De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Clause de non-responsabilité médicale Wikivoyage n’est pas un médecin : l’information à caractère médical fournie sur Wikivoyage est, au mieux, de nature générale et ne peut se substituer à l'avis d’un professionnel de la santé légalement habilité.
plus...
Maladie à coronavirus 2019-2020
Quatre SARS-CoV-2 au microscope électronique. Les pics aux bords extérieurs des particules, qui les donnent l'aspect d'une couronne rayonnante (corona en latin), sont à l'origine du nom coronavirus.
Quatre SARS-CoV-2 au microscope électronique. Les pics aux bords extérieurs des particules, qui les donnent l'aspect d'une couronne rayonnante (corona en latin), sont à l'origine du nom coronavirus.
Information
Région(s)
Cause
Vecteur
Contagiosité
Prophylaxie :
* vaccin Pas fait non
* médication Pas fait non
Thérapie : Pas fait non
Localisation
Expansion du virus SARS-CoV-2 dans le monde au 25 mai 2020.       1 à 99 cas confirmés       100 à 999 cas confirmés       1 000 à 9 999 cas confirmés       10 000 à 99 999 cas confirmés       100 000 à 999 999 cas confirmés       Supérieur à 1 000 000 cas confirmés
Expansion du virus SARS-CoV-2 dans le monde au .
  •       1 à 99 cas confirmés
  •       100 à 999 cas confirmés
  •       1 000 à 9 999 cas confirmés
  •       10 000 à 99 999 cas confirmés
  •       100 000 à 999 999 cas confirmés
  •       Supérieur à 1 000 000 cas confirmés
Wikivoyage ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

La maladie à coronavirus 2019 ou Covid-19 est une maladie infectieuse pneumologique et contagieuse due à un coronavirus, le SARS-CoV-2.

Comprendre[modifier]

Le SARS-CoV-2 est la souche de la maladie à coronavirus (également appelé COVID-19, coronavirus disease 2019) qui a été identifiée en décembre 2019 à Wuhan, dans la province de Hubei, Chine. La maladie est une espèce de coronavirus, dans la même famille que les maladies de SRAS, MERS et certains types de rhume banal. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré une pandémie le 11 mars 2020.

Beaucoup de détails scientifiques restent pour le moment inconnus, mais selon ce que l'on sait déjà, il semble que le COVID-19 est plus virulent et plus contagieux que la grippe saisonnière, et en même temps moins virulent mais plus contagieux que les maladies de SRAS et MERS. Le virus est plus dangereux pour les personnes âgées et pour les individus qui souffrent déjà d'une maladie sous-jacente ; chez ces groupes vulnérables, des complications dues au coronavirus peuvent mener à une maladie grave, voire à la mort.

Face à la transmission globale du virus, tout voyage est fortement déconseillé, sauf en cas de nécessité. Si vous voyagez, vous risquez votre santé et celle de tout le monde autour de vous. De plus, à cause des fermetures de frontière et des cessations de service de transports, vous pourrez vous retrouver coincé ou en quarantaine à l'étranger, sans possibilité de repartir chez vous.

S'il vous faut voyager, vous devez prendre des mesures pour réduire autant que possible les chances que vous n'attrapiez l'infection : lavez-vous les mains fréquemment ; ne pas toucher le visage ; ne pas tousser, ni éternuer, sauf en utilisant un mouchoir ou votre manche ; évitez tout contact avec des personnes malades. Avant de partir voyager, faites des recherches à propos des multiples nouvelles lois et restrictions qui s'imposent dans le monde, et particulièrement dans votre pays ou région de destination. Une fois arrivé à destination, placez-vous en isolement pendant une période pas moins de sept jours et pas plus de quatorze jours, et n'oubliez pas de surveiller votre santé.

Si vous êtes actuellement à l'étranger, pensez à repartir chez vous immédiatement, pendant que ça reste possible.

