Télécharger le fichier GPX de cet article
349Map mag.png

Tunisie

De Wikivoyage
Afrique > Afrique du Nord > Tunisie
Aller à : navigation, rechercher

Tunisie
Sidi Bou Said Bougainvillea.jpg
Drapeau
Flag of Tunisia.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
Site officiel
Site touristique

La Tunisie (en arabe : تونس ou Tūnis), officiellement République tunisienne (الجمهورية التونسية‎, Al-Jumhūriyyah at-Tūnisiyyah), est un pays d'Afrique du Nord, à l'extrémité orientale du Petit Maghreb, au centre de l'Afrique méditerranéenne. Il est frontalier avec l'Algérie, à l'ouest, la Libye, au sud-est, et bordé par la mer Méditerranée, au nord et à l'est. C'est le pays le plus septentrional d'Afrique. L'Italie, au nord, n'est qu'à 130 km. La Sicile, la Sardaigne et Lampedusa, la plus grande des îles Pélagiques, sont entre les deux pays. L'île de Malte est également proche. Le désert du Sahara sépare la Tunisie, comme le reste de l'Afrique du Nord, de la majeure partie du continent africain. De France, il faut environ deux heures pour atteindre le pays, en avion.

Le nom de la Tunisie (Tounes) veut dire " accompagner et soutenir ", ainsi, le peuple tunisien est connu pour sa nature pacifique et chaleureuse.

Dans les années 1881-1956, le pays est sous le protectorat de la France . Le , il entre à l'Organisation des Nations Unies et, à partir du 1er octobre 1958, il est membre de la Ligue des États arabes. La capitale est Tunis.

Comprendre[modifier]

Géographie[modifier]

40 % de la superficie de la Tunisie est occupée par le désert du Sahara, alors qu'une grande partie du territoire restant est composée en de plaines fertiles et de 1 300 km de côtes facilement accessible.

Le pays possède un réseau hydrographique peu développé. La rivière Medjerda, d'une longueur totale de 365 km, naît en Algérie, mais s'étend, sur les trois quarts de son parcours, sur le territoire tunisien, avant de se jeter dans la mer au nord de Tunis. L'unique lac d'eau douce est le lac de Bizerte, tandis que, dans le désert du sud, on trouve les deux lacs salés du Chott el Jerid (dont la partie orientale est parfois considéré comme un bassin séparé et est également appelée Chott el-Fejaj) et du Chott El Gharsa, dont la partie occidentale est en territoire algérien. Leurs bassins sont à sec pendant une partie de l'année, ou boueux et couverts de sel, de sorte que, plus de lacs, il faudrait parler de sebkha, ou déserts de sel.

Le littoral tunisien se développe sur près de 1 300 km de côtes, sur sa façade maritime, et sur près de 1 400 km, si on tient compte des zones humides : rives des lacs et sebkhas, ouverts sur la Méditerranée. Les plages sablonneuses occupent environ 575 km, pour l’essentiel dans le fond des baies et golfes de la façade orientale du pays : golfe de Tunis, golfe de Hammamet, golfe de Gabès, îles de Jerba et Kerkennah.

Le point le plus bas du pays est le Chatt al Gharsah, à - 17 mètres (17 mètres au-dessous du niveau de la mer), alors que le point culminant est le Djebel Chambi ech, qui atteint 1 544 mètres.

Climat[modifier]

Le climat de la Tunisie est soumis à des influences méditerranéennes et sahariennes. Le climat méditerranéen prévaut dans le nord et l'est, caractérisé par des hivers doux et des étés chauds et secs. Les températures varient avec la latitude, l'altitude et la proximité de la mer Méditerranée. Les températures moyennes sont de 12 °C en décembre et 30 °C en juillet. L’été, dans certaines régions, la température maximale peut atteindre 48 °C (Grand Sud) et, l'hiver, la température minimale peut descendre jusqu’à 7 °C.

Il est possible de voir de la neige dans le nord du pays. En hiver et en été, les tempêtes de sable sont très fréquentes.

Le printemps est la saison idéale pour voyager (mars-juin). Une température agréable règne durant ces mois-là, surtout dans les villes du littoral tunisien.

Histoire[modifier]

La Tunisie a une riche histoire culturelle, remontant à l'Antiquité. L'empire carthaginois, l'ennemi juré de Rome, est originaire de Tunisie. Sa capitale, Carthage, est, aujourd'hui, une banlieue de Tunis. Fondée par des colons phéniciens de Tyr et de Sidon (actuel Liban), Carthage est une ancienne puissance méditerranéenne. Trois guerres entre Rome et Carthage (connues sous le nom de Guerres puniques) ont lieu, au cours des premiers siècles avant la naissance du Christ. Elles culminent avec la décimation de Carthage, en 146 avant J. C., par le général romain Scipion, qui dit avoir pleuré sa destruction.

Entre la destruction de la Carthage antique et les conquêtes arabes du 7e siècle, de nombreuses cultures se succèdent en Tunisie. Carthage connaît une nouvelle période de prospérité sous l'Empire romain, jusqu'à la chute de celui-ci, au 5e siècle. La domination romaine est remplacée, brièvement, par celle des Vandales, qui font de Carthage la capitale de leur royaume. Carthage est ensuite absorbée, temporairement, par l'Empire byzantin, jusqu'à l'avènement de l'Islam, au 7e siècle.

Après la disparition des califats arabes, des pachas turcs de l'Empire ottoman gouvernent la Tunisie. Avec la chute de l'Empire ottoman, la Tunisie tombe finalement sous la domination de l'impérialisme européen, en tant que protectorat français, avec l'Algérie voisine.

