De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le voyage en train est sûrement au Japon le moyen le plus efficace de se déplacer à travers le pays. Son réseau extensif de plus de 27 000 km de voies couvrant les quatre îles principales est principalement desservi par la Japan Railways (JR) mais aussi par des compagnies privées et municipales plus petites. Comme les gares se trouvent généralement dans le centre-ville et que les trains sont ponctuels à la seconde près, se déplacer en train peut être significativement plus rapide qu'en avion. Pas étonnant que plus de 7 milliards ont pris le train en 2013 et 2014, ce qui montre bien l'importance primordiale de ce moyen de transport pour les Japonais.

Comprendre[modifier]

Le Japon dispose d'un excellent réseau ferroviaire (des TGV avec des fréquences de métro), et il est possible de se rendre dans la majorité des sites touristiques en train. La principale compagnie de transport ferroviaire est la JR (Japan Railways), autrefois un opérateur public, qui s'étend sur la quasi totalité de l'archipel. Il existe aussi un très grand nombre de compagnies dites « privées », régionales ou locales. Il est parfois possible de se rendre à une destination donnée avec la JR, ou avec une compagnie privée, ou bien avec les deux. Il se peut que certaines gares accueillent les lignes de plusieurs compagnies (JR et/ou privées), ou bien que les gares des différentes compagnies se trouvent côte à côte, à une poignée de minutes à pied.

Les visiteurs sont souvent étonnés que les trains japonais, tout comme les autres types de transport en commun, arrivent et partent quasiment tout le temps exactement à l'heure, suivant les horaires publiés à quelques secondes près. Si vous êtes en retard, vous raterez sûrement votre train ! Et si vous arrivez une poignée de minutes à l'avance, vous pourriez trouver sur le même quai un train ne desservant pas les même gares (ex : un train super-express Nozomi à la place de votre express Hikari). Les retards sont peu courants mais peuvent toujours arriver, en particulier si il y a une tentative de suicide sur les voies.

Si les prix sont plutôt dans la tranche haute des pays développés (plus cher que dans le Sud de l'Europe), la tarification y est bien plus claire. Les compagnies japonaises n'ont pas adopté les tarifs fluctuant en fonction de la date et de la demande et omniprésents dans l'aviation, ce qui représente un souci de moins et facilite les calculs. Le prix d'un billet dépend principalement:

  • de la distance parcourue ;
  • du choix (souvent possible) de réserver un siège ou pas ;
  • du nombre d'arrêts effectués (les express étant plus chers) ;
  • de la classe de voiture.

La distinction entre métro et train au Japon est beaucoup moins nette qu'en France, et il est possible, dans les deux grandes régions urbaines du Japon (la région de Tōkyō et le Kansai) de se déplacer librement en utilisant le métro.

Notez que la plupart des trains ne circulent pas 24 h/24. Par exemple à Tokyo, ils ne circulent pas entre h et h et les Shinkansen ne circulent pas au milieu de la nuit. Si vous prévoyez de sortir tard et comptez sur le train pour rentrer à la maison, assurez-vous de savoir quand part le dernier train. De nombreux bars et clubs sont ouverts jusqu'au premier train du matin, donc gardez cela à l'esprit comme une autre possibilité ou allez dans un des cafés internet ouvert 24 h/24.

Pour ceux ne parlant pas japonais, il est utile de savoir que les noms des gares sont souvent indiquées en caractères latins. Il est également plus facile de se repérer avec la terminologie officielle en anglais: par exemple, pour la « ligne principale Tōkaidō » vous devrez chercher « Tōkaidō Main Line » et les trains faisant le moins d'arrêts seront indiqués en anglais sur les panneaux comme « Limited Express ».

Trouver des itinéraires[modifier]

Les moteurs de recherche d'itinéraires sont des outils fantastiques, que vous commenciez tout juste à planifier un voyage ou que vous soyez déjà dans le pays. Pour la recherche des horaires de transport et des tarifs, HyperDia est un compagnon inestimable. Il calcule les itinéraires à la minute, y compris les correspondances de trains, ainsi que les trajets en bus et en avion. Jorudan est un service similaire, mais avec moins d'options pour explorer des itinéraires alternatifs. Google Maps est bon pour se déplacer en métro et en train urbain, mais pour les trajets longue distance ses options de recherche et les itinéraires qu'il présente sont beaucoup moins utiles. L'équivalent en version papier est le Daijikokuhyō (大時刻表), un répertoire de la taille d'un annuaire téléphonique disponible dans toutes les gares et dans la plupart des hôtels, mais il est un peu difficile à utiliser puisque le contenu est entièrement en japonais microscopique. Une version plus légère qui ne comprend que des trains express, des trains couchettes et des trains à grande vitesse est disponible dans les bureaux à l'étranger de l'Organisation nationale japonaise du tourisme. Les horaires en anglais sont disponibles sur les sites web de JR Hokkaido, JR East, JR Central et JR Kyushu. Les horaires des Shinkansen Tokaido, San'yo et Kyushu peuvent également être consultés en anglais sur Tabi-o-ji.

HyperDia et Tabi-o-ji permettent des recherches d'itinéraires et d'horaires pris en charge par le Japan Rail Pass (voir ci-dessous), tout comme Jorudan avec un abonnement payant. Il suffit de décocher ou de choisir l'option pour exclure les trains Nozomi, Mizuho, et Hayabusa. HyperDia est également le seul à pouvoir rechercher des tarifs compatibles avec le Seishun 18 Ticket (voir ci-dessous).

Cartes sans contact[modifier]

Une des premières choses que devrait faire n'importe quel visiteur au Japon voulant emprunter les transports en commun devrait être d'obtenir une carte sans contact (スマートカード, sumāto kādo), aussi appelée IC card (ICカード, ai shī kādo ) ou jōsha kādo (乗車カード, « carte d'embarquement »). Les tarifs sont ainsi calculés de manière complètement automatique quelle que soit la complexité du trajet et quel que soit le nombre de correspondances, vous avez juste à passer la carte près des capteurs au début et à la fin du trajet. En plus des transports en commun, les cartes sans contact sont de plus en plus utilisées pour toutes sortes de paiements électroniques, et donc elles peuvent être utilisées à des distributeurs automatiques de boissons et autres, dans des supérettes, des fast-foods, etc…

Les dix principales cartes énumérées ci-dessous sont totalement interchangeables, ce qui signifie que vous pouvez obtenir une carte dans n'importe quelle grande ville et l'utiliser dans pratiquement tout le pays, les principales exceptions étant Shikoku et Okinawa. Par région, du nord au sud, on trouve:

On peut acheter et recharger une carte à n'importe quel guichet de gare, dont ceux des aéroports, et à de nombreux distributeurs automatiques pour une caution de 500 JPY plus le montant duquel vous voulez la charger. La caution et le montant restant peuvent être récupérés quand vous quittez le Japon, ou vous pouvez garder la carte pour votre prochaine visite étant donné qu'elles restent valides 10 ans.

