Télécharger le fichier GPX de cet article
5.336388-4.026666Map mag.png

Afrique > Afrique de l'Ouest > Côte d'Ivoire > Lagunes > Abidjan

Abidjan

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abidjan
Le quartier du Plateau depuis celui de Treichville
Le quartier du Plateau depuis celui de Treichville
Informations
Pays
Région
Océan
Cours d'eau
Altitude
Superficie
Superficie de l'agglomération
Population
Population de l'agglomération
Densité
Gentilé
Autre langue
Préfixe téléphonique
Fuseau
Localisation
Site officiel

Abidjan est la capitale économique de la Côte d'Ivoire.

Comprendre[modifier]

Plaque tournante de l'Afrique de l'Ouest, la ville d'Abidjan exerce un pouvoir d'attraction certain sur les habitants de la Côte d'Ivoire. Attrait économique, certes, mais aussi attrait touristique.

Information touristiques[modifier]

Abidjan ne possède pas son propre office de tourisme mais le bureau d'information principal de l'office de tourisme ivoirien y est installé :

  • 1 Côte d'Ivoire Tourisme Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien facebook Place de la République, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 251600, courriel : Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 16 h 30. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite (par la galerie droite du bâtiment).

Climat[modifier]

Abidjan
Diagramme des précipitations en mm
J F M A M J J A S O N D
Diagramme des températures en °C
30
24
2j
30
25
4j
30
25
9j
30
25
11j
30
25
17j
28
24
21j
26
23
13j
26
22
11j
27
22
12j
28
24
14j
30
25
12j
30
24
6j


16 57 121 145 233 374 137 50 111 149 109 44
Temp. max. annuelles moyennes en °C
28.8
Temp. min. annuelles moyennes en °C
24
Précipitations annuelles en mm
1545
Nombre de jour de précipitations
132
Légende: Temp. maxi et mini en °CPrécipitation en mm
Source:Weetherbase

Toponymie[modifier]

Selon une légende locale, un explorateur européen perdu dans la région rencontra un vieil homme. À la question de l'étranger lui demandant le nom de l'endroit où ils se trouvaient, il répondit : « Je reviens de couper des feuilles », ce qui se prononce en langue ébrié T'chan M'bi djan. L'oreille peu exercée de l'explorateur cru entendre Abidjan et le consigna dans son carnet de voyage et ainsi fut baptisée la ville.

Histoire[modifier]

le , Abidjan devient le chef-lieu de la colonie et, le , prend le titre de capitale de la République de Côte d'Ivoire après Grand-Bassam et Bingerville et avant Yamoussoukro.

Bibliographie[modifier]

  • Sophie Chegaray (livre-reportage conçu et réalisé par les équipes du journal « Fraternité Matin »), Abidjan (reportage), Abidjan, Fraternité Matin,‎ , 212 p. (OCLC 10507155)
  • Alain Bonnassieux, L'autre Abidjan : histoire d'un quartier oublié (société et conditions sociales), Paris, Kartala,‎ , 220 p. (ISBN 978-2-8653-7191-4) (OCLC 462084982)
  • Gérard Bellanger (ill. Christian Mercier de Beaurouvre et les enfants d'Abidjan), Abidjan des enfants : le livre de Guédé (fiction), Montreuil, Éditions de l’Œil,‎ , 119 p. (ISBN 978-2-9124-1502-8) (OCLC 54769156)

Quartiers[modifier]

Dix communes composent la ville d'Abidjan : Le Plateau, Abobo, Adjamé, Attécoubé, Cocody, Koumassi, Marcory, Port-Bouët, Treichville, Yopougon.

