Télécharger le fichier GPX de cet article
18.798.3Map mag.png

Birmanie

De Wikivoyage
(Redirigé depuis Myanmar)
Eurasie > Asie > Asie du Sud-Est > Birmanie
Aller à : navigation, rechercher

Birmanie
Yangon - Shwedagon Pagoda 01.jpg
Drapeau
Flag of Myanmar.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Autres langues
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation

La Birmanie ou Myanmar (nom officiel) est un pays d'Asie du Sud-Est frontalier de l'Inde, de la Chine, du Laos, de la Thaïlande et du Bangladesh.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Située au carrefour entre l'Inde, la Chine et la péninsule indochinoise, la Birmanie possède une superficie de 678 528 km2 pour une population de 51 millions d’habitants. Ce pays s’allonge sur 1 900 km du nord au sud et sur 900 km d’est en ouest. Le Birmanie est traversé par le fleuve Irrawaddy, navigable sur 1 500 km avec un vaste delta aux terres fertile situé à l’ouest de Yangon.

Climat[modifier]

La Birmanie connaît trois saisons : la saison fraîche (20 à 30 degrés Celsius), la saison chaude (jusqu'à 45 degrés), et la mousson.
Le tourisme est conseillé en saison fraîche, afin d'éviter les fortes chaleurs et les inondations.

Histoire[modifier]

L'histoire de la Birmanie est assez complexe. Elle commence à l'intérieur des frontières actuelles du pays impliquant les peuples des états limitrophes, sur les territoires actuels de la République populaire de Chine, de l'Inde, du Bangladesh, du Laos et de la Thaïlande et plus loin dans le temps les puissances coloniales : Portugal, France et surtout Royaume-Uni. Son histoire est marquée par les luttes incessantes de l'ethnie birmane afin d'imposer son hégémonie aux autres ethnies, particulièrement shans dans le nord, et môns dans le sud.

Population[modifier]

Fêtes et jours fériés[modifier]

Régions[modifier]

Carte du Myanmar
Basse-Birmanie
Les plaines du delta de l'Irrawaddy avec la plus grande ville, également ancienne capitale, Yangon.
Birmanie centrale
Mandalay, des sites historiques et archéologiques, et des villages au climat plus frais perdus dans les montagnes.
Birmanie occidentale
Des régions montagneuses plus éloignées et de belles plages dans la baie du Bengale.
Haute-Birmanie
Une vaste région incluant les contreforts sud de l'Himalaya avec plusieurs tribus ethniques.
Birmanie orientale
Le Triangle d'or et un nombre impressionnant de minorités ethniques.
Sud-est de la Birmanie
La côte sud s'étirant le long de la frontière thaïlandaise et de nombreuses îles parsemées dans la mer d'Andaman.

Villes[modifier]

  • Bago—  Anciennement nommée Pegu.
  • Mandalay—  Ancienne capitale de la dynastie Konbaung construite autour du palais royal de Mandalay.
  • Naypyidaw—  La nouvelle capitale administrative depuis avril 2006, anciennement nommée Pyinmana.
  • Yangon—  La capitale commerciale, réputée pour ses pagodes et son architecture coloniale, anciennement nommée Rangoon.

Autres destinations[modifier]

  • Bagan—  La première capitale du XIe au XIIIe siècle, anciennement nommée Pagan. Il reste essentiellement des pagodes.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  •      Birmanie
  •      Exemption de visa de 14 ou eVisa pour raison touristique ou d'affaire de 28 jours
  •      eVisa pour raison touristique ou d'affaire
  •      eVisa pour raison touristique
  •      Visa Requis

En avion[modifier]

Pour arriver au Myanmar en avion, le point de passage pratiquement obligé est Yangon. Des vols internationaux sont assurés entre Yangon et Bangkok, Singapour, Kuala Lumpur, Dakha, Delhi, Calcutta, Chang Mai, Taipei, etc.

Il existe de nombreuses liaisons aériennes intérieures assurées pas les compagnies, Air Mandalay, Yangon Airways et Air Bagan. Ces trois compagnies utilisent des ATR 42 et des ATR 72.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

En autocar[modifier]

Le passage des frontières terrestres par les touristes est très limité. Dans les rares cas où il est autorisé, vous ne pourrez jamais continuer votre chemin vers Yangon par voie terrestre. Le seul moyen reste l'avion.