Vous ne pouvez pas utiliser de carte sans contact pour voyager entre deux régions différentes avec les services ferroviaires réguliers. Par exemple, si vous démarrez votre voyage à Tokyo et vous rendez à l'ouest à Atami en empruntant la ligne JR Tōkaidō, vous pouvez utiliser une carte étant donné que ces gares se trouvent dans les limites du réseau de JR Est. Par contre, si vous continuez à l'ouest d'Atami jusqu'à Shizuoka, vous entrez alors dans une zone gérée par une autre compagnie, dans ce cas-là JR Central, et votre carte ne sera pas acceptée quand vous l'utiliserez à la sortie de la gare d'arrivée. Voyager entre deux régions demande un billet papier, mais une carte peut être utilisée à un distributeur pour acheter un billet papier (sur lequel seront imprimées les lettres IC).

Depuis septembre 2017, les cartes à puce sont acceptées pour les trajets sur les Shinkansen Tōkaidō et San'yō au lieu des billets papier. Les billets de train à grande vitesse peuvent être achetés en ligne avec une carte de paiement et associés à une carte à puce, qui peut être utilisée pour entrer et sortir des barrières. Actuellement, le service n'est disponible qu'en japonais.

Acheter un ticket courte distance[modifier]

Des machines comme celles-ci vendent des tickets courte-distance

Dans certains cas, il se peut que vous ayez encore besoin d'acheter des billets de train en papier, par exemple lorsque vous passez d'une région à une autre ou dans des régions éloignées qui n'acceptent pas encore les cartes à puce.

La plupart des billets de trains au Japon sont tarifés à la distance, et donc il y aura toujours une carte au dessus des billetteries automatiques. Près du centre, la gare actuelle sera souvent marquée en rouge avec «当駅» (tōeki). Autour d'elle se trouveront toutes les autres gares auxquelles vous pouvez vous rendre avec le prix en dessous d'elles. Les gares les plus proches ont les plus petits montants (par exemple, les gares les plus proches auront probablement environ 140 JPY, et les plus éloignées pourraient monter à 2 000 JPY). Tant que vous restez sur le même réseau, vous pouvez prendre n'importe quel itinéraire et changer de train sans frais.

Pour acheter un billet, insérez des pièces ou des billets dans le distributeur. Alors que vous le faites, les choix s'allumeront pour les billets que vous pouvez acheter pour ce montant. Habituellement, vous n'avez besoin que d'un billet normal pour le bon montant, mais pour certains trajets vous pourriez avoir besoin de payer des frais de changement ou une autre option spéciale.

L'orifice pour la monnaie est large et permet d'insérer plusieurs pièces à la fois. Ils n'acceptent jamais les pièces de JPY et JPY, mais vous les rendront sans se plaindre. Une astuce est d'y verser toute sa monnaie; le montant rendu sera composé du nombre minimal de pièces possible, réduisant la quantité de petite monnaie que vous transportez.

Aux portiques à billets, insérez le vôtre et n'oubliez pas de le récupérer une fois passé. Ne le jetez pas tout de suite, vous aurez à l'insérer à nouveau pour sortir aux portiques de votre gare d'arrivée.

Si vous n'arrivez pas trouver le prix, achetez un billet au montant minimum et payez le complément lorsque vous arrivez à votre destination. Vous pouvez présenter votre billet au personnel au portique, ou bien payer le solde à la machine « Fare Adjustment ». Cherchez une petite machine à billets avant les portiques de sortie. Insérez votre billet payé au tarif minimum et payez le solde indiqué sur l'écran.

Le réseau JR[modifier]

Le réseau Shinkansen (trains à grande vitesse), comprenant les lignes prévues ou en construction.

Le réseau JR est vaste comme on peut attendre de ce qui était autrefois le réseau ferroviaire national. Le groupe JR exploite les lignes à grande vitesse Shinkansen, ainsi que d'une multitude de lignes de transport en commun régionales et urbaines. Dans les campagnes, les sociétés du groupe gèrent également des services de bus pour relier des endroits qui ne disposent pas d'un service ferroviaire. Cependant, le réseau JR n'est pas un monopole et en particulier dans les grandes agglomérations où il y a d'autres réseaux ferroviaires privés.

Fait intéressant, les gens se réfèrent à JR en japonais par ses initiales anglaises, «Jay-Arru». Vous pouvez espérer que même les non-anglophones peuvent vous aider à trouver une gare si vous le demandez.

Si vous comptez articuler votre séjour au Japon autour d'un long itinéraire, notez que le réseau à grande vitesse Shinkansen dessert principalement la côte Ouest de Kyūshū et la côte Sud-Est de l'île de Honshū. Par conséquent, voyager en dehors de ces axes (comme sur la côte de la mer du Japon dans les régions de Chūgoku, du Kansai et du Tōhoku) demandera des trajets plus longs (et donc des journées plus éprouvantes).

Japan Rail Pass[modifier]

La JR propose aux touristes étrangers des formules Japan Rail Pass qui peuvent se révéler plus avantageuses que d'acheter les billets pris séparément : elles permettent des trajets illimités sur presque tous les trains JR dont le Shinkansen et sur certains segments de lignes privées pendant une durée de 7, 14 et 21 jours. Le Rail Pass de 7 jours en classe ordinaire/standard est de 29 110 JPY. En comparaison, un aller-retour entre Tokyo et Osaka en Shinkansen coûte 27 240 JPY. Ceux de 14 et 21 jours coûtent respectivement 46 350 JPY et 59 350 JPY. Les passes en classe Green Car coûtent 38 880 JPY, 62 950 JPY et 81 870 JPY pour 7, 14 et 21 jours.

La rentabilité de ces passes dépend de l'itinéraire que vous comptez emprunter. Le mieux est de faire le calcul soit-même, en comparant la somme totale des billets pris individuellement (on peut trouver leur montant sur le site Hyperdia) avec le prix du passe. Comme avec beaucoup de formules limitées dans la durée, il faut effectuer des trajets longs et relativement fréquents pour avoir la meilleur rentabilité, et donc votre séjour pourrait se transformer en vacances-marathon peu relaxantes.

