Télécharger le fichier GPX de cet article
0.39019.4544Map mag.png

De Wikivoyage
Aller à la navigation Aller à la recherche

 Ne doit pas être confondu avec Freetown.
Libreville
Vue aérienne depuis le Komo
Informations
Pays
Régions
Mer
Cours d'eau
Superficie
Population
Densité
Superficie de l'agglomération
Gentilé
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel

Libreville est la capitale politique et administrative du Gabon, la première ville de ce pays en nombre d’habitants (et l'ancien chef-lieu de la province de l'Estuaire jusqu'en avril 2022, à la faveur de ses anciens quartiers d'Akanda depuis lors sur ce dernier point).

Avec 703 940 habitants estimés en 2013 c'est la ville la plus peuplée du Gabon, représentant à elle seule la moitié de la population du pays évaluée dans sa totalité à 1 688 000 habitants en 2015.

On fera probablement des yeux ronds quand vous annoncerez que vous allez faire du tourisme à Libreville! Traditionnellement dédiés aux affaires, la capitale gabonaise et ses environs ne sont pourtant pas dénués d’intérêt. Sorti de la ville, trois axes déterminent les possibilités de visite de la région de Libreville et, pour chacun d’entre eux, l’accès à des zones protégées qui donnent un premier très bon aperçu de la diversité écologique du pays.

Les possibilités d’excursion sont nombreuses. On peut longer la côte en direction de Cap Estérias, au Nord-Ouest de la ville, et aborder la Arboretum Raponda Walker ou le parc d’Akanda ; prendre la navette pour la rive gauche du Komo et accéder au parc national de Pongara côté estuaire ou Atlantique ; prendre la route nationale 1, en direction de Kango, vers l’intérieur du pays et se balader dans les monts de Cristal. On peut aussi flâner à Libreville, il y a des choses à faire.

Comprendre[modifier]

Informations touristiques[modifier]

L'office de Tourisme de la ville se propose d'aider les visiteurs à organiser leur séjour à Libreville. Informations pratiques, brochures et livres sur la région y sont disponibles.

  • 1 Agatour (Agence Gabonaise de Développement et de Promotion du Tourisme et de l'Hôtellerie) Logo indiquant un lien vers le site web Quartier Batterie IV, immeuble Immeuble Bel Espace 2, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 66 004171, courriel : Logo indiquant des horaires le seul bureau d'information accessible au public se trouve dans l'aéroport. – L'Agence Gabonaise de Développement et de Promotion du Tourisme et de l'Hôtellerie a pour mission de mettre en place la politique de l’État en matière de développement touristique et d'offrir un environnement favorable aux opérateurs du secteur. Elle doit, entre autres, adapter l'offre gabonaise à la demande touristique nationale et internationale.

Géographie[modifier]

Situation[modifier]

Libreville est située sur la côte nord-ouest du pays, et sur l'estuaire national du Gabon baignant sa périphérie sud, embouchure du delta du fleuve Komo dans le golfe de Guinée; tandis qu'au nord de la cité forêt et mangrove règnent sur un vaste espace quasi-inhabité qui s'étend jusqu'au parc national d'Akanda.

Relief[modifier]

Le relief sur lequel Libreville prend place est accidenté, parsemé de multiples collines et de vallons traversés par des cours d'eau plus ou moins importants qui se jettent dans l'estuaire du Gabon, celui du fleuve Komo. Parmi les plus connus de ces affluents on peut citer l'Arambo, la Nomba et le Batavéa.

À l'origine Libreville est établie sur une bordure côtière qui s'enfonce à plus de 10 km dans les terres. Même si la mangrove ne recouvre qu'à peine 2% de sa superficie au sud (dans la région du pont Nomba), la capitale gabonaise est régulièrement en proie à de grandes inondations des terres habitées, surtout lors de la saison des pluies.

Libreville est également entourée d'une immense étendue de forêt dont le prolongement est parfois visible dans certaines aires de la capitale comme à Sibang, Ondôk ou encore Mindoubé, tout comme au nord de la capitale dont la forêt classée Mondah s'étend au-delà de la périphérie nord, sur la route du Cap Estérias, jusque dans le domaine des palétuviers.

La côte atlantique qui s'étend du nord au sud de la capitale est jalonnée de plages de sable.

