Télécharger le fichier GPX de cet article
35.040135.748Map mag.png
Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Kansai > Kyoto (préfecture) > Kyoto > Nord de Kyoto

Nord de Kyoto

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nord de Kyoto
Sanctuaire Shimogamo
Sanctuaire Shimogamo
Information
Pays
Ville
Localisation
Site officiel

Le nord de Kyōto est garni d'une multitude de sanctuaires et temples centenaires, dont plusieurs sites du patrimoine mondial. L'une des attractions les plus célèbres de Kyōto - le magnifique pavillon d'or ou Kinkaku-ji - se trouve ici.

Aller[modifier]

En train[modifier]

Les lignes Keihan relient le nord de Kyōto avec l'est de Kyōto à la station Demachiyanagi, le dernier arrêt de ligne. Sur le côté ouest, les lignes Keifuku offrent un accès facile au secteur de Arashiyama, avec des arrêts pour Ninna-ji, Ryōan-ji, Kinkaku-ji, et Kitano Tenman-gū (gare Kitano Hakubaichō).

En métro[modifier]

  • 1 Gare Kitaōji (北大路駅) Logo indiquant un lien wikipédia – Située sur la ligne Karasuma du métro municipal, elle donne aux voyageurs un accès facile à un terminal de bus clé qui dessert des parties du nord de Kyōto
  • 2 Gare Kokusaikaikan (国際会館駅) Logo indiquant un lien wikipédia – La ligne Karasuma continue vers le nord jusqu'à cette gare, près du Kyōto International Conference Center.

En bus[modifier]

Le nord de Kyoto couvre une zone étendue, donc de nombreux bus la parcourent. Le bus n°8 Nord (北8) fait une boucle autour de l'ensemble de la zone nord. Dans le nord-ouest, le n°59 dessert la plupart des principales attractions. Au nord-est, les bus n°4 et n°5 desservent les endroits touristiques populaires.

Le n°8 est le seul bus reliant à la zone de Takao. Le bus n°17 vous amène à la zone Ohara. Ces deux zones sont situées à l'extérieur de la limite du passe journalier à 500 JPY, donc n'achetez pas ce passe si vous voyagez vers l'une de ces zones.

Voir[modifier]

Nord-ouest de Kyōto[modifier]

Visiter les vastes ensembles de temples du nord-ouest de Kyōto peut prendre la plus grosse partie de la journée. Un itinéraire suggéré est de prendre le métro (ligne Karasuma) jusqu'à la station Kitaoji, et marcher vers l'ouest le long de Kitaoji-dōri. Les temples Daitoku-ji, Kinkaku-ji, Ryōan-ji et Ninna-ji sont tous sur Kitaoji-dōri, et se trouvent à environ 15-30 min d'intervalle. Toutefois, au moment de l'été où la chaleur est étouffante, il est également simple de prendre le bus de temple en temple, il suffit de lire la feuille de route aux arrêts. Sur le chemin, vous pourrez voir le symbole géant «dai» () brûlé sur le mont Daimonji, qui peut être grimpé en approximativement une heure - cherchez l'entrée près de Kinkaku-ji (voir ci-dessous). Si vous êtes à Kyōto la nuit du ​​16 août, vous pourrez voir le () en feu. Le sanctuaire Hirano est à une courte distance de marche au sud du Kinkaku-ji le long de Nishioji-dōri. Si vous avez encore du temps à la fin de la journée, prenez la sympathique ligne de chemin de fer (ligne Keifuku Kitano) depuis Omuro (御室) à Katabiranotsuji (帷子ノ辻駅), puis prenez la ligne JR Sagano de la gare Uzumasa à proximité pour retourner vers le centre de Kyōto.

