Télécharger le fichier GPX de cet article
51.26-117.58Map mag.png

Amérique > Amérique du Nord > Canada > Ouest canadien > Colombie-Britannique > Kootenays > Parc national des Glaciers

Parc national des Glaciers

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les autres lieux du même nom, voir parc national de Glacier.
Parc national des Glaciers
​(Glacier National Park (en))
Le col Rogers
Le col Rogers
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Administration
Superficie
Bureau d'information touristique
Localisation
Site officiel

Le parc national des Glaciers est un parc national du Canada situé au cœur de la chaîne des montagnes Columbia en Colombie-Britannique. Il est considéré comme étant le berceau de l'alpinisme et de la glaciologie en Amérique du Nord. Il est réputé pour ses hautes montagnes, ses glaciers, ses profondes vallées remplies d'anciennes forêts et ses caves. Son histoire est intimement liée à celles des deux routes de transport principales du Canada, soit le chemin de fer du Canadien Pacifique et la route Transcanadienne.

Comprendre[modifier]

Centre de découverte du Col-Rogers

Le parc national des Glaciers est situé à 450 km au nord-est de Vancouver dans la chaîne de montagnes Columbia et il couvre une superficie de 1 349 km2. Il est surtout connu pour ses vallées profondes, ses forêts de conifères épaisses et ses imposants paysages montagnards. Il comprend le mont Sir Donald dont le sommet est à une altitude de 3 284 m qui se tient au-dessus du col Rogers qui est traversée par la route Transcanadienne. À partir de celle-ci, on peut également apercevoir le champ de glace Illecillewaet, le glacier le mieux connu du parc. La montagne la plus haute du parc est le mont Dawson à 3 377 m.

Le parc est ouvert à l'année, mais de nombreuses installations sont inaccessibles d'octobre à mai à cause de la neige. Aucune infrastructure de camping n'est maintenue durant la saison hivernale. Il est visité par plus de 640 000 personnes par année, en faisaint le cinquième parc national et aire marine nationale de conservation le plus visité au Canada. L'arrière-pays du parc est visité par 60 000 personnes par années dont 15 000 skieurs et planchistes. Le parc est conjointement administré avec le parc national du Mont-Revelstoke à partir de Revelstoke par Parcs Canada, une agence du ministère de l'Environnement du Canada.

Le centre d'information principal du parc est le centre de découverte du Col-Rogers (voir la section Voir ci-dessous).

Flore et faune[modifier]

Spermophile du Columbia au col Rogers

Selon la commission de coopération environnementale, le parc est situé dans l'écorégion de niveau III de la chaîne Columbia/Rocheuses du Nord des montagnes boisées du Nord-Ouest tandis que le cadre écologie canadien le localise plutôt dans les Hautes terres du Columbia et chaîne Columbia. Il s'agit d'une série de chaînons et de sillons. Cette écorégion est caractéristique par ses écosystèmes complexes, étagés en fonction de l'altitude. Le couvert végétal du fond des vallées est composé de pruche de l'Ouest, de thuya géant, de douglas bleu, de pin argenté et de mélèze de l'Ouest. Pour ce qui est de l'étage subalpin, il est composé en majorité d'épinette d'Engelmann, de sapin subalpin et de pin tordu. Le World Wide Fund for Nature classe quant à lui le parc dans l'écorégion des forêts du Centre-Nord des Rocheuses. En tout, le parc comprend 546 espèces de plantes vasculaires, 36 espèces d'hépatiques, 130 espèces de mousses, 129 espèces de lichens et environ 1 000 espèces de champignons. La seule plante considérée en péril est le pin à écorce blanche (Pinus albicaulis).

