Télécharger le fichier GPX de cet article
10-11Map mag.png

Afrique > Afrique de l'Ouest > Guinée

Guinée

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Guinée
Guinea Siguiri village.jpg
Drapeau
Flag of Guinea.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Autres langues
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

La Guinée, est un pays d'Afrique de l'Ouest, ancienne colonie française, frontalier de la Guinée-Bissau et du Sénégal au nord, du Mali au nord et nord-est, de la Côte d'Ivoire à l'est, du Liberia et de la Sierra Leone au sud. Les troubles en Sierra Leone ont eu des répercussions en Guinée, créant des situations d'urgence humanitaire et menaçant la stabilité du pays.

La Guinée est parfois appelée « Guinée Conakry », du nom de sa capitale, pour la différencier de la Guinée-Bissau voisine et de la Guinée équatoriale.

Comprendre[modifier]

La Guinée est un pays remarquable, avec une population authentique et très chaleureuse, mais avec peu d'infrastructures. Alors que le pays possède d'énormes ressources naturelles (environ la moitié des réserves mondiales de bauxite et beaucoup d'industries d'or, de pierres précieuses et de métal, parmi les plus importantes), la qualité de vie de sa population est jugée très faible par l'ONU. La Guinée a environ la taille du Royaume-Uni.

Histoire[modifier]

Le territoire guinéen a appartenu à une série d'empires, jusqu'à ce que la France le colonise dans les années 1890 et en fasse une partie de l'Afrique Occidentale française (A-OF). La Guinée a déclaré son indépendance de la France le .

Le premier président, le socialiste Ahmed Sékou Touré, a fait face à de nombreuses critiques de « l'Occident » pour ses violations présumées des droits de l'Homme et la « liquidation » des parties d'opposition. Il croyait en la construction d'une puissante nation autonome, ne dépendant d'aucune puissance étrangère.

Lorsqu'il est mort en 1984, le général Lansana Conté a pris sa place. Sous le règne de Conté, les choses ne se sont pas améliorées, et les idéaux de Touré ont rapidement été mis de côté. De plus, Conté a fait beaucoup de promesses politiques, dont la plupart n'ont jamais été tenues. En 1993, les premières élections ont eu lieu, même si les résultats (comme ceux des élections suivantes) ont été discutés. Conté est mort en 2008 sans avoir désigné de successeur, laissant derrière lui le chaos.

Immédiatement après la mort de Conté, le , un certain capitaine Moussa Dadis Camara a pris le pouvoir par un coup d'état, devenant le nouveau président de Guinée. Bien que Camara soit arrivé au pouvoir avec une certaine popularité, sa présidence s'est avérée être un nouveau coup dur pour la Guinée et les guinéens. Les manifestations civiles ont été accueillies par des tirs à balles réelles et des violences physiques de la part des militaires et policiers. En décembre 2009, Moussa Dadis Camara a subi une tentative d'assassinat et a quitté le pouvoir depuis, se réfugiant au Burkina Faso.

Un processus démocratique s'est alors déclenché et, le , Alpha Condé est devenu le premier président de Guinée démocratiquement élu.

Climat[modifier]

La région côtière de la Guinée, ainsi que la plupart des régions intérieures, ont un climat tropical, avec une saison des pluies s'étendant d'avril à novembre, des températures relativement hautes et uniformes, et une humidité importante. À Conakry, les températures moyennes vont de 23 °C à 29 °C et la précipitation annuelle moyenne y est de 4 300 mm. La région sahélienne de Haute Guinée a une saison des pluies plus courte, ainsi qu'une variation plus grande des températures quotidiennes.