Le nationalisme et la dictature[modifier]

Le , la France accorde l'indépendance à la Tunisie. Habib Bourguiba, le principal leader nationaliste, est élu à la présidence en 1959, devenant, plus tard, président à vie. En 1964, son parti devient le parti unique. L'invasion du sud par la Libye, en 1980, est rapidement repoussée. Grèves et manifestations marquent les 80 ans de Bourguiba, et reflète l'insatisfaction croissante avec son gouvernement. En 1987, Habib Bourguiba est considéré comme incapable de gouverner, en raison de son état mental et physique, détérioré à cause de son extrême vieillesse.

Habib Bourguiba a dominé le pays pendant 31 ans, en réprimant le fondamentalisme islamique, et a établi les droits des femmes d'une façon inégalée par n'importe quel autre pays arabe. Il est toujours crédité de la naissance de l'État moderne de Tunisie, pour laquelle il s'est battu toute sa vie.

Avec l'arrivée au pouvoir de Zine El Abidine Ben Ali, il y a une reprise de la croissance économique, qui atteint 4,8 % en 1992, avec l'augmentation du tourisme et des relations avec l'Union européenne (UE). Ben Ali et son parti remportent les élections de 1994. Le gouvernement, cependant, est accusé de persécuter l'opposition, qui, l'année suivante, remporte les élections dans 47 municipalités. La croissance du fondamentalisme islamique inquiète le gouvernement. En janvier 1998, la condamnation à cinq ans de prison du président de la Ligue tunisienne pour la défense des droits de l'homme provoque un tollé international. En mai, le gouvernement annonce un plan de privatisation de 50 entreprises d'État, d'ici la fin de l'année 1999. Au cours des dernières années, la Tunisie a pris une position modérée, non-alignée dans ses relations extérieures. Sur le plan intérieur, elle a cherché à désamorcer la pression croissante en faveur d'une société politique plus ouverte.

Malte et la Tunisie discutent de l'exploitation commerciale du plateau continental entre les deux pays, en particulier pour l'exploration pétrolière.

Religion[modifier]

La Grande Mosquée de Tunis.

L’islam est la religion principale (98 % de la population) et officielle . Il existe des minorités chrétiennes (1 % de la population) et juives (moins de 1 % de la population). La communauté juive est importante à Djerba, qui possède une synagogue, la Ghriba, objet d'un pèlerinage.

Depuis la nuit des temps la Tunisie constitue un exemple de tolérance et de solidarité.

Fêtes et jours fériés[modifier]

  • Le 1er Janvier, jour de l'An (Nouvelle Année Administrative)
  • Le 14 janvier, Fête de la Révolution Tunisienne
  • Le 20 mars - Fête de l’Indépendance (fête nationale)
  • Le 09 avril, Fête des Martyrs
  • Le 1er Mai, Fête du Travail
  • Le 25 juillet, Fête de la République
  • Le 13 Août, Fête de la Femme et de la Famille
  • Le 15 octobre, Fête de l'Evacuation

Fêtes religieuses:

  • Le 12 de Rabii al Awal, Mawlid
  • Jour de l'an Hijri
    • Aïd Al-Fitr (2 jours)
    • Aïd Al Adh'ha (2 jours)

Tourisme[modifier]

Après l'indépendance, en 1956, la Tunisie a fortement misé sur le développement touristique. Ce développement s'est fait dans trois directions :

  • un tourisme de masse, axé sur la mer, les plages et le soleil. Il se traduit par l'existence de pôles touristiques de grande capacité, dans le Sahel (Hammamet, Sousse...), sur l'île de Djerba et sur la côté nord (Bizerte). Les sites correspondants n'offrent rien de très différents des sites de même nature du reste du bassin méditerranéen (côte languedocienne, Costa del Sol, sud de la Turquie, etc.).
  • un tourisme culturel, plus diffus, dont les deux points forts sont les vestiges de l'occupation romaine et le patrimoine islamique.
  • un tourisme de découverte, orienté vers le désert du Sahara et les oasis du sud.

Les sites ressortant aux deux dernières catégories sont nettement moins fréquentés que les sites balnéaires. Ils présentent, cependant, la face proprement tunisienne du pays.

Depuis le début des années 2000, un tourisme médical s'est développé et est en pleine expansion : chirurgie traumatique, chirurgie plastique et esthétique, oncologie, etc.

Depuis la Révolution de jasmin, en 2010, le pays connaît une nette désaffection de la part des touristes occidentaux, qui ont déserté la Tunisie (ainsi que la majorité des destinations touristiques situées dans des pays musulmans), par peur des troubles politique et de l'activisme islamiste. Le tourisme de plage s'est reporté sur les rives nord de la Méditerranée (Italie, Espagne, Portugal, Grèce...). L'activité touristique tunisienne tourne au ralenti, alimenté par la seule fréquentation des autochtones et par des visiteurs venus d'Europe de l'Est.

Dans de nombreuses stations balnéaires, les hôtels sont à demi-vides, certains ont fermé. Certains sites culturels, comme Dougga, sont passés brusquement d'une pénible surfréquentation à une immobilité totale.

Pour le voyageur qui ne craint pas les soubresauts de la politique tunisienne, visiter le pays présente certains avantages : il n'est plus nécessaire de se préoccuper de réserver des chambres d'hôtel à l'avance, car les hébergements ont tous des places vacantes ; les sites culturels, déserts ou très peu fréquentés, peuvent s'apprécier en toute quiétude ; les sollicitations de vendeurs et des guides ont presque disparu...