Carte des régions de Abidjan
Le Plateau
Abobo
Adjamé
Attécoubé
Cocody
Koumassi
Marcory
Port-Bouët
Treichville
Yopougon

Le Plateau Surnommé par certains le « Manhattan des tropiques », ses nombreux immeubles surplombent la lagune Ebrié. Depuis la création du quartier ferroviaire qui accueille le terminus de la ligne de chemin de fer Abidjan-Niger, le Plateau n'a pas cessé de se développer pour devenir le centre administratif, commercial et financier de la Côte d'Ivoire. Sur Le plateau, on trouve beaucoup d'hôtels.

Plateau 2010, Abidjan.jpg

Abobo — La commune d'Abobo joue depuis longtemps le rôle de refuge pour les migrants ayant peu de moyens financiers. À l'origine, ce quartier accueillait l'une des premières stations de trains et s'est développé spontanément autour de cette gare. C'est un quartier très populaire où cohabite tous les groupes ethniques.

Welcome to ABOBO.jpg

Adjamé — C'est à Adjamé que se situe les plus vieilles souches d'Abidjanais. Tandis que les colons s'installaient sur Le Plateau, les premiers migrants, venus travailler sur le chantier de la voie ferrée, construisirent leurs cases à proximité du village d'Adjamé. Ce quartier est aujourd'hui un centre de négoce intense où les commerçants ivoiriens, libanais, nigérians, mauritaniens, etc. se sont rapidement installés. Adjamé est principalement une commune commerçante. Il y circule donc beaucoup de monde, dont des pickpockets. Précaution : prenez garde à vos poches et à vos portables même si la police tente à sa manière de lutter contre ces voleurs de plus en plus ingénieux et téméraires.

Le marché d'adjamé.jpg

Attécoubé — Situé sur une butte dominant la baie du Banco, Attécoubé est longtemps demeuré un simple village peu touché par l'urbanisation qui se développait dans les localités voisines. Au début de l'ère coloniale, Attécoubé a été le premier témoin du négoce d'exportation de bois. Les grumes d'acajou, niangons, sipos, sambas, framirés et autre billes de bois transitaient par la lagune jusqu'aux navires chargés de les emporter en Europe. Ces grumes de bois font encore partie du paysage d'Attécoubé. Par ailleurs, la commune englobe la totalité des 3 000 hectares constituant le parc national du Banco.

Sanctuaire Marial d'Abidjan - Eglise principale-1.JPG

CocodyLa renommée de cette localité résidentielle s'est construite autour de son quartier des ambassades, où de spacieux jardins surplombant la lagune enjolivent de fort belles demeures à l'architecture luxueuse. Cocody a l'énorme avantage d'être un faubourg autonome : la plupart des écoles primaires et secondaires y sont regroupées qui, s'ajoutant à l'université, à l'École Nationale d'Administration, à l'Institut des Arts en font un véritable centre culturel. La radiotélévision ivoirienne (RTI) y est également installée. Avec ses hôpitaux, ses marchés réaménagés et ses divers centres commerciaux (dont l'Espace Latrille, abritant la plus grande galerie commerciale de la région), Cocody ne manque de rien. Ses extensions (Riviéra, Deux-Plateaux, Angré) sont toutes aussi agréables à vivre. Cocody est le quartier de la bourgeoisie abidjanaise. Quoiqu'il y a des bidons villes comme Washington situé entre le centre de Cocody et Riviéra Golf. Quatre villages Ebrié, maintenant confondus dans la ville entourent Cocody : Blockaus, Anono, M'Badon et M'Pouto. Cocody a beaucoup perdu de son éclat depuis la crise économique.

Plagecocody.jpg

Koumassi — Le village traditionnel d'Ancien Koumassi étant rattaché à la commune de Marcory, le nouveau quartier de Koumassi est bel et bien une autre ville, sortie des marécages depuis quelques années seulement. Elle bénéficie d'une zone industrielle qui lui garantit un certain équilibre entre les emplois et les logements. Le grand carrefour de Koumassi qui donne sur le grand marché est ,par sa largeur, un des plus grands boulevards d'Abidjan.