Régions[modifier]

Carte des régions de Guinée en couleurs
Guinée maritime (Conakry)
Moyenne Guinée (Dalaba)
Haute Guinée (Kankan, Parc national du Haut Niger)
Guinée forestière (Beyla, Réserve naturelle du mont Nimba)

Guinée maritime — Région des Soussous, de la culture et de la capitale. Le littoral, de Conakry jusqu'en Guinée-Bissau, permet également de belles découvertes touristiques : avec de superbes plages sauvages, des mangroves et l'observation de la faune sauvage. « Bel Air » est une destination touristique bien connue, sur la plage, à environ deux heures de Conakry, via une bonne route. C'est un grand hôtel, régulièrement desservi et très populaire durant les grandes vacances. Un endroit encore plus agréable où vous rendre, si vous aimez l'éco-tourisme, est « le village de Sabolan » qui est un petit hôtel sur une belle plage (il est en dehors de la bonne route menant à l'hôtel « Bel Air »). Il y a, ici, une dizaine de cases modernes, ainsi qu'un restaurant. C'est un peu cher, mais le cadre est magnifique. Si vous avez une tente, ou si vous voulez trouver un endroit plus authentique et moins cher, vous pouvez aller sur la plage ou longer le chemin, puis passer devant le village : vous y trouverez des cases sympathiques, fabriquées par un villageois, et maintenant tenues par son fils. Les expatriés travaillant dans les zones minières louent les cases et y viennent le week-end, mais vous pouvez toujours planter une tente. Vous devez cependant apporter votre propre nourriture. Pour les plus aventureux, il y a un « trip » à faire sur les îles Tristao, bordant la frontière avec la Guinée-Bissau. Pour vous y rendre, vous pouvez aller par la route, de Conakry à Kamsar, puis prendre un bateau local pour les îles. La traversée en bateau dure h et se fait une à deux fois par semaine. Quelquefois, avec de la chance, il y a un bateau de pêche allant à Tristao (cependant, ceux-ci sont très chargés et peuvent ne pas être aussi sûr que les bateaux de passagers). Des lamantins, des tortues et différents types d'oiseaux vivent sur l'archipel de Tristao. C'est un lieu très isolé, ayant conservé de nombreuses traditions animistes.

Vue aérienne de Conakry

Moyenne Guinée — Également connue comme la région Fouta Djallon. Principalement des collines et des montagnes, avec un climat relativement frais. Région des Peuls. La région du Fouta Djallon offre de superbes randonnées, de vastes panoramas, des cascades et des falaises. « Fouta trekking aventure », est une association locale qui promeut le tourisme équitable. Elle propose des circuits de randonnée de 3 à 5 jours, ou des circuits « à la carte ». Une partie de ses revenus sert au développement des communautés villageoises. Labé, la capitale historique et le cœur de l'empire Fouta qui régna dans les temps pré-coloniaux, est une ville animée ayant une histoire intéressante. Vous pouvez y acheter de beaux habits traditionnels, de diverses couleurs « bleues-marines ». Sur la route de Conakry, via Kindia, se trouve la ville de Dalaba où, en 1958, les principaux chefs du pays se rencontrèrent pour déterminer le sort d'un pays bientôt indépendant de la France. Il y a une vieille résidence que vous pouvez visiter, ainsi qu'une case cérémonielle ayant de magnifiques sculptures intérieures. Kindia a quelques-unes des meilleures productions de fruits et légumes et, par conséquent, un marché animé.

Grande mosquée de Labé

Haute Guinée — Région sub-sahelienne, principalement bordée par le Mali et coupée en deux par le fleuve Niger. Région des Malinkés.

Le Niger à Kankan

Guinée forestière — Région du sud-est, bordée par le Liberia et la Côte d'Ivoire. Région des Tomas, Kissis et autres groupes ethniques, qui ont conservé de très anciens rituels et croyances.

Paysage aux environs du mont Nimba.

Villes[modifier]

En dehors de Conakry, il y a beaucoup de destinations touristiques attractives pour les « baroudeurs ». Cependant, il n'y a pas suffisamment d'infrastructures — telles que hôtels, routes, etc. —, même si vous pouvez trouver des endroits simples où rester (avec une électricité limitée, produite par des générateurs).

