Télécharger le fichier GPX de cet article
-8.94539.512Map mag.png

Afrique > Afrique de l'Est > Tanzanie > Littoral et Sud-Est tanzanien > Kilwa Masoko

Kilwa Masoko

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pour les autres lieux du même nom, voir Kilwa (homonymie)‎.
Kilwa Masoko
La grande mosquée de Kilwa Kisiwani.
La grande mosquée de Kilwa Kisiwani.
Informations
Pays
Région
Océan
Cours d'eau
Population de l'agglomération
Autre langue
Code postal
Fuseau
Localisation

Kilwa Masoko est une ville portuaire du littoral et du Sud-Est en Tanzanie. Elle constitue l'unique base de départ pour les visites des ruines de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara classées au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Comprendre[modifier]

Toponymie[modifier]

Dans le dialecte local du swahili (le matumbi), kilwa signifie « endroit où il y a du poisson », ce qui peut correspondre à un port de pêche ou à un marché au poisson. Masoko en swahili unifié est le pluriel de soko qui signifie « marché », « centre commercial ».

Bibliographie[modifier]

  • Pascal Bacuez, Contes swahili de Kilwa = Hadithi za kiswahili kutoka Kilwa : Contes bilingues (folklore), Paris, L'Harmattan,‎ , 142 p. (ISBN 978-2-7384-9748-2) (OCLC 45505612) — Textes en français et en swahili.
  • Gabriel Ferrand, Les sultans de Kilwa (histoire), Paris, Librairie Orientaliste Paul Geuthner,‎ , 260 p. (OCLC 220162969)

Aller[modifier]

En avion[modifier]

En transport en commun[modifier]

Des madaladala et des mabasi relie Kilwa Masoko à Nangurukuru et à Kilwa Kivinje.

  • 2 Station des madaladala Nangurukuru - Kilwa Road – Les madaladala et les mabasi vont jusqu'à la jetée du port mais la station principale est en face du marché.

En voiture[modifier]

Au départ de Dar es Salaam ou de Mtwara, prendre la route nationale (Trunk road) en enrobé bitumineux no 7, mais numérotée B2, jusque 1 Nangurukuru . Ensuite prendre, sur 30 km, la route, toujours en enrobé bitumineux, jusque Kilwa Masoko.

Circuler[modifier]

Voir[modifier]

Hormis des plages de sable blanc, Kilwa Masoko ne compte aucun lieux d'intérêt à visiter. C'est plutôt le centre de départ obligé pour les visites de Kilwa Kisiwani et de Songo Mnara, excursions qui prennent entre une demi journée à une journée entière.

Faire[modifier]

Acheter[modifier]

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

  • 1 Kilwa Dreams Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook (Masoko Pwani beach), Logo indiquant un numéro de téléphone +255 784 585330, courriel :  – Chambres dans des cottages. Bar et restaurant. Sur la plage. Organisation de journées de pêche en mer.
  • 2 Kilwa Pakaya Hotel Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Beach Street, 1 (Jimbiza beach), Logo indiquant un numéro de téléphone +255 783 789738, courriel : chambre disponible à partir de 13 h, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs environ 140 $ la chambre double. – Wi-Fi gratuit. Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite (pour les chambres du rez-de-chaussée). 20 chambres simples et doubles avec balcon donnant sur l'océan. Bar et restaurant donnant sur la plage. Parking privé gratuit.
  • 3 Kilwastar Beach Resort (Masoko Pwani beach), Logo indiquant un numéro de téléphone +255 784 305793 chambre disponible à partir de h, à libérer avant 10 h. Logo indiquant des tarifs entre 22 $ et 44 $. – réseau Wi-Fi inaccessible Accès limité aux personnes à mobilité réduite. (entre 2 et 6 marches à l'entrée selon le pavillon). 12 pavillons avec kitchenette pour 1 ou 3 personnes. Sur la plage. Bar, pas de restaurant mais petit déjeuner servi en chambre. Parking privé gratuit.
  • 4 Kimbilio Lodge Logo indiquant un lien vers le site web Kariakoo Street (Jimbiza beach), Logo indiquant un numéro de téléphone +255 65 6022166 chambre disponible à partir de h, à libérer avant 14 h. Logo indiquant des tarifs entre 100 $ et 120 $ petit déjeuner compris. – Wi-Fi gratuit. Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite 6 chalets pour 2 ou 3 personnes. Sur la plage. Bar et restaurant avec terrasse couverte. Parking privé gratuit. Animaux de compagnie acceptés gratuitement sur demande. Organisation d'activités aquatiques.


Communiquer[modifier]

Gérer le quotidien[modifier]

Banque[modifier]

  • 1 NMB (National Microfinance Bank) Nangurukuru - Kilwa Road, Logo indiquant un numéro de téléphone +255 23 2013072 – Pas d'ATM

Santé[modifier]

  • 2 Masoko Urban Health Centre Kariakoo Street – Dispensaire public avec un service de maternité.


Sécurité[modifier]

Aux environs[modifier]

La grande mosquée de Kilwa Kisiwani.

Deux sites qui furent des hauts lieux de la culture swahilie sont inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981 mais aussi placés sur la liste du patrimoine mondial en péril en 2004.

