Télécharger le fichier GPX de cet article
46.5-66.51Map mag.png

Nouveau-Brunswick

De Wikivoyage
Aller à : navigation, rechercher

Nouveau-Brunswick
​((en)New Brunswick)
La baie de Fundy
La baie de Fundy
Information
Pays
Région
Capitale régionale
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Bureau d'information touristique
Localisation
Site officiel
Site touristique

Le Nouveau-Brunswick est l'une des provinces maritimes de l'Est du Canada. C'est la seule province du Canada à être officiellement bilingue anglais et français.

Comprendre[modifier]

Le Nouveau-Brunswick est situé dans l'Est du Canada. Il s'agit de la plus grande des provinces maritimes. La mer est omniprésente puisque aucun point du territoire de la province ne se trouve à plus de 180 km du littoral avec la baie des Chaleurs au nord, le golfe du Saint-Laurent et le détroit de Northumberland à l'est et la baie de Funday au sud. À l'ouest, le Nouveau-Brunswick partage une frontière avec l'État américain du Maine. Il partage également une frontière avec le Québec au nord-ouest, la Nouvelle-Écosse au sud-est ainsi qu'une frontière maritime avec l'Île-du-Prince-Édouard au sud-est.

Historiquement, le territoire du Nouveau-Brunswick faisait partie de l'Acadie, une colonie de la France au 17e siècle. Au 19e siècle, l'Acadie est tombée sous contrôle britannique et la population française a été déportée et dispersée de force. En 1867, lors de la fondation de la Confédération canadienne, le Nouveau-Brunswick faisait partie des quatre provinces fondatrices. De nos jours, il est presque possible de tracer une ligne diagonale divisant la province en deux : les Acadiens dans le Nord-Est et les anglophones dans le Sud-Ouest. Cependant, il n'y a plus, de nos jours, de réelles tensions généralisées divisant les francophones, formant environ le tiers de la population, et les anglophones de la province.

Le territoire du Nouveau-Brunswick, couvrant une superficie semblable à celle de la Belgique et des Pays-Bas réunis, est principalement couvert de forêts. Ce n'est pas pour rien que l'industrie forestière y est la principale source économique. Il est également parsemé de lacs et de rivières. De son côté, la côte du Nouveau-Brunswick est variée passant des plages sablonneuses du parc national de Kouchibouguac aux côtes accidentées du Sud. Le Nouveau-Brunswick est également l'hôte de très grandes marées, notamment dans la baie de Fundy, souvent référées comme étant les plus importantes au monde.

Climat[modifier]

Le climat du Nouveau-Brunswick est influencé par la proximité de l'océan Atlantique. Les étés y sont doux et les hivers également en comparaison aux températures retrouvées dans le reste du Canada. En effet, les températures moyennes oscillent entre -5 °C et -15 °C en hiver et entre 15 °C et 25 °C en été. Les chutes de neige sont communes en hiver, mais les accumulations de neige au sol ne débutent généralement pas avant la fin du mois de décembre.

Le Madawaska, dans le Nord-Ouest de la province, a le climat le plus rigoureux. La température y est inférieure à la moyenne provinciale de plusieurs degrés. De leurs côtés, les régions côtières sont plus chaudes l'hiver et sensiblement plus fraîches l'été.

Fêtes et jours fériés[modifier]

En plus des jours fériés nationaux du Canada, le premier lundi d'août est la Fête de Nouveau-Brunswick qui est un congé civique provincial. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un jour férié, le 15 août est la Fête nationale de l'Acadie qui est célébrée haut en couleur par les Acadiens.

Régions[modifier]

Carte du Nouveau-Brunswick
Côte acadienne
Vallée du fleuve Saint-Jean
Baie de Fundy
Vallée de la rivière Miramichi
Sud-Est

Côte acadienne — Culture acadienne dans le Nord-Est de la province.

Grande-Anse

Vallée du fleuve Saint-Jean — Région incluant Fredericton, la capitale de la province, et plusieurs autres petites villes le long du fleuve Saint-Jean.

Le fleuve Saint-Jean près de Fredericton

Baie de Fundy — Région côtière de la baie de Fundy avec des marées parmi les plus grandes du monde. Saint-Jean est la plus grande ville de la province et Saint-Andrews une des principales destinations touristiques.

Port d'Alma

Vallée de la rivière Miramichi — Région de collines et de forêts dans le Centre de la province.

Le pont Morrissy à Miramichi

Sud-Est — Région de culture mixte anglophone et francophone avec des plages sur la côte Atlantique et Moncton, une des plus grandes villes de la province.

Mémorial aux Acadiens à Moncton

Villes[modifier]

Autres destinations[modifier]

Le parc provincial Hopewell Rocks dans la réserve de biosphère de Fundy

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Le Nouveau-Brunswick comprend plusieurs aéroports. Les principaux sont ceux de Fredericton, du Grand Moncton et de Saint-Jean. Les autres aéroports sont situés à Bathurst, Charlo, Chatham, Gagetown et Saint-Léonard.

En bateau[modifier]

En train[modifier]

En voiture[modifier]

Photographie d'un pont
Le pont de la Confédération reliant le Nouveau-Brunswick à l'Île-du-Prince-Édouard

Le Nouveau-Brunswick est relié par la route au Québec, à la Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard et au Maine.

