Télécharger le fichier GPX de cet article

Route royale

De Wikivoyage
Eurasie > Europe > Route royale d'Artagnan
Aller à : navigation, rechercher
Pour les autres lieux du même nom, voir Route royale (homonymie).
Route Royale
Horseicon.svg
Le château de Castelmore, lieu de naissance de d'Artagnan
Le château de Castelmore, lieu de naissance de d'Artagnan
Information
Départ
Arrivée
Longueur

Pays
Régions
Site officiel

La route royale est le principal des six itinéraires équestres de la route européenne d'Artagnan.

Comprendre[modifier]

L'itinéraire emprunté complètement balisé est accessible aux cavaliers, aux attelages, aux VTT ainsi qu'aux piétons. Son tracé est implanté afin de concilier au mieux l'accès aux chevaux avec les contraintes historiques. Il est établi afin d'avoir un lieu d'hébergement acceptant les chevaux maximum tous les trente kilomètres et à trois kilomètres maximum de cet itinéraire. Cependant, il faut se rendre compte que pour visiter les lieux en rapport avec la vie de d'Artagnan dans les grandes villes, celles-ci étant en général interdites aux chevaux et imposant des contraintes à la circulation des attelages, il faudra utiliser un autre moyen de déplacement depuis un lieu d'hébergement proche.

Étapes[modifier]

Parcours principal[modifier]

En France France[modifier]

  • 1 Lupiac—  Localité de naissance de d'Artagnan (château de Castelmore) entre 1611 et 1615. On peut aussi y voir le musée d'Artagnan et sa statue équestre sur la place d'Artagnan.
  • 2 Auch—  C'est en même temps que son ami François de Montlezun, seigneur de Besmaux près d'Auch, que d'Artagnan est entré chez les mousquetaires du Roi. Il a sa statue en pied au milieu de l'escalier monumental.
  • 3 Lectoure
  • 4 Bergerac
  • 5 Chambord—  Le château embellit par Louis XIV qui y fait, entre 1650 et 1685, neuf séjours, parfois accompagné de toute sa cour et de la troupe théâtrale de Molière. Il est dès lors plus que certain que d'Artagnan, en tant que mousquetaire attaché à la protection du roi, y séjourna également.
  • 6 Saint-Dyé-sur-Loire—  L'église Saint-Dyé. D'artagnan raconte dans ses mémoires ses mésaventures arrivées dans cette ville dont celle d'avoir été enfermé par inadvertance dans la « chambre des bedeaux » (sacristie) de l'église.
Itinéraire Ouest Itinéraire Est
  • 7 Versailles—  Le château qui, à partir de 1664, devint la résidence principale de Louis XIV et où le roi chargea, comme d'accoutumée, d'Artagnan de nombreuses missions qui réclament diligence et discrétion. C'est aussi au château que résidait notre mousquetaire entre 1666 et 1667 alors qu'il était « Capitaine des petits chiens du Roi courant le chevreuil ».
  • 8 Paris—  Les lieux fréquentés par d'Artagnan sont innombrables. Citons le palais du Louvre, résidence principale de Louis XIII puis, au début de son règne, de Louis XIV ; l'hôtel particulier occupé par d'Artagnan au no 1 de la rue du Bac alors qu'il est capitaine-lieutenant de la 1re compagnie des Mousquetaires ; l'îlot de la même rue du Bac entre les nos 13 à 17 qui était le casernement des mousquetaires gris et où il a vraisemblablement croisé Athos, Porthos et Aramis, tous trois mousquetaires du Roi à la même époque ; le quartier du Marais qu'il fréquentait assidument et où il rencontra sa future épouse Charlotte de Chanlecy de Saint Croix ainsi que la Bastille où il fut le geôlier de Nicolas Fouquet pendant son procès et où son ami d'enfance François de Montlezun était gouverneur.
  • 9 Chantilly—  Le château, principale demeure de la maison de Condé, sauf entre 1652 et 1659 ou le domaine est confisqué suite à la Fronde contre la royauté du Grand Condé.
  • 14 Compiègne—  Le châteauLouis XIII aimait séjourner et qui devint un des trois châteaux, avec Versailles et Fontainebleau, où Louis XIV réunissait son Conseil. C'est aussi à Compiègne que, à partir de 1666, Louis XIV organisait ses grandes manœuvres militaires. Il est plus que vraisemblable que d'Artagnan séjourna aussi à Compiègne, soit comme mousquetaire attaché à la protection du roi, soit comme simple militaire.
  • 15 Amiens—  Les jardins du palais épiscopal qui fut, le , le théâtre de l'affaire Buckingham. Louis XIII installât deux fois son quartier général à Amiens : en 1636 d'abord lors du siège de Corbie et ensuite en 1640 lors du siège d'Arras. Si d'Artagnan n'était pas encore mousquetaire en 1625, il est devenu cadet de la Garde française vers 1630 et a participé avec certitude au siège d'Arras de 1640.
  • 16 Arras (hébergement des chevaux à Mont-Saint-Éloi)—  D'Artagnan participa aux deux sièges d'Arras, en 1640 d'abord et en 1654 ensuite. À noter que la citadelle construite par Vauban entre 1668 et 1672 est postérieure à ses deux évènements.
  • 17 Lille (hébergement des chevaux à Chemy ou à Phalempin)—  La citadelle de Vauban bien que d'Artagnan, en tant que gouverneur militaire de la cité, séjourna d'avril à décembre 1672 en ville ; la citadelle, en construction, ne fut terminée qu'en 1673. Avant cela, il participa en 1667 au siège de la ville où il se distingua en particulier pendant la nuit du 29 au 30 août où, à la tête de sa brigade, il parvint à semer la panique et à rompre les escadrons de l'avant garde du comte de Granville venu au secours des assiégés. C'est à Templemars, dans la banlieue sud de Lille, que d'Artagnan passa la dernière nuit de sa vie en France. C'était en mai 1673 au relais des diligences, dont les bâtiments existent toujours, lors du bivouac de la 1re compagnie des Mousquetaires en route vers le siège de Maastricht. C'est aussi dans l'ancien couvent des sœurs-bénédictines de Templemars, qu'Alexandre Dumas localise Anne de Breuil, alias Milady de Winter, alors qu'elle n'est qu'une jeune religieuse.

