Télécharger le fichier GPX de cet article
34.385277777778132.45527777778Map mag.png

Eurasie > Asie > Asie de l'Est > Japon > Honshū > Chūgoku > Hiroshima (préfecture) > Hiroshima

Hiroshima

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hiroshima
​((ja) 広島 )
Dôme de Genbaku
Dôme de Genbaku
Informations
Pays
Région
Superficie
Population
Densité
Code postal
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

Hiroshima est la capitale de la préfecture d'Hiroshima, Japon. C'est une ville industrielle faite de larges boulevards et de rivières qui s'entrecroisent, située le long de la côte de la Mer intérieure de Seto.

Comprendre[modifier]

Bien que beaucoup ne la connaissent que pour la fraction de seconde horrible du , quand elle est devenue le site de la première bombe atomique, elle est maintenant une ville moderne et cosmopolite avec une excellente cuisine et une vie nocturne animée.

Ceux qui s'attendent se retrouver dans un tas de décombres fumants à la sortie du Shinkansen seront surpris, car Hiroshima abonde en néons clignotants et en béton armé comme toute autre ville japonaise moderne. Les adolescents entre et sortent en nombre de la gare, où le McDonald et les derniers keitai (téléphones mobiles) attendent; les salarymen malchanceux dévalent Aioi-dori pour se rendre à leur prochaine réunion, en jetant un œil injecté de sang vers les bars miteux de Nagarekawa lors de leur passage. À première vue, il peut être difficile d'imaginer que quelque chose sortant de l'ordinaire soit jamais arrivé ici.

Aujourd'hui, Hiroshima a une population de plus de 1,1 millions d'habitants. Les automobiles y sont une industrie locale importante, le siège social de Mazda étant à proximité. Il y a trois excellents musées d'art dans le centre-ville, certains des fans de sports les plus fanatiques du Japon, et un large éventail de délices culinaires - et plus particulièrement l'imposante contribution de la ville à la cuisine de bistrot japonaise, l'okonomiyaki d'Hiroshima.

Bien que de nombreux visiteurs, en particulier les Américains, puissent ressentir de l'appréhension à visiter Hiroshima, c'est une ville conviviale et accueillante, ayant autant d'intérêt pour la culture occidentale que n'importe où ailleurs au Japon. Les touristes sont bienvenus, et les expositions liées à la bombe atomique ne sont pas marqués par le blâme ou les accusations. Gardez à l'esprit cependant que des survivants, dits hibakusha, vivent encore dans la ville, et même que la plupart des jeunes gens à Hiroshima ont des membres de leur famille qui ont vécu l'explosion. En tant que tel, le résident moyen d'Hiroshima n'est pas susceptible de se réjouir d'en parler, même si vous n'avez pas besoin d'éluder la question si l'une des personnes bavardes du Parc de la Paix l'aborde.

Histoire[modifier]

Hiroshima a été fondée en 1589 dans le delta formé par la rivière Ota, s'écoulant dans la mer intérieure de Seto. Le seigneur de guerre Mori Terumoto y construit un château, seulement pour le perdre onze ans plus tard contre Tokugawa Ieyasu après la bataille de Sekigahara, qui marqua le début du shogunat Tokugawa. Le contrôle de la région a été donné au clan de samouraïs Asano, qui a régné sans guère d'incident pour les deux siècles et demi suivants. Leurs descendants ont embrassé la modernisation rapide de l'ère Meiji et Hiroshima est devenu le siège du gouvernement pour la région, un important centre industriel et un port très actif.

Au moment de la Seconde Guerre mondiale, Hiroshima était une des villes les plus grandes du Japon, et un centre naturel de communication et d'approvisionnement pour les militaires. Les travailleurs forcés en provenance de Corée et de Chine y ont été expédiés par dizaines de milliers, et les écoliers locaux y ont également passé une partie de leurs journées à travailler dans les usines de munitions. Les résidents de la ville ont dû se sentir curieusement bénis lors des premières années de guerre, Hiroshima avait été laissée en grande partie épargnée par les campagnes de bombardements américains; ce qui visait cependant à assurer une mesure plus précise de l'effet de la bombe atomique sur les villes candidates, qui avaient été réduites à Hiroshima, Kokura, Kyoto, Nagasaki et Niigata.

à 600 m de l'hypocentre, 1945

Le à h 15, le bombardier américain B-29 Enola Gay lâchait une bombe atomique surnommée « Little Boy » sur Hiroshima. On estime qu'au moins 70 000 personnes ont été tuées dans l'explosion et ses conséquences immédiates. La plupart de la ville était construite en bois, et les incendies firent fait rage, hors de tout contrôle, à travers près de treize kilomètres carrés, laissant derrière eux une plaine brûlée avec quelques structures en béton éparses. Les cadavres gisaient entassés dans les cours d'eau, le traitement médical était pratiquement inexistant, car la plupart des installations médicales de la ville se situaient près de l'hypocentre, et les quelques médecins encore debout n'avaient aucune idée de ce qui les avait frappés. Ce soir-là, les matières radioactives dans l'atmosphère causèrent la chute d'une "pluie noire" toxique.

Dans les prochains jours, de nombreux survivants commencèrent à être victimes d'étranges maladies, comme des lésions cutanées, des pertes de cheveux et de la fatigue. Entre 70 000 et 140 000 personnes finirent par mourir de maladies liées aux radiations. Connus sous le nom hibakusha, les survivants étaient également soumis à de graves discriminations de la part des autres japonais, mais ont depuis étés en première ligne du pacifisme d'après-guerre du Japon et de sa campagne contre l'utilisation des armes nucléaires.

La reprise fut lente, étant donné l'ampleur de la dévastation, et le marché noir prospéra dans les premières années d'après-guerre. Cependant, la reconstruction d'Hiroshima est devenue un symbole du pacifisme d'après-guerre du Japon. Alors que la plus grande partie de la ville est entièrement modernisée, il y a des endroits - tels que les bâtiments délabrés à l'est de la gare (voués à la démolition au cours des prochaines années) - qui reflètent encore la course à la reconstruction des années 1950.

Climat[modifier]

Hiroshima
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C
10
2


11
2


14
5


20
10


25
15


28
20


31
24


33
25


30
21


24
15


18
9


12
4



47 67 121 156 157 258 236 126 180 95 68 35
Temp. max. annuelles moyennes en °C
21.3
Temp. min. annuelles moyennes en °C
12.7
Précipitations annuelles en mm
1546
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm

La pire saison pour visiter est en juillet et août, quand les jours de fortes pluies cèdent la place à une chaleur brutale et moite. Ne réservez pas de chambre sans climatisation si c'est à cette période que vous avez l'intention de visiter.

Pendant la seconde moitié de septembre, les journées chaudes et agréables sont entrecoupées de typhons assez puissants pour détruire les bâtiments (comme celui qui a presque détruit le sanctuaire d'Itsukushima sur Miyajima en 2004) et pour garder les voyageurs enfermés dans leurs hôtels.

Octobre et novembre sont idéals, avec moins de pluie et des températures rafraîchissantes. Les mois d'hiver sont très bien pour une visite - le temps est sec, avec très peu de pluie ou de neige et les températures sont rarement assez froides pour vous garder à l'intérieur. Comme partout ailleurs au Japon, cependant, un certain nombre de musées sont fermés du 29 décembre au 1 janvier (ou 3 janvier).

Avril et mai ont également d'excellentes conditions météorologiques. Les cerisiers fleurissent au début d'avril, et les parcs autour du château d'Hiroshima deviennent bondés pour la célébration du hanami. Pour les sakura avec un peu plus de solitude, allez randonner du côté d'Ushita-yama, surplombant la sortie nord de la gare JR d'Hiroshima (voir Faire).

Littérature[modifier]

  • Sadako et les mille grues de papier de Eleanor Coerr raconte l'histoire véridique de Sadako Sasaki, une jeune victime de la bombe dont les pliages de grues ont été inspirés par un conte populaire japonais, qui dit que quiconque pliera plus de mille grues verra ses souhaits s'accomplir. Selon certaines versions de l'histoire, Sadako en réalisera plus d'un millier avant de mourir d'une leucémie à l'âge de douze ans; dans le livre de Coerr, elle en achève environ 640 avant de mourir, ses camarades de classe terminant le reste en sa mémoire.
  • Hiroshima de John Hersey est un livre court mais captivant qui décrit les expériences de six personnes - cinq citoyens japonais et un prêtre allemand - avant et après l'explosion. Il a été à l'origine publié sous la forme d'un long article qui occupa un numéro entier du magazine The New Yorker en août 1946. Près de quarante ans plus tard, Hersey est retourné à Hiroshima pour écrire un article complémentaire, qui continue les histoires des survivants dans les années d'après-guerre, et qui est inclus dans les nouvelles éditions de ce livre.
  • Pluie Noire de Masuji Ibuse est un roman sur les expériences d'après-guerre d'une famille de hibakusha alors qu'ils sont victimes de discriminations dans la société d'après-guerre japonaise à la fois pour l'emploi et le mariage, et font face aux problèmes de santé dus à l’empoisonnement radioactif, dont les conséquences ont été à peine été compris par les médecins de l'époque.
  • Gen d'Hiroshima de Keiji Nakazawa est le manga le plus populaire relatant l'histoire de la bombe atomique, plus ou moins basé sur ​​la propre expérience de Nakazawa, alors un jeune garçon, dans les jours qui suivirent l'explosion.
  • Beaucoup de personnes japonaises associent également Hiroshima aux yakuza, à cause du film classique de gangster de 1971 de Bunta Sugawara / Kinji Fukasaku, Combat sans code d'honneur (aussi connu comme The Yakuza Papers) et ses quatre suites qui se déroulent dans la ville.

