Autour du voyage > Préparer son voyage > Voyager dans l'espace Schengen

Voyager dans l'espace Schengen

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Europe est un continent relativement petit, mais avec de nombreux pays indépendants. Dans des circonstances normales, voyager à travers plusieurs pays signifierait avoir à faire plusieurs demande de visa et passer à plusieurs reprises des contrôles des passeports. L'espace Schengen, cependant, fonctionne un peu comme un seul pays à cet égard. Tant que vous restez dans cette zone, vous pouvez traverser frontières généralement sans passer par des points de contrôle de passeport entre deux états. De même, en ayant un visa Schengen, vous ne devez pas demander un visa à chacun des pays membres de l'espace Schengen séparément, d'où un gain de temps, d'argent et de paperasserie.

Les pays de l'espace Schengen sont l'Allemagne, l'Autriche, la Belgique, le Danemark, l'Espagne, l'Estonie, la Finlande, la France, la Grèce, la Hongrie, l'Islande, l'Italie, la Lettonie, le Liechtenstein, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Norvège, les Pays-Bas, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie, la Suède et la Suisse. Les microétats Monaco, Saint-Marin et le Vatican ne font pas partie de l'Espace Schengen mais ont différentes relations formelles avec celui-ci. Ils ont tous des frontières ouvertes avec les pays voisins de l'espace Schengen et on peut y entrer légalement avec un visa Schengen. Andorre n'a pas d'accord formel avec l'Espace Schengen et maintient des contrôles permanents aux frontières, mais ne délivre pas ses propres visas. Au lieu de cela, Andorre accepte également un visa Schengen pour l'entrée sur son territoire. Par conséquent, si vous êtes légalement en Espagne, en France, ou en Italie (en fonction du micro-état qui est votre destination), vous pouvez entrer chacun de ces petits pays.

Comprendre[modifier]

  •      États membres
  •      Futurs membres

L'espace Schengen ne correspond pas au même territoire que l'Union européenne (UE). Tous les pays de l'UE ne font pas partie de l'espace Schengen et tous les pays de l'espace Schengen ne font pas partie de l'UE. Si vous désirez vous rendre dans un des pays qui ne participent pas à l'accord de Schengen, vous serez soumis à leur visa complètement séparé, les conditions d'entrée et de systèmes de contrôle des passeports. Les pays membre de l'UE non-Schengen sont le Royaume-Uni et l'Irlande ainsi que quelques membres récents de l'UE: Bulgarie, Croatie, Chypre et Roumanie ne font pas encore partie de l'espace Schengen, mais le seront dans l'avenir. La Norvège, la Suisse, le Liechtenstein et l'Islande sont membres de la zone Schengen mais ne font pas partie de l'UE. Pour les citoyens de l'UE, la zone Schengen est un peu moins importante que pour les citoyens étranger à l'UE, car il existe le concept connexe mais distinct de libre circulation à l'intérieur de l'UE.

L'espace Schengen ne couvre que les contrôles des personnes aux frontières, tandis que l'UE est une union douanière. Par conséquent, vous ne devez pas passer par les douanes lorsque vous voyagez entre un pays Schengen et un pays non-Schengen de l'UE, mais vous aurez besoin pour passer à travers les contrôles d'immigration (par exemple du Royaume-Uni vers l'Allemagne). L'inverse est vrai pour un voyage entre l'UE et pays non-UE de Schengen: vous devez passer par les douanes, du moins si vous avez des marchandises à déclarer, mais pas l'immigration (par exemple de la Suisse à la France).

Un visa Schengen ou un voyage sans visa dans l'espace Schengen (pour les ressortissants éligibles autre que EEE et suisses) est valide que pour les courts séjours (de 90 jours ou moins dans un délai de 180 jours - pour toute la région). Tout ressortissant non-EEE ou suisse qui souhaite rester pour une période plus longue doit demander un visa de long séjour national approprié, qui est valable pour un pays en particulier seulement. En outre, un visa Schengen pourrait ne pas être valide pour visiter les territoires d'outre-mer d'un pays Schengen particulier (par exemple les territoires d'outre-mer français ou le Groenland). Cet article se concentre sur un visa court séjour dont le motif du voyage est touristique, visite familiale ou visite d'affaires.

