Télécharger le fichier GPX de cet article
6511Map mag.png
Eurasie > Europe > Europe du Nord > Pays nordiques > Péninsule Scandinave > Norvège

Norvège

De Wikivoyage
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Norvège
​(Norge (norvégien bokmal) / Noreg (norvégien nynorsk))
Norway fjord.jpg
Drapeau
Flag of Norway.svg
Information
Capitale
Superficie
Population
Densité
Forme de l'État
Monnaie
Électricité
Préfixe téléphonique
Suffixe Internet
Sens de circulation
Fuseau
Localisation
http://www.norge.no, http://www.noreg.no Site officiel
Site touristique

La Norvège est un pays d'Europe du Nord traversé par le cercle polaire en son milieu.

Comprendre[modifier]

Bien que très septentrionale, la Norvège bénéficie d'un climat relativement tempéré grâce au gulf stream, un courant marin qui réchauffe l'Europe.

Régions[modifier]

Régions touristiques de Norvège.
Norvège orientale
Norvège centrale
Norvège septentrionale (Nord-Norge)
Norvège méridionale (Sørlandet)
Norvège occidentale (Vestlandet)
Svalbard
Un archipel situé à la limite de l'océan Arctique et de l'océan Atlantique.
Jan Mayen
île isolée qui délimite la mer du Groenland.

Villes[modifier]

  • 1 Oslo Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  la capitale
  • 2 Bergen Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata—  Logotype du Patrimoine mondial ville hanséatique
  • Ålesund—  célèbre pour son style art-nouveau, construite sur un archipel
  • 3 Stavanger Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 4 Trondheim Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 5 Tromsø Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 6 Narvik Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata
  • 7 Lillehammer Logo indiquant un lien vers le site web Logo indiquant un lien wikipédia Logo indiquant un lien vers l'élément wikidata

Autres destinations[modifier]

  • Le Cap Nord (Nordkapp), souvent présenté comme le point le plus septentrional d'Europe. Le soleil ne s'y couche jamais durant l'été, comme dans toutes les régions au-dessus du cercle polaire arctique. Très touristique en été.
  • Les îles Lofoten, situées au dessus du cercle polaire, de superbes îles sauvages.
  • Le Hardangervidda, plus vaste plateau d'Europe.
  • Le Svalbard, les îles habitées les plus septentrionales du monde, par 78° de latitude Nord.


Aller[modifier]

Formalités[modifier]

Voir aussi: Voyager dans l'espace Schengen

La Norvège fait partie de l'espace Schengen. Les citoyens de la Suisse et de l'Espace économique européen qui comprend l'Union européenne, l'Islande, la Norvège et le Liechtenstein ont seulement besoin d'une carte d'identité nationale ou d'un passeport valide. Ils n'ont besoin d'aucun visa pour rentrer ou circuler dans l'espace Schengen et sont généralement autorisés à rester aussi longtemps qu'ils le souhaitent.

Remarques

(1) Les ressortissants de ces pays ont besoin d'un passeport biométrique pour profiter de voyages sans visa.

(2) Les ressortissants serbes ayant un passeport délivré par la Direction de coordination serbe (résidents du Kosovo avec passeport serbe) ont besoin d'un visa.

(3) les ressortissants de Taïwan ont besoin que le numéro de leur carte d'identité (une lettre suivie de neuf chiffes) soit stipulé dans leur passeport pour profiter de voyages sans visa.

Les ressortissants des pays suivants n'ont pas besoin de visa d'entrée dans l'espace Schengen: Albanie(1), Andorre, Antigua-et-Barbuda, Argentine, Australie, Bahamas, Barbade, Bosnie-Herzégovine(1), Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Corée du Sud, Costa Rica, Dominique, El Salvador, Émirats arabes unis, États-Unis, Grenade, Guatemala, Honduras, Israël, Japon, Macédoine(1), Malaisie, Maurice, Mexique, Moldavie(1), Monaco, Monténégro(1), Nouvelle-Zélande, Nicaragua, Panamá, Paraguay, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Saint-Marin, Serbie(1,2), Seychelles, Singapour, Taïwan(3) (République de Chine), Timor oriental, Tonga, Trinité-et-Tobago, Uruguay, Vanuatu, Cité du Vatican, Venezuela ainsi que les titulaires d'un passeport de Hong Kong SAR, de Macao SAR et tous les ressortissants britanniques (y compris ceux qui ne sont pas citoyens de l'Union européenne).

