Autour du voyage > Voyages thématiques > Parcs > Parcs nationaux d'Amérique du Nord > Parcs du Québec

Parcs du Québec

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les parcs du Québec sont des aires protégées visant la protection et le maintien de la diversité biologique et des ressources naturelles et culturelles du Québec.

Comprendre[modifier]

Le Québec comprend différents types d'aires protégées. Certaines le sont au niveau fédéral et d'autres au niveau provincial. En date du 11 novembre 2013, les aires protégées au Québec couvraient une superficie totale de 152 371 km2, c'est-à-dire environ 9% du territoire de la province. En tout, ce sont plus de 2 500 sites qui sont désignés selon une vingtaine de désignations différentes.

Notez que le Québec nomme ses parcs provinciaux « parc national du Québec », mais qu'il ne faut pas confondre ceux-ci avec les parcs nationaux du Canada qui sont désignés au niveau fédéral. Le territoire québécois comprend deux parcs nationaux et une réserve de parc national désigné au niveau fédéral tandis qu'il comprend 26 parcs nationaux désignés au niveau provincial. La province possède également six réserves de parc national désignées au niveau provincial, toutes situées dans le Nunavik.

Administration[modifier]

Les parcs nationaux du Canada sont gérés par Parcs Canada, une agence du gouvernement fédéral, tandis que les parcs nationaux du Québec sont gérés par la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ), une agence du gouvernement provincial. La SÉPAQ gère également des centres touristiques, des réservec fauniques, l'aquarium du Québec ainsi que l'ancien site du jardin zoologique du Québec. De son côté, Parcs Canada gère également des lieux historiques nationaux du Canada. Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est géré conjointement par Parcs Canada et la SÉPAQ.

Liste[modifier]

Parcs nationaux du Canada[modifier]

  • 1 Parc national de Forillon (en Gaspésie) – Parc protégeant un élément représentatif des falaises, de la mer et des montagnes des monts Notre-Dame. Il comprend de nombreuses colonies d'oiseaux marins ainsi que quelques plantes arctiques rares sous ces latitudes.
  • 2 Parc national de la Mauricie (en Mauricie) – Parc protégeant un élément représentatif des Laurentides. Il comprend des ours noirs, des orignaux et des plongeons huards.
  • 3 Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan (sur la Côte-Nord) – Archipel calcaire au large de la Côte-Nord célèbre pour ses monolithes naturels sculptés par la mer et pour ses plantes rares. Il comprend de nombreuses colonies d'oiseaux marins ainsi que des phoques, des dauphins et des baleines.

Parcs nationaux du Québec[modifier]