Le marché de Koumassi extérieur.JPG

Marcory — Avec ses terrains marécageux et couverts de broussailles, Marcory a longtemps été jugée à peu près urbanisable. Jusqu'au jour où des particuliers ont pris l'initiative de remblayer la presqu'île et de mettre en valeur la cité. L'humour populaire s'exprime dans la domination des rues de cette localité ; ainsi, l'« avenue de la TSF » trouve ironiquement son prolongement dans un quartier qui, s'étant développé spontanément et dépourvu de tous réseaux est appelé Marcory sans fil. Plus à l'Est, on trouve Marcory Poto Poto, ce qui signifie « la boueuse ». Faisant également partie du domaine communal, la Zone 4 abrite à la fois des industries et des villas, selon le système usuel des concessions où les logements sont contigus à l'usine. Marcory renferme encore des villages tels que Biétry, Vieux Koumassi, Anoumabo qui se distinguent par leurs églises chrétiennes ou harristes, toujours présentes. Marcory est aussi la seconde commune la plus animée avec ses espaces comme « Milles maquis » ou se trouvent le Marcory Gasoil et le Jackpot deux grands maquis d' Abidjan, donc pour touristes. « Zone 4 » regorge de lieux assez haut standing pour s'amuser et se distraire. C'est un quartier qui sied assez bien aux européens qui y retrouvent les distractions de chez eux.

IslamcultCI.jpg

Port-Bouët — Étalée le long du littoral sur une dizaine de kilomètres au delà du canal de Vridi, Port-Bouët porte le nom du commandant Bouët Villaumez qui, en 1837, fut chargé par le roi de France Louis-Philippe Ier de conclure des traités de commerce et de protection avec des chefs côtiers. C'est en fait vers 1930 que Port-Bouët commença à être habité. La construction du quartier de « Derrière Warf » draina à ce moment toute une activité de manutention des marchandises. Le célèbre phare de Port-Bouët qui balaie la mer sur un rayon de 28 milles marins fut construit à cette époque. La deuxième étape du développement de cette commune remonte à la création du port en 1950. Usines et entrepôts se multiplièrent ensuite à « Vridi » qui devint la principale zone d'emplois d'Abidjan. Porte d'Abidjan par excellence, ayant cédé le port maritime à Treichville à cause du canal, Port-Bouët a en revanche accueillit l'aéroport international d'Abidjan. À Port-Bouët, le week end, vous pouvez partir en famille sur la plage de « Vridi ». Ici se trouve la plus grande société de raffinerie de Côte d'Ivoire appelée la SIR (Société Ivoirienne de Raffinerie).

Felix HOUPHOUET-BOIGNY INT. AIRPORT. ABIDJAN - panoramio.jpg

Treichville — Treichville doit son nom à Treich-Laplène, premier administrateur colonial, qui géra les premières plantations d'Elima et signa de nombreux traités de commerce, de protection et d'amitié. Treichville fut construite à partir de 1910 sur une île inhabitée, juste en face de Le Plateau, où venait d'être construite le terminus de la voie ferrée de la RAN. En 1936, le quartier bénéficia des travaux de réalisation du canal de Vridi, assurant la liaison entre Le Plateau et le chantier sur le cordon lagunaire. Lorsqu'en 1950, le port d'Abidjan fut construit et Treichville devint le principal pôle de développement des industries et des entrepôts commerciaux qui s'installèrent dans les « Zones I, II et III ». Avec ses discothèques de la rue 12 et du Carrefour, comme France-Amérique, avec ses centaines de maquis où la bière locale et la viande de brousse constituent le menu traditionnel, avec ses marchés, à Treichville vous pouvez aller faire des achats dans le marché africain de Belleville.