Orientation[modifier]

La plupart des visiteurs arrivent à la gare JR d'Hiroshima, qui se trouve à 25 min à pied du Parc de la Paix au nord-est de la ville. Si vous arrivez en Shinkansen, vous serez au côté nord de la gare. Il y a un passage piéton souterrain menant au côté principal de la station (sortie sud), où tous les autres trains arrivent. Prenez le passage piéton et grimpez à l'étage: vous verrez les taxis, les trams et bus qui mènent au centre-ville. Si vous continuez dans le passage souterrain, vous atteindrez un escalator qui sort près d'un grand pont, la station étant maintenant derrière vous, vous pourrez rejoindre le Parc de la Paix à partir de là, en tournant à droite sur Aioi-dori.

Il y a un bureau d'information touristique au premier étage du côté sud de la gare, et un autre au deuxième étage coté nord. Tous deux sont ouverts de h 30 - 17 h tous les jours.

Les autres visiteurs peuvent arriver à la gare routière d'Hiroshima (広島バスセンター, hiroshima bas sentā) au 3e étage du grand magasin SOGO, qui est juste en bas de la rue du Parc de la Paix. Des consignes sont disponibles à la fois à la Centrale des autobus et à la gare JR.

De manière générale, les adresses à Minami-ku (arrondissement de Minami) se situent dans le quartier de la gare, tandis que Naka-ku (arrondissement de Naka) couvre le Parc de la Paix et de ses environs.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport d'Hiroshima (IATA: HIJ, 広島空港, hiroshima kūkō) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Il accueille des vols domestiques. ANA et la JAL proposent des vols vers les aéroports Haneda de Tokyo et Chitose de Sapporo. ANA propose également des vols vers Narita, Sendai et Okinawa. Il y a des vols internationaux directs pour Dalian, Guam, Shanghai, Séoul, Hong Kong et Taipei.
    Des bus relient l'aéroport à la gare JR d'Hiroshima (48 min, 1 340 JPY) et à la Centrale de bus d'Hiroshima (51-53 min, 1 340 JPY). Il y a aussi des bus depuis l'aéroport vers Okayama, Onomichi, Iwakuni, Tottori, et d'autres endroits dans la région de Chūgoku. La fréquence des départs varie de 30 min à h.

En train[modifier]

  • 2 Gare de Hiroshima (広島駅, hiroshima-eki) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Hiroshima est une station importante sur la ligne Shinkansen Sanyo de la JR West. Elle se trouve à environ 40 min d'Okayama (5 350 JPY) et à h 30 de Shin-Osaka (9 440 JPY). Tokyo est à h 50 de route via Nozomi (18 040 JPY sans réservation).

Si vous avez un Japan Rail Pass, vous ne pouvez pas utiliser le Nozomi, donc si vous voyagez depuis Tokyo ou Nagoya, vous devrez prendre l'un des deux trains Hikari circulant chaque heure et changer soit à Shin-Osaka ou Shin-Kobe ou Himeji pour le Hikari ou le Sakura. Avec ces trains, vous pouvez voyager de Tokyo à Hiroshima en h 30 environ. Il y a quelques Hikari partant de Nagoya dans la matinée qui vont directement à Hiroshima sans avoir à changer de train. Il y a aussi un service direct Hikari matinal qui part de Shin-Yokohama à h 00 et arrive à Hiroshima en h.

Pour voyager de nuit en train depuis Tokyo, vous pouvez prendre le train Sunrise Izumo/Sunrise Seto de 22 h vers Okayama, puis prendre un train Mizuho pour Hiroshima arrivant à h 21. Si vous avez un Japan Rail Pass, vous pouvez réserver sans frais un espace au sol sur moquette, ou réserver dans un compartiment en payant le tarif de chambre et les suppléments. Une fois arrivé à Okayama, les détenteurs de Japan Rail Pass devront changer pour un Hikari qui arrivera à Hiroshima juste avant h.

Des trains classiques traversent Hiroshima sur la ligne Sanyō (entre Kobe et Kitakyushu), de même que plusieurs lignes locales.

En bus[modifier]

Des bus longue distance arrivent et partent à la sortie nord de la gare JR d'Hiroshima, où il y a un comptoir de bus JR, et à la Centrales des bus d'Hiroshima dans le centre-ville. Il y a des dessertes de et vers les villes du Kantō, du Kansai, de Kyushu, de Shikoku, et d'une grande partie du reste du Japon.

Le bus de nuit New Breeze circule entre les gares JR de Tokyo et Hiroshima. Il y a deux départs nocturnes dans les deux sens: partant à 20 h et à 21 h, les deux bus arrivant entre h et h le lendemain. Le voyage coûte 11 600 JPY l'aller, 21 200 JPY l'aller-retour.

Il y a deux bus de nuit partant d'Osaka - le Sanyo Dream Hiroshima à partir de la gare JR d'Osaka et le Venus depuis la gare routière de Namba. Tous les deux coûtent 5 700 JPY l'aller, 11 000 JPY l'aller-retour. Un bus de nuit circule entre la gare JR de Kyoto et Hiroshima à 6 300 JPY l'aller simple, et 11 400 JPY l'aller-retour).

Des autobus express de jour desservent Osaka (environ h l'aller), avec cinq départs quotidiens (5 000 JPY aller simple, 9 000 JPY l'aller-retour); deux desservent Kyoto (h 30, 5 500 JPY l'aller, 10 000 JPY l'aller-retour).

Parmi les nombreux transporteurs de bus discounts qui sillonnent ces routes, Willer Express propose des trajets desservant Shinjuku à Tokyo (à partir de 6 600 JPY l'aller simple), Kyoto, Osaka et Kobe (à partir de 3 400 JPY l'aller simple), avec réservation en ligne disponible en anglais.

En ferry[modifier]

Les ferries accostent à Hiroshima au port Ujina, qui sert aussi de terminus pour plusieurs lignes de tram. Ishizaki Kisen exploite un service quotidien vers et depuis Matsuyama à Shikoku, avec quelques bateaux faisant escale à Kure en cours de route. Le parcours (connu sous le nom "Superjet") prend h 10-h 20 pour atteindre Matsuyama et coûte 7 100 JPY dans chaque sens. Des ferrys plus lents y parviennent en h 30 pour un coût bien plus réduit de 3 600 JPY. Le coût est réduit lorsqu'un passeport étranger est présenté: 4 970 JPY pour le Superjet et 2 520 JPY pour les ferrys plus lents.

En voiture[modifier]

De l'autoroute San'yo, prendre la sortie 29 pour Hiroshima. Aller dans la direction sud-ouest sur ​​l'autoroute nationale 54 vous emmènera au centre-ville. La route 2 est la principale artère est/ouest, et passe au sud du centre-ville. Vérifiez à l'avance que votre hôtel dispose d'un parking - tous n'en ont pas, et un parking public est à la fois coûteux et difficile à trouver.

Carte de la ville d'Hiroshima


Lignes de tram et arrêts

Circuler[modifier]

  • Visit Hiroshima Tourist Pass Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des tarifs 5 formules, de 1 000 JPY pour 3 jours et la zone la plus petite à 6 000 JPY pour 5 jours la zone la plus étendue. – Ce passe permet de circuler à volonté dans la ville et la préfecture sur un certain nombre de lignes de bus, tramway et ferry. On peut l'obtenir auprès du Centre d'information au 1er étage de l'aéroport, à la gare JR, à la gare routière et à d'autres lieux touristiques. Il convient aux voyageurs qui cherchent à utiliser fréquemment les transports en commun durant leur visite de la ville. Jusqu'au 31 mars 2019, les acheteurs recevront un livret Fun Pass Hiroshima fournissant des réductions dans des restaurants.

