Télécharger le fichier GPX de cet article
8.882.21Map mag.png

Afrique > Afrique de l'Ouest > Bénin

Bénin

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bénin
Benin village.jpg
Drapeau
Flag of Benin.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Gentilé
Océan
Cours d'eau
Altitude minimale
Altitude maximale
Forme de l'État
Langue officielle
Autres langues
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel

Le Bénin, ou en forme longue : république du Bénin, est un pays d'Afrique de l'Ouest qui se trouve au bord de l'océan Atlantique Sud. Il est limité au sud par l’océan Atlantique, à l’est par le Nigeria, au nord-est par le Niger, au nord-ouest par le Burkina Faso et à l’ouest par le Togo.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

La terre béninoise est relativement peu accidentée et assez plat. L’altitude moyenne ne dépasse guère 200 mètres. Au nord, la savane parsemée de montagnes semi-arides domine et au sud la plaine côtière à dominance marécageuse.

On distingue cinq (05) régions naturelles:

Une bande côtière, basse et sablonneuse, limitée par des lagunes;

Une plaine centrale, vallonnée et monotone, qui s’élève progressivement de 200 à 400 m du sud vers le nord aux environs de Nikki puis s’abaisse jusqu’à la vallée du Niger et au bassin de Kandi ;

Le bassin de Kandi au nord-est se présente comme une plaine drainée par la rivière Sota et ses affluents, qui coulent dans des vallons très évasés ;

La chaîne de l’Atacora au nord-ouest, où se situe le point culminant du pays, le mont Aledjo (658m);

La vaste plaine du Gourma à l’extrême nord-ouest, entre l’Atacora et la frontière avec le Burkina Faso et le Togo.

Végétation[modifier]

La végétation du Bénin est à l’image du climat:

  • Au sud : une forêt dense très dégradée s’étend dans la partie méridionale du pays et se caractérise par une forêt galerie, une savane touffue, et la mangrove dans les marécages littoraux. Une immense palmeraie borde la côte au-delà de la frange lagunaire des cocotiers
  • Au nord : la savane arborée ou arbuste dans les régions soudanaises du centre et du nord abrite une faune riche et diversifiée.

Climat[modifier]

Deux zones climatiques distinctes :

  • Zone sud : climat équatorial, forte humidité, saison sèche de novembre à mars et de mi-juillet à mi-septembre, saison des pluies d’avril à mi-juillet et de mi-septembre à octobre,
  • Zone nord : climat tropical, saison sèche de novembre à mai, saison des pluies de juin à septembre.
  • Le climat est nettement tropical dans le sud, avec une grande saison sèche de novembre à mars, et une plus petite en juillet-août.
  • Une petite saison des pluies s’installe également vers septembre-octobre, les précipitations les plus abondantes ayant lieu entre avril et juin.
  • Au nord, la saison des pluies se situe de mai à septembre ; pendant la saison sèche les températures atteignent 40°C et l’harmattan souffle alors un air sec et chargé de poussière.

Voyager entre décembre et mars permet de visiter le Bénin dans les meilleures conditions possibles au nord et au sud.

  • Pour découvrir le Bénin méridional il est souhaitable de le faire entre novembre et mars, pendant la grande saison sèche, en particulier en novembre-décembre, ou bien de mi-juillet à mi-août ou septembre, pendant la petite saison sèche qui interrompt la saison des pluies.

Histoire[modifier]

Le Bénin, petit pays du golfe de Guinée, est avant tout un immense patrimoine culturel à la riche et tumultueuse histoire, antérieure à la présence coloniale, avec ses traditions variées (une bonne quarantaine d’ethnies) et son culte du vodoun. Durant la période coloniale et jusqu'en 1990, le Bénin a subi plusieurs changements de nom. En effet, avant période coloniale vers le XXe siècle, il était appelé la colonie du Dahomey, et devient le Dahomey indépendant de 1960 à 1972. De 1972 à 1990 le Bénin est appelé République Populaire du Bénin et devient République du Bénin 1990 à ce jour.

Les dates importantes qui ont marqué l'histoire le Dahomey:

  • 1650 : les anglais construisent un fort à Ouidah
  • 1664 : première installation de missionnaires à Juda (Ouidah), les capucins bretons,
  • 1704 : la France reçoit l’autorisation de construire un port à Ouidah
  • 1752 : les portugais fondent Porto-Novo
  • 1863 : les français établissent leur protectorat sur Porto-Novo
  • 22 juin 1894 : le pays devient " la Colonie française du Dahomey et de ses dépendances ", par décret du Président de la République française, Marie-François Sadi-Carnot.
  • 23 juillet 1864 : une convention franco-allemande détermine la frontière Dahomey – Togo
  • 14 juin 1898 : un accord franco-britannique précise les frontières du Dahomey et du Nigeria
  • 18 décembre 1904 : le Dahomey est incorporé à l’AOF (Afrique Occidentale Française)
  • 4 décembre 1958 : la République du Dahomey est proclamée
  • 1er août 1960 : le Dahomey devient un État indépendant. Il est membre de l’ONU et de nombreuses organisations internationales.
  • 26 octobre 1972 : Grand mouvement révolutionnaire de libération nationale
  • 30 novembre 1975 : le Dahomey devient la République Populaire du Bénin
  • 28 février 1990 : fin de la période marxiste léniniste, création de la République du Bénin

