Télécharger le fichier GPX de cet article
44.837777777778-0.57944444444444Map mag.png

Eurasie > Europe > France > Sud-Ouest de la France > Nouvelle-Aquitaine > Aquitaine > Gironde > Bordeaux

Bordeaux

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bordeaux
​(Bordèu)
La place de la Bourse
La place de la Bourse
Informations
Pays
Région
Cours d'eau
Superficie
Population
Population de l'agglomération
Densité
Code postal
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Bordeaux est une ville du Sud-Ouest de la France, préfecture de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine.

Comprendre[modifier]

Histoire[modifier]

Climat[modifier]

Bordeaux
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C
10.1
3.1


11.7
3.3


15.1
5.4


17.3
7.4


21.2
11.0


24.5
14.1


26.9
15.8


27.1
15.7


24.0
12.9


19.4
10.4


13.7
6.1


10.5
3.8



87 72 65 78 80 62 50 56 84 93 110 106
Temp. max. annuelles moyennes en °C
18.5
Temp. min. annuelles moyennes en °C
9.1
Précipitations annuelles en mm
944
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm
Source:[1], [2]

Le climat de la Gironde, de type océanique aquitain, se caractérise à Bordeaux par des hivers doux et des étés chauds. Les précipitations sont fréquentes et réparties tout au long de l'année avec 944,1 mm d'eau et environ 124 jours pluvieux par an. L'été, les précipitations sont souvent dues à des orages. Le record de précipitations sur 30 minutes en France a été enregistré à Bordeaux le avec 88 mm.

L'hiver est doux en raison de sa proximité avec l'océan et notamment le Golfe de Gascogne qui joue un rôle de régulateur thermique. La neige est rare, elle ne tombe pas plus de deux fois pendant l'hiver et ne tient que brièvement au sol. Il se peut qu'il ne neige pas durant toute une année voire plus (dernier épisode neigeux ).

Les températures moyennes sont de 6,6 °C en janvier et de 21,4 °C en août avec une moyenne annuelle de 13,8 °C. Bordeaux connaît en moyenne 22,5 jours en été où les températures dépassent les 30 °C. Des températures extrêmes peuvent aussi être observées comme lors de l' où la température a atteint 40,7 °C. Ce même été, il y a eu 12 jours consécutifs où les maximales ont atteint ou dépassé les 35 °C. Bordeaux bénéficie d'un ensoleillement élevé dépassant 2 000 heures de soleil par an et jusqu'à 2 200 heures sur le littoral.

Bordeaux a un climat de type Cfb (océanique) mais presque Cfa (océanique chaud) avec comme record de chaleur 41,9 °C en 1892 (des doutes existent car les relevés météo n'étaient pas encore très précis) et plus récemment 41,2 °C le et comme record de froid -16,4 °C le . La température moyenne annuelle est de 13,8 °C.


Office de tourisme[modifier]

  • 1 Office de Tourisme de Bordeaux (Centre ville) Logo indiquant un lien vers le site web 12 Cours du 30 Juillet, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 00 66 00
  • 2 Office de Tourisme de Bordeaux (Gare Saint-Jean) Logo indiquant un lien vers le site web Rue Charles Domercq, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 91 64 70
  • 3 Bordeaux Patrimoine Mondial Logo indiquant un lien vers le site web 2-8 Place de la Bourse, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 48 04 24

Aller[modifier]

En avion[modifier]

1 Aéroport de Bordeaux-Mérignac Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Mérignac (A l'ouest de la ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 34 50 50 – Relié aux principales villes de France, d'Europe, ainsi que certains départements d'outre-mer et autres destinations. Une navette et une ligne de bus urbain assurent la liaison vers le réseau TBC et la gare Saint-Jean.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

2 Gare de Bordeaux-Saint-Jean Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (C) Gare Saint-Jean) – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France C'est la plus grande gare d'Aquitaine. Une ligne TGV relie Paris à Bordeaux en environ h de voyage.

En autocar[modifier]

Diverses lignes Eurolines desservent Bordeaux depuis le reste du continent européen mais aussi du Maroc.

En voiture[modifier]

Les autoroutes A10 (depuis Poitiers et Paris...), A62 (Toulouse...), A63 (Biarritz et Espagne...) et A89 (Lyon et Clermont-Ferrand...) ont leur point d'origine à Bordeaux, il suffit de les suivre jusqu'au bout pour arriver à Bordeaux.

Circuler[modifier]

En transport en commun[modifier]

Transports Bordeaux Métropole (TBM) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs 1,7  (13,7  pour 10 voyages), ticket valable 1 heure. – Les transports en commun de Bordeaux Métropole comprend 3 lignes de tramway, 77 lignes de bus, 1 navette fluviale et 3000 vélos à la demande.

  • Tramway Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Bordeaux dispose de trois lignes de tramways. Le dernier tramway part en bout de ligne à minuit en semaine et à 1 h du matin le week-end (jeudi, vendredi et samedi). Des « parkings relais » offrent la possibilité de se garer à proximité d'un arrêt. L'entrée dans le parking coûte 4,5 . Cela comprend le prix du stationnement ainsi qu'un aller retour pour tous les passagers de la voiture.
  • Bus Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • BatCub
  • VCub Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs 1,7  pour 24 heures / 7,7  pour 7 jours - les 30 premiers minutes gratuites, puis par heure entamée. – système de location de vélos en libre-service

En voiture[modifier]

La formule « parking relais » (voir plus haut) du réseau de tramway, permet de trouver facilement une place de stationnement ainsi que de s'affranchir des embouteillages.

  • BlueCub Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – service de voitures électriques en autopartage

En taxi[modifier]

Visiteurs de passage, congressistes, vous disposez de peu de temps et pourtant vous souhaitez découvrir les attraits touristiques de Bordeaux : le taxi est une solution pratique. Vous pouvez aussi quitter le centre ville et découvrir les plus prestigieux vignobles bordelais : Le Médoc, Saint Emilion, Sauternes ou rejoindre l'océan et le bassin d'Arcachon.

Voir[modifier]

Lieux et monuments[modifier]

  • 1 Place de La Bourse Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (C) Place de la Bourse) Logo indiquant des horaires Tous les jours. – En bord de Garonne, Bordeaux possède l’un des plus beaux patrimoines urbains du monde avec ses façades XVIIIe siècle aujourd'hui ravalés et de nombreux édifices classés ou inscrits au titre des monuments historiques. Les quais se déroulent sur une bande de 80 mètres de large, entre les façades et le fleuve, et sur 4,5 kilomètres de long depuis la gare Saint-Jean jusqu'aux bassins à flot. Dans le sillage du tramway, les quais ont progressivement été réaménages selon le plan conçu par le paysagiste Michel Corajoud.

    Réalisée sous l’intendance de Boucher par l'architecte du roi, Jacques Ange Gabriel, entre 1730 et 1775, la place de la Bourse est la première brèche dans les remparts du Moyen Âge et est destinée à servir de somptueux écrin à la statue équestre, détruite à la Révolution, du roi de France Louis XV. Elle est inaugurée en 1749, symbole de la prospérité de la ville. Successivement appelée place Royale, place de la Liberté pendant la Révolution, place impériale sous Napoléon Ier, puis à nouveau place Royale à la Restauration. En 1848, à la chute de Louis-Philippe Ier, elle devient place de la Bourse.

    Cette place est une des œuvres les plus représentatives de l'art architectural classique français du XVIIIe siècle. Au nord se tenait le Palais de la Bourse (actuelle Chambre de Commerce et de l'Industrie de Bordeaux) et au sud l'Hôtel des Fermes (actuelle Direction Interrégionale des Douanes et Droits Indirects qui abrite en son sein le Musée national des Douanes). Ce dernier est réalisé par Jacques Ange Gabriel entre 1735 et 1738 et les sculptures représentent Minerve protégeant les arts et Mercure favorisant le commerce de la ville.