Venir d'Inde est possible via le poste frontière de Moreh (État du Manipur, Inde)/Tamu (Région de Sagaing, Birmanie), c'est le seul accès frontalier relativement sûr et ouvert aux étrangers qui existe dans la frontière indo-birmane.

En voiture[modifier]

Il est interdit aux touristes de conduire en Birmanie (sauf des motos que l'on peut louer par exemple à Bagan...) même s'il s'agit de son propre véhicule ou de celui de sa société.

L'accès depuis le Bangladesh est impossible par voie terrestre.

Venir d'Inde est possible via le poste frontière de Moreh (État du Manipur, Inde)/Tamu (Région de Sagaing, Birmanie), c'est le seul accès frontalier relativement sûr et ouvert aux étrangers qui existe dans la frontière indo-birmane.

Circuler[modifier]

En bateau[modifier]

Naviguer de Mandalay à Bagan est une des journées les plus enrichissantes du voyage. Avant l'aube : mettre le pied sur une passerelle en bois souple, la main sur une branche qui sert de rampe tenue par 2 marins, l’un à bord, l’autre sur la berge. Au lever du soleil : à h pile : admirer sur la rive du soleil levant défiler tous ces édifices aux toits en or : les pagodes dédiées au Bouddha. Au petit matin : voir glisser à contre jour les pirogues à pagaies des Birmans se rendant à leur travail. Sur la rive ouest : éclairée par les rayons du soleil levant, observer les immenses stocks de grumes de tecks en attente de livraison. Sur le fleuve, croiser des petits remorqueurs tractant des bidons flottants auxquels sont arrimés tous ces troncs invisibles : le teck est un bois très lourd, il ne flotte pas ! À la première escale : admirer la volonté des femmes qui entrent dans l’eau jusqu’à la taille avec des corbeilles de fruits dans les mains et des bananes sur la tête, pour vendre leurs produits aux voyageurs. En suivant le cours du fleuve : remarquer le pragmatisme du capitaine qui place 2 marins à la proue du navire, longs bambous à la main pour sonder les fonds et éviter les pièges des bancs de sable ! Lors de la deuxième escale : admirer les couleurs vives des nappes rustiques en coton patiemment colorées et tissées, puis vendues à la volée depuis la berge : échange des kiats* contre la nappe. Vers 16 h : apercevoir l’immensité du plateau de Bagan et ses milliers de pagodes et de temples pointant vers le ciel. Au débarquement : se précipiter vers une des pagodes les plus proches du débarcadère au milieu des terrains cultivés pour pouvoir profiter du soleil déclinant. Arrivé au sommet d’un point d’observation, tourner le dos au soleil couchant (vous serez seul, tous les autres regardant le soleil disparaître, ce qui en soi, n’est pas nouveau !) pour jouir de l’illumination naturelle des pagodes de brique rouge feu coiffées d’or se détachant sur la verdure des champs.

En train[modifier]

Les principales liaisons ferroviaires sont entre Yangon, Mandalay, Bago, Thazy, Taungoo, Moulmein. Prévoir approximativement seize heures entre Yangon et Mandalay par exemple.

En autocar[modifier]

De plus en plus facile grâce à l'amélioration des routes. La route flambant neuve entre Yangon en Mandalay en est le parfait exemple et a permis de gagner plusieurs heures entre les deux villes.

En voiture[modifier]

La signalisation répond aux normes internationales, les panneaux routiers sont rédigés en caractères locaux (parfois doublés de leur translittération latine...) de couleur blanche sur fond bleu.

La vitesse est limitée à 50 km/h en ville.

En réalité, il est pratiquement impossible pour un touriste de conduire sa propre voiture ou celle de sa société en Birmanie. Seuls les expatriés peuvent conduire sur place après avoir répondu à moult formalités. De toute manière, les assurances n'existent pas et la circulation est très chaotique, c'est pour tout cela que cette option est fortement déconseillée.

Toutes les agences de location de voitures vous proposeront un véhicule avec chauffeur (n'oubliez pas de lui laisser un pourboire = environ 1 USD / jour / personne...). Impossible de donner les tarifs qui fluctuent en permanence avec le prix de l'essence. Compter en tous cas environ 50  par jour, la location de voiture ne vaut le coût que pour les longs trajets.

