Télécharger le fichier GPX de cet article
-6.366667146.1Map mag.png

Papouasie-Nouvelle-Guinée

De Wikivoyage
Océanie > Papouasie-Nouvelle-Guinée
Aller à : navigation, rechercher

Papouasie-Nouvelle-Guinée
​(Papua New Guinea (en)
Papua Niugini (tpi))
Kokoda track Papua New Guinea.JPG
Drapeau
Flag of Papua New Guinea.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Langues officielles
Monnaie
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site gouvernemental
Site touristique

La Papouasie-Nouvelle-Guinée (populairement appelée PNG) est un pays indépendant d'Océanie occupant la moitié orientale de l'île de Nouvelle-Guinée, la troisième plus grande île du monde.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

La Papouasie-Nouvelle-Guinée était divisée entre l'Allemagne (la Nouvelle-Guinée allemande) et la Grande-Bretagne (La Papouasie britannique) en 1884. La Papouasie était une possession du Royaume-Uni mais administrée par l'Australie - donc une colonie d'une colonie - jusqu'à l'indépendance de l'Australie en 1906 où elle est alors devenue une colonie australienne. En 1914, les Australiens « eurent leur part lors de la victoire alliée » et prirent le contrôle de la Nouvelle-Guinée allemande et ont continué de l'administrer comme un Trust Territory sous la Société des Nations et ensuite les Nations unies.

Régions[modifier]

Carte de Papouasie-Nouvelle-Guinée
Sud
comprenant la ville de Port Moresby
Provinces du Sud-Ouest
Comprenant les provinces de l'Ouest et du Golf
Madang-Morobe
Madang est composé d'îles volcaniques et est idéal pour la plongée, tandis que Morobe est au départ de la route des Highlands et une région authentique de ruée vers l'or.
Highlands
Comprenant Enga, Chimbu et les Higlands du Sud, de l'Ouest et de l'Est.
Sepik
Comprend les provinces Ouest-Sepik et Est-Sepik.
Milne Bay
La région orientale avec de nombreuses îles fascinantes.
Nouvelle-Bretagne
La Nouvelle-Bretagne a encore beaucoup de ruines visibles de la Seconde Guerre mondiale, au-dessus et au-dessous de l'eau.
Nouvelle-Irlande et Manus
Terre des premières colonies humaines du pays. Pêche, plongée, voile et surf, culture intéressante.
Bougainville
Une région insulaire autonome, culturellement et géographiquement plus proche des îles Salomon.

Villes[modifier]

La Papouasie-Nouvelle-Guinée n'a pas d'infrastructure touristique, mais elle compense ce manque par une diversité de choses. Les principaux intérêts touristiques sont :

  • 1 Port Moresby—  La ville capitale avec le superbe jardin zoologique, le bâtiment de Parlement, les musées, et l'atmosphère générale Mélanésienne.
  • L'île de New Britain, avec son paysage sous-marin étonnant et Rabaul, la ville au pied d'un volcan.
  • 2 Mount Hagen—  La ville dans les Highlands à la frontière avec 'l'Ouest sauvage' qui va vous faire découvrir le temps agréable et la culture des Higlands. C'est dans cette région que se trouve « l'ancien site agricole de Kuk » inscrit au patrimoine mondial Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO
  • 'Beau Madang', une ville avec des vols de chauve-souris à la nuit tombée (il est interdit de les blesser), et un paysage sous-marine à vous couper le soufle.
  • 3 Wewak—  'le portal au Sepik', où vous pouvez découvrir la culture Sepik, le fleuve même, et les gravures typiques de la région.

Autres destinations[modifier]

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Un visa touristique est nécessaire, disponible à l'arrivée dans le pays.

  •      Papouasie-Nouvelle-Guinée
  •      Visa à l’arrivée
  •      Visa requis

En avion[modifier]

Aucune liaison aérienne régulière n'existe au départ de l'Indonésie. Des liaisons internationales pour la capitale existent notamment à partir de l'Australie et de Singapour, notamment via la compagnie nationale Air Niugini.

