Autour du voyage > Conseils médicaux > Fièvre jaune

Fièvre jaune

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Clause de non-responsabilité médicale Wikivoyage n’est pas un médecin : l’information à caractère médical fournie sur Wikivoyage est, au mieux, de nature générale et ne peut se substituer à l'avis d’un professionnel de la santé légalement habilité.
plus...
Fièvre jaune
Une femelle d’Ædes ægypti sur une peau humaine.
Une femelle d’Ædes ægypti sur une peau humaine.
Information
Région(s)
Cause
Vecteur
Contagiosité
CIM-10 A95
CIM-9 060
Prophylaxie :
* vaccin Fait oui
* médication Pas fait non
Thérapie : Pas fait non
Localisation
Zones géographiques de la fièvre jaune.      Zones d'endémie      Zones de présence possible
Zones géographiques de la fièvre jaune.
  •      Zones d'endémie
  •      Zones de présence possible
  • Wikivoyage ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

    La fièvre jaune, aussi appelée fièvre amarile, est une maladie virale transmise par la piqûre d'un moustique femelle du genre Ædes. Elle est surtout présente en Afrique et en Amérique du Sud. Cette maladie pouvant être mortelle, il convient de se protéger non seulement contre le moustique mais aussi contre le virus au moyen d'une vaccination préalable.

    Comprendre[modifier]

    Le virus amaril (de l'espagnol amarillo « jaune ») responsable de la fièvre jaune est un arbovirus du genre Flavivirus, également responsable d'autres maladies virales, et uniquement transmis par la piqûre d'un moustique femelle.

    Auparavant, le virus était cantonné dans les forêts tropicales d'Amérique centrale et la maladie se transmettait de singe à singe. Au fur et à mesure que les hommes ont traversé ces forêts, la maladie s'est d'abord transmise de singe à homme et ensuite d'homme à homme. La première épidémie connue date de 1648 et a affecté le Yucatán. Grâce aux déplacements d'êtres humains infectés, le virus a pu se déplacer vers l'Amérique du Nord et l'Europe d'abord et vers l'Afrique ensuite. C'est surtout grâce à l'éradication des espèces de moustiques vecteurs et à l'apparition de vaccins de plus en plus performants que la transmission de la maladie a pu être stoppée en Amérique du Nord et centrale ainsi qu'en Europe.

    Protection contre le vecteur[modifier]

    Éviter la fièvre jaune, c'est d'abord éviter les piqûres de moustiques en prenant quelques précautions. Les femelles de moustiques Ædes sont activent entre l'aube et le crépuscule.

    • portez des vêtements amples et longs et de couleur claire ;
    • enduire, dès le lever, les vêtements de perméthrine ou la peau d'un répulsif constitué d'une solution contenant 30 % de DEET pour les adultes ou 10 % du même produit pour les enfants entre 2 et 12 ans ;
    • utiliser un insecticide à l'intérieur des habitations ;
    • les moustiques étant sensibles aux déplacement d'air, l'action d'un ventilateur, même si la pièce est dotée d'un système de conditionnement d'air, fera aussi partie des moyens de protection ;
    • si vous prenez du repos pendant la journée, faites-le sous une moustiquaire dont le maillage est inférieur à 1,5 mm et, si possible, imprégnée d'insecticide ce qui protégera les parties du corps qui viendraient en contact de la moustiquaire. Il est aussi impératif de vérifier, avant chaque prise de repos, si la moustiquaire est en parfait état.

    Attention que si les femelles d’Ædes, propagatrices de la fièvre jaune, du chikungunya et de la dengue, sont actives entre l'aube et le crépuscule, les femelles d'autres espèces de moustiques, propagatrices d'autres maladies virales, comme l’encéphalite japonaise et l'o’nyong-nyong, ou de parasitoses comme la malaria, sont actives pendant la nuit. Les mêmes précautions restent donc souhaitables en période nocturne.

    Protection contre le virus[modifier]

    Détail d'un « certificat international de vaccination ou de prophylaxie » montrant une vaccination contre la fièvre jaune.

    La protection contre le flavivirus est une vaccination antiamarile qui peut se faire dès l'âge de six mois et est valable pendant dix ans. Les rappels suivants peuvent être effectués entre, en théorie, le jour du départ et, de manière efficace, dix jours avant un départ vers une zone à risque.