Le mieux est de prendre un taxi pour les courts trajets. Il existe maintenant une compagnie de taxi qui fonctionne avec des véhicules équipés de compteurs. Sinon, à vous de négocier le prix de la course. Le mieux est de choisir un taxi fonctionnant au gaz (chercher le logo bleu en forme de flamme sur le pare-brise...) qui devrait vous proposer des tarifs plus intéressants. Renseignez-vous avant auprès de locaux pour connaître le prix moyen d'une course, car le prix se négocie avant de monter dans le véhicule.

Pour les très courts trajets, il reste enfin les rickshaws qui vous permettent de profiter tranquillement du rythme de vie birman.

À noter que les véhicules à deux roues sont interdits de circulation dans Yangon. Dans toutes les autres villes de Birmanie, il vous sera possible de louer des vélos. Attention à bien rouler sur le bas côté!!!

Parler[modifier]

La langue officielle est le birman ; les minorités ethniques ont leurs propres langues. Cependant, histoire oblige, l'anglais est plus ou moins parlé et compris par la population. Dans tous les cas, les gens étant très patients, vous pourrez vous faire comprendre à l'aide de signes ou, éventuellement, à l'aide du petit lexique de votre guide.

Pour communiquer avec les Birmans, il vous faudra avoir une certaine maîtrise de l'anglais pratique. Il vous sera très facile de communiquer avec la population, même si sa connaissance de l'anglais reste limitée, sauf pour les gens en contact avec les touristes. Si vous n'avez aucune base en Birman, munissez-vous d'un guide, dans lequel vous trouverez d'une part les noms des lieux en l'écriture nationale et d'autre part les mots les plus communs. Si, malgré tout, vous n'arrivez pas à vous faire comprendre, tentez les signes : les gens, très patients, n'hésiteront pas à appeler leurs amis ou à interpeller d'autres personnes pour vous aider. De plus, si vous êtes perdus, n'hésitez pas à demander votre chemin à un passant : il sera très heureux de vous aider.

Acheter[modifier]

La monnaie officielle est le kyat. Les Kyat peuvent être achetés partout, à partir d'Euros ( = 1050 Kyats) ou US$ (1 $ = 850 kyats) toujours en billets en très bon état, ni tachés, ni déchirés .... ils sont inspectés de très près. Depuis 2012, plus de change au noir, les taux officiels sont libres et connus. Les bureaux de change, très nombreux, ( aéroports, hotels, boutiques, pagodes) sont en concurrence libre.

Taux de change MMK actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Manger[modifier]

Comme dans toute l'Asie du Sud-Est, la nourriture de base est le riz. La nourriture birmane est inspirée par ses voisins Inde, Chine et Thaïlande suivant les régions.
Dans les restaurants birmans, vous aurez souvent une soupe en entrée, un plat de poisson et/ou un plat de viande accompagnant le riz. Les birmans ne mangent pas de fromage. Le dessert sera principalement des fruits dans les restaurants, mais les birmans les mangent plutôt en dehors des repas.
Une biere brassée en Birmanie se trouve facilement (servie dans une bouteille de 650 ml). Le choix de vin birman est en revanche limité.

Boire un verre / Sortir[modifier]

La vie nocturne en Birmanie est généralement peu trépidante, mais il existe quelques endroits pour passer une bonne soirée.

Se loger[modifier]

Il y a au Myanmar de magnifiques hôtels: Inle princess resort... Mais ce type d'hotel vous tiendra à distance de l'activité des villes et village (marché du matin, échoppes, moines en couleur safran défilant pour obtenir des dons...) En ville et zones touristiques, hôtels de toutes classes et pour tous budgets.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Communiquer[modifier]

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 999

La sécurité dans le pays est plutôt bonne. Cependant, comme le Myanmar est une dictature militaire, éviter de passer par les frontières thaïlandaises.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Respecter[modifier]

Les Birmans sont extrêmement tolérants. Ils vous accueilleront à bras ouverts et passeront souvent sur les impolitesses que vous pourrez faire sans vous en rendre compte. Afin de mieux vous intégrer, il existe cependant quelques règles à respecter. Une manière de remercier les Birmans pour leur hospitalité :

- En Birmanie, le pourboire est monnaie courante sauf dans les tous petits restaurants ou teashops locaux. Laissez en général 2 à 3 USD.