Population[modifier]

Les habitants du Bénin sont appelés des Béninois et sont connus pour leur hospitalité. Ils étaient surnommés « Enfant malade de l’Afrique » puis « quartier latin de l'Afrique » et « Laboratoire de démocratie Afrique » et depuis toujours « Berceau du voudon » pour plusieurs motifs:

Enfant malade de l’Afrique due à une très forte instabilité institutionnelle marquée par d'incessants renversements de pouvoir,

Quartier latin de l'Afrique justifiée par une relative permanence de l'élite politique, majoritairement composée des « évolués » qui firent la renommée du pays dans toute l'Afrique de l'Ouest caractérisé par qu’une réelle vie intellectuelle et artistique. A l'époque, c’était le seul pays de l’Afrique ayant le plus d’étudiants et d’intellectuels de fierté en France même si le Sénégal l'a supplanté grâce à Léopold Sédar Senghor, premier noir agrégé de grammaire, poète de renommée mondiale, théoricien de la négritude, auteur de nombreux ouvrages, etc... qui a réussi à faire de Dakar la capitale africaine de la culture.

Laboratoire de démocratie Afrique car c'est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest francophone à avoir effectué depuis l’indépendance des transitions politiques, pourtant très différentes, sans effusion de sang ni violence depuis l'organisation de son historique la conférence nationale des forces vives de février 1990.

Berceau du voudon La religion animiste traditionnelle reste très présente dans la vie des Béninois. Dans le Sud Bénin, elle est pratiquée sous le nom de Vodoun dont le culte garde aujourd’hui encore une grande vivacité dans les communautés Noires transplantées par la traite négrière dans les Îles Caraïbes et en Amérique Latine. Les prêtres du culte Vodoun constituent un véritable clergé bien hiérarchisé. Il faut par ailleurs mentionner les Bokonon devins doublés de guérisseurs qui utilisent le FA ou Oracle.

Fêtes et jours fériés[modifier]

Date Nom Signification
1 janvier 2021 Jour de l'an Premier jour de l'année du calendrier grégorien
10 janvier 2021 Fête nationale du vaudou Jour dédié à la célébration des religions endogènes
variable Festival international de Porto-Novo (fip) Événement culturel qui s’organise dans la première quinzaine du mois de janvier
16 janvier 2021 Agression manquée du Bénin par des mercenaires Journée de commémoration du coup d'État manquée de 1977.
variable Wémèxwé fête identitaire des « Wémènous » dénommée « Wémèxwé »
4 avril 2021 Pâques Résurrection de Jésus ;
13 avril 2021 Lundi de Pâques le lendemain du 1er dimanche qui suit la 1re pleine lune du printemps
1er mai Fête du travail Commémore la ratification de la journée de travail de 8 h ; traditionnellement le jour de nombreuses manifestations syndicales et politiques en France. (La dénomination « fête du Travail » est officialisée le 29 avril 1948).
21 mai 2020 Jeudi de l'Ascension Fête chrétienne célébrant la montée de Jésus aux cieux
31 mai 2020 Pentecôte Descente de l'Esprit Saint sur les Apôtres ; 50 jours après Pâques (seul le dimanche garde une signification religieuse particulière).
31 mai 2020 Nonvitcha Une fête culturelle des peuples Xwla et Xwéda des régions côtières du Sud du Bénin, pour célébrer l'unité et la fraternité. Sa célébration coïncide souvent avec la Pentecôte
1 juin 2020 Lundi de Pentecôte Descente de l'Esprit Saint sur les Apôtres ; 50 jours après Pâques
variable Ramadan Fête de la rupture du jeûne ; le 1er du mois de Chawwal
variable Aïd El Kabir ou Tabaski Sacrifice d'Ismaël ; le 10 du mois de Dhou al-hijja
1 août 2020 Fête Nationale Journée de l'Indépendance
15 août 2020 Assomption Fête catholique célébrant la montée de la Vierge Marie aux cieux
1 novembre 2020 La Toussaint Connue sous le vocable la fête des Morts c'est une fête catholique, qui honore tous les Saints, connus et inconnus
15 août 2020 La fête de l'igname Une fête culturelle et cultuelle
variable Pèlerinage marial national Dassa-Zoumé C’est une fête religieuse qui rassemble des milliers de catholiques comblés au pied de la grotte Notre-Dame d'Arigbo. Elle se célèbre chaque année à partir de la deuxième quinzaine du mois d'août.
variable Gléxwé-Xwé Fête identitaire de Ouidah
variable Carnaval Kaléta et festival des arts Agoudas à Ouidah du 28 au 29 novembre
25 décembre 2020 Noël Fête chrétienne célébrant la naissance de Jésus de Nazareth
  • Le tableau ci-dessus ne liste pas toutes les fêtes culturelles et identitaires nationales du Bénin. Certains départements, communes, arrondissements ou ethnies et les territoires ont également leurs fêtes culturelles et identitaires célébrées de façon périodique.

