considéré comme hautement suspect et peut entraîner une arrestation et un interrogatoire inconfortables. Demandez la permission au responsable le plus proche (réceptionniste ou police).

Les démonstrations publiques d’affection sont considérées comme impudiques.

Comme dans de nombreux pays d’Afrique de l’Est et du Moyen-Orient, l’utilisation de la main gauche pour saluer, manger ou tendre quelque chose à quelqu’un est considérée comme très sale. Lors de la remise de quelque chose, utiliser les deux mains est accepté et même considéré comme respectueux, mais pas la main gauche seule.

Le code vestimentaire est généralement occidental : les femmes ne sont pas tenues de « se couvrir » ou de porter des voiles, mais toute personne montrant trop de peau gagnera très peu de respect, et les femmes qui montrent trop de décolleté et/et portent une jupe/un short trop court. seront considérées comme des prostituées. Les femmes érythréennes ou d’apparence érythréenne seraient également mal jugées pour avoir fumé. Il ne faut cependant pas confondre les normes de pudeur féminine avec le manque de statut ou de capacité officielle pour les femmes en Érythrée. Les femmes conduisent en Érythrée – tous les véhicules, même les chars militaires, les navires et les avions. Ils commandent également des troupes et servent dans tous les grades de l’armée et du gouvernement au même titre que les hommes. C’est un pays qui connaît une évolution culturelle accélérée (et parfois paradoxale) après la libération.

Communiquer[modifier]

L'indicatif national de l'Érythrée est le 291 .

Pour contourner une censure lourde, utilisez le projet TOR gratuit et open source . Cette solution de contournement pourrait devenir de moins en moins efficace à mesure que le régime répressif recevra l'aide et les conseils de la Chine .

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Afrique de l'Est
Destinations situées dans la région