À titre d'exemple, le Japan Rail Pass de 7 jours est quasiment rentable si l'on effectue un aller-retour Tokyo-Kyōto. Mais il est parfois possible d'éviter de faire de telles boucles en arrivant au Japon par un aéroport et en partant par un autre (exemple: arriver à Tokyo et repartir par Osaka). Cela limitera les trajets onéreux et au final inutiles (vous laissant plus de temps pour visiter et limitant le nombre de changement d'hébergements).

La possession d'un passe rend tout de même les déplacements plus pratiques:

  • Il n'est plus nécessaire d'avoir sur soi (en yens) ou sur son compte bancaire la somme pour acheter les billets.
  • Pour les trains locaux sans réservation, embarquer devient très simple vu qu'on n'a plus besoin de passer par la billetterie et qu'il suffit juste de montrer le passe au préposé.
  • Les trains locaux JR peuvent être une alternative aux transports locaux dans certaines villes (par exemple à Tokyo il est parfois possible d'emprunter les lignes JR plutôt que le métro pour aller à certains endroits).

Le Japan Rail Pass est réservé aux touristes (ou époux japonais de résidents étrangers avec cartes de résident à l'étranger) et doit être acheté avant le départ vers le Japon dans des agences spécialisées citées sur le site officiel (ou à leur site web dédié au JR Pass), ce qui comprend les compagnies aériennes JAL et ANA (si vous voyagez avec elles). Comme le prix est basé sur le yen japonais, celui que vous payerez dans votre monnaie locale pourra varier au fil des mois ou des semaines selon le taux de change et le vendeur. La vente du Japan Rail Pass est en phase d'expérimentation (en) aux gares importantes et aux aéroports à travers le Japon pour deux ans jusqu'au 31 mars 2019 pour un prix de 10% supérieur.

Une fois au Japon, il faudra le valider, en présentant le bon d'échange fourni par le vendeur et votre passeport muni du tampon de touriste. Cela se fait dans un des bureaux d'un nombre limité de gares importantes, les gares de Tokyo, Shinjuku, Ueno, Nagoya et Sapporo ayant des bureaux dédiés avec du personnel anglophone. Vous pouvez demander que le passe soit valide tout de suite ou à partir d'une date ultérieure (ce qui peut être mieux si vous n'avez pas prévu immédiatement de trajet longue distance). Les temps d'attente sont courts et vous pourrez également y faire en même temps une réservation.

Au Japon, une fois que le passe est valide:

  • pour les trains locaux sans réservation, vous aurez juste besoin de montrer le passe au préposé pour pouvoir passer les portiques d'entrée et de sortie.
  • pour les trains avec réservation, vous devrez réserver votre billet, comme n'importe quel usager, sauf que vous montrerez votre passe au lieu de payer.

Ces passes ne couvrent pas certains cas:

  • Ils permettent d'emprunter les trains à grande vitesse Shinkansen, sauf les Nozomi et Mizuho (qui s'arrêtent à moins de gares et sont donc plus rapides).
  • La plupart des trains du Shinkansen Tōhoku/Hokkaidō (Tokyo-Sendai-Aomori-Hakodate) et du Shinkansen Hokuriku (Tokyo-Nagano-Kanazawa) ont une cabine première classe appelée « GranClass ». On ne peut pas emprunter cette classe avec un JR pass, à moins de payer un supplément pour cette classe et le limited express (ex: environ 27 000 JPY de Tokyo jusqu'à Hakodate avec le train Hayabusa).
  • Vous devez payer un supplément pour les trains JR circulant sur des voies non-JR, comme:
    • La ligne Tokyo Waterfront Railway (TWR) Rinkai entre Osaki et Shin-Kiba, permettant d'aller à Odaiba.
    • La ligne de la compagnie Izukyu de Ito à Shimoda sur la péninsule d'Izu.
    • La ligne de la Kyoto Tango Railway de Fukuchiyama à Toyooka, qui est utilisé par les trains JR allant de Kyoto à Amanohashidate.
    • Si vous voyagez dans un compartiment privé (disponible pour les trains de nuit et un petit nombre de trains Shinkansen entre Osaka et Fukuoka), vous devrez payer les suppléments pour le limited express et l'hébergement.
  • Le JR Pass couvre les trajets, avec halte possible, sur le Monorail de Tokyo de l'aéroport de Haneda à Hamamatsucho à Tokyo.
  • Le JR Pass couvre les déplacements entre des segments de la JR reliés par des lignes privés, si vous ne descendez pas à une gare non-JR de ces segments:
    • Entre Hachinohe et Noheji, entre Aomori et Noheji et entre Hachinohe et Aomori sur la ligne Aoimori Railway pour accéder à la ligne JR Ominato.
    • Entre Kanazawa et Tsubata sur la ligne IR Ishikawa Railway pour accéder à la ligne JR Nanao.
    • Entre Toyama et Takaoka sur la ligne Ainokaze Toyama Railway pour accéder aux lignes JR Johana et Himi.

Passes régionaux[modifier]

Les compagnies JR régionales proposent aussi des passes ne couvrant que leur réseau. Ils représentent généralement une moins bonne affaire et vous devrez vraiment planifier avec attention pour qu'ils soient rentables: en particulier, aucun n'est valide pour voyager entre Tokyo et Kyōto/Osaka. Contrairement au Rail Pass national, ils ne peuvent être acheté que dans le pays (à n'importe quelle gare JR importante), mais ils restent pour la plupart réservés aux visiteurs. Du nord au sud:

  • Hokkaidō: JR Hokkaido Rail Pass
  • Tōhoku:
    • JR East Rail Pass — Zone de Tohoku (couvre également le Kantō et quelques lignes privées).
    • JR East-South Hokkaido Rail Pass (comprend la zone de couverture du Tohoku Pass plus le Shinkansen Hokkaidō pour Hakodate et les trains JR pour Sapporo).
  • Kantō: JR East Tokyo Wide Pass (couvre également quelques lignes privées).
  • Chūbu:
    • JR East/JR West Hokuriku Arch Pass (couvre le trajet entre Tokyo et le Kansai par la région de Hokuriku et comprend aussi quelques lignes privées).
    • JR East Rail Pass — Zone de Nagano/Niigata (couvre également le Kantō et quelques lignes privées).
  • Kansai et Chūgoku: La JR West en vend plusieurs, dont:
    • Le Kansai-Hiroshima Area Pass.
    • Le San'yo-San'in Area Pass.
    • Le Kansai Wide Area Pass (Kansai et Est de Chūgoku).
  • Shikoku: All Shikoku Rail Pass (couvre également des lignes et des trams privés), Shikoku Saihakken Kippu.
  • Kyūshū: All Kyushu Area Pass, Northern Kyushu Area Pass (couvre également les zones au nord de Kumamoto et de Oita).