Histoire[modifier]

Prémices[modifier]

La zone de l'actuelle Libreville est découverte des Européens en 1472, en l'occurrence des navigateurs portugais.

La forme de «caban marin» auquel peut faire songer la région de Libreville donne l'idée à ceux-ci de la nommer par la traduction gabão de ce mot dans leur langue. Plus tard ce nom désignera le pays entier du Gabon où se situera cette ville.

Le 5 février 1843 le capitaine de corvette français Édouard Bouët-Willaumez est nommé gouverneur du Sénégal sur l'île de Gorée, chargé de réprimer le commerce des esclaves ; au nom de la France alors sous la monarchie de Juillet, il va très vite établir des comptoirs qui seront ses dépendances administratives, et conclure de nouveaux traités de commerce et de protection avec les différents villages-royaumes de la côte.

Toponymie[modifier]

Le nom de «Libreville» est donné pour la première fois par Édouard Bouët-Willaumez, d'abord au village fondé en 1849 derrière les futurs bâtiments officiels du Plateau destinés à remplacer le fort d'Aumale. Le village est créé afin d'accueillir les esclaves vilis libérés du navire négrier brésilien nommé l’Elizia, arraisonné au large des côtes du royaume de Loango alors que la traite négrière, formellement interdite depuis 1848, se poursuivait dans le golfe de Guinée. Les esclaves libérés, 27 hommes de 13 à 24 ans, 23 femmes de 18 à 22 ans et 2 enfants d'un an, sont embarqués à Gorée le 19 mars 1847 par le navire L'Adour, et parviennent ainsi fin avril au Gabon. Deux sont tués dans une révolte. Les Français les font se marier et élisen comme maire un certain Mountier. Ils sont installés par couples dans les cases du village de Libreville le 17 octobre 1849.

Aller[modifier]

Libreville est le point de départ de la plupart des excursions. Passage obligé, l’on en part et l’on en revient par différents moyens de locomotion: en train pour aller dans l’est du pays, en bateau ou en avion pour rejoindre Port-Gentil, en voiture pour descendre dans le sud ou longer la voie ferrée vers l’est ou bifurquer vers le nord. Pour les plus téméraires, le taxi-brousse est un moyen de transport terrestre pas toujours très rapide, pas sans risque, mais peu onéreux et proche des modes de vie les plus courants de la population locale. Peu d’axes routiers permettent de circuler d’un point à un autre de la capitale sans repasser par la voie express ou le bord de mer, ce qui accentue l’impression que tous les Librevillois se hâtent vers le centre entre 7h et 8h du matin, en repartent vers 15h30 pour regagner leurs quartiers excentrés. Et comme très peu de deux-roues circulent au Gabon (faute de sécurité), gare aux bouchons!

En avion[modifier]

  • 1 Aéroport international Léon-Mba (IATA : LBV) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 736244, +241 11 738282, courriel :
    • Arrivées Logo indiquant un lien vers le site web  – Arrival Brussels.png Infos actualisées sur les arrivées du 3 février 2023.
    • Départs Logo indiquant un lien vers le site web  – Departure Brussels.png Infos actualisées sur les départs du 3 février 2023.
Compagnie aérienne Destinations
Logo représentant le drapeau du pays São Tomé-et-Príncipe Africa's Connection STP TMS Sao Tomé
Logo représentant le drapeau du pays Gabon AfriJet BZV Brazzaville, DLA Douala, MVB Franceville, PNR Pointe-Noire A. Neto, POG Port-Gentil, TMS Sao Tomé, NSI Yaoundé-Nsimalen
Logo représentant le drapeau du pays CIV Air Côte d'Ivoire ABJ Abidjan-F.-H.-Boigny, BZV Brazzaville, COO Cotonou
Logo représentant le drapeau du pays FRA Air France CDG Paris-Charles de Gaulle
Logo représentant le drapeau du pays Togo ASKY Airlines DLA Douala, JNB Johannesbourg OR Tambo, FIH Kinshasa-N'djili, LFW Lomé, NSI Yaoundé-Nsimalen
Logo représentant le drapeau du pays Cameroun Camair-Co DLA Douala
Logo représentant le drapeau du pays Guinée équatoriale CEIBA Intercontinental BSG Bata, DLA Douala, SSG Malabo, PNR Pointe-Noire A. Neto, TMS Sao Tomé
Logo représentant le drapeau du pays ETH Ethiopian Airlines ADD Addis-Abeba Bole, SSG Malabo
Logo représentant le drapeau du pays FRA La Compagnie Boutique Airline ORY Paris-Orly
Logo représentant le drapeau du pays Mauritanie Mauritania Airlines BKO Bamako-Sénou
Logo représentant le drapeau du pays Gabon Nationale Régionale Transport MVB Franceville, KOU Koulamoutou, MKU Makokou (en), MJL Mouila (en), OYE Oyem, POG Port-Gentil, TCH Tchibanga
Logo représentant le drapeau du pays Maroc Royal Air Maroc CMN Casablanca-Mohammed V
Logo représentant le drapeau du pays RWA Rwandair BZV Brazzaville, COO Cotonou, KGL Kigali, NSI Yaoundé-Nsimalen
Logo représentant le drapeau du pays Congo Trans Air Congo DLA Douala, PNR Pointe-Noire A. Neto
Logo représentant le drapeau du pays TUR Turkish Airlines IST Aéroport d'Istanbul, FIH Kinshasa-N'djili