  • Île de Kilwa Kisiwani (au sud) – Kisiwani signifie « île » dans le dialecte local du swahili. Cette appellation n'est apparue qu'au XIXe siècle pour la distinguer des autres « Kilwa ».
    • 1 Ruines de Kilwa Kisiwani Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Image logo indiquant que la suite indique des tarifs 50 $ y compris le trajet en bateau depuis Kilwa Masoko, le guide et l'entrée au site. Les trajets et la visite durent une demi journée. Logotype du Patrimoine mondial Kilwa, a été occupée du IXe au XIXe siècle et a atteint l'apogée de sa prospérité aux XIIIe et XIVe siècles. Capitale du sultanat de Kilwa de 957 à 1506, la ville frappait même sa propre monnaie entre le XIe et le XIVe siècle. Cette prospérité était due au contrôle du commerce maritime sur l’océan Indien permettant les échanges commerciaux avec le Moyen-Orient, l'Inde et la Chine. Elle fut, entre autres, l'un des trois plus importants marchés d'esclaves de l'Afrique de l'Est avec Zanzibar et Mogadiscio et obtint, au détriment de Mogadiscio, le monopole du commerce de l'or en provenance de l'actuel Zimbabwe du Sud-Est.
      • 2 Palais Makutani (Makutani palace, Husini ndogo)  – Dans le dialecte local du swahili, husini signifie « fort », « forteresse » et est dérivé de l'arabe الحصن qui signifie « château ». Ndogo signifie « petit » en swahili unifié et cette appellation est en comparaison avec la superficie plus importante du palais plus récent de Husini kubwa. Construit en débris de pierres de corail liés par du mortier de chaux aérienne, il est de forme plus ou moins rectangulaire, d'une superficie d'environ 1 400 m2 et ses fondations s'enfoncent à plus de deux mètres sous le sol. Les parties les plus anciennes, qui semblent avoir été utilisées, entre autres, comme mosquée, datent de la fin du VIIe siècle. Le palais est entouré d'un périmètre, d'environ 2,7 ha, protégé par un mur d'enceinte où l'on trouve des vestiges de maisons et autres bâtiments, de places publiques et d'une nécropole.
      • 3 Grande mosquée Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Édifiée au XIe siècle et considérablement agrandie au début du XIVe siècle par le sultan de Kilwa Abu al-Mawahib al-Hassan ibn Suleiman, c'est la plus ancienne mosquée qui subsiste sur la côte de l'Afrique de l'Est. Sa couverture est totalement constituée de dômes et possède de nombreuses voûtes dont certaines décorées de porcelaines de Chine enchâssées. Ses seize baies, supportées par neuf piliers, comportent une alternance de dômes et de voûtes témoignant du caractère unique de son plan architectural. Sa coupole principale du XIVe siècle restât la plus grande de l'Afrique de l’Est jusqu’au XIXe siècle.
      • 4 Fort de Kilwa (Gereza forteress, Gereza prison)  – Gereza signifie « prison » en swahili unifié, l’appellation de « prison de Gereza », comme sur le site de l'UNESCO, est donc un pléonasme. Construit en pierre de corail en 1506 par les Portugais, il ne reste plus de cette époque que la tour ronde à droite de l'entrée. De forme rectangulaire, avec des dimensions de 32 m sur 26, il est rebâti par les Omanais au XVIIIe siècle et abandonné, comme l'entièreté de la cité en 1840. Consolidé et, en partie restauré entre 2009 et 2011, le fort reste cependant en danger dû à l'érosion des côtes par la montée des eaux maritimes.
      • 5 Palais de Husini (Husini kubwa)  – Kubwa signifie « grand » en swahili unifié et cette appellation est en comparaison avec la superficie plus petite du palais plus ancien de Husini ndogo. Construit, en dehors de la ville, au début du XIVe siècle par le sultan de Kilwa Abu al-Mawahib al-Hassan ibn Suleiman en bloc de pierre de corail, dont certains font un mètre de haut, il est juché sur une falaise surplombant la mer. Dépendances comprises, il s'étend sur deux hectares et est composé de trois zones principales : au sud, un emporium ce qui permettait au sultan de contrôler directement le commerce, un complexe résidentiel comprenant plus d'une centaine de chambres individuelles ainsi qu'une vaste piscine octogonale et, en bordure de plage, une mosquée reliée au complexe résidentiel par un vaste escalier et qui constituait l'entrée principale du palais.
  • Île de Songo Mnara (au sud) – Dans le dialecte local du swahili, songo signifie « pointe », « cap » et mnara signifie « tour ».
    • 6 Ruines de Songo Mnara Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Image logo indiquant que la suite indique des tarifs la visite peut être organisée conjointement avec celle des ruines de Kilwa Kisiwani. L'activité dure alors une journée entière. Logotype du Patrimoine mondial Occupée du XIVe au XVIe siècle, Songo Mnara est plus petite que sa voisine de Kilwa. Les ruines s'étendent sur une superficie d'environ 34 ha et comprennent six mosquées, quatre cimetières et deux blocs d'une douzaine de maisons avec trois espaces clos.

Un autre site également inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1982 est joignable depuis Kilwa Masoko. Cependant, situé à plus de 200 km et difficile d'accès par la route, il est préférable de s'y rendre en avion avec le vol journalier opéré par Coastal Aviation.

  • 7 Réserve de gibier de Selous (Selous Game Reserve) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à l'ouest) – Logotype du Patrimoine mondial Éléphants, rhinocéros noirs, guépards, girafes, hippopotames et crocodiles vivent en très grand nombre dans cet immense sanctuaire de 50 000 km2 demeuré à peu près à l'abri de l'homme. Le parc comprend des zones de végétation variées, depuis les fourrés denses jusqu'à des prairies boisées bien dégagées.


Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Littoral et Sud-Est tanzanien