    Attention, seuls des centres agréés peuvent vous injecter ce vaccin, renseignez-vous auprès des autorités sanitaires de votre pays. Il faut en outre noter que certains pays vous interdiront l'accès à leur territoire, selon votre origine géographique, si vous n'êtes pas vacciné. Emportez donc votre certificat international de vaccination ou de prophylaxie comportant un certificat de vaccination anti-amarile.

    • Institut de médecine tropicale Logo indiquant un lien vers le site web  – Adresses des centres de vaccination en Belgique et au Grand-Duché de Luxembourg.
    • Doctissimo Logo indiquant un lien vers le site web  – Adresses des centres de vaccination en France.
    • Agence de la santé publique du Canada Logo indiquant un lien vers le site web  – Adresses des centres de vaccination au Québec.
    • Safe Travel Logo indiquant un lien vers le site web  – Adresses des centres de vaccination en Suisse.

    L'accès au territoire d'un pays peut être dépendant d'une vaccination préalable soit dans tous les cas soit dépendamment de votre précédent séjour.

    Liste des pays ou la vaccination est obligatoire dans tous les cas
    Angola Côte d'Ivoire Libéria République du Congo
    Bénin Gabon Mali Rwanda
    Burkina Faso Guinée-Bissau Niger São Tomé-et-Príncipe
    Burundi Ghana République centrafricaine Sierra Leone
    Cameroun Guyane République démocratique du Congo Togo
    • CHU de Rouen Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Liste des pays où la vaccination est obligatoire, recommandée ou soumise à condition.
    • OMS Logo indiquant un lien vers le site web  – (en) Liste des territoires où la vaccination contre la fièvre jaune est requise et la prophylaxie contre la malaria recommandée.

    Diagnostic[modifier]

    Le diagnostic se fait sur l'aspect de la courbe de température propre aux fièvres hémorragiques virales, les signes d'un examen clinique et une analyse sanguine permettant d'éliminer toute autre cause (malaria, fièvre émergente ou récurrente due à une bactérie).

    Symptômes[modifier]

    Apparition brutale de malaises, de maux de tête violents, d'une sensation de « coup de barre » dorsal et poussée fébrile à 39 °C. Pendant les trois jours suivants, hyperthermie dépassant parfois les 39 °C avec une dissociation pouls-température (c'est-à-dire sans accélération du pouls). Après une chute de la température corporelle pendant 24 h , recrudescence de cette température pendant trois nouveaux jours avec apparition d'un ictère et de vomissements de couleur noire, d'où le nom de vomito negro donné à la fièvre jaune dans les pays d'Amérique latine, dus à des hémorragies digestives.

    Signes cliniques[modifier]

    L'examen clinique consiste en l'étude de la courbe de température qui doit tendre vers la normalité après la période d'état de sept à huit jours. Cette évolution favorable doit s'accompagner d'une reprise de la sécrétion urinaire.

    Thérapie[modifier]

    Il n'existe aucun traitement spécifique de la fièvre jaune, qui est une maladie virale, et c'est pourquoi la vaccination préventive est si importante. L'unique chose à faire est d'isoler le patient, sous une moustiquaire dans les zones à risque, pendant au moins cinq à six jours, de l'hydrater régulièrement et, éventuellement, de lui administrer des médicaments pour lutter contre l'hyperthermie. Les cas les plus graves peuvent être astreints à des actions lourdes comme des transfusions sanguines ou des dialyses hépatiques.

    Remarques[modifier]

    • En Belgique, en France, au Québec et en Suisse, la fièvre jaune est sur la liste des maladies infectieuses à déclaration obligatoire.
    • Au début d'une grossesse, le médecin évaluera le risque, pour le fœtus, d'une vaccination.
    • Il y a contre-indication de vaccination pour les personnes qui ont une allergie grave aux œufs ou un déficit immunitaire sévère ainsi que pour les nourrissons de moins de six mois.
    • Les porteurs du VIH ne peuvent être vaccinés que si leur titre d'antigène CD4 est de minimum 200 cellules/mm3.

    Informations complémentaires[modifier]

    • Thèmes de santé, Fièvre jaune Logo indiquant un lien vers le site web  – La page consacrée à la fièvre jaune sur le site de l'OMS.
    Logo représentant 2 étoiles or et 1 étoile grise
    Ces conseils de voyage sont un guide. L'article contient des informations détaillées couvrant l'ensemble du sujet. Développez-le et faites en un article étoilé !
    Liste complète des autres articles du thème : Conseils médicaux