PalaisDeLaCultureAbidjanFromBADBuildingAout2016.jpg

Yopougon — Sans doute le quartier le plus populaire d'Abidjan avec son million cinq cent mille habitants, cette commune est aussi connu pour son grand bruit avec la rue Princesse, une des rues les plus animées d'Afrique, et ses nombreux maquis comme Le Shangai. Cette commune est aussi connue pour ces tournoi de maracanas, jeux de football comprenant 6 a 7 joueurs au lieu de 11.

Ile Boulay - panoramio.jpg

Abidjan est sans doute la ville la plus animée d'Afrique, même les broughs de New York ont été donnés au quartier d'Abidjan: Abidjan sud qui comprend les communes de Koumassi, Marcory, Port Bouet et enfin Treicheville. Ces quartiers sont appelés le Quens a cause de ses magasins, son port, et son aéroport.

Les quartiers Est dont Cocody et Bingerville sont aussi appelés "Staten Island" à cause des résidences de luxe.

Les quartiers Ouest sont appelés Brooklin à cause de son ambiance et de sa population. Ces communes sont Yopougon et Songon.

Le quartier centre le plateau appelé Manathan a cause de ses grattes ciels et de son plan d'eau.

Les quartiers nord qui sont Adjamés, Attecoubé et Abobo sont appelés le Bronx a cause du taux de criminalité qui sévissent dans ces quartiers. Impossible de se promener même à 18 h.

La langue officielle est le français. La plupart de la population parle le nouchi mélange de langues des ethnies du pays et du français.

Au cours des années 1970, « le champ de Yopou « fut désigné pour devenir la grande zone d'extension d'Abidjan et abriter les importants programmes de l'État en matière de logement sociaux. La station de recherche de l'ORSTOM (Office de la Recherche Scientifique et Technique d'Outre-Mer) et l'Institut Pasteur sont installés à Yopougon. Une zone industrielle s'y est implantée ainsi qu'un CHU moderne.

Aller[modifier]

En avion[modifier]

Aéroport Correspondance avec d'autres transports Hébergement
Le hall des départs.
  • 1 Aéroport international Félix-Houphouët-Boigny (IATA: ABJ) Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Boulevard de l'Aéroport – Seul aéroport de la ville, il est situé dans le sud de la capitale et aussi proche de la base militaire française. Un joyau architectural du premier président de la république ivoirienne. Mais attention aussi aux taxis clandestins. Privilégiez les taxis de couleur orange. Comptez environ 2 000 XOF à 5 000 XOF pour le trajet de l'aéroport au centre ville de Le Plateau ou au quartier résidentiel de Cocody.
  • Bus Logo indiquant des tarifs 200 XOF. – Sotra - ligne « Monbus 6 » entre l'aéroport et la gare d'Abidjan-Lagune
  • Taxi – Fait oui.
  • Voiture en location – Fait oui (Hertz, Sixt, Tipoa Car Hire).
  • Onomo
  • Radisson Blu
Compagnie aérienne Destinations
Air Algérie ALG Alger-H. Boumédiène, OUA Ouagadougou
Air Burkina ACC Accra-Kotoka, BOY Bobo-Dioulasso, OUA Ouagadougou
Air Côte d'Ivoire ABV Nnamdi Azikiwe, ACC Accra-Kotoka, BKO Bamako-Sénou, BYK Bouaké, BZV Brazzaville, CKY Conakry, COO Cotonou, DKR Dakar-Léopold Sédar Senghor, DLA Douala, FNA Freetown (Lungi), FIH Kinshasa-N'djili, HGO Korhogo, LOS Lagos-Murtala Muhammed, LBV Libreville-Léon Mba, LFW Lomé, MJC Man, ROB Roberts, NDJ N'Djaména, NIM Niamey-D. Hamani, KEO Odienné, OUA Ouagadougou, PNR Pointe-Noire A. Neto, SPY San Pedro, NSI Yaoundé-Nsimalen
Air France CDG Paris-Charles de Gaulle, OUA Ouagadougou, BKO Bamako-Sénou
Arik Air LOS Lagos-Murtala Muhammed
ASKY Airlines CKY Conakry, LFW Lomé
Brussels Airlines ACC Accra-Kotoka, BRU Bruxelles-National, OUA Ouagadougou, COO Cotonou
Camair-Co DLA Douala
CEIBA Intercontinental SSG Malabo
Corsair International ORY Paris-Orly
EgyptAir ACC Accra-Kotoka, CAI Le Caire
Emirates ACC Accra-Kotoka, DXB Dubaï
Ethiopian Airlines ADD Addis-Abeba Bole, CKY Conakry, COO Cotonou, EWR Newark-Liberty
Kenya Airways DKR Dakar-Léopold Sédar Senghor, NBO Nairobi-J. Kenyatta
Mauritania Airlines International BKO Bamako-Sénou, NKC Nouakchott
Med-View Airline LOS Lagos-Murtala Muhammed
Middle East Airlines ACC Accra-Kotoka, BEY Beyrouth - Rafic Hariri, LOS Lagos-Murtala Muhammed
Royal Air Maroc CMN Casablanca-Mohammed V
Rwandair ACC Accra-Kotoka, KGL Kigali
South African Airways ACC Accra-Kotoka, JNB Johannesbourg OR Tambo
TAP Air Portugal LIS Lisbonne-H. Delgado
Trans Air Congo PNR Pointe-Noire A. Neto
Tunisair TUN Tunis-Carthage, OUA Ouagadougou, NIM Niamey-D. Hamani, COO Cotonou
Turkish Airlines COO Cotonou, IST Aéroport d'Istanbul