    Les frontons des autres bâtiments et les mascarons sont sculptés par Verbeckt, Vernet et Prome. Les frontons représentent : la grandeur des princes, Neptune ouvrant le commerce, la jonction Garonne-Dordogne, le Temps découvrant la Vérité.

    La station de tramway a pour particularité de ne pas avoir de mobilier urbain.

  • 2 Miroir d'eau Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (C) Place de la Bourse) Logo indiquant des horaires Tous les jours. – Depuis juillet 2006, Bordeaux est doté du plus grand miroir d'eau du monde, d'une surface de 3 450 m². Le système imaginé par le fontainier parisien Jean-Max Llorca, permet de faire apparaître l'un après l'autre un effet miroir (avec 2 centimètres d'eau stagnant sur une dalle de granit) et un effet brouillard pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres de hauteur. C'est un lieu de convivialité qui donne une vue imprenable sur le Pont de pierre. A voir de nuit.
  • 3 Place des Quinconces Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (B) (C) Quinconces) – Créée au début du XIXe siècle sur l'emplacement du château Trompette, elle est composée d'une esplanade descendant en pente douce vers la Garonne encadrée au nord et au sud de plantations d'arbres. L'imposant Monument aux Girondins et deux colonnes rostrales en décorent les deux extrémités. Sa superficie (12 hectares), qui en fait la plus grande place de France et l'une des plus vastes d'Europe, lui permet d'accueillir des manifestations telles que des concerts et des foires, notamment la Foire aux plaisirs, la foire d'Automne (brocante) ou encore le Cirque Arlette Gruss.

    Depuis la mise en place du réseau de tramway, la place est devenue la plus importante station de correspondance du réseau de transports en commun de Bordeaux.

  • 4 Quartier des Chartrons Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – C'est le quartier des antiquaires et de l'art contemporain, où se concentrent les ateliers d'artistes, les galeries d'art, les antiquaires, brocanteurs, ébénistes et restaurateurs de meubles ou de tableaux, etc… Un quartier à découvrir pour chiner le mobilier traditionnel de la région bordelaise et l'art contemporain peintures, sculptures, etc…
  • 5 Port de la Lune Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Logotype du Patrimoine mondial
  • 6 Porte Cailhau Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France La Porte Cailhau faisait partie des remparts de la ville. Au Xe siècle, la place du Palais bordait le Palais de l'Ombrière, résidence des ducs de Guyenne. Le futur roi de France, Louis VII de France, y séjourna à l'occasion de son passage à Bordeaux pour son mariage avec Aliénor d'Aquitaine. Au XIIIe siècle, le palais fut remplacé par un autre. À partir de 1462, le Parlement de Bordeaux y siégea. Ravagé par plusieurs incendies (1597, 1704), il fut démoli en 1800, permettant ainsi l'ouverture de l'actuelle rue du Palais de l'Ombrière. Au fond de la place du Palais se dresse la Porte Cailhau. Son nom évoque peut-être les cailloux, appelés « calhaus » en gascon, qui étaient accumulés à ses pieds par la Garonne et qui servaient à lester les navires. Plus probablement, elle évoque la grande famille bourgeoise bordelaise médiévale des Cailhau qui donna plusieurs maires à la ville XIIIe siècle - XIVe siècle).

    Élevée dans un style gothique Renaissance (mâchicoulis, toitures aiguës de 35 mètres de haut, lucarnes, lanternes) au XVe siècle, en souvenir de la victoire remportée en 1495 par Charles VIII de France à la Bataille de Fornoue, elle faisait office d'arc de triomphe et de porte défensive (présence d'une niche à l'effigie du roi).

    Classée monument historique. Elle fut restaurée au XIXe siècle (1822) et ses bas-reliefs abîmés sont conservés au Musée d'Aquitaine.

  • 7 Château du Hâ Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Le Fort du Hâ est une ancienne forteresse de Bordeaux, à l'emplacement de laquelle sont érigés actuellement le Palais de Justice et l'école nationale de la magistrature. Il a été construit par décision du roi Charles VII, immédiatement après la reprise définitive de Bordeaux aux Anglais en 1453. Ses deux tours sont inscrites au titre des monuments historiques le 12 avril 1965.
  • 8 Grosse cloche Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Des six portes que compte Bordeaux, la porte Saint-Éloi est la plus ancienne que la ville conserve du Moyen Âge. Beffroi de l'ancien hôtel de ville, elle est érigée au XIVe siècle (1356). La cloche figure sur les armoiries de la ville. Elle est composée de deux tours circulaires de 40 mètres de haut reliées par un bâtiment central. À l'origine, il y avait six tours crénelées. La première cloche est réalisée en 1521 par Noël Horloger. Détruite en 1548, elle est remplacée en 1567, puis une nouvelle cloche est réalisée en 1759, sur les plans du mathématicien Paul Larroque. Elle est à nouveau remplacée en 1775 par une cloche réalisée par Turmeau (ou Turmel). D'un poids de 7 800 kg, elle est haute de deux mètres.
  • 9 Palais Gallien Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France L'Amphithéâtre dit Palais Gallien doit son nom à l’empereur Gallien, qui régna de 253 à 268. Cet édifice est cependant sans doute antérieur. La ville gallo-romaine de Burdigala, capitale de la province d’Aquitaine, a connu sa première période de prospérité au milieu du IIe siècle de notre ère. L’amphithéâtre, construit en bordure de la ville, pouvait accueillir sur ses gradins en bois 15 000 personnes. il a été brûlé en 276 lors des invasions barbares. Il a également souffert de destructions majeures lors de la Révolution française. L'édifice est classé monument historique. Il ne reste que quelques travées et arcades, enserrées dans le tissu urbain. Une partie du monument est visible depuis les rues du Docteur Albert-Barraud ou du Palais-Gallien.
  • 10 Place du Parlement Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Née sous le nom de place du Marché Royal, elle est rebaptisée place de la Liberté à la Révolution. Ordonnancée de style Louis XV. Les immeubles qui la bordent, datent de la première moitié du XVIIIe siècle. Les façades sont très richement décorées. Elles sont ordonnées en travées construites sur trois niveaux avec hiérarchie des baies, séparées horizontalement par un jeu de bandeaux ponctués de mascarons et d’agrafes. Elles sont surmontées de balustrades.

    La fontaine centrale date du Second Empire. Elle fut installée en 1865 et dessinée par l'architecte bordelais Louis-Michel Garros, à qui l'on doit également l'hôtel Exshaw, belle illustration du style néogothique anglais. Son soubassement est composé de grosses dalles de pierre dorées. Le sol a été refait en 1980 et il se compose de grandes dalles de calcaire doré. La place est inscrite à l'inventaire des monuments historiques.

  • 11 Place de la Victoire Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Quand Tourny a supprimé les portes médiévales, il souhaitait remplacer les quatre tours rébarbatives flanquant l'ancienne porte gothique, la porte Saint Julien datant de 1302 (qui avait pris son nom d'un hôpital voisin créé en 1231 pour soigner lépreux et pestiférés) qui s'ouvrait, au sud de la rue Sainte-Catherine, sur l'actuelle Place de la Victoire, là où jadis se réunissaient les deux routes du Languedoc et d'Espagne par un véritable arc de triomphe, à l'image de la grandeur de la capitale de la Guyenne.

    Le 8 juin 1748 fut entreprise sa construction par Portier.

    Elle a pris le nom de porte d'Aquitaine le 18 novembre 1753 afin d'honorer le second fils de la Dauphine, le duc d'Aquitaine Xavier de France qui venait de naître.

    La place abrite un bâtiment de l'université de Bordeaux depuis 1888. Le 19 juin 2005, Hugues Martin inaugure, sur la place de la Victoire, l'Obélisque, un monument réalisé par le sculpteur Ivan Theimer. Au pied de l'Obélisque, une sculpture représentant deux tortues complète l'ensemble dédié à la gloire du vin.