Kinkaku-ji en hiver
  • 1 Temple Kinkaku-ji (金閣寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1 Kinkakuji-chō, Kita-ku (Arrêt de bus les plus proches: Kinkakuji-michi (lignes 12, 59, 101, 102, 204, 205) ou Kinkakuji-mae (12 et 59)) Logo indiquant des horaires tous les jours h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 400 JPY. – Le Temple du Pavillon d'or, officiellement connu comme Rokuonji (鹿苑寺), est l'attraction touristique la plus populaire à Kyōto. Le pavillon a été construit comme une villa pour le shogun Ashikaga Yoshimitsu après son retrait à la fin du XIVe siècle, et a été transformé en un temple par son fils. Cependant, le pavillon a été brûlé en 1950 par un jeune moine qui en était devenu obsédé (l'histoire est devenue la base du roman de Yukio Mishima, Le Pavillon d'or). Le magnifique aménagement paysager et la réflexion du temple sur la surface de l'eau en font une vue saisissante, mais faire des photos ne comprenant pas les foules de visiteurs mettra vos capacités de cadrage à rude épreuve. Allez-y tôt si vous pouvez éviter les groupes scolaires. Les visiteurs suivent un chemin à travers le jardin de mousse entourant le pavillon, avant d'émerger dans une place remplie de boutiques de souvenirs. C'est seulement à quelques pas de Ryōan-ji (ci-dessous), ce qui en fait une paire pratique à visiter (et contrastée).
  • 2 Ryōan-ji (龍安寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus le plus proche: Ryōanji-mae, ligne 59; arrêt de tram Randen le plus proche: Ryōan-michi), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-463-2216 Logo indiquant des horaires h - 17 h (mar-nov), h 30 - 16 h 30 (déc-fév). Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Célèbre pour son jardin zen, qui est considéré comme l'un des exemples les plus remarquables du style «sec-paysage». Entouré par des murets, un arrangement austère de quinze rochers se trouve sur un lit de gravier blanc. C'est cela: pas d'arbre, pas de colline, aucun étang, et pas d'écoulement d'eau. Derrière le modeste temple qui donne sur le jardin zen se trouve un lavabo en pierre appelé «Tsukubai» qui aurait été fourni par Tokugawa Mitsukuni au XVIIe siècle. Il porte une inscription simple mais profonde de quatre caractères: «Je connais seulement la satisfaction». Il y a un fantastique restaurant de tofu bouilli (湯豆腐 yudōfu) dans l'enceinte du site, vous devriez être capable de le trouver en suivant l'itinéraire à partir du jardin sec vers la sortie. Il est un peu cher, mais sert de délicieux plats traditionnels à base de tofu. Le reste du domaine mérite le coup d'œil - en particulier le grand étang.
  • 3 Temple Ninna-ji (仁和寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus le plus proche: Omuro Ninnaji, lignes 10, 26, 59), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-461-1155 Logo indiquant des horaires tous les jours h - 16 h 30. Logo indiquant des tarifs Domaine du temple: gratuit; entrée dans l'ancien palais: 500 JPY. – Un autre grand complexe de temple qui est souvent négligé par les touristes. L'entrée (gratuite) sur le site permet de voir la pagode à cinq étages datant du XVIIe siècle et la plantation de cerisiers nains (qui sont toujours les derniers à fleurir à Kyōto, au début de la mi-avril). L'intérieur de l'ancien bâtiment du palais (entrée payante) comporte des cloisons magnifiquement peintes, ainsi qu'un jardin clos. Dans les collines derrière le temple se trouve une version miniature et charmante du célèbre pèlerinage des 88 temples de Shikoku, qui prend une heure ou deux (plutôt qu'un ou deux mois). Cela peut fournir une fin agréable pour une journée passée à parcourir les sites touristiques.
  • 4 Temple Daitoku-ji (大徳寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 53 Murasakino (Arrêt de bus le plus proche: Daitokuji-mae, lignes 28 et 91), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-491-0019 – Un grand complexe de temple, offrant de nombreux sous-petits temples dans ses motifs. Daitoku-ji est le plus silencieux des temples du nord-ouest de Kyōto, et si vous le visitez au début de la journée vous pouvez l'avoir pratiquement pour vous seul. Huit des vingt-quatre sous-temples sont ouverts au public (la plupart des jours h - 17 h), chacun demandant des frais d'entrée (environ 400 JPY). Les sous-temples les plus populaires sont: Daisen-in (大仙院), situé sur le côté nord du complexe du temple, qui a un beau jardin zen, avec de délicieux bonbons à la cannelle que seul ce temple a le droit de vendre/produire (vous pourrez en déguster un si vous y prenez un thé ou achetez un paquet pour 700 JPY); Kōtō-in (高桐院) particulièrement connu pour ses érables qui sont beaux en automne, si la foule ne vous gêne pas; Hōshun-in (芳春院) qui propose le même style architectural que les temples Kinkaku-ji et Ginkaku-ji en toile de fond d'un élégant pont sur ​​un étang.