Il est possible d'acheter plusieurs des passes JR East et JR West en ligne à l'avance avec une réduction entre 500 et 1 000 JPY, alors que les autres doivent être acheté une fois au Japon.

Seishun jūhachi kippu[modifier]

En alternative au Japan Rail pass, il existe le «Seishun jūhachi (18) kippu». Ce forfait consiste en un carnet de cinq tickets journaliers. Chaque ticket permet d'emprunter toutes les lignes JR une journée entière à l'exception des Shinkansen, des (Super-)Express et des trains de nuit. Attention, ce forfait n'est valable que durant des périodes déterminées de haute-saison touristique.

Il coûte 11 850 JPY pour 5 tickets, soit 2 370 JPY par jour.

Renseignez-vous pour connaître les périodes de validités de ce forfait, qui est nettement plus avantageux que le JR Pass, et qui se révélera parfait pour le touriste souhaitant voyager à travers le pays par petites étapes, ou effectuer des excursions sur une journée. En revanche, l'impossibilité d'emprunter les Shinkansen rend les longs voyages très fastidieux.

Consultez la page en anglais pour plus de détails : Seishun 18 Ticket (en anglais).

Acheter un ticket longue distance[modifier]

Billetterie automatique de la JR à la gare d'Iidabashi, Tokyo.
Comptoir midori no madoguchi à la gare d'Iwamizawa, Hokkaidō

Les billets standards de la JR se divisent généralement en deux catégories :

  • billet de transport ou jōshaken (乗車券) : Ces billets couvrent le tarif de base pour les trains circulant entre deux gares/zones. Il est permis de faire une étape lors des longs trajets, mais vous devez rester sur l'itinéraire du ticket et ne pouvez pas revenir sur vos pas. Les billets sont valides 2 jours pour les trajets de plus de 100 km, 3 jours au dessus de 300 km et 1 jour de plus par tranche de 200 km.
  • billet limited express ou tokkyūken (特急券) : Leur nom peut varier. On peut les acheter pour les trains longue distance haut de gamme dont les Shinkansen. En général, les tickets sans réservation (自由席, jiyūseki) sont valides pour n'importe quel siège sans réservation de n'importe quel service, alors que les tickets réservés (指定席, shiteiseki) sont valides seulement pour un train spécifique (à un horaire précis).

Dans les grandes gares, il y aura une section «voyage» facile à trouver où vous pourrez acheter votre billet auprès d'un employé (cherchez les petits panneaux verts représentant une personne détendue dans un siège, ou demandez le chemin vers le midori no madoguchi みどりの窓口, littéralement «fenêtre verte»). Puisque vous aurez probablement besoin de connaître les horaires des trains et voudrez également réserver un siège, c'est une bonne chose. Le mieux est de présenter les informations de votre demande par écrit (gare de départ et de destination, horaire du train si vous les avez…), étant donné que c'est souvent plus facile pour les japonais de lire l'anglais que de l'entendre. Vous pouvez également communiquer par des gestes si le personnel est incapable de comprendre l'anglais (a fortiori le français).

Pour les trains express nécessitant un supplément et une réservation de siège, vous pourrez généralement trouver un guichet. Cependant, certains trains ont des machines spécifiques à cet effet. Tout d'abord, achetez un billet de train normal pour votre destination. Sur les machines à écran tactile, il y aura habituellement un bouton pour les services express. Choisissez le nom de la ligne que vous souhaitez emprunter, de votre destination, l'heure de départ préférée et les préférences de siège, puis insérez le montant pour le supplément. Vous recevrez une carte de réservation indiquant l'heure de départ et votre numéro de siège. Vous devez également avoir soit un billet de voyage, un passe ou une carte à puce pour passer les portiques de billets: un supplément n'est pas à lui seul un titre de transport valide.

Récemment, les distributeurs automatiques de billets à usage général sont de plus en plus répandus. Ces machines peuvent être configurées pour afficher en anglais et sont capables d'émettre des billets longue distance et des billets express limités pour des places réservées et non réservées. Ils sont généralement situés près des guichets de billetterie. Lors de l'achat de billets, prenez note de l'itinéraire affiché car vous devrez suivre celui-ci (les haltes ne sont pas autorisées en dehors de cet itinéraire).

Pour les trains locaux sans réservation, utilisez votre carte sans contact (ou bien votre JR pass pour les lignes JR). Si le tarif venait à être supérieur à ce qu'il vous reste sur la carte, vous pourrez payez la différence à un comptoir ou à une machine dédiée («fare adjustment» en anglais) à la gare de destination. Notez cependant que si votre trajet traverse les périmètres de différents opérateurs, il est possible que votre carte à puce ne soit pas acceptée. De plus, certaines stations n'ont pas de lecteurs de cartes à puce. On peut généralement trouver les détails de ces restrictions près des délimitations des différentes compagnies ferroviaires ou sur les site web de ces cartes. Il est recommandé de toujours acheter un billet à un distributeur ou à un comptoir de vente de billets lorsque vous voyagez sur de longues distances. Par ailleurs, cela vous permet d'acheter un billet allant jusqu'à votre destination finale et comprenant des haltes intermédiaires, ce qui peut vous faire économiser beaucoup d'argent par rapport à des billets séparés pour chaque segment car le tarif kilométrique est dégressif avec la distance au sein d'un même billet.

Les changements de réseau pour les touristes sont les suivants. Bien qu'il existe d'autres frontières, il est peu probable que le voyageur moyen les franchisse avec une carte sans contact.

  • La frontière entre JR East et JR Central est entre Atami et Kannami. Cette frontière se trouve sur la ligne principale de Tokaido, entre Tokyo] et Mishima].
  • La frontière entre JR Central et JR West est entre Sekigahara et Mihara. Elle se trouve aussi sur la ligne principale Tokaido, entre Nagoya et Kyoto].

Si vous utilisez une carte sans contact par erreur, vous devrez payer le tarif à votre destination finale et le personnel ou le chef de train vous fera parvenir une preuve que vous présenterez à une station voisine ou à la station d'origine pour qu'ils déverrouillent votre carte.

Types de trains[modifier]

Panneau d'affichage pour les trains Shinkansen, en japonais et en anglais.
The N700 Series Shinkansen
Un train Shinkansen série 700

Shinkansen[modifier]

JR a été le pionnier en 1964 du train à grande vitesse, connu en japonais sous le nom de Shinkansen (新幹線), et avec des vitesses allant jusqu'à 320 km/h (360 km/h dans un avenir proche), ceux-ci restent souvent la façon la plus rapide de se déplacer à travers le pays. Notez que les Shinkansen ne circulent pas la nuit, et, par exemple, les derniers départs de Tokyo vers Kyoto et Osaka sont autour de 21 h. Le Shinkansen est également connu pour son enviable record de sûreté, n'ayant pas connu le moindre accident mortel depuis ses débuts en 1964.