État Territoires exclus Membre de l'UE Date de
mise en œuvre
Allemagne Allemagne oui 26 mars 1995[1]
Autriche Autriche oui 1 décembre 1997
Belgique Belgique oui 26 mars 1995
Danemark Danemark Groenland[2] et les îles Féroé[2] oui 25 mars 2001
Espagne Espagne Ceuta et Melilla[3] oui 26 mars 1995
Estonie Estonie oui 21 décembre 2007[4]
Finlande Finlande oui 25 mars 2001
France France France d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, La Réunion, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Terres australes et antarctiques françaises, Wallis-et-Futuna, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, Clipperton) oui 26 mars 1995
Grèce Grèce oui 26 mars 2000
Hongrie Hongrie oui 21 décembre 2007[4]
Islande Islande[5] non 25 mars 2001
Italie Italie oui 26 octobre 1997
Lettonie Lettonie oui 21 décembre 2007[4]
Liechtenstein Liechtenstein[5] non 19 décembre 2011
Lituanie Lituanie oui 21 décembre 2007[4]
Luxembourg Luxembourg oui 26 mars 1995
Malte Malte oui 21 décembre 2007[4]
Norvège Norvège[5] Svalbard[6] non 25 mars 2001
Pays-Bas Pays-Bas Aruba, Curaçao, Saint-Martin et les Pays-Bas caribéens (Bonaire, Saint-Eustache et Saba) oui 26 mars 1995
Pologne Pologne oui 21 décembre 2007[4]
Portugal Portugal oui 26 mars 1995
Slovaquie Slovaquie oui 21 décembre 2007[4]
Slovénie Slovénie oui 21 décembre 2007[4]
Suède Suède oui 25 mars 2001
Suisse Suisse[5] non 12 décembre 2008
République tchèque République tchèque oui 21 décembre 2007[4]
Remarques :
  1. L'Allemagne de l’Est fut intégrée à la République fédérale d'Allemagne et rejoignit par conséquent l’espace Schengen le 3 octobre 1990. Avant cette date, elle était hors de l’accord. En dépit de certains propos médiatiques, Heligoland se trouve dans Schengen. La seule distinction est que l’archipel se trouve hors du champ d'application de la TVA intracommunautaire.
  2. 2,0 et 2,1 Le Groenland et les îles Féroé ne sont pas dans l’espace Schengen bien qu'il y ait des contrôles de sécurité allégés aux îles Féroé pour les vols en provenance de Scandinavie du fait de l’Union nordique des passeports. Par conséquent, le port d'un passeport reste recommandé. Un visa Schengen délivré par un État membre ne permettra pas à son détenteur d’accéder à l’un de ces territoires. Est nécessaire un visa délivré par le Danemark avec le tampon indiquant « Valid for the Faroe Islands » ou « Valid for Greenland » ou encore les deux
  3. L'acquis Schengen s'applique à tous les territoires espagnols, cependant, il y a des contrôles frontaliers au départ de Ceuta et Melilla vers l'Espagne ou les autres États de l'espace Schengen car il existe un régime spécial d'exemptions de visas en matière de petit trafic frontalier pour les résidents marocains résidant dans les provinces de Tétouan et Nador.
  4. 4,0 4,1 4,2 4,3 4,4 4,5 4,6 4,7 et 4,8 Pour les frontières terrestres et portuaires et depuis le 30 mars 2008 également pour les aéroports.
  5. 5,0 5,1 5,2 et 5,3 Ce sont les États en dehors de l'Union qui sont associés aux activités de Schengen et où les règles de l'espace Schengen s'appliquent.
  6. Cependant, Jan Mayen fait partie de l’espace Schengen. L'article 14 de l'acte final de l’Accord conclu par le Conseil de l'Union européenne, la République d'Islande et le Royaume de Norvège sur l'association de ces deux États à la mise en œuvre, à l'application et au développement de l'acquis de Schengen exclut le Svalbard de l'application des normes de Schengen. Comme aucune disposition ne crée d'exception pour Jan Mayen, elle fait partie de l'espace Schengen.