Information dernière mise à jour : janv. 2023

En train[modifier]

Libreville est reliée à Franceville par le Transgabonais qui dessert une partie du pays de nord-ouest en sud-est dans les deux sens. La gare ferroviaire d'Owendo en est un le terminus nord-ouest.

Gares ferroviaires Belgian road sign S15.svg Ligne Setrag logo.png Correspondance avec d'autres transports
La gare d'Owendo

2 Gare d'Owendo (Gare d'Owendo-Viré)  – Terminal ATM à droite du porche d'entrée et accessible en permanence, billetterie aux guichets, salle d'attente intérieure, restaurant

Transgabonais lien wikipédia vers Transgabonais lien wikidata vers Q32215 - Gare d'Owendo ↔ Gare de Franceville
trains express : lun. : 18 h, ven. : 14 h ; trains omnibus : mer. : 18 h, sam. : 21 h 30

  • Bus – Pas fait non.
  • Taxi – Fait oui.
  • Setrag (Société d'exploitation du Transgabonais) Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 708242 – Le train part en fin d’après-midi d’Owendo pour arriver le lendemain matin à Franceville. Les horaires changent deux fois par an. Il est donc préférable de les vérifier pour préparer son voyage (on peut consulter le journal L’Union). On peut acheter ses billets à la gare d’Owendo et à toutes celles desservies. Pensez à réserver au moins 48 heures avant le jour du départ, notamment durant les vacances scolaires. Attention : fermeture des portes 15 minutes avant le départ du train.

En voiture[modifier]

Pour qui souhaite se déplacer en voiture, l’état des pistes nécessite absolument la location d’un 4x4 et recommande de voyager pendant la saison sèche. Cependant, le réseau routier est rénové peu à peu dans tout le pays, certains axes sont en bien meilleur état. Les routes sont dangereuses, en partie à cause des grumiers. Ces derniers ne circulent pas le soir à partir de 18h ni les week-ends. Prévoir deux roues de secours pour les trajets longs.

L’insuffisance du réseau routier gabonais est un handicap majeur à la circulation dans l’intérieur du pays et, de ce fait, au développement du tourisme. Certaines régions sont ponctuellement inaccessibles, pendant que d’autres posent régulièrement problème à quiconque s’aventure sur leurs pistes, et cela quelle que soit la saison.

  • Gesparc (Groupe Sogafric) Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 768181 Logo indiquant des tarifs à partir de 41 000 FCFA/jour pour une catégorie A. Forfait kilométrique autour de 152 000 FCFA pour 1 500 km.. – L’agence Gesparc propose de la location courte (jusqu’à 6 mois) avec un parc de plus de 200 véhicules : de la Renaut Logan à la Dacia Sandero, en passant par la Toyota Prado et la Mazda CX-5. Les tarifs sont dégressifs pour une semaine ou plus. Gesparc autorise l’utilisation de ses véhicules hors de Libreville. Système de dépannage sur Libreville 24h/24 et assistance téléphonique pour le reste du pays. Une compagnie fiable au service professionnel.