En tramway[modifier]

Green Mover bound au port d'Hiroshima

Hiroshima possède un vaste réseau de tramway, qui est exploité par Hiroden (広电), dont le site web propose notamment les plans, horaires et tarifs ainsi que des cartes en PDF. C'est une façon lente mais fiable de se déplacer. Les trams en eux-mêmes sont un mélange de rames antédiluviennes et de neufs et élégants "Green Movers" - même s'ils fonctionnent tous sur les mêmes lignes pour les mêmes tarifs. Il n'y a pas de différence autre que la douceur du trajet. Comme les tramways ont été rachetés à d'autres villes, ce sera pour vous une rétrospective de l'histoire du transport japonais - certains étant en service depuis plus de cinquante ans ce pourrait bien être un ancien tram de Kyoto qui vous emmène à travers Hiroshima. Les tramways 651 et 652, qui ont tous les deux survécu à l'explosion de la bombe atomique, sont encore parfois utilisés en service régulier.

La plupart des lignes partent de la station JR d'Hiroshima, et passent fréquemment pendant la journée et le soir: près d'un tram toutes les 10 min par ligne [1]. Les procédures d'embarquement et de paiement varient en fonction du tram, mais l'entrée et la sortie sont clairement indiqués en anglais (en cas de doute, il suffit de suivre les gens du coin). Payez en sortant. Des changeurs de monnaie sont généralement disponibles à bord si vous n'avez pas l'appoint - vérifiez à l'avant ou à l'arrière de la voiture. Les déplacements à l'intérieur de la ville coûtent invariablement 180 JPY, sauf pour une ligne qui relie Hakushima et Hachobori pour 100 JPY; rouler jusqu'à à Miyajima-guchi (pour prendre un ferry pour Miyajima) vous coûtera 280 JPY. Des passes à la journée sont disponibles à l'office du tourisme pour 600 JPY (enfants: 300 JPY), ou 840 JPY (enfants: 420 JPY) avec le ferry de Miyajima.

En bus[modifier]

Les lignes de bus traversent Hiroshima et desservent la banlieue. De manière générale, ceux-ci servent des zones plus susceptibles d'intéresser les habitants que les visiteurs. Les indications en anglais sont présentes; les bus partent près du dépôt de tramway, en face de la gare JR d'Hiroshima. Les détenteurs du Japan Rail Pass peuvent utiliser un bus touristique gratuit dont la boucle passe par la gare d'Hiroshima et par tous les sites importants de la ville. Les trois lignes de bus meipuru-pu sont gérées par la compagnie Chugoku JR Bus et passent par les principaux sites touristiques à travers la ville.

  • Bus touristique Hiroshima meipuru~pu (ひろしま めいぷる~ぷ) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des tarifs billet pour la journée coûte 400 JPY, 200 JPY pour un seul trajet, gratuit pour les titulaires du JR pass. – Il existe deux lignes de bus touristiques (verte et rouge) qui s'arrêtent près des principales attractions de la ville, y compris la gare.

En métro[modifier]

Le moderne Astram (アストラムライン) relie le centre ville à la banlieue nord, bien qu'il n'y ait pas de nombreux sites touristiques par là. Les trajets vont de 180 à 470 JPY selon la distance, avec des départs espacés de quelques minutes entre h et minuit. La station de métro au bout de Hon-dōri, près du Parc de la Paix, est le terminus du le centre-ville.

À vélo[modifier]

Hiroshima est une ville fantastique pour faire du vélo. La plupart des trottoirs sont assez larges par rapport aux normes japonaises; les chemins le long des bras de la rivière offrent une balade très agréable, et si vous cherchez à tester vos jambes, dirigez vous vers les collines autour de Hijiyama Park. De nombreux hôtels se feront un plaisir de vous louer des vélos.

  • Nippon Rent-a-Car Logo indiquant un lien vers le site web 3-14 Kojin-machi, Minami-ku, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-264-0919 Logo indiquant des horaires 24 h/24. – Loue également des vélos, avec des tarifs à l'heure ou la journée.
  • Hiroshima Tourist Navigator Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-513-3389 – L'office de la promotion du tourisme d'Hiroshima tient une liste des points de location de vélos de la ville.
  • Les centres d'information touristique à la gare JR d'Hiroshima ont une carte des points de location de vélos associés dans le centre-ville d'Hiroshima . La plupart d'entre eux ont leur bureau situé dans le hall d'un grand hôtel. Le prix est de 1 000 JPY par jour pour un vélo à assistance électrique, les vélos pouvant être loués et retournés à n'importe lequel des bureaux associés.

Voir[modifier]

Parc du Mémorial de la Paix

Parc du Mémorial de la Paix[modifier]

La plupart des monuments commémoratifs liés à la bombe atomique sont dans et aux alentours du Parc du Mémorial de la Paix (平和公園 Heiwa-kōen) [2], accessible par les lignes 2 ou 6 du tram en s'arrêtant à Genbaku Dome-mae. En venant de la gare JR de Hiroshima, vous verrez le parc de la paix sur votre gauche, juste avant de traverser le pont Aioi en forme de T, que l'on pense avoir été la cible de la bombe.

Jadis faisant partie de l'actif quartier marchand de Nakajima, cette zone a été détruite dans sa quasi-totalité par la bombe. Aujourd'hui, il y a plus de cinquante monuments, statues et autres structures dans le parc. Si certains sont obscurs d'un point de vue sens, d'autres sont immédiats et dévastateurs. Il n'y a pas de droit d'entrée, sauf pour le Musée de la Paix, et l'accès à cet espace la nuit est permis.