La montagne des Glaciers et le mont Revelstoke sont fréquentés par 53 espèces de mammifères. Les ongulés qui fréquentent le parc sont la chèvre de montagne (Oreamnos americanus) et le caribou des bois (Rangifer tarandus caribou) qui se trouvent dans les massifs montagneux ainsi que le cerf mulet (Odocoileus hemionus), le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), le wapiti (Cervus canadensis) et l'orignal (Alces americanus) dans la vallée de la rivière Beaver. Parmis les carnivores, on y retrouve le grizzli (Ursus arctos horribilis), l'ours noir (Ursus americanus), le loup gris (Canis lupus), le coyote (Canis latrans), le lynx du Canada (Lynx canadensis), le carcajou (Gulo gulo) et la belette à longue queue (Mustela frenata). Parmi les plus petits mammifères, on trouve le castor du Canada (Castor canadensis), le rat musqué (Ondatra zibethicus), le spermophile du Columbia (Spermophilus columbianus), le pika d'Amérique (Ochotona princeps), le lièvre d'Amérique (Lepus americanus) et le vespertilion nordique (Myotis septentrionalis). Les mammifères considérés en péril sont le grizzli, le carcajou et le caribou des bois. Les recensements ont permis de dénombrer 185 espèces d'oiseaux. Seuls deux espèces de reptiles et quatre espèces d'amphibiens fréquente le parc.

Histoire[modifier]

Le parc fut constitué en 1886 suite à la construction du premier chemin de fer transcontinental au Canada, le Canadien Pacifique. On y aménagea des sentiers et un hôtel afin d'y attirer les touristes venus admirer la chaîne Selkirk et le glacier Illecillewaet. Cependant, la construciton du tunnel Connaught en 1916 provoqua le déclin du tourisme et de la fermeture de la plupart des infrastructures du parc. La construction de la route Transcanadienne, inaugurée en 1962, traversant le parc, y réintroduisit le tourisme de masse. Le parc national des Glaciers est le deuxième plus vieux parc national du Canada, après celui de Banff.

Climat[modifier]

Parc national des Glaciers
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C




-3.6
-9.6


1.6
-6.5


6.6
-2.8


11
0.2


15.9
3.9


19.6
5.9


19.4
5.8


13.3
2.3


5
-1.4


-2.9
-6.8


-7.2
-11.6



223 156 112 75 71 96 92 92 90 130 197 213
Diagramme des précipitations de neige en cm
217 152 95 41 9 0 0 0 2 45 165 207
Temp. min. annuelles moyennes en °C
-2.7
Précipitations annuelles en mm
1547
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm
La hutte Wheeler, située près du camping d'Illecillewaer, recouverte de neige accumulée

Le parc est situé dans la ceinture humide de l'intérieur de la Colombie-Britannique. Le mois le plus froid est janvier avec une température moyenne de -9,7 °C et le mois le plus chaud est juillet avec une température moyenne de 12,6 °C. La saison hivernale y commence à la mi-octobre et dure jusqu'à la mi-juin. Les précipitations neigeuses moyennes sont de 9 m par année au niveau du col Rogers, mais elles peuvent atteindre 17 m. La couverture neigeuse au sol atteint une épaisseur moyenne de 165 cm au cours de l'hiver, mais elle a déjà atteint 245 cm. De nombreuses installations du parc sont inaccessible d'octobre à mai à cause de la neige. L'administration du parc maintient un rapport sur l'état des sentiers pédestres (voir section Randonnée pédestre ci-dessous) afin d'informer si certains sont fermés à cause de la neige par exemple.

Le maintien de la route Transcanadienne à travers le col Rogers est une constante bataille. En effet, Parcs Canada travaillent avec des équipes du maintien des autoroutes de la province ainsi que des membres des Forces armées canadiennes afin de garder la route ouverte le plus souvent possible. Les Forces armées sont utilisées pour déclencher des avalanches contrôlées avec l'Artillerie royale du Canada opérant des canons Howitzer de 105 mm.

Lecture[modifier]

  • John G. Woods, Au pays des Glaciers : parc national du Mont-Revolstoke et parc national des Glaciers, Vancouver, Douglad and McIntyre,‎ , 150 p. (ISBN 0-88894-5418)

Aller[modifier]

Entrée du parc

Droits d'entrée[modifier]

Pour pouvoir visiter un parc national du Canada, il faut s'acquitter d'un droit d'entrée. Toutes les recettes servent au maintien et à l'amélioration des installations du parc. Notez que, si vous passez plus de quatre jours dans le parc, il est plus avantageux de se procurer la passe annuelle que des passes journalières. Notez également qu'il y a des frais additionnels pour le camping, l'utilisation de l'arrière-pays et la pêche.