Dans les trains à grande vitesse les plus récents et récemment rénovés, il est interdit de fumer, sauf dans un fumoir situé entre les voitures. De plus, beaucoup des trains longue distance sur les lignes Shinkansen Tōkaidō et San'yō ne sont plus équipés de distributeurs automatiques. Dans les trains les plus rapides, des hôtesses passeront généralement avec un chariot pour vendre de la nourriture et des boissons ; les trains plus lents (comme le Kodama) ne proposent pas du tout de nourriture ou de boisson, ce qui signifie que vous aurez à vous approvisionner avant d'embarquer. Des ekiben (駅弁) sont des boîtes repas froides vendues dans les gares (compter environ 1 000 JPY) et destinées à être mangées dans le train; toutes les grandes gares ont plusieurs kiosques qui les vendent, et même les gares de taille moyenne en ont généralement un ou deux. Si un service de restauration est proposé à votre siège, il y aura souvent une sélection d'ekiben disponible, mais ils seront généralement plus chers et la sélection sera plus limitée que ce qui est disponible dans les gares.

Comme tous les trains japonais, les Shinkansen brillent par leur propreté. L'ambiance dans les voitures y est assez silencieuse, autant grâce aux trains eux-même qu'au civisme des passagers (les conversations à voix haute et la musique à volume élevé n'y sont pas de mise !).

Shinkansen Tōkaidō/San'yō/Kyūshū[modifier]

L'itinéraire du Shinkansen le plus important et le plus emprunté dans le pays est le Tōkaidō Shinkansen, qui relie Tokyo à Nagoya, Kyōto et Osaka. Cette ligne continue de Osaka à Okayama, Hiroshima et Fukuoka (gare de Hakata) en tant que Shinkansen San'yō, puis vers Kumamoto et Kagoshima comme Shinkansen Kyūshū.

Il y au total six différents types de services opérant sur les lignes Shinkansen Tōkaidō, San'yō et Kyūshū. On peut les classer en trois types, selon le nombre d'arrêts effectués:

  • Nozomi (のぞみ), Mizuho (みずほ)
Ces deux services sont les plus rapides, ne s'arrêtant que dans les grandes villes. Le Nozomi est le principal service circulant à la fois sur les lignes Shinkansen Tōkaidō et San'yō, même si certains trains Nozomi circulent qu'entre Tokyo et Osaka. Un trajet en Nozomi de Tokyo à Osaka prend h 30, tandis que les trajets de Tokyo à Fukuoka prennent h. On peut changer à Fukuoka entre le Nozomi et les trains Shinkansen Kyūshū: le trajet de Tokyo à Kumamoto prendra h, et celui de Tokyo à Kagoshima prendra h.
Le Mizuho, d'autre part, se limite à des services sur les Shinkansen San'yō et Kyūshū entre Osaka et Kagoshima. Ses services ont lieu le matin et le soir pendant les heures de pointe. Les trains Mizuho circulent de Osaka à Kumamoto en h, et d'Osaka à Kagoshima en h 45.
Il est nécessaire de payer un petit supplément en plus du tarif Shinkansen normal, et les réservations de sièges sont obligatoires pour toutes les voitures sauf trois. Le plus important pour les touristes: le Japan Rail Pass n'est pas valide dans les trains Nozomi ou Mizuho.
  • Hikari (ひかり), Sakura (さくら)
Ce sont les services les plus rapides pouvant être empruntés avec le Japan Rail Pass, faisant quelques arrêts de plus que les Nozomi et Mizuho. Sur le Shinkansen Tōkaidō, il y a généralement chaque heure deux trains Hikari partant de Tokyo: un train se termine à Osaka, et l'autre continue sur le Shinkansen San'yō et termine à Okayama. À l'ouest d'Osaka il y a généralement un train Sakura chaque heure (2 pendant les heures de pointe) allant de Osaka à Fukuoka et à destination de Kagoshima. Les autres services Sakura circulent uniquement entre Fukuoka, Kumamoto et Kagoshima sur le Shinkansen Kyūshū.
Si vous empruntez un Hikari ou un Sakura avec un Japan Rail Pass, vous aurez généralement besoin de changer de train au moins une fois lors des longs trajets. Pour les voyages sur les Shinkansen Tōkaidō et San'yō, la gare de Shin-Osaka est le meilleur endroit pour changer; Shin-Kobe, Okayama, et peut-être Himeji peuvent être des alternatives pour certaines correspondances.
En partant de Tokyo avec ces services, on peut rejoindre Osaka en h, Fukuoka en h, Kumamoto en h et Kagoshima en h. D'Osaka vous pouvez arriver à Fukuoka en moins de h, Kumamoto en h 30 et Kagoshima en h 15.
  • Kodama (こだま), Tsubame (つばめ)
Également accessibles avec le JR Pass, ils s'arrêtent à chaque gare Shinkansen du trajet. Les services Shinkansen Tōkaidō Kodama circulent généralement entre Tokyo et Osaka, ou entre Tokyo et Nagoya. Des services Kodama distincts circulent sur le Shinkansen San'yō, et les trains Tsubame ne circulent que sur le Shinkansen Kyūshū entre Fukuoka, Kumamoto et Kagoshima. Alors que les trains Kodama du Tōkaidō comprennent 16 voitures, les services San'yō Kodama et Kyūshū Tsubame peuvent comprendre moins de voitures; par conséquent vérifiez bien sur le quai les panneaux afin de trouver l'endroit où vous monterez dans le train.

Autres itinéraires Shinkansen[modifier]

Les autres services de train à grande vitesse sont principalement opérés par JR East et se dirigent vers le nord depuis la gare de Tokyo. Ils comprennent ·

Le Japan Rail Pass est valable pour tous ces services, sauf pour les compartiments GranClass disponibles sur certains itinéraires (un supplément est nécessaire).

Autres trains[modifier]

Train express pour Shibuya

Les trains autre que les Shinkansen sont répartis en différentes catégories selon le nombre de gares intermédiaires qu'ils desservent, celles faisant le moins d'arrêt étant les plus chères. Les catégories sont les suivantes:

  • omnibus, futsū-ressha (普通列車) ou plus simplement futsū.
  • rapide, kaisoku (快速), saute à peu près 2 arrêts sur 3. Pas de supplément à payer par rapport à l'omnibus.
  • express, kyūkō (急行), saute à peu près 2 arrêts sur trois. Supplément.
  • liner, rainaa (ライナー), saute à peu près 2 arrêts kyūkō sur trois. Supplément.
  • limited-express, tokkyū (特急), saute à peu près 2 arrêts kyūkō sur trois. Supplément, et réservation souvent nécessaire.