Visa et dispense de visa[modifier]

  •      Espace Schengen.
  •      Visa non nécessaire pour entrer dans l'espace Schengen pour une période de 90 jours.
  •      Visa requis pour entrer dans l'espace Schengen.

Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

Notez que

  • Les sujets britanniques avec le droit de résider au Royaume-Uni, et les les citoyens des Territoire britannique d'outre-mer connectés à Gibraltar, sont considérés comme des "ressortissants du Royaume-Uni à des fins Union européenne" et donc éligibles pour un accès illimité à l'espace Schengen.
  • Les citoyens des territoires britannique d'outre-mer sans droit de résider au Royaume-Uni, et les sujets britanniques sans le droit de résider au Royaume-Uni, ainsi que des citoyens britanniques d'outre-mer et les personnes protégées britanniques (British protected person), ne peuvent en général rester que 90 jours sur 180 jours.

Cependant, tous les citoyens des territoire britannique d'outre-mer à l'exception de ceux uniquement lié aux zones de souveraineté Chypre sont admissibles à la citoyenneté britannique et par la suite à l'accès illimité à l'espace Schengen.

Les non-ressortissants de l'EEE qui ont normalement besoin d'un visa Schengen, mais ont un permis de séjour / visa de long séjour national dans l'un des pays de l'espace Schengen n'ont généralement pas besoin de demander un autre visa Schengen pour visiter les autres pays de l'espace Schengen pour la durée de leur séjour. Cependant, leur visite dans les autres pays de l'espace Schengen sera toujours limitée à la période standard de 90 jours sur 180 jours. Le permis de travail ou de résidence est également limité au pays qui a délivré le visa de long séjour.

Exigences pour un visa[modifier]

Contrôle français des passeports à la gare Saint-Pancras International de Londres

Si votre nationalité requière un visa Schengen pour les personnes en voyages d'affaires, tourisme ou en visite familiale, vous devrez généralement vous procurer les documents suivants (les exigences spécifiques varient légèrement en fonction de l'ambassade, vérifiez au près de l'ambassade où vous faites votre demande les exigences spécifiques). Vous aurez généralement besoin d'un exemplaire original et un exemplaire photocopié par demandeur.

Les exigences de base[modifier]

  • Formulaire de demande complèté (le formulaire peut être téléchargé à partir du site de l'ambassade concernée). Certains états membres peuvent également vous demander de remplir un formulaire supplémentaire. Les parents devront signer le formulaire de demande d'un mineur d'âge qu'il soit accompagné ou non.
  • Un passeport avec au moins deux pages vierges, qui doit être valide pendant au moins trois mois à partir du jour de votre retour.
  • Photographie d'identité format passeport (Consulter le site Web de l'ambassade vous postulez pour déterminer à quoi la photo doit ressembler)
  • Des copies de visas Schengen antérieurs (si ce n'est pas la première demande).
  • Frais de traitement
    • 60  pour la plupart des candidats
    • 35  pour les enfants d'au moins 6 ans, mais de moins de 12 ans et les ressortissants d'Albanie, de Bosnie-Herzégovine, de Macédoine, du Monténégro, de la Serbie, de la Russie, de l'Ukraine et de la Moldavie.
    • gratuit pour les enfants de 5 ans et au-dessous, les conjoints et les enfants mineurs des ressortissants de l'UE ainsi que les élèves / étudiants, accompagnés par les enseignants lors d'un voyage scolaire.
    • Les frais doivent être payés en général par l'équivalent en monnaie locale (le montant exacte ainsi que les modes de paiement acceptables seront précisées par l'ambassade ou consulat concerné).
    • Si l'ambassade ou le consulat externalise les aspects administratifs de la demande à un tiers, alors une taxe peut être perçue par ces tiers en plus des frais ci-dessus.
  • Pour ceux qui font la demande dans un pays où ils ne sont pas citoyen mais ont une résidence légale: Présenter un permis de séjour qui doit être valide pendant au moins trois mois à partir du jour de votre retour.
  • Les mineurs qui voyagent seuls (ou avec un adulte qui est pas un membre de la famille) et dans certains cas avec un seul parent peut avoir besoin d'obtenir un permis de voyage ou son équivalent local des autorités locales de leur pays ou de leur pays de résidence signés par les parents ou le tuteur légal qui n'accompagne pas le mineure. Cette exigence dépend des lois locales.

