Aller au contenu

Télécharger le fichier GPX de cet article
46.156111-72.911111
De Wikivoyage

Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Information
Pays
Région
Catégorie UICN
Lac(s)
Cours d'eau
Superficie
Localisation
Site officiel

Le Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre (RMBLSP) est une Réserve de Biosphère reconnue en 2000 par l'UNESCO. Son territoire chevauche le fleuve Saint-Laurent, ayant le lac Saint-Pierre comme point central, dans la province de Québec, au Canada.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

Lac Saint-Pierre

D'une longueur de 32 km (excluant les îles de Sorel) et d'une largeur de 14 km, le lac Saint-Pierre constitue un élargissement du fleuve Saint-Laurent. Ce lac est situé entre Sorel-Tracy et Trois-Rivières; donc en aval de Montréal et en amont de la ville de Québec. La fin du lac constitue le début de l'estuaire du Saint-Laurent. Ce lac naturel couvre 353 km2. Son altitude est de 3,3 m au-dessus du niveau de la mer. Sa profondeur moyenne est de 3 m; sa profondeur maximale de 11,3 m.

Ce lac est surtout alimenté par les rivières suivantes: Saint-Laurent (fleuve), Yamaska, Saint-François, Nicolet, Maskinongé, Rivière du Loup et Yamachiche. Situé au nord-est, son émissaire s'avère être l'estuaire du Saint-Laurent. Ce lac fait partie de la voie maritime du Saint-Laurent.

Le lac est reconnu comme une réserve naturelle (incluant son littoral, les îles et les zones humides) comme site Ramsar et réserve de biosphère. Cette reconnaissance est basée les nombreux marais ou zones humides qui composent ce territoire; ces zones sont fréquentées par la sauvagine et des millions d'oiseaux migrateurs qui y font une halte au printemps et à l'automne. En sus, une des plus grandes héronnières connues en Amérique du Nord est située sur la Grande Île dans l'archipel du Lac Saint-Pierre constitue. Les spécialistes de la faune dénombraient en 2018 près de 600 nids construits notamment par de grands hérons, des bihoreaux gris et de grandes aigrettes.

Le lac Saint-Pierre s'avère la plus vaste plaine inondable en eaux douces du Québec. La topographie régionale très plane, combiné aux fortes variations saisonnières et interannuelles du niveau d’eau du fleuve, engendre de grandes fluctuations au niveau de la superficie inondée. La contribution des tributaires est la plus grande cause de ces variations. La plaine inondable du lac Saint-Pierre a été identifiée comme zone d’étude pour répondre à la priorité de la conservation des milieux humides et hydriques dans le cadre du Plan de gestion intégrée régional (PGIR) issu de la Table de concertation régionale du lac Saint-Pierre (TCRLSP). Cette plaine inondable représente une superficie de 71 753 ha, dont 32 % (22 902 ha) constituent des milieux humides.

Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

La dénomination de la réserve de la RMBLSP peut porter à confusion quant à son étendue. Le territoire de la RMBLSP n'est pas exclusif au lac Saint-Pierre et à ses municipalités riveraines. Le territoire de la RMBLSP inclut toutes les MRC qui communiquent avec le lac.

Cette réserve RMBLSP s’étend sur une superficie de 7 394 km² comprenant le lac Saint-Pierre, et couvre six municipalités régionales de comté (MRC), la ville de Trois-Rivières, 73 municipalités ainsi que deux communautés W8banakiak (Odanak et Wôlinak), et quatre régions administratives soient:

La vocation de la RMBLSP est centrée vers la conservation et le développement durable de l’entièreté du territoire, peu importe la distance de chaque partie du territoire avec le lac Saint-Pierre.

Le territoire de la RMBLSP s’étend sur deux provinces naturelles :

  • les Laurentides méridionales (au nord-ouest), constituées d’un ensemble de basses collines, de plateaux et de dépression (variant entre 200 m et 450 m d’altitude). Cette région comporte des massifs élevés (altitude variant entre 600 m et 1 000 m). Plusieurs affleurements rocheux se retrouvent au sommet de ces massifs;
  • les Basses-terres du Saint-Laurent (au sud), soit une formation composée de roches sédimentaires entourées de dépôts marins de l’ancienne mer de Champlain, de dépôts glaciaires et de tourbières. La fertilité des Basses-terres du Saint-Laurent fait en sorte que l’agriculture est présente sur une très grande partie de la RMBLSP.

