Télécharger le fichier GPX de cet article
35.712608139.779994Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Kantō > Tokyo (préfecture) > Tokyo > Taitō

Taitō

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Taitō
​((ja) 台東)
Vieille maison à Nezu
Vieille maison à Nezu
Information
Pays
Ville
Superficie
Population
Densité
Localisation
Site officiel

Taitō est un arrondissement se trouvant au nord-est de Tokyo.

Comprendre[modifier]

Parlez du « centre-ville » (下町, shitamachi) à un tokyoïte, et le quartier Taitō évoquera pour lui: la gare d'Ueno, où les migrants du nord profond sont arrivés en premier dans leur recherche d'une vie meilleure, et les temples d'Asakusa, jadis une ville champignon pleine de prostituées et de gangsters, mais maintenant très loin de son apogée. Toujours coincée dans une période de faibles loyers datant d'après-guerre, ici l'hyper-modernité du Japon a pris un peu de répit, avec les bizarreries pittoresques comme des marchés de rue animés et même quelles occasionnelles maisons en bois.

Aller[modifier]

  • 1 Gare d'Ueno (上野駅, Ueno-eki) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Elle fut jadis l'endroit d'où les locomotives à vapeur partaient vers le nord-est enneigé, mais de nos jours le train à grande vitesse Shinkansen y fait juste un bref arrêt. La ligne JR Jōban, qui rejoint les préfectures du nord, se termine toujours ici cependant. Tous les trains locaux sur les lignes JR Yamanote et Keihin-Tōhoku s'arrêtent ici. Le Keisei Skyliner et la plupart des Keisei limited express venant de l'aéroport international de Narita se terminent à la gare Keisei d'Ueno, juste au sud de la gare JR, plus grande. Si vous arrivez de Sapporo par l'un des trains de train de nuit, alors Ueno sera le terminus. Les lignes de métro Ginza et Hibiya y passent également.

Voir[modifier]

  • 'quartier d'Asakusa'  – couvert dans un article distinct, est connu en particulier pour le temple Sensō-ji (Kannon d'Asakusa).
  • 'quartier d'Ueno'  – couvert dans un article distinct, regorge de musées et est l'endroit le plus connu de Tōkyō pour admirer les cerisier en fleurs.
  • 1 Musée de la sculpture Asakura (台東区立朝倉彫塑館, Taitō kuritsu Asakura-chōsōkan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 7-18-10 Yanaka (au sud-ouest de la gare de Nippori accueillant notamment la ligne Yamanote, prendre la sortie ouest;), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-3821-4549 Logo indiquant des horaires h 30 - 16 h 30; fermé lun jeu (sauf jour férié, fermeture le lendemain) et vacances du nouvel an. Logo indiquant des tarifs adultes 500 JPY, mineurs 250 JPY. – Le sculpteur Fumio Asakura (1883-1964) conçut lui-même cette maison de caractère. Elle combinait la maison et son jardin japonais d'origine avec un grand studio qui comprenait des plafonds voûtés, une « salle du soleil levant » et un toit-jardin avec vue magnifique sur les environs. C'est aujourd'hui un musée révérencieux où l'on peut admirer de nombreuses œuvres réalistes emblématiques de l'artiste, principalement des personnes et des chats.
  • 2 Annexe du musée Shitamachi (下町風俗資料館付設展示場, shitamachifū-shiryōkan-fusetsu-tenjijō) Logo indiquant un lien vers le site web 2-10-6 Ueno-Sakuragi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-3823-4408 Logo indiquant des horaires h 30 - 16 h 30, fermé lun-mar suivant un jour férié. Logo indiquant des tarifs gratuit. – De nombreux bâtiments disséminés dans le quartier Yanaka ont survécu aux bombardements de la Seconde Guerre Mondiale, y compris cet ancien magasin de saké construit en 1910. Caractéristique de l'architecture de l'ère Meiji, le bâtiment abrite aujourd'hui un petit musée exposant des objets liés à cette activité.
  • SCAI The Bathhouse Logo indiquant un lien vers le site web Kashiwayu-Ato 6-1-23 Yanaka Logo indiquant des horaires Fermé dim, lun, vacances. – Une petite galerie montrant le travail d'artistes contemporains, le bâtiment est un ancien sentō (bain public).

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Marchés[modifier]

Yanaka Ginza

Yanaka (谷中), de Nezu (根津) te de Sendagi (千駄木) sont des quartiers commerciaux et résidentiels bas-de-gamme adjacents pleins de petits magasins traditionnels insolites, en particulier le long de la rue commerçante Yanaka Ginza (谷中銀座, [1]). Le plus pratique pour rejoindre ce quartier est de prendre la ligne de métro Chiyoda jusqu'à Sendagi ou la ligne JR Yamanote jusqu'à Nippori.

  • Chaho Kanekichi-en (茶舗金吉園) Logo indiquant un lien vers le site web Yanaka 3-11-10 (près de l'entrée de Yanaka Ginza, suivez l'odeur du thé torréfié) – Un magasin de thé à l'ancienne. Ils préparent leurs propres mélanges qui sont tous excellents: essayez le légèrement amer « Prune de neige » (雪の梅 Yuki-no-Ume, 600 JPY les 100 g) ou l'inhabituel « Yanaka Midori » (谷中みどり, 600-1 000 JPY les 100 g), un mélange de tiges de thé torréfiées (le thé le moins cher) avec du thé matcha de qualité propre à la cérémonie du thé (le plus cher). Demandez à voir le jardin privé, si ils sont de bonne humeur ils pourraient vous laisser juste jeter un coup d'œil.
  • Gotō no Ame (後藤の飴) (à la fin de Yanaka Ginza) Logo indiquant des horaires fermé le mercredi. – Un magasin de sucrerie japonaises traditionelles (ame). Tous les produits sont fabriqués sur place et bon marché (à partir de 100 JPY).