  • 5 Sanctuaire Imamiya (今宮神社, Imamiya-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 21 Imamiya-chō Murasakino Kita-ku (Just outside of the Daitokuji complex), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-491-0082 Logo indiquant des tarifs gratuit. – Bien que la structure actuelle remonte à 1902, l'original a été construit au cours de la période Heian. À l'époque, la ville était en proie à la maladie, et ainsi le sanctuaire Imamiya a été construit pour apaiser les dieux. Même aujourd'hui, de nombreux visiteurs viennent pour prier pour une bonne santé et pour conjurer la maladie.
  • 6 Tōji-in (等持院) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus le plus proche: Tōji-in-machi, lignes 10 et 26; arrêt de tram Randen le plus proche: Tōji-in), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-691-3325 Logo indiquant des horaires h - 16 h 30. Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Dédié à la famille Ashikaga, les statues à l'intérieur représentent chaque dirigeant d'Ashikaga. Le temple possède également un beau jardin.
  • 7 Sanctuaire Hirano (平野神社) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Hirano Miyamoto-cho, Kita-ku (Arrêt de bus le plus proche: Waratenjin-mae, lignes 50, 102, 204, 205) Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Un petit temple, qui est une destination particulièrement populaire pendant la saison des cerisiers en fleur, pendant laquelle des attractions et des stands de nourriture sont mis en place. Dans un petit parc de cerisiers à côté du sanctuaire sont accrochés des lanternes et des dessins par les écoliers locaux.
  • 8 Kitano Tenman-gū (北野天満宮) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (Arrêt de bus le plus proche: Kitano Tenmagumae, lignes 10 et 50; juste à l'est de Kitano Hakubai-Chō, lignes 101, 102, 204, 205), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-461-0005 Logo indiquant des horaires Horaires usuels: h - 17 h; le 25 de chaque mois de h - 21 h. Logo indiquant des tarifs Sanctuaire: gratuit; Maison du trésor: 300 JPY. – Le sanctuaire Kitano Tenman-gū a été construit pour apaiser l'âme de Michizane Sugawara, qui était un membre respecté de la Cour de Heian jusqu'à ce qu'il soit exilé à Kyūshū après être tombé en disgrâce auprès de l'empereur. Il est mort en exil, et peu de temps après sa mort une série de catastrophes naturelles commença mystérieusement à accabler Kyōto. Beaucoup soupçonnaient une vengeance de l'âme de Michizane. Pour consoler son esprit il fut désigné Dieu de l'apprentissage et Kitano Tenman-gū fut construit pour lui rendre hommage. Beaucoup de pruniers ont été plantés à l'intérieur et autour des terrains du sanctuaire, car c'était les fleurs préférées de Michizane; ce sanctuaire est donc particulièrement joli lors de la saison de la floraison des pruniers à partir de mi-février jusqu'à mi-mars.
  • 9 Temple Myōshin-ji (妙心寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 64 Hanazono Myōshinji-chō, Ukyō-ku (Arrêt de bus le plus proche: Myōshin Kitamon-mae, lignes 10 et 26. arrêt de tram Randen le plus proche: Myōshin-ji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-461-5226 Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Un grand complexe de temple Zen connu pour sa grande collection des célèbres œuvres d'art. Pour entrer dans la salle principale de Myōshin-ji, vous devez payer pour une visite guidée (généralement une toutes les 20 min). Dans la salle principale, vous trouverez la grande peinture de dragon du temple sur le plafond et la cloche. La cloche de Myōshin-ji a été fabriquée en 698, ce qui en fait une des plus anciennes au Japon. En temps qu'un des temples zen principaux, il y a de nombreux sous-temples dans le domaine du temple, chacun avec ses propres sites et ses propres tarifs. On peut même passer la nuit et méditer dans certains des sous-temples (voir la section «Se loger»).