Droits d'entrée du parc national des Glaciers
Catégorie Passe journalière Passe annuelle (lève-tôt)* Passe annuelle
Adulte (17 à 64 ans) 7,8 $C 29,4 $C 39,2 $C
Aîné (65 ans et plus) 6,8 $C 25,75 $C 34,3 $C
Jeune (6 à 16 ans) 3,9 $C 14,7 $C 19,6 $C
Famille ou groupe (jusqu'à 7 personnes dans le même véhicule) 19,6 $C 73,5 $C 98,1 $C
* Les passes annuelles « lève-tôt » sont disponibles du 1er mai au 30 juin

En avion[modifier]

L'aéroport important situé le plus près est celui de Calgary à 330 km à l'est du col Rogers. Il faut prévoir de quatre à cinq heures de route à partir de l'aéroport pour se rendre au parc. L'autoroute peut être très achalandée, surtout en été, et seulement la première moitié est une autoroute divisée de quatre voies.

En voiture[modifier]

Le parc est situé sur la route Transcanadienne (la Route 1) entre Golden et Revelstoke à 171 km à l'est de Salmon Arm et 239 km à l'ouest de Canmore en Alberta. C'est en fait la seule voie d'accès du parc. Calgary est situé à environ 4 h de route à l'est et Kamloops 3 h à l'ouest.

La route Transcanadienne traversant le parc par le col Rogers peut être temporairement fermée de décembre à mai, généralement pour une durée de deux heures ou moins, pour effectuer des avalanches contrôlées.

Circuler[modifier]

Carte du parc

Le parc est traversé par la route Transcanadienne qui passe par le col Rogers. La traversée entre Golden et Revelstoke de chaque côté du parc peut être couverte en deux heures, mais vous manquerez alors tous les attraits du parc.

Voir[modifier]

Vue du chaînon Sir Donald à partir du sommet du col Rogers
Canon paravalanche et monument de parachèvement de la route Transcanadienne
  • 1 Col Rogers Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires le sommet est ouvert au public dès la fonte printannière, généralement vers la fin de juin. – Col de montagne et lieu historique national canadien situé au centre du parc. Le col comprend un musée et une aire de service incluant une station-service.
    • Lieu historique national du Col-Rogers Logo indiquant un lien vers le site web  – Le lieu historique est administré par Parcs Canada et est visité par plus de 430 000 personnes par année. Il s'étend sur une longueur de 18 km et comprend les vestiges du chemin de fer du ruisseau Loops au ruisseau Stoney. Il comprend entre autres les vestiges de l'ancienne voir de chemin de fer, de ses ponts en pierre, des pare-avalanches ainsi que quelques vestiges de bâtiments datant de la construction du chemin de fer dans le col. Il est possible de visiter le site pour faire de la randonnée pédestre, dont une partie des sentiers emprunte les anciennes voie de chemin de fer, ainsi que de pique-niquer dans l'une des cinq haltes routières situées dans le lieu historique.
    • Centre de découverte du Col-Rogers (au col Rogers), Logo indiquant un numéro de téléphone +1 250-837-7500 Logo indiquant des horaires Du 19 novembre au 30 avril, à tous les jours, de h à 16 h, mais fermé de 12 h 30 à 13 h 30 du mardi au vendredi ; du 1er mai au 9 juin, à tous les jours de h à 17 h ; du 10 juin au 15 septembre, à tous les jours de h à 19 h ; du 16 septembre au 18 novembre, à tous les jours de h à 17 h ; fermé le 25 décembre. – Petit musée présentant l'histoire du col Rogers situé au cœur du lieu historique national du Col-Rogers. Il a obtenu le titre de meilleur musée des parcs nationaux du Canada par la revue Explore. L'architecture du musée rappelle celle d'un ancien paravalanche ferroviaire. Le centre de découverte sert également de centre d'information pour le parc et il comprend aussi un théâtre ainsi que des expositions sur les avalanches, la faune et l'histoire du secteur. Il s'agit de la seule installation de l'avant-pays qui demeure ouverte durant la saison hivernale.
  • Observation de la nature – De manière générale, vous augmenterez vos chances d'apercevoir des animaux en vous promenant très tôt le matin ou tard dans la journée. La période la plus propice pour observer l'ours noir est de la mi-mai à début juin. Vous pourrez voir des chèvres de montagne toute l'année au-dessus des pare-avalanches de la route, du côté est du col Rogers. Les mois de mai et de juin sont les plus propices pour l'observation des oiseaux. Pour cette dernière, rendez vous dans la vallée de la rivière Beaver.