  • 12 Porte d'Aquitaine Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France La porte d'Aquitaine est ornée, d'un côté, des armes royales dans une coquille bivalve et de dieux marins enlaçant l'écusson ; de l'autre, les armes de la ville émergeant d'une coupe sur laquelle retombent fruits et fleurs. Elle est faite en belle pierre de Saint-Macaire (pierre qui devient dure et rosée), percée d'une arcade de plus de onze mètres de haut et de cinq mètres de large, ornée de bossages en saillie. Après la Seconde Guerre mondiale), elle a pris le nom de Porte de la Victoire.
  • 13 Place Gambetta Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 14 Porte Dijeaux Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Entrée monumentale de la ville au XVIIIe siècle, la porte Dijeaux, bâtie par Voisin entre 1748-1753 et la place Gambetta, dotée d'un des ensembles architecturaux urbains les plus importants de Bordeaux, sont l'œuvre de l'architecte André Portier. Le décor est de Clair Claude Francin. La porte Dijeaux est en pierre de
  • 15 Porte de Bourgogne Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Appelée aussi Porte des salinières, elle est située face au Pont de Pierre et s'ouvre sur le Cours Victor Hugo. Tourny souhaitait qu'elle constitue un accompagnement pour la Place Royale (Place de la Bourse) et la consacra au Prince Monseigneur le Duc de Bourgogne le 24 janvier 1757. Sa conception se rapproche de celle des Arcs de Triomphe, tel que celui de Titus à Rome. Elle a été un temps l'Arc Napoléon.
  • 16 Porte de la Monnaie Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Les murs de la ville empêchaient les habitants situés entre la porte de la Grave et la porte Sainte-Croix de communiquer avec le port. Sur proposition de l'intendant Tourny, les jurats ordonnèrent la construction d'une nouvelle porte le 15 juillet 1752. Le début de sa construction remonte au 19 janvier 1758. Elle fut achevée le 25 juillet 1759. Le nom donné à la porte vient de l'atelier de la monnaie qui venait d'être déplacé de l'ancien Hôtel de la Bourse à proximité de l'endroit où fut érigée la porte.
  • 17 Allées de Tourny Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Cette esplanade fut aménagée entre 1743 et 1757 par l'intendant Tourny. Large de 65 mètres et longue de 265 mètres, elle est bordée du côté pair d'immeubles à façades Louis XV. Ces derniers ne comportaient à l'origine qu'un rez-de-chaussée et un étage. La plupart d'entre eux furent rehaussés après la destruction du château Trompette à l'emplacement de l'actuelle place des Quinconces car ils ne gênaient plus les tirs de canon. Les immeubles situés du côté impair ont été construits au XIXe siècle. Le carrousel est présent sur la place tout au long de l'année.
  • 18 Pont de pierre Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (A)(T) (C) Porte de Bourgogne ou (T) (A) Stalingrad) – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en FrancePanorama Il relie la rive gauche au quartier de la Bastide. Premier pont sur la Garonne, il fut construit sur ordre de Napoléon Ier entre 1810 et 1822, d'après les plans de Claude Deschamps. Il mesure 486 m de longueur et 19 m de largeur. Les premières assises de la maçonnerie des piles ont été mises en place grâce à des caissons compartimentés de 23 m de longueur, de 7,40 m de largeur et de 6 m de hauteur. Durant douze ans les bâtisseurs durent faire face à de nombreux problèmes en raison du courant très fort à cet endroit-là. C'est grâce à une cloche à plongée empruntée aux Britanniques que les piliers du pont purent être stabilisés. Il compte dix-sept arches (nombre de lettres dans le nom de Napoléon Bonaparte). Sur les côtés, chaque pile de briques est rehaussée d'un médaillon blanc en l'honneur de l'empereur. Il porte aussi les petites armoiries de la ville (les trois croissants entrelacés). Ce pont fut le seul jusqu'à la construction du pont Saint-Jean en 1965. On voit depuis le Pont de pierre le port de Bordeaux.
  • 19 Monument aux Girondins Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires Tous les jours. Logo indiquant des tarifs Entrée libre. – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France C'est en 1881, à l'approche du centenaire de la Révolution, que la ville de Bordeaux émit le vœu d'ériger ce monument aux Girondins et à la République, à la mémoire des députés Girondins victimes de la Terreur, apportant ainsi les preuves de sa fidélité à la IIIe République et à ses anciens. Mais le monument ne fut construit qu'entre 1894 et 1902 sur la place des Quinconces, où trônait jadis le château Trompette. L'esplanade des Quinconces est la plus vaste place d'Europe (126 000 m²) et elle se situe au cœur de Bordeaux.

    Le monument a été conçu par l'architecte Victor Rich, le sculpteur bordelais Achille Dumilâtre ainsi que Félix Charpentier et Gustave Debrie. Ils ont élevé une colonne, placée au centre de deux demi-bassins, surmontée à 43 mètres du sol, par le Génie de la Liberté brisant ses fers. D'autres statues complètent l'ensemble : le Coq Gaulois, la Tribune, l’Éloquence et l’Histoire, tournées vers le fleuve, constituent la dédicace de ce monument aux députés Girondins ; de l'autre côté, regardant vers la ville, trois statues de femmes représentent la ville de Bordeaux, la Garonne ainsi que la Dordogne. Enlevés durant la Seconde Guerre mondiale pour récupérer le métal, tous ces éléments ne retrouveront leur place initiale qu'en 1983.

    Dans le bassin tourné vers le Grand Théâtre, c’est « le Triomphe de la République » qui a été choisi comme thème, avec des statues représentant le travail et la sécurité, symbolisés par le Forgeron et le Lion. Dans le second bassin, orienté vers le jardin public, c’est le Triomphe de la Concorde qui protège la Fraternité et l’ Abondance, source de la prospérité du Commerce et de l’ Industrie, symbolisés par les trois enfants à gauche, tandis que les Arts sont représentés par les trois autres enfants à droite. Dans ce bassin, les chevaux de Gustave Debrie amènent le Bonheur - exprimé par un dauphin - au chérubin.

Musées[modifier]