Vous trouverez souvent les dénominations anglophones, et les noms peuvent changer selon les compagnies.

Classes de billets[modifier]

La classe de confort est un autre facteur déterminant les prix des billets.

Classe standard[modifier]

Les trains régionaux et longues distances (dont le Shinkansen) offrent un relatif confort en classe standard. Par exemple, l'espace fournit au passager est bien plus proche de la première classe française que de la seconde, notamment au niveau des jambes. Elle sera donc parfaitement convenable à la plupart des visiteurs au budget moyen.

Green (première classe)[modifier]

Siège Green Car dans un service Shinkansen E6 Komachi

Les liaisons express peuvent proposer des sièges de première classe («green»/vert). Étant donné que le surcoût de près de 50% vous donne juste droit à un peu plus d'espace pour les jambes, la plupart des passagers optent pour des places classiques. Toutefois, si vous avez vraiment besoin de monter un train donné dont les places normales sont complètes, le wagon vert est une alternative. Il existe deux types de JR Pass: «Ordinaire», qui nécessite de payer le surcoût pour emprunter les wagons verts, et «Green», qui permet d'utiliser les places en wagon vert sans surcoût supplémentaire.

Selon l'endroit où vous voyagez au Japon, les wagons verts peuvent avoir quelques petits avantages. À bord des plus dispendieux Nozomi et Mizuho, vous êtes accueilli par une hôtesse qui vous saluera d'une courbette alors que vous entrez dans le train et vérifiera vos billets plutôt qu'un contrôleur. Selon le jour et l'heure de votre voyage, les voitures vertes peuvent être moins encombrées et plus silencieuses que les voitures ordinaires; mais, bien sûr, au cours de la Golden Week et autres périodes d'affluence, ne pariez pas dessus.

GranClass[modifier]

La sélect cabine GranClass

La plupart des trains circulant sur les lignes Shinkansen Tōhoku, Hokkaidō et Hokuriku proposent une classe au dessus de la classe «Green», connue sous le nom «GranClass» (グランクラス). Elle peut être assimilée à la classe affaires des compagnies aériennes internationales et dispose de 18 sièges larges à coque à inclinaison motorisée (3 par rangée).

La GranClass sur les liaisons Shinkansen les plus rapides offre également un préposé personnel en cabine, un choix accru de boissons gazeuses et de boissons alcoolisées et de la nourriture de qualité supérieure à base d'ingrédients locaux.

La GranClass peut être aussi proposée sur les dessertes Shinkansen omnibus plus lentes le matin et et en soirée, mais la nourriture et les préposés ne seront pas disponibles.

Si vous souhaitez voyager dans un tel luxe lors de votre visite, notez que le JR Pass et le JR East Pass (ordinaires ou «green») ne couvrent que le tarif de base. Vous devrez payer les suppléments pour emprunter un train limited express et pour la classe GranClass. Les trains ayant une section GranClass ont également des voitures Green que l'on peut prendre sans frais supplémentaires avec le passe «Green».

Tabac[modifier]

De nombreuses compagnies ferroviaires japonaises ont commencé à restreindre la consommation de tabac et l'ont banni sur les plates-formes et dans les trains. JR East, par exemple, l'a banni sur les plates-formes des toutes les gares de Tokyo en 2009.

Jusqu'au début/milieu des années 2000, presque tous les services longue-distance et trains à grande vitesse avaient des voitures dédiées aux fumeurs. De nos jours il n'en reste qu'un petit nombre, dont certains des anciens modèles de trains à grande vitesse encore en service. La plupart des autres, dont les nouveaux trains à grande vitesse et ceux rénovés, n'offrent aux fumeurs que de petites pièces ventilées entre certaines voitures. Les trains de banlieue et de nombreux trains longue-distance sont non-fumeurs.

Généralement les trains non-fumeurs sont indiqués dans les horaires avec le sigle «non-fumeur» universel, ou avec les kanjis japonais pour «non-fumeur» (禁煙; kin'en).

Faire une réservation[modifier]

Un ticket de réservation de 2008 pour un train à grande vitesse Hikari, imprimé à la fois en anglais et en japonais.

Dans les trains Shinkansen et tokkyū (limited express), il est nécessaire pour certaines voitures de réserver son siège à l'avance (指定席 shiteiseki). Par exemple, dans les trains Hikari à 16 voitures sur la ligne Shinkansen Tōkaidō, seulement 5 des voitures sont sans réservation (toutes les 5 non-fumeurs, 禁煙車 kin'ensha). En période de pointe, faire une réservation à l'avance peut vous assurer un voyage confortable (autrement vous pourriez vous retrouver debout!). En particulier, soyez conscient que si vous voyagez en groupe, il est peu probable que vous trouviez deux sièges côte à côte, à fortiori dans un train bondé.

Réservation une place est étonnamment facile, et est fortement conseillé pour les itinéraires populaires (tels que les trajets de Tokyo à Kyoto un vendredi soir, ou pour prendre un train de Nagoya à Takayama). Cherchez le bureau JR à la gare (il porte un petit logo vert d'une personne détendue dans une siège) et demandez à faire une réservation lorsque vous achetez votre billet. La réservation peut être faite n'importe où à partir d'un mois à l'avance, et jusqu'à quelques minutes avant le départ du train (littéralement). Notez que les horaires d'ouverture de ces bureaux (dédiés aux voyages) sont plus restreints que ceux des guichets pour les trains locaux: ils pourraient être fermés tôt le matin ou en soirée.

Si vous êtes titulaire d'un JR Pass, les réservations sont gratuites: il suffit d'aller au bureau JR et de présenter votre Rail Pass lors de votre demande de réservation. Notez que le billet que vous obtiendrez ne vous permettra pas de passer à travers les portiques automatisés menant aux quais: vous aurez toujours besoin de présenter votre passe au préposé se trouvant à côté des portiques.

Si vous n'avez pas de passe, un petit supplément sera facturé. Un ticket sans réservation peut être préférable si vous embarquez à la première gare du trajet du train (comme Tokyo) car vous serez dans les premiers à monter et les sièges seront de toutes façons libres.