Régions[modifier]

La Tunisie est administrativement divisée en 5 régions (minṭaqa, en arabe: منطقة), avec 24 provinces (wilayas, en arabe: ولاية), qui sont nommées d'après le chef-lieu. Touristiquement, on peut distinguer trois grandes régions.

Carte de la Tunisie
Nord tunisien
La capitale Tunis, la côte nord, les montagnes et de nombreuses et populaires stations balnéaires méditerranéennes, comme Sousse, à l'est, ou Tabarka, au nord. Le patrimoine romain est bien représenté, notamment à Dougga et El Jem, et le patrimoine islamique également, en particulier à Kairouan.
Côte centrale tunisienne
Sfax, Gabès, les stations balnéaires du Sud et la route des bus vers la Libye. Les montagnes de Matamata sont également intéressantes.
Sahara tunisien
L'arrière-pays saharien avec des étendues de roches et de dunes, des excursions dans le désert et des sites archéologiques importants. La Tunisie a certains des beaux paysages les plus accessibles du désert saharien. Les amateurs de George Lucas reconnaîtront le village de Matmata. Les habitations troglodytes ont été utilisées, ici, pour représenter le pays du jeune Luke Skywalker, sur Tatooine. Les villes du désert du centre-ouest, comme Tozeur (avec le film de Mos Eisley) et Douz, sont entourées par de beaux paysages de dunes du Sahara. Tataouine est une destination facile à atteindre et depuis 2009, l'oasis de Ksar-Ghilane est accessible par la route goudronnée.

Villes[modifier]

Le ribat de Sousse, un site du Patrimoine mondial de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture.

La plupart des grandes villes de la Tunisie comprennd un district à l'intérieur des murs, la médina, et un quartier commerçant arabe, le souk, remontant au Moyen Âge, avec des rues étroites, un peu comme un labyrinthe, plein d'artisans avec des ateliers et des magasins pleins de bonnes affaires. Chaque rue est consacrée à un métier. Cela forme un tout.

Outre la capitale, la liste suivante est limitée aux stations touristiques.

  • 1 Tunis—  La capitale de la Tunisie, à partir de laquelle il est facile de visiter les ruines de Carthage. Juste au nord de Tunis, Carthage est la patrie d'Hannibal, qui a traversé les Alpes avec ses éléphants, pour affronter la Rome antique. Tunis a un souk très authentique. Le parc du Belvédère mérite un détour et le musée du Prado présente une des plus belles collections de mosaïques romaines au monde. La médina de Tunis,fondée en 698, est le cœur historique de Tunis, inscrite depuis 1979 au patrimoine mondial de l'Unesco. Sidi Bou Saïd "Quartier de la capitale Tunis" Jolies maisons blanches et bleues sur une colline. Le Musée national du Bardo qui est l’un des plus importants musées du bassin méditerranéen où se trouve une collection de mosaïques de premier ordre.
Perspective sur l’avenue Bourguiba de Tunis
  • 2 Carthage—  Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO Vestiges de la capitale phénicienne, non loin de Tunis. Le site archéologique le plus prestigieux de l'Afrique du nord, classé, depuis 1979, sur la liste du Patrimoine mondial de l'UNESCO
  • Béja—  Ville agricole
  • 3 Bizerte
  • Douz—  Connue sous le nom de " Porte du désert ", tourisme saharien et palmeraies. Ville saharienne célèbre pour ses palmiers dattiers, fréquentée par les touristes intéressés par les pistes du désert.
  • El Kef—  Architecture byzantine et ottomane dans cette petite ville du nord-ouest.
  • 4 Gabès—  Grande ville sur la côte est, principalement point de transit pour le rail et les bus. Oasis maritime. La ville est un point de départ aisé pour la visite des régions désertiques de Matmata et Tataouine.
  • Gafsa—  intéressante pour son patrimoine archéologique.
  • Hammamet - Ville tunisienne située sur la côte sud-est sur la magnifique péninsule du cap Bon, à une soixantaine de kilomètres au sud de Tunis. Elle est souvent présentée comme une station balnéaire, l'une des principales du pays.
  • Kairouan - Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO Une ville sainte et un important site de pèlerinage islamique, avec la Grande mosquée et la Mosquée du barbier. Patrimoine de l'UNESCO. La médina est à visiter, ainsi que les Bassins des Aghlabides.
  • Mahdia - La nouvelle destination touristique.
  • Monastir - Ville touristique, mais aussi ville ancienne fortifiée, avec un ribat. Son histoire remonte à l'époque phénicienne. Plus au nord, son aéroport est le principal aéroport secondaire du pays, accueillant essentiellement des vols charters. Monastir possède un large éventail d'hôtels.
  • Nabeul - Principale ville de la presqu'île du Cap Bon. Proche d'Hammamet, elle est située sur la même baie.
  • Sfax- Après Tunis, c'est la deuxième ville du pays. Ville historique, avec une grande kasbah ancienne. Point d'accès aux îles Kerkennah.
  • Sousse - Ville touristique, au nord de Monastir, site du Patrimoine mondial de l'UNESCO, pour son architecture, mais aussi une station balnéaire très populaire. Après Sfax, c'est la troisième ville du pays. Il y a un marché le dimanche. Multiples sites intéressants : fortifications, grande mosquée, ribat, kasbah et médina.
  • Tabarka - Ville touristique et balnéaire. Cette ville côtière, située dans le nord-ouest de la Tunisie, est à seulement 25 km de la frontière avec l'Algérie. La ville compte environ 16 000 habitants, la plupart d'entre eux travaille dans le secteur du tourisme. L'endroit est surtout connu pour sa pêche au corail, le Festival du Corail de photographie sous-marine et le festival annuel de jazz. On peut y pratiquer la plongée sous-marine.
  • Tataouine - Tourisme saharien.
  • Tozeur - Une médina magnifique et une très vaste oasis. Il existe des bains naturels et des sources pour se baigner. Point de départ pour plusieurs villages des oasis de montagne et du Sahara.
  • Kebili - Une très vaste oasis. Point de départ pour plusieurs villages des oasis de montagne et du Sahara.
  • Sbeitla Un village antique très bien préservé pour les passionné(e)s d'archéologie.
  • Ain Drahem est une ville du nord-ouest de la Tunisie à 25 kilomètres de Tabarka et à quelque kilomètres de la frontière algéro-tunisienne. Située au mont des montagnes Khmir elle est souvent couverte de neige l'hiver.
  • Chott El Jerid région de Tozeur Lac salé (voir lever du soleil).
  • Douz Les premières dunes (balade à dos de dromadaire). À conseiller le trail en 4x4 de 3 jours à partir de Douz qui permet d'aller à Ksar Ghilane et de visiter en passant les villages troglodytes assez isolés et préservés.
  • Ksar-Ghilane région de Douz. Rejoignable par voiture de location sur la route goudronnée ou en 4x4 par les pistes et dunes depuis Douz ou Tataouine. De nombreux circuits offrent un arrêt à Ksar Ghilane se qui fait que selon la saison, l'endroit peu devenir très touristique. L'oasis permet toutefois de savourer la beauté des dunes rouges du Sahara, de profiter de la source d'eau chaude pour un bain relaxant. Balade à dromadaire, à cheval ou en quad sont offerts. À quelque km de L'oasis se trouve également l'ancien fort romain et la colonne du général Leclerc près du village.
  • Tozeur à l'architecture si particulière. L'oasis se visite. Le Musée Dar el chreit vaut également le détour.
  • Gafsa
  • Zaghouan - Ville du nord-est de la Tunisie connue pour son temple des eaux et son aqueduc. Site thermal de référence.
  • Tabarka est une ville côtière du nord-ouest de la Tunisie située à 175 kilomètres de Tunis et à quelques kilomètres de la frontière algéro-tunisienne et qui contient de nombreuses hôtels et plages. Festival international de Jazz durant l'été.