Régions[modifier]

Carte du Bénin
Bénin septentrional
Bénin méridional
La capitale, la côte et la majorité des sites touristiques.

Villes[modifier]

  • 1 Abomey Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Logotype du Patrimoine mondial capitale historique du royaume du Dahomey.
  • 2 Cotonou Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – La capitale économique abritant les sièges du gouvernement et des principales institutions.
  • 3 Grand-Popo Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 4 Natitingou Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 5 Ouidah Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 6 Parakou Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 7 Porto-Novo Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – capitale administrative

Autres destinations[modifier]

Voir aussi: Patrimoine mondial au Bénin, Patrimoine culturel immatériel au Bénin

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  •      Bénin
  •      Exemption de visa

En avion[modifier]

La voie aérienne est la principale voie d'entrée pour les étrangers, sauf la voie terrestre pour les pays limitrophes. Le seul aéroport actuellement en service est l'aéroport international Bernardin Gantin de Cotonou. Un second aéroport plus grand est prévu sur un autre site, mais le projet n'avance pas vraiment. La plupart des compagnies européennes francophones desservent le Bénin (Air France, Brussels Airlines, etc.), de même que la quasi-totalité des compagnies régionales (Air Sénégal, Air Côte d'Ivoire, Air Burkina, etc.) et régionales (Royal Air Maroc, Air Mauritanie, etc.).

Quelques horaires indicatifs

  • Air France : Paris -- Cotonou: lundi, mercredi, jeudi, vendredi, dimanche (Départ: 13 h 45 / Arrivée: 20 h).
  • Brussels Airlines: Bruxelles -- Cotonou: mardi, samedi (Départ: 14 h 05 / Arrivée: 20 h 35).

Circuler[modifier]

Zémidjan.

Le plus simple pour se déplacer dans les grandes villes, surtout dans Cotonou, est d'utiliser les taxi-motos, communément appelés "zémidjans" (ou "kèkènon", dans le dialecte local), en abrégé "zém". Ils sont pratiques, facilement reconnaissables grâce à leur chemise jaune, et se faufilent presque partout. Attention tout de même, il faut parfois avoir le cœur bien accroché, se munir de son casque et ne pas trop s'offusquer des quelques infractions plus ou moins osées au code de la route! Les prix varient souvent entre 100 et 500 XOF, en fonction de la distance parcourue et de l'accessibilité de la destination.Le transport interurbain est l'apanage des taxis-brousse. Prix très attractifs, mais attention à bien négocier!

Pour circuler au Bénin en voiture, en autocar comme en taxi, les mains sont substituées aux clignotants lorsque le conducteur s’apprête à changer de direction même si cette façon n’a rien à voir avec le code de la route est, pourtant, devenue une norme, une habitude et même une culture.il faut faire la main malgré le clignotant

En voiture[modifier]

Ils sont reconnaissables à leur couleur jaune et verte et ne disposent pas de compteur. La tarification se négocie avant de monter dans le véhicule. Comme dans beaucoup de pays africains, le prix pour un Européen est bien au delà du prix d'un Africain. N'hésitez pas à marchander.

Minibus à Cotonou.

Il existe des mini-bus privés, nommés Tokpa-tokpa. Le prix abordable et unique quel que soit le trajet en fait le moyen de transport de masse de la population locale. Il faut néanmoins être prêt à se retrouver entassés et devoir descendre à chaque arrêt pour laisser monter ou descendre les autres personnes. En revanche, ne les prendre que suivant les conseils d'un ami local qui connait les trajets. En effet, aucune infrastructure ou plan n'existe et chaque Tokpa-Tokpa fait son propre trajet. On sait quel Tokpa-Tokpa prendre grâce au crieur qui est le préposé à la porte et au paiement et qui répète en crie à chaque ouverture de porte, la destination finale. C'est en fonction de cette destination que vous savez si le Tokpa-Tokpa passe par l'endroit où vous désirez aller. Il faut parfois prendre 2 ou 3 Tokpa-Tokpa pour atteindre sa destination. Les arrêts sont généralement les croisements ou les places (c'est souvent la foire d'empoigne pour avoir sa place) mais il est tout à fait possible de demander à ce que le Tokpa-Tokpa s'arrête à un point précis (s'il est sur le trajet). Le Tokpa-Tokpa est vraiment à essayer au moins une fois. Il faut reconnaître qu'un Européen qui prend un Tokpa-Tokpa est une chose assez rare et on vous regardera d'un air étonné mais, les Béninois étant un peuple très accueillant, tout se passera très bien. On peut circuler librement soit avec sa propre voiture soit avec celle d'une agence de location. Les permis de conduire étrangers ne posent pas de problème pour un court séjour. Mais pour des raisons de sécurité, il est prudent d'éviter les voyages interurbains de nuit, et même la circulation en pleine ville dans des zones sensibles ou peu fréquentées, en raison du risque d’attaque nocturne par les « coupeurs de route » les bandits locaux. Il faut éviter de s’aventurer sur les routes secondaires non goudronnées, ou les pistes, surtout pendant la saison des pluies de juillet à septembre, en raison des risques d’enlisement, de ponts rompus et de routes submergées par le débordement des fleuves. La route au Bénin, est particulièrement dangereuse, en raison du mode de conduite, de la mauvaise qualité des véhicules et de la voie (nids de poule). Il faut donc être particulièrement vigilant au volant notamment lors de la traversée des villages. En cas d’accident, ne pas s’arrêter, mais rejoindre le poste de police ou de gendarmerie le plus proche afin d’informer celles-ci de l’accident.