Une chute de la rivière Nastapoka dans le parc national Tursujuq
  • 4 Parc national d'Aiguebelle (En Abitibi-Témiscamingue) – Parc protégeant un échantillon représentatif de la ceinture argileuse de l'Abitibi ainsi que les collines Abijévis.
  • 5 Parc national d'Anticosti (Sur l'île d'Anticosti) – Parc abritant près de 133 espèces d'oiseaux, plusieurs troupeaux de cerfs de Virginie, de nombreux phoques communs sans compter les innombrables grottes et canyons le parsemant. Le parc est constitué de quatre secteurs dispersés à travers l'île d'Anticosti. Il comprend la chute Vauréal, haute de 76 m.
  • 6 Parc national du Bic (Au Bas-Saint-Laurent) – Parc comprenant une section découpée de la côte de l'estuaire du Saint-Laurent comptant une douzaine de baies et un relief accidenté culminant au pic Champlain à 346 m d'altitude. On y retrouve le tiers des espèces de plantes vasculaires du Québec, dont plusieurs plantes subarctiques et alpines-arctiques. Il héberge la plus forte concentration de porc-épic d'Amérique de l'Amérique du Nord. Il comprend également des phoques communs, des eiders à duvet et des rapaces. Il comprend aussi une trentaine de sites archéologiques relant l'histoire de l'occupation amérindienne du territoire.
  • 7 Parc national du Fjord-du-Saguenay (Au Saguenay–Lac-Saint-Jean) – Parc situé sur la rivière Saguenay comprenant les falaises du fjord du Saguenay ainsi que les forêts les entourant. Il est le prolongement terrestre du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Il a pour but de protéger le milieu terrestre du fjord qui est considéré comme étant un élément représentatif et exceptionnel de la région naturelle du fjord du Saguenay. Le parc est renommé pour la longue randonnée pédestre.
  • 8 Parc national de Frontenac (En Chaudière-Appalaches) – Parc situé en périphérie du Grand Lac Saint-François protégeant et rendant accessible un élément représentatif de la région naturelle des chaînons de l'Estrie, de la Beauce et de Bellechasse. Il abrite plus de 153 espèces d'oiseaux et près de 30 espèces de mammifères. Le parc est divisé en trois secteurs.
  • 9 Parc national de la Gaspésie (En Gaspésie) – Parc situé en plein centre de la péninsule gaspésienne comprenant une partie des monts Chic-Chocs et McGerrigle et protégeant un échantillon représentatif du massif gaspésien et les éléments exceptionnels que sont le mont Albert, le caribou de la Gaspésie, le saumon atlantique dans la rivière Sainte-Anne et les forêts anciennes. Il possède plus de 25 sommets culminant à plus de 1 000 m, dont le mont Jacques-Cartier, et abrite aussi un troupeau de caribous des bois montagnards d'environ 160 individus génétiquement distinct des autres troupeaux de caribous des bois au Québec. Le parc comprend également l'une des plus grandes concentrations d'orignaux au Québec. Il offre de multiples sentiers pour toutes les catégories de randonneurs. Le parc est compris dans la zone importante pour la conservation des oiseaux des Monts-Chic-Chocs.
  • 10 Parc national des Grands-Jardins (Dans Charlevoix) – Parc constituant l'une des aires centrales de la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix. Il abrite des populations d'orignaux, de caribous, d'ours, de loups et lynx. Le parc est également compris dans la zone importante pour la conservation des oiseaux de Charlevoix.
  • 11 Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie (Dans Charlevoix) – Parc constituant l'une des aires centrales de la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix. Le parc est également compris dans la zone importante pour la conservation des oiseaux de Charlevoix.
  • 12 Parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé (En Gaspésie) – Parc situé sur la pointe de la péninsule gaspésienne et comprenant le célèbre rocher Percé et l'île Bonaventure qui héberge la plus importante colonie de fous de Bassan au monde. Le parc a également été désigné en tant que refuge d'oiseaux migrateurs.
  • 13 Parc national des Îles-de-Boucherville (En Montérégie) – Parc situé sur le Saint-Laurent comprenant un chapelet d'îles. Il est reconnu pour son réseau cyclable, ses circuits en kayak et son golf public. Il comprend des cerfs de Virginie, des renards roux et des écureuils gris.
  • 14 Parc national de la Jacques-Cartier (Dans la région de la Capitale-Nationale) – Parc situé dans la vallée de la rivière Jacques-Cartier possédant plus de 100 km de sentiers pédestres. Il comprend l'une des plus belles vallées glaciaires au Québec où passe la rivière Jacques-Cartier reconnue mondialement pour les descentes en kayak. Il comprend également une forêt boréale dense sur les hauts plateaux du parc.
  • 15 Parc national Kuururjuaq (Dans le Nord-du-Québec) – Parc protégeant la vallée de la rivière Koroc ainsi qu'une partie des monts Torngat. Il comprend le mont D'Iberville, la plus haute montagne du Québec.
  • 16 Parc national du Lac-Témiscouata (Au Bas-Saint-Laurent) – Parc situé à l'est du lac Témiscouata divisé en deux secteurs comprenant un territoire représentatif de la région naturelle des monts Notre-Dame. En plus de bordé le lac Témiscouata, l'un des plus beaux lacs de la région, le parc compte plusieurs plus petits lacs et est traversé par une importante rivière canotable, la rivière Touladi. Il comprend le plus grand ravage de cerf de Virginie du Bas-Saint-Laurent. Il comprend également une forte concentration de sites archéologiques amérindiens parmi les plus anciens du Québec. Grey Owl a ausis vécu sur ce territoire pendant plusieurs mois.
  • 17 Parc national de Miguasha (En Gaspésie) – Parc protégeant un site fossilifère. Il est reconnu comme un site naturel du patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • 18 Parc national du Mont-Mégantic (En Estrie) – Parc comprenant un territoire représentatif de la région naturelle des montagnes frontalières. Il est adjacent à la réserve écologique Samuel-Brisson. Il comprend le mont Mégantic et l'observatoire du Mont-Mégantic, l'observatoire astronomique le plus performant au Canada. Une partie du parc est reconnue comme étant une zone importante pour la conservatoin des oiseaux et le parc comprend également des écosystèmes forestiers exceptionnels.
  • 19 Parc national du Mont-Orford (En Estrie) – Parc comprenant le mont Orford, haut de 853 m, et le mont Chauve, de 600 m. Il comprend également les lacs Fraser et Stukely.
  • 20 Parc national du Mont-Saint-Bruno (En Montérégie) – Petit parc comprenant le mont Saint-Bruno, l'une des collines Montérégiennes, culminant à 218 m et reconnu pour sa grande richesse faunique et florale.
  • 21 Parc national du Mont-Tremblant (Dans les Laurentides) – Deuxième plus grand parc national au Québec et le plus ancien. Il protège un territoire représentatif de la province naturelle des Laurentides méridionales.
  • 22 Parc national des Monts-Valin (Au Saguenay) – Parc comprenant le point culminant de la région, le pic Dubuc, et plusieurs pics à plus de 900 m d'altitude ainsi que le canyon de la rivière Sainte-Marguerite. Il conserve et met en valeur un échantillon représentatif des monts Valin.
  • 23 Parc national d'Oka (Dans les Laurentides) – Parc abritant l'une des plus grandes héronnières au Québec ainsi que le site historique du calvaire d'Oka.
  • 24 Parc national d'Opémican (En Abitibi-Témiscamingue) – Parc assurant la protection d'un paysage caractéristique des Laurentides méridionales.
  • 25 Parc national de Plaisance (En Outaouais) – Parc situé sur la rive nord de la rivière des Outaouais protégeant une partie des marais de cette rivière. Il est aussi une halte migratoire importante pour la bernache du Canada. Il comprend la zone importante pour la conservation des oiseaux de la réserve faunique de Plaisance.
  • 26 Parc national des Pingualuit (Dans le Nord-du-Québec) – Parc le plus septentrial du Québec. Il protège un échantillon de flore et de faune arctique en plus d'un cratère météorique, le cratère des Pingualuit, de 3,4 km de diamètre. Il s'agit d'un cratère âgé d'environ 1,4 million d'années et l'un des mieux conservés de la planète en plus d'être l'un de plus jeunes au Québec.
  • 27 Parc national de la Pointe-Taillon (Au Saguenay–Lac-Saint-Jean) – Parc situé sur les rives du lac Saint-Jean protégeant un échantillion représentatif des basses-terres du Saguenay–Lac-Saint-Jean. En plus de posséder l'un des plages les plus renommées du lac, le parc protège les marais situés entre la rivière Péribonka et le lac. Aucune route n'est présente dans le parc, la meilleure façon de l'explorer est le vélo ou la randonnée pédestre. Le parc possède plusieurs tourbières typiques de la forêt boréale ainsi qu'une population abondante d'orignaux et de castors.
  • 28 Parc national Tursujuq (Dans le Nord-du-Québec) – La plus grande aire protégée du Québec.
  • 29 Parc national de la Yamaska (En Montérégie) – Parc situé aux abords de la rivière Yamaska Nord et autour du réservoir Choinière.