Autres destinations[modifier]

  • Djerba - Île de la mer Méditerranée, au sud, connue pour ses stations balnéaires. Lieu touristique, idéal pour les familles et populaire auprès des " adorateurs du soleil ".
  • Dougga - Impressionnant site archéologique d'une ville romaine isolée.
  • El Jem - Connue pour son amphithéâtre, l'un des mieux conservés au monde.
  • Parc national Jebil - Un vaste parc national, avec les dunes sahariennes et d'impressionnantes formations rocheuses.
  • Kerkouane - Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO Restes presque intacts d'un établissement punique, qui fait partie du Patrimoine mondial de l'UNESCO.
  • Ksar Ghilane - A la lisière du désert, une oasis saharienne, connue pour son ancien fort romain.
  • Matmata - Habitat troglodytique berbère, où certaines scènes du film Star Wars ont été tournées.
  • Sufetula - Vestiges d'une ancienne colonie romaine, correctement entretenue, et située près de Sbeitla, dans la partie occidentale du pays.

Aller[modifier]

Formalités[modifier]

  •      Tunisie
  •      Exemption de visa
  •      Exemption de visa dans le cadre d'un voyage organisé
  •      Visa requis

En avion[modifier]

Tunisair est la compagnie aérienne nationale, leader des vols entre la France et la Tunisie. Ses vols ont presque systématiquement du retard, pouvant aller d'une heure à une dizaine d'heures. Les aéroports internationaux [1] sont à Tunis, Monastir et Djerba, et, depuis 2010, à Enfidha (entre Monastir et Tunis). Tunis-Carthage et Monastir sont utilisés par Tunisair pour les vols réguliers, tandis que les autres sont utilisés pour des vols charters. Le tout nouvel aéroport d'Enfidha a été officiellement ouvert, le , par le président Ben Ali, et les vols ont progressivement commencé d'y atterrir.

Aéroport international Tunis-Carthage
Tunisair Airbus A320-211 (Tabarka)
  • Aéroport international de Tunis-Carthage Logo indiquant un lien wikipédia (à 8 km au nord-est de Tunis-Centre)
  • Aéroport international d'Enfidha-Hammamet Logo indiquant un lien wikipédia (à mi-chemin entre la capitale, Tunis, et la ville côtière de Sousse)
  • Aéroport international de Djerba-Zarzis Logo indiquant un lien wikipédia (à 9 km à l´ouest d´Houmt Souk)
  • Aéroport international de Monastir Habib-Bourguiba Logo indiquant un lien wikipédia (à 8 km à l'ouest de Monastir, sur le territoire de la municipalité de Skanès)
  • Aéroport international de Tozeur-Nefta Logo indiquant un lien wikipédia (à 4 km au nord-ouest de Tozeur)—  Il dessert tout le sud-ouest, principalement en hiver, étant donné le climat de la région.

D'Europe, Enfidha est desservi par des compagnies comme Transavia.com, à partir d'Amsterdam, et Jetairfly, depuis Bruxelles.

Photo satellitaire de la Tunisie

En bateau[modifier]

Un ferry (Carthage).