En taxi[modifier]

Il existe plusieurs compagnies de taxi que vous pouvez appeler, notamment la compagnie nationale Bénin Taxi qui offre un service rapide et de qualité dans le sud depuis l'an 2017.

En autocar[modifier]

On peut faire appel à des tour-opérateurs ou des agences spécialisées, notamment à Cotonou, qui proposent souvent un service de qualité avec guides et chauffeurs en option.

Ils existent plusieurs compagnies de transports en commun notamment les bus de la compagnie Benafrik qui font des aller-retour sur les grands axes routiers de Cotonou, vers les villes limitrophes. D'autres compagnies de transports en commun comme La poste, Ayina transport et tourisme, Confort Lines etc... sont spécialisées dans le transport longues distances vers les communes plus ou moins éloignées de Cotonou.

Il existe également des mini-bus privés, nommés Tokpa-tokpa (Tokpa qui est l'abréviation du plus grand marché du Bénin : Dantokpa). Tous les tokpa-tokpa quittent différentes villes du sud du pays ayant pour destination le marché international Dantokpa. Les prix sont abordables et varient selon la ville de votre départ. Le tarif est unique quelle que soit votre position au niveau de chaque ville parcourue par le tokpa-tokpa. Notez que les tokpa-tokpa circulent seulement sur les grands axes routiers des villes du sud. C'est un moyen de transport de masse de la population locale. C'est à prendre et garantit un dépaysement total. Il faut néanmoins être prêt à se retrouver entassé et devoir descendre à chaque arrêt pour laisser monter ou descendre les autres personnes. En revanche, ne les prendre que suivant les conseils d'un ami local qui connaît les trajets. En effet, aucune infrastructure ou plan n'existe et chaque tokpa-tokpa fait son propre trajet. On sait quel tokpa-tokpa prendre grâce au crieur qui assiste le chauffeur et cela seulement quand le Tokpa-tokpa quitte le marché Dantokpa ou la ville de Cotonou . En effet, le préposé à la porte et au paiement répète en criant à chaque ouverture de porte, la destination finale. C'est en fonction de cette destination que vous savez si le tokpa-tokpa passe par l'endroit où vous désirez aller. Il faut parfois prendre 2 ou 3 tokpa-tokpa pour atteindre sa destination. Les arrêts sont généralement les croisements ou les places (c'est souvent la foire d'empoigne pour avoir sa place) mais il est tout à fait possible de demander que le tokpa-tokpa s'arrête à un point précis (s'il est sur le trajet). Le tokpa-tokpa est vraiment à essayer au moins une fois. Il faut reconnaître qu'un Européen qui prend un tokpa-tokpa est une chose assez rare et on vous regardera d'un air étonné, mais les Béninois sont un peuple très accueillant, tout se passera très bien.

En train[modifier]

Il existe une ligne de chemin de fer construite du temps de la colonisation française, qui devait relier Cotonou à Niamey au Niger. Elle s’est arrêtée à Parakou. Les trains de voyageurs ne desservent plus depuis longtemps Parakou. Les projets de rénovation de la ligne restent dans les cartons, et seuls de rares trains de marchandises circuleraient encore, entre le port de Cotonou, et la gare de Parakou Ne comptez donc pas monter en train à Parakou !

En bateau[modifier]

Embarcadère pour Ganvié à Abomey-Calavi.


Pour se rendre à la cité lacustre de Ganvié, l'embarcadère se trouve à Abomey-Calavi.

Parler[modifier]

La langue officielle au Bénin qui est le français est parlée par environ 35 % des Béninois. Mais, la langue la plus utilisée, par environ 45 % de la population, est le fon, notamment à Cotonou et dans le Bénin méridional.

Il existe de nombreuses autres langues nationales et dialectes régionaux dont les plus importants sont, outre le fon, le yoruba, parlé dans le sud-est du pays à la frontière avec le Nigeria, le peuhl, parlé par les bergers nomades qui sillonnent le pays avec leurs troupeaux de bœufs de chèvres et de moutons, le bariba, parlé dans le département du Borgou autour de Parakou, et de nombreuses autres langues locales dont celles des montagnards de l’Atakora, etc. Par ailleurs, il existe des expressions en français populaire béninois que vous devriez connaître pour voyager au Bénin.