Faire[modifier]

En été[modifier]

  • Alpinisme – Le secteur du parc est l'un des meilleurs endroits en Amérique du Nord pour l'alpinisme. Il offre différents niveaux de difficulté d'escalade de roche, des sections enneigées et glacées, mais surtout beaucoup de choix pour les alpinistes de niveau intermédiaire. Les bons endroits d'alpinisme dans le parc sont les groupes Bostock et Bonney, les chaînons Van Horne, Purity et Dawson ainsi que le redoubtable chaînon Sir Donald. D'ailleurs, le parc national des Glaciers est reconnu comme étant le lieu de naissance de l'alpinisme en Amérique du Nord. Il y a un service d'inscription volontaire offert au centre du Col-Rogers.
  • Cyclisme, Logo indiquant un numéro de téléphone +1 250-837-7500, courriel :  – Le vélo est un moyen spécial pour découvrir le parc, même pour les cyclistes peu expérimentés. Les cyclistes autorisés sur le tronçon inférieur du sentier de la vallée de la Beaver, du départ du sentier près de la gravière de la vallée de la Beaver jusqu'au pont du ruisseau Grizzly. Il est interdit de pratiquer le vélo sur le sentier de la vallée de la Beaver et sur le sentier Copperstain au-delà du ruisseau Grizzly. Le vélo est également interdit sur le parcours de randonnée pédestre du mont Bald et dans la vallée du Copperstain, en aval du col Copperstain.
  • Pêche Logo indiquant des tarifs 9,8 $C par permis journalier ou 34,3 $C par permis annuel. – Le permis de pêche des parcs nationaux est obligatoire.
  • Spéléologie – Dans les cavernes de Namiku situées entre les parties inférieure et supérieure de la vallée du Cougar dans la chaîne Selkirk à l'ouest du col Rogers. Le réseau de cavernes totalise une longueur de 5,9 km formé de nombreux couloirs et grottes. Pour y accéder, il faut prévoir une marche de 3 à h à partir de l'autoroute sur un sentier qui monte et traverse un couloir de montagnes avant de pénétrer dans la partie supérieure de la vallée ; montant à plus de 800 m d'altitude avant de descendre, puis, de remonter. Les groupes de spéologues campent généralement au col Balu à partir d'où ils peuvent descendre dans la vallée du Cougar, explorer les cavernes, puis regagner le campement dans la même journée. Seuls les groupes qui détiennent un permis de spéologie sont autorisés à campe au col Balu. Vous pouvez vous joinder à une excursion commercial organise ou demander votre propre permis pour une date donnée en communiquant avec le bureau de Parcs Canada à Revelstoke. Notez qu'en plus de ce permis, il faut également posséder un droit d'accès au parc et, si l'on prévoit camper au col Bahu, un permis d'accès à l'arrière-pays.