  • Les voyageurs sans visa mentionnés ci-dessus et non membres de l'EEE ou de Suisse ne peuvent pas rester plus de 90 jours sur une période de 180 jours dans l'espace Schengen dans son ensemble et, en général, ne peuvent pas travailler au cours de leur séjour (bien que certains pays de l'espace Schengen permettent à certaines nationalités de travailler). Le comptage des jours commence une fois que l'on entre dans un des pays de l'espace Schengen et ne revient pas à zéro en quittant un pays Schengen pour un autre.
  • Les citoyens de Nouvelle-Zélande peuvent rester plus de 90 jours, mais sans travailler s'ils n'ont pas de permis de travail, dans certains pays de l'espace Schengen, à savoir l'Allemagne, l'Autriche, le Benelux, le Danemark, l'Espagne, la Finlande, la France, la Grèce, l'Italie, l'Islande, la Norvège, le Portugal, la Suède et la Suisse

Si vous n'êtes pas un ressortissant de l'EEE ou de Suisse, même si vous êtes dispensés de visa, sauf si vous êtes Andorran, Monégasque, Saint-Marinais ou Vatican, assurez-vous que votre passeport est estampillé à la fois lorsque vous entrez et vous quittez l'espace Schengen. Sans un cachet d'entrée, vous pouvez être traité comme ayant dépassé la durée de votre séjour lorsque vous essayez de quitter l'espace Schengen. Sans un cachet de sortie, on peut vous refuser l'entrée, la prochaine fois que vous cherchez à entrer dans la zone Schengen car vous pouvez être supposé avoir dépassé la durée autorisée lors de votre visite précédente. Si vous ne pouvez pas obtenir un cachet dans le passeport, conservez des documents tels que cartes d'embarquement, billets de transport, etc. qui peuvent aider à convaincre le personnel de contrôle frontalier que vous avez séjourné dans l'espace Schengen légalement.

En avion[modifier]

Il existe des vols directs depuis l'étranger vers les principales villes de Norvège (Oslo et Bergen notamment). Les aéroports sont reliés au centre ville par des réseau de transport en commun.

Vols directs depuis la France:

  • Ajaccio à Oslo Gardermoen (liaison estivale) (Norwegian Air Shuttle)
  • Beziers à Oslo Rygge (Ryanair)
  • Bordeaux à Oslo Gardermoen (Norwegian Air Shuttle)
  • Grenoble à Oslo Gardermoen (liaison hivernale)(Norwegian Air Shuttle)
  • La Rochelle à Oslo Rygge (Ryanair)
  • Nice Côte d'Azur à Bergen (Norwegian Air Shuttle et SAS)
  • Nice Côte d'Azur à Oslo Gardermoen (SAS et Norwegian Air Shuttle)
  • Nice Côte d'Azur à Oslo Rygge (Norwegian Air Shuttle)
  • Nice Côte d'Azur à Oslo Torp (Norwegian Air Shuttle)
  • Nice Côte d'Azur à Stavanger (Norwegian Air Shuttle)
  • Nice Côte d'Azur à Trondheim (Norwegian Air Shuttle)
  • Paris Charles de Gaulle à Oslo Gardermoen (Air France et SAS)
  • Paris Orly à Oslo Gardermoen (Norwegian Air Shuttle)
  • Paris Orly à Bergen (Norwegian Air Shuttle)
  • Paris Beauvais à Oslo Rygge (Ryanair)
  • Toulon à Oslo Rygge (Ryanair)
  • Vatry à Oslo Rygge (Ryanair)

Vols directs depuis la Belgique:

  • Bruxelles Zaventem à Oslo Gardermoen (Brussels Airlines et SAS)
  • Bruxelles Charleroi à Oslo Rygge (Ryanair)

Vols directs depuis la Suisse:

  • Genève Cointrin à Oslo Gardermoen (Norwegian Air Shuttle et SAS)
  • Zurich à Oslo Gardermoen (SAS et Swiss)

En bateau[modifier]

Il existe des liaisons entre le Danemark, l'Allemagne, la Suède, les Îles Féroé, l'Angleterre et la Norvège

En train[modifier]

Au départ du centre de l'Europe, des trains assurent la liaison Malmö (Suède) - Oslo, de jour comme de nuit. Malmö est accessible depuis Copenhague (Danemark), où les trains étrangers proviennent en grande partie de Hambourg (Allemagne).