Liste de quelques mots et expressions en fon (fɔ̀ngbè) pour engager des conversations[modifier]

français standard fɔ̀ngbè
Expressions de base / Mots courants
Bonjour / Bonsoir A fɔn à ! / Kú d’é wú
Comment allez-vous ? A ɖo ɖagbe à ?
Très bien, merci, et vous ? Lanmɛ ce ɖò ganjí, awanou?
Parlez-vous français/anglais ?? A se flansegbe / glensigbe wɛ à ??
Je comprends/ Je ne comprends pas un mɔ nu jɛ mɛ / un mɔ nu jɛ mɛ ă
Pardon Gbɔ se à !
Au revoir Bo yi bo wá
Bienvenue Doo nú wè
Merci (beaucoup) A wà nŭ (kaka)
Excusez-moi/SVP Mi kɛnklɛɛn
Je m’appelle ___ Un nɔ nyi ___
Non merci eho
Oui/Non een/eho
Oui/Non een / eho
De rien / Je vous en prie E su kpε ă
Quelques expressions courantes utilisées dans le commerce
C’est combien ? Bì nyí nabí ?
C’est très bon marché E nyɔ, e v’axi ă
C’est trop cher ! E v'áxi dín
Pouvez-vous baisser le prix ? Sà nú mì ganjí
Je voudrais acheter … ça, celui-ci ! Un jlo na xɔ nu
J’adore/ Je déteste Un sɛn we
Argent kwɛ́
Quelques expressions courantes utilisées dans les déplacements
Avion jomɛhun
Bateau tɔjihún
Train pipan
Taxi taxi
Moto zokɛkɛ́
Voiture mɔto
Vélo kɛkɛ́
Mots ou expressions courants pour indiquer des directions
Où est ___ ? / Comment aller à ___ ? Fítɛ́ é ___ ?
Banque bàzán
Gare lagáà
Hôpital dotóxwé
Est-ce près/loin ? E lin à ?
Tout droit téélé
Gauche/Droite àmyɔ̀ / ɖìsí
Nord/Sud/Est/Ouest totaligbé / xuligbó / zănzànhwéjí / gbadahwejí
Mots courants pour les nombres
un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf et dix ôdé, ôwé, aton, ênê, atoon, aïzen, ten-wé, tan-ton, ten-’nê, wô
vingt, trente, quarante, cinquante, soixante kô, gban, kan-dé, kan-dé-wo, kàng-dé-ko
soixante-dix, quatre-vingts, quatre-vingt-dix kàng-dé-gbàng, kàng-wè, kàng-wè-wo
cent kàng-wè-kò
Mots ou expressions courants concernant les horaires, les dates et les jours
Quelle heure est-il ? Gan nabi wɛ ?
Quand ? Hwetɛnu ?
Hier sɔ̀
Aujourd’hui (matin/midi/soir) egbe
Demain sɔ̀
Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche Tenigbé, Guzangbé, Azangagbé, Nyonuzangbé, Axosuzan, Vodungbé
Je suis ici en vacances / en voyage Un ɖò gbɔjɛ́ mɛ̀ / Un xwe tomɛ̀
Mots ou expressions courants lors d'une discussion lorsqu'on est à table
J’ai faim/j’ai soif xovε sin mi / kɔ xu mi
Bon appétit Bo ɖu nǔ ganji
Santé ! Sin n’í yí kɔ̀ !
C’était délicieux ! É víví ɖo gbɛmɛ̀
C’est trop chaud ! E ɖo zozo ji
Cacahuète aziín
Eau sin
Thé/café tii / cafe
Bière/vin bia / vɛɛn
L’addition, SVP Un jlo na su
Mots ou expressions courants pour la santé ou la sécurité
Appelez un médecin/ambulance Ylɔ̆ dotó wá
Je ne me sens pas très bien Lanmɛ ce yá ă
J’ai mal ici E vɛ́
Où sont les toilettes ? fitɛ wulɛkpa lɛ ɖe ?
A l’aide ! Mi gɔ alɔ nu mi
Police polísì
Danger nukúnmyá

Acheter[modifier]

Monnaie[modifier]

Pays utilisant le franc CFA:

Africa-countries-UEMOA.svg
Union économique et monétaire ouest-africaine
le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo
Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale
le Cameroun, la République centrafricaine, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad

La monnaie officielle des pays formant l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est le franc CFA. L'institut d'émission est la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO).

Le franc CFA s'écrit en abrégé en FCFA ou F CFA, et son code ISO est XOF. Le taux de change du franc CFA était de XOF = 0,01 FRF ce qui donne une parité fixe avec l'euro de = 655,957 XOF mais les banques et bureaux de change peuvent appliquer une commission sur la transaction.

Sur chaque pièce et au recto des billets est représenté le logo de la BCEAO, un poisson-scie stylisé. Celui-ci représente une figurine en bronze employée anciennement par les Akan pour peser l'or.

Les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale utilisent un autre franc CFA dont le code est XAF.

Taux de change XOF actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD


Marchés[modifier]

Presque tout s'achète à Cotonou, principalement au marché de Dantokpa, le deuxième plus grand marché d'Afrique de l'Ouest. Bien sûr, il est d'usage de négocier fermement lors d'un achat!