Preuve de liens socio-économiques et financier[modifier]

  • Certificat de travail et fiches de paie récentes (si employé), ou d'un certificat d'inscription / lettre de l'institution (si un étudiant). Autant que possible, ils devraient indiquer la période pendant laquelle vous êtes autorisé à partir en vacances. Dans certains cas, si vous êtes chômeur ou financièrement à charge d'un tiers, vous devrez acquérir un affidavit de soutien et / ou d'une déclaration formelle.
  • Les relevés bancaires couvrant les 3 derniers mois précédant la demande. Le montant spécifique requis pour être dans la balance dépend de l'ambassade de l'état membre où vous postulez (généralement 40-60  par jour et par demandeur, plus assez pour couvrir les frais impayés de billets, d'hébergement, les visites pré-réservé). Dans le cas où vous ne disposez pas d'un compte bancaire, les chèques de voyage peuvent être acceptée par certains (mais pas toutes) des ambassades. L'argent liquide n'est jamais accepté, mais c'est aussi pour votre sécurité.
  • Si disponibles ou applicables, toute autre preuve qui montre votre forte motivation de revenir à la fin de votre voyage dans le pays dont vous être citoyen ou où vous avez votre résidence légale, par exemple, titres de propriété, déclarations fiscales, certificats d'actions.

Preuve des modalités de voyage[modifier]

  • Modalités de transport confirmée.
  • Confirmation des modalités d'hébergement.
    • Pour les touristes séjournant dans un hôtel / auberge de jeunesse, votre réservation confirmée. Bien que dans la plupart des cas, les impressions de confirmations de la part des sites tiers (par exemple Expedia, Booking.com, Hotels.com) suffira, certaines ambassades (par exemple de l'ambassade française à Londres) peut vous obliger à obtenir une réservation directement à partir du propriétaire.
    • Si vous avez l'intention de loger chez des amis/parents, ceux-ci doivent parfois faire délivrer leur invitation par les autorités locales, ils doivent alors remplir la paperasse officielle et vous l'envoyer.
  • Lettre officielle/invitation des organisateurs/sponsors, si vous êtes en voyage d'affaires ou à une conférence.
  • Une assurance de voyage qui couvre au moins l'ensemble de l'espace Schengen pour la durée de votre voyage et au moins 30 000  de frais de traitement médical d'urgence et rapatriement.

Exigences supplémentaires pour les conjoints et les enfants des ressortissants de l'UE seulement[modifier]

  • une copie du passeport du ressortissant de l'UE
  • le certificat de mariage (pour un conjoint)
  • le certificat de naissance avec le nom du parent ressortissant de l'UE (pour les enfants)
  • d'autres preuves de parenté peuvent être demandées par le consulat

Ne donnez pas votre seule copie des documents mentionnés ci-dessus car les copies que vous soumettez au centre de demande ne vous seront pas retournés (sauf le passeport bien sûr).

Le formulaire de demande peut avoir une case pour choisir si vous voulez un visa à entrée simple ou multiple. Cependant, ce dernier est rarement accordé pour les visiteurs pour leur première fois et certain pays, comme les Pays-Bas, ne l'accorde jamais, sauf si vous pouvez démontrer que entre deux passages dans un états Schengen, vous avez l'intention de visiter un pays non-Schengen.