Les étrangers peuvent réserver des sièges pour de nombreux trains JR à l'avance sur internet, en anglais, sur le site de réservation des trains JR East. Ce site permet aux voyageurs réguliers et aux détenteurs de Rail Pass de réserver pour les services suivants:

  • Tous les trains Shinkansen sauf les services Tokaidō, San'yō et Kyūshū, étant donné qu'ils ne sont pas exploités par la JR East (par ex., les services entre Tokyo et Kyoto, Osaka, Hiroshima, Fukuoka et Kagoshima ne peuvent pas être réservés avec ce système)
  • Des trains limited express clés de JR East relié à Tokyo, dont le Narita Express
  • Tous les trains limited express de JR Hokkaido
  • Les trains Airport Rapid reliant l'aéroport New Chitose et Sapporo

La réservation doit se faire au minimum 3 jours avant le départ et jusqu'à un mois avant; vous devrez récupérer votre billet à un comptoir de billetterie JR East au plus tard à 21 h la veille du départ. En outre, le prix de base n'est pas inclus dans le coût de la réservation du siège, sauf si vous avez un Rail Pass valide.

  • JR EAST Travel Service Center Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant des horaires tous les jours de l'année; gare de Tokyo: accueil h 30 - 20 h 30, distributeur automatique de billets international h 30 - 22 h ; gare de Shinjuku: h - 19 h ; gare d'Ikebukuro: h - 18 h ; Shibuya: 10 h - 18 h 30. – Si vous êtes à Tokyo, vous pouvez également profiter des bureaux de voyage JR East pour les étrangers. Vous pouvez facilement échanger des bons pour le Rail Pass, acheter des billets ou faire des réservations de siège avec du personnel parlant plusieurs langues.

Bagages[modifier]

Dans tous les trains à grande vitesse et limited express, il y a un espace pour bagages au dessus des sièges où l'on peut mettre des effets personnels et des bagages jusqu'à une certaine taille. Il y a également un espace limité à l'arrière de chaque voiture pouvant accueillir quelques gros valises, même si apporter de gros bagages est généralement découragé pour des raisons d'espace personnel et de confort, autant pour vous que pour les autres voyageurs. L'alternative est de faire appel à un service de livraison de bagages qui au Japon sont un moyen de transporter ses bagages très efficace et au prix raisonnable. Par exemple, une valise de 20 kg ne mesurant pas plus de 140 cm au total en longueur, largeur et hauteur coûtera environ 1 700 JPY pour être transportée de Tokyo à Kyoto avec le service « Ta-Q-Bin » (takkyūbin, 宅急便) de la compagnie Yamato (en) pour une livraison le lendemain. Pour les longues distances (ex : Tokyo-Fukuoka), cela peut prendre 2 jours et un jour de plus doit être ajouté pour une livraison à un aéroport. La plupart des hôtels et supérettes peuvent s'en occuper et encaisser le payement.

Des emplacements à bagages sont en train d'être installés dans un petit nombre de trains à grande vitesse pour répondre aux attentes des voyageurs étrangersː la plupart des trains Shinkansen Hokuriku opérant entre Tokyo et Toyama/Kanazawa en ont dans les voitures de classe normale au numéro impair et dans les green cars.

Compagnies privées[modifier]

Les trains Limited Express des lignes privées de la Keikyū concurrencent la JR sur les trajets entre Tokyo et Yokohama

Les chemins de fer privés sont souvent moins chers que la JR pour un trajet équivalent (quand l'offre existe). Cependant ce n'est pas toujours le cas, étant donné que changer d'un réseau à un autre augmente généralement le prix. La plupart des compagnies privées sont liées à des chaînes de grands magasins portant le même nom (par exemple Tokyu à Tokyo) et participent bien à combler les trous dans les banlieues des grandes villes. Il se peut que les chemins de fer privés organisent leurs types de lignes (omnibus, express…) et les tarifs associés différemment de la JR, certaines lignes express pouvant ne pas demander de frais supplémentaires.

Kobe, Kyoto, Nagoya, Osaka, Sapporo, Sendai, Fukuoka, Tokyo et Yokohama ont également des métros (souterrains). Dans nombre d'entre elles il existe des passes à la journée (souvent entre 500 et 1 000 JPY pour les adultes), utiles pour se rendre aux différents sites touristiques. Tokyo dispose de plusieurs types de passes à la journée, couvrant certaines lignes de métro mais pas les autres lignes. Le passe complet de métro à Tokyo (n'incluant pas la ligne JR Yamanote) coûte 1 000 JPY.

Services haut-de-gamme[modifier]

Le Romancecar, le train phare d'Odakyu entre Tokyo and Hakone

Un petit nombre de compagnies privées exploitent des trains haut-de-gamme pour voyager entre des villes importantes et des destinations de tourisme/loisir. Ces trains à l'aspect extérieur distinctif ont généralement des sièges confortables disponibles uniquement sur réservations et font un nombre limité d'arrêts. Certains proposent des services de restauration et de boisson grâce à des distributeurs automatiques, vendus à votre siège ou à un café à bord. Emprunter un tel train demande de payer un supplément en sus du tarif normal (comme pour le supplément tokkyū-ken des trains express de la JR).

Parmi ces services haut-de-gamme on trouve le Romancecar de la compagnie Odakyū de Shinjuku (Tokyo) à Hakone, le SPACIA et le Revaty de la Tobu d'Asakusa (Tokyo) à Nikkō et Kinugawa et les Red Arrow de la Seibu de Ikebukuro (Tokyo) à Chichibu et de Shinjuku à Kawagoe.

Dans le centre du Japon, la Kintetsu exploite pléthore de services limited express comme le Shimakaze, l'Urban Liner, le Vista Car et d'autres de Nagoya, Kyoto et Osaka à des destinations telles qu'Ise, Toba, Shima, Nara et Kashihara. Dans le Kansai, Keihan Railway exploite une voiture premium (Premium Car) aux sièges sur réservation dans leur trains de banlieue les plus rapides entre Kyoto et Osaka.

Un nombre de plus en plus important de compagnies comme Odakyu, Tobu et Kintetsu proposent des réservations en ligne en anglais pour ce type de train sur leur site web respectif.

Keihan, une compagnie privée de la région de Kyōto-Osaka, va mettre en place des sièges plus haut de gamme à partir d'août 2017 avec une voiture sur réservation pour les trains de banlieue les plus rapides. Ce service sera disponible toutes les 10 min pendant la plupart de la journée.