  • 1 Dôme de Genbaku (原爆ドーム Genbaku Dōmu) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Les restes du squelette du dôme de Genbaku sont le symbole le plus reconnaissable de la bombe atomique à Hiroshima. Dans une autre vie, le bâtiment a été l'un des plus célèbres sites de la ville pour une toute autre raison; conçu par l'architecte tchèque Jan Letzel en 1915, le hall commercial d'exposition de la préfecture d'Hiroshima (et son dôme fantaisiste vert) avait un style européen audacieux dans une ville crasseuse et bondée, avec peu de fioritures modernes. Parce que l'explosion a eu lieu presque directement au-dessus du bâtiment, les murs sont restés largement intacts, alors que le dôme se brisait et les gens à l'intérieur étaient tués par la chaleur de l'explosion. Initialement, alors que la ville était reconstruite, il fut laissé tel quel simplement parce qu'il était plus difficile à démolir que d'autres vestiges de la zone; peu à peu, le dôme de la bombe est devenu le symbole qu'il est aujourd'hui. Le "Mémorial de la Paix d'Hiroshima" a été déclaré au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1996, faisant l'objet d'une controverse - les États-Unis et la Chine ayant voté contre la nomination pour des raisons liées à la guerre. Aujourd'hui, les bancs autour du dôme sont un lieu de prédilection pour les natifs d'Hiroshima pour lire, prendre un repas, ou simplement se détendre.
  • 2 Hypocentre  – À un bloc à l'est du dôme de la bombe (après de l'Hôpital Shima) se trouve une plaque qui marque l'hypocentre, le point exact au-dessus duquel la bombe a explosé.
Tour commémorative en mémoire des étudiants mobilisés
  • 3 Monument de la paix des enfants (原爆の子の像, Genbaku no ko no zō) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ce monunument est perpétuellement drapé de milliers d'origamis de grues pliés par les écoliers à travers le Japon dans la mémoire de la jeune bombe victime Sadako Sasaki (voir Littérature).
  • Tour commémorative en mémoire des étudiants mobilisés (学徒慰霊塔 gakutō ireitō)  – Honore les 6300 élèves qui ont été réquisitionnés pour travailler dans les usines de munitions et été tués par la bombe atomique. Il y a des statues de colombes dispersées à travers ses cinq niveaux; à la base se trouve une belle statue de Kannon, toujours drapée de grues en origami.
  • Monument à la mémoire des victimes coréennes de la bombe atomique (韓国人の原爆犠牲者慰霊碑, kankokujin no genbakugisensha)  – Des dizaines de milliers de travailleurs forcés en provenance de Corée travaillaient à Hiroshima au moment de l'attaque. Ce monument a été érigé à l'extérieur du Parc de la Paix en 1970, et fut déplacé en son enceinte seulement en 1999. Aujourd'hui, la tortue à la base du monument - transportant symboliquement les morts dans l'autre monde - a tendance à être drapée par une bonne quantité de grues colorées en origami et de fleurs.
  • Cloche de la Paix (平和の鐘, heiwa no kane) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Une carte du monde y est gravée, dessinée sans frontières pour symboliser l'unité. Le public est invité à sonner la cloche. Ce n'est pas un hasard si le battant est orienté pour frapper un symbole atomique. (Sonnez la cloche doucement, pour ne pas l'endommager.)
  • 4 Tour commémorative de la bombe atomique (原爆供養塔, ganbaku kuyōdō) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Contient les cendres de 70 000 victimes de la bombe qui ne furent pas identifiées ou n'avaient pas de parent vivant pour les revendiquer. Des services en leur mémoire sont tenus le 6e jour de chaque mois.
  • 5 Maison de détente (レストハウス, resuto hausu) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Était connue sous le nom de boutique de kimono Taishoya au moment de l'explosion. Un seul employé, qui se trouvait dans le sous-sol à l'époque, a survécu. Malgré tout, le bâtiment en béton armé est resté en grande partie intact. (L'intérieur a été entièrement rénové, mais le sous-sol préservé peut être visité sur demande préalable). De nos jours, elle héberge une boutique de cadeaux, des distributeurs automatiques, un bureau d'information touristique très utile, et - comme son nom le suggère - un endroit où se reposer.
Cénotaphe pour les victimes de la bombe A
  • 6 Cénotaphe pour les victimes de la bombe atomique (原爆死没者慰霊碑, ganbaku shibotsusha ireihi) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – À l'intérieur de ce cénotaphe se trouve un coffre de pierre; dans celui-ci demeure un registre destiné à contenir les noms de chaque personne connue pour avoir succombé au bombardement, sans distinction de nationalité. (Des noms sont ajoutés lorsque des hibakusha succombent de maladies que l'on pense liées au rayonnement). L'inscription en japonais se lit: Que toutes les âmes reposent en paix ici, car le mal ne doit pas être répété. Notez comment les cadres encadrent le dôme de la bombe dans le lointain.
  • 7 Flamme de la Paix (平和の灯, heiwa no tomoshibi) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à l'extrémité de l'étang opposée au cénotaphe) – Il est dit que le feu y brûlera jusqu'à ce que la dernière arme nucléaire ait disparu de la terre.
  • 8 Hall du Mémorial national de la Paix d'Hiroshima pour les victimes de la bombe atomique (国立広島原爆死没者追悼平和祈念館, kokuritsu hiroshima ganbaku shibotsusha tsuitō heiwa kinenkan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-6 Nakajima-chō, Naka-ku, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-543-6271 Logo indiquant des horaires mar-jul h 30 - 18 h, août h 30 - 19 h, sep-nov h 30 - 18 h, déc-fév h 30 - 17 h, fermé 29 déc/1 jan. – Le Hall du Mémorial de la Paix est dédié à la collecte des noms et des photographies des personnes décédées dans l'explosion. L'entrée du musée descend dans une salle paisible de recueillement, puis remonte vers un ensemble de kiosques exposant des histoires et des mémoires captivantes de survivants (en anglais et japonais). Comme le cénotaphe et le Musée de la Paix, il a été conçu par l'architecte Kenzo Tange.
  • 9 Musée du mémorial de la Paix (平和記念資料館 Heiwa Kinen Shiryōkan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-2 Nakajima-chō, Naka-ku, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-242-7798 Logo indiquant des horaires Information icon4.svg À cause des travaux de rénovation, le hall principal est fermé de fin avril 2017 jusqu'à juillet 2018, seule l'aile Est est accessible, mais permet déjà de se faire une bonne idée de la dévastation causée. mar-jul h 30 - 18 h, août h 30 - 19 h, sep-nov h 30 - 18 h, déc-fév h 30 - 17 h, fermé 30 déc - 1 jan. Logo indiquant des tarifs 200 JPY adultes, 100 JPY lycéens; écoliers et enfants gratuits; guides audio en suppl. (300 JPY). – Ce musée déchirant documente la bombe atomique et de ses répercussions, au moyen de modèles à l'échelle de la ville avant et après, de tricycles fondus et autres affichages et artefacts liés à l'explosion. Certains sont extrêmement graphiques, évocateurs, et plutôt pesants. Le reste du musée décrit les luttes d'après-guerre des hibakusha et un appel pour l'abolition des armes nucléaires dans le monde d'aujourd'hui. Soyez avertis: une visite ici, bien que valant vraiment la peine, vous donnera le cafard pour la journée. Prévoyez suffisamment de temps pour décompresser après.
  • 10 Centre de conférence international (広島国際会議場) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-5 Nakajima-chō, Naka-ku (à l'extrémité sud du Parc de la Paix), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-242-7777 Logo indiquant des horaires h - 21 h tous les jours.. – Ce complexe de bâtiments a un salon d'échange international avec des publications en langue anglaise et des informations sur la ville; il héberge aussi le restaurant Serenade.(☎ +81 82-240-7887, 10 h - 19 h).
  • Statue de la mère et de l'enfant dans la tempête (嵐の中の母子像, arashi no naka no boshi zō)  – Achevée en 1960 par l'artiste Shin Hongō, elle est parmi les œuvres d'art les plus puissantes créées en réponse à la bombe atomique. Il représente une femme protégeant son enfant de la pluie noire. Elle se trouve en face de la Fontaine de prière juste au sud du Musée de la paix.
  • Portes de la Paix (平和の門, heiwa no mon) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Elles ont été installées en 2005 sur Heiwa-ōdōri, juste au sud du Parc de la Paix, par un duo d'artistes français. Sur le trottoir et la surface des portes, le mot «paix» est écrit en 49 langues. Les dix portes sont censées représenter les neuf cercles de l'enfer de l'Enfer de Dante, plus une nouvelle: l'enfer créé par la bombe atomique.

En dehors du Parc de la Paix[modifier]

  • Pendant que vous explorez la ville et sa périphérie, gardez un œil sur les marqueurs historiques en marbre de couleur marron, tels que celui en dehors du Dôme de la Bombe A ou celui indiquant l'hypocentre, qui comportent des photos et des textes en japonais et en anglais. Vous croiserez des marqueurs jusqu'à plusieurs kilomètres du Parc de la Paix - ce qui donne un point de vue sur la distance et sur l'étendue des dégâts.
  • 11 Musée de la Paix de l'école primaire de Honkawa (本川小学校平和資料館 honkawa shōgakkō heiwa shiryōkan) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-5-39 Honkawa-chō, Naka-ku (Arrêt de tram Genbaku Dome-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-291-3396 Logo indiquant des horaires Ouvert pendant les heures d'école. Logo indiquant des tarifs gratuit. – Parmi les plus de 400 étudiants et professeurs qui se trouvaient dans l'école lorsque la bombe a explosé, seul un élève et un enseignant ont survécu. Après la construction d'une nouvelle école, cette section de la structure originale a été conservée comme un musée, qui abrite une petite collection de photos et d'artefacts.
  • 12 Musée de l'école élémentaire de Fukuro-machi (袋町小学校平和資料館 fukuromachi shōgakkō heiwa shiryōkan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 6-36 Fukuro-machi, Naka-ku (Arrêt de tram Fukuro-machi), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-541-5345 Logo indiquant des horaires h - 17 h tous les jours. – Comme Honkawa, une partie du bâtiment de l'école d'origine qui est restée debout après l'explosion a été transformée en musée. Dans les jours qui ont suivi l'explosion, les survivants ont utilisé la craie de l'école pour laisser sur les murs noircis des messages aux amis et aux membres de la famille perdus.

Abords du parc Chūō[modifier]