Histoire[modifier]

Paysage[modifier]

Flore[modifier]

Faune[modifier]

Selon le Registre des aires protégées au Québec, le territoire de la RMBLSP comprenait en 2022 près de 143 aires protégées sous une désignation officielle: - 68 habitats fauniques (49 060 ha), - 31 milieux naturels de conservation volontaire (1 784 ha), - 20 refuges biologiques (2 688 ha), - 12 réserves naturelles reconnues (357 ha), - 4 réserves écologiques (1 755 ha), - 4 zones d’importance pour la conservation des oiseaux (ZICO), - 2 refuges fauniques (406 ha), - 2 habitats d’une espèce floristique menacée ou vulnérable (29 ha), - 1 refuge d'oiseaux migrateurs (3 009 ha) - 1 réserve nationale de faune (298 ha), - 1 écosystème forestier exceptionnel (204 ha), - 1 réserve de biodiversité projetée (19 106 ha).

Aller[modifier]

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

La partie nord du territoire de la RMBLSP est caractérisée par la présence de nombreux plans d'eau, montagnes et forêts; il s'agit ainsi d'un environnement favorable au développement de la villégiature et la foresterie.

Événements[modifier]

  • Passage des oiseaux migrateurs – Les grands oiseaux migrateurs, tels les bernaches et les oies blanches, font une halte dans le territoire de la réserve RMBLSP, soit sur les plans d'eau ou sur les terres agricoles. Cette halte migratoire attire de nombreux visiteurs qui viennent y admirer la faune ailée.
  • Coloris des feuillues en automne – Annuellement, généralement autour de la fin de septembre jusque vers la fin d'octobre, les feuillus changent de couleurs engendrant ainsi des panoramas bucoliques.
  • Couverture de neige – Annuellement, de décembre à mars, le territoire de la RMBLSP est recouvert de neige: ce qui permet des activités de plein air d'hiver: quads/autoneiges, raquettes à neige, ski de randonnée, patinage, pêche blanche (sur la glace)...
  • Saison des sucres – Annuellement, lors de la fonte des neiges, les exploitants d'érablière entaillent les érables afin d'en récolter la sève soit par un système de tubulure ou par ramassage à la chaudière. La sève est versée dans un grand réservoir, puis s'écoule lentement vers un grand poêle spécialisé à faire bouillir l'eau d'érable pour en produire du sirop. Beaucoup d'érablières offrent au public des produits dérivés de l'érable (sirop, tire d'érable, bonbons, desserts à saveur d'érable) et des services tels des repas à la cabane-à-sucre.

Faire[modifier]

Le territoire de la RMBLSP s'avère une destination convoitée des visiteurs notamment à cause de ses attraits naturels dont le lac Saint-Pierre qui comporte un archipel comptant 103 îles à son entrée, ses chenaux, sa faune ailée, sa faune aquatique... Le territoire du RMBLSP constitue une halte naturelle pour les grands oiseaux migrateurs. Ces caractéristiques attirent les visiteurs qui y pratiquent en saison estivale une variété d'activités nautiques (navigation de plaisance, bateau à voile, baignade, natation, ski nautique, pêche, chasse à la sauvagine, observation de la nature, chasse photographique, ornithologie). En hiver, la pêche sportive sur la glace est renommée, particulièrement dans la grande baie de Pointe-du-Lac où un village de cabanes à pêche est aménagé pour être opérationnel en janvier et février, selon le climat. Ce village est desservi par des pourvoyeurs.