La Tunisie est desservie par des ferries vers la la France et l'Italie. Il est possible de rejoindre le pays, en bateau, à partir de :

La ligne la moins chère est La Spezia-Tunis. Attention aux grands départs de juillet-août, les ferries sont surchargés. En revanche, les retours sont très tranquilles jusque mi-août. Emporter une voiture ne pose pas de problème. L'arrivée se fait au port de La Goulette, à 10 km de Tunis.

En voiture[modifier]

De France, il est parfois préférable de descendre avec sa voiture, cela revient moins cher que de prendre l'avion et en louer une, plus ou moins fiable. Routes très correctes, 4x4 inutiles sauf si on veut faire de la piste. Essence sans plomb et diesel partout et pas cher. Seule la douane est encore archaïque et inorganisée, mais en suivant un tunisien, on s'en sort!.

Circuler[modifier]

En taxi[modifier]

Le taxi est un moyen de transport très pratique, dans les grandes villes, où la circulation est très dense. Ils sont très nombreux et leurs conducteurs connaissent bien les villes où ils opèrent. Par contre, ils ne parlent pas tous très bien le français. Les taxis traditionnels sont jaunes. En sortant d'un aéroport, ne pas prendre pas les taxis blancs, plus chers que les jaunes. En ville, les taxis qui stationnent aux abords des hôtels et sites touristiques sont généralement plus chers que ceux que l'on arrête dans la rue. Il est souvent rentable de faire quelques pas.

Il faut s'assurer que le chauffeur a bien mis le compteur, avant de commencer sa course. Au besoin, il faut l'exiger (la loi en fait obligation) et ne pas accepter la course au forfait. Il est utile de demander à un Tunisien le montant moyen d'une course, avant de prendre un taxi : les arnaques aux touristes ne sont pas rares, la plus fréquente étant de faire un grand détour au lieu d'aller directement à l'endroit demandé.

Pour appeler un taxi il y a " Allô Taxi ", demander leur numéro à l'arrivée en Tunisie. Il y a plusieurs compagnies qui offrent des transferts et excursions en taxi touristique Taxi Tunisie, Taxi touristique.

En métro[modifier]

Le métro léger de Tunis

Le métro léger de Tunis est un moyen de transport ferroviaire public, implanté dans l'agglomération de Tunis depuis 1985. Il s'agit d'un métro léger, forme intermédiaire entre le métro et le tramway, puisque les rames circulent à travers la ville, en site propre, en extérieur, avec, exceptionnellement, une circulation souterraine, au passage des grands nœuds de circulation. Il dessert les centre-ville et les banlieues de Ben Arous, Den Den, Ibn Khaldoun et l'Ariana. Une ligne va également au Musée national du Bardo.

Réseau du métro léger en 2007.
Réseau du métro léger en 2007

En bus[modifier]

Bus appartenant à la SNTRI

La Société nationale de transport interurbain (SNTRI) est une entreprise publique tunisienne placée sous la tutelle du ministère du Transport. La SNTRI est créée le . Son effectif est de 576 employés au . Elle compte 46 lignes nationales et une ligne internationale qui relie Tunis à Tripoli, pour un parc roulant équivalent à 164 autocars grand confort au . Elle livre 90 services quotidiennement.

Site web officiel de la SNTRI http://www.sntri.com.tn/

En train[modifier]

La Tunisie a l'un des meilleurs réseaux ferroviaires de l'Afrique et les pays arabes. Le trafic voyageurs et marchandises couvre presque tout le territoire du pays, sur un réseau ferré long de 2 167 km, comportant 267 gares, stations et haltes et 3 liaisons rail-route. Le réseau de chemin de fer comporte de deux jauges. Dans le nord (Tunis - Ghardimaou et Tunis - Bizerte), l'écartement est standard, à 1 435 mm. Les voies restantes, de Tunis vers le sud-ouest et le sud, ont une jauge de 1 000 mm. La SNCFT exploite probablement les trains les plus rapides sur des lignes à voie métrique. Sur la section Grombalia - Sousse, les trains font des pointes à plus de 120 kilomètres par heure. Les trains les plus rapides sont les deux trains express Tunis - Sfax (seulement 1ère classe et classe Grand confort), qui couvrent 280 km en seulement 3 heures.

La Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT) Site, Horaires, qui exploite le réseau, est une entreprise publique à caractère non administratif. Elle est dotée de la personnalité civile et de l'autonomie financière. Elle est réputée commerçante dans ses relations avec les tiers est placée sous la tutelle du ministère du Transport. La SNCFT assure dans de bonnes conditions de sécurité, de qualité et de délai, le transport de 40 millions de voyageurs; dont plus de 5,5 millions de voyageurs sur les circuits interurbaines.

Les lignes longue distance

Les lignes longue distance desservies sont :

Ces liaisons sont assurées de une à dix fois par jour. Tous les trains comportent les 1ère et 2e classes, dans la plupart des cas avec des voitures climatisées. De nombreux trains comprennent des voitures de la classe Grand confort, qui ont des sièges encore plus confortables que ceux proposés en première classe. Dans les trains longue distance, il y a toujours une voiture vendant des boissons chaudes et froides et des snacks. Des trains de nuit circulent entre Tunis et Tozeur et entre Tunis et Gabès, mais ils ne comportent que des sièges, mais pas de couchettes.

Les tarifs sont très bon marché. Pour tous les trains climatisés, un supplément est à payer, qui comprend la réservations des sièges. Il est fonction de la classe et de la distance et va de 0,150 dinars à 1,50 dinars.