Château d'Hiroshima
  • 13 Parc Chūō (中央公園, chūō-kōen) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Naka-ku (Arrêt de tram Genbaku Dome-mae) – Un grand espace de verdure au milieu de la ville. Au sens large, le terrain du parc comprend la plupart des attractions ci-dessous, y compris le château et l'ancien stade de base-ball des Carp (voué à la démolition). Mais le parc Chūō en lui-même mérite votre attention, avec de beaux et longs sentiers pédestres et des terrains de sport - on peut se joindre à des parties de football, de football américain et d'ultimate frisbee qui y sont régulièrement organisées, n'hésitez donc pas à venir avec des chaussures de sport aux pieds et à voir si quelqu'un a besoin d'un comparse.
  • 14 Château d'Hiroshima (広島城 hiroshima-jō) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 21-1 Moto-machi, Naka-ku (Arrêt de tram Genbaku Dome-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-221-7512 Logo indiquant des horaires mar-nov h - 18 h, déc-fév h - 17 h. Logo indiquant des tarifs adultes: 360 JPY; enfants 180 JPY. – Le château de la Carpe (Rijō) d'origine a été construit dans les années 1590 par Terumoto Mōri, chef de guerre d'Hideyoshi, avant la ville elle-même. Il a été détruit par la bombe atomique, époque à laquelle il servait de quartier général militaire, et fût reconstruit en 1958. Certaines des fondations en béton d'origine sont encore visibles. De nos jours, le parc du château est un endroit agréable pour une promenade, et certainement le lieu de prédilection à Hiroshima pour hanami (célébration des fleurs de cerisier), avec plus de 350 arbres sakura. Les cinq étages du château-musée forment une reconstitution intéressante du donjon du XVIe siècle, avec d'intéressantes reliques et armures à voir (et à essayer), ainsi que des stands d'information sur l'histoire du château et de la ville. Il n'a pas d'ascenseur et la montée se fait par des escaliers. La vue depuis le sommet vaut à elle seule le prix d'entrée.
  • 15 Sanctuaire Gokoku (護国神社 gokoku-jinja) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2-21 Motomachi, Naka-ku (Arrêt de tram Genbaku Dome-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-221-5590 – Situé dans le parc du château, ce sanctuaire de béton a une grande importance pour les habitants, ayant été reconstruit après l'explosion atomique, et est maintenant le centre de la plupart des traditions shintoïstes annuelles de la ville. Mais à part un marqueur historique, il n'y a pas grand chose à voir pour les voyageurs autres que les festivals (en particulier la Saint-Sylvestre).
  • 16 Musée des enfants d'Hiroshima (広島市こども文化科学館, hiroshima-shi kodomo bunka kagakukan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 5-83 Motomachi, Naka-ku (Arrêt de tram Genbaku Dome-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-222-5346 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : h - 17 h. Logo indiquant des tarifs Gratuit sauf planétarium: adultes 500 JPY; enfants 250 JPY. – Très amusant pour les enfants, avec des expositions scientifiques interactives et un planétarium à l'étage supérieur. Comprend aussi une bibliothèque avec quelques étagères de livres en anglais.
  • 17 Musée d'art de Hiroshima (ひろしま美術館, hiroshima bujutsukan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 3-2 Motomachi, Naka-ku (Arrêt de tram nishi/higashi Kamiya-chō), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-223-2530 Logo indiquant des horaires h - 17 h tous les jours. Logo indiquant des tarifs adultes 1 000 JPY; ado. 500 JPY; enfants 200 JPY. – Établi par la Banque d'Hiroshima en 1978. La collection permanente couvre l'art européen du romantisme tardif jusqu'aux débuts de Picasso, dont quelques peintres japonais qui ont peint dans des styles occidentaux. Il y a au moins un tableau de chaque artiste célèbre de cette période, mais aucune de leurs œuvres majeures.

Abords vu Parc Hijiyama[modifier]

  • 18 Parc de Hijiyama (比治山公園, hijiyama kōen) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Minami-ku (Au sud de la gare JR d'Hiroshima, entre deux bras de la rivière. Suivez Ekimae-dori depuis la gare vers le sud-est, et vous y arriverez directement. Arrêt de tram Hijiyamashita.) – Dans cet immense parc se trouvent d'habituels endroits où s'asseoir au soleil (et pas mal de chats errants), mais une grande partie du parc reste une rafraîchissante forêt peu développée, mis à part un tunnel futuriste menant à SATY, un complexe commercial et cinématographique voisin.
  • 19 Bibliothèque de manga de la ville d'Hiroshima (広島市まんが図書館, hiroshima-shi manga toshokan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-4 Hijiyama-koen, Minami-ku (Arrêt de tram Hijiyamashita), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-261-0330 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 10 h - 17 h. – Au coin du Musée d'Art Contemporain (ci-dessous). La grande majorité des manga sont en japonais, bien sûr, mais ils ont un choix de bandes dessinées occidentales de super-héros.
  • 20 Musée d'art contemporain de la ville d'Hiroshima (広島市現代美術館, hiroshima gedai bijutsukan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 1-1 Hijiyama-kōen, Minami-ku (Arrêt de tram Hijiyamashita), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-264-1121 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : 10 h 17. Logo indiquant des tarifs adultes 360 JPY; étudiants universitaires 270 JPY; autres étudiants 170 JPY. – Probablement le musée d'art d'Hiroshima méritant le plus une visite. S'il y a quelques célèbres noms occidentaux dans sa collection, dont Andy Warhol et Frank Stella, la véritable attention se porte sur les artistes japonais modernes qui travaillent dans leurs propres styles, les concepteurs de l'exposition faisant un usage créatif de l'espace du musée. Les expositions spéciales demandent un coût supplémentaire. Un jardin de sculptures à l'extérieur peut être visité gratuitement, et une bonne vue sur la ville est possible depuis l'esplanade près du perron du musée.

Autres[modifier]

Ponts au Shukkei-en
  • 21 Temple Fudō-in (不動院) Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 3-4-9 Ushita Shin-machi, Higashi-ku (Astram à l'arrêt Fudoin-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-221-6923 – À un court trajet au nord de la ville, ce temple du XIVe siècle fait partie des quelques structures des environs à avoir survécu à l'explosion atomique. La salle principale fournit un décor impressionnant, et le clocher et le portail de deux étages sont tous les deux considérés comme des trésors culturels.
  • 22 Musée du transport de la ville d'Hiroshima (広島市交通科学館) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2-12-2 Chorakuji, Asaminami-ku (Astram à l'arrêt Chorakuji), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-878-6211 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : h - 17 h. Logo indiquant des tarifs Gratuit au rez de chaussée; ailleurs adultes 500 JPY; enfants 250 JPY. – Situé à la périphérie de la ville, le Musée des transports propose des expositions et des jeux interactifs sur les avions, les trains, les bateaux et les voitures du passé, du présent et du futur - et un véritable trésor de détails pour le fana de transit en ce qui concerne l'histoire et les numéros de modèle des tramways d'Hiroshima (le tram n°654, qui est resté en service après l'explosion atomique, est présent). Au dehors, derrière le musée, se trouve une piste avec d'étranges vélos que l'on peut monter. C'est très amusant pour les enfants.
  • 23 Musée d'art de la préfecture d'Hiroshima (広島県立美術館, hiroshimakenritsu bijutsukan) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2-22 Kaminobori-cho, Naka-ku (en face du Shukkei-en; arrêt de tram Shukkeien-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-221-6246 Logo indiquant des horaires mar.- dim. : h - 17 h; sam: 19 h. Logo indiquant des tarifs adultes: 500 JPY; étudiants universitaires: 300 JPY; enfants: gratuits. – A une bonne collection permanente d'art moderne européen, y compris des œuvres majeures de Dali et Magritte, et également de quelques artistes japonais modernes. Les expositions spéciales sont d'une qualité généralement élevée, allant des tapis de perses à La légende d'Ultraman.
  • 24 Musée Mazda (マツダミュージアム) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 3-1 Mukainada-chō, Fuchū (De la gare JR de Hiroshima, prendre la ligne San'yo en direction de Saijō ou Mihara jusqu'à la station JR Mukainada (2 arrêts); traversez les voies et sortez par la sortie sud. De la sortie de la gare, continuez tout droit sur ​​la rue légèrement à droite de la sortie jusqu'à ce que vous voyiez la pharmacie au nom trompeur «Zoum-Zoum». Descendez les escaliers en face de «Zoom-Zoom» dans un passage souterrain et vous atterrirez dans le parking de l'immeuble Mazda.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-252-5050 Logo indiquant des horaires En semaine, visites à h 30 et à 13 h en japonais, 10 h en anglais, durée environ 90 min. Les places sont limitées, et ils demandent d'appeler au préalable pour réserver (possible en anglais). Logo indiquant des tarifs Gratuit. – Le siège social de Mazda est à une courte distance en dehors d'Hiroshima. La visite est un must pour tout fan de voitures, mais si vous avez des questions techniques pointues, alors vous devriez choisir la visite en japonais et apporter votre propre interprète, car il y a moins de détails lors de celle en anglais. Les temps forts comprennent la Mazda Cosmos (la première voiture au monde avec un moteur rotatif) et la 4-Rotor Mazda 787B, qui est la seule voiture japonaise à avoir gagné au Mans. De là, vous serez dirigés à leur usine d'Ujina et la véritable ligne d'assemblage, avec un coup d'œil à certains de leurs véhicules concepts.
  • 25 Temple Mitaki-dera (三瀧寺) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 411 Mitaki-yama, Nishi-ku (De la gare JR d'Hiroshima, prendre la ligne JR Kabe jusqu'à la gare de Mitaki. C'est à 15 min à pied à partir de là.), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-237-0811 – Fondée en 809 après JC, Mitaki-dera est un paisible et ravissant temple à l'ouest d'Hiroshima, connu pour ses trois chutes qui fournissent de l'eau pour la Cérémonie annuelle commémorative de la Paix (voir Festivals), ainsi pour ses magnifiques couleurs d'automne et ses statues fascinantes. Le tahōtō (pagode trésor) a été transféré de Wakayama en 1951 et est consacré à la mémoire des victimes de la bombe atomique.
  • 26 Jardin Shukkei-en (縮景園) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata 2-11 Kami-noborimachi, Naka-ku (Arrêt de tram Shukkeien-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-221-3620 Logo indiquant des horaires h - 17 h tous les jours, avril 18 h. Logo indiquant des tarifs 250 JPY. – Bien que n'étant pas officiellement l'un des Top 3 du Japon, ce jardin japonais compact et magnifiquement agencé vaut bien une visite, et est un endroit idéal pour décompresser des sites de la bombe atomique. En dépit des gratte-ciels dépassant sur ​​des arbres et devenus de plus en plus nombreux, le Shukkei-en peut donner l'impression d'appartenir à un monde totalement différent, avec des petits sentiers traversant des étangs sur des ponts et sinuant auprès des gracieuses maisons de thé et des cascades. Les visiteurs peuvent nourrir les poissons et les tortues nageant occasionnellement près des allées. Il se situe juste derrière le musée préfectoral d'art, des billets d'entrée combinés étant disponibles.