En voiture[modifier]

Diverses possibilités s'offrent à vous. Si vous désirez un trajet exclusivement routier, il faut traverser l'Allemagne, le Danemark jusqu'à Copenhague (København) puis emprunter le pont à péage jusqu'à Malmö (Suède) pour rallier ensuite la Norvège.

Vous pouvez également emprunter des ferries, la liaison Hirtshals (au Nord du Danemark...) - Kristiansand (au Sud de la Norvège...) étant la plus rapide. Il y a aussi des ferries entre Fredrikshavn et Oslo et Larvik ainsi qu'entre Copenhague et Oslo.

Le permis de conduire national au format européen suffit, ainsi que la carte verte d'assurance et le certificat d'immatriculation du véhicule.

Circuler[modifier]

En avion[modifier]

Si vous devez vous rendre au Nord du pays et que vous disposez de peu de temps, c'est la meilleure solution, des tarifs intéressants sont proposés, des formules vols internationaux + vols locaux par exemple

En bateau[modifier]

L'express côtier (Hurtigruten) dessert 34 escales, des grandes villes comme Trondheim bien sûr mais aussi de nombreux petits ports surtout au Finnmark, au départ de Bergen jusqu'à Kirkenes près de la frontière russo-norvégienne au delà du Cap Nord. L'aller-retour dure 11 jours. C'est un moyen original (les navires transportent des passagers mais aussi des marchandises) de découvrir la côte norvégienne. En effet, les navires naviguent en permanence à proximité immédiate de la côte et très souvent entre le continent et des archipels. Ce n'est vraiment pas une croisière ordinaire : pas de tenue de soirée de rigueur, pas de repas interminables pas de spectacles organisés... le spectacle à l'extérieur est permanent et l'ambiance à bord est très détendue. Au retour (sens nord-sud), les navires passant de jour là où ils sont passés de nuit à l'aller (sens sud-nord), il est intéressant de faire l'aller-retour. Si on ne fait qu'un trajet, les horaires sont plus intéressants dans le sens nord-sud : notamment, passage aux iles Vesterålen et aux îles Lofoten de jour ainsi que le long de la côte du Helgeland. Les navires naviguent tous les jours de l'année et beaucoup d'habitués apprécient particulièrement de naviguer à bord en février, mars ou avril ou alors en septembre ou octobre. 6 voyage à bord de l'Hurtigruten

En train[modifier]

Le réseau norvégien a bonne réputation, il est sûr et confortable Il existe sur internet le moyen de réserver des billet mini-prix illimité pour 199NOK (environ 30 ). Ce qui permet de traverser la Norvège pour rien, mis à part les 12 h de train dans une magnifique ambiance.

Pour ceux qui désirent aller le plus au nord, sachez que le terminus septentrional des trains se situe à Fauske.

En voiture[modifier]

Le réseau autoroutier est payant (péage...) mais n'est pas étendu.

Il faut s'acquitter d'un péage pour circuler dans Oslo et Bergen ainsi que pour emprunter certains ponts et tunnels routiers. Attention tout de même : la monnaie n'est pas toujours rendue quand vous payez en liquide et les cartes bancaires sont parfois refusées ! Par ailleurs, la plupart des péages du pays se font désormais par le système "Autopass", l'équivalent de notre télépéage. Il n'y a donc plus de guichet et des caméras relèvent votre plaque d'immatriculation si vous passez sans le dispositif. Les notes doivent alors être réglées dans les jour suivants et les amendes sont salées si les procédures ne sont pas respectées! Renseignez-vous donc impérativement avant tout voyage (Autopass). En revanche, toutes les voitures de location locales sont équipées du système et les montants des péages sont prélevés par l'agence après la restitution du véhicule.

En ce qui concerne les "Fjörds", Il faut parfois les contourner ou emprunter des bacs pour les traverser. Pensez à vous renseigner sur la praticabilité des routes avant tout déplacement en montagne, certaines routes sont fermées en saison hivernale (qui est très longue!).

Malgré cela, la voiture reste un bon moyen de circuler en Norvège.

L'allumage des feux de croisements (codes) est obligatoire de jour comme de nuit.

Un rappel des limitations de vitesses :

  • - autoroute : 100 km/h
  • - route ordinaire : 90/80 km/h
  • - ville : 50 km/h (parfois 40/30 km/h dans certaines zones...)