Beaucoup de plats sont à base de riz, de légumes, de farine de maïs, d'igname, de manioc ou de pâtes alimentaires. La viande (mouton, porcs, gibier) est souvent servie mélangée à une sauce assaisonnée et relativement pimentée. Dans les villages de pêcheurs, on trouve essentiellement du poisson séché (l'odeur est forte, mais le goût l'est moins).

Les fruits tropicaux sont délicieux, et peu chers selon la saison.

Manger[modifier]

Il existe de plus en plus de restaurants "à l'occidentale" au Bénin, principalement à Cotonou. L'usage local est cependant de manger dans des "maquis", des restaurants moyens de gamme. On y propose principalement du poisson et du riz à un prix très raisonnable (environ 2 à par repas).

Les plats de base[modifier]

La cuisine béninoise est essentiellement à base de pâte de maïs au sud du pays et d'igname au nord. La dégustation de certains plats traditionnels du Bénin est une excellente manière de faire les premières rencontres avec la culture béninoise et peut vous laisser des souvenirs inoubliables.

  • Le Mantindjan : Tirant son origine de la partie méridionale du Bénin, cette sauce est un vrai mélange de précuite de houe et de multiples viandes et de fromage de vache de sorte que vous n’y trouvez plus de place dans l’assiette. Elle se consomme accompagnée soit de la pâte soit d’akassa ou parfois même du riz blanc c’est aussi délicieux.
  • Le BlocOtto : Elle se prépare avec les pieds de bœuf, c'est une sauce qui vous aide aussi à manger les différentes pâtes du Bénin. Tout comme le Mantindjan elle se consomme accompagnée soit de la pâte soit d’akassa ou parfois même du riz blanc c’est aussi très intéressant..
  • Du riz aux frites de pomme de terre : c’est un mélange de riz assaisonné et de quelques pommes frites accompagné soit d’un morceau de viande de poulet ou du poisson de mer. Il est très demandé sur le marché de la Cuisine béninoise.
  • De la salade de feuilles et de pomme : c’est une combinaison de salade verte et des frites de pommes. Il est aussi accompagné de carotte haché et de spaghetti. On vous y ajoute du pain comme accompagnant.
  • Le Monyo : c’est un mélange à chaud ou non de tomate, de piment et de viande ou poisson pour accompagner les différentes pâtes au Bénin. Il est préférable si vous n’êtes pas habitué à consommer des aliments non crus de le commander cuit et bien préparé à ébullition pour éviter des maladies comme la fièvre typhoïde.
  • Le plat d’Amiwo : Encore appelé djèwo en langue fon pâte salée l’Amiwo est un plat de pâte de maïs déjà assaisonné avec de la sauce pour être consommée comme telle. Cette cuisine béninoise authentique est l’un des plats les plus admirés dans presque toutes les régions du pays. Ce plat est souvent accompagné de viande de volaille comme de la viande de poulet, de pintade ou de la viande de dinde, du poisson frit, de la viande de mouton ou même de la viande de bœuf.
  • Ablo ou gâteau de riz : Une cuisine béninoise à base de farine de riz. Le riz peut être façonné de diverses manières. On peut cuisiner de la pâte de riz, du riz à la sauce tomate ou même du riz aux légumineuses (des précuites de houx)
  • Du Babo essentiellement au Sud du Bénin mais aussi dans quelques restaurants ou chez des vendeuses de rue dans certaines villes du Bénin profond comme Parakou, Natitingou, Boukombé et même Tanguiéta. Poisson frit et cuisine béninoise
  • Il doit être accompagné de poisson frit et assaisonné avec de la friture si on veut garder son authenticité. Hummmmm quel délice ??? Je salive en rédigeant cet article…
  • Le plat de watché : Le watché est un mélange de riz et d'haricot assaisonné avec de la friture de tomate ou du piment frit au nord du Bénin. Il peut être accompagné de fromage de peulh, de la viande ou du poisson frit.
  • le watché est un plat qui se consomme le matin ou à midi parce qu’il est assez énergétique et sa digestion prend un peu de temps. Mais il n’est pas rare de voir des gens le consommer le soir.
  • Le Wassawassa qui est une cuisine béninoise du nord du Bénin faite avec de l’igname ou du manioc et assaisonné avec de la friture. Le plus souvent dans la région de Bassila il est accompagné avec du fromage ou de la peau d’animaux appelé (kpaman en langue fongbé mais dans d’autres régions comme dans la ville de Natitingou ou de Parakou, ce sera du fromage de soja, de la peau d’animaux ou du poisson frit.
  • Le gbo pkètè est un plat de la cuisine béninoise du zou dans la région du sud du Bénin est obtenu en récupérant le sang du mouton et en le transformant en une soupe qui servira à accompagner des boules d’akassa ou de la pâte de gari.
  • Le toubani : Préparé dans le nord du Bénin, le toubani est fait à base de farine de haricots ou de farine de manioc. Il est assez appétissant et plus léger quand il est fait avec de la farine de haricots. C’est un plat de résistance qu’il faut consommer au chaud et surtout le matin quand vous savez que vous avez besoin d’énergie pour vos différentes activités de la journée. Il est accompagné de piment sec et d’huile. C’est comme ça qu’il garde son authenticité qu’on lui reconnaît. Il se vend par boîte et coûte entre 100 francs Cfa la boîte et parfois 200 francs Cfa pour les grosses boîtes.