Randonnée pédestre[modifier]

Le parc est parcouru par environ 130 km de sentiers pédestres dont certains ont plus de 1 000 m de dénivelé. Les sentiers sont ouverts dès que le manteau neigeux le permet, c'est-à-dire à partir de la mi-juin pour les sentiers de l'avant-pays et entre la mi-juillet à la fin de juillet pour ceux de l'arrière-pays. Tous les sentiers demeurent ouverts jusqu'aux premières neiges de l'autonome, c'est-à-dire, généralement, jusqu'à la mi-octobre. Notez que certains sentiers peuvent demeurer fermés plus longtemps s'il y a la présence d'ours ou si la neige a endommagé des trottoirs de bois. À plus haute altitude, c'est-à-dire au-dessus de la limite des arbres, les sentiers peuvent être bloquer par la neige jusqu'en juillet.

  • Rapport sur l'état des sentiers Logo indiquant un lien vers le site web  – Maintenu à jour par l'administration du parc.
Sentiers pédestres du parc national des Glaciers
Nom Niveau Longueur
(aller-retour)
Temps de marche Dénivellation Début du sentier Coordonnées géographies
du début du sentier
Description
Randonnées courtes
Prucheraie Facile 350 m 15 min Minime Promenade d'interprétation traversant une vieille forêt de thuyas et de pruches dans une vallée pluviale. Accessible en fauteuil roulant, par les malvoyants et aux personnes à mobilité réduite, y compris les aînés et les bébés en poussette, puisqu'il n'y a aucun obstacle.
Jardin de rocailles Facile 428 m 30 min Minime Sentier d'interprétation traversant des champs de rochers couverts de mousse et de lichen datant du dernier âge glaciaire. Le sentier traverse l'habitat de l'ours noir et du grizzly et monte jusqu'à un point à partir duquel on peut voir des glaciers et la barrière montagneuse du col Rogers. Il est doté d'escaliers en roche. Il y a des tronçons glissants et abrupts et il faut donc de bonnes chaussures même si le niveau est facile.
Ruisseau Loop Facile 1,7 km 45 min 42 m Au belvédère situé à l'est du camping du ruisseau Loop Sentier d'interprétation suivant une ancienne voie ferrée et relatant l'histoire du chemin de fer. Vous y verrez les pilliers de pierre qui supportaient la voie de l'autre côté de la vallée. Ces ouvrages sont parmi les vestiges de la construction les plus anciens de l'Ouest canadien. Il y a de courts tronçons escarpés.
Rencontre des eaux Facile 1,3 km 30 min Minime Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Promenade en forêt près du confluent de l'Asulkan et de l'Illecillewaet.
1885 Facile 7,2 km h De 1 190 à 1 250 m
(pente douce)
Camping Illecilleweat et camping du ruisseau Loop Sentier d'interprétation le long de la voie ferrée originale du Canadian Pacifique. Sujet aux crues du début de la saison.
Voies abandonnées Facile 2,8 km h Minime Sentier d'interprétation le long de la voie ferrée originale du Canadien Pacifique. Accessible en fauteuil roulant.
Chutes du ruisseau Bear Facile 1,2 km h De 871 à 933 m
(62 m)
À 9 km à l'est du centre de découverte du Col-Rogers (côte est de la Route 1, aucune voie pour virage à gauche pour la circulation en direction ouest, court chemin revêtu menant au point de départ du sentier) 51° 21′ 13″ N 117° 26′ 07″ O / 51.35361, -117.43528 Sentier court qui descend abruptement jusqu'aux chutes du ruisseau Bear.
Lac Marion Modéré 4,4 km 2.5 h 425 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 29″ N 117° 29′ 31″ O / 51.25806, -117.49194 Première partie du sentier de la Crête-Abbott. Ascension abrupte dans la forêt jusqu'au lac Marion.
Randonnées d'une journée
Grand Glacier Modéré 6,4 km 3.5 h 321 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Sentier grimpant sur une pente rocheuse dominée par le glacier Illecillewaet.
Ruisseau Bostock Modéré 15,6 km h 740 m À 4 km à l'est de la limite ouest du parc (côte ouest de la Route 1, aucune voie pour virage à gauche pour la circulation en direction est) 51° 13′ 50″ N 117° 40′ 09″ O / 51.2306, -117.66917 Randonnée modérée dans la forêt pluviale intérieure et la forêt subalpine.