  • Visa Schengen Logo indiquant un lien vers le site web  – Site pour en savoir plus sur les exigences de visa Schengen.

Lieu de la demande de visa[modifier]

Ambassade de Belgique à Buenos Aires

Dans une demande de visa Schengen, il est important de noter que l'on ne peux pas déposé sa demande dans l'ambassade ou le consulat de votre choix. L'ambassade ou le consulat où vous devez déposer votre demande dépendra de votre destination finale, du temps dont vous l'intention de passer dans chacun des états, et de l'objet principal de votre voyage.[modifier]

  • Si vous avez l'intention de visiter un seul pays, alors vous devez aller à l'ambassade ou au consulat traitant les demande pour ce pays particulier. Ne pas se rendre au consulat d'Espagne si vous voulez seulement visiter l'Autriche; aller au consulat d'Autriche.
  • Si vous avez l'intention de vous rendre plus d'un pays, alors vous devez identifier le pays qui est votre destination principale. Une destination principale est définie comme la destination où vous passerez le plus de temps si le but de votre voyage est la même pour chacun des pays que vous visiterez, ou si vous avez plus d'un seul but le lieu de présentation de la demande dépendra du pays du but principal de votre voyage. Votre principal objectif dépendra aussi du visa pour lequel vous aller postulez.
    • Par exemple, si votre itinéraire vous prévoit que vous allez passer 2 jours en Allemagne, 4 jours en Suède, 3 jours en Pologne et 1 jour en Belgique le tout pour des vacances, vous devez demander un visa à l'Ambassade ou au consulat de Suède.
    • Si vous allez passer 5 jours en France pour des vacances mais vous le ferez après avoir assisté à une conférence de 3 jours en Italie, vous devez aller à l'ambassade d'Italie.
  • Si il n'y a pas de destination principale claire et que le but de votre voyage est la même partout, et que vous passerez presque exactement la même quantité de temps dans chaque état membre, alors vous devriez déposer votre demande au près l'État membre où vous l'intention d'arriver en premier. Par exemple, vous entrez en France et passer trois jours là-bas, puis trois jours au Danemark et trois jours en Suisse, le tout pour des vacances; vous devez aller au consulat ou à l'ambassade française pour le visa.

De manière générale, vous ne pouvez déposé votre dossier au consulat qui a juridiction sur le pays (et peut-être la ville/région) où vous vivez. Si vous vivez temporairement dans un pays tiers, vous ne pouvez y pas demander un visa Schengen. Vous devrez présenter une preuve de résidence dans un pays tiers afin de pouvoir faire un demander de visa.

Consultez le site Web de l'ambassade concernée pour plus de détails sur la façon de fixer un rendez-vous, où vous devez aller, et ce que vous devez apporter. Dans certains cas, si un état membre n'a pas de mission diplomatique dans votre pays d'origine, l'ambassade où vous devez vous rendre sera située dans un autre pays, mais est également compétente pour votre pays. L'ambassade concernée peut aussi être celle d'un autre pays Schengen, acceptant et le traitant les demandes au nom du pays Schengen que vous avez l'intention de visiter.

Mettez tous vos papiers en ordre le plus tôt possible, surtout si la demande prend des jours pour traitée ou doit vous être postée. La présence physique du demandeur est généralement requise habituellement seulement sur rendez-vous; les demande de visa sans rendez-vous ne sont autorisés que dans quelques cas. Prenez rapidement un rendez-vous, les disponibilités des services consulaires peuvent se réduire rapidement. La demande peut être déposée jusqu'à trois mois avance de votre départ prévu.

Dépôt de la demande[modifier]

En général, la présentation en personne au lieu où est déposé la demande est nécessaire; qui est, une tierce personne (une agence, une connaissance) ne peut pas introduire la demande en votre nom. Assurez-vous d'être au lieu de dépôt des demande au moins 15 min avant votre rendez-vous et que vos documents soient en ordre.