En bus[modifier]

Le bus Trans'Urb.

La Société gabonaise de transport ou SOGATRA et Trans'Urb gère la desserte des différents quartiers de Libreville et des différentes villes périphériques.

En bateau[modifier]

Le port môle est un point de départ des bateaux pour Port-Gentil. Créé en 1952, c’est un lieu très animé où les restaurateurs et petits commerçants se ravitaillent en gros. Il ne reste que quelques restaurants, les autres ont été déplacés en vue de la prochaine réhabilitation du port, qui est aujourd’hui dans un état de décrépitude avancé. L’Office des Ports et Rades du Gabon (OPRAG) souhaite moderniser le lieu avec la rénovation des voies, la construction d’un centre commercial ainsi que l’aménagement d’une mini base logistique. Un projet qui pourrait changer le visage de la ville.

Bateau SONAGA au port môle.
  • Sonaga (SOCIÉTÉ NAVIGATION GABONAISE), Logo indiquant un numéro de téléphone +241 07 515666 Logo indiquant des horaires Ouvert de 7h30 à 17h30. Logo indiquant des tarifs Tarif autour de 35 000 XAF Libreville-Port-Gentil.. – Un bateau, le Dolphin, circule entre Libreville et Port-Gentil. Départs de Port Môle en début d’après-midi. Vérifier les horaires et dates exactes de départ qui dépendent des marées. La traversée dure 4 heures en moyenne. Il faut arriver en avance pour l’enregistrement de ses bagages, qu’il faut récupérer à l’arrivée. Le bateau possède un snack qui propose bières, sodas et sandwichs. Pas de partie extérieure, mais il est climatisé. Le trajet Libreville-Port-Gentil, à contre-courant, est souvent agité.
  • Logimar 241 (à partir de 35 000 XAF le billet aller, en classe économique.) Logo indiquant un lien vers le site web , Logo indiquant un numéro de téléphone +241 01 537144 – Basée à Port-Gentil, cette compagnie de navigation maritime propose plusieurs allers-retours entre Libreville et Port-Gentil par semaine, à bord du MV Evongue ou du Victoria Jet. Bagage de 20 kg inclus dans le tarif. Pensez à vous présenter en avance si vous avez plusieurs bagages. Le voyage se fait à l’intérieur sur des sièges confortables. Le service à bord est professionnel et un petit bar vous permet de vous rafraîchir ou de couper une petite faim avec un snack. Compter environ 3h pour rejoindre Port-Gentil ou Libreville.

Circuler[modifier]

La circulation à Libreville est généralement assez fluide, en dehors des heures de sorties des bureaux et de la période estivale où les encombrements sont souvent très importants. De nombreuses aires de stationnement sont implantées aux abords immédiats du centre-ville.

Taxi[modifier]

Le taxi est un moyen de transport économique, fiable et rapide pour tous les déplacements en ville. Quant aux taxis-brousse, ils circulent d’une ville à l’autre et les relient. Les conditions sont rustiques et la sécurité aléatoire, compte tenu de l’état des routes et de la hâte qu’ont les chauffeurs d’arriver à destination.

En ville, les taxis vous déposent pour un minimum de 200 FCFA le tronçon (en général, les tronçons sont délimités par les quartiers). Si vous êtes pressé (c’est rare au Gabon!), que vous ne connaissez pas bien votre itinéraire ou simplement si vous n’avez pas envie de partager votre taxi, vous pouvez proposer au chauffeur de faire une «course» pour 1 000 à 2 000 FCFA, en fonction de la distance et de l’heure, sachant que le prix double le soir. Le trajet est alors direct et le chauffeur n’embarque pas d’autres passagers.

Avec un chauffeur[modifier]

Le service de covoiturage de Gozem.

Plusieurs types de taxis pourront vous promener à l’intérieur et à l’extérieur de la ville. Ils sont reconnaissables à leurs coups de klaxon incessants, leur couleur et le numéro inscrit sur le côté de la voiture. Les taxis de Libreville, berlines ou taxis bus, sont rouge et blanc, alors que ceux qui sont basés à Owendo (à l’extrême sud de Libreville) sont bleu et blanc. Ces derniers acceptent aussi de transporter des voyageurs d’un quartier à l’autre de Libreville. Ils s’arrêtent n’importe où dès qu’un client leur fait signe, ce qui provoque souvent des embardées de dernier moment.

