Autour du voyage > Conseils médicaux > Salmonellose

Salmonellose

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Clause de non-responsabilité médicale Wikivoyage n’est pas un médecin : l’information à caractère médical fournie sur Wikivoyage est, au mieux, de nature générale et ne peut se substituer à l'avis d’un professionnel de la santé légalement habilité.
plus...
Salmonellose
Illustration datant de 1939 montrant les différents moyens de pollution de l'eau par les bactéries.
Illustration datant de 1939 montrant les différents moyens de pollution de l'eau par les bactéries.
Information
Région(s)
Cause
Vecteur
Contagiosité
CIM-10 A02.0
CIM-9 003.0
Prophylaxie :
* vaccin Pas fait non
(sauf pour S. typhi
et S. paratyphi)
* médication Pas fait non
Thérapie : Fait oui
Localisation
Zones géographiques de prévalence de la salmonellose.
Zones géographiques de prévalence de la salmonellose.
Wikivoyage ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Une salmonellose est une maladie infectieuse provoquée par une entérobactérie du genre salmonelle (Salmonella). Les formes les plus graves sont la paratyphoïde provoquée par Salmonella paratyphi et, surtout, la typhoïde provoquée par Salmonella typhi.

Comprendre[modifier]

C'est le manque d'hygiène, et plus particulièrement celle apportée à la nourriture, qui est la principale cause de la propagation de ces maladies diarrhéiques.

Chaque année, des cas de salmonellose sont enregistrées de par le monde. Ainsi, en 2012, une épidémie a touché 1 060 personnes aux Pays-Bas et une centaine aux États-Unis avec, en cause, du saumon fumé conditionné par la firme néerlandaise Foppen. Toujours en 2012 et aux États-Unis, plus de 1 100 cas ont été recensés avec, en cause, de la viande de poulet, de dinde et du thon. Depuis cette année 2012, les cas recensés sont en diminution grâce aux efforts des organismes de santé publique. Cependant, pour le premier semestre 2014, 22 cas ont été identifiés au Canada avec, en cause, de la viande de serpent d'élevage.

Les salmonelloses sont généralement bénignes, ne provoquant qu'une gastro-entérite sans sepsis et sans conséquence. Un adulte sain doit en ingérer de 100 000 à 100 000 000 pour déclencher une infection. Seules Salmonella typhi et Salmonella paratyphi peuvent provoquer des formes graves de salmonellose, à savoir respectivement la typhoïde et la paratyphoïde.

Localisation[modifier]

Les salmonelles, qui sont capables de survivre plusieurs semaines en milieu sec et plusieurs mois dans l'eau, se trouvent, le plus souvent, dans les milieux aquatiques pollués par les excréments d'animaux. Ceci est particulièrement vrai en Afrique subsaharienne, en Asie centrale, en Asie du Sud (plus particulièrement dans les pays hindouiste comme l'Inde), en Asie du Sud-Est et, dans une moindre mesure, en Amérique du Sud (surtout la Bolivie) et dans les Balkans. Cependant, des épidémies sont susceptibles de ce déclencher n'importe où sur terre suite à une mauvaise qualité sanitaire de la nourriture.

Protection contre le vecteur[modifier]

Le vecteur étant les matières fécales animales ayant souillé l'eau ou la nourriture, la principale protection consistera à :

  • tenir les lieux de préparation des repas et les réfrigérateur dans un état impeccable de propreté ;
  • peler les fruits et légumes, éviter le lait non pasteurisé, les œufs crus, les crudités et la viande insuffisamment cuite, cuire les aliments à plus de 65 ° C pendant au moins cinq à six minutes, la viande hachée surgelée doit être cuite sans décongélation préalable ;
  • ne pas avaler de l'eau non alimentaire lors d'une promenade ou d'une baignade dans la nature ;
  • dans les pays dits « pauvres » ne boire que des boissons décapsulées devant vous sinon de l'eau qui aura été impérativement bouillie ou purifiée par adjonction de pastille de chlore, éviter les glaçons, pratiquer de même pour le brossage des dents ;
  • se laver les mains au savon avant chaque repas, avant et après être allé aux toilettes ou avoir changé un nourrisson, sinon utiliser un gel désinfectant pour les mains ;
  • ne pas manipuler, sans gants, un animal sauvage ou domestique mort ou visiblement malade.