Acheter[modifier]

Dans la zone riveraine, tout autour du lac Saint-Pierre, les utilisateurs ont accès à plusieurs pourvoyeurs de produits et services récréotouristiques, notamment: marinas, débarcadères, rampes de mise à l'eau, quais, pourvoiries, stations d'essence maritimes, service de croisières. À proximité, ils ont aussi accès à des services d'hôtellerie, camping, restaurants, dépanneurs, épiceries, magasins d'articles de sports.

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Gîte[modifier]

Camping[modifier]

Communiquer[modifier]

Aux environs[modifier]

Routes via Réserve mondiale de la biosphère du Lac-Saint-Pierre
Vaudreuil-DorionBrossard W  E  Contrecoeur (et un segment dan Bécancour) → Sorel-Tracy
MontréalYamachiche W  E  Saint-MauriceQuébec
ShawiniganSaint-Étienne-des-Grès N  S  BécancourDrummondville
Salaberry-de-ValleyfieldBrossard W  E  Sorel-TracyLévis
MontréalYamachiche W  E  ChamplainQuébec
ShawiniganNotre-Dame-du-Mont-Carmel N  S  Terminus
Sainte-CroixSainte-Sophie-de-Lévrard W  E  Saint-Célestin (Village)Pierreville
BécancourSaint-Sylvère N  S  DaveluyvilleSaint-Valère
BécancourPrinceville N  S  NantesSaint-Augustin-de-Woburn


  • 1 Bécancour Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Chaque localité regroupée dans Bécancour offre des joyaux patrimoniaux du patrimoine bâti, des circuits patrimoniaux, des espaces naturels pour pratiquer des activités de plein air, des tables gourmandes, de l'agrotourisme, les berges du fleuve... sur la route des navigateurs, sa villégiature, ainsi qu'une programmation d'événements et d'activités en toutes saisons.
  • 2 D'Autray Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – MRC de la région de Lanaudière ayant une riche histoire. Grâce à sa zone riveraine, sur la rive nord-ouest du fleuve Saint-Laurent et le grand archipel au sud-ouest du lac Saint-Pierre, la villégiature et les activités nautiques (surtout la navigation de plaisance) sont dominants.
  • 3 Maskinongé Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une MRC du sud-ouest de la Mauricie offrant une diversité d'infrastructures et d'activités récréotouristiques, en toutes saisons: activités nautiques (navigation de plaisance, baignade, pêche, chasse, observation des oiseaux migrateurs), activités terrestres (randonnées pédestres, vélos, escalades), activités sportives (compétitions sportives), activités socio-culturelles (musées, théâtres, circuits historiques, croisières...). Elle offre aussi la villégiature, ainsi que de grands événements: festivals.
  • 4 Nicolet-Yamaska Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – MRC riveraine de la rive sud du lac Saint-Pierre. Elle se caractérise notamment par le magnifique fleuve Saint-Laurent, la rivière Yamaska, la rivière Nicolet et l'archipel du Lac Saint-Pierre et ses 103 îles, lesquelles offrent un environnement sauvage bucolique, favorable aux activités nautiques (navigation de plaisance, pêche, baignades, observations de la faune ailée).
  • 5 Pierre-De Saurel Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Constituée en 1979, cette MRC (jadis désignée MRC du Bas-Richelieu jusqu'en 1981) coordonne l'aménagement, le développement et l'occupation du territoire. L'offre d'infrastructure et de services récréotouristique y est développé surtout en bordure de la rivière Richelieu et du fleuve Saint-Laurent (notamment le lac Saint-Pierre).
  • 6 Trois-Rivières Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Trois-Rivières est la capitale de la Mauricie; elle est une ville culturelle (expositions, spectacles, musées, arts de tous genres, de musiques, de poésies), gourmande (hôtellerie, restauration, salles à manger), sportive (nombreuses infrastructures pour les randonnées pédestres, à vélos), fluviale (Vieux-Ports, marinas, croisières sur le fleuve, navigation de plaisance, activités nautiques), d'hébergement (hôtels, motels, auberge, B&B, campings... Le Vieux-Trois-Rivières constitue le centre historique de la ville; il comporte une cinquantaine de bâtiments institutionnels et résidentiels déclarés "site patrimonial" en 1964 par le gouvernement du Québec.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de ce parc est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Mauricie