Wagons réservés aux femmes[modifier]

Autocollant de wagon réservé aux femmes sur la ligne JR Chūō à Tokyo

Pour donner un sentiment de sécurité aux passagères, beaucoup de lignes de trains de banlieue JR et privées au Japon mettent en place un wagon réservé aux femmes le matin et le soir aux heures de pointe. Ces voitures sont identifiées par des pancartes et des autocollants spéciaux sur le train et sur la plate-forme qui indiquent également les horaires auxquels cela s'applique. En outre, certains trains limited express exploités par JR West vers et depuis la région du Kansai ont des sièges réservés spécifiquement pour les femmes et leurs enfants. Vous pourrez trouver des hommes assis sur les sièges pour «femmes seulement», mais ils céderont leur place sur demande. Habituellement, ce seront les premières et les dernières voitures qui seront réservées aux femmes pendant la période de pointe matinale.

Trains de nuit[modifier]

Le train Sunrise Seto/Sunrise Izumo

Les trains de nuit au Japon, contenant le préfixe shindai (寝台) mais le plus souvent connu sous le nom de «Blue Trains» en raison de la couleur bleue des wagons-lits, ont été autrefois une icône de l'ensemble du pays. Les liaisons étaient régulières, transportant les japonais dans les différentes parties du pays, efficacement et assez rapidement. De nos jours, cependant, à cause de leurs équipements vieillissants et de l'essor d'autres modes de transport (comme le Shinkansen et les bus de nuit) en terme de facilité et de prix, les trains de nuit ont été peu à peu abandonnés.

Espace sur tapis dans les trains Sunrise, aussi appelé « Nobinobi »

Les seuls trains de nuit qui circulent encore quotidiennement sont les Sunrise Izumo et le Sunrise Seto. Ces services circulent couplés entre Tokyo et Okayama. À Okayama, les voitures se séparent, le Sunrise Izumo continuant vers Kurashiki et Izumo, et le Sunrise Seto allant vers le sud à Takamatsu sur l'île de Shikoku. Dans l'autre sense, les trains se combinent à Okayama avant de rejoindre Tokyo à l'est.

Quand vous empruntez ces trains, trois frais distincts devront être payés : le tarif de base et le supplément limited express, qui sont tous les deux basés sur la distance, et les frais d'hébergement qui sont fixes sur l'ensemble du parcours. L'hébergement va d'un espace sur le plancher - où vous dormez littéralement sur le sol - à des compartiments superposés de type de lit et à des chambres privées avec douche et toilettes.

Le Japan Rail Pass ne couvrira que le prix de base. Si vous dormez dans un lit superposé ou un compartiment privé, vous devrez payer le supplément pour le limited express et ceux pour la chambre. Par contre, dormir sur la moquette est considéré comme un « siège réservé » et il n'y aura pas de supplément à payer.

Certains services de nuit supplémentaires sont ajoutés pendant les périodes de forte demande, comme la Golden Week, le nouvel an et les mois d'été. Parmi ceux-ci se trouve le très populaire service Moonlight Nagara entre Tokyo et Ogaki (situé entre Nagoya et Kyoto). Le Moonlight Nagara, et certains autres services supplémentaires, sont classés comme des trains Rapid avec des sièges standards. Par conséquent, ces trains peuvent être utilisés avec le Seishun 18 Ticket et ont tendance à être bondés quand ils circulent.

Les trajets en train de nuit présentent quelques inconvénients. Dans la plupart des cas, vous ne pouvez pas réserver de place avant d'arriver au Japon, moment auquel le train pourrait être complet (sauf si un résident au Japon serviable achète les billets pour vous avant votre arrivée). Certains trains de nuit peuvent être également annulés le jour de départ si des intempéries sont prévues le long du parcours.

Une alternative aux voyages de nuit est de voyager en bus - mais si vous avez un Japan Rail Pass, il y a une autre manière de voyager de nuit, pouvant être relativement facile. L'idée est de découper le trajet en deux, en vous arrêtant à une gare intermédiaire sur le trajet vers votre destination et en dormant dans un hôtel voisin (et de préférence pas cher). Le matin, prenez un autre train en direction de votre destination pour terminer le voyage. Le Rail Pass couvrira votre trajet en train: votre seul frais supplémentaire sera de payer la chambre d'hôtel. Si vous pouvez trouver un logement dans une ville plus petite, les chances sont bonnes que les tarifs soit moindres que dans les grandes villes comme Tokyo. Et vous bénéficierez de votre propre lit, salle de bains et WC. Les hôtels d'affaires Toyoko Inn se multiplient dans tout le Japon - la plupart d'entre eux à proximité des gares ferroviaires - et sont un bon exemple.

Avec une planification et une recherche minutieuse, vous serez en mesure de trouver un itinéraire de nuit qui vous correspondra. Par exemple, en utilisant le Shinkansen vous pourriez dormir à Hamamatsu pour un trajet de Tokyo à Kyoto, ou à Himeji pour trajet de Tokyo à Hiroshima. Pour un trajet au nord de Tokyo vers Hokkaidō, vous pouvez choisir de dormir à Aomori.

Si vous avez un peu d'argent, considérez l'envoi de certains de vos bagages jusqu'à votre destination en utilisant un service de livraison de bagages.

Trains d'excursion de luxe[modifier]

Le train d'excursion step étoiles à Kyūshū.

Ces dernières années, les différentes compagnies Japan Railway ont annoncé de tous nouveaux trains de nuit avec des équipement de luxe. Le premier d'entre eux, le Seven Stars in Kyushu, a été dévoilé en 2013 par JR Kyūshū qui pour l'occasion a inventé l'expression train de croisière à cause de ses itinéraires longs et variés. Il opère au sein de l'île de Kyūshū et comprend 14 suites luxueuses, une voiture salon et une voiture-restaurant.

Les tarifs démarrent à 210 000 JPY pour un trajet d'une nuit et 480 000 JPY pour 3 nuits ce qui comprend une nuit dans un ryokan (prix par personne, pour un couple). Malgré le tarif élevé, l'offre s'est révélée tellement populaire que JR Kyūshū a mis en place une loterie pour choisir les acheteurs. Par exemple, il y a eu plus de 6800 demandes pour les 210 suites disponibles pour les trains entre octobre 2015 et février 2016. Des agences de voyage ont commencé à vendre ces itinéraires à un prix plus élevé pour ceux ayant raté la loterie.

Avec le succès du Seven Stars in Kyushu, d'autres compagnies ferroviaires ont suivi l'exemple avec leurs propres trains d'excursion. JR East a lancé le Train Suite Shiki-shima pour des voyages de Tokyo au Tōhoku et Hakodate dans le sud d'Hokkaidō. Le Twilight Express Mizukaze de la JR West suit des itinéraires entre les régions du Kansai et du Chūgoku.

Logo représentant 1 étoile or et 2 étoiles grises
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Voyager en train en Asie