En train[modifier]

Une ligne internationale relie le Burkina Faso et la Côte d'Ivoire. Si vous avez le temps, comptez minimum 16 h 30, voire jusqu'au double en cas de problème technique, pour l'entièreté du trajet, et n'êtes pas trop regardant sur la modernité, c'est une expérience à tenter. Abidjan compte quatre gares dont le terminus sud de la ligne à Treichville.

Gares ferroviaires Ligne Correspondance avec d'autres transports
  • 2 Gare d'Abobo (Gare Le Banco)
  • Ligne d'Abidjan à Ouagadougou Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Abidjan ↔ Ouagadougou.
  • Bus
  • Taxi – Pas fait non.
  • 3 Gare d'Adjamé Boulevard du Général de Gaulle
  • Bus – Sotra - Gare routière Nord
  • Taxi – Fait oui.
  • 4 Gare d'Abidjan-Lagune (Gare d'Abidjan-Plateau) Avenue Faidherbe
  • Bus – Sotra - Gare routière Sud
  • Taxi – Fait oui.
  • 5 Gare de Treichville Boulevard de Marseille
  • Bus – CTI - à la station service
  • Taxi

En Bus[modifier]

En voiture[modifier]

Il y a seulement 50 km entre Abidjan et le Ghana. De même, l'autoroute A3 relie Abidjan au Burkina Faso. La voie terrestre reste toujours la plus utilisée en raison de la politique de la libre circulation des personnes et des biens dans la sous-région.

En bateau[modifier]

Abidjan possède un port de plaisance situé à bâbord dans la baie de Vridi:

  • 6 Association sportive nautique d'Abidjan (ASNA) Baie de Vridi (Treichville), Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 247420 Logo indiquant des horaires club housse : lun.- dim. : h 30 - 22 h 30. – Deux restaurants.

Circuler[modifier]

Se déplacer dans la ville n'est pas facile à cause des nombreux embouteillages qui ralentissent la circulation dans les rues. Les tarifs varient de 200 XOF à 5 000 XOF selon la distance et le moyen de transport emprunté.