  • 20 Centre d'Arts Plastiques Contemporain (CAPC) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 7 rue Ferrère ((T) (B) CAPC), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 00 81 50, courriel : Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 11 h - 18 h sauf mer. : 11 h - 20 h - fermé les jours fériés sauf les 14 juillet et les 15 août. – Installé dans d'anciens entrepôts à épice du temps du commerce triangulaire, les entrepôts Lainé, qui ont été réhabilité en Beaubourg à la bordelaise par madame Chaban. Souvent de bonnes expos d'architecture au 2ème étage à Arc en Rêve. Parfois des installations inspirées dans la grande nef. Ne ratez pas les terrasses.
  • 21 Cité du vin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 134 Quai de Bacalan ((T) (B) La cité du vin), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 16 20 20, courriel : Logo indiquant des horaires 10 h - 18 h. Logo indiquant des tarifs 20 . – Panorama Découverte des cépages du bordelais. Ne pas manquer le dernier étage pour son panorama sur la Garonne et Bordeaux.
  • 22 La MECA (Maison de l'économie créative et de la culture) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 54 Quai de Paludate ((T) (C) Gare de Bordeaux Saint-Jean ou Tauzia) Logo indiquant des horaires mar.- sam. : 13 h - 18 h 30. – Panorama
  • 23 Musée D'Aquitaine Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 20 Cours Pasteur ((T) (B) Musée d'Aquitaine), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 01 51 00 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 11 h - 18 h. Logo indiquant des tarifs . – Beau musée avec des statues gallo-romaines et des objets vieux de 25 000 ans.
  • 24 Muséum d'histoire naturelle Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 5 place Bardineau (Dans le Jardin public (T) (C) Jardin public), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 24 57 65 30 Logo indiquant des horaires Octobre à mars : mar.- dim. : 10 h 30 - 17 h 30 - Avril à septembre : mar.- dim. : 10 h 30 - 18 h - Fermé le lundi, le 14 juillet et le 15 août. Logo indiquant des tarifs  pendant les expositions temporaires / hors expositions temporaires. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Le muséum d'histoire naturelle a rouvert en mars 2019.
  • 25 Centre National Jean-Moulin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Attention : En travaux jusqu'en 2020.
  • 26 Musée des arts décoratifs et du design Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 39 rue Bouffard ((T) (B) Gambetta), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 10 14 00, courriel : Logo indiquant des horaires mer.- lun. : 11 h - 18 h, fermé le mardi et les jours fériés sauf le 14 juillet et le 15 août. Logo indiquant des tarifs  - réduit : .
  • 27 Musée et Galerie des Beaux-Arts Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter 20, cours d'Albret pour le musée et Place du Colonel Raynal pour la galerie ((T) (A) Palais de Justice ou Hôtel de ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 10 20 56, courriel : Logo indiquant des horaires mer.- lun. : 11 h - 18 h, fermé le mardi et les jours fériés sauf 14 juillet et 15 août. Logo indiquant des tarifs Collections permanentes du musée : , tarif réduit - Galerie, expositions temporaires (donne accès aux collections permanentes) : , tarif réduit .
  • 28 Musée national des Douanes Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1, place de la Bourse ((T) (C) Place de la Bourse), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 9 702 75 766, courriel : Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 10 h - 18 h, fermé le lundi, le 25 décembre et le 1er janvier.. Logo indiquant des tarifs  - Demi tarif : 1,5  - Enfants (- de 18 ans) : Gratuit.
  • 29 Cap Sciences Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • Musée du Vin et du Négoce Logo indiquant un lien vers le site web
  • Musée de l'Histoire Maritime Logo indiquant un lien vers le site web
  • 30 Musée Mer Marine Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • Musée des métiers de l'imprimerie Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Monuments religieux[modifier]

  • 31 Cathédrale Saint-André Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place Pey Berland ((T) (A) Hôtel de ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 52 68 10 – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en FranceLogotype du Patrimoine mondial Consacrée par le pape Urbain II en 1096, la cathédrale est bâtie sur un plan en croix latine à nef unique de 124 mètres de long, 18 m de largeur au transept, 23 m de haut dans la nef et 29 m dans le chœur. Alors qu'elle avait été conçue pour avoir quatre clochers, deux seulement ont leur flèche (côté rue Vital-Carles) car on se rend vite compte que la cathédrale est trop lourde pour le sol marécageux et s'enfonce. La construction des deux autres clochers est alors abandonnée. Du premier édifice roman du XIe siècle, il ne reste que les murs intérieurs de la nef. Elle porte le nom de l'archevêque de la ville en 1430 (mort en 1458) qui créa la première université de Bordeaux vers 1440. Il est inhumé derrière le maître autel de la cathédrale.

    La porte Royale (première moitié du XIIIe siècle) est un bel exemple gothique (embasements ornés de statues des apôtres ; tympan avec le Jugement Dernier). Le tympan du portail Nord (XIVe siècle) est orné de trois registres de bas-reliefs représentant la Cène, l'Ascension et le Triomphe du Rédempteur. Le chevet et le transept remontent aux XIVe siècle et XVe siècle.

    Parmi les évènements liés à cet édifice il y a le mariage d'Aliénor d'Aquitaine avec Louis VII, futur roi de France, en 1137. La cathédrale est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.

  • 32 Tour Pey Berland Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France La tour Pey Berland, isolée du reste de l'édifice de la Cathédrale Saint-André, a été construite entre 1440 et 1450. Elle est quadrangulaire avec des contreforts, une galerie extérieure et une flèche octogonale avec au sommet, une statue de Notre-Dame d'Aquitaine réalisée en 1862 et restaurée dernièrement.
  • 33 Eglise Saint-Louis des Chartrons Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 51 Rue Notre Dame, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 52 94 15 – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France
  • 34 Basilique Saint-Michel et son clocher Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place Meynard / Place Canteloup ((T) (C) Saint-Michel) Logo indiquant des horaires Tous les jours. Logo indiquant des tarifs Entrée libre. – Logotype du Patrimoine mondialMonument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Église de style gothique flamboyant construite entre la fin du XIVe siècle et le XVIe siècle. La chaire est de Feyneau et représente saint Michel terrassant le dragon. Les vitraux furent détruits lors des bombardements en 1940. Le clocher isolé de 114 mètres de haut, construit au XVe siècle est considéré comme le plus haut du Midi de la France et comme l'un des plus hauts de l'hexagone. En 1881, il fut découvert un cimetière gallo-romain et des catacombes sous la tour. Le monument est classé monument historique. La basilique est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1998.
  • 35 Basilique Saint-Seurin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place des Martyrs de la Résistance Logo indiquant des horaires Fermée en dehors des offices. – Logotype du Patrimoine mondialMonument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Suite à un incendie en juin 2018, la basilique n'est ouverte que pendant les offices.

    L'église Saint-Seurin est la plus ancienne église de Bordeaux, dédiée à saint Seurin qui fut évêque de la ville. Sa construction remonte au début du VIe siècle, mais elle ne sera basilique qu’en 1873. L'édifice est classé monument historique et inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO.

    L'église abrite un porche du XIe siècle orné de chapiteaux, un chevet et un transept du XIIe siècle, une nef du XIIIe siècle ainsi que des chapelles des XIe siècle et XVe siècle. On y trouve aussi une crypte du XIe siècle hébergeant le tombeau de saint Fort ainsi que des sarcophages mérovingiens. Le site englobe également une vaste nécropole chrétienne dont les sépultures s'échelonnent du IVe siècle au XVIIIe siècle. La basilique Saint-Seurin était sur le chemin des pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle qui s’y arrêtaient au Moyen Âge pour vénérer le bâton de saint Martial, voir l’olifant de Roland, et les reliques de saint Seurin et de saint Fort.

  • 36 Abbatiale Sainte-Croix Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires Tous les jours. Logo indiquant des tarifs Entrée libre. – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Sur l’emplacement d'une abbaye fondée au VIIe siècle, détruite par les Sarrasins, reconstruite par les carolingiens puis détruite par les Vikings en 845 et en 864. De l’ancienne abbatiale des bénédictins édifiée entre le XIIe siècle et le XIIIe siècle ne subsistent que les murs de la nef et quelques vestiges du mobilier. En effet l'église a été presque entièrement reconstruite par Paul Abadie au XIXe siècle, qui rajouta un clocher symétrique à l'original à gauche de la façade.

    Sur la façade de style roman saintongeais, les portails sculptés représentent l’avarice et la luxure. À l’intérieur se trouve un orgue réalisé en 1774 par Dom Bedos de Celles. L'ancien couvent bénédictin abrite aujourd’hui l’École des beaux-arts de Bordeaux.

  • 37 Église Notre-Dame Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata ((T) (B) Grand Théâtre) – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France L'église Notre-Dame (Saint-Dominique avant le Concordat), a été construite de 1684 à 1707, par l'architecte et urbaniste Pierre Michel (ou Miquel) Duplessy. Elle est inspirée de l’église du Gesù à Rome. Sa façade est baroque, de style jésuite. Elle est classée monument historique. Elle possède une acoustique remarquable d’où le nombre élevé de concerts organisés dans cet endroit. On peut y voir six tableaux du peintre André Jean, en religion dit : le Frère André, datés de 1712, 1714, 1718, 1731, 1732 et 1735. On trouve des bas-reliefs, un maître-autel en marbre blanc dû à Peru (1759) et des grilles en fer forgé autour du chœur dues à Moreau (1780).