Trajet Distance (km) Seconde classe Première classe Classe Grand confort
Tunis à Sousse 9,30 TND 12,60 TND 13,40 TND
Tunis à Gabès 400 13,45 TND 16,95 TND 18,05 TND

Pour les touristes, la SNCFT proposee un billet de train appelé Carte Bleue. Ce pass est utilisable pendant 7, 15 ou 21 jours, pour chacune des trois catégories. Suivant la classe et la date de validité, le prix est d'environ 18 à 80  . Il ne comprend pas les suppléments pour les wagons climatisés, qui doivent être acquittés en plus.

Un train local relie, une fois par jour, Métlaoui à Redeyef, via Tabeddit. Il ne comporte que des wagons de 2e classe.

Il y a deux lignes de trains de banlieue :

Le matériel roulant est en bon état. Les voitures grandes lignes ont été construites, de 1984 à 1986, en Hongrie et entièrement reconstruites et modernisées de 2001 à 2002. À partir de 2008, les nouveaux autorails diesel, en provenance de France, sont mis en service sur des voies à écartement métriques (principalement entre Tunis et Sousse). Vers 2009 - 2010, le train de banlieue Tunis - Erriadh est électrifié, puis équipé de véhicules entièrement nouveaux.

En plus des lignes de la SNCFT, il existe d'autres lignes (non accessibles avec les billets de la SNCFT). Le train touristique Le Lézard Rouge comporte la voiture-salon de l'ancien bey (prince) de Tunis. Il circule plusieurs fois par semaine, au départ de Metlaoui, dans l'imposante gorge de Selja. Des rafraîchissements sont servis, des guides touristiques multilingues et des arrêts photos sont également proposés.

Dans la banlieue est de Tunis, circule le TGM, la première rame électrique du continent africain. Les trains partent de la gare de Tunis Marine et desservent La Goulette, Carthage, Sidi Bou Saïd et la ville côtière de La Marsa.

Le lac salé Chott el-Jérid.

En louage[modifier]

Tunisia Ferries.
Les louages (taxis collectifs) sont omniprésents en Tunisie.

C'est le moyenne de locomotion le plus apprécié des touristes en recherche d'aventure car il vous permet de faire le tours du pays à moindre coût et de passer du temps avec les locaux.

En avion[modifier]

Des vols locaux existent à travers les compagnies:

Airbus A321-200 à l'aéroport de Stuttgart

Les principaux aéroports desservis sont:

Aperçu du terminal de l'aéroport enfidha-Hammamet

En voiture[modifier]

Le permis de conduire national est suffisant pour circuler, en Tunisie, en voiture. Les routes de Tunisie sont en assez bon état et il relativement aisé d'y circuler. Les panneaux indicateurs sont généralement bilingues arabe-français. Le respect du code de la route, par les Tunisiens, est très relatif. Les bus, en particulier, roulent à des vitesses excessives et n'hésitent pas à dépasser les voitures dans des conditions dangereuses. Comme dans tous les pays où ce type de transport existe, les taxis collectifs (louages) s'arrêtent n'importe où, sans avertissement. Il est conseillé de les suivre avec la plus extrème prudence.

En ville, la circulation et le stationnement sont pratiquement impossibles. Par ailleurs, il n'existe pas de noms de rues, ni d'indications de direction. Les véhicules, notamment les deux roues, n'hésitent pas à emprunter les sens interdits et les trotoirs. Il est donc préférable d'utiliser les taxis, pour les déplacements urbains.

Il est facile de louer une voiture. La plupart des grandes sociétés de location, à l'exception d'Avis, possède un comptoir à l'aéroport de Tunis-Cathage.

Voir[modifier]

Les médinas d'Hammamet, Tunis, Kairouan et Sousse.

Parler[modifier]

L'arabe est la langue officielle, parlée par toute la population. C'est aussi celle du commerce. La langue parlée est un arabe dialectal, propre à la Tunisie.

Le français est parlé par presque 80 % de la population, essentiellement dans les grandes villes et les sites touristiques, mais très peu dans les villages. Le berbère est également utilisé. Dans les endroits touristiques, on parle aussi l'anglais, l'italien, l'allemand, l'espagnol, le russe, le polonais, bref, tout ce qui peut servir le commerce ! L'anglais est la troisième langue la plus répandue.

Le ribat de Monastir.

Acheter[modifier]

Pièces tunisiennes, à l'exception de la pièce de 5 millimes. À partir du haut, à gauche, et de gauche à droite, les valeurs sont : 5, 1, 0,500, 0,100, 0,050, 0,020 et 0,010 dinar.

La monnaie est le dinar tunisien, subdivisé en 1 000 millimes. s'échange à environ 2,2 dinars en septembre 2013. Le change n'est possible que sur le territoire tunisien, le dinar tunisien ne peut pas être importé ou exporté. On peut changer à l'aéroport, au port, dans les banques ou les hôtels. La plupart des villes a des guichets automatiques. En outre, vous ne pouvez pas entrer en Tunisie avec plus de 400  en espèces. Enfin, la loi ne permet de rechanger, en une monnaie autre que le dinar, que 30 % de ce que l'on a changé en dinars, avec un maximum de 100 dinars. Il faut donc conserver les reçus de change. De toutes les banques, la Poste offre généralement le taux le plus avantageux. Mieux vaut éviter de changer dans les hôtels.

Taux de change TND actuel
Google Finance: CAD CHF EUR GBP USD
Yahoo! Finance: CAD CHF EUR GBP USD
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

Tout se marchande, à l'exception de l'alimentation. Tous les arguments du vendeur sont bons pour faire payer le prix fort, dans les souks ou les boutiques " touristiques ". Tout d'abord, offrir un prix bien inférieur à ce que l'on pense raisonnable. La règle de base, selon les guides, est de proposer 20 pour cent du prix annoncé par le vendeur. Si celui-ci discute, ne rien lâcher et tenir son prix. Si le vendeur abandonne, c'est que son prix d'achat est supérieur à l'offre. Ne pas hésiter à visiter plusieurs boutiques et à mettre les vendeurs en concurrence, ça marche bien.