En car[modifier]

Frontière terrestre entre l'Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée : un consulat indonésien existe à Vanimo pour l'obtention du visa. Il est possible d'aller en bus jusque Jayapura. Pour entrer en Papouasie il faut en principe un billet aller retour, mais il est possible d'arriver à Port Moresby et sortir par Vanimo/Jayapura, aussi il faut exposer votre projet lors de la demande de visa à l'Ambassade à Bruxelles.

En voiture[modifier]

Seul le passage entre Jayapura (Indonésie) et Vanimo sur la côte nord reste possible par route carrossable.

Il s'agit également de la seule frontière terrestre, elle représente d'ailleurs la limite continentale entre l'Asie et l'Océanie.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Il existe de nombreux vols desservant les principales villes du pays, via des vols réguliers. Des compagnies de missionnaires desservent elles les localités les plus reculées et parfois très difficiles d'accès autrement.

En train[modifier]

Il n'existe aucun service ferroviaire en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

En car[modifier]

Les transports en commun entre villes - privés - sont relativement peu pratiques étant donnée la mauvaise condition des routes. Cela reste tout de même le moyen le plus économique pour rallier les différentes villes.

En voiture[modifier]

La conduite se fait à gauche de la chaussée, le volant est à droite dans les véhicules.

La possession du permis de conduire international est obligatoire si vous envisagez de conduire vous-même.

Même si des véhicules (généralement vétustes...) circulent par-ci par-là sur le territoire, le réseau routier est presque inexistant du fait qu'aucun axe ne permet de relier les plus grandes localités entre elles. Chaque piste à parcourir peut se révéler être un vrai défi, en particulier par temps pluvieux. En 2010, on compte officiellement moins de 700 (malheureux...) kilomètres de routes revêtues.

Il est impératif de rouler toutes portes verrouillées quelle que soit l'heure de la journée et de la nuit. Si vous êtes amenés à circuler la nuit, choisissez systématiquement de le faire en convoi avec des personnes de confiance.

En cas d'accident, ne pas rester sur place sous peine d'être victime d'agression mais rejoindre le premier poste de police.

Pas de limitation de vitesse généralisée dans le pays.

Parler[modifier]

Avec plus de 700 langues avec des noms comme Asaro, Gahuku, Tairora, et Podopa (ou Folopa), on a eu bien des difficultés de communication. Deux pidgins ont poussé dans la région, le tok pisin et le hiri motu, et quand les anglophones et les Hulis se sont mariés et les enfants ont appris la seule langue qu'ils partagent, le tok pisin est devenu créole. Le tok pisin paraît parfois comme l'anglais écrit phonétiquement ("Yu dring, yu draiv, yu dai" = "You drink, you drive, you die" = "Tu bois, tu conduis, tu meurs"), mais il n'en est rien; il a plus de pronoms personnels que l'anglais et sa syntaxe est très différente.

On parle tok pisin partout dans le pays. Le hiri motu se parle à Port Moresby et dans quelques autres parties de la Papouasie, mais comme Port Moresby est la capitale, vous trouverez toujours des gens qui parlent tok pisin à l'aéroport, aux banques, et dans le gouvernement.

Boire[modifier]

Se loger[modifier]

Des infrastructures touristiques existent dans les villes avec des hôtels à tous les niveaux de confort. Sorti des sentiers battus le logement chez l'habitant est très répandu, dans des guesthouses ou chez des particuliers directement.

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Communiquer[modifier]

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 112
Ambulance : 111
Pompier : 110

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a la réputation d'être dangereuse, à cause des gangs de criminels appelés raskol (en anglais rascal) dans les grandes villes, surtout à Port Moresby. Le raskolisme se produit généralement avec la migration de fermiers vers les villes où ils ne trouvent pas de travail. Quelques villes dans les Highlands sont effectivement sans loi, comme la présence de police y a été suspendue.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Il est très important de saluer en serrant amicalement la main. Notez bien, cependant, que dans la culture mélanésienne, on ne regarde pas dans les yeux pour montrer son respect. Cela peut paraître étrange au premier abord que les hôtes vous saluent par votre nom et vous serrent la main en regardant par terre, mais vous vous y habituerez.

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Océanie
Destinations situées dans la région