Protection contre la bactérie[modifier]

Un vaccin à souche vivante atténuée et un vaccin inactivé existent contre les deux formes de salmonelloses les plus graves que sont la typhoïde et la paratyphoïde. Un vaccin à souche vivante atténuée contre Salmonella Enteritidis, responsable de la majorité des salmonelloses existe uniquement pour la volaille ; cependant un candidat vaccin destiné aux humains est en phase de test depuis 2013.

Le corps humain possède en lui des sucs gastriques dont l'acidité est capable de détruire un grand nombre des germes pathogènes ingérés. Le système immunitaire va aussi secréter des anticorps dirigés contre les antigènes de la bactérie.

Diagnostic[modifier]

Symptômes[modifier]

Après la période d'incubation qui varie de 12 à 48 h pour la plupart des salmonelles, les principaux symptômes communs sont :

  • diarrhée avec déshydratation ;
  • fièvre et céphalée ;
  • crampes abdominales, nausées, vomissements ;
  • sang dans les selles ;
  • vision floue et pertes de connaissance brèves.

Signes cliniques[modifier]

Test XLD montrant la présence de sulfure d'hydrogène (couleur noire) due à Salmonella et de décarboxylation (couleur jaunâtre) due à Escherichia coli.

L'examen clinique montrera une gastro-entérite et plus particulièrement une entérocolite. Une hémoculture du sang veineux et, mieux, une coproculture des selles révéleront souvent la présence de la bactérie. Une sérologie, appelée test de Widal, permet de déterminer la présence des anticorps dirigés contre les antigènes de la bactérie sans toutefois distinguer une infection actuelle d'une atteinte ancienne et guérie ni exclure de fausses réactions positives dues, par exemple, à la malaria, un sepsis ou à un désordre immunologique. Enfin, un test appelé TSI montre un précipité noir au milieu de l'éprouvette affichant la production de sulfure d'hydrogène propre aux bactéries du genre Salmonella et un test appelé XLD montre aussi cette présence de sulfure d'hydrogène.

Thérapie[modifier]

Après la période d'incubation, la période d'invasion et celle d'état durent, ensemble, environ quatre à sept jours et un adulte en bonne santé guérira le plus souvent, sauf pour les formes graves, sans autre traitement thérapeutique qu'un antipyrétique pour lutter contre la fièvre. Chez les nourrissons et les jeunes enfants, plus sensibles dès une dose infectieuse plus minime reçue, un soluté de réhydratation, par voie intraveineuse si nécessaire, pour compenser la perte de liquide due à la diarrhée sera aussi administré.

Cependant, aucun test clinique ne permettant de préciser avec certitude quelle salmonelle est responsable de l'infection, le médecin prescrira un antibiotique à prendre pendant 10 à 15 jours. En première intention, chez l'adulte, un fluoroquinolone ou de la ceftriaxone sera le plus souvent utilisé tandis que chez les enfants de moins de quinze ans, l'association co-trimoxazole ou de l'ampicilline sera souvent préférée.

Conséquences possibles[modifier]

Après guérison, un petit pourcentage des individus continuent à héberger des salmonelles, essentiellement au niveau de la vésicule biliaire, surtout s'ils sont atteints de lithiase biliaire ou de cholécystite. Celles-ci sont excrétées épisodiquement dans les selles et peuvent être donc à l’origine de cas secondaires.

Remarques[modifier]

  • Les salmonelloses sont sur la liste des maladies infectieuses à déclaration obligatoire en Belgique, en France, au Québec, en Suisse.
  • Les femmes enceintes, les nourrissons et les jeunes enfants, les personnes de plus de soixante ans et les personnes qui ont des maladies provoquant des déficiences immunitaires, tels le SIDA ou la leucémie, sont plus sensibles aux bactéries du genre Salmonella.
  • Les personnes atteintes de drépanocytose y sont aussi plus sensibles.

Informations complémentaires[modifier]

  • Thèmes de santé, Sécurité sanitaire des aliments Logo indiquant un lien vers le site web  – La page consacrée à la sécurité sanitaire des aliments sur le site de l'OMS.
  • Salmonellose Logo indiquant un lien vers le site web  – La page consacrée à la salmonellose sur le site de l'Institut Pasteur.

Voir aussi[modifier]

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Conseils médicaux