Crête d'avalanche Modéré 8,2 km h 795 m Camping Illecilleweat 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Sentier abrupt menant à un bassin alpin. La crête donne sur le couloir de la route et de la voie ferrée.
Col Balu Modéré 12,8 km h De 1318 à 2 097 m
(779 m)
Centre de découverte du Col-Rogers (côté ouest de la Route 1, voie pour virage à gauche pour la circulation en direction est) 51° 18′ 06″ N 117° 31′ 18″ O / 51.30167, -117.52167 Sentier traversant des couloirs d'avalanche jusqu'à des prés alpins. Vues splendides.
Vallée de l'Asulkan Modéré 13,8 km h 869 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Glaciers, montagnes et chutes. Le sentier se raidit après 4 km.
Prés Hermit Difficile 6,4 km h 819 m À 1,5 km à l'est du centre de découverte du Col-Rogers sur la route Transcanadienne 51° 18′ 50″ N 117° 30′ 46″ O / 51.3139, -117.51278 Montée rapide jusqu'aux prés alpins Hermit qui abritent un camping désigné.
Mont Sir Donald Difficile 10,2 km h 1 008 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Rigoureux parcours d'escalade jusqu'à un bassin alpin en aval du pic. Le sentier a un risque d'éboulement de roches, contactez le personnel du parc pour connaître son état actuel.
Crête des glaciers Difficile 11,4 km h De 1 245 m à 2 203 m
(montée de 958 m)
Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Sentier abrupt menant à une crête avec une vue panoramique spectaculaire sur la roche et la glace de la chaîne Columbia. Il permet d'observer les deux flancs du glacier : la langue géante de l'Illecillewaet à l'est et les parois irrégulières du glacier Asulkan à l'ouest. La crète à proprement dite est une arête ciselée par les glaciers qui descendaient autrefois les vallées des deux côtés.
Rocher Perley Difficile 10,8 km h 1 143 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 49″ N 117° 29′ 31″ O / 51.26361, -117.49194 Randonnée ambitieuse sur un sentier escarpé aboutissant à un point de vue élevé sur le champ de glace Illecilleweat. Le sentier monte en pente modérée jusqu'à ce qu'il traverse la crique Vaux. Il se met alors à grimper abruptement dans la montagne. Après avoir effectuer de nombreux lacets, le sentier aboutit à une pente enneigée très prononcée qui peut être très dangereuse à traverser. Il se peut que vous ayez à utiliser un piolet. Si vous n'en avez pas, il peut être plus sécuritaire de terminer votre ascension à cet endroit. La montée se termine rapidement après cette pente enneigée.
Crête Abbott Difficile 13,6 km 6.5 h 1 029 m Camping Illecillewaet 51° 15′ 29″ N 117° 29′ 31″ O / 51.25806, -117.49194 Sentier traversant la toundra alpine pour émerger sur une crête étroite. En début de saison, prenez le raccourci balisé pour éviter une forte pente enneigée.
Randonnées de plusieurs jours
Vallée de la Beaver Modéré 42 km
(aller seulement)
3 jours 449 m Sentier traversant de vastes étendues de vieille forêt. On peut l'emprunter pour se rendre aux collines Bald par le col Caribou. Le camping sauvage est autorisé après 5 km. Le secteur 20 Mile abrite un camping désigné, au-delà duquel le niveau de difficulté du sentier augmente : certains tronçons sont envahis par la végétation ou ont été emportés par des inondations.
Collines Bald via Copperstain Difficile 16 – 40 km Jusqu'à 4 jours Jusqu'à 1 130 m Sentier menant aux vastes prés alpins des collines Bald. Il y a des campings désignés au col Copperstain, dans le secteur 20 Mile et au col Caribou. Le sentier n'est pas balisé entre le camping du Col-Copperstain et le camping du Col-Caribou. Il faut bien maîtriser les techniques d'orientation et avoir sur soi une carte et une boussole pour le cas où la visibilité serait mauvaise dans les collines Bald. La durée, la distance et le dénivelé varient selon le choix du parcours.