Les accompagnements[modifier]

Les accompagnements des mets au Bénin sont dans la plupart par des cas des féculents ou des céréales base de la cuisine béninoise. Ses compositions et couleurs varient d’une région à une autre.

Nous pouvons citer : La pâte sous forme de purée à base de farine (maïs, manioc, igname, de semoule, de blé, du mil) et accompagnées par différentes variétés de sauce pimentée au goût différent en fonction des ingrédients (à base d'épinard local, du Gombo, de tomate, de Sésame, de noix d’acajou.)

Dessert[modifier]

Dans la culture béninoise, le dessert est servi après un repas contrairement à la culture occidentale moderne où il est servi au début du repas. Il est généralement constitué d’aliments sucrés dont: Les jus fabriqués au Bénin comme le jus de baobab fabriqué à base des fruits de l’arbre baobab et les jus de Bissap réalisé avec les feuilles de bissap. Les beignets d’ananas et le beignet dénommé Yovo doko peuvent servir aussi de désert.

Gouter[modifier]

Les goûters au Bénin comme ailleurs est très important et se prennent généralement dans l’après-midi aux environs de 16 heures où on peut ingurgiter toute sorte de repas.

A 25 FCFA la pièce, soit 4 centimes d’euros c'est-à dire 8pièces/personnes suffisent généralement pour un goûter correct au Bénin.

Voici quelques aliments qu’il est possible de prendre au Bénin comme goûter.

  • Tévi = ignames tranchés frits accompagné de piment
  • Ata = beignet d'haricots blancs
  • Ata kpo Tévi (Ata + Tévi)
  • Aloko = bananes plantains frites (constitue également un accompagnement dans certains plats)
  • Talé Talé = beignets à base de bananes mûres et de farine
  • Yovo doko (beignet à base de farine de blé) quant-à-lui est une collation sucrée. Il se mange seul ou avec de la bouillie.

Boire un verre / sortir[modifier]

Beaucoup de bars et de boites de nuit à Cotonou, moins dans le reste du pays.

L'alcool local est appelé Sodabi. C'est un alcool de palmier peu coûteux. Beaucoup de villages distillent leur propre alcool. La qualité du Sodabi est donc très variable suivant l'endroit de l'achat. On peut boire également de la bière de mil. C'est une bière fermentée, qui chauffe de longues heures et qui se boit tiède. Là aussi, la qualité est très variable.

Se loger[modifier]

Apprendre[modifier]

Cotonou abrite plusieurs lycées Coulibaly, des collèges privés, et des lycées publics tels le lycée National. Elle accueille également plusieurs établissements de renom comme les collèges Notre-Dame ou Saint-Joseph, etc.

Travailler[modifier]

De manière générale, le Bénin est un bon endroit où travailler. Les étrangers désirant travailler au Bénin doivent obtenir un permis de travail à moins d'avoir la nationalité même si la remarque générale est que l’État n'en tient pas trop rigueur. Beaucoup d’étrangers y vivent, travaillent et sont concentrés dans la banlieue de Cotonou, Port-Novo et de ses environs mais aussi à l’intérieur du pays.

Conformément au décret de 2014 en application à l'article 210 du Code du Travail, le salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG) au Bénin est de 40 000 XOF et peut être révisé tous les 3 ans ou en cas de besoin. Aucun travailleur ne peut être payé moins que le SMIG au risque de faire l’objet de poursuites judiciaires.

Faites très attention à la fiscalité béninoise qui privilégie les rentiers aux travailleurs.

L’avantage pour travailler au Bénin est de comprendre la langue française.

Selon une étude de la Commission Economique pour l’Afrique (CEA) intitulée “profil pays 2018”,72% de la population active est sous-employée. Le taux de chômage quant à lui est de 2,4%.


Dans l'administration publique béninoise les horaires de travail sont du lundi au vendredi de 8h à 12 h 30 pour une pose et de 15 heures à 18h30.

Les commerces et certaines entreprises privées restent ouverts au-delà de 20 h, mais ferment généralement plus tôt les samedis.

Les entreprises du secteur privé informel contribuent fortement à l’activité économique au Bénin avec 89,0% des actifs occupés

Les entreprises du secteur du secteur privé formel (5,5%)

Les entreprises du secteur public (administration publique et entreprises publiques et para-publiques) avec 4,0% des actifs occupés.