    Son cloître est la Cour Mably. Construit en 1684 sur les plans de l'architecte Michel Duplessy, ce bâtiment est le second couvent des Jacobins. Le premier est détruit en 1678. De 1797 à 1885 il est occupé par la Manutention militaire. À partir de 1886, il est rénové et transformé en Bibliothèque municipale.

    Il abrita également le Musée des Antiquités à partir 1887. La présence en ces lieux de la Chambre Régionale de la Cour des Comptes est très récente, 1994.

  • 38 Temple du Hâ Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – L'actuel temple du Hâ situé dans la rue du même nom a été édifié entre 1625 et 1638 par l'architecte Henri Roche. Abandonnée pendant la Révolution, le bâtiment sert de magasin pour la troupe. Puis la chapelle est affectée en 1803 au culte réformé par décret impérial et en application des articles organiques du 8 avril 1802. La chapelle devient alors le temple du Hâ. Le premier culte y fut célébré le 1er décembre 1805 avec le pasteur Martin.
  • 39 Église Saint-Bruno Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France Le Cardinal François de Sourdis avait, à partir de 1611, facilité la création d'un couvent de Chartreux (ordre déjà venu à Bordeaux en 1381 (sur des marais situés aux portes de la ville, quartier qui prendra le nom des Chartrons), après avoir été chassé par la guerre de Cent Ans du Périgord où il était installé), grâce au don d'un religieux, Blaise de Gascq.

    Ouvert dès 1611, le monastère reçut une chapelle devenue église dédiée à saint Bruno (fondateur de l'Ordre), consacrée le 29 mars 1620 par le cardinal de Sourdis. La façade est inspirée du style italien et tend vers le baroque, tout comme le chœur. Dans une nef unique de quarante-six mètres de long, sont réunies de fort belles œuvres d'art dont plusieurs furent commandées par le Cardinal de Sourdis aux Bernin père et fils. Le retable du chœur est décoré de marbres enlevés aux Turcs qui les destinaient à La Mecque. Le retable du maître-autel est décoré d'une « Assomption » due à Philippe de Champaigne (1673). Des deux côtés de l'autel, statues de marbre de Gian Lorenzo Bernini, dit « Le Bernin »5. Diverses toiles des XVIIIe siècle et XIXe siècle, un beau portrait de saint Bruno (XVIIe siècle), boiseries du XVIIe siècle. La nef voûtée en berceau de 46 m de long est ornée de fresques en trompe-l’œil (XVIIe siècle) dues au peintre italien Gian Antonio Berinzago décrivent un décor architectural antique comprenant des décorations d'un palais coiffée de bustes. À gauche du chœur, dans une salle voûtée, se trouve le tombeau des Sourdis (1691).

    Le jardin des Chartreux est devenu, à la Révolution, le cimetière central de la ville (cimetière de la Chartreuse).

  • 40 Église Saint-Pierre Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France La place Saint-Pierre n'existait pas du temps des gallo-romains. C’était autrefois l’entrée du port intérieur de la ville. L’église Saint-Pierre est construite sur le mur nord de l'ancien chenal de passage. Elle a été construite au XVe siècle et fut remaniée en grande partie au XIXe siècle mais le portail de style gothique flamboyant, la porte sud et le chœur sont d'origine.
  • 41 Église Saint-Éloi Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France L’église Saint-Éloi est celle du Bourg-Saint-Éloi. L’église actuelle ne semble pas antérieure au XVe siècle. La façade occidentale est une adjonction de style néogothique, datant de 1828, de l’architecte Poitevin. L'église est fermée au culte dans les années 1980 et abrite des archives. L’église mesure 35 mètres de long et plus de 12 mètres de hauteur dans la nef et 5 mètres pour l’unique bas-côté. Le chœur est légèrement dévié pour suivre la ligne des remparts. Il possède un maître-autel remarquable du XVIIIe siècle. Près de la porte se trouve une inscription funéraire (classée) de 1633, de Théophile de Lauvergnac et de sa famille. Les autels sont néogothiques. Les orgues ont été restaurées au début des années 2010.

Lieux d'exposition et galeries d'art[modifier]

  • 42 Base sous-marine Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Quartier Bacalan, au bout des quais ((T) (B) La cité du vin) – Contient les vestiges récents d'un conservatoire de la marine de plaisance et quelques belles pièces de motonautisme.
  • L'atelier Isidore Krapo Logo indiquant un lien vers le site web 17 Rue Élie Gintrac ((T) (B) Victoire) – L'atelier d'Isidore Krapo entièrement réinterprété, sculpté dans un esprit de développement durable. L'artiste plasticien a nommé ce projet « château palettes ». À ne pas manquer lors d'une visite de lui demander qu'il vous fasse découvrir son « Épicerie d’art » élément indissociable de son atelier.
  • Institut Culturel Bernard Magrez

Galeries d'art – les galeries d'art contemporain sont nombreuses à Bordeaux.

  • Art Chartrons Bordeaux Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Le parcours des galeries d'art contemporain.
  • Atelier 18 Logo indiquant un lien vers le site web
  • ACDC Logo indiquant un lien vers le site web
  • Tinbox Logo indiquant un lien vers le site web
  • Cortex athletico – N'ouvre plus que pour des événements exceptionnels.
  • Adama Logo indiquant un lien vers le site web
  • L’Atelier 28 rue Bouquière (à deux pas de la Porte de Bourgogne et du Quai Richelieu) – Galerie animée par des artistes bordelais, une céramiste Carine Tarin et un plasticien Christophe Massé.
  • Ilka Bree
  • Eponyme
  • A suivre

Faire[modifier]

Avec l'Office de Tourisme et ses professionnels du patrimoine Bordelais: http://www.bordeaux-tourisme.com/

Vignoble de Bordeaux[modifier]

Vignoble de Bordeaux Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Balades[modifier]

Avec l'association "Bordeaux Greeters". Un Greeter est un habitant bénévole qui se balade avec vous et vous montre la ville de l'intérieur. Contactez l'association Bordeaux Greeters http://www.bordeaux-greeters.fr

Festivités[modifier]

  • Bordeaux fête le fleuve Logo indiquant un lien wikipédia
  • Lire en Poche à Gradignan – salon du livre national et international dédié à tous les formats de poche (fiction et non-fiction), qui se tient chaque premier week-end d'octobre à Gradignan. Fréquentation: 20.000 visiteurs.

Acheter[modifier]

Des canelés
  • Canelé Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Fierté locale, le canelé est une pâtisserie qui ressemble à un flan mi-cuit composé de jaunes d'œuf, de sucre et bien parfumé. À savourer avec un café. Les plus petits sont souvent les meilleurs. Conseil : il faut qu'il soit croustillant à l'extérieur et tendre à l'intérieur. Les « Baillardran » sont très bons mais effectivement très chers. Voir par curiosité « Le Canelé d'Or », avec vieux rhum et vanille Bourbon. On peut éventuellement trouver au canelé une ressemblance avec un bon « pudding »; souvenir improbable de l'influence des Anglais, qui longtemps occupèrent la région.
  • Vins de Bordeaux Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ils sont aussi mondialement connus pour leur qualité, et vous ne serez pas déçu en constatant le bon nombre de boutiques de vins, notamment sur la place Tourny.
  • Quartier Saint Pierre – Saint Pierre est en cours de classement au patrimoine mondial de l'UNESCO. Originalité et créativité sont les maîtres mots des boutiques qui bordent les petites ruelles. À voir absolument les petits créateurs de la rue des Bahutiers. Ce quartier sort des sentiers battus avec une concentration de jolies choses à acheter et à découvrir.
  • 1 Marché des Capucins Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place des Capucins ((T) (B) Victoire - (T) (C) Saint-Michel) – Marché couvert, où l'on retrouve les classiques des marchés (fruits et légumes, viande, poisson...). À noter un « bistrot à huîtres » où pour on peut déjeuner aux huîtres et au vin blanc : 6 huîtres, une corbeille de pain avec du beurre nature et demi-sel et un verre de blanc (possibilité de prendre d'autres fruits de mer, ainsi que des petits déjeuners plus conventionnels avec du jambon...). Tout autour du marché se trouve également plusieurs restaurants.
  • 2 Rue Sainte-Catherine Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – voie commerçante de Bordeaux
  • 3 Promenade Sainte-Catherine Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Sortir[modifier]

Concerts - Spectacles - Expositions[modifier]

Cette page n'est pas un site publicitaire et la liste n'est pas exhaustive mais permet un survol rapide des endroits les plus ou moins connus, avec leur programmation sur leur site personnel.