En hiver[modifier]

  • Ski de randonnée Logo indiquant des horaires Mi-novembre à fin avril.

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Le parc comprend trois terrains de camping aménagés offrant un total de 95 emplacements. D'ailleurs, ces campings sont l'un des rares endroits au Canada où il est possible de camper dans un lieu historique national. En effet, ils sont situés tout juste à côté des voies ferrées abandonnées. Il y a également un hôtel de 50 chambres installée près du sommet du col Rogers. Les villes situées à proximité pour trouver de l'hébergement sont Revelstoke et Golden.

Camping[modifier]

Aucune infrastructure de camping du parc n'est maintenue durant la saison hivernale. Aucun camping du parc ne comprend de raccordement pour véhicules récréatifs, de douche ou de buanderie. Il y a moins d'une douzaine d'emplacements qui sont assez grands pour accueillir les autocaravanes et les roulottes à sellette plus grosses. L'attribution des emplacement aux trois terrains de camping s'effectue selon le principe du premier arrivé, premier servi et il n'est pas possible d'effectuer une réservation. Des emplacements sont disponibles à tous les jours si vous arrivez tôt. À l'exception des longues fins de semaine, si vous arrivez en milieu d'après-midi, il vous sera généralement possible d'obtenir l'emplacement de votre choix. Si vous arrivez en soirée et que les campings d'Illicillewaet et du Ruisseau-Loop sont déjà complets, le camping du Mont-Sir-Donald offre des emplacements presque tous les jours durant la saison estivale. L'heure de départ est fixée à 12 h pour tous les campings. Les tarifs pour le camping d'inclue pas les droits d'entrée au parc.

L'utilisation d'une génératrice n'est permise que de 10 h à 20 h. Certains emplacements sont pourvus d'un foyer. Il est seulement permis de faire des feux à camp à ces endroits et il faut se procurer un permis de feu de camp au moment de votre inscription au camping. Les feux de camp sont interdits au camping du Mont-Sir-Donald, mais celui-ci est moins cher. Il faut prendre le bois dans les remises à bois centrales où le bois est déjà fendu et prêt à être utiliser. Celui-ci est gratuit, mais il ne faut prendre qu'un seul chargement par nuit de camping. Il est inutile d'apporter votre propre bois.

  • Camping d'Illecilleweat (Illecilleweat Campground) (à 3 km à l'ouest du sommet du col Rogers) Logo indiquant des horaires Fin juin à fin septembre. Logo indiquant des tarifs 21,5 $C par nuit. – Le plus grand terrain de camping du parc avec 60 emplacements. Le site comprend des toilettes à chasse d'eau, des abris-cuisine en bois rond, des casiers à provisions, du bois de chauffage et de l'eau potable. Il comprend également un poste d'accueil avec personnel. À votre arrivée, choisissez l'emplacement que vous voulez et allez ensuite vous inscrire au poste d'accueil dans les 30 minutes suivant votre arrivée.
  • Camping du Ruisseau-Loop (Loop Brook Campground) (à 5 km à l'ouest du sommet du col Rogers) Logo indiquant des horaires de la fête du Canada à la fête du Travail. Logo indiquant des tarifs 21,5 $C par nuit. – 20 emplacements. Le site comprend des toilettes à chasse d'eau, des abris-cuisine en bois rond, des casiers à provisions, du bois de chauffage et de l'eau potable. Le personnel du camping d'Illecillewaet effectue une visite en début de soirée pour l'inscription des campeurs. Vous devez vous inscrire à un poste d'auto-inscription dans les 30 minutes suivant votre arrivée.
  • Camping du Mont-Sir-Donald (Sir Donald Campground) (à 1 km à l'ouest du camping du Ruisseau-Loop) Logo indiquant des horaires juillet et août. Logo indiquant des tarifs 15,7 $C. – 15 emplacements à l'état naturel. Les feux de camp n'y sont pas permis. Le personnel du camping d'Illecillewaet effectue une visite en début de soirée pour l'inscription des campeurs. Vous devez vous inscrire à un poste d'auto-inscription dans les 30 minutes suivant votre arrivée.
  • Camping sauvage Logo indiquant des tarifs 9,8 $C par personne par nuit ou 68,7 $C par personne pour la saison. – Cinq endroits sont désignés pour le camping dans l'arrière-pays. Le club Parks and the Alpine maintient quatre huttes et cabines alpines pour les randonneurs de l'arrière-pays : la hutte Wheeler, la plus vieille et la plus grande, située près du camping d'Illecillewaet, la hutte Asulka située à 2 100 m du col Asulkan, la hut du col Sapphire, une hutte basique située près du Dome, et la cabine Glacier Circle située dans la vallée de la rivière Beaver. Cette dernière sert de base pour voyager dans les parties sud du parc. Il est interdit d'allumer des feux à ciel ouvert dans l'arrière-pays. Les personnes qui campent dans l'arrière-pays ainsi que les utilisateurs de certains refuges doivent se procurer un permis d'accès à l'arrière-pays disponibles au centre de la découverte du Col-Rogers et au bureau des pars de Revelstoke. Notez que dans certaines circonstances, il est permis de faire du camping sauvage à l'extérieur des sites désignés, renseignez-vous auprès du personnel de Parcs Canada à un centre d'accueil.
  • Camping d'hiver