Zone de Takao[modifier]

Alors que la zone de Takao propose un choix modestes en ce qui concerne les visites touristiques, il est l'un des endroits les plus célèbres de Kyōto pour voir les feuillages d'automne. Tout au long de l'automne, l'endroit est très animé avec des vendeurs proposant des friandises fraîches et des lanternes le long de la rivière pendant la nuit. Lors de la basse saison, le quartier est très calme, avec peu de touristes. Vous pouvez voir le quartier en une demi-journée si vous le souhaitez ou rester un peu plus longtemps à vous délecter de la beauté naturelle de la région (voir «Momijiya» dans la section «Se loger» pour l'hébergement dans le coin).

  • 10 Jingo-ji (神護寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (En face de la gare de Kyōto, prenez le bus JR vers pour Takao/Keihoku et descendez à l'arrêt Yamashiro Takao (gratuit avec un JR Pass), descendez une volée d'escaliers en courbe, traversez un petit pont, et montez pendant environ 10 min.) Logo indiquant des horaires h - 16 h. Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Joyau négligé des temples de Kyōto, c'est un endroit idéal à visiter pour ceux qui veulent échapper aux hordes de touristes. Il est situé au mont Takao dans le coin nord-ouest de Kyōto. Le temple Jingo-ji a été créé par le prêtre Kūkai, fondateur de l'école Shingon au cours de la période Heian. Assurez-vous d'aller jusqu'à l'arrière du domaine du temple pour avoir une vue imprenable de la rivière Kiyotaki (清滝川) coincée en contrebas entre deux collines; ici vous pourrez acheter des disques d'argile que vous jetez en bas de la montagne après avoir fait un vœu. Le temple est particulièrement beau en automne, quand les feuilles changent toutes de couleurs.
  • 11 Saimyō-ji Temple (西明寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs gratuit. – Un ancien sous-temple de Jingo-ji. Si ce n'est pas la peine de faire le déplacement spécialement pour voir ce temple, ceux qui visitent la zone de Takao peuvent en profiter pour le voir car il se situe sur le chemin reliant Jingo-ji à Kōzan-ji. Le pont menant au temple et les lanternes à l'extérieur de l'entrée sont très jolis.
  • 12 Kōzan-ji (高山寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs Domaine du temple: gratuit; intérieur du temple 600 JPY. – Inscrit comme l'un des 17 sites du patrimoine mondial à Kyōto, Kōzan-ji est un petit temple datant de l'époque de Kamakura. À l'intérieur de celui-ci, vous trouverez un célèbre tableau de lapins et de singes se comportant comme des êtres humains et considéré comme le «premier manga au monde». v

Nord-est de Kyōto[modifier]