  • 1 Grand Théâtre Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Place de la Comédie, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 00 85 95 – Monument classé ou inscrit au titre des monuments historiques en France
  • 2 Auditorium de l'Opéra national de Bordeaux Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 9-13 cours Georges Clémenceau, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 57 78 41 19
  • 3 Arkéa Arena Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 48-50 avenue Jean Alfonséa, Floirac, Logo indiquant un numéro de téléphone +0 892 390 100
  • 4 Le Pin Galant Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook 34 Avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 33700 Mérignac, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 97 82 82
  • 5 Krakatoa Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 3 Avenue Victor Hugo, 33700 Mérignac, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 24 34 29
  • 6 Casino Théâtre Barrière de Bordeaux Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Rue du Cardinal Richaud, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 69 49 00
  • 7 Rock School Barbey Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 18 Cours Barbey, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 33 66 00
  • 8 Théâtre Fémina Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 10 Rue de Grassi, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 52 45 19
  • 9 Iboat Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Bassin à flot n°1, Quai Armand Lalande, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 10 48 35
  • 10 Parc des Expositions Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Cours Charles Bricaud ((T) (C) Parc des Expositions)

Sport[modifier]

  • 11 Stade Matmut Atlantique Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Cours Jules-Ladoumègue ((T) (C) Parc des expositions) – Stade des Girondins de Bordeaux
  • 12 Stade Chaban-Delmas Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ancien stade des Girondins de Bordeaux, il est occupé aujourd'hui par l'équipe de rugby l'Union Bordeaux Bègles (UBB) depuis 2011.
  • 13 Patinoire de Mériadeck Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 95 Cours Maréchal Juin, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 57 81 43 81 – L'équipe de hockey les Boxers de Bordeaux évolue en Ligue Magnus.

Boire un verre[modifier]

Bars[modifier]

Bordeaux regorge de bars à concerts, disposés sur le quai de paludate, dans le vieux Bordeaux ou autour de la place de la Victoire (quartier des étudiants). Le quartier des bassins à flots est en pleine ascension pour les sorties. Programmation quotidienne consultable sur http://www.clubsetconcerts.com On peut aussi boire un verre de vin dans les nombreux bars à vin, ou une bière dans les pubs d'inspiration anglaise, ou apprendre des pas de danse latine dans les bars dansants. En été prendre un verre dans les cafés au bord de la Garonne dans les hangars sur les quais où se déhancher, toujours sur les quais au bout des quinconces, aux soirées "Dansons sur les quais".

  • La route des bars à vin (Urban Win Trail) Logo indiquant un lien vers le site web Via les Offices du tourisme aux 12 cours du XXX juillet ou de la Gare Saint-Jean, espace Modalis, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 00 66 00 – œnotourisme en ville, ou crus mariés aux spécialités locales.
  • Guily fish spa Logo indiquant un lien vers le site web 18 rue des Bahutiers (au sein du quartier saint Pierre), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 47 47 79 76 – Un spa très original proposant de la fish pedicure et massage pour se relaxer avec coupe de champagne offerte dans une ambiance cosi et lounge music.
  • Le Namasthé – Lieu branché où vous pourrez trouver de nombreux thés, lassis et autres cocktails, le tout dans une ambiance délicate et distinguée.
  • Le Tarratata (prés de la place de la Victoire) Logo indiquant des horaires du lundi au samedi. – Bar concert. Nombreux concerts tout au long de l'année où la fête bat son plein
  • Le Différent – Le plus beau des Saunas coquins de la région. Cadre superbe et ambiance conviviale.
  • Le Café des Menuts Rue des Menuts – petit bar voûté pierre. Le cadre est tamisé et confiné. Tous les mercredis Dj La Fouine vient mixer de la Jungle Drum and Bass de 21 h - h.
  • Sauna le Saint Rue Saint Joseph – Un sauna bi très accueillant et sympathique.
  • Le Comptoir éphémère (ex Comptoir du Jazz) 59 Quai de Paludate – pour les inconditionnels de la musique Jazz, Blues et parfois plus éclectiques, vous aurez le plaisir de déguster tous ces plaisirs musicaux dans un confortable fauteuil club.
  • Discothèque La Suite 61 Rue du Pas Saint Georges – bar à la grosse ambiance avec un choix de cocktails dément et une musique en live de très bonne qualité.
  • Guinguette Chez Alriq Zone d'activité, Quai Queyries (au bord de la Garonne sur la rive droite) – cette guinguette aux airs de taverne grecque offre des soirées musicales de tous les styles. Ambiance très ancien soixantehuitard.
  • Le Break (à coté de la place de la Victoire à l'entrée de la rue Sainte-Catherine) – bar où la bonne musique plutôt pop rock se mélange avec la bonne humeur! La clientèle est plutôt jeune. En fin de semaine arrivez tôt parfois pas assez de place.
  • Le Frog and Rosbif (à proximité de la Garonne, à la fin du cours d'Alsace et Lorraine) – pub anglais pour amateur de bière maison, de plats typiquement anglais sur fond de musique plutôt rock et de retransmission en direct des matchs de foot et de rugby. Les serveurs et serveuses anglais(es) ajoutent une touche bienvenue à l'ambiance grâce à leur joli accent.
  • Le Caméléon Logo indiquant un lien vers le site web 13 rue de la Rousselle – Un restaurant au parfum des îles proposant des plats et des soirées métissés et colorés. Du Mardi au Samedi jusqu'à h du matin. Des soirées à thème (soirées littéraires et musicales) et des concerts (sound system, flamenco, jazz, funk, reggae...)
  • La Calle ocho – bar où l'ambiance est très chaude et où les musiques hispaniques se marient dans un décor bien sympathique. Un bar ou il faut aller si on veut connaître la caliente de bordeaux.
  • Le Café des Sports (Place de la Victoire) – est un haut lieu des étudiants bordelais, qui profitent des retransmissions de matches et d'une ambiance chaleureuse.
  • The Connemara – pub anglais parrainé par un joueur anglais du FCGB. Très bonne ambiance, la bière coule à flot et le patron irlandais est très sympa.
  • le Kerouen (croisement de la rue Saint Nicolas et du cour de l'Argonne proche de la victoire) – on y vient un peu par hasard et on y revient par plaisir (ou pour son punch et ses shooters uniques), bref idéal pour une petite soirée entre amis.
  • le Xing-Xing – endroit sympa avec de la bonne musique aussi bien reggae, rock, qu'électro-dance. Le personnel est assez sympa, les boissons vraiment délicieuses, et pas trop chères. Beaucoup de monde surtout le vendredi et le samedi soir.

LGBT[modifier]

  • Trou Duck Logo indiquant un lien facebook 33 Rue Piliers de Tutelle, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 6 85 24 49 49 – Le Trou Duck est un bar gay de Bordeaux.
  • Coco Loko Logo indiquant un lien facebook 3 rue Dufour-Dubergier, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 6 98 81 58 52 – Le Coco Loko est un bar gay, lesbien et friendly.