Le personnel au guichet va inspecter vos documents, poser des questions de routine sur votre voyage, collecter les frais de dossier, et, normalement, prendre les empreintes digitales biométriques et une photographie numérique. Si vos documents sont insuffisants ou non-valable, ou si on vous demande des documents complémentaire, vous aurez généralement besoin de prendre un nouveau rendez-vous. Votre demande ne sera pas traitée tant qu'elle ne satisfait pas à toutes les exigences.

Le temps du traitement de la demande dépend de divers facteurs. Ceux-ci comprennent la nationalité du requérant (certaines nationalités sont soumis à la consultation avec les autres états membres), le but de la visite, la période de l'année, les documents présentés, le renvoi de la demande à différents ministères, le niveau des effectifs de l'ambassade ou du consulat. Avant la fin du rendez-vous, on vous renseignera sur la façon conseillera dont vous récupérerez votre passeport (soit en main propre soit par la poste moyennant les frais de port).

Après la demande[modifier]

Exemple de visa vierge.

Si vous recevez un visa Schengen, assurez-vous de contrôler que toute l'information est correcte. En particulier, vérifiez qu'il est inscrit que le visa est "valable pour les États Schengen" (généralement écrite dans la langue utilisée par l'ambassade qui a délivré le visa). Les dates de validité doivent correspondre à vos dates de voyage et pas ne expirer plus tôt. Contactez le consulat ou l'ambassade immédiatement si vous remarquez des divergences (notez bien que même si vous avez fait une demande pour un visa à entrées multiples, le consulat peut ne vous accorder qu'un visa à entrée unique).

Si votre demande est rejetée, il vous sera normalement donné un avis expliquant les raisons d'une telle décision. Le processus et les motifs de l'appel varient entre chaque ambassade/consulat mais vous est fortement conseillé de se référer à l'avis et répondre aux questions exposées avant de retourner à l'ambassade. Si la notification de refus indique que vous n'êtes pas admissible pour faire une demande de visa pendant un certain laps de temps, vous pouvez déposer une nouvelle demande à tout moment (avec les frais correspondant), mais assurez-vous résoudre les problèmes qui ont mené à l'échec de votre demande antérieure.

Gardez des copies des documents que vous avez utilisé pour appuyer votre demande et ceux qui établissent l'objet de votre visite et prenez les avec vous car les agents à la frontière peuvent demander à les voir lors de votre arrivée.

Si vous avez reçu un visa Schengen, mais plus tard, vous êtes informé que le but principal de votre visite n'existe plus (par exemple la conférence, à laquelle vous avez prévu d'assister a été annulée) mais que vous voulez toujours poursuivre votre voyage dans les autres pays, alors vous devez informer l'ambassade qui vous a délivré le visa sur le changement de circonstances et demander un nouveau visa auprès de l'ambassade pertinente.

Interprétation de la longueur du séjour et du nombre d'entrées[modifier]

Cachet d'entrée en Suisse à l'aéroport de Zurich

Portez une attention particulière aux dates de validité et à la durée du séjour: veillez à quittez l'espace Schengen avant l'expiration du visa ou des 90 jours pour les voyageurs dispensé de visa.

Les dates de validité fournissent simplement la fenêtre dans laquelle vous pouvez voyager dans l'espace Schengen. Si vous décidez de reporter et de raccourcir votre voyage, la date d'expiration du visa initiale sera toujours d'application et vous devez donc quitter le territoire le jour indiqué ou avant cette date, même si le nombre de jours autorisé indiqué dans votre visa ne sera pas totalement utilisé.