Il existe des magasins d'État (appelés Artisanat), avec des prix fixes, qui permettent de se faire une idée approximative des prix. Dans les Artisanats, on ne trouve que des marchandises certifiées qui sont garanties produites en Tunisie et pour la production desquelles aucun enfant de moins de 16 ans n'a été employé. Dans le cas des tapis, par exemple, le nombre obligatoire de nœuds est indiqué, etc... Dans les souks, des marchandises d'importation sont parfois proposées (la Tunisie fait désormais fabriquer dans des pays moins chers, comme le Sénégal, le Yémen, etc...), parfois avec de faux sceaux, ou souvent sans indication d'origine.

Il y a aussi des magasins à prix fixe. Là, on a plus de tranquillité d'esprit pour simplement regarder, à la différence des bazars. Les prix sont corrects. Dans les bazars, les touristes sont souvent harcelés pour qu'ils entrent dans les boutiques. Dans certains magasins à prix fixe, on peut aussi se faire accoster, mais plus rarement.

Les produits artisanaux sont proposés partout en Tunisie. Les principaux sont les tapis, les objets en argent et en cuivre, ainsi que les vêtement et le cuir.

Les produits de consommation courante sont bon marché (une bouteille d'eau : 0,60 à 0,75 TND, un paquet de cigarettes : 4,5 TND)

Pourboires[modifier]

En Tunisie, où les revenus sont faibles, les pourboires font partie de la tradition. C'est un signe de gratitude.

Manger[modifier]

Une assiette de harissa.

En Tunisie on mange bien et à coût très raisonnable.

Le long de la côte, les poissons sont toujours frais et très bien apprêtés.

La nourriture dans les hôtels n’est pas pimentée. Dans les restaurants populaires, demandez à manger non piquant (mouch harr).

Porc et cochonnailles sont difficiles à trouver. Certains hôtels côtiers cuisinent du porc.

Dattes (les meilleures sont presque transparentes au soleil).

Spécialités locales :

  • Le couscous : Un plat berbère préparé différemment selon les régions : au mérou, à l'agneau, au "ossbène"...
  • La salade méchouia (qui veux dire grillée), salade piquante de poivrons tomates aubergines oignons et ail cuits sur la braise, coupés et tout petits morceaux, assaisonnée de carvi, servie avec du thon et de l'huile d'olive.
  • Lablabi une soupe de pois-chiche mélangée a du pain rassis coupé en dé, des épices et des condiments, c'est un plat populaire apprécié l'hiver.
  • Mloukhya : un sauce verte-noire au goût indescriptible.
  • Nwassar : des pâtes carrés représentant une ancienne pièce de monnaie de l’époque de Nasser Bey. Notez que Nwasser est le pluriel de Nasser en argo Tunisien.
  • Les briks : feuille de brik garnie, selon les recettes, de pomme de terre,de persil,viande hachée, thon, fromage... Avec généralement un œuf au milieu, qu'on fait frire de sorte que l'œuf reste mi-cuit.
  • Kémia : d'origine juive, le mot est utilisé à tort en Tunisie pour décrire ce qu'on mange en accompagnement aux boissons alcoolisées. Mais ça décrit en réalité un plat composé de plusieurs petits plats dans lesquels on sert crudités, fritures, salades, harissa... qu'on accompagne généralement de pain.

Les sandwichs locaux: chapati (à assaisonner selon vos envies), Keftegi garni de frites et de piment (amateur s'abstenir), fricassée (idéale pour les âmes sensibles), tabouna pain fourré de légumes et viande chawarma ou l'omniprésente "escalope"...

Boire un verre / Sortir[modifier]

Aucun problème d'hygiène avec l'eau courante au nord et dans les villes côtières, à eviter au sud du pays.

Celtia, bière blonde locale tirant à 5°, de préférence consommer en bouteille et non en canettes.

Les vins Tunisiens sont d'assez bonne qualité.

La boukha, la thibarine sont deux alcools locaux.

Le Légmi est la sève issue des palmiers en fin de vie. Sa fermentation donne le qêchem, alcool frauduleux.

Se loger[modifier]

Vue de la tour du El Mouradi Africa à Tunis

La Tunisie a développé un tourisme de masse, donc construit de gros hôtels. À Tunis et le long de la côte, on trouve des hôtels avec toutes les commodités, mais ils sont parfois gigantesques.

Pour un bon niveau de confort, rechercher les hôtels d’au moins 3 étoiles. Mais il existe parfois de petits hôtels corrects, propres et tranquilles : demander à voir la chambre avant de louer.

Les prix des chambres doivent être affichés dans le hall et dans les chambres. Toujours négocier les prix, toujours demander une remise.

Depuis la révolution de 2010, la baisse de la fréquentation touristique a vidé les hôtels.

Apprendre[modifier]

Le désert tunisien.

L’accès a l’éducation en Tunisie est gratuit et obligatoire pour les moins de 16 ans.

Le cursus commence par l’école primaire, l’école élémentaire puis l’école secondaire a la fin de laquelle on passe le concours national du bac.

Très rapidement une sélection s'opère. À la fin du primaire et à la fin du collège, un concours sélectionne les meilleurs qui gagnent les collèges et lycées pilotes, où l'enseignement est plus poussé.