  • Gozem (Paiement par Airtel Money, Moov Money ou carte de crédit.) Logo indiquant un lien vers le site web Rue d’Alsace Lorraine, Montagne Sainte, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 76 519044 – Après le Bénin et le Togo, la start-up de transport nigériane vient de débarquer au Gabon pour proposer aux voyageurs un transport fiable et de grande qualité dans la capitale. A l’instar de la plateforme Uber, il faut télécharger l’application de commandes de taxi sur son téléphone portable. De là, vous inscrivez votre emplacement de départ ainsi que le lieu où vous souhaitez vous rendre et selon la distance, le prix final vous est indiqué.

Voir[modifier]

Dans le centre de Libreville, les sites à visiter ne sont pas bien nombreux. En revanche, quelques quartiers sont intéressants et s’imposent par la singularité de leur ambiance. C’est plutôt par ce côté-là que les visiteurs pourront approcher l’identité de cette ville très cosmopolite. Ainsi, dans certaines rues où l’on s’attend à distinguer des traits de la culture fang, on trouve plutôt une ambiance d’Afrique de l’Ouest : on y parle en wolof bien plus qu’en fang . En traversant les nombreux quartiers anciens pleins de charme, de Glass à Lalala, les petites ruelles livrent leur lot de scènes de la vie quotidienne. Les monuments ou les bâtiments historiques sont rares, et ceux que vous visiterez ne seront jamais d’époque antérieure à l’installation des Européens. Quant aux habitats traditionnels, ils avaient un caractère provisoire et, construits en matériaux légers, ils n’ont pas résisté au temps.

City Tour de Libreville[modifier]

Trans'Akanda en partenariat avec AGATOUR pour le city Tour de Libreville

Le Libreville City Tour retrace l’histoire de la capitale, de son origine en jusqu’au sortir des indépendances au début des années 1960, avec pour point de départ le siège du Palais de Justice et a pour objectif de permettre à tous de mieux connaître l’histoire, la culture, l’art et l’âme de la capitale gabonaise ainsi que la symbolique de certains bâtiments, lieux et monuments de la ville.

L’excursion s’effectue en bus avec des escales sur les lieux mythiques de la capitale gabonaise. Il s’agit d’un circuit de 14 étapes en deux heures et demie pour découvrir Libreville depuis ses origines, commenté avec les récitset explications d'un guide.

Visites guidées[modifier]

  • 1 Cité de la Démocratie – Histoire du village Induku les principaux pionniers de l’installation du peuple Bantu à Libreville.
  • Village Mbangwé – Histoire de l’installation française au Gabon», face à la Résidence de l’ambassade de France.
  • Batterie IV – Histoire de la seconde guerre mondiale.
  • 2 Quaben et Louis – Libreville traditionnelle, villages des patriarches Mpomgwé.
  • 3 Port môle ou fort d’Aumale – Histoire du début de l’abolition de l’esclavage.
  • Boulevard de la Nation ex Boulevard l’Indépendance – la traite négrière et la colonisation.
  • Village de Liberté – Fondation de Libreville (le Plateau).
  • 4 Square du Capitaine NTCHORERET – Histoire des tirailleurs sénégalais.
  • Village Olamba Mpolo – Histoire du roi Glass et l’installation anglaise à Libreville.
  • 5 Mission évangélique de Baraka – Comptoir d’esclaves et installation de l’église protestante au Gabon.
  • 6 Fosse des Mutins – Histoire du coup d’Etat de 1964, vers la Direction générale de la SNI.
  • 7 Montagne Sainte – Histoire du quartier et du passage de Cheikh Ahmadou BAMBA au Gabon.