Boite de nuit[modifier]

  • Discothèque La Plage Logo indiquant un lien vers le site web 40 quai de paludate ((T) (C) Tauzia) Logo indiquant des horaires h - h.
  • Le Monseigneur Logo indiquant un lien vers le site web 42 Allée d'Orléans ((T) (B) (C) Quinconces)

Manger[modifier]

Bon marché[modifier]

  • Brasserie le Printemps – Située en face de la gare. Hotspot wifi
  • Le Cassolette café – Très abordable, il vous permet de manger un midi sans vous ruiner, tout en ayant de bons petits plats. Comptez 10  par personne.
  • La ginguette Alricq – Sorte de coopérative, la ginguette Alricq propose de vous restaurer. Le lieu longe la Garonne et l'on peut alors s'asseoir près de l'eau. Les plats sont de qualité moyenne, mais l'on vient pour l'ambiance !
  • Le Chabrot – Petit bar à vin très convivial à côté de la porte Caillau où l'on peut déguster des tartines sympa.
  • L'Assiette Musicale Rue Bouquière (vers le Cours Victor Hugo) – Restaurant associatif succulent et peu cher.
  • Qui de l'œuf ou la poule – Autrefois rue des Menuts. Désormais le mardi soir seulement au Boqueron, rue des Faures. Restaurant associatif succulent et pas cher. Réservation conseillée par téléphone directement auprès de la cuisinière.
  • Bar Brasserie le Saint Christophe – 3 Rue Saint James. Tout petit café, où on peut manger jusqu'à 19 h 30 pour 9,5  (menu complet : plat du jour suivant marché + verre de vin).
  • Balthazar Industrie – Au croisement du Cours Alsace Lorraine et de la Rue du Pas St Georges. Déco 70', cuisine d'aujourd'hui, prix raisonnable. Le café est équipé wifi, un des seuls de la ville!
  • Poppote – 23 Rue Saint Rémi. On y mange des tartines, des sandwichs, des salades, des soupes et des petits déjeuners. C’est bon marché, c’est bon. En plus, le serveur est super sympa, il tutoie les clients. Et la musique est excellente.
  • La Casa Pino – 40 Rue Traversanne (Quartier St Michel, la rue donne sur la place Maucaillou). Petit restaurant portugais. La cuisine faite maison est excellente, pour un prix plus que raisonnable, menu à 13 , on en sort l'estomac plein à craquer.
  • Le Café des Arts – 138 Cours Victor Hugo. Brasserie à toute heure, ouverte 7jours/7. L'ambiance y est chaleureuse, la cuisine sympa et traditionnelle. Et le cadre vaut vraiment le détour. En effet l'établissement date du début XXe siècle.
  • Le Café BD – 15 rue Maucoudinat (Place Camille Julian). Petit restaurant ayant pour theme la Bande-Dessinée, BD-thèque disponible, exposition tous les mois, prix tres raisonnables, ambiance chaleureuse. À essayer absolument si votre trajet ne passe pas loin.
  • Le Malabar – 7 rue des Ayres. Petit restau très sympathique de cuisine indienne.
  • Le Palatium – au croisement des cours Pasteur et Victor Hugo. Petite brasserie ouverte 7 jours/7 à toute heure (mais arriver tôt, c'est bondé !). Prévoir un temps d'attente très long, personnel peu agréable, cuisine et équipement de cuisine vétuste.
  • Kokomo 8, place Fernand Lafarge (Tram A, arrêt Sainte-Catherine, puis 5 min de marche) – Petit restaurant qui propose des burgers copieux (mais aussi des salades, ou diverses sortes de frites), avec notamment une formule à 12  pour un burger et les frites qui l’accompagnent.

Prix moyen[modifier]

  • La Brasserie Bordelaise Logo indiquant un lien vers le site web  – 50 rue Saint Rémi (Quartier St Pierre). Une brasserie avec des plats typiques du Sud-Ouest. Accueil très simple, sympathique et ambiance conviviale. Plat environ 20 .
  • Le Petit Commerce – 22 Rue du Parlement St Pierre (Quartier St Pierre). Cuisine simple et excellente à base essentiellement de produits de la mer très frais. Accueil très simple et sympathique. Menu à 12  le midi 3 entrées au choix, plat, + café ou verre de vin. Carte
  • Le Chai d'Oc – Rue Mérignac (Quartier Saint-Pierre). Bonne cuisine consistante du Sud-Ouest, par exemple un tartare a l'estragon de 300 grammes avec ses frites maison au persil... Menu 16 . Attention à réserver bien à l'avance en fin de semaine !
  • Le Canard Jazz Logo indiquant un lien vers le site web  – 9 cours de la Martinique au cœur du quartier des Chartrons, un restaurant de bonne qualité où la cuisine traditionnelle du canard est accompagnée (souvent) par le patron et ses amis musiciens avec des airs de jazz, demandez lui de vous chanter du Claude Nougaro ses interprétations sont de très bon niveau, on se croirait à Toulouse...
  • Up and Down – 25 rue du Pas Saint Georges (Quartier St Pierre). C'est en juin 2004 que Pamela et François se lancent dans l'aventure en ouvrant Up and Down. Il manque peut-être un peu de choix à la carte. Menu à 17 , 21  avec le dessert. La qualité du service et de la cuisine ne justifient pas le tarif. Les serveurs sont très décontractés, tongues au rendez-vous. Le service est plutôt long.
  • Chez Dupont – 45, rue Notre-Dame (Quartier Chartrons). Restaurant classique au service aléatoire.
  • 1 Baud et Millet Logo indiquant un lien vers le site web 19 rue Huguerie, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 79 05 77, courriel :  – Spécialiste Bordelais des accords Vins et Fromages, notre restaurant vous offre un choix inédit de plus de 100 fromages dans sa cave d’affinage. Notre concept est simple : vous avez le choix des fromages sous forme de plats cuisinés ou à volonté puis choisissez dans notre cave le vin ou les vins qui conviennent à votre menu ... Nous vous aiderons bien sûr pour faire les meilleurs accords mets et vins.
  • Restaurant Soléna – 5, rue Chauffour (Quartier Meriadeck). 05 57 53 28 06 www.solena-restaurant.com Soléna est un nouveau restaurant à Bordeaux depuis février, 2011. Il vous propose une cuisine qui tire ses racines de la tradition française, cependant résolument moderne, influencée par nos origines culturelles multiples. Ici la star c'est le produit : local, issu de l'agriculture raisonnée, fermier, sauvage... il est le fil conducteur de notre cuisine en perpétuelle évolution afin de vous donner une expérience gastronomique raffinée et accessible. Volontairement restreint, le menu (2 entrées, 2 plats, un dessert) met en scène ce que les hommes et les femmes qui travaillent tout prés de nous produisent au fil des saisons. Serena Lee et Aurélien Crosato tout à la fois les propriétaires, le chef et votre hôtesse vous accueillent dans un cadre élégant et cosy.

Luxe[modifier]

  • Chez Greg 30 quai de la Monnaie, 33800 Bordeaux – Le Restaurant délicieux que les "classes moyennes" peuvent encore se payer pour les grandes occasions. Avantage : décoration pas rose saumon du tout, rhum arrangé offert à tous les coups à la fin du repas. Attention Chez Greg a déménagé à côté de l'Opéra de Bordeaux rue Esprit de lois
  • 2 La Terrasse Saint-Pierre Logo indiquant un lien vers le site web 7 place Saint-Pierre, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 57 85 89 17 – dans le quartier Saint Pierre, un des plus beaux de Bordeaux, est un très bon resto traditionnel, qui ne manque pas de nous convertir à la gastronomie française du Sud Ouest.
  • 3 La Table Calvet 81 cours du Médoc, 33300 Bordeaux (quartier des Chartrons), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 39 62 80 – Un restaurant gastronomique créé par un des plus anciens négociants en vins de Bordeaux (une carte de vins de Bordeaux époustouflante).
  • 4 Le Chapon Fin Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter 5 rue Montesquieu, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 79 10 10, courriel : Logo indiquant des tarifs de 35  à 120 . – À côté du marché des grands hommes, un décor unique sur Bordeaux, l'une des façades intérieures n'est autre qu'une grotte préhistorique. La cuisine est raffinée et le chef revisite les classiques de la gastronomie française avec brio ou propose des cours de cuisine, à tester absolument.
  • 5 La Tupina Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook Logo indiquant un lien twitter 6 rue porte de la Monnaie, 33800 Bordeaux, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 91 56 37, fax : +33 5 56 31 92 11, courriel :  – On en parle même à New York ! Je ne sais pas s'ils savent que l'on y croise souvent Mr Juppé (quoi que maintenant !). Cuisine du Sud Ouest haut de gamme. Service de Voiturier (parce que c'est difficile de se garer dans le quartier).