Faire[modifier]

Festivals[modifier]

  • Festival des fleurs (フラワーフェスティバル furawā fesutibaru) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires Première semaine de mai. Logo indiquant des tarifs Gratuit. – C'est le plus important festival d'Hiroshima, qui a débuté en 1975 pour célébrer la première victoire des Carp au championnat de base-ball. Il y a des vendeurs de nourriture et des choses à acheter, mais aujourd'hui les spectacles y prédominent dans le programme, avec des comédiens et des groupes de J-pop sur les scènes le long de Heiwa-o-dori. Cependant ce sont les plus petits spectacles qui rendent le Festival des fleurs intéressant, en particulier près de Jizo-dori, où vous pourriez tomber sur un phénoménal groupe d'Okinawa ou un combo de jazz local.
  • Cérémonie commémorative de la paix (広島平和記念式典 Heiwa Kinen Shikiten) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Parc du Mémorial de la Paix, Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-504-2103 Logo indiquant des horaires 6 août. Logo indiquant des tarifs Gratuit. – A lieu chaque année à la date anniversaire du bombardement atomique, avec de nombreux hibakusha présents. Des cérémonies ont lieu le matin (h 15, heure à laquelle la bombe a été larguée). Les sirènes de raid aérien retentissent, suivies d'une minute de silence, puis d'appels à la paix par le maire d'Hiroshima. Il y a aussi une cérémonie dans la soirée (20 h)Phanatic , où un millier de lanternes colorées sont lâchées sur ​​la rivière.
  • Festival du sake (酒まつり Sake Matsuri) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant des horaires Début d'octobre. Logo indiquant des tarifs Tickets 1000¥ à l'avance, 1500¥ sur place. – La banlieue de Saijō est célèbre pour ses brasseries de saké et cet événement annuel bien arrosé. Pour le prix d'entrée, les participants peuvent boire à satiété le saké des brasseries locales. En peu de temps, le site du festival se transforme en une sauvage (mais raisonnablement civilisée) représentation d'ivresse publique impliquant des personnes de tous âges. En dehors de la zone du festival, des tournées auprès des brasseries de saké sont également disponibles, avec de coupes à saké en bois disponibles comme souvenirs de votre visite. La gare JR Saijō est à seulement quelques stations de métro de Hiroshima - vous serez emportés par la foule dès que vous y arriverez.
  • Festival de la nourriture (フードフェスティバル) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des horaires Dernier weekend d'octobre. Logo indiquant des tarifs Gratuit — payez pour ce que vous mangez. – Celui là est tout simple — de la nourriture formidable de toutes sortes, allant des spécialités internationales aux prédilections locales, des plaques de rôtis de viande et de fruits de mer aux délicieux plats et desserts végétariens, servis dans des stands qui bordent les fossés du château d'Hiroshima et à certains endroits du parc Chūō.Il y a également un marché aux puces, et habituellement quelques représentations culturelles au château dans la soirée.

Loisirs[modifier]

Connaissez votre Carp

Les Carp d'Hiroshima n'ont pas de concurrence dans la ville en ce qui concerne la loyauté sportive. Quelques faits marquants pour vous mettre à niveau:

  • Les Carp possèdent la couleur rouge propre à Hiroshima, mais elle n'a pas été adoptée par l'équipe avant 1973, tout comme logo ressemblant à celui des Cincinnati Reds. Le rouge vise à symboliser un esprit de combat sans fin.
  • L'équipe Akaheru (casques rouges) de 1978-80 représenta presque certainement le sommet de l'équipe, établissant des records de championnat au niveau des home runs et remportant deux championnats
  • Toutefois, le dernier titre de l'équipe date de 1991, ce qui représente la plus longue disette dans le base-ball japonais.
  • Le frappeur Koji Yamamoto est Mr. Casque Rouge, le meilleur de tous les temps pour l'équipe (aujourd'hui retraité). La crème de la crème récente parmi les joueurs récents comprend l'outfielder Shigenobu Shima, le Godzilla Rouge; l'outfielder Tomonori Maeda, le samouraï arrogant; et le lanceur Hiroki Kuroda, récemment transféré aux Los Angeles Dodgers.
  • La trésorerie a été un problème récurrent dans l'histoire de l'équipe, les citoyens locaux mettant même la main à la poche pour maintenir l'équipe à flot à plus d'une occasion. Aujourd'hui, Mazda est le plus gros propriétaire minoritaire de l'équipe, mais sans un sponsor aux poches profondes comme chez les Yomiuri Giants de Tokyo , ou même les Hokkaido Nippon Ham Fighters de Sapporo, les Carp luttent pour attirer les joueurs disponibles.
  • La mascotte des Carp, Slyly, a une ressemblance frappante avec Phanatic de Philadelphie parce qu'elle a été conçue par la même société.
  • Hiroshima Toyo Carp Baseball Logo indiquant un lien vers le site web Mazda Zoom Zoom Stadium, 2-3-1 Minami-Kaniya, Minami-ku (10 min à pied à l'est depuis la gare JR d'Hiroshima, ou une courte marche depuis l'arrêt de tram Enkobashi-cho), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-223-2141 – Les Carp, aimés et fustigés, sont les représentants d'Hiroshima dans la Central League du Championnat du Japon de baseball [3]. Après plus de cinquante ans dans un stade en face du Parc de la Paix, les Carp se sont déplacés vers le nouveau Mazda Zoom Zoom Stadium au début de la saison 2009. Alors que l'équipe ne gagne pas beaucoup, l'enthousiasme des fans ne peut guère être blâmé, et Hiroshima est aussi bien que n'importe quel autre endroit pour assister à la ferveur des fans de base-ball japonais. Les billets vont de 1 800 JPY à 3 500 JPY. Demandez des tickets Carp Performance (カープ パフォーマンス) - c'est là que se trouvent les tambours, les chants, et l'effervescence. Les billets sont vendus au stade à partir de 10 h, à la fenêtre verte à la gare JR d'Hiroshima, et à un certain nombre de combini.
  • Hiroshima Sanfrecce Soccer Logo indiquant un lien vers le site web Big Arch Stadium, 5-1-1 Ozukanishi, Numata-cho, Asa-Minami-ku (Astram à Koiki Koen-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-233-3233 Logo indiquant des tarifs Les billets sont disponibles à la plupart des combinis. Places réservées 3000-4 500 JPY à l'avance, 500 JPY de plus dans le stade; sans réservation 2 300 JPY à l'avance, 300 JPY de plus dans le stade. – Sanfrecce (japonais / italien pour "trois flèches", d'un conte populaire japonais) est le représentant d'Hiroshima dans la J-League, et fut fondé en 1938 comme équipe semi-pro. En tant que tel, ils sont tout à fait ancrés dans la tradition sportive locale de rarement bien jouer, mais jamais assez mal pour être remarquable à ce sujet. Cependant les fans sont super, et la qualité de jeu dans la J-League est bonne, mais évidemment pas comparable aux ligues majeures européennes.
  • Et si vous êtes dans une quête visant à compléter votre tour du sport professionnel d'Hiroshima, visitez le JT Thunders [4] de la V-League [5] (volley-ball) qui officient au Gymnase Nekoda Kinen, et les Hiroshima Maple Reds [6] de la division féminine de la Ligue japanaise de Handball [7], qui jouent au Gymnase Hirogin no mori.
  • Family Pool 4-41 Moto-machi, Naka-ku (Arrêt de tram du Genbaku dome-mae), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-228-0811 Logo indiquant des horaires h - 18 h tous les jours. Logo indiquant des tarifs adultes 670 JPY, enfants 340 JPY. – Ouverte du 1er Juillet au 31 août, au moment où c'est le plus utile, cette immense piscine de plein air / parc aquatique est un lieu populaire auprès des enfants et des familles pour lutter contre la chaleur. Et elle est facile à trouver - dans le parc Chūō, en plein centre-ville.
  • Big Wave Logo indiquant un lien vers le site web (Astram à Ushita), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-222-1860 Logo indiquant des horaires h - 21 h tous les jours, sauf h 30 - 21 h 30 Juillet début septembre. Logo indiquant des tarifs Natation: enfants 260¥, adultes 530¥; patin à glace: enfants 910¥, adultes 1520¥. – D'autre part, si vous êtes un nageur sérieux, Big Wave offre de plus larges horaires et des couloirs de natation de la distance olympique de 50 mètres de juillet à début septembre. Puis, à partir de novembre jusqu'à avril, elle se transforme en une patinoire (des patins de location sont disponibles, bien que les gens avec de grands pieds puissent ne pas trouver leur compte).
  • Jardin Hanbe Logo indiquant un lien vers le site web (Bus #4 depuis la gare d'Hiroshima vers Niho, descendre à Yuenchi Iriguchi et suivre les indications sur environ 50 mètres), Logo indiquant un numéro de téléphone +082-282-7121 Logo indiquant des tarifs Onsen: adultes 800¥, enfants 500¥. – Si vous voulez prendre un onsen à Hiroshima, cet hôtel / restaurant / jardin / onsen n'est pas mal. Ils ont une bonne gamme de bains, y compris une variété de jets, un bain "marche genoux", un petit espace extérieur et un sauna. Pas trop remarquable comme onsen, mais assez agréable.
  • Théatre Shimizu (清水劇場 Shimizu Gekijo) Logo indiquant un lien vers le site web 2-1-15 Matoba-chō, Minami-ku (Arrêt de tram Matoba-chō), Logo indiquant un numéro de téléphone +81 82-262-3636 Logo indiquant des tarifs Les tickets sont habituellement à 1800¥, mais un coup d'œil depuis le hall et les réjouissances d'après spectacle sont gratuits. – Les drames classiques alternent avec du porno bondage classique dans ce théâtre étrange - regardez les affiches dans le hall d'entrée pour voir la gamme de spectacles qu'ils proposent. Les performances sont uniquement en japonais, sans supplément en anglais disponible. Le côté respectable de la maison offre deux spectacles par jour, sauf le dimanche, de 12 h - 15 h (très populaire auprès des vieux) et de 18 h - 21 h; après les spectacles, les interprètes (encore revêtus de leurs costumes et de leur maquillage assez impressionnants) rejoignent la rue pour dire au revoir et poser pour des photos avec les spectateurs.