Lieux emblématiques[modifier]

  • 8 Cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption (Mission catholique Sainte Marie) Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata rue Jean-Jérome – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite (plan incliné via la rue de la Pâques) Cathédrale catholique, siège de l'archidiocèse de Libreville.
  • 9 Église Notre-Dame de Lourde (route nationale, entre les carrefours STFO et RIO), Logo indiquant un numéro de téléphone +241 07 855050 – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. (10 marches pour l'entrée) Édifice remarquable par sa façade agrémentée d'azulejos importés du Portugal en 2015.
  • 10 Église paroissiale Saint-Michel rue Edouard Miemey – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite (1 marche à l'entrée) Sanctuaire érigé en 1949 remarquable par ses piliers en bois dont les sculptures sont basées sur des histoires africaines et européennes.
  • 11 Musée National des Arts, Rites et Traditions du Gabon Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook , Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 723158, courriel : Logo indiquant des horaires mar.- sam. : 10 h - 17 h. Logo indiquant des tarifs visite libre autour de 3 000 XAF, visite guidée autour de 4 000 XAF.. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Possibilité de visite en groupe.
  • 12 Institut français du Gabon Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Boulevard Omar Bongo Ondimba, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 65 541639, courriel :  – L’institut Français du Gabon est un centre culturel ouvert à la création, au dialogue interculturel et à l’apprentissage de la langue française.
  • 13 Arboretum Raponda Walker, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 74 461379 – Circuit de randonnée
  • 14 Arboretum de Sibang – Ce site renferme plus de 16 hectares de forêt avec près de 170 espèces d'arbres différents, ce laboratoire naturel conserve des espèces et permet ainsi de préserver, de contrôler et de conserver une forêt qui se développe pratiquement en l'état naturel.
  • 15 Mémorial Léon Mba (En haut du plateau en face du commissariat central) – Érigé en hommage au premier président de la République gabonaise, Léon Mba, le mémorial était pendant un temps ouvert au public. On y apprenait la vie du chef d’État Léon Mba, et d’Omar Bongo qui lui a succédé, et plusieurs objets y étaient exposés. Une bibliothèque et une salle multimédia complétaient la visite à l’intérieur pour comprendre l’histoire du Gabon. De l’extérieur, vous pourrez apprécier le monument et ses deux colombes, ainsi que le jardin floral et botanique, en attendant que le bâtiment soit ouvert à nouveau.

Faire[modifier]

Longeant l’océan Atlantique, la capitale gabonaise offre de belles plages où poser sa serviette, notamment celles de la Sablière et du Tropicana, plus intimes. L’eau est à bonne température, autour des 25ºC toute l’année, mais la mer est souvent agitée. Les amateurs de pêche pourront s’adonner à leur passion au large des côtes et tenter d’attraper tarpons, barracudas et carangues. On peut aussi y admirer, de juillet à septembre, le fabuleux ballet des baleines à bosse ainsi que des dauphins. Les amoureux des chevaux se renseigneront au centre équestre pour organiser des balades à cheval ou à poney, sur la plage ou dans les sentiers alentour. Au sud de Libreville, les golfeurs pourront taper quelques balles au cours d’un parcours de 18 trous, assez bien entretenu. La ville compte plusieurs clubs de sport où l’on peut pratiquer plusieurs activités. Pour ceux qui préfèrent se détendre, on trouve un spa bien équipé, au bas de Gué-gué.

Sports[modifier]

  • 1 Golf Club de Libreville Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook rue Dolivert Nziengui, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 760378, courriel : Logo indiquant des horaires mar.- dim. : h 30 - 18 h 30. – Le Golf Club de Libreville, créé en 1964, possède un parcours de 18 trous. École de golf, club house avec restaurant (Masaya's Garden), parking privé gratuit.

Acheter[modifier]

On trouve peu d’artisanat local au Gabon, et pour dénicher masques fang ou statuettes en « pierre de Mbigou », il vous faudra aller faire un tour dans les villages artisanaux de Libreville. Comme dans la plupart des pays africains, la négociation est de mise, et il faudra tomber d’accord avec le marchand sur le prix. Soyez ferme! Dans le centre, quelques boutiques proposent des objets et accessoires originaux que vous pourrez ramener dans vos valises. De nombreuses maisons de décoration travaillent avec d’autres pays africains ou font venir des objets d’Asie et même des Philippines. On trouve de très belles pièces à des prix élevés, et les taxes douanières peuvent être lourdes. Pour manger local durant votre séjour, direction les nombreux marchés de fruits et légumes de la capitale. Il y en a dans tous les quartiers, de la Montée de Louis à Mbolo. L’ambiance y est animée et les étals haut en couleurs.