Les véhicules tractant une remorque voient leur vitesse systématiquement limitée à 80 km/h quel que soit le type de voie hors agglomération, à l'instar de tous les véhicules lourds (camions et bus...).

Il est fortement conseillé de bien respecter ces limitations car en Norvège, on ne plaisante pas ! Les amendes peuvent dépasser l'équivalent de 140  pour un excès de 10 km/h. Le taux d'alcoolémie toléré est de 0,2 g/l alors chers buveurs : abstenez-vous ! Il est possible de régler le cas échéant, chaque contravention par carte de paiement (ce qui est normal vu les montants infligés...). Côté trafic, il faudra composer avec le ralentissement souvent provoqué par un attelage de véhicules (remorque ou caravane...) voire des poids-lourds. Il faut savoir que le croisement entre deux véhicules de grand gabarit est délicat sur certains axes.

L'utilisation d'un téléphone portable sans kit "mains libres" est interdite en Norvège en conduisant.

Attention lorsque vous rencontrez des panneaux annonçant la traversée d'animaux sauvages tels que les rennes et les élans, qui sont souvent eux-mêmes imprudents. En cas de choc frontal, inutile de dire que ça fait très mal !

Des stations-services jalonnent les axes routiers et autoroutiers, certaines d’entre elles abritent également un snack où il est possible de manger rapidement des mets frais et chauds (y compris des hamburgers pour les plus voraces...), une pause vraiment appréciable dans un pays où il fait plutôt froid. D'autres articles d'appoint y sont disponibles pour votre véhicule. Une aire de lavage et un atelier y est généralement adjoint. Tous les carburants y compris le GPL sont bien sûr distribués, les marques locales (Statoil, compagnie nationale) ainsi que les multinationales (comme la très connue Shell...) y sont présentes.

Des aires de repos standard existent mais ne sont à utiliser que pour de brefs arrêts. Les voies d'évitement sur les routes étroites sont à utiliser lorsqu'elles se trouvent de votre côté de circulation, en cas de croisement avec d'autres véhicules.

Il est obligatoire de posséder à bord du véhicule un triangle de présignalisation ainsi qu'un gilet fluorescent.

Le permis de conduire d'un état tiers est reconnu en Norvège, la location de voiture est cependant très onéreuse sauf si elle se fait à partir de 3 personnes.

À vélo[modifier]

La Norvège est un pays formidable à traverser en vélo. La région des fjords est particulièrement belle et on trouve facilement la solitude sur ses routes. Attention cependant : les routes ne sont presque jamais plates, et les nombreux tunnels interdits aux vélos (à juste titre) nécessitent de planifier son itinéraire.

Les vélos ne sont pas payant pour les traversées en ferry. Vous paierez le même prix que les piétons. De plus, vous ne ferez pas la queue aux embarcadères des bacs, et vous sortirez les premiers aux débarcadères.

Parler[modifier]

La langue officielle du pays est le norvégien. Cette langue a deux déclinaisons :

  • le bokmål, c'est-à-dire "la langue des livres", répandu dans le nord et dans l'est de la Norvège ;
  • le nynorsk, qui elle signifie "le nouveau norvégien" et qui se rencontre dans les montagnes du sud-ouest.

L'anglais est très répandu, il est enseigné aux enfants par leurs parents dès leur plus jeune âge. Les Norvégiens parlent souvent aussi une autre langue étrangère, par exemple l'allemand, l’espagnol ou le français, mais il vaut mieux demander d'abord.

Voir[modifier]

  • Les fjords, ces langues de mer qui entrent dans la terre sont à ne pas manquer. Le plus célèbre d'entre eux, sans doute le plus beau est celui de Geiranger (Geirangerfjørd). Un bateau touristique en propose une visite (le commentaire se fait en français).
  • Les églises en bois debout, typiquement norvégiennes
  • Le preikestolen, falaise de 600 m de haut tombant à pic sur le lysefjord, dans le sud de la Norvège.

Faire[modifier]

  • Ouvrir grand les yeux ! La Norvège est un pays superbe, une architecture naturelle impressionnante, d'une beauté à couper le souffle. Que vous soyez dans le sud au milieu des Fjords ou dans le Nord désert, prenez le temps de vivre à la Norvégienne. Regardez, appréciez l'instant et la lumière qui change au rythme des montagnes.
  • Si vous le pouvez, mais c'est une destination en soi, rendez vous sur les Iles Lofoten, un petit bijou de beauté sauvage.
  • La montée au glacier de Briksdal est une attraction touristique : la balade sympathique est accessible à tous, les moins motivés peuvent monter en calèche et les plus sportifs jouer aux alpinistes.