Les noms locaux et les fonctions des différents moyens de transport demandent aussi quelques explications :

  • Gbaka – Mini-bus de transport en commun de 18 places. Extérieurement, ils sont souvent de teinte blanche avec des lignes ou des motifs de diverses couleurs. Le voyage en gbaka peut être un peu risqué car les véhicules sont souvent mal entretenus et les conducteurs peu prudents. C'est cependant un moyen de transport bon marché, rapide et commun. Les gbaka circulent entre deux terminus selon un itinéraire défini et les lignes les plus fréquentées sont celles de Abobo – Adjamé, Yopougon – Adjamé et Yopougon – Bingerville. ces véhicules ont la particularité d'employer, en plus du conducteur appelé frappeur à cause de leur conduite irréfléchie, un jeune homme ou une jeune fille jouant le double rôle de recherche de clients et de réception du titre de transport des passagers. Cet équilibriste, accroché à la portière latérale coulissante ou arrière du véhicule, attire l'attention par des gesticulations, des acrobaties et des appels sur la destination d'où son surnom de balanceur.
  • Wibus – Minibus climatisés de la SOTRA qui desservent pour l’instant les communes de Cocody et de Bingerville. Peind en vert et blanc, chaque véhicule porte un numéro de ligne, allant de 701 à 711. Ils circulent tous les jours entre h 30 et 20 h 30 (dernier départ) et les tarifs vont de 300 XOF pour les plus petits parcours à 500 XOF pour les plus longs.
  • Wôrô-wôrô (taxi communal) – Taxi collectif à ligne régulière et à prix forfaitaire où cinq à six passagers peuvent prendre place et dont les couleurs dépendent des communes : bleu ciel pour Yopougon, jaune pour Cocody, beige avec deux lignes marron pour Abobo, vert pour Attecoubé, Marcory et Koumassi, vert avec une bande latérale blanche pour Adjamé, jaune avec une bande bleue en bas de caisse pour Port-Bouët, rouge pour Bingerville et enfin, bleu foncé avec une ou deux lignes marron pour, à la fois, Marcory et Treichville. Seul Le Plateau n'a pas de taxi communal. Le nom wôrô-wôrô signifierait « six-six » ou « 30 francs-30 francs ». Les interprétations sont nombreuse mais, en 1940, 60 francs représentait le prix d'une course.

En taxi[modifier]

Caractérisés par leur couleur Orange, ils relient les différentes communes d'Abidjan. les tarifs peuvent être négociés ou fixés par l'utilisation d'un compteur qui traduit le prix par rapport a la distance.

En taxi communal[modifier]

Un véhicule à moindre coût qui circule uniquement dans les quartiers à l'intérieur de chaque commune. Chaque commune a une couleur spécifique. Par exemple, la couleur bleue pour Yopougon ou Marcory, Jaune pour Cocody. Avec un tarif maximum de 500 XOF.

En taxi Inter-Communal / Bus[modifier]

Très réputés dans la ville et communément appelés Gbaka (mini-bus de 16 places) ou Warren (voiture de 5 ou 7 places) qui suivent des lignes reliant plusieurs quartiers.

Abidjan dispose aussi de bus de couleur verte pour le voyage express dont le prix est fixé à 500 XOF et verte et blanche dont le prix est fixé à 200 XOF.

En bateau[modifier]

Il existe une seule compagnie navale sur la lagune Ebrié reliant les communes d'Abidjan. Elle appartient à la Société des transports Abidjanais (SOTRA) et la flotte communément appelée Bateau-bus dessert Yopougon-Cocody-Le Plateau-Treichville avec seulement 200 XOF.