  • 13 Sanctuaire Shimogamo (下鴨神社 shimogamo-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 59 Izumigawa-chō, Shimogamo (Depuis la gare Keihan Demachiyanagi, traversez le pont et tournez à gauche. À 10 min environ), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-781-0010 Logo indiquant des tarifs gratuit. – Construit à l'origine avant que Kyōto ne devienne la capitale du Japon, Shimogamo est l'un des premiers sanctuaires construits à Kyōto. Lui et Kamigamo sont connus comme les «sanctuaires Kamo». Ces sanctuaires furent parmi les plus vénérés par la cour impériale, qui fit souvent des offrandes ici. On pense que la forêt qui entoure le sanctuaire, connue sous le nom de Tadasu no Mori, est une forêt naturelle, et la légende veut que les secrets de ceux qui entrent dans la forêt seront révélés.
    Shimogamo est également un endroit idéal pour découvrir les festivals japonais, de nombreux événements spéciaux y étant organisés, y compris l'Aoi Matsuri, l'un des trois plus importants festivals de Kyōto.
Escaliers, Sanctuaire Kamigamo
  • 14 Sanctuaire Kamigamo (上賀茂神社 kamigame-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 3-3-9 Motoyama, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-781-0011 Logo indiquant des tarifs gratuit. – Ensemble, Kamigamo et Shimogamo sont connus comme les Sanctuaires Kamo, et ils ont été très favorisés par la cour impériale durant la période Heian. Le sanctuaire est surtout célèbre pour le tatesuna, les deux grands cônes de sable. Leurs origine et but d'origine sont inconnus, mais l'hypothèse qu'ils représentent les montagnes environnantes a été émise. Kamigamo est l'un des sites du patrimoine mondial à Kyōto.
  • 15 Jardin botanique de Kyōto (京都府立植物園 kyōto-furitsu shokubutsu-en) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des tarifs 200 JPY pour voir les fleurs d'extérieur et les jardins; 200 JPY en plus pour les serres. – Premier jardin botanique au Japon, le Jardin botanique de la préfecture de Kyōto est assez grand et abrite une grande variété de plantes. Il est un endroit populaire pour voir les floraisons des pruniers en février et début mars, et les floraisons des cerisiers généralement début avril. Les serres offrent une grande variété de plantes tropicales, des cactus du désert et d'autres plantes. Le tarif supplémentaire pour voir les serres est modeste et vaut la peine.
  • 16 Villa impériale Shūgaku-in (修学院離宮, Shūgaku-in Rikyū) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Sakyō-ku, Shūgaku-in, Yabuso, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-211-1215 Logo indiquant des horaires Réservation préalable requise; visite d'une heure (en japonais) démarrant à h, 10 h, 11 h, 13 h 30 et 15 h.. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Une belle villa commandée par l'empereur Go-Mizunoo en 1655 et terminée quatre ans plus tard. Le domaine est divisé en trois villas indépendantes. Dans la villa la plus basse, vous trouverez un beau jardin traversé par un ruisseau et le Jugetsukan, maison de thé où l'empereur se détendait avant de se rendre à la villa supérieure. La villa du milieu héberge le Rakushi-ken, la maison de la princesse Akinomiya, et le Kyaku-den, qui a également été donné à Akinomiya quand l'épouse de l'empereur pour qui il avait été construite mourut avant son achèvement. Ces bâtiments contiennent de l'art particulièrement beau et un pin intéressant. Après avoir vu tout cela, vous serez enfin escorté à la villa supérieure. En entrant dans la villa, vous monterez les escaliers pour découvrir une vue magnifique sur le jardin et l'étang Yokuryū. La visite se termine par une promenade le long des bords extérieurs d'un étang, devant une cascade et les ponts. La Princesse Diana fut jadis invitée ici, un fait que les guides aiment partager avec les visiteurs. Le meilleur moment pour visiter est sûrement l'automne, lorsque les feuilles sont en train de changer. Si vous prévoyez de visiter, faites votre réservation 3 mois à l'avance pour avoir de meilleures chances.
  • 17 Entsū-ji (円通寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Un temple célèbre pour ses jardins. Une caractéristique particulièrement unique de ce jardin est l'incorporation du mont Hiei, dont il est un excellent point de vue depuis temple, dans l'agencement du jardin.
  • 18 Myōman-ji (妙満寺) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 91 Hataeda-chō Iwakura, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-791-7171 Logo indiquant des tarifs Domaine du temple: gratuit; entrée au hall principal et au jardin: 300 JPY. – Pour ceux qui cherchent à voir quelque chose de légèrement différent des temples standards japonais, Myōman-ji offre une réplique du temple Mahabodhi de Bodh Gaya où le Bouddha a obtenu l'illumination. Le reste du complexe est tout à fait japonais, mais également très beau, avec de l'art et un jardin.
  • 19 Shisen-dō (詩仙堂) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 27 Monguchi-machi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-781-2954 Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Construit en 1641, ce temple a autrefois hébergé le poète Jōzan Ishikawa. À l'intérieur du temple se trouvent des portraits de 36 poètes chinois influents. Dehors, il y a un jardin rempli de nombreuses azalées.

Zone d'Ohara[modifier]

Temple Sanzen-in
  • 20 Jakko-in (寂光院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-744-2545 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 500 JPY. – Construite en l'honneur du père du prince Shōtoku, la statue jizō du temple contient 3 000 petites statuettes de Bouddha. Il est également important pour être la dernière demeure de Kenreimonin, la seule membre du clan Taira à avoir survécu (ce qui est raconté dans la chronique Heike monogatari).
  • 21 Sanzen-in (三千院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 700 JPY. – Attraction phare de ce quartier, ce temple vaut la visite. À l'intérieur se trouvent trois statues de Bouddha anciennes. Au dehors, un ravissant jardin de mousse et une variété de statues bouddhistes vont des statues spirituelles typiques aux statues animées adorables.
  • 22 Raigō-in (来迎院) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 537 Raigo-in-cho, Ohara, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-744-2161 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 300 JPY. – Un temple célèbre pour ses chants bouddhistes que les visiteurs peuvent entendre gratuitement le dimanche à 13 h. Une copie de sutra est disponible pour 1 000 JPY.
  • 23 Amida-ji – Un temple où les adeptes sont entraînés à la récitation des chants Nyoho Nenbutsu. La statue gardée dans le sanctuaire était à l'origine décorée avec les cheveux du prêtre ayant fondé de temple.
  • 24 Shorin-in (勝林院) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 187 Shorinin-machi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75-744-2409 Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 300 JPY. – La célèbre séance de questions-réponses du prêtre Hōnen se tenait dans le hondō (bâtiment principal) du temple. On dit que pendant celle-ci il aurait fait briller la principale sculpture du temple uniquement par ses prières.
  • 25 Hōsen-in (宝泉院) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 187 Shorinin-machi Logo indiquant des horaires h - 17 h. Logo indiquant des tarifs 600 JPY. – Comme au Yōgen-in à Higashiyama, le plafond du Hōsen-in a été construit avec le plancher du château de Fushimi, où une bataille sanglante eu lieu. Vous pourrez donc voir des tâches de sang au plafond. Au dehors se trouve un charmant jardin avec un pin vieux de 700 ans.