Localisation[modifier]

En mars 2020, il y a des centaines de milliers de cas confirmés. Depuis ses débuts en Chine, la maladie s'est répandue à travers le monde, et il y a désormais plus d'infectés hors Chine que dedans. L'Europe est devenue le nouvel épicentre de la crise, selon l'OMS, avec la plus haute augmentation de cas dans le sud et l'ouest du vieux continent. Plus de 170 pays du monde abritent le virus, dont la Chine, les États-Unis, l'Italie, l'Espagne, l'Allemagne, l'Iran, la France, la Suisse et le Royaume-Uni sont les plus touchés. La « transmission locale » est établie dans tous les continents habités.

L'étendue totale de la pandémie est incertaine, parce qu'on ne teste pas tous les cas suspectés. Plusieurs pays n'ont pas les moyens de tester leur population de façon globale, parce que les réactifs sont fabriqués seulement dans certains coins du monde et le commerce international ralentit. Il est, donc, possible que le vrai nombre de personnes infectées soit plus élevé que le bilan officiel.

Transmission[modifier]

Les particules du coronavirus sont assez grands et ne peuvent pas se propager dans l'air. Plutôt, elles se transmettent par des postillons (gouttelettes de salive), alors il suffit normalement de garder deux mètres entre personnes pour éviter la transmission interpersonnelle. Cependant, le virus peut également survivre pendant une période encore indéterminée sur des objets. Si, par exemple, quelqu'un éternue dans ses mains, puis touche une poignée de porte sans se laver les mains, quiconque passant par la même porte risque attraper l'infection.

D'après certaines preuves, une personne infectée peut encore transmettre le COVID-19 sans qu'elle souffre des symptômes ; ceci se recherche toujours.

Protection contre le vecteur[modifier]

Fabrication simple d'un gel hydroalcoolique et son utilisation[modifier]

Pour un litre de gel, mélanger :

  • 833,3 ml d'éthanol à 96 % ou d'isopropanol à 99,9 % (attention que l'éthanol perd complètement ses propriétés anti-virales en dessous de 90 % et bactériennes en dessous de 70 %) ,
  • 41,7 ml d'eau oxygénée,
  • 14,5 ml de glycérol,
  • 10,5 ml d'eau distillée ou d'eau bouillie refroidie.

Bien agiter la solution, la répartir dans des flacons pompes, non vaporisateurs, et laisser reposer 72 heures avant utilisation.

Faites couler une noisette de gel dans le creux de la main et frottez le produit sur les paumes, le dos de la main, entre les doigts, ainsi qu'au niveau des poignets puis laissez sécher sans essuyer. Ne pas utiliser le gel sur des mains humides ou très sales, dans ce dernier cas, lavez-les au préalable avec du savon et séchez-les.

Bien qu'utiliser un gel, genre industriel ou fait maison, soit mieux que ne rien faire (surtout si vous n'avez pas accès à l'eau propre), le moyen le plus efficace de maintenir l'hygiène des mains est - de loin - de les laver avec du savon sous un courant d'eau chaude pendant au moins vingt secondes et de les sécher avec un mouchoir jetable ou d'un sèche-mains sans contact.

En cas d'épidémie ou de pandémie[modifier]

Pour soi-même[modifier]

  • évitez de donner la main, embrasser ou étreindre lorsque vous saluez quelqu'un ;
  • garder vos distances dans les endroits à forte fréquentation (minimum un mètre) ;
  • lavez-vous régulièrement les mains, avec du savon liquide (évitez le savon solide, qui n'est absolument pas bactéricide et qui risque donc de contaminer l'endroit où il est déposé ou d'être contaminé par celui-ci) ou un antiseptique (attention de bien garder la même classe d'antiseptique à chaque lavage) ;
  • évitez de vous toucher la bouche, le nez et les yeux avec les mains ;
  • évitez tout contact avec des personnes visiblement malades ou gardez une distance suffisante (minimum 1,5 mètre) ;
  • nettoyez, avec une lingette imbibée d'un nettoyant ménager, de chloroxylénol ou d’alcool, les objets que beaucoup de gens touchent, comme les poignées de porte ou de portières de voiture, le volant et le changement de vitesse des véhicules, les téléphones, les clés, et les télécommandes. Le citron et, dans une moindre mesure, le vinaigre ménager à 14 % sont antiseptiques. L'eau de Javel, également antiseptique, est à proscrire au regard de son pouvoir blanchissant des couleurs, de sa corrosivité sur l'épiderme et de son irritation bronchique ;
  • ne partagez pas d'objets qui entrent en contact avec la bouche, comme les bouteilles, les couverts de table, les serviettes de table ou de bain, les gants de toilette ou, cela va de soi, les brosses à dents.