Cachet de départ du port d'Helsinki

Si vous avez reçu un visa à entrées multiples, le nombre de jours indiqués sur le visa fera référence à la quantité totale de temps que vous pouvez passer dans l'espace Schengen, quel que soit le nombre d'entrées que vous prévoyez de faire ou êtes autorisé à faire, dans une période de six mois ou la période indiquée dans le visa - si elle est plus courte. Par conséquent, si vous avez reçu un visa à entrées multiples, mais valable pour trois mois mais dont le séjour permet seulement 10 jours, les 10 jours ne seront pas remis à zéro en quittant la zone Schengen et en revenant plus tard. Dans ce cas, si vous avez séjourné pendant 4 jours lors de votre première visite, et que vous souhaitez revenir tant que le visa est toujours valide, vous ne pouvez revenir que pour un maximum de 6 jours avec ce visa. Les jours d'arrivée et de départ sont inclus dans le nombre de jours du séjour dans la zone Schengen, indépendamment de l'heure d'arrivée et de départ réelle.

De même, si vous avez reçu un visa à entrée unique pour 30 jours, mais avez décidé de raccourcir votre voyage en quittant l'espace Schengen après seulement 20 jours, vous ne pouvez plus utiliser le même visa et les jours qui reste sont perdu (ce ne sera pas prise contre vous lorsque vous postulez pour un autre visa à l'avenir puisque vous ne avez pas dépassé le délai).

Si vous avez reçu un visa C à entrées multiples d'une longue période de validité (soit plus de 6 mois) ou plusieurs visas à entrée unique, soyez conscient que vous êtes seulement autorisé à circuler sur le territoire de l'espace Schengen pour un séjour maximum combiné de 90 jours sur une période de 180 jours.

Entrer dans l'espace Schengen[modifier]

Contrôle des passeports à une frontière extérieure en Finlande.

Contrairement à beaucoup d'autres pays, les passagers entrants ne sont normalement pas tenus de remplir de paperasserie supplémentaire à présenter aux fonctionnaires de contrôle des passeports.

Comme avec les autres visas, un visa Schengen ne vous donne pas automatiquement droit à entrer dans l'espace Schengen. En tant que tel, vous devez toujours démontrer aux agents de contrôle des passeports que vous avez réellement droit au visa qui vous a été délivré. Même si vous possédez un visa valide, l'entrée réelle peut toujours être refusée si vous êtes incapable de satisfaire aux questions et/ou demandes de documents de l'agent du poste frontière.

Controle des passeports: Secteur non-Schengen à l'aéroport de Vilnius

À la plupart des points de contrôle, deux type de voies sont prévues: un pour les ressortissants de l'EEE et les ressortissants suisses et un autre pour tous les détenteurs d'autres passeports. Pour faciliter et accélérer la formalité, vous êtes prié de vous diriger vers la voie appropriée. Dans certains pays, les principaux aéroports peuvent également fournir une voie pour les passagers prioritaires (généralement ceux qui voyagent en première et en classe affaires); votre compagnie aérienne vous remettra un bon de réduction que vous montrerez au personnel à l'arrivée (demandez à votre compagnie aérienne pour plus d'informations).

Lorsque vous voyagez à partir d'un aéroport de l'espace Schengen, les vols sont séparés en vols Schengen et non-Schengen, semblables à des vols nationaux et internationaux d'ailleurs. Cela signifie que si votre vol provient d'un pays non-Schengen, mais vous avez une correspondance via un aéroport Schengen dans un autre pays Schengen, vous devez passer le contrôle des passeports au premier aéroport de l'espace Schengen rencontré. Lorsqu'une correspondance est inévitable, Prenez en compte les temps de correspondance et les potentielles files d'attente lors de la réservation de vos vols.

Si vous n'êtes pas ressortissant de l'EEE ou de Suisse (même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes andorran, monégasque ou de Saint-Marin), assurez-vous que votre passeport est clairement estampillée à la fois lorsque vous entrez et quitter la zone Schengen avec les dates d'entrée et de sortie visibles. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être suspecté d'avoir dépassé la durée de votre voyage lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen; sans un cachet de sortie, vous pouvez vous voir refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être suspecté avoir dépassé la durée lors de votre précédente visite. Pour ceux qui ont besoin d'un autre visa à l'avenir, la demande peut être refusée ou le traitement de votre demande peut réclamer des investigations complémentaire ce qui ralenti la procédure. Si vous n'avez pas obtenu de cachet dans votre passeport ou que l'encre n'est pas trop visible, assurez-vous que vous conservez des documents tels que les cartes d'embarquement, les cachet dans le passeports d'autres pays, des billets de transport, des documents financiers, des fiches de présence au travail/école, qui peuvent aider à convaincre le personnel d'inspection frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

Ne pensez pas que tous les agents des services frontaliers des différents états de l'espace Schengen ont accès à la base de données des autres états membres en particulier si le cachet n'est pas dans le passeport.