Acheter[modifier]

Billets de cinq cents couronnes norvégiennes

La monnaie de la Norvège est la couronne norvégienne (NOK).

Taux de change NOK actuel
XE.com: CAD CHF EUR GBP USD
OANDA.com: CAD CHF EUR GBP USD
fxtop.com: CAD CHF EUR GBP USD

La Norvège est un pays cher, on y vient pas souvent pour faire du shopping. On y vient d'abord pour regarder et randonner. Mais vous pouvez vous faire plaisir en achetant des objets en bois ou des bijoux en argent. Pensez à faire des stocks de boite de conserve si vous êtes juste en budget et que vous venez en voiture.

Manger[modifier]

  • Des myrtilles de Laponie. Tellement excellentes.
  • Du poisson, des crevettes et gambas. Les routards d'ailleurs ont tout intérêt à emporter avec eux une canne à pêche ! Dans les îles, c'est une excellente solution pour manger du poisson frais.
  • Du renne

Boissons[modifier]

  • L'alcool est hors de prix: 15  minimum pour une bouteille de vin, 40  minimum pour une bouteille de vodka basique.
  • La vente d'alcool est strictement réglementée, on ne trouve que de la bière dans les supermarchés, les autres alcools ne sont vendus que dans des magasins spéciaux, les vinmonopol.
  • Pensez à goûter l'Aquavit, spécialité nationale. C'est un spiritueux qui a des accents d'hydromel.

Se loger[modifier]

Les bourgs touristiques disposent d'hôtels de bonne qualité.

Bon marché[modifier]

Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Les chalets de bois, proposés dans tous les campings ou par des particuliers parfois, sont une excellente solution. Vous en trouvez du plus simple : lits et tables, au plus luxueux (salle de bain, cuisine équipée voire sauna). Ces chalets, ou maisons de pêcheurs (réellement utilisées par les pêcheurs pendant la saison d'hiver) sur les côtes ou dans les Îles, comme aux Lofotens, se louent pour un jour ou plusieurs, le soir, à partir de 12 h en général. Il n'est pas nécessaire de réserver à l'avance, sauf dans les périodes les plus touristiques.
  • Les auberges de jeunesse (vandrerhjem) : il y en a 72 dans le pays, les prix sont variables selon les auberges et la location des draps est en sus. site web
  • Le camping : cette solution est agréable, surtout en été. On trouve en Norvège des campings presque partout, même si certains d'entre eux se limitent à la plus simple expression (un morceau de terrain avec des sanitaires et rien d'autre). Même durant l'été, on trouve de la place assez facilement. Comparé aux campings français, vous serez étonnés : casseroles à disposition, jeux pour enfants, etc. Bienvenue en Norvège ! Le respect du collectif prime.
  • Le camping sauvage: il est autorisé sur n'importe quel terrain si vous campez à au moins 150 mètres de la résidence la plus proche, pratique et facile à respecter en dehors des villes!

Sécurité[modifier]

Avertissement de voyage Numéro d'appel d'urgence :
Tous services d'urgence : 112

La Norvège est un pays sûr, ce qui ne doit pas vous empêcher de rester prudent.

Conseils gouvernementaux aux voyageurs[modifier]

  • Belgique Belgique (Service Public Fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Canada Canada (Gouvernement du Canada) Logo indiquant un lien vers le site web
  • France France (Ministère des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web
  • Suisse Suisse (Département fédéral des Affaires étrangères) Logo indiquant un lien vers le site web

Respecter[modifier]

Respecter la nature, reine en Norvège !

Communiquer[modifier]

On trouve des cabines téléphoniques partout et des cyber-cafés dans les principales villes
La quasi-totalité du pays est couverte par les réseaux de téléphone portable (norme GSM 900 et GSM 1800). Les commerçants pourront vous vendre des timbres pour vos cartes postales ; pensez à préciser la destination.

Stars305.svg
L'article de ce pays est une esquisse et a besoin de plus de contenu. L'article est structuré selon les recommandations du Manuel de style mais manque d'information. Il a besoin de votre aide. Lancez-vous et améliorez-le !
Liste complète des autres articles de la région : Péninsule Scandinave
Destinations situées dans la région