L'orientation universitaire se fait au mérite, ceux qui ont un plus haut score au bac on le droit de choisir avant les autres, et choisissent donc les cursus les plus prestigieux (médecine, pharmacie, préparatoire pour école d’ingénieurs...).

Travailler[modifier]

Un permis de travail est nécessaire, beaucoup d'expatriés français vivent et travaillent en Tunisie, ils sont généralement concentrés dans la banlieue nord de Tunis.

Communiquer[modifier]

Le Tunisien est généralement fier de son pays. Pourtant, le contact est souvent facile, le Tunisien est généralement accueillant. La langue est importante, on parle français et arabe. L'anglais permet de communiquer avec les jeunes, pour la plupart raisonnablement instruits.

Le réseau tunisien de téléphonie et d'Internet étant développé, il est facile de trouver une connexion dans les hôtels ou dans les chambres à louer. Sinon, les taxiphones permettent d'appeler, même à l'étranger. Ils sont moins chers que les téléphones dans les chambres. Prévoir la monnaie.

Toute la Tunisie est couverte par la téléphonie mobile. L'achat d'une puce téléphonique, pour les voyages de longue durée, se fait dans les boutiques d’opérateurs mobiles. Elle coûte en moyenne 5 dinars (2,5  ). Les recharges sont disponibles partout, même dans les bleds.

De nombreux hôtels offrent une connexion Wifi gratuite, au moins dans le hall. Les offres de connexion Internet sont aussi abondantes et variées : ADSL, clé 3G, WIFI Mobile, etc.

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Police : 197
Ambulance : 190
Pompier : 198

La Tunisie est un pays sûr pour les touristes du point de vue de la criminalite de droit commun, en fait parmi les pays les plus sûrs de l'Afrique. Attention tout de même aux pickpockets qui, comme partout dans le monde, sévissent en particulier dans les lieux très fréquentés et encombrés. Les vols dans les chambres d'hôtels sont monnaie courante. De même, il faut systématiquement recompter le rendu de monnaie, après un paiement, à l'hôtel ou au restaurant, car nombre d'employés trichent sur le compte. Le risque terroriste y est présent et pose un réel danger, en particulier d'enlèvement, dans le sud pays et certaines zones frontaliėres de l'Algérie. Des tentatives d'attentat dans des stations balnéaires fréquentées par les européens ont été signalées.

Attention aux jets de pierres (parfois très grosses) lorsque l'on circule en moto.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Santé[modifier]

Le système de santé privé ou universitaire est bon, du même niveau qu'en Europe. Il y a même du tourisme de santé à destination des Européens pour la chirurgie esthétique et à destination des Libyens pour les soins plus traditionnels.

En dehors des villes universitaires (Tunis, Sousse, Monastir, Sfax), le système de soin public est moins bon car moins bien financé. Le territoire est toutefois densément couvert en dispensaires qui assurent une mission importante d'éducation et de prévention.

À noter que les dispensaires du Sud assurent une permanence anti-scorpionique 24 h/24.

Aux côtés des pharmacies ouvrant la journée existent des pharmacies de nuit. Les chauffeurs de taxi peuvent aller vous chercher les médicaments.

Respecter[modifier]

Date du ramadan

  • Du 16 mai au 14 juin 2018 (Année 1439 de l'hégire)
  • Du 6 mai au 4 juin 2019 (Année 1440 de l'hégire)
  • Du 24 avril au 23 mai 2020 (Année 1441 de l'hégire)

La majorité des musulmans insiste sur l'observation locale du croissant de lune pour marquer le début du ramadan, mais d'autres insistent sur le calcul de la nouvelle lune ou sur la déclaration saoudienne pour déterminer le début du mois. Puisque le premier croissant après la nouvelle lune n'est pas visible partout en même temps, les dates de début et de fin du mois dépendent de ce qui est visible dans chaque lieu. Par conséquent, les dates varient d'un pays à l'autre, mais généralement d'un jour seulement.

La Tunisie est un pays musulman avec les us et coutumes qui s'y rapportent. Lorsqu'on séjourne dans les hôtels, le long de la côte, on ne s'en rend pas compte, et, dans la plupart des centres touristiques, il semble que l'on soit en Europe. Néanmoins, il est important de se comporter correctement et de ne pas offenser les autochtones. Cela signifie, entre autres, le respect du code vestimentaire, lors de la visite des mosquées et autres lieux de culte. Souvent, il suffit d'avoir les épaules et les genoux couverts, mais, parfois, des pantalons longs et des manches longues sont appréciés. Les femmes sont priées de couvrir leurs cheveux. Le port de chaussures n'est toutefois pas encore autorisé dans les mosquées. L'accès à la majorité des mosquées et des madrasas est interdit aux touristes n'ayant pas le type arabe.

Pendant le mois sacré du ramadan, boire, manger et fumer sont proscrits dans les lieux publics, en respect de la population majoritairement musulmane. Certains rares cafés et restaurants sont ouverts, mais difficiles à trouver ; ne pas hésiter à demander.

La Tunisie étant un pays touristique et ouvert, il n’y a pas de contrainte vestimentaire ou comportementale. Dans les hôtels côtiers, il convient de ne pas aller déjeuner en maillot de bain. Une tenue plus habillée est conseillée le soir. Certains clubs thématisent les tenues vestimentaires le soir.

Il n'est pas habituel de montrer dans la rue des signes d'affection patente. Il est impoli d'utiliser la main gauche, pour donner ou recevoir des biens. Dans la tradition du pays, la main droite est la main utilisée pour manger, boire, saluer...


Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Afrique du Nord
Destinations situées dans la région