Vis à vis des autres[modifier]

  • utilisez toujours un mouchoir neuf en papier et jetez-le ensuite dans une poubelle fermée. Si vous pensez ne pas pouvoir le jeter rapidement dans une telle poubelle, placez-le dans un sac plastique fermant hermétiquement ;
  • si vous n’avez pas de mouchoir à portée de main, éternuez ou toussez dans le pli du coude ;
  • si vous pensez être malade, appelez un médecin généraliste et signalez vos symptômes. Ne vous rendez pas dans sa salle d'attente ou aux urgences. Le médecin déterminera par téléphone si vous pouvez rester en convalescence à la maison ou si vous devez aller à l'hôpital ;
  • restez à la maison si vous êtes malade.

Protection contre le virus[modifier]

Diagnostic[modifier]

Symptômes[modifier]

Symptômes du coronavirus.

Les symptômes les plus communs comprennent une fièvre, un toux sèche et la fatigue. Des symptômes plus rares sont un souffle court, un mal de gorge, une céphalée, des douleurs musculaires et un toux grasse. Dans les cas sévères, le patient souffre d'une fièvre élevée, d'une pneumonie, d'un syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), et de la défaillance d'organes multiples qui peut mener jusqu'à l'invalidité ou à la mort. Environ 80 % d'infectés souffrent de symptômes légers, et 20 % peuvent avoir besoin de soins médicaux dans un hôpital. On estime le taux de fatalité à entre 1 et 3 % d'infectés, dont la plupart sont des personnes âgées déjà atteintes d'autres maladies. Le taux de fatalité est beaucoup plus élevé chez les septuagénaires et plus vieux, tandis que ceux ayant moins de 40 ans expérimentent une baisse importante dans le taux de fatalité.

Parmi les plus gravement atteints par l'infection COVID-19, on compte les personnes âgées, les professionnels de la santé et d'autres qui travaillent dans un cadre médico-sanitaire, ceux qui ont un système immunitaire affaibli, et les personnes souffrant déjà d'un autre problème de santé : maladie cardiovasculaire, diabète, hypertension, maladie respiratoire sévère, cancer. Chez les enfants, on estime très peu de cas, et la plupart d'entre eux sont doux ou modérés, bien qu'une partie puisse atteindre une pneumonie. Il est aussi possible d'avoir la maladie sans que le moindre symptôme se manifeste.

Le période d'incubation (le délai entre l'atteinte d'une infection et l'apparition des tout premiers symptômes) typique est à entre deux et quatorze jours. Dès mars 2020, on ne sait pas encore pour combien de temps un infecté est infectieux, mais il est probable que ça dure aussi longtemps qu'un individu reste symptomatique. Certaines preuves limitées démontre qu'un individu asymptomatique peut agir comme vecteur de la maladie, la transmettant à d'autres sans en souffrant lui-même. Est-il possible de rattraper la maladie après en être guéri ? Ça fait partie des questions qui s'investiguent toujours.

Test diagnostique[modifier]

Thérapie[modifier]

Conséquences possibles[modifier]

Informations complémentaires[modifier]

  • Thèmes de santé, Infections à coronavirus Logo indiquant un lien vers le site web  – La page consacrée aux infections à coronavirus sur le site de l'OMS.
  • Pandémie de Covid-19 Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – L'article de Wikipédia.
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont une esquisse et ont besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information pour être réellement utile. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Conseils médicaux