En Belgique Belgique[modifier]

  • 18 Belœil—  Le château et son parc qui sont la possession de la Maison de Ligne depuis 1394. Lamoral Ier de Ligne qui était un diplomate avisé au service des archiducs Albert et Isabelle fut mêlé à la tractation de divers dossiers avec les représentants politiques de Louis XIII. Son petit fils Claude-Lamoral Ier de Ligne, également diplomate, participât aux deux sièges d'Arras de 1640 et de 1654 mais dans le camps opposé aux Français.
  • 19 Binche (hébergement des chevaux à Buvrinnes)—  Les anciens remparts médiévaux que Louis XIV visitât en lors d'un voyage d'agrément. En tant que capitaine-lieutenant de la 1re compagnie des Mousquetaires, d'Artagnan l'accompagnait peut-être.
  • 20 Profondeville—  Passage de la Meuse, l'armée de Louis XIV passa par ici en 1692, donc après la mort de d'Artagnan, en route pour le siège de Namur. Possibilité de faire un petit détour jusqu'aux jardins d'Annevoie-Rouillon via le GR 216.
  • 21 Modave (possibilité de longer les chevaux sur le parking du château et hébergement de ceux-ci à Pont-de-Bonne)—  Le château où l'on peut toujours voir fonctionner la première machine destinée à remonter l'eau, inventée et créée en 1668 par Rennequin Sualem et restaurée depuis, afin de faire parvenir l'eau du Hoyoux, cinquante mètres plus bas, au château et aux fontaines du jardin. C'est aussi Sualem qui, entre 1681 et 1682, construisit le gigantesque dispositif de pompage des eaux de la Seine afin d'alimenter les jardins du château de Marly et ceux du parc de Versailles. À l'époque du siège de Lille en 1672, le château était la demeure du comte de Granville dont l'avant-garde fut mise en déroute par d'Artagnan tandis qu'en 1682, il devint la propriété de Maximilien-Henri de Bavière chez qui Mazarin, aidé par d'Artagnan, s'était réfugié dans sa résidence de Brühl en 1651.
  • 22 Stoumont—  Virage plein Nord vers Maastricht. À voir, le château de Froidcourt (sans aucune relation avec d'Artagnan).
  • 23 Visé—  En route pour le siège de Maastricht, l'armée de Louis XIV bivouaquât du 13 au dans le quartier de « Devant-le-Pont » et le roi longeait voie de Hallembaye (actuelle avenue Franklin Roosevelt) dans la maison d'un certain Antoine Houbart. Alors gouverneur militaire de Lille, d'Artagnan n'était pas présent.

Au Pays-Bas Pays-Bas[modifier]

Extension[modifier]

En Allemagne Allemagne

Parler[modifier]

Circuler[modifier]

Stars305.svg
L'article sur cet itinéraire est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Europe