Travailler[modifier]

Hiroshima dispose de la gamme standard d'opportunités d'enseignement de la langue anglaise, avec des branches de grands Eikaiwa (écoles de conversation) comme Geos, AEON et ECC ainsi que des petites écoles couvrant d'autres langues. L'Hiroshima International Center (voir Rester en contact) est un bon endroit pour se renseigner, tout comme le samedi soir à The Shack ou Kemby's (voir Boire).

Mazda est le plus grand employeur de personnel étranger dans la région, en raison de sa relation avec la société Ford à Détroit et leurs usines de fabrication en Amérique du Sud. Les travailleurs contractuels d'Asie du Sud et du Pacifique Sud sont amenés par les entreprises basées à Hiroshima axées sur des secteurs tels que la construction navale, notamment dans la ville voisine de Kure.

Certains non-japonais travaillent illégalement - ou clandestinement - comme les barmans ou les vendeurs de bijoux à Nagarekawa, ce qui motive la répression occasionnelle au niveau des visas (voir Sécurité).


Acheter[modifier]

Argent[modifier]

Il y a un guichet automatique international dans le hall du bureau de poste central, qui se trouve sur votre droite en sortant du côté sud de la gare JR de Hiroshima. Des menus en anglais devraient être disponibles. Des DAB internationaux avec menus en anglais sont également disponibles dans les combini 7-Eleven [8], qui sont ouverts 24 h sur 24 en nombre dans toute la ville.

Si vous avez besoin de changer de l'argent, la banque en face de la gare - au premier étage du grand magasin Fukuya - peut gérer les transactions de et vers la plupart des grandes devises.

Achats[modifier]

Les emplettes à Hiroshima sont dominées par quelques magasins immenses ; en fait, les trains vous amènent directement dans l'un d'entre eux, assez insipide, appelé ASSE, qui occupe les étages au-dessus de la sortie sud de la gare JR d'Hiroshima. Hon-dori (本通り), une galerie marchande couverte dans le centre-ville, est l'endroit idéal pour se promener avec un portefeuille que vous souhaiteriez vider.

En termes de souvenirs, ceux des Hiroshima Carp sont les plus répandus, bien qu'il y ait aussi quelques retombées de la fontaine à bibelots qu'est Miyajima.

Manger[modifier]

Préparation d'Okonomiyaki
Okonomiyaki

Hiroshima est célèbre pour son style d'okonomiyaki (お好み焼き), qui signifie littéralement «cuisiné comme vous l'aimez». Souvent (et de manière quelque peu trompeuse) qualifiée d'« omelette japonaise », elle est mieux décrite comme un genre de crêpe salée ; elle se base sur une pâte de farine de blé et d'œuf et sur du chou et est agrémentée de divers ingrédients comme des nouilles soba, de la viande, des fruits de mer ou du fromage. Elle est grillée en couches sur une plaque chauffante en face de vous et badigeonnée généreusement avec la sauce okonomi. Ça semble un peu fouillis, mais c'est très copieux et savoureux. Les styles d'Hiroshima et celui d'Ōsaka sont les deux types concurrents d'okonomiyaki: fondamentalement, à Hiroshima, les ingrédients sont superposés et pressés ensemble pendant la cuisson, tandis qu'à Ōsaka la pâte est mélangé au préalable et les ingrédients n'incluent pas les nouilles soba. Selon la légende locale, les deux proviennent d'une collation bon marché appelée issen yōshoku (一銭洋食) or «repas occidental d'un cent», qui consistait en une galette de blé et d'eau servi avec des oignons verts et de la sauce.

Hiroshima est également célèbre pour ses huîtres (disponibles entre octobre et mars) et une pâtisserie en forme de feuille d'érable appelée momiji manjū (もみじ饅頭). Les momiji manjū sont disponibles dans une variété de garnitures, y compris les plus traditionnels anko (あんこ) (haricot rouge) et matcha (抹茶) ou thé vert. Ils sont également disponibles à la crème de fromage, à la crème pâtissière, à la pomme et au chocolat. Les boîtes de momiji manjū sont considérées comme la quintessence du souvenir d'Hiroshima, mais Miyajima est le meilleur endroit pour en acheter des frais.

Si vous êtes pressé par le temps sur votre chemin de départ, le sixième étage de la gare JR d'Hiroshima a une bonne boutique de ramen bon marché, un magasin de udon, une izakaya décente, un resto de sushis sur tapis roulant, et STEP, un bon resto d'okonomiyaki avec des menus en anglais. Il y a des restaurants de chaînes japonaises et américaines regroupés près de la gare, y compris Starbucks au troisième étage (sortie sud), McDonald des deux côtés de la gare, et l'ultra-pas cher (180 JPY par bol) Bikkuri Ramen (びっくりラーメン) juste en face de la rivière depuis la sortie sud.

1 Okonomimura Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Naka Ward, Shintenchi, 5−13 (Dans le quartier commerçant de Hondori. Tramway Hatchondori, puis descendez 4 pâtés de maison vers la Promenade de la Paix. Les lignes touristiques rouge et verte y ont également un arrêt.) Logo indiquant des horaires 11 h - 22 h. Logo indiquant des tarifs 650 JPY-850 JPY. – Pour être sûr d'avoir une place au comptoir, le meilleur endroit (à défaut des meilleurs okonomiyaki) est certainement Okonomimura, avec ses 27 établissements répartis sur 4 étages

2 Hassei Logo indiquant un lien vers le site web 4-17 Fujimichō, Naka-ku (Un pâté de maison au sud de la Promenade de la Paix. Bus 26 ou 50, arrêt Fujimicho.) Logo indiquant des horaires 11 h 30 - 14 h et 17 h 30 - 23 h. Logo indiquant des tarifs 650 JPY-850 JPY. – Ce petit Okonomiyaki de quartier figure parmi les meilleurs de la ville - copieux et préparés par une équipe accueillante et sympathique qui change un peu du style usuellement réservé des Japonais. Souvent plein, les tabourets au centre de la plaque sont réservés aux habitués: pour avoir une bonne place, songez à venir en début ou fin de service.

Boire un verre / sortir[modifier]

Nagarekawa a la plus forte concentration de bars à Hiroshima - les bons, les mauvais, et ceux à hôtesses - mais il y a également un certain nombre de bons bars à vin tranquilles sur Hakushima-dori, et beaucoup de pubs avenants pour les étrangers regroupés autour du bâtiment géant PARCO [9]. Yagenbori-dori regorge de bars et de clubs répartis sur les différents étages de hauts immeubles.