Voir[modifier]

  • 1 Espace Anoudamo Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Avenue Christiani (dans le palais de la Culture) – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite
  • 2 Oiseau Livre Logo indiquant un lien vers le site web Avenue Christiani (à droite du parking du palais de la Culture) – Inaccessible aux personnes à mobilité réduite
  • 3 Mosquée Salam du Plateau Logo indiquant un lien vers le site web Avenue Crosson Duplessis, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 05 663317 – Accès limité aux personnes à mobilité réduite.
  • 4 Cathédrale Saint-Paul Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Avenue Jean Paul II – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. (nombreuses marches à l'entrée).
  • 5 Musée des civilisations de Côte d'Ivoire Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Logo indiquant un lien facebook 32 Boulevard Carde, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 222056 Logo indiquant des horaires mar.- ven. : h - 18 h 30, sam. : h - 17 h.
  • 6 Bibliothèque nationale de Côte d'Ivoire Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Boulevard Carde, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 213534 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • 7 Sanctuaire marial Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata Rue H4 – Accès limité aux personnes à mobilité réduite. (nombreuses marches à l'entrée).
  • 8 Zoo d'Abidjan Route du Zoo, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 07 401630 Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 18 h. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Créé en 1930 et nationalisé en 1972, il s’étend sur une dizaine d'hectares et dispose de nombreuses variétés d’animaux africains.
  • 9 Parc national du Banco Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata – Parc naturel de 30 km2 dans la commune d'Attécoubé avec beaucoup d'essences tropicales rares (acajou, avodirés, bois de gaufres, etc.). Plusieurs sentiers de randonnée parcours le parc.
  • 10 Lagune Ébrié Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
    • 11 Baie des milliardaires (à Nouanga) Logo indiquant des tarifs 2 personnes : 15 000 XOF.

Faire[modifier]

Apprendre[modifier]

Travailler[modifier]

Acheter[modifier]

Ayez toujours en tête que, comme partout en Afrique, il est d'usage courant de marchander dans les petits commerces et chez les petits artisans. Le prix qui vous est demandé est souvent surfait, surtout si vous ne faites pas très couleur locale.

  • 1 Centre Artisanal de la Ville d’Abidjan (CAVA) Logo indiquant un lien vers le site web Rue du Canal, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 05 058253 Logo indiquant des horaires lun.- dim. : h - 19 h. – Situé en plein air et agencé comme un petit village, il rassemble une cinquantaine de boutiques artisanales proposant tout l’éventail des producteurs locaux.

Manger[modifier]

Boire un verre / Sortir[modifier]

Se loger[modifier]

Bon marché[modifier]

Classe moyenne[modifier]

  • 1 Onomo Abidjan Airport Logo indiquant un lien vers le site web Boulevard de l'Aéroport, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 212191, courriel : Logo indiquant des tarifs à partir de 70  pour une chambre double. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Wi-Fi gratuit. 116 chambres doubles + 2 en suite. Bar et restaurant. Piscine extérieure, terrasses et patios-jardin. Service de blanchisserie. Parking gratuit sécurisé.
  • 2 Radisson Blu Logo indiquant un lien vers le site web Boulevard de l'Aéroport, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 222000 Logo indiquant des tarifs à partir de 108 000 XOF. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Wi-Fi gratuit. Terminal Bancontact retrait. 261 chambres doubles, triples et suites. Bar et restaurant. Piscine extérieure. Salle de sport. Service de blanchisserie. Parking gratuit sécurisé.

Luxe[modifier]

  • 3 Hôtel Tiama Logo indiquant un lien vers le site web Boulevard de la République, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 313333 – 5 étoiles Situé dans le quartier du Plateau à côté de la Standard Chartered Bank.
  • 4 Pullman Abidjan Logo indiquant un lien vers le site web Rue Abdoulaye Fadiga, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 302020 Logo indiquant des horaires Information icon4.svg Fermé pour rénovation, réouverture prévue pour le . – 5 étoiles Hôtel haut de gamme en bord de mer.