Circuler dans l'espace Schengen[modifier]

Passage de frontière intérieure, entre la Suède et la Norvège.

Une fois que vous êtes autorisé à circuler dans l'espace Schengen, vous pouvez généralement vous rendre dans tout les état membre sans passer par des procédures formelles de contrôle des passeports. Lors d'un déplacement en avion pour voyager entre deux aéroports de l'espace Schengen, ce sera comme si vous prenez un vol intérieur.

Toutefois, certains pays comme la France, l'Italie et les Pays-Bas exigent ressortissants d'un autre pays que EEE et Suisse de déclarer leur présence aux autorités locales compétentes, même si ils sont arrivés d'un autre état membre de Schengen. Cela peut être pris en charge par votre logeur si vous logez à l'hôtel, mais sinon, vous aurez à vous signaler aux autorités compétentes. Consultez les pages Wikivoyage de chaque pays ainsi que les sites Web des autorités des pays respectifs pour plus d'informations.

L'accord de Schengen contient également des dispositions permettant aux états membres à rétablir temporairement des contrôles aux frontières dans certaines circonstances.

En outre, il n'est jamais exclu qu'il y aie à tout moment des contrôles d'identité aléatoires au franchissement des frontières intérieures, ainsi que lors de l'embarquement d'un avion pour un autre pays de la zone Schengen. Par conséquent, même s'il n'y a pas de contrôles aux frontières entre les états Schengen, il est fortement conseillé d'emporter son passeport ou carte d'identité pour des ressortissants de l'EEE ou de Suisse lors du franchissement des frontières entre les états Schengen.

Souvenez vous que la Norvège, la Suisse, l'Islande et le Liechtenstein font partie de l'espace Schengen mais ne sont pas dans l'Union européenne et donc, les contrôles douaniers sont en vigueur pour tous les voyageurs qui y arrivent, indépendamment du point d'origine. Sur certaines frontières les contrôles sont faibles et vous pouvez avoir à chercher un fonctionnaire des douanes pour déclarer marchandises nécessitant un dédouanement. Åland, qui est membre de l'UE et de Schengen dans le cadre de la Finlande, n'est pas membre de l'union fiscale et vous devez donc déclarer certaines importations, alors qu'il n'y a aucun poste de douane. Ces considérations valent également pour les îles anglo-normandes et certaines autres zones. Lors du franchissement de la frontière en train, les agents des douanes peuvent visiter le train; et lors d'une traversée en voiture, les agents des douanes peuvent arrêter votre véhicule et l'inspecter. Il est possible que ces inspections se produisent deux fois en un seul voyage: une fois par les agents des douanes du pays de départ et un autre par les agents des douanes du pays d'arrivée. Normalement, si vous transitez par un aéroport de l'un de ces quatre pays, vous ne devriez pas dédouaner à l'aéroport de transit.

Enfin, même au sein des états membre de l'UE et de l'espace Schengen des contrôles des douanes sont possibles non pas sur l'importation ou l'exportation de marchandises mais pour garantir que les articles interdits ou soumis à un contrôle accrut (par exemple: drogues et armes à feu) ne sont pas transportés illégalement à travers la frontière.

Stars310.svg
Ces conseils de voyage sont utilisable. Ils présentent les principaux aspects du sujet. Si une personne aventureuse pourrait utiliser cet article, il nécessite cependant d'être complété. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles du thème : Préparer son voyage