Se loger[modifier]

Une vaste liste d'options d'hébergement est tenue à jour par l'Office du Tourisme ici. La nuit individuelle commence à 18 EUR avec de très nombreuses options à moins de 30 EUR.

Bon marché[modifier]

  • Auberge de Jeunesse Logo indiquant un lien vers le site web 22 Cours Barbey (pas loin de la gare, à Barbey), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 33 00 70 chambre disponible à partir de 16h, à libérer avant 11h.
  • L'Excelsior rue de la Hugerie (dans le quartier Quinconques, en centre-ville), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 48 00 14 Logo indiquant des tarifs à partir de 28 EUR la simple et 30 EUR la double à lit 120 cm.

Prix moyen[modifier]

  • Hôtel Gambetta Logo indiquant un lien vers le site web 66 rue Porte Dijeaux – Dans le cœur du centre historique de Bordeaux. Un accueil sympathique et un très bon rapport qualité/prix. Emplacement idéal pour découvrir le vieux Bordeaux.

Luxe[modifier]

  • Le Burdigala – dans le quartier Mériadeck est un hôtel quatre étoiles, malheureusement situé dans ce quartier laid. Mais la qualité du service compense ce petit désavantage.
  • Château Grattequina – hôtel rénové en 2004, en bord de Garonne. 10 chambres 4 étoiles avec des salles de bain en teck massif.
  • Grand Hotel 'Radisson' – en face du Grand Théâtre près de place des Quinquonces.
  • Suites & Compagnie Logo indiquant un lien vers le site web  – Meublés de standing avec Services hôteliers au cœur de Bordeaux. Pour une nuit, une semaine ou plusieurs mois. Conciergerie et services à la carte. Ouverture septembre 2010.
  • 1 L'Avant-Scène Logo indiquant un lien vers le site web 36 rue Borie, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 57 29 25 39, courriel :  – Dans le quartier des Chartrons, célèbre pour ses Antiquaires et ses marchands de vin. L'hotel est situé dans un immeuble du XVIIIe siècle, avec patio, et 9 chambres de styles différents. Parking sécurisé.
  • 2 Hôtel Pullman Bordeaux Lac Logo indiquant un lien vers le site web Avenue Jean Gabriel Domergue ((T) (C) Palais des Congrès), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 69 66 66, courriel :  – 4 étoiles Lac, Palais des congrès, Casino Barrière, et 15mn du centre-ville en tramway.
  • 3 Le Saint James Logo indiquant un lien vers le site web 3 place Camille Hostein, 33270 Bouliac (à 10 km du centre-ville.), Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 57 97 06 00, fax : +33 5 56 20 92 58, courriel :  – 4 étoiles Le "Palace" de Bordeaux, dessiné par l'Architecte Jean Nouvel, sur les hauteurs, donc vue imprenable sur la ville. Grande Cuisine, piscine. Restaurant Très bon restaurant dans sa catégorie..

Santé[modifier]

  • Ici l'Oenologie et la Gastronomie font partie des Arts culinaires et donc du patrimoine de la France.
  • Le vin se boit toujours avec modération.
  • Il se regarde, se sent, se goûte, se déguste, se recrache ou s'avale. Si l'on boit c'est avant tout pour le plaisir et donc pour relever un ou les différents produits, et surtout les apprécier .
  • L'excès de vin et les beuveries ne sont que le reflet d'affligeantes faiblesses de comportement de personnes à l'amour propre quelque peu négligeable.
  • Lors d'une balade, d'une sortie, d'une virée, d'une fête, l'entrain ne nécessite t'il pas déja au départ, de la méfiance ?

Gérer le quotidien[modifier]

Représentations diplomatiques[modifier]

  • Logo représentant le drapeaux du pays Algérie 1 Algérie (Consulat) 41, rue Frantz Despagnet, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 99 03 36, fax : +33 5 56 98 64 33, courriel :
  • Logo représentant le drapeaux du pays Allemagne 2 Allemagne (Consulat) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 35, cours de Verdun
  • Logo représentant le drapeaux du pays Espagne 3 Espagne (Consulat) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1, rue Notre-Dame
  • Logo représentant le drapeaux du pays États-Unis États-Unis (Consulat) Logo indiquant un lien vers le site web 89 Quai des Chartrons, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 1 43 12 48 65
  • Logo représentant le drapeaux du pays Portugal 4 Portugal (Consulat) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 11, rue Henri Rodel, Logo indiquant un numéro de téléphone +33 5 56 00 68 20, courriel :
  • Logo représentant le drapeaux du pays Sénégal 5 Sénégal (Consulat) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 142, boulevard du Président Wilson
  • Logo représentant le drapeaux du pays Turquie 6 Turquie (Consulat) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 29, allée de Chartres, 3000 Bordeaux

Aux environs[modifier]

  • La Cité Frugès à Pessac : la Cité est le premier prototype au monde de lotissement moderne. Conçue dans la fin des années 1920 par Le Corbusier pour un pape local du business sucrier - le monsieur Frugès du même nom - ce lieu est un vrai bon moment pour tout fana d'architecture moderne. Classée mais habitée par des particuliers, la Citée se visite comme un quartier de 60 logements. Au milieu, une maison "gratte ciel" rachetée par la mairie de Pessac peut être visitée tous les jours.
  • Région des Graves / Sud Gironde : à 30 min de Bordeaux, découvrez la richesse historique et architectural de cette région - Bazas, Roquetaillade, Malle, Villandraut, Cadillac, Saint Macaire, Uzeste, Fargues, Budos. . . . Antiquites des Graves
  • Le Bassin d'Arcachon : en train depuis la gare Saint Jean (50 min environ), on arrive en plein centre ville d'Arcachon. Une virée dans la ville d'hiver s'impose autant qu'un chichi à la plage. Le train dessert aussi d'autres gares du Bassin d'Arcachon comme Le Teich, Gujan-Mestras, La Teste de Buch ou Facture, où attendent des bus pour les villes du nord du Bassin d'Arcachon (Andernos, Arès et Cap Ferret, notamment).

Ne pas oublier également la Dune du Pilat, la plus haute dune d'Europe (110 m), qui offre un panorama exceptionnel.

  • Saint-Émilion
  • Région Entre-deux-Mers, entre la Garonne et la Dordogne, avec ses nombreux vignobles et ses sites historiques : Château de Curton, Château de Camarsac...
  • Le Médoc : aux portes de Bordeaux, des vignobles de renommée mondiale bordés d'un Estuaire tout aussi sauvage que préservé. Et à quelques kilomètres de ces vignobles, l'océan et ses stations balnéaires bien connues des amateurs de nature
  • Château de Roquetaillade [3]
  • Lacanau : en bus depuis la gare Saint Jean (90 min environ), on arrive en plein centre ville. Du vrai océan et quelques boutiques pour femmes de surfeurs véritables.
  • Les Landes de Gascogne
  • Libourne


Cet article reprend du contenu de l'article Bordeaux de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article Monuments et lieux touristiques de Bordeaux de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article Église Saint-Éloi de Bordeaux de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Cet article reprend du contenu de l'article Place des Quinconces de Wikipédia. Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.
Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Gironde