Les amateurs de sake ne devraient pas manquer l'occasion de visiter les brasseries de Saijo, en particulier pendant le festival annuel en octobre - voir la section Festivals ci-dessus.

Un peu de recul pour les voyageurs fatigués

Si vous avez perdu vos bagages, êtes arrivé dans un business hotel minuscule et enfumé, et avez votre estomac retourné après avoir mangé une anguille infecte, vous n'avez toujours pas fait un voyage pire que celui de Tsutomu Yamaguchi.

En août 1945, Yamaguchi a été envoyé à Hiroshima en voyage d'affaires. Une fois le travail fini et ses collègues de travail partis, Yamaguchi s'est rendu compte qu'il avait oublié son sceau personnel permettant de signer les documents officiels. Il est donc retourné en ville pour le récupérer. C'est alors que la bombe atomique a été larguée sur Hiroshima. Souffrant d'importantes brûlures, sourd et partiellement aveugle, il passa une nuit dans les ruines de la ville, puis trouva une gare ferroviaire sur la bordure ouest de la ville qui avait été remise en service. Il réussit à attraper un train pour rentrer chez à Nagasaki, où — alors qu'Yamaguchi expliquait à son patron incrédule ce qui s'était passé à Hiroshima — la deuxième bombe atomique fut larguée.

En 2009, le gouvernement japonais reconnu Tsutomu Yamaguchi, alors toujours vivant, comme la première personne connue pour avoir été à l'endroit des deux explosions atomiques. Un an plus tard, Yamaguchi décéda d'un cancer de l'estomac à l'âge de 93 ans.

  • 1 Centre Point Logo indiquant un lien vers le site web 5F 3-12 Yagenbori, Naka-ku, Hiroshima-shi (Descendez Nagarekawa-douri et tournez à gauche juste après que vous ayez vu le centre de jeu Amipara sur votre gauche et un combini Poplar sur votre droite, dirigez vous vers la fin de la rue et Centre Point Hiroshima se trouvera a 5ème étage du bâtiment au coin gauche du bloc face à vous.), courriel :  – Un bar petit et moderne au dernier étage d'un immeuble de bureau. Il appartient à un DJ qui y officie. Les cocktails y sont une spécialité et la bière à la pression coûte environ 600 JPY le verre.

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

Pour une nuit courte avant un train tôt le matin, le moins cher sera de piquer un somme dans un des fauteuils d'un des deux cafés Internet au-dehors de la sortie Sud de la gare JR de Hiroshima ou dans un établissement de Karaoke de Nagarekawa. Vous ne serez pas le seul à le faire, en particulier le week-end. En particulier, le WiP Internet Cafe dans la partie sud-ouest de la gare est une gemme, proposant une cabine privée pendant h pour 2 190 JPY, douche incluse, et propose le choix rare d'être dans une zone non-fumeur séparée.

Prix moyen[modifier]

1 Mitsui Garden Logo indiquant un lien vers le site web 9-12 Nakamachi, Naka-ku (Depuis la gare, à 05 min de l'arrêt de tram Tate-machi, ou à 02 min de l'arrêt du 26 Fujimitso.) Logo indiquant des tarifs 8500 JPY. – Un hôtel assez conventionnel et très confortable sur la Promenade de la Paix.

Luxe[modifier]

Sécurité[modifier]

Prière à la paix, Parc du Mémorial de la Paix

Hiroshima a la réputation auprès des Japonais des autres villes d'être rude, notamment à cause des films de yakuzas qui ont été filmés dans la ville. En réalité, cependant, elle est beaucoup plus sûre que n'importe quelle grande ville occidentale. Comme dans la plupart des endroits au Japon, les larcins sont pratiquement inexistants. Nagarekawa, le quartier de la vie nocturne, a sa part de prostituées, clubs échangistes et bars à hôtesses peu honnêtes, mais pas en plus grande mesure que Tokyo ou Osaka.

Il y a eu quelques raids surprise de police dans les bars qui permettent de danser après h du matin, en conformité avec une loi locale semi-obscure sur l'immoralité publique qu'Hiroshima se sent parfois obligée d'appliquer - sans doute dans le but d'attraper les gens qui sont dans le pays illégalement. Les citoyens japonais sont généralement autorisés à partir tout de suite, tandis que les étrangers doivent former une ligne pour voir leurs papiers vérifiés. Si vous vous trouvez dans une de ces situations, restez calme, montrez à la police de votre passeport, et vous finirez par être autorisés à partir sans aucun problème.

Gérer le quotidien[modifier]

Hiroshima est une ville sûre et accueillante, habituée aux visiteurs étrangers et désireuse de les recevoir. Le niveau d'anglais moyen parmi les résidents d'Hiroshima est relativement élevé pour une ville japonaise, en particulier dans le Parc de la Paix. Les directions vers les principaux sites touristiques sont clairement indiquées en anglais partout dans la ville.

Le Parc du Mémorial de la Paix est une destination très populaire comme voyage scolaire auprès des étudiants japonais, et vous pouvez être accosté par des enfants travaillant sur des projets scolaires, vous demandant (dans un anglais hésitant) d'où vous venez, quel est votre nom, ou tout autre question que leur professeur peut leur avoir demandé de poser. Ils se déplacent en meute, donc vous devriez être en mesure de les voir venir de loin et de les éviter (ou les approcher) en conséquence.

Comme mentionné ci-dessus, visiter les sites relatifs à la bombe atomique peut être une expérience intense. Si vous n'avez qu'une seule journée réservée à Hiroshima, vous finirez naturellement par passer la majorité de celle-ci avec les mémoriaux de la bombe atomique. Pour votre tranquillité d'esprit, cependant, essayez de garder le temps de vous détendre et de réfléchir dans d'autres parties de la ville, comme le parc Chūō ou Shukkei-en, qui sont tous deux à seulement quelques pas du Parc de la Paix.

  • Get Hiroshima est un super site web et une organisation touristique qui fournit des infos événementielles sur Hiroshima. Rédigé en anglais, il fournit des cartes en lignes gratuites pour ce qui concerne la vie nocturne, les sites historiques, les galeries, les magasins et les restaurants à travers la ville.

Aux environs[modifier]

  • Miyajima et son emblématique torii flottant est une excursion facile depuis Hiroshima - à environ une heure en tram ou en train local vers le port de Miyajima-guchi, puis un court trajet en ferry.
  • Des voyages en provenance du port Ujina d'Hiroshima peuvent être faits vers d'autres îles de la mer intérieure de Seto, comme Ninoshima et son village Aki no Kofuji de style japonais ancien.
  • Un trajet plus long en ferry depuis Ujina peut vous amener à Matsuyama pour une journée aux célèbres sources thermales Dogo Onsen. Note: la compagnie de ferrys proposant ce service offre une réduction aux étrangers de 45% sur le prix normal. Un billet aller simple après réduction de Hiroshima à Matsuyama coûte 2 000 JPY pour le ferry lent et 3 600 JPY pour le rapide.
  • Iwakuni, à environ 45 min en train, arbore le pont samouraï Kintai-kyo et une reconstruction pittoresque du château.
  • Onomichi, un village à flanc de colline connu pour ses temples et ses romanciers japonais, est à 75 min en train.
  • Okayama est le centre de transit majeur de la région, à environ 45 min en Shinkansen. En dehors de ses propres attractions, Okayama offre un accès aux musées et canaux de Kurashiki.
  • Ōkunoshima, l'île aux lapins, est à environs h 30 de train+ferry et vous fera une demi-journée d'excursion très kawai. Prendre le train jusque Tadaonumi puis 05 min de ferry. Pensez à amener vos carottes.


Routes via Hiroshima
HakataShin-Iwakuni O Sanyo Shinkansen icon.png E  HigashihiroshimaShin-Osaka
YamaguchiHatsukaichi O JR Sanyo icon.png E  Saijyo(Higashihiroshima)Okayama
MiyajimaguchiHiroden Hatsukaichi W Hiroden Line 2.png E  FIN
YamaguchiYoshiwa O Chugoku Expwy Route Sign.svg E  MiyoshiKobe
YamaguchiHatsukaichi O Sanyo Expwy Route Sign.svg E  Saijyo(Higashihiroshima)Okayama
FIN O Hiroshima-Kure Road Route Sign.svg E  SakaKure
MatsueMiyoshi N Japanese National Route Sign 0054.svg S  FIN


Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est utilisable. Il contient des informations suffisantes dans les rubriques aller, voir, se loger et manger. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Hiroshima (préfecture)


(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikivoyage en anglais intitulé « Hiroshima » (voir la liste des auteurs)

Cet article reprend du contenu de l'article 広島市 de Wikipédia (ja). Voir l'historique de cette page pour la liste des auteurs.