Parc marin[modifier]

Béluga dans le fleuve Saint-Laurent près de Tadoussac
  • 30 Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent – Aire marine protégée située à l'embouchure du fjord de la rivière Saguenay. Il est contigu par sa portion terrestre au parc national du Fjord-du-Saguenay. Il comprend des mammifères marins. Il chevauche en partie la réserve mondiale de la biosphère de Charlevoix.

Réserves de parc national du Québec[modifier]

La rivière George avec le pic Pyramique à droite dans la réserve de parc national des Monts-Pyramides
  • 31 Réserve de parc national Assinica (Au Nunavik) – Aire protégée protégeant l'un des plus importants habitats d'espèces menacées tels que le caribou des bois, écotype forestier, ainsi que le pygargue à tête blanche au point de vue faunique. En ce qui concerne la flore, deux espèces susceptibles d'être menacées ou vulnérables ont été observées dans la réserve : la hudsonie tomenteuse et l'aréthuse bulbeuse.
  • 32 Réserve de parc national de la Baie-aux-Feuilles (Au Nunavik) – Aire protégée protégeant l'un des plus importants estuaires du Nord-du-Québec, celui de la rivière aux Feuilles qui connait des marées de 17 m de hauteur. C'est aussi la seule région du Québec où l'on rencontre des bœufs musqués.
  • 33 Réserve de parc national du Cap-Wolstenholme (Au Nunavik) – Aire protégée située à l'extrême nord du Québec protégeant des falaises et des fjords atteignant des hauteurs de 300 m. Il comprend aussi la troisième plus grande colonie de guillemot de Brünnich en Amérique du Nord.
  • 34 Réserve de parc national des Collines-Ondulées (Au Nunavik) – Aire protégée protégeant une section de la fosse du Labrador. La réserve constitue aussi une zone de transition entre les espèces boréales et nordiques.
  • 35 Réserve de parc national des Monts-Pyramides (Au Nunavik) – Aire protégée protègeant des lignes de rivage laissées par la glaciation du Wisconsin. La réserve comprend aussi une partie de la rivière George.
  • 36 Réserve de parc national des Monts-de-Puvirnituq (Au Nunavik) – Aire protégée comprenant les monts de Puvirnituq qui sont une chaîne de collines parallèles formée par le plissement successif de l'écorce terrestre.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont une esquisse et ont besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information pour être réellement utile. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Parcs nationaux d'Amérique du Nord