Faire[modifier]

  • Méditation Zen au temple Shunkō-in (春光院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia 42 Myōshiji-chō, Hanazono, Ukyō-ku, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 75 462 5488, courriel : Logo indiquant des horaires h - 10 h 30, 10 h 40 - 12 h 10, 13 h 30 - 15 h tous les jours. Logo indiquant des tarifs hébergement: 4000-5 000 JPY; visite: 2 000 JPY, comprenant thé vert matcha et friandise. – Vice-abbé du temple éduqué aux États-Unis, le pasteur Taka Kawakami, propose une visite détaillée du temple en anglais et donne des cours de méditation Zen. Le temple accueille de nombreux biens artistiques et culturels importants liés au bouddhisme zen et également liés au shinto et au christianisme, et propose également l'hébergement.
  • Méditation Zen au Taizō-in (退蔵院) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant des horaires sessions de h - 13 h seulement un jour par semaine. Logo indiquant des tarifs 7 500 JPY. – Beaucoup plus qu'une simple séance de méditation zen, après une heure de méditation, les participants pourront également expérimenter une brève cérémonie du thé, un cours de calligraphie et une visite en anglais du jardin du temple. C'est une occasion rare pour les touristes, mais sachez que vous aurez besoin de consacrer une demi-journée pour toute la session. Les réservations sont obligatoires, mais vous pouvez faire votre réservation en anglais sur le site. Tous les participants doivent avoir au moins 15 ans.

Acheter[modifier]

  • Marché aux puces de Kitano Tenman-gū – Le 25 de chaque mois, Kitano Tenman-gū accueille un marché aux puces, avec des vendeurs alignés des deux côtés de la voie menant au honden (bâtiment principal), puis s'étendant de chaque côté autour de celui-ci. Parmi les articles vendus on trouve de la poterie, de la porcelaine, des poupées traditionnelles et des vêtements, ainsi que de la nourriture. Si vous parvenez à être là le 25, c'est un endroit idéal pour trouver des souvenirs uniques à des super prix.

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

La plupart des choix dans le secteur nord se trouvent dans la partie orientale, à distance de marche des stations de chemin de fer Keihan et Eizan.

Se loger[modifier]

Les voyageurs soucieux de leur budget et ceux fuyant l'agitation du cœur de la ville peuvent préférer ce secteur. Pour atteindre le centre-ville facilement, cherchez les liaisons vers la station de métro Kitaōji (K04 sur la ligne Karasuma) et le terminal de bus, la plaque tournante du transport du nord de Kyōto.

Aux environs[modifier]

  • Centre de Kyoto
  • Arashiyama (嵐山) (Nord-ouest de Kyoto)
  • Higashiyama (東山) (Est de Kyoto)
  • Sud de Kyoto


Routes via Nord de Kyoto
FIN N Number prefix Keihan lines.png S  SanjoHirakatashiKyobashi
Arashiyama ← dans Number prefix Randen Arashiyama mainline.pngKatabiranotsuji O Number prefix Randen Kitano line.png E  FIN
FIN N Subway KyotoKarasuma.png S  ShijoKyoto
TsurugaŌbama N Japanese National Route Sign 0162.svg S  Nishioji Gojo
WakasaŌtsu N Japanese National Route Sign 0367.svg S  Karasuma Gojo
Ikeda ← Kameoka ← O Japanese National Route Sign 0477.svg E  ŌtsuOmihachiman


Stars310.svg
L'article de ce quartier est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques arriver, voir, se loger et manger. Une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Kyoto