Manger[modifier]

Bon marché[modifier]

Classe moyenne[modifier]

Luxe[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Les restes du commerce de l'eau

Pourquoi y a-t-il tellement d'hébergements pas cher près de Minaji-Senjū et Minowa? La réponse est le tranquille quartier voisin de Senzoku 4-chōme, jadis le légendaire quartier rouge de Yoshiwara, la seule zone autorisée pour les plaisirs de la chair pendant l'ère Edo. À son apogée, Yoshiwara était le domicile et la prison de plus de 9 000 prostituées, dont beaucoup avaient été vendues en servitude pour des dettes alors qu'elles avaient jusqu'à 7 ans, avec comme seule espoir d'acheter leur sortie. Trois fois anéanti par un incendie en 1913, un tremblement de terre en 1923 et les bombardements alliés en 1944-45, Yoshiwara a finalement périclité quand la prostitution fut interdite en 1958. Certains soaplands à loyer modéré luttent encore, mais dans l'ensemble, le business a depuis longtemps quitté les lieux.

Taitō a la meilleure gamme d'hébergement de bon marché à milieu de gamme à Tokyo. Les listes ci-dessous ne couvrent que les endroits les plus reculés de la zone; voir Asakusa et Ueno pour obtenir la liste des hôtels à proximité de deux stations centrales.

Bon marché[modifier]

La zone autour de Minami-Senjū (南千住), près de l'extrémité nord de la ligne de métro Hibiya, possède certaines des hébergements à plus bas prix de Tokyo. La chambre typique individuelle fait 2 m2 de tatami, avec télévision et air conditionné. La literie est de style japonais (futon et oreiller). Tous les hôtels listés ici servent régulièrement les routards et pratiquent l'anglais. Il suffit de descendre à Minami-Senjū et d'aller au sud vers Meiji-Dōri (route principale) sur la route 464. Plus vous vous éloignez de la gare, moins cher cela sera. Environ 3 500 JPY et jusqu'à 2 100 JPY pour une chambre simple, des lits en dortoirs pour 1 500 JPY sont disponibles tout au long de cette rue (route 464).

  • 1 Juyoh Hotel Logo indiquant un lien vers le site web 2-15-3 Kiyokawa (à 10 min à pied au sud de la gare Minami-senjū), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-3875-5362, fax : +81 03-5603-5775 Logo indiquant des tarifs de 3 200 JPY pour ch. simple (2 980 JPY avec un coupon de réduction imprimable disponible sur le site web, comprenant un service de nettoyage tous les deux jours) à 6 400 JPY pour un ch. double (5 960 JPY avec un coupon). – Agréable hôtel bon marché. Accès Internet disponible dans le hall, cinq PC et Mac disponibles; support sans fil et Ethernet pour les ordinateurs portables.
  • 2 bakpak Tokyo Hostel Logo indiquant un lien vers le site web 3-12-5 Ryusen (prendre la ligne de métro Hibiya jusqu'à la gare de Minowa (H19), sortie 1B), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-38753264, courriel : Logo indiquant des tarifs Dortoirs à partir 2 100 JPY/nuit, ch. privée à partir de 3 500 JPY/nuit.
  • 3 New Koyo Logo indiquant un lien vers le site web 2-26-13 Nihonzutsumi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-3873-0343 Logo indiquant des tarifs Ch. simple à partir de 2 900 JPY, ch. double à partir 5 200 JPY. – N'attendez pas trop de cet hôtel. Habituellement, une file d'attente pour les douches communes.
  • 4 Tokyo Backpackers (東京バックパッカーズ) Logo indiquant un lien vers le site web 2-26-13 Nihonzutsumi, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 3-3871-2789, courriel : Logo indiquant des horaires fermé 11 h - 16 h, les clients ne peuvent rester. Logo indiquant des tarifs Dortoir: 2 200 JPY. – Propre et moderne compte tenu du prix bas. Pas de casier dans les chambres, et uniquement de très petits disponibles dans le couloir. Les autres objets de valeur peuvent être laissés à la réception. Wifi gratuit, d'une télévision dans le hall, salle de douche, cuisine et coin buanderie.

Aux environs[modifier]

Routes via Taitō
NaganoTakasaki ← Kumagaya ← N Hokuriku Shinkansen Icon.png S  Chiyoda
NiigataTakasaki ← Kumagaya ← N Joetsu Shinkansen icon.png S  Chiyoda
SendaiNasu ShiobaraUtsunomiya N Tohoku Shinkansen icon.png S  Chiyoda
ŌmiyaUrawaAkabane N JR Tohoku icon.png S  Chiyoda
ShibuyaChiyoda O JR Sobu icon.png E  SumidaChiba
IwakiMitoKashiwa N JR JJ line symbol.svg S  FIN
FIN O Number prefix Keisei.PNG E  Keisei FunabashiNarita
TsukubaKashiwaMisato O Tsukuba Express mark.svg S  FIN
FIN N Shuto Urban Expwy Sign 1-Ueno.svg S  Honchō → dans Shuto Urban Expwy Sign C1.svgGinza


Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce quartier est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Tokyo


Cet article reprend du contenu de l'article 台東区 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.