Manger[modifier]

Cuisine gabonaise

Du maquis au restaurant gastronomique, l’offre en matière de restauration est assez étendue dans la capitale. Dans la rue, on peut pour quelques centaines de FCFA manger un bon coupé-coupé, un sandwich à base de viande grillée au charbon de bois. On trouve aussi de nombreux maquis, ces restaurants locaux plus ou moins bien aménagés. On y sert généralement des brochettes de viande ou de poisson ainsi que des plats traditionnels, à des prix bon marché. La capitale regorge de bonnes adresses où il fait bon s’attabler. Les produits sont de qualité, les plats plus élaborés et les prix, par conséquent, plus élevés. Pour changer de la cuisine gabonaise, on trouve des restaurants de cuisine internationale, tenus souvent par des expatriés. On pourra par exemple déguster une pizza au feu de bois, se délecter de mets libanais ou encore manger un bon thiéboudiène, plat phare de la cuisine sénégalaise.

  • 1 Masaya's Garden Logo indiquant un lien vers le site web rue Dolivert Nziengui, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 76 302010 Logo indiquant des horaires mar.- sam. : h - 21 h, dim. : h - 19 h 30. Logo indiquant des tarifs pizza à partir de 6 000 XAF. – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. (nombreuses marches à l'entrée). Cuisine locale et internationale, terrasse couverte donnant sur le parcours, parking privé gratuit.

Pâtisserie[modifier]

Que ce soit dans la journée ou en début de soirée, la capitale gabonaise offre diverses ambiances pour boire un verre, du salon de thé aux bars branchés du centre-ville, en passant par ses innombrables maquis. Si l’envie d’une pâtisserie vous prend, vous pourrez vous attabler dans l’une des nombreuses boulangeries de la capitale, et l’accompagner d’un café, d’un jus de fruits ou d’un smoothie. Pour boire une grande Régab, la bière gabonaise si appréciée des habitants, ou un soda pour quelques centaines de FCFA, poussez la porte d’un maquis, ces établissements fréquentés par les locaux. Ce sera aussi l’occasion de palper l’ambiance et de se faire quelques amis. En soirée, direction la Montée Louis et ses bars branchés où vous pourrez déguster un bon cocktail ou un apéritif avant d’aller dîner. Quelques établissements en bord de plage offrent aussi un joli cadre pour boire un verre en fin d’après-midi.

Boire un verre / Sortir[modifier]

Dès la tombée de la nuit, les quartiers populaires de Libreville s’agitent. Les haut parleurs de fortune crachent à fond, en grésillant, les derniers coupés-décalés sur lesquels on ira, ensuite, danser dans les night-clubs. Concentrés dans la Montée de Louis et ses alentours, de nombreux établissements proposent des prestations complètes : bar, resto, DJ et piste de danse. Il est possible d’y rester jusqu’au bout de la nuit, tant que l’ambiance est là. Ici, les discothèques sont plutôt les repaires des habitués, résidents, expatriés ou Gabonais des classes moyennes ou de la haute société. World music des années 1990, techno entrecoupée de coupé-décalé ou de ndombolo agitent les jeunes filles apprêtées. Sorti des grands axes, plus à l’intérieur du centre-ville ou en allant au sud de Glass, on trouve des établissements locaux où la clientèle est plus mélangée. Quoi qu’il en soit, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous divertir!

Se loger[modifier]

C’est sur le bord de mer, entre l’aéroport et le quartier Glass, que les possibilités d’hébergement sont les plus nombreuses. S’y succèdent hôtels de luxe, grandes enseignes internationales, indépendants locaux, hôtels de charme, de design ou de confort simple et honnête. Tous les quartiers ont leur charme et leurs spécificités, à vous de choisir ce que vous préférez: la proximité avec l’aéroport, la vue sur la mer, l’effervescence du quartier Louis ou l’ambiance studieuse du centre-ville. Le point noir de cette offre hôtelière, qui se bonifie avec le temps, reste le prix, relativement élevé, de la nuitée. Il est encore difficile de trouver une chambre correcte à moins de 40 000 FCFA. Les prix grimpent facilement de 80 000 à 120 000 FCFA pour un standard moyen. Le tourisme d’affaires, longtemps seule préoccupation de la ville, explique cette offre tournée vers le luxe et le haut de gamme.