  • 1 Conakry Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – À Conakry, capitale du pays, un des meilleurs endroits pour prendre une bière et faire des rencontres est le bar de la plage de Taouyah, un quartier résidentiel avec un grand marché et quelques boîtes de nuit et restaurants. Beaucoup d'expatriés y vivent et se rencontrent à la plage, au coucher du soleil, pour des supers pizzas ou des plats de poisson ou de poulet. Il y a de bonnes discussions, de la musique live, et beaucoup de locaux jouant au foot jusqu'au soleil couchant, en particulier les weekends. La musique est une des meilleures activités culturelle que la Guinée ait à offrir. Quelques-uns des meilleurs joueurs au monde de Kora viennent de Guinée. Il y a beaucoup de bars qui proposent de la musique live.
  • 2 Kankan Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – la seconde ville.
  • Siguiri
  • Dinguiraye
  • Labé
  • 3 Kamsar Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Kamsar est la principale ville minière d'exportation de bauxite, dont les principaux envois se font depuis la région de Boke. Il y a quelques très bons hôtels et restaurants, qui s'adressent aux cadres des mines et aux expatriés.
  • 4 Boké Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – la capital administrative de la région, possède un intéressant musée de la colonisation, quelques hôtels corrects, et un magasin libanais sur la route principale, dans lequel tout le monde se rend pour regarder les matchs de foot et boire des Amstel fraîches (quand le générateur veut bien marcher).
  • Faranha
  • Forécariah
  • Kissidougou
  • Guéckédou
  • N'zérékoré
  • Lola
  • 5 Kindia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • Mamou
  • Beyla
  • 6 Dalaba Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – petite ville souvent surnommée « la Suisse de Guinée », du fait de ses températures douces et de ses beaux paysages.
  • Dabola

Autres destinations[modifier]

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Les demandes de visa doivent être faites aux ambassades et consulats de Guinée (Paris, Dakar...). Aucun visa n'est délivré aux aéroports guinéens, ni aux frontières.

En France, un visa « simple entrée » coûte environ 60  pour 1 mois, et 90  pour 3 mois.

Documents à présenter, pour une demande de visa :

  • 2 photos d'identité
  • 1 photocopie du passeport
  • 1 formulaire à remplir à l'ambassade
  • Probablement :
    • confirmation de réservation d’hôtel
    • ou certificat d’hébergement certifié par les autorités locales
  •      Guinée
  •      Exemption de visa

En avion[modifier]

Air Sénégal International : depuis Paris avec escale à Dakar ; depuis Dakar directement. Également, par Air France de Paris en vol direct, et Brussels Airlines depuis Bruxelles

Royal Air Maroc de Montréal à Casablanca, avec escale à New York, est le seul vol direct entre le Canada et l'Afrique (plusieurs connexions pour Conakry à partir de Casablanca).

En bateau[modifier]

Une virée est organise tous les jours entre Conakry et les îles de Loos pour des bateaux de 50 à 100 personnes à bord qui part à 8h pour revenir à 18h.

En train[modifier]

Après Conakry Express qui dessert la ville de Conakry en semaine (un voyage de la banlieue vers la ville le matin, un retour le soir), nous avons le train passager qui relie Kamsar - Sangaredie par kolaboui, Boké et tinguilinta avec son beau paysage . L'ancienne gare, en centre-ville de Conakry, mérite une visite.

En voiture[modifier]

Traverser la frontière entre la Guinée et le Sénégal est possible et requiert de la patience par le temps du trajet. À l'intérieur de Guinée, la route entre Labe et Koundara vient d’être goudronnée. Il y a quelques endroits convenables et pas cher pour rester à Koundara. L'étape entre Koundara et Diaoube (Sénégal) est similaire. La frontière se passe sans trop de tracas. Il y a environ 20 km de « no man's land » entre les 2 postes frontières. Et le seul indice de l'entrée au Sénégal est l'amélioration de la piste. Il est possible de changer vos devises à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, dans les villes frontalières des 2 côtés du « no man's land ». Aller de Diaoube à Tambacounda, puis à Dakar, par les transports locaux, est relativement facile.