À partir du Québec, il faut emprunter la route Transcanadienne qui relie Rivière-du-Loup au Québec à Edmundston au Nouveau-Brunswick. À partir de l'Est du Québec, le Nouveau-Brunswick est accessible à partir d'Amqui en Gaspésie en rejoignant Campbellton au Nouveau-Brunswick. Notez que si vous désirez visiter l'Est du Nouveau-Brunswick, il peut être plus rapide de continuer vers l'est au Québec et de simplement entrer au Nouveau-Brunswick à Campbellton au lieu de suivre la route Transcanadienne.

À partir de la Nouvelle-Écosse, il y a trois routes principales. La route Transcanadienne est la plus utilisée et entre au Nouveau-Brunswick près d'Aulac qui comprend un Iriving Big Stop qui est un bon endroit pour faire le plein si l'on compte couvrir une longue distance. Une autre option est d'utiliser une route locale, le chemin Mount Whatley, qui est sensiblement parallèle à la route Transcanadienne à 2 km plus au nord-est. Elle traverse une région plus rurale. Le seul avantage d'utiliser cette route plutôt que la route Transcanadienne est si vous avez l'intention de continuer vers le sud sur la route 16 au Nouveau-Brunswick. Si vous arrivez de l'Île-du-Prince-Édouard, vous pouvez emprunter la route 366 en Nouvelle-Écosse qui devient la route 970 au Nouveau-Brunswick. Cette route est plus panoramique que la route Transcanadienne, mais prendra plus de temps.

Le Nouveau-Brunswick est relié directement à l'Île-du-Prince-Édouard par le pont de la Confédération qui est une destination en soit. Le pont mesure 13 km de long et rejoint la route 16 près d'Aulac au Nouveau-Brunswick. Il y a un péage pour utiliser le pont à partir de l'Île-du-Prince-Édouard pour rejoindre le continent de 44,25 $C pour un véhicule de deux essieux. Notez qu'il n'y a pas de péage dans le sens inverse.

À partir du Maine aux États-Unis, il y a deux points d'entrée principaux au Canada au Nouveau-Brunswick. La route 95 qui relie Houlton au Maine à Woodstock au Nouveau-Brunswick et la route 1 qui relie Calais au Maine à Saint-Stephen au Nouveau-Brunswick. La route 95 est la plus grande route des deux, mais la route 1 est plus panoramique.

Circuler[modifier]

En voiture[modifier]

La voiture est sans aucun doute la meilleure façon de visiter le Nouveau-Brunswick. La majorité des voyageurs trouveront que les routes entre les villes ne sont pas achalandées, même durant la saison estivale.

En autocar[modifier]

  • Maritime Bus Logo indiquant un lien vers le site web —  Dessert plusieurs endroits au Nouveau-Brunswick. Le hub principal est Moncton. S'arrête souvent même dans de petits villages.

En train[modifier]

Itinéraires[modifier]

Parler[modifier]

Tintamarre durant la Fête nationale de l'Acadie, le 15 août, à Caraquet

Le Nouveau-Brunswick est la seule province officiellement bilingue (anglais et français) du Canada et les deux langues y sont bien vivantes. Les francophones du Nouveau-Brunswick parlent un dialecte distinct du français appelé le français acadien, différent du français québécois. L'anglais du Nouveau-Brunswick est similaire à l'anglais canadien en général.

Bien que le Nouveau-Brunswick soit officiellement bilingue, les régions réellement bilingues sont plutôt rares, elles sont soit francophones soit anglophones. L'exception notable est le Sud-Est du Nouveau-Brunswick où les deux communautés se côtoient quotidiennement et où les Acadiens ont même développé un créole mélangeant le français et l'anglais appelé « chiac », notamment à Moncton et ses environs.

Quelqu'un ne parlant qu'anglais n'aura pas de difficulté à parler anglais dans l'ensemble de la province, les francophones du Nouveau-Brunswick étant pour la très grande majorité tous bilingues. Quelqu'un ne parlant que français aura cependant peut-être de la difficulté à trouver un interlocuteur parlant français dans le Sud-Ouest de la province.

Acheter[modifier]

Une taxe de vente harmonisée (TVH) de 15% s'applique sur la majorité des produits et des services achetés au Nouveau-Brunswick.

Manger[modifier]

Le Nouveau-Brunswick offre une grande diversité de restaurants passant des fruits de mer à la cuisine orientale et de la restauration rapide à la cuisine acadienne. Une particularité de la province sont les têtes de violon, des fougères comestibles retrouvées dans la vallée du fleuve Saint-Jean. La poutine râpée est également une particularité locale de la côte acadienne.

Boire un verre / Sortir[modifier]

L'âge légal pour consommer de l'alcool au Nouveau-Brunswick est de 19 ans. La province est l'hôte de la plus grande brasserie indépendante en Amérique du Nord située à Saint-Jean qui produit la Moosehead vendue partout dans la province.

Sécurité[modifier]

Aux environs[modifier]

Stars305.svg
L'article de cette région est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Provinces maritimes
Destinations situées dans la région