Que vous soyez à la recherche d’emploi ou que vous voulez en créer, en dehors de ce que la Caisse nationale de sécurité sociale du Bénin (CNSS) qui est l'organisme auquel le gouvernement du Bénin a confié l'administration du régime de santé et de sécurité du travail, il est recommandé de s’informer sur les dispositifs en vigueur pour la promotion de l’emploi au Bénin dont nous pouvons trouver une liste non exhaustive ici. il s'agit de:

  • Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE)
  • Fonds National de Promotion de l’Entreprise et de l’Emploi des Jeunes (FNPEEJ)
  • Fonds National de la Microfinance (FNM)
  • Observatoire de l’Emploi et de la Formation (OEF)
  • Agence Nationale des PME (ANPME)
  • Office Béninois de Services de Volontariat des Jeunes (OBSVJ)
  • Fonds de Développement de la Formation Professionnelle Continue et de l’Apprentissage (FODEFCA
  • Centre de Promotion et d’Encadrement des Petites et Moyennes Entreprises (CePEPE)
  • Business Promotion Center (BPC)
  • Projet Emploi des Jeunes (PEJ)
  • Programme de Diversification Agricole par la Valorisation des Vallées (PDAVV)
  • Cibles
  • Projet de Compétitivité et de Croissance Intégrée (PCCI)
  • Projet SONGHAI
  • GUFE/APIEX

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 166
Ambulance : 112
Pompier : 118

Les Béninois n'aiment pas les voleurs et vous aideront volontiers si vous criez. Cependant, cela peut-être dangereux pour le malfaiteur, à cause de "la justice du peuple". En journée, il n'y a que peu de risque concernant la sécurité, mis à part les coupeurs de route. Néanmoins, sur certains lieux touristiques, certaines bandes de quartier se montrent menaçantes pour tenter de faire payer un droit de passage aux voyageurs. Le ton peut alors facilement monter.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Logo représentant le drapeau du pays Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Logo représentant le drapeau du pays Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Le vaccin contre la fièvre jaune est obligatoire. Le carnet de vaccination est demandé à la douane à l'entrée du pays.

Le paludisme est très présent au Bénin surtout pendant la saison des pluies. Il est nécessaire de se protéger (moustiquaire, produits répulsifs) dès la tombée du jour et la nuit, et de prendre un traitement anti-paludéen préventif à se faire prescrire par un médecin. Sur la côte cependant (Grand-Popo), une brise quasi-permanente fait fuir les moustiques.

Respecter[modifier]

Le Bénin est le berceau du Vaudou. Les "objets" sacrés sont variés suivant les lieux (arbres, poissons, forêt, ...).

Il est important de demander une autorisation avant de pénétrer dans un lieu de culte.

Au Bénin, regarder quelqu'un de plus vieux ou de plus respectable dans les yeux est un signe d'affront. Vous verrez donc souvent les enfants vous parler les yeux baissés vers le sol. Vouvoyer ses parents, ses aînés est aussi de rigueur.

Si l'on vous invite à prendre un verre, n'oubliez pas de verser un peu de son contenu sur le sol, pour honorer les ancêtres (qui sont souvent enterrés sous la maison.)

Dans les habitudes du pays, la main droite est la main utilisée pour manger, boire, saluer, etc. l’utilisation de la main gauche pour donner ou recevoir des biens est perçue comme un manque respect, de considération

Mais les Béninois sont très accueillants et ne s'offusqueront que rarement des maladresses des touristes. Prendre les gens en photos n'est cependant pas accepté partout.

Par ailleurs, il y a des superstitions ou certaines histoires qu’il faut apprendre à connaitre et à respecter au Bénin: La culture béninoise interdit de faire certaines choses la nuit : notamment se doucher, faire la lessive, balayer, siffler, tracer sur le sol, prononcer le mot « serpent » , passer près d’un cimetière, à la femme enceinte sortir pas la nuit. De même la mante religieuse ne se pose pas sur le ventre d’une femme enceinte ou avaler les pépins d’orange ou d’autres fruits, tuer le crapaud, dire des mensonges ou voler en pleine pluie sont entre autres quelques interdits on exhaustifs.

Communiquer[modifier]

Téléphone[modifier]

Le code national du Bénin est le 229. Les numéros ont été modifiés en passant de 6 à 8 chiffres depuis 2005. Les cabines téléphoniques sont presque inexistantes.

Comment utiliser l'indicatif téléphonique pour appeler au Bénin?

Composez le 00 229 ... suivi du numéro de votre correspondant (compris entre 8 et 0 chiffres). Le préfixe téléphonique qui correspond au pays Bénin est : <<<< le 229 ou le 00229 ou encore le +229 >>>>

Exemple1:: Pour placer le préfixe 229 dans un nombre du téléphone portable béninois, par exemple le numéro 0628719XX, au début il faut supprimer le premier « 0 » du numéro du destinataire, et a sa place mettre « 00 » ou aussi « + », suivi par l’indicatif du Bénin 229. Le résultat final pour appeler à ce destinataire qui réside au Bénin sera: 00229628719XX ou bien + 229628719XX.

Exemple2: pour appeler l'ambassade de France au Bénin,composez le 00 229 21 300 225

Téléphonie mobile[modifier]

L'essentiel des villes est couvert par deux opérateurs, MTN Bénin et Moov Bénin. Les trois autres (Globacom, BBCom et Libercom) ont dû laisser le marché de téléphonie mobile béninois.

Internet[modifier]

Courrier[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Afrique de l'Ouest
Destinations situées dans la région