Koundara est également le principal point de départ pour un voyage en Guinée-Bissau.

La traversée en voiture ou en moto, entre Kopoto (Guinée) et Kambia (Sierra Leone), est possible avec le « Laissez-passer pour véhicule », disponible à l'ambassade de Guinée (40 $ US), et avec le « Vehicle Clearance Permit », disponible à l'ambassade de Sierra Leone (40 $ US). Un « permis de conduire international de la CEDEAO » est nécessaire pour la Sierra Leone (disponible à la frontière pour 100 000 Leones).

Une « carte brune » de la CEDEAO, [1], peut également être nécessaire pour prouver que le véhicule est bien assuré.

Circuler[modifier]

Le réseau routier guinéen se limite à quelques centaines de km de RN bitumées au départ de Conakry vers quelques villes de province. Le réseau est limité et très peu praticable. 4X4 indispensable sur la plupart du réseau routier. Les routes sont principalement constituées de pistes améliorées ou carrossables

Il n'y a pas de bus qu'a Conakry appelé transport urbaine. Le trafic à Conakry peut-être très dense. Les fourgons de transport local semblent être les plus saturés de toute l'Afrique de l'Ouest.

Les taxis sont très peu coûteux, même si vous voulez en louer un pour la demi-journée ou la journée. Cependant, aussitôt montés en voiture, attendez-vous à ce que le chauffeur s'arrête faire le plein de carburant. Le centre des affaires et des administrations est malheureusement situé à l'extrémité d'une péninsule longue et étroite, connectée au reste de Conakry par seulement deux routes. S'y rendre peut être particulièrement frustrant aux heures de pointe. Les files d'attente aux stations service peuvent être assez longues et désorganisées, à certaines heures.

Les taxis-brousse (très souvent des Peugeot 504, modèle très répandu en Afrique) sont utilisés comme transport, d'une ville à une autre. Il n'y a jamais d'horaire défini pour les transports locaux. Au petit matin, vous pourriez demander à un taxi de partir « tout de suite » qu'il ne quitterait Conakry qu'à la nuit tombante ! En Guinée, les voyages inter-cités demandent beaucoup de patiente et un calendrier très « malléable ».

En dépit de plusieurs projets de relance de la compagnie Air Guinée, il n'y a plus de lignes aériennes nationales.

Les motos-taxi sont un moyen rapide et confortable pour voyager.

La route reste dangereuse en Guinée et les accidents mortels fréquents du fait des excès de vitesse et d'un matériel roulant et de routes dans un état déplorable.

Parler[modifier]

La langue officielle est le français. Il existe de nombreuses langues ethniques, les plus répandues étant le soussou (en Basse-côte), le peulhl (originaire du Fouta-Djalon) et le malinké (de la forêt). Le soussou est parlé dans la région côtière et dans la capitale. Le toma, le guerzé, le kissi et les autres sont parlés dans la région intérieure (la Forêt Sacrée) bordant le Mali, la Côte d'Ivoire, la Sierra Leone et le Liberia. Dans les régions reculées, le niveau de français reste assez scolaire (ce n'est souvent pas la langue maternelle). L'anglais est peu répandu en Guinée, même dans la capitale.

Acheter[modifier]

La monnaie de la Guinée est le franc guinéen (F, franc, GNF)

Taux de change GNF actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Manger[modifier]

À conakry on peut manger à toute heure, plusieurs restaurants sont à essayer en ville. On y prépare de très bons plats: poisson à la braise, riz, attiéké, fonio... et mafé (sauce) de toute sorte.

Boire / Sortir[modifier]

Les boites de nuit abondent à Conakry. Il suffit de prendre un verre et se laisser guider par la musique!