Communiquer[modifier]

Abidjan compte une trentaine de bureaux de poste mais aucun n'est ouvert le samedi. En voici quelques uns répartis sur tout le territoire :

  • 2 Poste centrale (Abidjan 1) Place de la République, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 20 252967 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 18 h.
  • 3 Tour Postel (Abidjan 17) Rue Lecœur, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 001312, +225 67 778410 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 18 h. – Accessible, sans aide, aux personnes à mobilité réduite Également siège social des services postaux ivoiriens.
  • 4 Poste d'Abobo (Abidjan 13) (près de la mairie), Logo indiquant un numéro de téléphone +225 24 390286 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • 5 Poste d'Adjamé (Abidjan 9) Rue C37, Logo indiquant un numéro de téléphone +255 20 370616 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • 6 Poste de Koumassi (Abidjan 10) (en face du commissariat de police du 6e arrondissement), Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 361325 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • 7 Poste de Port-Bouët (Abidjan 12) Rue des Caraïbes, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 2278560 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • Poste Félix-Houphouët-Boigny (Abidjan 7) (dans le hall des départs de l'aéroport), Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 277558 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h 30 - 18 h.
  • 8 Poste de Teichville (Abidjan 5) Avenue Gabriel Dadié, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 240871 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.
  • 9 Poste de Yopougon-Siporex (Abidjan 21) Boulevard Principal, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 2452199 Logo indiquant des horaires lun.- ven. : h - 16 h.

Gérer le quotidien[modifier]

Administration[modifier]

Banques[modifier]

Santé[modifier]

  • 10 CHU de Cocody, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 22 449038
  • 11 CHU de Treichville, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 21 249122
  • 12 CHU de Yopougon Rue S608, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 23 466454
  • 13 Polyclinique internationale sainte Anne-Marie (PISAM) Avenue Joseph Blohorn, Logo indiquant un numéro de téléphone +225 22 483131

Cultes[modifier]

Représentations diplomatiques[modifier]

Bien qu'Abidjan ne soit pas la capitale politique de la Côte d'Ivoire, toutes les missions diplomatiques étrangères y sont installées.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 100
Police : 111
Pompiers : 180
SAMU : 185

Aux environs[modifier]

  • 1 Fort Faidherbe de Dabou (à l'ouest) – Il fut bâti en dix jours seulement par le commandant Louis Faidherbe en 1853 en vue de se protéger contre l’invasion d’une autre puissance coloniale. L'enceinte fortifiée, dont la hauteur a été réduite, était haute de 6 mètres. Il comprend une cour carrée, d'environ 40 mètres de côte, des bastions, une porterie, un bâtiment principal à étage, et deux bâtiments annexes.
  • 2 Jardin botanique de Bingerville (à l'est) – Créé en 1904, il couvre une superficie de 55 hectares.
  • 3 Forêt classée de la Nguechie (à l'est)
  • 4 Lagune d'Aby Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (à l'est)
  • 6 Ville historique de Grand-Bassam Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata (au sud-est) – Logotype du Patrimoine mondial Inscrite au patrimoine mondial depuis 2012.

Tableau de distance et de durée à partir d'Abidjan
(de centre à centre)

Destination Distance Temps
par la route orthodromique en voiture
(environ)
en train en avion
Agboville 76 km 69,6 km h 45 h 15
Assinie 96,8 km 83,9 km h 10
Ayamé 131 km 100 km h 30
Bouaké 342 km 285,5 km h 55 h 50
Grand-Bassam 35 km 29,3 km 30 min
San-Pédro 354 km 297,8 km h 40
Yamoussoukro 236 km 216,8 km h 15
Ouagadougou Logo représentant le drapeaux du pays Burkina Faso 1 076 km 829,5 km 15 h 30 16 h 30 h 30
Sekondi-Takoradi Logo représentant le drapeaux du pays Ghana 309 km 254,9 km h 20
Destinations limitrophes d'Abidjan dans Wikivoyage
Rose des vents Anyama Anyama Rose des vents
Songon N Bingerville
Grand-Bassam
O    Abidjan    E
S
Golfe de Guinée Océan
Logo représentant 1 étoile moitié or et grise et 2 étoiles grises
L'article de cette ville est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Lagunes