Respecter[modifier]

Dans la nature, il y a une règle d'or : laissez tous les endroits comme vous les trouvez ou en meilleur état et rapportez tous vos déchets avec vous. Vous pouvez enterrer les déchets humains dans un trou de 15 cm de profondeur à une distance d'au moins 100 m de tout point d'eau, mais il faut rapporter votre papier de toilette et les couches souillées. Il faut également rapporter les restes de nourriture.

Si vous faites de la randonnée pédestre, restez sur les sentiers afin d'éviter de les endommager et évitez de prendre des raccourcis. Les ressources naturelles et culturelles tels que les roches, les fossiles, les artefacts, les cornes, les bois, les fleurs sauvages et les nids sont protégés par la loi et doivent être laissés là où elles se trouvent.

Les animaux de compagnie doivent être gardés en laisse et ils ne sont pas autorisés dans le col Balu.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : +1 877-852-3100 Service de répartition des urgences.
Police : 911
Ambulance : 911
Pompier : 911

Sachez que les téléphones cellulaire ne sont pas fiables dans les montagnes.

Avant de partir en randonnée pédestre :

  • étudiez bien la descriptions des sentier et les cartes
  • vérifiez les prévisions météorologiques et l'état des sentiers
  • dîtes à quelqu'un où vous comptez vous rendre, quand vous prévoyez revenir et qui appeler si vous ne revenez pas

En ce qui a trait à la sécurité par rapport aux animaux sauvages :

  • déplacez vous en groupe et faites du bruit
  • il est interdit de nourrir ou de toucher les animaux et de s'en approcher
  • demeurez à un minimum de 30 à 50 m de la plupart des animaux et à 100 m des ours
  • ayez sur vous de gaz poivré et sachez comment l'utiliser
  • gardez vos animaux de compagnie en laisse en tout temps

En ce qui a trait aux avalanches, sachez qu'elles peuvent se produire lorsqu'il y a une accumulation suffisante de neige sur une pente d'un certain angle. Soyez donc prudent lorsque vous traversez des pentes enneigées ou que vous êtes dans un couloir d'avalanche.

  • Avalanche Canada Logo indiquant un lien vers le site web  – Bulletins, renseignements et formation sur les avalanches (en anglais seulement).

Des avalanches sont déclenchées à titre préventif par des tirs d'artillerie des Forces armées canadiennes sur les pentes près de la route Transcanadienne. Il se peut que des engins non explosés subsistent. Si vous en trouvez, ne les touchez surtout pas et ne les déplacez pas. Contactez le numéro d'urgences ci-contre ou composez le 911.

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Kootenays