- Ne pointez jamais ni ne tendez les jambes en direction de quelqu'un car c'est le comble de l'impolitesse en Birmanie. Ne montrez rien du pied. Tout particulièrement en direction d'un Bouddha ou d'un moine. Essayez de copier la manière de s'asseoir des Birmans, c'est le seul moyen de ne pas se tromper, autrement cela pourrait être assimilé comme une attaque par la population.

- Ne touchez pas la tête des enfants ou des adultes. C'est la partie supérieure de l'être chez les Bouddhistes (à l'inverse des pieds, d'où la règle de politesse précédente). Évitez tout contact physique avec une personne de sexe opposé, ce qui est considéré comme une marque d'intimité réservée aux couples, et rarement en public (ne vous embrassez pas en public). Aussi, ne faites jamais la bise et préférez toujours serrer la main. En cas de doute, il vous suffit également d'incliner la tête en souriant, ce qui est la façon habituelle des Birmans pour dire bonjour (ne joignez pas les mains, ça c'est pour la Thaïlande). En revanche, ne vous étonnez pas si vous voyez des hommes ou des femmes marcher en se tenant la main dans la rue : c'est ici considéré comme un signe d'amitié.

- Essayez de respecter une certaine décence vestimentaire, surtout dans les lieux religieux. la culture birmane est très prude et traditionnelle. Préférez les vêtements longs (c'est de toute manière mieux contre le soleil et les moustiques), couvrez vous les épaules si vous êtes une femme, évitez les décolletés trop profonds et interdisez-vous le topless à la plage (pour les femmes bien entendu).

- De même, la sexualité est plutôt taboue en Birmanie. N'en parlez pas ou ne blaguez pas à ce sujet, sauf si vous êtes avec un guide ou un jeune qui a l'habitude de se retrouver avec des étrangers et d'aborder de tels sujets.

- Ne tendez ou ne prenez jamais rien de la main gauche, qui est réservée à la toilette intime et donc considérée comme impure. En présence d'un moine préférez même tendre ou prendre un objet avec les deux mains en inclinant la tête en signe de respect. Si vous souhaitez faire une donation pécuniaire à un moine, préférez mettre l'argent dans une enveloppe, car les moines n'ont pas le droit de toucher l'argent.

- Il n'est pas interdit de photographier les lieux religieux ou les temples. Pensez simplement à le faire de manière respectueuse. En revanche, vous ne pouvez photographier ni les ponts, ni les bâtiments publics, ni les militaires ou fonctionnaires quels qu'ils soient. Quoiqu'un grand sourire est parfois la meilleure manière de négocier.

- Les Birmans se laissent très facilement prendre en photo. Il vous suffit de leur demander la permission d'un simple geste et vous aurez le plaisir de goûter à leur sens de l'accueil. N'oubliez pas en tous cas de toujours demander respectueusement la permission à un moine avant de le photographier.

- Il faut se déchausser lorsque l'on visite une pagode et avoir une tenue décente (épaules couvertes et pas de mini-short).

- Ne donnez jamais d'argent à des enfants ! Dites-leur plutôt d'aller à l'école. D'ailleurs, ne leur donnez jamais de cadeaux, sauf dans le cas où vous vous retrouvez dans les endroits les plus isolés du pays. Dans ce cas, choisissez plutôt des cadeaux utiles comme de crayons ou des cahiers. Tout au long de votre voyage, essayez de faire en sorte que votre relation avec la population soit toujours fondée sur un échange soit commercial, soit un échange de petits cadeaux, sauf si, bien évidemment vous vous trouvez en face d'une personne vraiment dans le besoin. Quoiqu'il en soit, la mendicité est encore très limitée en Birmanie. Faites en sorte qu'elle le reste.

- La Birmanie est heureusement encore une destination à l'écart du tourisme sexuel. Faites en sorte qu'elle le reste ! Allez-y en vous disant que ce voyage vous apportera beaucoup et essayez de faire en sorte que ce soit réciproque. Mais n'apportez pas les travers de chez nous ou d'autres pays voisins !

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Asie du Sud-Est
Destinations situées dans la région


Cet article reprend du contenu de l'article Birmanie de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.