  • 1 Hôtel Le Patio Rue Pierre Barro, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 06603786 Logo indiquant des tarifs chambre double à partir de 45 000 XAF, suite à partir de 74 000 XAF. – réseau Wi-Fi accessible Un petit hôtel simple dont toutes les chambres donnent sur un patio intérieur (exception faite de la mini-suite, non loin de la réception et du salon) aux murs décorés de cocotier. Les chambres sont sommaires, mais propres et dotées de la climatisation ainsi qu’un frigo. L’hôtel dispose également d’un agréable salon où il fait bon se reposer après une journée à arpenter la capitale ainsi qu’un parking gratuit pour ses clients. L’accueil y est en plus sympathique. Un bon rapport qualité-prix pour un hôtel bien situé.
  • 2 Hôtel Louis Avenue Monseigneur André-Fernand Anguile (Tout en haut de la Montée de Louis, à droite.), Logo indiquant un numéro de téléphone +241 04 216947 Logo indiquant des tarifs Chambre double à partir de 20 000 XAF. – Une quinzaine de chambres assez grandes, modestes, climatisées, avec toilettes et douches. Si l’hébergement n’a rien d’exceptionnel, en revanche la cuisine locale de l’hôtel est réputée dans Libreville pour son excellent rapport qualité-prix. Des buffets sont proposés tous les midis, qui sont parfois animés par un chanteur local. On peut y goûter une variété de plats locaux, tous aussi savoureux les uns que les autres. Gardez une petite place pour le flan maison.
  • 3 Hôtel Impérial Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Rue d’Alsace Lorraine, Logo indiquant un numéro de téléphone +241 66 15 27 33, courriel : disponible à partir de 12 h, à libérer avant 11 h. Logo indiquant des tarifs (petit-déjeuner compris) chambre double à partir de 50 000 XAF, suite à partir de 100 000 XAF. – 3 étoiles Accès limité aux personnes à mobilité réduite. Présence d'au moins un ascenseur Wi-Fi gratuit. Ouvert depuis février 2013, ce grand bloc de 41 chambres n’a rien de très charmant, mais le service est amical et l’emplacement central privilégié. Les chambres standards sont basiques et propres. Elles offrent une vue sur le quartier, alors que les chambres supérieures sont mieux pourvues avec terrasse, TV écran plat, minibar et lit king size, et ont vue sur un parking. Leur décoration est un peu plus élaborée. L’établissement dispose d’un restaurant qui propose des spécialités locales et des plats européens. Animaux non acceptés.

Communiquer[modifier]

Le français est la langue la plus utilisée par les habitants. Elle est comprise par l'ensemble de la population et est celle employée dans les administrations.

Gérer le quotidien[modifier]

Administration[modifier]

Banques[modifier]

Santé[modifier]

L'entrée du CHU
  • 3 Centre Hospitalier Universitaire de Libreville (Hôpital Général) , Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 72 32 15 – L’hôpital de Libreville est le plus grand et le plus important hôpital du Gabon. Situé dans la capitale nationale de Libreville, l’hôpital dispose d’un service d’accidents et d’urgence qui dessert une grande partie du pays.
  • 4 Centre Hospitalier Universitaire D’Owendo (CHUO), Logo indiquant un numéro de téléphone +241 11 70 72 290 – Une structure sanitaire de référence, spécialisée dans la chirurgie orthopédie et traumatologie. L’hôpital a pour vocation la chirurgie réparatrice. Il compte 5 services repartis en termes de spécialités. Il s’agit notamment du service de traumatologie – orthopédie complété par le service de rééducation fonctionnelle.

Sécurité[modifier]

Comme dans toute grande ville, il ya des quartiers à éviter le soir.

Représentations diplomatiques[modifier]

  • Logo représentant le drapeau du pays Belgique 1 Belgique 20 Montée Louis (bâtiment de la SIAT), Logo indiquant un numéro de téléphone +241 77 083004, +241 11 792040 (numéro d'urgence au consulat général de France pour tous les ressortissants de l'Union européenne), courriel :  – Consul honoraire : Gert Vandersmissen. L'ambassade belge compétente pour le Gabon est celle de Yaoundé au Cameroun.
  • Logo représentant le drapeau du pays France 2 France Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Ambassade

Aux environs[modifier]

Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Gabon