Cependant, voici quelques adresses renommées:

  • Le fougoufougou Fagafaga: lieu typique guinéen qui accueille de nombreux concerts sur la corniche sud au bord de la mer. Idéal pour prendre un verre accompagné par la musique des Espoirs de Coronthie.
  • Le MLS: boite de nuit internationale facilement accessible depuis l'autoroute
  • Le 3615: boite de nuit internationale renommée au sein de la population expatriée, ambiance décontractée
  • Le Baron: boite de nuit favorite des populations aisées, ambiance flambeur

Se loger[modifier]

Les hôtels sont inaccessibles à la majorité de la population locale puisque les tarifs pratiqués sont élevés. Comptez un minimum de 60€ la nuitée au centre de Conakry pour avoir l'eau, l'électricité et la climatisation 24/7.

Voici quelques adresses à Conakry:

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Le pays vit essentiellement du secteur minier, de l'agriculture et l'aide internationale est omniprésente.

Les ONG internationales sont très actives et emploient beaucoup d'expatriés en Guinée Conakry: Croix Rouge, Alima, PNUD...

De même, le système de volontariat a fait ses preuves chez les jeunes en contrat VSI (dans la solidarité), VIE (dans le secteur privé), VIA (dans l'administration, comme l'Agence française de Développement) et les Peace Corps (volontariat américain).

De plus, vous pourrez travailler dans de grandes entreprises mondiales qui ont leurs représentations en Guinée(Rio Tinto, BHP Billiton, Rusal, Bolloré...), dans le secteur hôtelier et dans le secteur bancaire etc...

Communiquer[modifier]

La majorité des habitants parle un français qui est cependant assez scolaire dans les zones reculées (ce n'est que la langue officielle et non maternelle). On peut se faire comprendre en anglais dans la capitale et dans les villes principales (pas par tout le monde cependant).

Les opérateurs téléphoniques locaux sont: orange, MTN, Cellcom. Les prix au Go est généralement entre 3 et 8€ en fonction de la quantité achetée.

Le réseau internet est essentiellement mobile ou hertzien (3G sur mobile, wimax/3G sur ordinateur fixes). Il existe cependant en centre-ville une offre fibre ou pseudo-fibre (partage hertzien d'une fibre pour Mouna Telecom) à plusieurs centaines d'euros. Comptez 40€ pour de la wimax illimités à 1Mo/s chez Mouna.

Sécurité[modifier]

Il n'y a pas de problème sécuritaire majeur dans la capitale (hors banlieue). Comme partout, il convient de faire attention lors des déplacements de nuit (éviter d'être seul, préférer les déplacements véhiculés) cependant la criminalité touchant les occidentaux reste très rare. Quelques vols sont signalés, la très grande majorité sans violence ou contrainte (visite de domicile pendant les horaires de travail, vol à la tire aux marchés...).

Toutefois, la Guinée n'est pas épargnée par les violences politiques. La grève générale de janvier/février dernier a fait plusieurs dizaines de morts parmi les civils à Conakry et dans d'autres villes. Cependant aucun occidental n'a été inquiété. Le problème était Guinéo/Guinéen. Il convient d'éviter tout attroupement.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeaux du pays Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeaux du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeaux du pays France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeaux du pays Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Date du ramadan

  • Du 6 mai au 3 juin 2019 (Année 1440 de l'hégire)
  • Du 24 avril au 23 mai 2020 (Année 1441 de l'hégire)
  • Du 13 avril au 12 mai 2021 (Année 1442 de l'hégire)

La majorité des musulmans insiste sur l'observation locale du croissant de lune pour marquer le début du ramadan, mais d'autres insistent sur le calcul de la nouvelle lune ou sur la déclaration saoudienne pour déterminer le début du mois. Puisque le premier croissant après la nouvelle lune n'est pas visible partout en même temps, les dates de début et de fin du mois dépendent de ce qui est visible dans chaque lieu. Par conséquent, les dates varient d'un pays à l'autre, mais généralement d'un jour seulement.

Respecter les coutumes locales. La majorité de la population est musulmane et pratique sa religion avec tolérance.


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Afrique de l'Ouest
Destinations situées dans la région