Autour du voyage > Voyages thématiques > Parcs > Parcs nationaux d'Amérique du Nord > Parcs nationaux des États-Unis

Parcs nationaux des États-Unis

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les parcs nationaux des États-Unis (United States national parks) sont des lieux intéressants à visiter aux États-Unis. Les États-Unis comprennent un total de 59 parcs nationaux ainsi que de nombreux autres sites gérés par l'administration des parcs nationaux.

Comprendre[modifier]

Dans ces régions de grands espaces particulièrement privilégiées par la nature, les parcs nationaux (national parks) et les monuments nationaux (national monuments) sont des endroits rigoureusement protégés. Ils sont gérés par la même administration et des réglementations très strictes les préservent de toute dégradation d'origine humaine (50 dollars d'amende si vous ramassez du bois mort par exemple).

Le National Park Service gère tous les sites naturels, les réserves écologiques et un grand nombre de monuments historiques. Ceux-ci sont divisés en catégories :

  • Parc National = National Park (NP)
  • Monument National = National Monument (NM)
  • Parc Historique National = National Historical Park (NHP)
  • Champ de Bataille National = National Battleground (NB)
  • Parc Militaire National = National Military Park (NMP)
  • Zone de Loisirs Nationale = National Recreation Area (NRA)
  • Site Historique National= National Historic Site (NHS)
  • Site Préservé = Preserved Site/Seashore (PSS)
  • Site officiel du service des parcs nationaux NPS (National Park Service) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia – Administration de tous les parcs nationaux des États-Unis.
  • Fondation pour les Parcs nationaux FNP (National Park Foundation) Logo indiquant un lien vers le site web  – Comment fonctionne la participation active.
  • Liste des sites des États-Unis, administrés par le service des parcs nationaux (List of areas in the United States National Park System) Logo indiquant un lien wikipédia – Parcs nationaux, monuments nationaux, sites préservés, parcs historiques, de batailles, militaires, cimetières, réserves, sentiers, rivières, lacs.

Droits d'entrée[modifier]

La moyenne des droits d'entrée est de 10 $ par véhicule quel que soit le nombre de passagers valable pour sept jours. Il existe un forfait appelé interagency annual pass que vous pouvez vous procurer à l'entrée de chaque parc. Il coûte 80 $ par véhicule et est valable pour un an. Attention, il ne donne pas accès à toutes les zones protégées car certaines ne sont pas classifiées en tant que parc national ou monument national.

Liste des sites[modifier]

Arizona[modifier]

Californie[modifier]

Colorado[modifier]

Dakota du Sud[modifier]

Floride[modifier]

Massachusetts[modifier]

Montana[modifier]

Nouveau-Mexique[modifier]

Utah[modifier]

Wyoming[modifier]

Voir[modifier]

Dans tous les parcs, il existe un ou des centres d'informations (visitor center) où l'on trouve le plan du parc, une grande variété de cartes topographiques (randonnée pédestre, équestre etc.). C'est le premier endroit où se rendre en arrivant. Les rangers sont là pour vous aider et vous informer avec une compétence qui n'a d'égal que leur prestige.

Faire[modifier]

Les parcs nationaux sont très populaires et sont aménagés afin de découvrir leurs spécificités par différents moyens. De nombreuses activités y sont possibles, en fonction du lieu visité.

  • Découverte en compagnie d'un ranger – Chaque parc propose un programme journalier de visites avec un ranger. Les visites sont thématiques autour des spécificités de chaque parc (faune, flore, géologie) ou permettent de découvrir des lieux inaccessibles au grand public (réservation conseillée).
  • Promenade et petite randonnée – La plupart des parcs possèdent des sentiers aménagés dont l'itinéraire et la longueur sont référencés sur le plan donné à l'entrée.
  • Équitation – Certains parcs peuvent être visités à cheval.
  • Pêche – Il est possible de pratiquer la pêche dans certains parcs, à condition d'avoir une licence de l'État considéré.
  • Activités nautiques – Certains parcs sont équipés pour le canoë, le kayak et le bateau avec ou sans moteur.
  • Escalade – L'escalade est possible dans certains lieux, à condition de s'enregistrer au préalable.
  • Ski et raquettes – Certains parcs situés en zone montagneuse accueillent les skieurs et les randonneurs en hiver.

Manger[modifier]

Lors des périodes d'affluence touristique, il est possible de manger dans l'enceinte même de chaque parc. En fonction de leur taille, les parcs disposent de restaurants ou de sandwicheries.

Se loger[modifier]

Camping[modifier]

Il y a toujours au moins un camping situé dans le parc ou dans les environs. Certain d'entre eux fonctionnent sur le principe du premier arrivé, premier servi. Les installations des campings sont très variables. Il y a parfois toutes les commodités (douches, WC etc...) ou pour certains d’entre eux, il n'y a même pas d'eau ! C'est particulièrement vrai pour les campings situés dans les parcs de l'ouest, ceci pour des raisons écologiques. Il est d'ailleurs pour la plupart de ces derniers interdit de faire du feu ou même de fumer et de ramasser du bois. La plupart du temps, le prix est fixé par emplacement. Ce qui veut dire qu'il vous en coûtera le même prix pour une ou trois tentes.

Hôtellerie[modifier]

Certains parcs disposent d'une offre d'hôtellerie en leur sein, à des prix souvent relativement élevés. L'offre est souvent développée dans les villes alentour.

Sécurité[modifier]

  • En été, dans certain parcs, les chaleurs sont extrêmes. Buvez suffisamment.
  • Une randonnée de 3 kilomètres peut être plus dur qu'une de 10 kilomètres ! Ceci en raison d'un terrain accidenté et/ou d'un fort dénivelé. Ne vous fiez pas à la distance pour évaluer la difficulté d'une marche. Renseignez vous auprès des rangers, ils sont là pour vous.
  • Préparez-vous à l’avance. Des permis sont nécessaires pour les nuits passées en randonnée, mais pas pour les balades d’une journée. Sachez quels sentiers vous allez prendre. Informez-vous des prévisions météorologiques. Emportez une carte et une torche électrique.
  • Soyez confortable. S’habiller par couche d’habits est un élément clé du confort en randonnée. Cela vous permet de vous adapter aux conditions changeantes du temps alors que vous montez et descendez dans les sentiers. N’oubliez pas d’emporter un chapeau. Il est important de rester sec et protégé du vent.
  • Marchez lentement, reposez-vous souvent. Si vous pouvez discuter sans peine avec vos compagnons, vous marchez à la bonne allure. Évitez de marcher trop vite et de vous essouffler inutilement. Reposez-vous fréquemment. Préparez votre randonnée en accordant un tiers du temps pour descendre et deux tiers pour monter.
  • Mangez et buvez. L’eau, les boissons sportives et en-cas salés doivent faire partie de toute marche excédant 30 min. Mangez des collations nutritionnelles riches en hydrates de carbone (céréales, fruits, barres énergétiques non grasses) toutes les 20–30 min et refaites le plein de fluides et d’électrolytes avant d’avoir soif. Soyez prêt à boire 1/2–1 litre par heure de marche. Équilibrer votre consommation de nourriture et de boisson.

Santé[modifier]

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Parcs nationaux d'Amérique du Nord